web analytics

Salaire horaire net : 3,4 € de l’heure !

21
BILLET PRÉC.
BILLET SUIV.

Merci à un de nos lecteur de nous avoir signalé cette page amusante… (enfin, amusante c’est vite dit ;-)

http://www.alohafred.com/blog

Oui, vous lisez bien ! Voilà ce que gagne au final un photographe de mariage, en fonction du montant qu’il facture :

0000_screen_ 2012-07-29 à 16.26.00

Edifiant non ? Et dire qu’il y a des photographes amateurs, qui sont tout content de travailler à ce tarif…

 

BILLET PRÉC.
BILLET SUIV.

21 commentaires

  1. faut pas exagerer on

    ouai, bon, de 10 a 80 euro l’heure faut pas se pleindre nonplus. Il y a d’autres employés ou travailleurs qui eux envient ces entrées.
    il a pas oublié la bouffe du chat dans les 65%?

  2. Certes un mariage c’est beaucoup de boulot (j’en fait depuis 7 ans, presque une cinquantaine …), mais la cette démo c’est n’importe quoi …
    – Déja que fait le photographe avec la mariée à 8 h ? Les photos du petit déj ? Dans le pire des cas je démarre les préparatifs à 11 h , et ça a du m’arriver une ou deux fois …
    – « Selection et tri des photos = 6 h  » ? La non plus il ne faut pas déconner, ou alors le mec à fait des « milliers » de photo (ce qui pour moi va contre un travail de bonne qualité (on mitraille quoi …) )
    Et dans le calcul horaire il compte le trajet, le temps de préparation et de présentation … Pourquoi ne pas avoir mis aussi le temps de repasser sa chemise pour aller bosser ?
    Au GRAND maximum, sur une prestation classique de 12 h (de 13 h à 1 h du matin env) je passe environ le même temps pour le tri, la présentation, la retouche et le montage sur un livre … soit 12 h maxi ou 24 h pour la presta complète … et bien entendu je ne fais aucune presta pour 500 € ;)
    Alors JFV est ce que cette démonstration est « édifiante » , personnellement je la trouve « nulle »

  3. Je commence souvent mes prestas à 8-9H au salon coiffure maquillage, souvent s’y retrouvent les proches amis, la famille. Ca permet de ne pas arriver au dernier moment sans connaitre les gens qu’on photographie…

  4. Un (jeune) couple met plutot dans les 500/600€ pour le photographe.
    Au dessus de 1000€ ça commence à douiller.
    Reste que même à ce tarif, tu reçois des tonnes d’offres.
    Le virage numérique fait bien mal aux créatifs, c’est certain, mais on ne retournera plus en arrière (40 photos à 9€ la photo, avec le photographe installé en fond de salle pour vendre ses tickets…)

  5. Oui pourquoi pas Pieter, mais alors c’est facturé en sus et certainement pas pour 500 € … ou même 1000 € ;)

  6. Le calcul des 42h est totalement bidon et décrédibilise le propos, en aboutissant à un tarif horaire dérisoire.
    Ce que j’explique à les clients, c’est « 100€ de l’heure, pour environ 100 photos de l’heure au total » avec livraison de tous les clichés HD et une galerie web gratis pour les invités. Si j’étais malin je mettrais un service de tirage en ligne mais ça me suffit en l’état.

  7. c’est bien francais de raler et de rever à l’herbe plus verte dans le champ d’a coté ! changez de metier les raleurs ! pour les autres, place à la photo svp qui reste le meilleur de ce blog !

  8. Et puis les agents économiques sont rationnels : si c’était une si mauvaise affaire de facturer 500€ personne ne le ferait. Ceux qui le font le peuvent, eh bien tant mieux pour les mariés ! Je l’ai déjà écrit ici, mais les photographes de mariage « normaux » du temps de l’argentique étaient souvent nuls et chers. Désormais il reste des nuls mais au moins ils sont peu chers. Et pour les meilleurs, eh bien les clients savent reconnaître ce qui a de la valeur, et ils sont chers, c’est très simple !

  9. Je pense qu’il est important de se concentrer sur ce qui est le coeur de notre métier, à savoir la prise de vue.
    12 heures de shoot, 8 heures d’écran, 3 heures de rdv avant/après est déjà beaucoup.
    Personnellement, et je l’intègre dans mes tarifs en facturant « plus » mais crée pour mes clients un site web pour un an et un DVD avec les 250/300 images en JPEG plein pot.
    Hors de question de marner pour des tirages 13×18.
    Pour être pragmatique, et surtout exigeant en terme de qualité, il est clair que l’intérêt est dans le haut de gamme où l’ensemble des prestataires (traiteur, salle, mise en lumière, robe etc) servent les intérêts du photographe en offrant des opportunités visuelles intéressantes.
    Bref, travailler autant pour gagner plus :)
    (ce qui n’exclut pas le fait de parfois faire du « pro-bono » en offrant gracieusement à des couples très défavorisés une prestation complète, ce qui à le mérite de rendre service et nous changer les idées. Les prêtres de nos paroisses sont assez ouverts à ce genre de propositions…

  10. Bon,
    c’est le début de la baisse du coût du travail pour sauvegarder la compétitivité de la branche (selon les analyses économiques d’Atlantico…).
    Cordialement

  11. nicolas reignier on

    Parfois je m’interroge quant à la cohérence des publications sur le blog :
    hier on pouvait y lire un article qui dénonce le coût du travail si élevé dans l’automobile en France et en filigrane on peut comprendre combien tous ces nantis d’ouvriers syndiqués devraient accepter de diminuer leur rétribution au profit des actionnaires et ce avec le sourire et aujourd’hui un post exactement sur la même thématique sauf que puisqu’il s’agit de la rétribution des photographes le sentiment de l’auteur est diamétralement opposée.
    Alors je ne suis pas plus photographe professionnel qu’ouvrier de l’automobile, d’où mon interrogation, mais comment peut on à ce point diverger d’opinion ? Peut-être que la critique d’un domaine que l’on ne connait pas est plus aisée que la prise de recul par rapport à son quotidien ?
    Défendons l’économie de marché, la libre entreprise et la concurrence non faussée plutôt que l’assistanat et la réglementation à outrance mais de grâce faisons le avec un minimum de réflexion !!!

  12. J’aimerais juste pousser un coup de gueule. Le rôle du photographe est aussi d’informer, en apportant son regard photographique, qui lui aura fait saisir la réalité d’une autre manière que le journaliste qui écrit un article.
    Si le rôle du photographe est de faire des articles techniques, et : « fait de belles photos et tait toi », alors il n’a plus aucun intérêt, et la photo devient un art élitiste et technique réservé à ceux qui s’y connaissent, ce qu’elle ne prétend pas être, puisque l’art photographique s’adresse à la majorité des gens. Etonnez vous après des comportements de certains, qui ne veulent pas payer.

  13. Et ben alors Vibert ne serait ce Pas vous l’apôtre de la flexibilité salariale ? S’il,y a une demande de travail à ce niveau tout va bien pour les orthodoxes libéraux !

  14. Ou avez-vous vu que j’ai parlé de flexibilité salariale ?
    Il y a décidément des imbéciles, qui ne lisent pas, font des amalagames et ne comprennent rien à rien ! Ou ne veulent pas comprendre… Car il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas comprendre… Passons !
    Ce sont les charges sociales qui doivent être compressées, afin de favoriser le travail et les entreprises (surtout les PME), plutôt que l’assistanat généralisé…
    Par contre les salariés doivent être protégés et les salaires minimum doivent continuer à êtres réglementés (pour les salariés évidement, pas pour les indépendants, la liberté c’est aussi le risque)…
    Car la sangsue qui tue les entreprises (et crée du chômage) : c’est l’état et le nombre trop élevé de fonctionnaires (ce sont eux qui ont fait voter les 35h, la pire catastrophe économique en France depuis la défaite de 1940, allez c’est dit tous les gens raisonnables sont d’accord là dessus ;-)
    Ou avez-vous vu que je suis ultra libéral ?
    Ce n’est pas vrai, je suis ultra réaliste seulement…
    Préparez-vous psychologiquement à ce qui se passera à l’automne…

  15. @ faut pas exagérer
    Visiblement, tu ne connais pas absolument pas en quoi consiste le travail d’indépendant. 10€ de l’heure d’un indépendant n’est pas le 10€ de l’heure, même brute, d’un salarié. Donc avant de crier au scandale, il faut se renseigner. Les salariés ont un tas d’avantages que n’ont pas les indépendants (congés payés, retraite, chômage… et bien d’autres choses encore).

  16. faut pas exagerer on

    @NicolasC
    Tu peux me rappeller qui est-ce qui a crié au scandale? J’ai oublié déjà.
    ;)
    Pour ma part c’est juste l’exageration d’un professionel qui a choisi déliberément son métier, un magnifique métier (dans un domaine exigeant/compétitif je le concède, mais en grande partie artistique et donc dur a vendre -comme beaucoup d’autres métiers en l’apparence « non-commerciaux », et qui demande donc une certaine vocation et remise en question pour éviter d’en devenur aigri) qui m’a par contre fait sourir.
    Photographe est un magnifique métier pour qui aime cela, mais pas tous les photographes n’ont le petit plus, ni la capacité, ni la chance, ni le temps a disposition (famille, voyages,…), ni la liberté budgétaire (loyer, nourriture du chat, etc.) pour transformer leur vocation en une reconnaissance professionnelle lucrative. En sport également, et malgré tous les efforts que certain mettent, pas tous les athlètes ne seront médaillés et pas tous les pros ne toucheront le même salaire. Injustice? Scandale? Peut-etre, mais quel beau choix de vie pour qui aime le sport… En musique, pas tous les musiciens ne deviennent solistes ou ne seront pris dans des orchestres prestigieux, et pas tous les groupes ne vendent a guichets fermés. Injustice? Scandale? Peut-etre, mais quel beau metier pour qui ne pourrait pas vivre heureux sans son instrument, ou s’il n’était pas musicien…
    Alors messieurs, faisons les maitres d’art, faisons un effort pour transpirer sur la toile l’amour de la photographie et non celle de votre survie (ou alors, faites le au moins au travers de vos photos)!
    Allons la pause est terminée, nous devons retourner en chantant a l’usine ainsi au moins nous pourrons réussir à payer toutes nos factures (avec impots) a la fin du mois, sans plus aucun besoin de se lamenter, et surtout afin de contribuer intensément à l’economie de notre pays.
    (ah merde, c’est la crise..!)
    Bon, bien alors, lamentons-nous!

  17. J’ai été indépendant à temps plein, puis salarié à temps plein et maintenant je combine les deux. Mon épouse est indépendante à 100% donc je connais bien les deux statuts.
    Clairement, l’indépendant qui paie 65% de charges, faudra me le présenter! Et surtout lui dire de changer de comptable ou de s’informer un peu mieux pour optimiser sa déclaration fiscale. Ce qui, pour une activité en personne physique (seule) n’a rien de compliqué et il ne faut même pas la jouer « border line » pour ramener sans aucun mal son taux d’imposition réel autour des 30/35%. Un salarié à des avantages (revenu fixe, congés payés – mais limités en nombre-, meilleure protection sociale de base, etc) mais il a aussi des inconvénients (quasi aucun frais déductible – ne prenons que la bagnole et on a déjà un gros morceau!-, horaires fixes, etc)
    Il y a certainement des économies à faire à certains étages de l’état, certaines réductions de charges qui seraient bien utiles et le citoyen est en droit d’être exigeant sur l’usage qui est fait des deniers publics, mais parler d’état sangsue et matraquer sans arrêt sur la diminution des charges, faut arrêter, ça vire au mono-maniaque. Faut aussi voir tout ce qui est fait de bien avec l’argent qu’on donne à l’état et la chance énorme que nous avons de vivre dans des pays qui ont encore un état fort. Ils sont beaux les pays où le privé est roi et s’en donne à coeur joie. Personnellement, je ne voudrais pas y vivre…
    Sur ces points, je rejoins Nicolas Reignier

  18. @ faut pas exagerer
    Le métier de photographe est beaucoup plus vaste que cela. Tu le compares à celui de musicien ou de sportif. Mais les photographes dont on parle (mariage en l’occurrence) tient plus du prestataire de service que de l’artiste (même si sa patte personnelle joue, mais comme toute entreprise après tout). Sa problématique tient de l’entreprise avec tout ce que cela comporte (notion de frais, rentabilité…). Ce qui n’est pas tout à fait la même chose pour les artistes dont tu parles, qu’ils soient musiciens, sportifs, ou photographes aussi (mais on ne parle pas des mêmes).

  19. J’exerce une profession libérale et pourtant je lis un économiste, Pierre Larrouturou qui, chiffres à l’appui, réclame rapidement une nouvelle réduction du temps de travail !
    Et plutôt que de pleurer sur la baisse des ventes de voiture, peut être serait il bon de penser pouruqoi on en vends moins, que veut le consommateur et que nous réserve l’avenir et on voit que Toyota et Honda préparent l’avenir: vendre des robots
    http://billaut.typepad.com/jm/2012/08/on-veut-ré-industrialiser-la-france-on-nen-prend-par-le-chemin.html

Leave A Reply