web analytics

De retour du Kenya avec le Nikon D800

13
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Vous aviez peut-être remarqué un peu de flottement sur le blog depuis le 28 avril (j’avais seulement programmé quelques petits post, mais heureusement l’actualité photo fut assez plate)… J’étais en fait en reportage au Kenya, pour tester le Nikon D800 avec quelques optiques bien choisies : le 14-24 mm f/2.8, le 24-70 mm f/2.8, le 70-200 mm f/2.8, le multiplicateur x1,7 et l’incontournable 200-400 mm f/4. 

Voici mes toutes premières impressions sur le Nikon D800. Je distillerais la suite un peu au fur et à mesure, au cours des jours suivants… 

Première sensation marquante : la résolution de 36 Mpix qui est vraiment extraordinaire et permet de recadrer fortement dans l’image, qui est d’une qualité extraordinaire… Car en Safari, même avec un 200-400 mm f/4, on éprouve parfois le besoin de s’approcher encore plus près…

_DSC7917_web_800px-2

Image originale ci-dessus… Nikon D800 et 200-400 mm f/4 + multiplicateur x1,7. Focale réelle : 650 mm. Vitesse 1/200 e. ouverture f/6.7. Sensibilité 200 ISO.

_DSC7917_web_800px

Et après recadrage, ci dessus…

Certes, mon Macbook Air agé de deux ans (2,13 Ghz, Intel Core 2 Duo, 4 Go de RAM, disque SSD Apple d’origine) fut mis à rude épreuve… Mais du moment que les apperçus (taille standard) sont reconstruits dans Lightrooml, il n’y a alors plus aucune différence de fluidité en navigation en bibliothèque.

 

Le tri des images peut donc se faire sur le terrain à la même vitesse que si le capteur était de 12 Mpix. On gardera le traitement en Développement de la plupart des images pour le retour sur le Mac Pro… La retouche d’image en route est possible évidement, mais assez pénible : Macbook Air récent ou Macbook Pro recommandé. Relisez notre astuce pour multiplier par 4 la vitesse d’affiichage de Lightroom en Module Développement.

_DSC1560_web_800px-2

Autre exemple d’une scène un peu lointaine : image originale ci dessus. Nikon D800 et 200-400 mm f/4 + multiplicateur x1,7. Focale réelle : 650 mm. Vitesse 1/500 e. ouverture f/13. Sensibilité 500 ISO.

_DSC1560_web_800px

Et le recadrage, ci-dessus… Un peu plus serré encore ci-dessous :

_DSC1560_web_800px-3

Au final, pour un sujet comme un Safari et tout reportage ou l’on risque d’être un peu loin de son sujet, je crois que cette résolution s’avèrera être un avantage totalement décisif. 

D’autant que la maitrise du bruit jusqu’à 1600 ISO est excellente. Ce qui permet d’utiliser des vitesse élevées compatibles avec l’utilisation du 200-400 mm à main levée (même si c’est assez lourd)…

Imaginez que cette image a été réalisé au 1/1250 em, par la fenêtre de notre 4×4 en marche à 60 km sur un chemin de terre totalement défoncé, au 70 mm avec le 70-200 mm :

_DSC0165_web_800px

Ci-dessus après redressement de la perspective… Nikon D800 et 70-200 mm f/2.8. Focale : 70 mm. Vitesse 1/2500 e. f/13. 800 ISO.

Ci dessous : l’image originale :

_DSC0165_web_800px-2

J’ai globalement été bluffé par l’efficacité étonnante de l’AF Continu avec sélection Auto des collimateurs… Même s’il lui est arrivé d’hésiter une fois ou deux en basse lumière lorsque le 200-400 mm était monté sur le multiplicateur x1,7. Ce qui est assez normal… On nottera aussi dans ce cas-là, que l’on perd certaines options de sélection des collimateurs, comme le suivi 3D par exemple.

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

13 commentaires

  1. GuiguysPosté le

    Alors ça y est, tu as migré chez les jaunes?
    DPreview a attribué un Gold Award au D800 avec un 82 % !
    En attendant les tests du 5D.
    Mais une rumeur intéressante circule sur un D600 FF 24 Mpxs aux alentours de 1500 euros. Moi je dis OUI

  2. C’est certain qu’un D600 à 24 Mpix me conviendrait mieux !
    Superbes images en attendant ! Tu as du te régaler…

  3. thierryPosté le

    oui des news du D600 il est dans les prix des passionnés qui veulent franchir le pas,
    Mais ce D800 est vraiment une bêtes extraordinaire, ne vas t’il pas faire de l’ombre au D4 ou c’est un chois vraiment réfléchis de la part de Nikon ?

  4. Mon dieu, la dynamique de ces images !
    Sans D-lighting ?
    Nikon a mis à la portée de nos portefeuilles les qualités intrinsèques du moyen format.
    Pas du mien malheureusement…

  5. Bonjour, j’adore vos photos et je souhaite aller au kenya ou en tanzanie dans un avenir proche. Je serais, je pense, équipé du même matériel que vous, et je souhaiterais savoir comment vous avez transporté tout ça dans l’avion ? Soute ou bagage en cabine. Pour moi laisser un 200-400 ou des objectifs en soute ça me branche pas trop. Merci pour vos informations pratiques. Cordialement, Benoit.

  6. Bonjour. Je vois que vous utilisez parfois les longs télézooms de Nikon avec le multiplicateur de focale x 1,7. Avez vous déjà eu l’occasion de tester le nouveau x 2 à lentilles asphériques, et si oui, que vaut il en qualité d’image par rapport à l’ancien doubleur et le x 1,7 ?
    Cordialement
    Bernard

  7. très impressionnant ce D800, mais l’investissement est très cher pour ceux qui ont déjà cassé leurs tirelires avec les D200, D300 et autres D700.Par ailleurs, avec 36 Mpx, on ne peut pas considérer qu’il est le véritable successeur du D700. Par contre, si les rumeurs qui circulent sont exactes, c’est le D600 et ses 24 Mpx à 1500 euros qui risque bien de ringardiser le D700.Depuis la sortie du D3200 à 700 euros et son inattendu capteur 24 Mpx, je trouve la rumeur plausible, mais je le verrais plutôt aux alentours de 1700 – 1800 euros. A contrario, je pense que le D300 s n’aura pas de successeur car avec un D600 à 1500 euros, je ne vois pas trop où un APS-C pro peut trouver sa place ( avec le D7000 qui se trouve au dessus des D3200 et D5100 )

  8. Rien en soute bien évidement !
    Entre les vols et les chocs, c’est déconseillé absolument !
    Dans un sac à dos genre Pro Trecker, au format Avion, on parvient à faire rentrer les 4 objectifs (y compris 200 400) + 2 boitiers… et le Macbook Air !

  9. bonjour,
    content de voir JF enfin aller sur le continent africain !!
    Côté chocs, il n’y a pas que l’avion, je vous conseille également de faire attention lors de votre voyage en 4×4 et choisissez une voiture digne de ce nom et ne posez pas votre sac au sol mais plus sur la banquette. Autre conseil évitez de rouler les fenêtres ouvertes, les micro poussières et le sable ne pardonnent pas dans cette région (même pour les meilleurs boitiers et les meilleurs sacs).
    Je serais curieux de savoir comment les pro voyagent; je suis sûr qu’il y a un petit décalage avec le mode de découverte du quidam.
    GP

  10. Je ne comprends toujours pas les gens qui partent en safari avec ce genre de boitier. Un APS-C à 16 Mpx est bien plus éfficace, tant pour le poids des fichiers (que vous notez), que pour le recadrage (que vous éffectuez de toutes facons)
    Après pour ceux qui ont une utilisation multi-usages c’est une autre histoire.
    Ps: je pars (très souvent) avec 500, 300, 70/200, 3 boitiers APS. Je suis parfois encore trop court ( j’utilise alors les TC). La lumière au Kenya est très abondante, etc…
    Quand à l’avion jamais de problème (en Afrique, Asie, Amérique). 13 kilos en cabine, le reste en soute.

Leave A Reply