web analytics

« Tout ça », pour une engueulade dans une gare ?

13
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Engueulade pathétique filmée par un téléphone devant un guichet SNCF (mais vraiment du genre « pathétiquissime »). Oui, à la SNCF c’est possible, c’est possible et c’est même un peu du quotidien. Du vécu, on a tous assité à ce genre de scènes…

Du coup le client malotru et peu inspiré ce jour-là (peut-être charmant normalement), est retrouvé par son employeur Orange qui l’identifie sur Youtube (MAJ, il n’aurait pas été viré, mais aurait présenté des excuses)… Une histoire qui vraiment : « pue des pieds » par quelque bout qu’on la prenne (via la Tribune).

On en a tous vu, de ces clients excèdés par l’innefficacité légendaire de certains agents… Qui ne sont dépassés que par les champions de quelques gichets de la Poste. Je confirme, pour avoir beaucoup fréquenté la Poste de mon quartier, à l’époque ou les ektas me revenaient des canards en recommandé. Par exemple, un type qui me voyait chaque semaine depuis 5 ou 6 ans, avait refusé de me donner mon paquet alors qu’il me connaissait parfaitement et que j’avais même ma CB sur moi, mais pas ma carte d’identité… J’en passe et des meilleurs, des facteurs foireux, des queues interminables (un point qui s’est beaucoup amélioré en 4 ou 5 ans d’ailleurs). Signalons aussi qu’il y a parfois d’excellents professionnels à la Poste, j’y étais hier d’ailleurs et je fus très bien reçu avec grande rapidité et efficacité. Pour autant, il y a encore du boulot à faire…

La dernière fois que j’ai voulu étrangler quelqu’un, c’était en appelant l’assistance Orange pour faire marcher une LiveBox récalcitrante : l’opératrice à l’étranger était à la limite du désagréable, vraiment insuportable. J’ai vraiment pris sur moi pour ne pas hausser le ton et rester cool : je suis un mec super zen (quand on fait le compte de la dose de connerie quotidienne qu’il faut affronter en ville, on peut être fier d’être aussi zen. Pour ça, que je me défoule un peu ici ;-)

A moins que quelques profs invirables, ne détiennent la coupe des fonctionnaires les plus scandaleux ? Possible aussi… Le pire c’est quand les élèves doivent supporter une buse toute l’année ! Et même l’année suivante… On en a tous connu (au minimum un ou deux) dans notre scolarité, de ces profs pathétiques mais invirables. On a heureusement connu davantage de bon profs ! Et même quelques excellents profs… Mais l’évaluation des profs devrait faire l’objet d’une profonde réforme (c’est mal barré la gauche étant élue par ces profs, aucune chance que le Mamouth ne se réforme tout seul… mais c’est un autre sujet).

Lire : Ce que cela révèle de l’image des fonctionnaires (Huffington Post)

Ecouter : Le témoignage sur RTL de l’agent SNCF insultée.

Bref, le type dans cette gare : probablement fatigué, sous pression, un « type au bord de la crise de nerf » peut-être pour d’autre raisons… Il pète un câble, sort de ses gonds et commence à dire un peu n’importe quoi, histoire d’avoir le dernier mot… (je verrais bien un film sur cette histoire incarné par fabrice Luchini dont la voix peut partir dans les aigus s’il s’énerve).

Pathétique, mais pas si rare ! On a tous vu ça… Peut-être même, une ou deux fois dans sa vie, avons-nous été entrainé dans une scène conflictuelle de ce genre, d’un côté ou de l’autre ?

 

 

Rien de très grave pour autant, juste un peu n’importe quoi. Avec un fond de vérité aussi, qui perce parfois entre des propos peu cohérents, sous le coup de la colère ! Le pauvre gars veut se mettre en valeur en annonçant son salaire (faux), se sentir suppérieur car il est probablement lui-même écrasé par sa hirarchie, humilié socialement, sa voix est peu assurée… Une victime du système, qui se retourne contre le système en s’en prenant à un agent, anonyme.

Evidement la nullité de certaines personnes qu’on croise à l’occasion, ne justifie en rien qu’on les insulte, ni que l’on se permette de dire n’importe quoi ! Mais j’ai presque autant de compassion pour l’agresseur et ses propos ridicules qui font peine à entendre, que pour l’employée qui ne se démonte pas. Bravo à elle… Mais c’est peut-être son sang froid et son professionnalisme (sa froideur toute professionnelle) qui finalement poussent l’homme à bout ! A craquer…

Devant un employé très (trop) professionnel, on a souvent un sentiment d’inhumanité… exaspérant ! Par exemple, j’avais envie de crier dans le combiné pour que cette « voix de hotline orange » redevienne un peu humaine. Et m’écoute enfin, plutôt que de suivre sa précédure, que j’avais déjà subit précédement…

Pour autant le respect doit rester de mise… Primo car tout n’est pas de la faute des employés qu’on a en face de sois. Secundo, car nous sommes des gens civilisés, bien au dessus de ce genre de tracasseries minables ! Aux plus convaincus, de tenter de faire changer les choses, en votant, en écrivant des courriers de protestation, en écrivant un blog…

Sauf qu’un gars en basquettes (un voyeur de 15 ans seulement), film toute la scène avec son téléphone et poste tout ça sur Youtube… Belle initiative (son témoignage ici) ! Résultat : Orange, le vrai employeur retrouve le malotru… et prend des mesures ! Des mesures « d’accompagnement »… C’est quoi ‘l’accompagnement », la mise en congé ? Au placard ? Une sanction ?

Sous quel prétexte ? A-t-il insulté publiquement son employeur ? C’est tout de même incroyable cette histoire… Que l’employée de la SNCF porte plainte, ou réclame des excuses : oui, pourquoi pas, c’est bien son droit (elle a eu des excuses de la part de l’employé d’Orange et même d’orange)…

Mais qu’est-ce qui autoriserait Orange, à se méler de la vie privée de cet employé, qui n’était pas dans l’exercice de ses fonctions ? A « l’infantiliser » publiquement comme s’il était un peu timbré… A rechercher son identité ? Là, c’est Big brother !

Une intrusion inexcusable dans la vie privée d’un homme, dont l’attitude inexcusable (elle aussi) ne méritait certainement pas une « sanction » de la part d’un employeur, qui n’a aucune légitimité pour punir (ou simplement « se méler ») du comportement d’un citoyen libre et sain d’esprit, dans l’espace public…

Citoyen, qui éventuellement peut avoir ses idées sur les fonctionnaires et les agents de la SNCF.  Que seul un tribunal pourrait éventuellement être en mesure d’apprécier et de juger, si elles tombaient sous le coup d’une loi…

Mais dans quel monde vit-on ?

 

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

13 commentaires

  1. Ce type à montré au monde qu’il était un peu mythomane, un peu incohérent, bref qu’il correspond au cadre Orange qui fais peur à la direction qui veut éviter les sucides (c’est plus à la mode).
    La finalité c’est qu’elle ne l’a pas viré, vérifies tes sources, elle à simplement proposé un accompagnement à ce type qui, humilié en public sur la grande place internet risque de faire des truc pas cool pour lui (il à reconnu comme excuse des problèmes perso).
    Pour avoir travaillé à Orange, je peux te dire qu’ils prennent au sérieux ce genre de « signe », c’est bien la moindre des choses avec leur historique.

  2. Le client mécontent n’a peut-etre rien d’un dépressif ! C’est juste quelqu’un qui s’énerve et délire un peu !
    C’est vous, c’est moi !

  3. Einstein a fait comprendre la complexité du monde en entrouvrant la porte de l’infini.
    L’infini est une notion qui dépasse l’entendement humain en toute circonstance … à la notable exception d’une seule et unique: la connerie humaine dont la dimension est infinie.

  4. S’il est cadre chez orange, il ne doit pas ,meme dans la sphere du prive, denigrer ou donner une mauvaise image de sa societe. De plus grand pouvoir implique de plus grandes responsabilites. Le salaire + eleve d’un cadre est aussi justifie par ca.
    Je trouverai choquant qu’il se fasse virer.. Mais c’est pas le cas… Plutot classe la maniere de reagir d’orange au contraire.
    Le gars est vraiment con,…. Ca depasse la petite engueulade de guichet classique ‘bande de faineants’ …

  5. Ouais franchement je viens de voir la video de l’enguelade (enfin du carrelage mouillé de la gare). Franchement ce type a dépassé toutes limites acceptables, et ce n’est pas la hauteur de son salaire qui l’autorise à mépriser qui que ce soit.
    La fonctionnaire de la sncf ne mérite certainement pas autant de hargne et de débilité. Elle n’est pas payée pour recevoir les insultes d’un type qui ne gère pas ses émotions, et se défoule sur elle parce qu’il ne peut pas le faire ailleurs.
    Bon après qu’orange s’en mêle est bizarre, puisque ça n’a rien à voir. Par contre la SNCF : elle n’a rien dit ? Parce que c’est plutôt de son ressort à elle me semble t’il !

  6. Ça sent bon le poujadisme ici. Depuis longtemps on mange du bobo, du fonctionnaire, du Leica (pour faire passer le goût sans doute). Une agressivité latente de Sarko-nostalgique.
    Je propose aussi de rebaptiser ce blog.
    Réacandphoto est libre, je vous l’offre.

  7. La réaction, est un dispositif de défense ! Heureusement que nous réagissons encore…
    Avant, si l’on me disait « espèce de réactionnaire », je le prenais comme une insulte. Aujourd’hui, ce soit une insulte… etre réactionnaire, c’est vouloir sauver ce qui marche encore !
    Je préfère le terme conservateur (pas au sens américain, mais dans le sens ou il serait bon de conserver ce qui marche par exemple notre culture).
    C’est comme avant quand on disait à quelqu’un : pédale ! Les pédales sont fiers d’être des homo aujourd’hui… Il n’y a aucune honte à être réactionnaire et à envisager avec terreur un pays composé de plus de fonctionnaires encore.
    La gauche au pouvoir fait preuve depuis 5 mois d’une impréparation et d’une inexpérience désastreuse, qui laissera des traces…
    Elle va augmenter encore le nombre de fonctionnaires… Que rien ne peut motiver (ni la carotte, ni le bâtons), la masse de ces fonctionnaires inefficaces est une jambe de bois, que nous trainons depuis plusieurs décennies…
    La lourdeur de l’état est un excès de cholestérol qui détruit le pays doucement et nous empêche de marcher.
    Quand au terme poujadisme ou populisme : je rigole et vous laisse découvrir ceci :
    “Populiste !” : le Point Poujade, en passe de supplanter le Point Godwin ?
    http://www.atlantico.fr/decryptage/populiste-point-poujade-en-passe-supplanter-point-godwin-alain-tourre-514756.html
    Alors que le mouvement des entrepreneurs, les Pigeons, ne s’affaiblit pas face à la politique fiscale du gouvernement, ne faudrait-il pas créer un « Point Poujade » à partir duquel un débat n’est plus permis par la société sous peine d’être stigmatisé ?

Leave A Reply