web analytics

Un week end avec le Nikon D600 – Partie 3/4

6
1 2
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Il y a longtemps que j’en rêvais ! Me balader avec un « reflex full frame » sur l’épaule, qui reste suffisamment compact et léger pour se faire oublier tout en disposant d’un flash et d’un zoom discret démarrant au 24 mm… Une telle configuration n’existait pas avant l’arrivée de ce Nikon D600… Test terrain dans les rues de Paris, par un week end automnal.

Texte et photo : Jean-François Vibert

 

 


… partie 3 sur 4 :

Un AF issu de l’APS-C

J’ai eu le plaisir de retrouver sous le pouce gauche, le nouveau bouton à double fonction qui permet de contrôler les fonctions AF, combiné aux molettes avant et arrière (depuis le D7000 et le D800)… L’utilisation en parallèle de ces modèles sera donc facilitée. Le retour du bouton à double fonction tant décrié chez Canon !

_DSC2132_EXPORT

Mais comme pour le D800, j’aurais apprécié que ce bouton poussoir soit un peu plus gros, ce qui permettrait de l’utiliser plus facilement en conservant l’œil dans le viseur… Pour l’anecdote, il n’y a plus assez de collimateurs dans le viseur du D600, pour écrire les lettres 3D en travers comme dans le viseur du D800, lorsque l’on passe en AF-C suivi 3D (relire notre Test terrain du D800 au Kenya).

_DSC1640__WEB

Ici la cadence confortable de 5,5 images seconde m’a permit de choisir la meilleure d’une séquence de 4 images… J’aurais probablement raté cette image si j’avais utilisé une cadence inférieure. Pour les experts le D600 s’affirme donc comme un complément intéressant au D800 qui plafonne à 4 im/sec (ralenti par ses 36 Mpix). L’excellente dynamique du capteur permet un ajustement très fin des hautes lumières dans Lightroom (une version ßeta).

Priorité vitesse – 1/400 sec – f/4,0- 100 ISO – 32 mm. . Zoom 24-120 mm f/4.

Par contre j’ai assez vite constaté que les collimateurs sont beaucoup plus resserrés au centre, que ceux du D800 ou du Canon EOS 5D MkIII. Sans être aussi basique que celui de l’EOS 6D, le Nikon D600 utilise un module AF probablement issu de l’APS-C, qui ressemble davantage à celui du D7000 qu’à celui du D700.

_DSC0107_WEB

La lampe d’assistance AF facilite la mise au point de nuit. Après avoir constatées quelques lenteurs dans la pénombre, j’ai personnalisé le Mode AF-S (dans les Menus) pour donner la priorité à la rapidité, plutôt qu’à la précision (qui est le réglage par défaut) et j’ai retrouvé une réactivité satisfaisante… On dispose de la même option personnalisable pour le Mode AF-C.

_DSC0153_EXPORT

Astuce utile pour faciliter l’utilisation de l’AF sur les D800 et D600 : je vous recommande une personnalisation, sur laquelle vous ne risquez pas de tomber par hasard… Pensez à choisir « On » dans le Menu Réglages perso > Commandes (f) > Commande lâchée + Molette (f10). Ainsi, lorsque vous réglerez le type d’AF et le mode de sélection des collimateurs, vous ne serez plus obligé de maintenir le bouton AF enfoncé de la main gauche, pendant que vous tournerez les molettes de la main droite… Paramétrage par défaut, que j’ai trouvé plutôt pénible…

_DSC0783_EXPORT

On reproche parfois à Nikon des images « tirant un peu sur le jaune »… Il y a sans doute un peu de vrai là-dedans… Mais tout dépend des sujets photographiés, ici par exemple le gris du ciel tirait sur le Bleu de Prusse, ce qui a été parfaitement capturé par le D600. De toutes façons en RAW on tirera du capteur, toutes les couleurs que l’on voudra…

Priorité Ouverture – 1/3200 sec – f/7,1 – 500 ISO – 210 mm. Zoom 28-300 mm f/3,5-4,5.

 



Equipement : quelques concessions

Bien évidement se « promener léger » avec un D600 (coûtant 600 à 700 € de moins qu’un D800), implique quelques concessions. Que les utilisateurs de D800 repéreront rapidement… Toutefois, la plupart d’entre elles, ne gêneront pas grand monde.

_DSC1441__WEB

Même face au soleil je n’ai pas été gêné par la vitesse maximale, limitée au 1/4000 sec (c’est pas si mal), plutôt qu’au 1/8000 sec. De toute ma vie de photographe, je n’ai pas eu très souvent besoin du 1/8000 sec.

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.
1 2

6 commentaires

  1. En voilà une bonne idée week-end et un test rondement mené. Chapeau ! Et bravo pour les photos !
    Ma principale réserve concernant ce joli joujou porte sur sa couverture AF ; je la trouve trop étriquée (elle ne couvre pas les points de force). Pour une MaP sur des éléments excentrés ; j’ai peur que ce soit vraiment gênant. Visiblement cela ne semble pas vraiment vous avoir gêné. Alors est-ce un faux problème ? Pour les 2 premières photos d’enfants en Noir et blanc ( partie 1/4 de ce test), la MaP a été faite sur une bulle excentrée. Comment avez-vous procédé pour cette MaP ?
    On attend la suite !

  2. Oui, je pense que c’est un faux problème, on prend l’habitude de faire avec !
    Vraiment ça ne m’a jamais gêné.
    Et pourtant j’ai été habitué a celui de Canon EOS 5D MkII et à celui du D800…

  3. Quelles belles photos!
    Un grand merci pour ces tests qui, en plus des ressources techniques, sont de vrais leçons de photographie.
    Les jeux de lumières subliment ces superbes reflex full-frame.
    Je confirme sur la grande utilité du mode silencieux de mon 5DmkIII et la qualité de son écran. Ahhh, s’il avait le capteur du 600D en plus…

Postez un commentaire