web analytics

Phil Schiller n’aime plus Instagram (lui non plus ;-)

12
BILLET PRÉC.
BILLET SUIV.

Phil Schiller nous explique pourquoi d’un coup, Instagram ne l’intéresse plus du tout (relire notre avis ici ;-) 

« Instagram est une excellente app communautaire et ça n’a pas changé. Mais l’une des choses que j’appréciais tout particulièrement avec Instagram c’était le côté : petite communauté d’early adopters, qui partage ses photos.

Maintenant que ce public s’est considérablement élargi, le ratio signal/bruit est différent. Ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose, c’est simplement que je n’y trouve plus l’aspect fun d’avant. »

Comme on le comprend ! C’est un peu ce que j’expliquais récemment et c’est encore plus vrai depuis que le réseau social est devenu énorme… Les filtres préfabriqués sont le meilleur moyen de banaliser ses images et de faire en sorte qu’elles ressemblent comme des clones : aux images de millions d’autres gens.

J’ai toujours cru, que l’ambition d’un créateur était justement de sortir du lot, d’inventer de l’inédit, du nouveau, du différent, de l’original… Et pas d’imiter l’existant, le « déjà vu », le « commun » et le « vulgaire » (vulgarité dans le sens de commun)… Enfin, c’est une vision des choses.

Si vous n’y croyez pas, alors Instagram et les filtres tout prêts sont le meilleur moyen de produire des images banalisés, standardisés, reconnaissables et de les noyer dans la masse… Ceci d’autant plus facilement que leur sujet est sans intérêt.

Ci-dessous, copie d’écran de Google Image quand on cherche : Instagram + cats(cherchez aussi :  Instagram + shoes, ou Instagram + fashion pour obtenir une belle série de « clichés » tous plus ou moins semblables sur notre époque…)

 

Cats

BILLET PRÉC.
BILLET SUIV.

12 commentaires

  1. euh ? c’est quoi la  » bousogorrhée du nord » ?
    Pour ma part, j’adore que l’on remette Instagram à la place qu’il occupe vraiment (c’est à dire au niveau zéro de la création : comme Mac Do, ou David Geta… La médiocrité et le consumérisme envahi la musique, l’image et l’alimentation quotidienne… ça m’écoeur totalement !

  2. Mouai…
    Sur Instagram chacun son avis, pour ma part je ne trouve pas ça terrible non plus.
    Mais là, c’est surtout un ponte de chez Apple qui annonce qu’il aimait bien Instagram avant qu’en c’était disponible uniquement sur Iphone mais qu’il l’aime beaucoup moins depuis que c’est disponible aussi sur Android… C’est un peu biaisé comme argument (même si je ne doute pas que les « Iphoniens » sont bien plus doués que les autres ;) )

  3. Dans le Top 3 des choses qui m’énervent en ce moment c’est quand un client me montre ses photos faites avec iphone + Instagram et me regarde avec une expression qui veut dire : « t’as vu comme elles sont bonnes mes photos…alors défonce toi pour me prouver que tu peux faire mieux ! ».

  4. Gilbert Snaube de Podautruche on

    michel
    bousoghorrée du nord : pays passi imaginaire où règne l’iconogorrhée ( colique des images ), iconochiasse est plus causant :o)
    expressions libres de droit

  5. Si je comprend bien Phil Shciller regrette que le travail de photographes à la recherche d’un outil de partage via leur iphone (qu’était exclusivement instagram à ses débuts) ait été dilué par la popularisation de l’app, avec les photos souvenirs de tata Ginette.
    Le rapport qualité/quantité est nettement moins interessant comme il dit.
    Je ne vois pas bien le rapport avec les filtres là (ils étaient là dès le début hein… c’est juste pas le propos ici, enfin je crois)…
    Un parallèle interessant est je pense l’évolution similaire de flickr: le meme type de recherches doit donner des photos à peu près aussi ininterressantes et identiques les unes aux autres sur flickr que sous instagram.
    Ce serait d’ailleurs malin (ou catastrophique selon le point de vue) de la part de flickr de rebondir sur le succès de leur concurrent et de proposer des filtres aussi, au point où ils en sont…
    Je suis d’accord que la mode des filtres est agaçante, tout comme beaucoup de « modes » grand public (enfonçons des portes ouvertes ^_^), mais là n’est pas le propos de Phil Schiller.
    En outre, on ne peut ignorer la coincidence entre cette déclaration, le portage récent sous android et le rachat par Facebook…autant de raison d’en dire du « bien » pour le vice président marketing d’Apple.
    Bref, ca sent la frustration profonde ce post Jean-François ;-)
    Je profite pour te remercier pour la super interview de Vincent Munier, me suis régalé :)

  6. Merci…
    Disons, que la photo est intéressante à la seule condition qu’elle soit sublime, étonnante ou rare. Sinon, autant les garder pour sois…
    Donc par définition tout ce qui est sur Instagram a de grandes chances d’être vulgaire et sans intérêt, puisque passé à la moulinette des filtres… D’ailleurs je n’y ai jamais vu la moindre image intéressante (enfin, si une seule fois autant que je me souvienne, cette photo était intéressante probablement par hasard).

  7. bon et bien Jean Francois, tu as reussi a me convaincre, je viens de m’inscrire sur Instagram, j’ai pas beaucoup de follower (3) mais je balance mes photos Iphones a 2 balles, pour me suivre, voir « philippegabriel » …. Lol
    FInalement, c’est plutot rigolo comme site !!!!
    Du genre je suis au resto, je prend en photo mon plat et je balance sur Instagram, mes rares folower vont aimer, voir commenter mon plat, cool !!!!!
    please folow me !!!! mdr

  8. Ouais, faisons une communauté Mc&Photo
    Et balancons nos photos sans intérêt, mais sans filtre.
    Sérieux, je ne peux pas m’imaginer (à tort, mais pour moi en tout cas) prendre une photo que je trouve « bonne/créative/rayer la mention inutiles » avec mon téléphone, pourtant excellent (note).
    Mais pour ma part, n’etant pas un snob de la première époque sur Iphone (mes excuses d’avance pour ceux qui seraient vexé), je considère Instagram comme un moyen de garder le lien avec des amis. Je n’utilise pas facebook, car pas bavard, et jamais le temps d’ecrire et de lire tout. Mais partagé une photo de temps en temps sur un truc cocace, un coucher de soleil un peu sympa dans une semaine grise… bah pourquoi pas.
    D’accord avec vopus sur les filtres, c’est sur-utilisé, on en soupconne meme de retoucher les photos sur ordi avant de les remettre dans leur ordi. Faudra leur dire qu’il y a des sites de partage sur PC/Mac, ca leur fera gagner une étape.

Leave A Reply