web analytics

Désolant : Facebook censure (encore) Gustave Courbet

6
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

La page Facebook de l’excellent (à mon avis) Atlantico.fr a été temporairement suspendue car un de leurs articles représentait le tableau « L’origine du monde » de Gustave Courbet. Tous les détails ici :

Un tableau, que je n’ose même pas reproduire ici, de peur de voir mon propre compte Facebook suspendu… Grave non ? Extrait :

 » Nous assistons à une américanisation des esprits à travers Facebook qui se manifeste par la volonté de chasser tout ce qui a trait au politiquement incorrect, domaine où la France et une partie de l’Europe excellent davantage  » précise Luis de Miranda. 

Nous n’avons heureusement pas eu à présenter nos excuses publiques, encore moins à prêcher la mégarde, pour recouvrir la pleine acuité des fonctions de notre page Facebook – et celles des profils de ses administrateurs, puisque tous ont dû effectuer les mêmes démarches.

Mais ce fâcheux désagrément pose question : doit-on procéder à une autocensure à chaque fois qu’un papier, par exemple, est accompagné d’une image potentiellement sensible ? Doit-on tolérer ce puritanisme ?

NB : Atlantico reste encore dans l’attente d’une réponse de Facebook « .

Oui, c’est grave de devoir s’autocensurer… Dans un genre différent, c’est un peu comme ne pas oser s’habiller comme on veut, pour sortir dans n’importe quel quartier d’une ville moderne. Je fais référence au post d’hier qui vous a visiblement passionné et qui a dépassé les 7000 visiteurs uniques en moins de 24h (oui, je suis conscient du nombre relativement hallucinant de lecteurs de ma modeste feuille de choux, rédigée juste pour le plaisir)…

Vous aurez bien compris que mon seul but avec ce lien, était de dénoncer le harcèlement (quasi systèmatique) des jeunes femmes dans certains quartiers (rien d’inédit, Ni putes ni soumises le fait depuis longtemps)… en évitant bien entendu toute stigmatisation. Exercice difficile lorsque l’on constate sur cette vidéo, l’origine des agresseurs. C’est un fait, on ne vous harcèle pas ainsi dans le 9em arrondissement, il faut dire les choses comme elles sont…

Le politiquement correcte n’est plus le problème, car il existe d’autres problème plus urgents. Un des problèmes des Françaises en 2012, est (entre autres) de ne plus pouvoir aller et venir à n’importe quelle heure, dans n’importe quel quartier…

C’est évidement une atteinte à la plus élémentaire des libertées. C’est un abandon de souveraineté de la république, qui ne semble plus être en mesure d’assurer à tous les citoyens (notamment aux moins favorisés) leurs droits les plus élémentaires, notament celui d’aller et venir…

J’entend déjà un ou deux râleurs me rappeler à l’ordre et m’apostropher sur le rapport de tout ça avec la photo ? Et bien, le rapport est directe… Et vous, photographes, êtes 100% concernés, car la photo c’est la liberté d’aller et venir. Oseriez-vous, faire des photos dans n’importe quel quartier ou banlieue, votre full frame autour du cou, à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit ? Et bien je suis certain que pour 99% d’entre vous, la réponse est non. Alors, concernés ou pas ?

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

6 commentaires

  1. combien de jeunes lisent ton blog ?
    tu le sais pas plus que ta page facebook
    abstiens toi donc de poster de l’érotisme
    de plus en parlant d’américanisation c’est mal mais très mal connaitre l’histoire de ce tableau
    cordialement

  2. Rien compris à ce que raconte ipfix (ci dessus)…
    Sans importance, il a visiblement une adresse IP à la place des neurones !
    Sinon, encore une agression en plein Paris, qui ne va pas arranger l’image désastreuse des Français à l’étranger :
    http://www.huffingtonpost.fr/2012/08/02/une-canadienne-trans-agressee-a-paris_n_1732832.html?utm_hp_ref=france
    AGRESSION – Une jeune femme trans, canadienne, qui se promenait avec sa compagne française aurait été violemment agressée mercredi 1er août à Paris, selon le couple. L’agression s’est produite avenue de Clignancourt, vers 13h30, selon elles. « La voie était coupée, nous avons klaxonné, et un type est sorti, furieux, en se jetant sur nous », raconte Marie Eve Baron, contactée par le Huffington Post.

  3. bien sur c’est dommageable de censurer
    mais j’ai envie de dire que si le mec est pas content ben il arrete FB et il n’aura plus de pb, non ?

  4. Comment ça ? Facebook et ses zamis n’aiment pas le cresson ?
    Pourtant Facebook c’est aussi véreux que la douve du foie! et la douve du foie adore le cressson.

Leave A Reply