web analytics

La photo du président… est-elle vraiment ratée ?

25
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Et bien ça se confirme :  Depardon a (mal) photographié le président en argentique. Comme nous l’écrivions hier après-midi, à part quelques amateurs éclairés de « regard décalé » (dont nous respectons les goûts et les choix esthétiques), la photo du président semble bel et bien ratée, pour la majorité des commentateurs, des lecteurs, des photographes… et peut-être même des Français !

Un point à confirmer… Mais j’imagine d’ici la tête des maires des petites communes du pays, qui ne connaissent rien à Depardon, ni aux subtils déséquilibres qui donnent leur charme et leur dynamique aux formats carrés… Pourquoi ne pas nommer une commission d’experts, chargés de faire le tour des sous-préfecture en vue « d’éduquer le regard » de nos élus et concitoyens ? Histoire de remonter le niveau…

0000_screencopy_JFV_ 2012-06-05 à 18.40.37

Moi je la trouve pas mal, une fois recadrée… Non ? Parmi des dizaines de chroniques (que je n’ai pas toutes lues), j’ai bien aimé cet article de l’Express qui explique pourquoi elle est ratée : Portrait de François Hollande : « Lapsus photographique d’un ratage annoncé ». Merci à un de nos lecteurs de l’avoir signalé… A lire !

D’ailleurs, quel succès cette photo dites-donc ! Visez un peu les statistiques de macandphoto depuis hier 16h : dans les 16.000 visiteurs uniques en 24h… Et dire que je n’y suis presque pour rien ;-)

0000_screen_ 2012-06-05 à 23.58.06

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

25 commentaires

  1. Oui, cette photo est politique… L’apologie de la fin des institutions, l’absence de sacralisation de la présidence, la (quasi) disparition du drapeau national, bref le début de la décadence !
    Ou même la confirmation qu’on est vraiment en fin de course ! A bout de souffle, prêt à être racheté par les plus offrants : les Allemand peut-être… ou plutôt les Chinois !
    Merci Raymond, d’avoir illustré ça aussi clairement… (un autre rayond s’y était essayé en Afrique du Sud dans une autre discipline) ! ! !
    En un sens la photo est réussi dans le sens ou elle explique clairement à quel point nos institutions républicaines sont tombé bien bas et ne signifient plus rien…

  2. Oui, intéressant…
    La photo ne me déplait pas en tant que telle.
    Mais elle n’a rien à faire ici ! Elle ne rempli pas la fonction que l’on attend d’elle…
    Elle serait pas mal dans le cadre d’un reportage.
    mais pour représenter la photon et le prestige de la France : c’est totalement raté…

  3. Tiens lisez ça !
    http://www.huffingtonpost.fr/olivier-steiner/bravo-monsieur-depardon_b_1571267.html?ref=france
    Encore un journaleux bobo, qui adooooore la photo de Depardon ! ! !
    Je crois bien qu’une partie de la caste mediatico branchaga, vit dans un autre mondes ! Tous ces gens sont coupés du monde réel, gravitent dans un petit monde de « l’entre sois »…
    Tout ça c’est de la branlette intellectuelle ! Si la photo était réussi, on l’aimerait du premier coup. Pas besoin d’explications de texte ni d’analyse pour nous expliquer ce qu’on devrait y voir… pourquoi il faudrait l’aimer !

  4. je ne comprend pas shots qui hier dégomme la photo et aujourd’hui l’encense presque (regarder son twitter pour s’en assurer).
    Mais bon il est blogueur sur la photographie, pas photographe pro, il suffit de le connaitre un peu du côté de la pointe bretonne pour le savoir.
    Ensuite, cette photo n’est pas mauvaise, ni dans sa construction ni dans le message qu’elle fait passer. Le président semble abordable, assez loin du château, serein. Il ne semble pas maniéré, engoncé dans son poste de président de la république.
    Je ne suis pas fan de la photo mais mon avis perso importe peu.
    Le message que Depardon véhicule dans cette photo est beaucoup plus construit, volontaire et aboutit que beaucoup ne le pensent.

  5. Le message de cette photo, c’est qu’on a un président flambi !
    Arrivé la par hasard et les bras ballants , à cause de DSK et de Sarko… L’un bêtement grillé, quand à Sarko, il aurait été réellu sans ses maladresses du début…

  6. @Jacques : seuls Giscard et Sarkozy ont posé avec le drapeau français pour la photo officielle jusqu’à présent…

  7. Cette photo de Depardon, c’est du Depardon, fidèle à lui-même, et effectivement très loin du prestige qui n’a jamais été sa tasse de thé.
    Mister Fanch, une attaque perso pour Shots ? Pourquoi ne pas le faire à visage découvert ?

  8. Enfin, on voit un élu autrement qu’en une pause ridicule et convenue. ce président se dit normal: il marche dans les jardins.
    Que cette photo plaise ou non, elle est. Elle est le choix du « client » avec les propositions de Depardon.
    Rate disiez vous ? au prétexte que les statistiques le disent ? Revoyez vos dico à propos de stats: décrire le comportement de la population interrogée et non de dire la réalité.

  9. En fait, s’il voulait se foutre de sa gueule, ce photographe n’aurait pas pu faire mieux.
    c’est ça que certains essaient de faire comprendre ici ? =))

  10. @Gilles : Depardon n’a rien demandé, il a dit dans une interview avoir travaillé bénévolement et cédé l’intégralité des droits sur cette image.

  11. @Myriam: je viens sur ce site pour avoir un vrai avis de pro, pas des liens vers des gens qui bloguent en ayant une image démesurée d’eux-mêmes. Le fait que je ne sois pas « à visage découvert » n’est pas important à mon sens, ma position est argumentée par des faits. Je ne cherche pas à faire une vendetta à son encontre, je veux juste que les gens qui le suivent le fasse avec une vision non biaisée de la personne.

  12. @ Fanch De mon point de vue le fait de signer donne du crédit à ce qu’on dit.
    Mais bon, ce n’est qu’un point de vue, et comme on sait les points de vue c’est discutable.

  13. Ayant croisé Hervé à de nombreuses occasions, je me demande quelles preuves indéniables et définitives vous pourriez produire M. Fanch pour asseoir une diffamation aussi gratuite et déplacée.

  14. Franchement, entre vouloir rééduquer le regard des gens, le potentiel mécontentement des maires, et en même temps, entre un plan serré, croppé ou au loin les bras ballants, on s’en fou un peu, il y a des chose bien plus importantes que ça dans notre pays nom de nom. Des gens sont au chômage ou on du mal à joindre les 2 bouts, faut relativiser un peu, sinon t’as pas fini de te tirer les cheveux !

  15. La problématique est en fait la suivante : choisir Depardon pour ce type d’évènement, c’est comme choisir Johnny Hallyday pour animer le jubilé de la reine d’Angleterre : une erreur de casting qui ne remet ni en cause la musique de J.H., ni le caractėre officiel de la cérémonie.
    God save Hollande and Depardon

  16. @Manuel : Il dit seulement qu’il cède l’intégralité des droits sur cette image mais pas la mise en œuvre, ce qui n’est pas la même chose.
    Les photographes facturent d’un côté la cession de droits et de l’autre la mise en œuvre (qui peut être ici assez phénoménale vu l’installation pour ce simple « cliché » banal d’un homme normal…)

  17. pour être photographe pro il faut à mon sens produire (réaliser des clichés): ce qu’il fait peu, les vendre et/ou les exposer.

  18. Ben tout le problème de cette image… C’est que ce portrait officiel va être placardé dans 36.000 communes de France.
    ET le choix d’un cadrage aussi peu consensuel est susceptible de choquer pour rien une grande partie de nos concitoyens !
    Tout ça pour le plaisir d’imposer à la majeur partie de nos concitoyen un « point de vue décalé », très parisien, très prétentieux, très brachagaaa, très bobo !
    Les maires n’ont rien à faire de l’avant-garde photographique et de la « branchitude » d’un pseudo artiste gaucho et bien connu pour son encagement ! Le Français aimeraient qu’on les respecte…
    Le président n’est pas le président de la gauche bobo des quartiers branchés de Paris… Mais celui de tous les Français ! Ils auraient mérité une photo un peu plus représentative des valeurs traditionnelles du pays.

  19. Pourquoi cette photo est finalement… réussie.
    Pour la bonne et simple raison qu’elle crée l’événement, qu’on parle de la photographie et du photographe que personne n’y est indifférent. C’est même du jamais vu pour ce type d’exercice extrêmement codifié.
    Bref, un beau coup pour un président qu’on dit trop consensuel, pour ne pas dire autre chose.

Leave A Reply