web analytics

Liberté d’aller, de venir et de photographier…

23
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

En écho à notre précédant article :  » Témoignage : la photo de rue un sport extrême ? « , merci à un de nos lecteurs de nous envoyer ce lien vers cet article de Libération : Frappé pour des clichés de femmes voilées.

 » L’homme, un ancien photographe professionnel, se promenait dans le quartier de Belleville, le 26 septembre. Apercevant, de dos, à une trentaine de mètres, un groupe de femmes portant le voile intégral, il prend un cliché. Le geste «énerve» Ymad Bilel Benouahab, qui lui met un coup de tête.

«Ensuite il m’a projeté contre la rambarde de la station de métro», a raconté sa victime aux enquêteurs. Le photographe se relève. Il prend un coup de pied. Puis est à nouveau«projeté violemment par terre, sur le macadam».

La présidente du tribunal cherche à «comprendre» ce qui a motivé la colère du prévenu. «En quoi cela vous dérange que quelqu’un prenne en photo quelqu’un d’autre ? Dans un pays de liberté où les règles du droit à l’image sont clairement définies. Qu’est-ce qui provoque cet accès de violence ? 

( … ) 

«Monsieur Benouahab n’est pas poursuivi parce qu’il est musulman ou même islamiste, mais parce qu’il a commis des violences», rappelle la procureur devant une salle remplie de journalistes.  » La suite par ici

Résultat, il est clair qu’à partir de maintenant, n’importe qui n’osera plus aller chercher des ennuis à Belleville, seulement pour l’amour de l’Art ! Même si l’agresseur a pris un an ferme… On pouvait encore il y a dix ans, aller et venir à Belleville sans inquiétude et y prendre des photo de n’importe qui, sans trop s’inquiéter. Ce n’est apparement plus le cas en 2012, alors, c’est ça le progrès ?

 » C’était mieux avant « , oui parfois c’est évident ! Il faut oser le dire…

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

23 commentaires

  1. Je pense que nos gouvernements laxistes depuis des années y sont pour quelque chose. Beaucoup de photographes laissent leurs gros reflex à la maison et utilisent de plus en plus des appareils compacts pour éviter ce genre de problème. Comme l’histoire du photographe tué il y a quelques années par une bande de voyous pensant qu’il prenait le coin de deal alors qu’il ne prenait que des lampadaires :\

  2. Mon cher Arnaud, j’efface tous les commentaires qu’il me plait, dès que j’estime qu’ils contreviennent à la ligne que j’ai décidé :
    Pas d’attaques personnelles, pas de sous-entendu foireux, etc… mais tu es libre de critiquer autant que tu voudra Canon, Nikon, Sony, Apple et autre. Libre d’exprimer tes idées politiques philosophiques, tout ce que tu voudra. Tant que tu respecte l’avis des autres.
    J’ai supprimé un de tes commentaires ou tu sous-entendais que je proposais mon G1 X trop cher. D’une part ce n’est pas vrai, d’autre part c’est pas ton problème ! Donc poubelle…
    La liberté d’expression consiste à pouvoir créer ton propre blog… ça oui !
    Mais en l’occurrence, ici je fais ce qu’il me plait !
    Et c’est pour ça que c’est bien (du moins du point de vue de 4000 à 5000 visiteurs uniques chaque jour ;-)

  3. Désolé Ben… c’est bien une généralité ! Ce genre d’altercations, c’est tous les jours à Paris… ET c’est parfois mortel (ça l’a été pour un collègue au moins).
    Et de toutes façons, 1 seule agression, est déjà 1 agression de trop !
    Les conséquences sont dramatiques pour l’ensemble des citoyens, qui n’ont plus confiance ni en la police, ni en toute personne de « type étranger ». Ce qui est catastrophique du point de vue du « vivre ensemble » comme on dit.
    Je ne sais trop ou tu habite ? Peut-être pas à belleville… Moi j’habite à Nation (Paris), et c’est également très craignons.
    J’ai voyagé pour mon métier pendant 25 ans dans le monde entier (y compris dans des endroits chaud, Colombie, Côte d’Ivoir récemment). Et deux fois seulement je me suis fait dérober mon matériel de reportage :
    La première fois à Pantin en 2007 (je me suis carrément fait braquer au couteau).
    Et la seconde fois, sans que je m’en rende compte à une terrasse de café dans le 9em l’été dernier…
    Donc : non, ce sont bien des généralités ! Qui existent vraiment, mais que pas mal de gens de gauche font mine d’ignorer pour ne pas « discriminer » les auteurs (qui ne sont généralement pas Français d’origine… Ben oui, quoi j’ai dit une énormité ? ).

  4. @Julien, je fais un peu pareil, j’aime beaucoup vos petits trolls ( …. )  » c’est pas si juste (comme cet avis sur mon quartier de Belleville).
    Je vais étre en accord avec la rédac aussi, je ne fais plus de portraits en ville (quelque soit le pays) pour éviter les problèmes. je fais aussi une croix sur l’idée qu’un HCB puisse exister aujourd’hui (enfin sauf pour les amoureux de l’hotel de ville).

  5. On me dit à l’oreillette que les amoureux de l’hotel de ville c’est de Doisneau :) Ayyyye. Bon le message est le même, 2012 c’est l’année du fake, du préparé avec des jolies lumières, pas de l’instantané au leica.

  6. Malheureusement les difficultés économiques, et donc sociales, génèrent beaucoup de frustrations qui se transforment en agressivité (dans la rue et dans les commentaires !).
    Heureusement il reste la liberté d’expression et la liberté de choix.
    Même si je ne comprend pas le plaisir masochiste de lire un blog rédigé par quelqu’un dont on ne partage pas les opinions, je ne condamne pas celui qui fait ce choix.
    Outre les plaisirs esthétiques que procure la photographie j’aime à penser que c’est également un excellent moyen d’aller vers l’autre, de mieux le comprendre et donc de s’enrichir…

  7. « Au premier rang, les soutiens du prévenu portent barbe, calotte musulmane ou sarouel. Après les débats, ils vont prier dans un hall du palais de justice, tournés vers un coin, à genoux par terre. »
    C’est autorisé de prier dans un lieux publique comme un tribunal ??? Cela m’étonne fortement !!!
    @ LaurentH
    Oui tu as dis une énormité ! De gauche ou de droite, tous le monde laisse faire, et ce n’est pas près de changer(est ce que cela avait changé avec N.Sarkozy ?).
    La peur est le fond de commerce de tous les partis politique.

  8. Je te cite mon gars Laurent : … mais que pas mal de gens de gauche font mine d’ignorer pour ne pas « discriminer » les auteurs (qui ne sont généralement pas Français d’origine… Ben oui, quoi j’ai dit une énormité ?)…
    Ben oui, tu dis des énormités. Qu’est-ce que tu sais des gens de gauche, en dehors de tes idées reçues ? Et qu’est-ce que tu crois quand tu parles de ceux qui ne sont pas français d’origine ? Qu’il suffirait de lourder les arabes et les noirs pour vivre en paix ? T’es naîf, ou bien ? Y’a de la racaille et des tordus dans tous les pays, même ceux où il n’y a jamais eu aucune immigration africaine, et ça ne va pas aller en s’arrangeant pour la bonne raison que le fossé grandit entre catégories sociales, ce qui crée de la frustration, laquelle pousse à la délinquance. Il n’existe pas de démocratie plus à droite et plus répressive que les Etats Unis et c’est loin d’être un pays sûr. Pourquoi d’après toi ?

  9. La seule différence entre les USA et la France, c’est qu’ici les délinquants sont pour 90% arabes ou black….
    Alors que la-bas il y a aussi les latinos.
    La cause n’est pas l’origine ethnique, on est bien d’accord (je ne suis ni raciste, ni stupide)
    La cause est bien l’immigration (d’ou qu’elle vienne).
    D’ailleurs on vient d’arrêter un gang d’Albanais (bien blancs)…
    Mais il n’empêche : le problème est bien l’immigration non ? 80% des délinquants sont bien des immigrés ou enfants d’immigrés non ?

  10. Je suis d’accord Carlo.
    Mais c’est travestir la réalité (ou donner une version tronquée de la réalité), à des fins idéologiques. Pourquoi faudrait-il mentir ? Pour préserver les intérêts de qui ? de quoi ?
    ET les gens ne sont pas dupes, car tout le monde sait bien que 80% de ceux-là sont issus de l’émigration. Et les gens, sont exaspérés de ce mensonge permanent, on nous prend pour des idoits à force de politiquement correcte.

  11. C’est trop facile de dire les choses comme ça. Les blacks et les rebeus sont physiquement reconnaissables et du fait qu’ils composent à tel pourcentage la population carcérale, on en déduit que le mal serait quelque part dans leurs gènes, mais c’est faux. Les rues n’étaient pas plus sûres en 1960, les cités non plus (j’en viens), et les arabes beaucoup moins visibles qu’aujourd’hui. D’où venait la racaille à cette époque ? Des quartiers défavorisés, pareil qu’aujourd’hui. La majorité des mecs que je connaissais en rackettaient d’autres, cambriolaient, agressaient, violaient, réglaient leurs comptes les bandes des citées voisines. Les mêmes causes produisent les mêmes effets aujourd’hui, c’est juste la population des cités qui a changé de couleur.

  12. arreeeete ton char ! La violence a changé de nature !
    T’a vu cet assassina de deux ado innocents à Grenoble ? t’avais ce genre de truc avant ?
    Arreeeete ! On y croit pas… la sauvagerie a monté d’un cran c’est tout ! Avec l’arrivée de population ne partageant pas notre culture.
    Et surtout par l’acculturation des gamins (qui n’ont ni la culture traditionnelle de leurs parents qu’ils méprisent, ni celle de la république qu’ils exècrent encore plus)…
    Les ghetos ont enfanté des sauvages ! peu importe la couleir en effet, mais on voit les résultats

  13. Euh désolé, mais le commentaire au dessus n’est pas un commentaire de haine !
    Au contraire…
    Il est de plus extrêmement instructif. J’ai regardé cette vidéo de Nasser dont j’ignorais l’existence… Elle est stupéfiante ! Le message est au contraire un message de tolérance d’une modernité étonnante.
    Lorsque l’on sait le péril qui menace aujourd’hui la liberté revendiquée par les jeunes gens des printemps arabes (et les femmes justement), on peut être inquiet non ?
    Légitimement inquiet… A se demander si en Tunisie les femmes ne diront pas dans 2 ou 3 ans « c’était mieux avant » ?
    Selon moi : le « c’était mieux avant », est justement une demande de moins de haine, plus de tolérance, plus d’humanisme, plus de liberté, de démocratie et de prospérité… Ce que l’on connaissait à une époque ou tout allait mieux (pour nous).

  14. Oui, mais la règle ici est la liberté d’expression : je supprime systématiquement les attaques personnelles, le racisme, l’homophobie, le sexisme primaire, ou ce genre de truc… La connerie quoi !
    Mais je ne censure pas les opinion politiques (et le débat sur l’immigration n’est pas un débat raciste, que je sache, mais un vrai choix de société).

  15. Cette tribune est tout de même formidable !
    Donc on arrive a un débat sur l’imigration (et effectivement on sent tout de même une bien certaine complaisance sur des commentaires un peu limites).
    La complaisance, c’est aussi laisser dériver la discution sur l’imigration alors que le prévenu est Français (oui, il est né en France, mais encore faut il avoir lu l’article).

  16. Oui, ben je dirais que si le prévenu est Français et né en France, ça aggrave son cas…
    Et ça aggrave le diagnostique qu’on peut faire sur l’echec de l’intégration et les dangers implicites de l’immigration.
    Même né en France, cet enfant de l’immigration (auquel la France à tout donné, comme à tous les Français), se comporte comme un Taliban !
    C’est d’autant plus la preuve que l’intégration ne coule pas de source…
    Cette tribune est donc précieuse (et m’aura permit d’apprendre des choses, notamment que ce fou furieux était Français)

Leave A Reply