web analytics

Apple contre Samsung : un, zéro… A suivre…

17
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Le verdict rendu hier en faveur d’Apple face à Samsung, aura certainement d’importantes conséquences sur l’avenir de l’industrie électronique… et peut-être même, bien au delà avec des conscéquences sur notre vie quotidienne. Détails ici sur un tableau très clair et lisible par le Wall Street Journal. Mais il y aura évidement appel de la part de Samsung (article de La tribune).

Apple_samsung 1345852338_mgpic

Mais à titre personnel, je ne suis pas certain que la « victoire des brevets », soit obligatoirement une bonne nouvelle pour les consomateurs et les utilisateurs. Difficile de le dire, sans se plonger dans les arcanes de l’affaire. C’est juste un vague sentiment, ou plutôt une vague inquiétude…

En tous cas, il sera dorénavant plus difficile de créer des téléphones pour de nouveaux acteurs. Ce qui n’est pas obligatoirement une bonne nouvelle pour nous. Imaginez qu’on ai pu breveter le principe du marteau, du clou et de la chaussure ! Vous voyez ce que je veux dire ?

 

Il faut en effet rester conscient que d’une manière générale, les brevets s’ils sont nécessaires, peuvent (aussi) être une chose dangereuse, qui peut brider l’innovation autant que l’encourager. Un peu comme de gros cailloux que l’on placerait dans le courant, pour ralentir le cours d’une rivière… Ils ne peuvent pas empêcher les choses qui doivent arriver, d’arriver. Certes. Mais ils peuvent perturber le courant, voir empêcher les plus petites rivières de couler, comme elles le devraient… Ou les détourner carrément. Il y a eu des précédants.

0000_screen_ 2012-08-26 à 01.41.56Et ce ne sont pas les géants les victimes, mais bien les petites entreprises inovantes, qui ne peuvent plus innover faute de pouvoir se défendre, car les batailles judicaires face aux géants qui déposent des brevets à tout va, coûtent des fortunes. Fortunes qui sont détournées de l’innovation.

 » Aux USA, les Patent Trolls auraient coûté 29 milliards de dollars aux industriels en 2011« .

C’est le phénomène catastrophique des patent troll, qui va de paire avec la judiciarisation frénétique des sociétés modernes… Lire « Google veut éradiquer le « patent troll » :

« … elles virent bien souvent au ridicule, comme les accusations d’Apple contre Samsung concernant la copie de la forme rectangulaire de leur téléphone. Les brevets n’existent plus pour assurer une innovation, mais bien pour interdire les concurrents d’utiliser telle ou telle fonctionnalité, selon les dires de Google.  »  Google qui a perdu gros hier…

Que l’on songe par exemple aux brevets sur le vivant, les semences, le génome… Voilà un aspect des brevets qui fait vraiment froid dans le dos. Apple a même déposé un brevet pour une technologie permettant d’empêcher les utilisateurs d’appareils mobiles de filmer des concerts sans l’autorisation des artistes. 

Comment peut-on breveter un concept aussi simple et évident que le zoom à deux doigts, ou le zoom par tapotement ? Je dois dire que je me pose des questions. Tous les fabricants d’appareils photo à écrans tactiles devront-ils payer Apple pour que l’on puisse zoomer ? Combien cela coutera-t-il au consomateur au final ?

Voici déjà les réactions officielles des deux protagonistes (je m’étonne que certains media n’aient publié que le communiqué d’Apple, ce qui me semble douteux en terme de neutralité). Voici donc le communiqué de victoire d’Apple : 

 » Nous sommes reconnaissants envers le jury pour sa prestation et pour avoir investit le temps nécessaire pour écouter notre version et nous sommes satsifaits d’avoir été capable de finalement tout raconter. La montagne de preuves présentées durant le procès a montré que la copie de Samsung allait bien plus loin que ce que nous le pensions. Le procès entre Apple et Samsung va bien au delà d’une histoire de brevets ou d’argent. Il s’agit avant tout de valeurs. Chez Apple, nous valorisons l’originalité et l’innovation et consacrons nos vies afin de fabriquer les meilleurs produits sur terre. Nous faisons ces produits pour contenter nos clients, pas pour permettre à nos compétiteurs de nous copier de façon flagrante. Nous applaudissons la cour pour avoir mis à jour le comportement litigieux de Samsung et pour avoir envoyé un message clair et sonore sur le fait que voler n’est pas un droit. « 

Puis le communiqué de Samsung :

 » Le verdict d’aujourd’hui ne doit pas être vu comme une victoire pour Apple mais comme une défaite pour le consommateur américain. Cela conduira à moins de choix, moins d’innovation, et des prix potentiellement plus élevés. Il est malheureux que les lois sur les brevets puissent être manipulées afin de donner à une seule entreprise un monopole sur les rectangles avec des coins arrondis, ou sur des technologies qui sont améliorées chaque jour par Samsung et d’autres compagnies. Les consommateurs ont le droit de choisir, et ils savent ce qu’ils achètent quand ils se procurent un produit de marque Samsung. Ce n’est pas le dernier mot dans cette affaire ou dans d’autres batailles qui se poursuivent dans les cours et tribunaux de par le monde, certains d’entre eux ayant déjà rejetés la plupart des plaintes d’Apple. Samsung continuera d’innover et d’offrir plus de choix pour les consommateurs. « 

Certes, par certains aspect il est normal que Samsung soit condamné pour certains plagiats formels… Mais peut-on vraiment faire confiance à la justice américaine pour ne pas être partisane, lorsque c’est de son champion le plus brillant dont il est question ? Car il subsiste forcément une part de subjectif dans un tel procès…

Le même procès se déroulant en Corée, en France, ou au Japon donnerait-il le même résultat ? On sait ce qu’il advint lors de précédantes affaires aux USA, opposant par exemple Boing et Airbus… Par exemple en Corée Apple a été reconnu coupable de violation de 2 brevets de Samsung, et Samsung coupable de violation d’un brevet d’Apple. Comme quoi… 

Sinon, c’est Microsoft qui s’en sort bien et jubile aujourd’hui (puisque Android vient de prendre un mauvais coup).. En aillant réussi avec Windows 8, à développer une interface innovante et sexy sans (trop) copier Apple, du moins au dernières nouvelles… Il faut dire qu’Apple et Microsoft ont déjà eu l’occasion de s’expliquer par le passé. Peut-être, est-ce pour cette raison que l’interface Metro, est-elle si différente et innovante ? Un argument démontrant pour le coup, que les brevets ne seraient pas (à ce point) un frein à l’innovation ?

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

17 commentaires

  1. Une petite question : pourquoi protéger les droits d’un photographe qui, finalement, n’a fait que mettre dans la même image des éléments produits par dame nature (paysage, personne) ou par un autre créateur (habillement, architecture) ?
    Quelle est sa plus value sinon d’avoir eu l’idée d’assembler en même temps, avec un certain goût, des choses aussi simples ?
    En suivant le même raisonnement, n’arriverait-on pas à dire que le plagiat des oeuvres n’a aucune raison d’être condamné ?

  2. « Sinon, c’est Microsoft qui s’en sort bien et jubile aujourd’hui (puisque Android vient de prendre un mauvais coup) »
    Ah oui ? et les royalties que Google verse à µMou sur Androïd ? ça compte pour du beurre ?

  3. J’espère qu’Apple va maintenant s’attaquer à Illustrator qui permet de dessiner facilement des carrés avec des coins arrondis.
    Le problème des brevets est simple, il doit couvrir une invention réelle qui n’a jamais été vue auparavant. L’histoire des coins arrondis est symptomatique de ce qui ne devrait jamais être accepté.

  4. JIGE: pour continuer l’analogie, l’histoire des brevets permettrait aujourd’hui à ce que le premier photographe qui prend en photo un coucher de soleil (et le brevète) pourrait interdire aux autres photographes d’en photographier, ou au moins leur demander des royalties. Je ne suis pas un grand partisan du droit d’auteur mais ce n’est pas la même chose que le brevet.

  5. Si les droits d’auteur existaient en informatique, il serait évident que Samsung aurait été condamné pour plagiat pour ses premiers smartphones. Ces droits d’auteur n’existent pas, et ce sont les brevets qui font foi.
    L’histoire des rectangles à coin carrés est juste là pour dire que Samsung aurait très bien pu sortir un téléphone de forme un peu différente, de look différent, avec des icones différénts, une IHM différente. Non, ils sont directement copié.
    Apple n’a rien (ou presque) inventé dans les éléments individuels du premier iPhone, mais a eu l’idée de tout mettre ensemble sur un même objet. C’est quand même une plue-value qui peut s’apparenter à des droits d’auteur. Comme un photographe qui a l’idée de faire un certain type de photo avec des choses « banales » mais que tout le monde trouve joli ensuite, copie, et vend pour son propre profit.
    Samsung, qui invente plein de chose en électronique, n’a fait que copier Apple pour l’ergonomie de ses premiers smartphones et tablettes.
    Le système de brevet est idiot (encore plus quand on peut en déposer un sur quelque chose sur lequel on aucune plus value) mais comment éviter le plagiat à ce point ?
    Sur ce procès, le jugement me semble bon.
    Sur l’extension à tout ce qui est rectangle à coin arrondi, c’est sur que c’est débile ensuite.
    Sur ce qu’Apple a copié des autres sans payer, et bien voyons le résultat des autres procès.

  6. C’est une décision avant tout politique. Maintenant que les bords arrondis sont propriété d’Apple et les angles droits de Microsoft, que reste t-il aux autres? La justice américaine aura fait la preuve de son indépendance le jour où elle affligera une telle amende à une entreprise américaine au détriment d’une entreprise étrangère.

  7. mais tout ça c’est du vent, Samsung fournit Apple pour d’autres produits Apple
    et Samsung a la capacité de verser 1 milliard à Apple sans problème
    à mon avis, il y a surement plus qu’un problème de brevets
    « on ne nous dit pas tout » :D

  8. Faut dire qu’Apple ne s’est pas vraiment fait des amis en tapant ainsi sur Samsung. Tiens, je vais faire patenter le cercle, et maintenant tout ce qui est rond m’appartient!

  9. Les faits sont accablants, contre Samsung.
    Au-delà du débat « coins arrondis » du téléphone et des icônes, avez-vous observé l’évolution des téléphones Samsung avant / après l’iPhone ? Avez-vous lu le rapport « interne » de Samsung comparant pour des dizaines de sujets différents leur téléphone avec celui d’Apple ? Dans ce rapport, Samsung analyse les lacunes de son système et montre vers quoi leur système doit tendre, et il se trouve que c’est vers iOS !
    Apple n’est pas face à la simple copie d’une caractéristique de leur téléphone, mais à un plagiat.

  10. Protéger un brevet tue l’innovation ?? Depuis quand ? Il la protège, donc l’encourage au contraire.. C’est plutot la copie qui tue l’innovation ! Que Google et Samsung innovent et fassent mieux, c’est ça le challenge de l’innovation, et non pas pomper les idées des autres, trop facile. Si entre Apple et d’autres compagnies, vous ne voyez pas dans quel camp se situe
    l’innovation, c’est que le consumérisme vous a rongé la jugeote !

  11. Remettons les choses en perspective……….
    Apple :
    apple 1, personne n’y croyait.
    Lisa et sa souris, personne n’y croyait.
    Macintosh, un gadget, personne n’y croyait.
    ipod et la musique en ligne; ca ne marchera jamais.
    iphone 1, une utopie ils vont se planter, personne n’y croyait.
    iPad 1, un gadget qui ne fera pas long feu, personne n’y croyait.
    Samsung:
    heuuuuuuuu…….. ???
    CQFD

  12. Si il y a un dommage collatéral à tout cela, c’est de nous transformer en VRP de l’un ou l’autre, tel des A-brutis, le desatre ce n’est QUI gagne ou pas la course quand c’est la course elle même qui EST le désastre.
    ha! il n’y pas de brevets sur le désastre, que des « royalties ».
    Le premier qui écrit « je suis chez et je suis Machin, car j’ai tout compris » mérite un tournibaffe perperpétuel!

  13. @ Jige : c’est vrai ça, les photographes -et autres artistes- trouveraient normal de protéger les droits sur leurs œuvres (un simple clic sur un déclencheur), mais dénieraient ce droit à un industriel qui investit des milliards en R&D sous prétexte qu’il gagne trop d’argent ?? @ Patrick : +1 Apple s’est effectivement défoncé et a innové durant 30 ans, et ayant aujourd’hui réussi après avoir failli disparaître, serait du coup soudain devenu moins cool qu’un énorme trust coreen fabriquant des micro-ondes et des télés pour matches de foot et films piratés? Les détracteurs d’apple dans cette affaire sont juste des gosses gâtés qui veulent profiter des idées d’Apple gratis dans leur téléphone… Ou des actionnaires de Samsung. rien n’interdit de passer chez Androïd, c’est votre choix de consommateur. Mais il faut rester de bonne foi…

Leave A Reply