web analytics

Linux et la photo ? Pourquoi c’est nul…

29
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Vous vous demandez pourquoi pas un seul photographe pro utilise Linux ? Moi je ne me demande pas, surtout après avoir lu ça : How Apple Killed the Linux Desktop and Why That Doesn’t Matter

«  at the same time, development was shifting to the web. Open source on the desktop became a lot less important than open source on the server. The need to develop native applications was diminishing and at the same time OS X provided a good enough Unix-like environment that programmers could develop on a Mac and then deploy to a Linux server. « 

La vraie raison est qu’il n’existe aucun équivalent de Lightroom, ni de iView Media Pro, ni de Bridge, ni de Photoshop sur Linux… (qu’on ne me parle pas de Gimp ;-)

PS : bon, OK, il y a peut-être deux ou trois geek utilisateurs de Linux qui font aussi des photos… Mais de vrais photographes qui utilisent Linux : ça je n’en connais pas !

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

29 commentaires

  1. La raison n’est pas vraiment Linux en lui-même, mais l’univers du logiciel libre.
    Développer un programme comme Lightroom ou Photoshop, cela a un coût.
    Et la réunion du « bénévolat » de centaines de développeurs finit par avoir des limites, à la fois sur la taille de ces logiciels, sur le nombre d’heures passées, sur les tests réalisés, sur l’homogénéité des fonctions proposées. Et des conséquences sur l’ergonomie, la vitesse d’exécution qui sont trop pénalisante pour une utilisation en usage professionnel.
    Pourtant, ces développeurs du libre sont vraiment très très compétents. Mais des compétences non (ou peu) rémunérées …

  2. StéphanePosté le

    S’il existait une version payante non libre de lightroom sur ubuntu je l’aurai déja acheté depuis longtemps et je pourrai me passer de windows…

  3. du point de vue des utilisateurs, il y a trop de linux, ubuntu (basé su debian donc déjà ça se complique), red hat, suse, slackware, etc, etc, etc, différente façon d’installation, rpm, pkg, etc, bref, qqn qui connait pas trop ne va pas se risquer sur ce terrain là,
    et encore ça s’est simplifié, à mon époque avant d’installer un linux, il fallait connaitre les référence de sa carte son, de sa carte vidéo, de sa carte réseau, etc, pour une optim il fallait recompiler le noyau bref, déjà pour moi c’était chiant …
    N’oublions pas que OS X est basé aussi sur un linux. Apple a su minimiser l’offre matériel et l’offre Operating System, donc, pour l’utilisateur, la réflexion n’est pas énorme, contrairement au windowsiens (quelle config hardware?) et pire pour les linuxiens (quelle config hardware ? quel linux ? avec quel soft ?) linux est bien pour faire du web, on peut se monter une config hardware avec de la récup et un linux gratos et ça tourne

  4. @anyong : l’aridité du monde linux… c’est un peu péremptoire. Mais en réalité ce n’est plus vrai du tout, les choses ont bien changés !
    Essaie donc une version récente de Ubuntu, en t’appuyant en cas de besoin sur l’excellente documentation française en ligne http://doc.ubuntu-fr.org/accueil. Tu changeras d’avis.
    Je connais nombre de personnes (geeks ou non geeks) qui ont Ubuntu et rien d’autre sur leurs ordinateurs.
    Moi aussi je trouve bien dommage de ne pas pouvoir migrer vers Ubuntu à cause de Lightroom. J’ai essayé via Wine mais sans succès.

  5. laurent91Posté le

    avez vous au moins essayé Aftershot Pro ?
    c’est pas open source mais ça tourne sous linux et de fort belle façon…
    mais vous allez dire que ce n’est pas « équivalent » à lightroom parce que « même que ya pas telle fonction trop pratique », alors que je le trouve « équivalent » parce que très bien optimisé et pas mal complet.

  6. ysengrainPosté le

    « N’oublions pas que OS X est basé aussi sur un linux. » Plus exactement sur Unix.
    Un de mes amis très proche, lassé de Win x a tenté l’aventure Ubuntu sur un portable Dell.
    Je le connais pugnace et accrocheur. Après 2 mois il a renoncé.
    Quant à manipuler des images ….

  7. >> « Un de mes amis très proche [...] a tenté l’aventure Ubuntu [...] Après 2 mois il a renoncé. »
    Ce serait intéressant de savoir pourquoi, ce qui était bloquant.

  8. il existe aftershot sous linux, anciennement bibble qui est plus que correct.
    bien moins cher que lightroom.
    qui est un bon catalogueur et derawtiseur.
    franchement je trouve ce logiciel a la hauteur.
    mais il faut se donner la peine de sortir du « standard » et ne pas regarder que lightroom.
    pour ce qui est de l’ergonomie il n’est pas plus compliqué qu’un autre logiciel et je le trouve lus lèger que lightroom.
    n’hésitez pas a le tester il est multiplatemforme: windows/mac/linux
    je suis sous linux depuis plusieurs années, les dernières versions sont très abouties, et l’installation/utilisation n’a absolument rien à envier à windows

  9. Photoshop et Darktable fonctionnent très bien sur Linux…
    Il suffit JUSTE de s’y intéresser et sortir son…de son mac.
    …Pourtant je suis sur mac depuis 16 ans (mais j’ai aussi bossé en complément sur Linux et Silicon Graphic pour la 3D industriels et game design ; PC à l’époque oú la mac n’aimait pas la création de code comme le lingo, action script,…).

  10. Ubuntu c’est très bien, mais effectivement, autant pour le développement Web d’une part, et l’utilisation quotidienne, Linux est parfait, et même plus agréable parfois que Windows (et pourtant je suis développeur sur des technos Microsoft) autant pour le travail des photos, on sent quand même Linux assez en dessous, et un « gap » assez prononcé entre les deux mondes…
    Un logiciel comme Lightroom me parait au dessus du lot, et d’ailleurs l’idée d’avoir un Mac m’est venu uniquement depuis que je fais de la photo…

  11. J’attends la prochaine version de Mac OS, quand adobe devra soit passer par l’appstore (et ses 30%) soit dire bye bye à apple.
    Le troll à répétition pour faire du clic c’est pas bien. Mauvais bloggeur influent va!

  12. @ysengrain oui plus unix, c’est vrai,
    enfin bon, linux, unix, je suis désolé, je travaille tous les jours sur des hp-ux, aix, solaris, linux (suze & red hat) et autres, et ce, à l’ancienne (en ligne de commande)
    j’utilise même cygwin, espèce d’émulateur unix pour windows
    effectivement la différence est énorme !!! wouuuh j’en ai mal aux yeux !!!
    la guéguerre linux/unix, moi ça me fait doucement rigoler ^^
    @laurent91 : c’est quoi le problème ?
    @Samuel, c’est ce que je dis, et encore ça a nettement progresser, ça reste quand même une étrangeté pour le commun des mortels, avec zéro pub, donc les gens ne connaissent pas, quand j’ai dit à une copine, qu’il y avait des logiciels gratuits qui font comme Office (OpenOffice) j’ai cru qu’elle allait m’enfermer dans un asile de fous, elle aurait peut être du LOL
    la vraie question, c’est se demander pourquoi il n’y a pas d’offre sous linux de photoshop, lightroom, d’office, et autres, après tout la communauté de développeur est là …

  13. Pour repondre à anyong : les dévelopeurs sont visiblement prets… mais pas les « utilisateurs » capables de faire des specs fonctionnelles. Il n’y a pas un photographe (digne de ce nom) à l’horizon pour s’atteler de concert au dev des applis. L’un sans l’autre… ca ne marche pô ! (et vice versa).

  14. Ben le problème, c’est l’absence de catalogueur… Faire deux ou trois ajustement sur Gimp pourquoi pas.
    Mais un photographe digne de ce nom ne peut se passer tres longtemps de cataloguer !

  15. Je crois pas que le probleme ce soit les sytèmes d’exploitation. Je vois pas pourquoi on crache sur linux comme ça. Le problème, c’est les logiciels et s’ils existaient sur Linux, le débat serait clos. Mais perso, si j’étais développeur de logiciel, pourquoi je me ferai chier à développer pour linux ? 1% des utilisateurs ça pèse pas lourd. Si on enlève les geek, ça doit faire dans les 0.1% qui pourraient être la cible. Et de toute façon, parmi ceux là, si certains ont besoin des outils, ils changeront de système d’exploitation parce qu’ils n’auront pas le choix.
    C’est la loi du plus fort. Heureusement que dans d’autres professions, on peut encore, pour les 1% de naïfs goûter encore un peu de liberté …
    Salut

  16. Bonjour
    Je suis photographe non pro je le précise, neammoins cet article m’emmène plusieurs réflexions.
    Les voilà un peu dans le désordre
    Certains logiciels photo sous Linux évoluent très vite et dans le bon sens.Mon amie gère toute sa collection photo sous Digikam et sa tourne très bien… Derawtiser, catalogueur, reconnaissance des visage, tag, exif et j’en passe. L’ergonomie est certe moins souple que celle de ligtroom, mais c’est un logiciel très complet. La communauté est très active et les vercions évoluent très vite. ( en particulier lors des google summer code)
    Dire que c’est compliqué d’installé linux, et ho on est en 2012, c’est devenu très simple à faire. La seule difficulté peut être est d’avoir suffisamment d’infos pour choisir sa distro et ne pas prendre une distro trop accès developpeur. Mais entre ubuntu, linuxmint et fedora voila 3 distros facile à installer, en prime la gestion colorimétrique s’est grandement simplifiée sous linux, ainsi que le calibrage via une sonde.
    De plus et c’est vraiment un plus les communautés sont très actives et permettent de s’en sortir très rapidement en cas de problème.
    Les fabricant font de plus en plus des drivers pour linux (il est vrai pas tous).
    L »autre confusion que peut faire cet article c’est entre Linux l’os et les logiciels qui tournent dessus. Tout les logiciels qui tournent sur Linux ne sont pas libres. Des grands noms de la 3d tournent sur linux comme Maya ou Houdini.
    Alors pourquoi Adobe ne développe rien sur Linux ?
    Quand au commentaire sur les développeurs du libre qui seraient quasi bénévoles là aussi vous vous trompez. Bien que certain le soit, le logiciel libre c’est un autre mode de rémunération plus basé sur le service.
    Regardé Alfresco, logiciel libre de gestion documentaire, une version libre et une version payante avec les supports logistiques. Il n’y a pas dans le monde libre ou non, de logiciel de gestion docu aussi puissant qu’Alfresco, d’ailleurs c’est leur logiciel qui gère la base documentaire d’Adobe….. Je ne pense pas que leurs développeurs soit sous payés
    Pour en revenir à Linux ce n’est plus 1% du marché mais nettement plus même si c’est toujours minoritaire.
    Linux est très puissant si nous avons cette discution, Linux est juste derrière, le web tourne sous linux.
    Linux est peu gourmand même si c’est moins vrai que par le passé vu les dernières interfaces graphiques.
    Linux est très sur, pas invulnérable, mais on est à des années lumière de win ( c’est basé sur Unix tout simplement)
    La ligne de commande de linux quand on la connait un peu est vraiment magique, on peut renommer des milliers de fichiers (photos par exemple) avec une simple ligne de commande ou changer la taille etc.
    Mais bon je m’arrête là ça va passer pour un troll LOL
    Je pense par contre qu’un photographe pro qui a des milliers de photos cataloguées sous Ligthroom ne va pas  » s’amuser » à changer d’OS et de logiciel comme cela. sans compter que Ligthroom est un excellent logiciel, sans doute le meilleur et pas cher.
    Donc Linux et les photographes c’est je pense pour dans pas très longtemps….
    et je dirais même que beaucoup de photographe pro utilise Linux via leur serveur de sauvegarde, leur site de photo pro, et internet, mais sans vraiment le savoir.
    Ps Je n’ai rien contre les systèmes propriétaires, mon pc fixe tourne sous win et fedora, et mon portable est un Mac. Je gère mes photos sous lightroom depuis la version 2 car à l’époque Digikam n’était pas aussi évolué et que la gestion colorimétrique c’était quasi inexistant sous Linux. Maintenent je me poserai la question et je choisirai encore Ligtroom pour sa gestion des zones non destructive en particulier. Mais le libre bouge beaucoup coté photo donc …. à suivre

  17. Juste un autre commentaire, au sujet de how apple killed the linux desktop. Alors ça c’est un méga troll.
    L’environnement de dvp d’apple sur macos est très lourd et linux est très bien doté de ce cté là et pour lontemps. Là ou Apple change la donne c’est par rapport à iOS et à l’Applestore. Mais:
    on voit ce que ça donne sur OSX qui est un exellent OS mais qui se gadgétise de plus en plus à cause de cela.
    Regarder ce qu’Apple à fait d’Aperture. Donc les systèmes propriétaire ont aussi leur limite en terme d’évolution et de sécurité
    Voilà ce coup ci je m’arrette vraiment
    Aplus et merci pour ce site

  18. De toute façon…
    - Vu la tournure que prend MacOs X au fil des versions (on enlève les trucs super utiles et nécessaires et on met à la place des applis débiles pour kicoollol iphoné, plus aucune innovation de l’OS depuis LEOPARD !…)
    - Vu l’abandon des machines pour photographes et créatifs des arts graphiques (Apple qui persiste dans son odieux et stupide choix des écrans brillants, non renouvellement des macPro désormais complétement à la ramasse, etc)
    - Vu la fermeture de l’OS (cf bidouilles indispensables à faire avec le terminal pour un utilisateur un minimum un peu confirmé…)
    - Vu la fermeture du hardware (cf tout changement de RAM et de disque impossible dans MBP Retina et Air…)
    - Vu les problèmes de fiabilité des iMac…
    - Vu les prix toujours plus stratosphériques des mac (3300 € pour un Retina qui ne soit pas complétement largué dans 1 ans…)
    A ce train là, si Apple persiste dans ses mauvais choix, va bientôt falloir CHANGER DE CRÉMERIE !!!!
    Alors je ne cracherai pas sur LINUX car un jour ce sera peut être NOTRE BOUÉE DE SECOURS !!!

  19. Linux la liberté ! Ou plutôt les chaines de la gratuité.
    S’il est facile d’installer linux en 2012, j’ai quand même pas super envie de me taper un Os qui nécessite de rentrer des lignes de commandes tt les 5 min, de passer des heures à rechercher des solutions sur le net pour faire fonctionner tel ou tel composant matériel ou logiciel avec tel autre, sur des sites web à l’ergonomie douteuse…
    Quand on veut installer un nouveau logiciel, encore devoir se prendre la tête car il manque tel composant à votre Os, et il est indispensable pour installer tel autre mais que celui ci est incompatible avec votre nouveau logiciel. Sérieux c’est kafkaien !
    Si en plus votre hardware est un peu exotique comme un macpro, cela tourne vite a la folie pour faire tourner un linux dessus. Toujours rien pour faire fonctionner la carte son et reconnaitre les prises usb du clavier apple depuis 2006..
    Bref choisir Linux pour un pro, c’est choisir de perdre un temps fou dans un combat contre des moulins à vent, plutot que de passer du temps à faire son métier.
    Perso j’ai plus le temps pour ca.
    Je préfère encore me taper la fermeture du hardware apple qui nous impose du tout soudé maintenant et des écrans glossy, ainsi que l’optimisation douteuse des produits adobe, plutôt que de perdre 50% de mon temps à essayer de faire marcher une usine à gaz sans valeur ajoutée.
    Ps: j’ai rien contre Linux, mais pas pour bosser en photo avec !

  20. allez encore une reponse
    la ligne de commande ce n’est pas toute les 5mn dans Linux et après un minimum de connaissance (c’est comme tout) c’est super puissant.
    Pour les logiciels sous Linux il y a deux façon de faire.
    Si le logiciel est dans les depots, les dépendances ne sont pas un problèmes (les logiciels dont à besoin le programme pour fonctionner), elles s’installent toute seule c’est tout.
    L’autre façon d’installer un logiciel c’est hors dépot et là parfois c’est plus compliqué c’est vrai.
    Mais si on est un pro, on n’installe pas un nouveau logiciel tous les 15 jours.
    Donc ce battre contre des moulins à vent il faut arrèter de délirer (tout respect que je doive à pomme). Tout n’est pas parfait mais installer linux sur un pc cela prend entre 1/2 heure et une heure dans la grande majorité des cas.
    Dans windows (qui s’améliore certe) si on installe un logiciel tous les 15j pour voir, au bout d’un certain temps il faut tout reinstaller à cause du registre qui est corrompu, et des bout de librairie non desinstallé. Chaque système à ses avantages et ses inconvénients.
    La photo a été pdt longtemps le parent pauvre de linux c’est vrai, mais cela change vite.
    Un systeme libre il y a pas mieux pour corriger les failles de sécurité.
    Et sur un système libre, si un programme correspond à un besoin des utilisateurs il continuera toujours d’évolué. Alors qu’Apple laisse moisir de superbes logiciels juste parce que leur marketing a changé son fusil d’épaule

Leave A Reply