web analytics

Paresse intellectuelle, filtres photo et orthographe !

27
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Cela se confirme : la paresse intellectuelle fait des progrès dans les pays développés en occident et chez nous tout particulièrement… 

Faut-il préciser que le succès des filtres photo « prêt à appliquer » (que nous dénoncions récemment), s’inscrit dans cette tendance du toujours plus vite, plus facile et moins contraignant… Lire aussi, Les élèves français dans le bas du classement Pisa, ce qui semble assez cohérent avec la philosophie nationale des 35h dont nous sommes les inventeurs et les champions du monde. Avec toutes les conséquences que nous savons.

Le problème n’est pas seulement Français évidement, mais nous sommes souvent en pointe en ce qui concerne l’évolution de la société. Dans ce vaste mouvement qui semble vouloir tout emporter, on peut même redouter qu’un jour : ce soit un système ultra fermé comme iOS (l’informatique pour les nuls et les consommateurs passifs), qui remplace le traditionnel et génial Mac OSX… Qui est pourtant l’outil historique de la création et de l’intelligence : le système d’exploitation préféré des chercheurs, des scientifiques, des écrivains, des avocats, des hommes politiques, des journalistes, des photographes et des artistes…

 


Nous nous demandions récemment si Internet préparait une génération d’idiots, ce qui est probable… Sachant que la réponse est disponible à tout moment sur Google et Wikipedia, à quoi bon apprendre quoique ce soit ? A défaut d’avancer une réponse définitive sur la question, il est au moins certain (et contrairement à ce qu’on pourrait imaginer au départ), qu’Internet accroit les différences (les inégalités) entre les « culturellement défavorisés » et les autres. Exactement le contraire, de ce qu’était l’ambition initiale du système éducatif républicain, laïque et gratuit qui nous a amené là ou nous sommes (probablement plus pour très longtemps)… Seules les minorités privilégiées issues des classes les plus éduquées (et favorisées), échappent à la fuite vers la facilité, souvent l’ambition se transmet par l’éducation familiale…

Seront avantagés ceux qui feront encore l’effort de lire de vrais livres « chiants » en papier (et non illustrés de films ou de schémas animés sur iPad). Ceux qui feront encore quelques efforts de créativité en apprenant à utiliser des outils sophistiqués tels que Lightroom ou Photoshop, plutôt que de d’appliquer des recettes clinquantes et préfabriqués ! Sans efforts intellectuels, un jour l’histoire sera ré écrite par Google de ce côté du monde… Et par Baidu de l’autre côté du monde, avec les mêmes conséquences pour les cultures minoritaires (dont la notre). 

Aujourd’hui un indicateur de plus, semble confirmer que les choses ne vont pas en s’arrangeant chez nous. A lire sur le Huffington Post en Français

 » Pour appuyer son propos, le ministère rappelle qu’une étude comparative sur « les performances des élèves de CM2″ menée à vingt ans d’intervalle (entre 1987 et 2007) a permis de constater que le niveau de compétence des élèves est ‘en baisse significative' ».

 » La même dictée d’un texte d’une dizaine de lignes a été proposée aux élèves de 1987 et de 2007. Le nombre d’erreurs a augmenté en moyenne de 10,7 en 1987 à 14,7 en 2007. Le pourcentage d’élèves qui faisaient plus de quinze erreurs était de 26 % en 1987, il est aujourd’hui de 46 % ». « 

0000_screen_ 2012-04-17 à 19.19.37On fait quoi avec ça ? Je n’ai jamais été un crack en orthographe moi-même (d’ailleurs merci aux lecteurs, qui prennent le temps de relever mes coquilles nombreuses). Mais au moins, je fais de gros efforts pour essayer d’écrire correctement et rester lisible…

Ce serait moins fatiguant de faire une croix sur l’orthographe, croyez moi ! Je pourrais poster plus souvent et plus rapidement en incluant les fautes…

L’orthographe de la langue Française est-elle un combat d’arrière garde ? Certainement pas, c’est même une des dernières lignes de défense d’une culture deux fois millénaire, ce qui ne veut pas dire que la langue ne devrait pas être réformée et éventuellement simplifié, pour éviter d’être totalement balayée… La langue à toujours évolué à son rythme.

Mais que l’on ne s’y trompe pas : le problème n’est pas la langue Française et sa rigidité archaïque ! Le vrai problème est de se forcer à produire des efforts intellectuels, tant que le cerveau est jeune et capable de se développer. L’apprentissage de l’orthographe a son rôle à jouer dans cette histoire…

Je crois que si enfant, on ne m’avait pas obligé à me battre contre moi-même pour apprendre orthographe et conjugaisons, j’aurais l’esprit moins affuté aujourd’hui… Ne vous êtes-vous jamais fait cette réflexion ? Apprendre la juste orthographe est un exercice intellectuel comme un autre. Comme de faire du latin par exemple, ou apprendre l’Allemand (j’ai fait les deux, vous pouvez constater les dégâts)…

Tout ne doit pas être facile et ludique tout le temps, ce serait bien trop facile (d’où l’incroyable absurdité de penser que l’iPad pourrait être un outil éducatif plus efficace qu’un livre)… Où trouver la motivation et le courage ensuite pour atteindre ses buts ? Il faut aussi rester conscient de l’appétit d’apprendre des jeunes Chinois, Indiens, Brésiliens, etc… Pour être inquiet, il suffit par exemple de comparer leur niveau d’Anglais, avec l’Anglais parlé par les jeunes Français. 

Sans oublier pour finir, le rôle de marqueur social qu’est l’orthographe et le style de la langue. Pour une lettre de motivation, un entretien d’embauche, ou négocier un contrat par mail… Même les photographes ont je crois, besoin d’une bonne orthographe, pour écrire les légendes de leurs images (d’ailleurs, où est-il, le correcteur d’orthographe dans Lightroom. Il me manque)… 

Si, si ! Pensez ce que vous voulez, mais il me semble assurément dramatique que le niveau d’orthographe soit en baisse constante, depuis 25 ans… Pour autant, il a encore pire : que le niveau en math ne s’améliore pas davantage, dans un monde de plus en plus numérique.

Alors ? C’était mieux avant ? D’un certain point de vue : oui, bien évidement… Reste que je n’échangerais en aucun cas, un baril de 21em siècle, contre deux barils de 19em et de 20em siècles !

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

27 commentaires

  1. Pour une fois que je suis d’accord à 100%, je ne vais pas hésiter à le dire !!
    J’ajouterai même que Wikipedia est le nouveau dictionnaire de la désinformation, il y a des énormités. Des écrits qui ne sont pas vérifiés, des affirmations par des gens nés… 20 ans plus tard que l’évènement commenté.
    Il y a d’autres méthodes pour aller plus vite que de ne pas se relire, taper des dix doigts sur son clavier, quel temps de gagné sur toute une vie :)

  2. On doit pourtant être dans les mêmes âges mais j’ai réussi à échapper à ce qui guette toute personne passant la quarantaine : « l’anti-jeune » et le « c’était mieux avant ».
    D’accord sur le constat mais il faut nuancer : les jeunes d’aujourd’hui sont bien plus performants que nous à leur âge dans beaucoup d’autres domaines… la société évolue c’est tout…

  3. Je ne crois franchement pas que les jeunes soient plus performants que nous à leur âge !
    C’est même le contraire…
    D’ailleurs si c’était le cas, les vieux photographes que nous sommes n’auraient plus de travail ! Du tout ! ! !
    JF ne fait pas de l’anti jeune : juste un constat très communément répandu ! On vit une sorte d’avachissement général…

  4. En même temps, comment expliquer tout cela (et je suis d’accord à 200% avec toi) à mes filles (12 et 15 ans) alors qu’elles manquent cruellement d’exemples. Quand on voit comment le Président de la République Française se comporte (avec ses « casse-toi pauv’ con et j’en passe).
    Quand je tente de leur expliquer qu’un homme occupant une telle fonction ne doit pas s’exprimer ainsi, elles me rient au nez.
    Mais je pense que mes longues discussions de « vieux » (j’ai aussi fait du latin, du grec et j’ai cru que cela ne me servirait à rien. Hé hé!) feront leur effet dans quelques années. Enfin, je l’espère.
    Et je terminerai en disant que beaucoup d’excellents photographes ont le souci du détail comme si leur éducation passée à l’école leur avait inculqué cela. Mais ils ont souvent dépassé la quarantaine.

  5. pas la peine de tenter d’expliquer le désastre, par le « casse toi pauv con » de Sarko (qui m’a bien plue en ce qui me concerne ;-)
    Il suffit de remonter à la domination des gauchistes dans la construction des programmes scolaires depuis 68… Et à l’esprit majoritairement socialo des pedago-go qui encadrent nos chères têtes plus ou moins blondes.

  6. Bonjour à tous, c’est mon premier commentaire sur ce blog que je suis très régulièrement et dont je remercie l’auteur.
    L’ambition initiale du système éducatif était surtout de donner à tous un égal accès au savoir.
    Il me semble qu’internet va dans ce sens: aujourd’hui, n’importe-qui a accès à une masse de connaissances absolument fabuleuse; il suffit presque de se baisser pour en tirer profit. Internet ne réalise-t-il pas l’accès à la culture que voulait déjà offrir l’école?
    Bien sûr, internet n’est qu’un outil et il peut être mis au service de la médiocrité comme de la curiosité.
    En ce qui me concerne (je fais plus ou moins partie des jeunes dont vous parlez), avoir accès à internet me permet d’épancher ma soif de savoir et de beaucoup me cultiver (les livres étant bien sûr toujours absolument nécessaires).
    Je vous rejoins néanmoins sur le constat, paradoxal, qu’une telle masse de connaissance ne soit dans bien des cas mise au service que de la médiocrité.

  7. D’une façon générale, quand on me signale ironiquement des fautes d’orthographe en commentaire, cela m’exaspère doublement.
    D’abord je suis exaspéré, de faire moi-même des fautes (des coquilles disons), alors que je connais parfaitement la bonne orthographe…
    Ensuite ce qui m’exaspère encore plus, c’est que des gens préfèrent critiquer mon orthographe, plutôt que de débattre des idées.
    Cela prouve déjà qu’ils manquent d’élégance et de classe… Car il y a un moyen bien plus élégant de signaler une faute gênante : le bouton « Contacter Macandphoto » en haut à droite… Que les gens polis utilisent.
    Ensuite cela montre qu’ils ont les idées courtes et cherchent le moindre prétexte pour critiquer et prendre l’auteur en défaut… Comme si quelques fautes d’orthographes décrédibilisaient tout son propos. Et non !
    Ce genre de commentaires n’est pas constructif, ni « fair-play ». Je m’autorise donc à supprimer certains commentaires peu amicaux, qui ne s’arrêtent qu’à l’orthographe.
    Manque d’élégance et manque de classe.

  8. C’est le biais par lequel JFV introduit la question qui lui donne toute sa valeur.
    Il part du constat concernant l’usage débilitant des progrès technologiques pour interroger l’usage dévoyé de l’orthographe.
    Pour ma part j’ai consacré de longues années, dans des structures spécialisées à m’occuper d’enfants en difficultés avec le langage écrit et oral. Je crois qu’il y a lieu de distinguer ce qu’il en est de l’orthographe et de ce qu’il en est de la grammaire et la syntaxe.
    On peut déplorer le peu d’attention à ce qu’on appelait autrefois l’orthographe et la négliger (alors qu’il existe des correcteurs pour cela) est un manque de politesse à l’égard du lecteur.
    Mais bien plus graves sont les erreurs de syntaxe et de grammaire car elles traduisent le fait que le sujet ne réfléchit pas à ce qu’il écrit, ne comprend pas ce qu’il écrit. La construction d’une phrase est à l’identique d’un raisonnement mathématique ou/et logique. C’est ce qui se découvre aussi au fil des exigences de l’apprentissage d’une langue tel le latin, le grec ou le chinois… C’est l’art de développer le bon usage de sa réflexion, de son inventivité et comme tout art, cela nécessite du travail. Ainsi en va-t-il de la photo, de la construction d’une image, de l’usage raisonné de Lightroom ou du recours à toutes les données accumulées sur internet.
    Voilà comment on en revient au point de départ de JFV. En somme : il n’y a pas de progrès.

  9. Bonjour,
    je suis d’accord avec le commentaire de Cid, Internet est un outil formidable mais comme tout outil il dépend de la manière dont on s’en sert.
    De même que l’utilisation d’Instagram sert également une idéologie, les ressorts cachés impliquent une manière de voir le présent et de le documenter . Je vous invite si vous le désirez à lire l’article que j’ai posté à ce propos.
    Très bonne soirée.

  10. Pour répondre à Cid :  » L’ambition initiale du système éducatif était surtout de donner à tous un égal accès au savoir. Il me semble qu’internet va dans ce sens: aujourd’hui, n’importe-qui a accès à une masse de connaissances absolument fabuleuse  »
    Justement la masse du savoir est devenue telle, que seuls les plus éduqués pourront l’exploiter et en tirer partie… Ceux qui bénéficieront de l’éducation de leurs parents, qui sauront les guider à travers le dédale d’internet et les aider à savoir quoi chercher…
    Trop d’info tue l’info ! Trop de données noient les données…
    Je pense que le net augmente justement les inégalités…
    Alors que l’école donnait les mêmes chances à tous !
    Ce qui vaut le coup sur le net est de plus en plus noyé sous la masse (on trouve plus d’infos erronées que de vérités). Et les gens non éduqués auront moins de chance de tomber sur les bonnes infos, dans ce mercier qu’est devenu le net. 75% du trafic du net c’est du cul d’ailleurs…
    Ceux qui viendront de milieu défavorisés seront forcément attirés vers les sources d’informations les plus faciles, les clips débiles, la vulgarité, etc… C’est ce qui se passe déjà !

  11. Il est bien connu que l’école reproduit largement les inégalités sociales…
    Internet, comme l’école, incarne une conception abstraite de l’égalité car il donne la même chose à tous, sans chercher à pallier les inégalités de fait.
    Pour autant, je pense qu’Internet est un bon moyen de réduire les inégalités culturelles car il lève les barrières d’accessibilité à l’information. Aujourd’hui, plus besoin d’avoir une bibliothèque à la maison pour trouver des livres (wikisource par exemple) ou des encyclopédies qui ne sont même pas forcément à la bibliothèque du coin.
    Mais j’ai bien conscience que mon analyse ne tient pas compte du fait, que tu relèves très bien, qu’une personne aura d’autant moins tendance se cultiver qu’elle n’est pas familière de la culture.

  12. En vrac :
    «  Cela se confirme : la paresse intellectuelle fait des progrès dans les pays développés en occident et chez nous tout particulièrement…  »
    Paresse intellectuelle vous avez dit ? Ça n’est pas … mais … vous ne voyez pas la différence ? Ça saute aux yeux tout comme par ex les œ æ Œ Æ É È À « » (avec espace fine insécable) qui disparaissent de nos écrits numériques faute d’un maîtrise du clavier.
    Faire un lien entre la baisse du niveau des élèves français et les 35h il fallait le faire. Dans la dernière ligne droite ça peut servir à Nicolas, « c’est la faute à Martine, la copine à François ».
    « Le problème n’est pas seulement Français évidement, mais nous sommes souvent en pointe en ce qui concerne l’évolution de la société. »
    Outre que ce n’est pas Français mais français (on confond nom et adjectif ?), voilà une remarque bien française et un (gros) poil nombriliste.
    « on peut même redouter qu’un jour : ce soit un système ultra fermé comme iOS (l’informatique pour les nuls et les consommateurs passifs), qui remplace le traditionnel et génial Mac OSX… »
    un usage original de la ponctuation, à quoi servent les deux points ?
    « Mac OS X] Qui est pourtant l’outil historique de la création et de l’intelligence : le système d’exploitation préféré des chercheurs, des scientifiques, des écrivains, des avocats, des hommes politiques, des journalistes, des photographes et des artistes… »
    Si par ex t’es sous Windows ou GNU/Linux t’as rien compris, achètes Mac OS X le talent est offert en cadeau bonus.
    Pour les hommes politiques faut balancer des noms, c’est pas courant d’en trouver qui savent utiliser correctement un pc à commencer par nos chers présidents. Sinon c’est quoi un sondage au doigt mouillé ? P’têt que dans les milieux favorisés on privilégié aussi les mac pour faire genre histoire de ne pas se mélanger avec la populace sans pour autant que le résultat fait sous un autre OS n’eusse été différent ?
    D’ailleurs c’est simple historiquement rien d’historique n’a historiquement existé avant l’ère Mac OS X…
    On me souffle que De Gaulle a écrit son appel du 18 juin sur Mac OS X c’est dire.
    « Nous nous demandions récemment si Internet préparait une génération d’idiots, ce qui est probable… Sachant que la réponse est disponible à tout moment sur Google, à quoi bon apprendre quoique ce soit ? »
    Contrairement à ce que beaucoup semble croire, savoir chercher efficacement sur Internet demande une vraie compétence et une maîtrise de la langue française que bien peu possèdent et encore moins la plupart des jeunes. Savoir utiliser les opérateurs de recherche, identifier les mot-clés, reconnaître les sources fiables, rechercher des synonymes, recouper des informations, utiliser des méta-moteurs etc. Si l’école n’y remédie pas (et quand on voit la formation des profs on peut en douter) il y aura une vraie cassure entre ceux qui sauront trouver la bonne info et les autres.
    « Seule une minorité privilégiée issue des classes les plus éduquées (et favorisées) échappera à la fuite vers la facilité. »
    C’est évident que la caste privilégiée doit uniquement sa réussite à son travail acharné et aucunement par ex à des moyens et un encadrement de meilleure qualité
    http://www.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2012/04/12/ecole-les-moyens-attribues-renforcent-les-inegalites_1684433_1473688.html#ens_id=1267513&xtor=RSS-3208
    « Seront avantagés ceux qui feront encore l’effort de lire de vrais livres chiants en papiers (non illustrés de films ou de schémas animés sur iPad). »
    Euh c’est obligé que les « vrais » (c’est quoi ?) livres soient chiants ? Puis un livre chiant sur papier le sera tout autant au format électronique avec l’avantage de pouvoir accéder directement à un dictionnaire par exemple. Transmettre le goût de la lecture ça ne serait pas mieux que d’en faire une corvée ? Je me suis d’ailleurs toujours (faussement) demandé pourquoi on ne commençait pas par faire lire des polars (un p’tit Chester Himes par ex) aux gamins récalcitrants plutôt que de chercher directement à les dégoûter avec des classiques écrits en vieux français.
    « L’orthographe de la langue Française est-elle un combat d’arrière garde ? »
    Je taquine mais l’auteur a du mal à savoir quand utiliser Français ou français.
    « Mais que l’on ne s’y trompe pas : le problème n’est pas la langue Française et sa rigidité archaïque ! Le vrai problème est de se forcer à produire des efforts intellectuels, pendant que le cerveau est jeune et capable de se développer. L’apprentissage de l’orthographe a certainement son rôle à jouer dans cette histoire… »
    Ok avec ça et pas que quand on est jeune d’ailleurs. Il faut aussi préciser qu’une langue influe sur la manière de construire sa pensée, sa réflexion. Certains concepts existent dans une langue et pas d’autre, parfois une langue ne dispose que d’un mot pour désigner quelque chose quand une autre en possède une dizaine etc.
    « Il faut aussi rester conscient de l’appétit d’apprendre des jeunes Chinois, Indiens, Brésiliens, ect… Pour être inquiet, il suffit par exemple de comparer leur niveau d’Anglais, avec l’Anglais parlé par les jeunes Français. »
    Dans le même temps le niveau d’anglais des Français a toujours été mauvais (et au contraire il a même dû légèrement s’améliorer avec internet, les séries en VO etc) alors que les européens du Nord (Suède, Danemark etc) le maîtrisent très bien. Problème culturel ? Problème de méthode ? Combien d’années passées à tenter d’apprendre bêtement les langues étrangères comme le français par la grammaire et l’écrit au lieu de se concentrer d’abord sur la communication orale, le vocabulaire et la prononciation ? Combien de collèges et de lycées qui ne sont toujours pas équipés de laboratoire de langue ?
    On critique très souvent, à raison, les français pour leur mauvaise maîtrise de l’anglais mais alors que dire des anglo-saxons qui considèrent généralement inutile l’apprentissage d’une langue étrangère puisque tout le monde doit parler leur langue ?
    Si l’on prend le personnel politique de premier plan peu d’entre eux dépassent un niveau d’anglais scolaire, à l’exception notable, en son temps, de Jacques Chirac qui était quasi-bilingue.
    Je ne voudrais pas avoir l’air blessant mais le blog semble se transformer doucement en une complainte d’un vieux ronchon à base de « c’était mieux avant et que les jeunes c’est que des incultes » et je trouve ça dommage (pour moi).
    PS : pour le commentaire n°1
    « Pour une fois que je suis d’accord à 100%, je ne vais pas hésiter à le dire !!
    J’ajouterai même que Wikipedia est le nouveau dictionnaire de la désinformation, il y a des énormités. Des écrits qui ne sont pas vérifiés, des affirmations par des gens nés… 20 ans plus tard que l’évènement commenté. »
    Ah parce que pour vous il faut absolument être contemporain d’un évènement pour pouvoir écrire dessus ? Doit pas y avoir grand chose dans votre encyclopédie.
    Pour information il y a également des erreurs qui sont publiées dans les encyclopédies et les dictionnaires payants, la différence c’est que avec Wikipédia c’est transparent. L’historique des modifications de chaque article est consultable. Il faut juste ne jamais oublier qu’une source seule n’est jamais totalement fiable et qu’il faut toujours la recouper. Au passage si vous repérez des erreurs n’hésitez pas à les corriger, les autres vous en sauront gré ;-)
    « Il y a d’autres méthodes pour aller plus vite que de ne pas se relire, taper des dix doigts sur son clavier, quel temps de gagné sur toute une vie :) »
    L’un n’empêche d’ailleurs pas l’autre, on peut taper des dix doigts ET ne pas se relire.

  13. @ Cid : tu as raison sur le principe ! Internet est en théorie une merveilleuse Bibliothèque gratuite…
    Mais en pratique cette Bibliothèque est inutile, sans Bibliothécaire (que sont les parents qui transmettent l’envie d’apprendre)…
    Internet, ne résout absolument rien et ne change absolument rien, à l’égalité des chances au départ !
    C’est même le contraire : Internet donne plus de chances encore, à ceux qui les avaient au départ ! Au détriment des autres…
    Comme la Mondialisation rend les riches plus riches ! C’est le même phénomène…
    Ceux qui étaient savants le seront encore plus… Ceux qui regardaient MTV sur la TV, regarderont MTV sur le Net ! Ils auront encore plus d’idioties à leur disposition pour les détourner de choses plus enrichissantes.
    Il y a la théorie… et il y a la pratique !
    Que font les petits gars des cités avec Internet ? Ils matent des clips de rap idiots et regardent des TV Arabes ou Américaines… Absolument rien qui ne leur donne davantage de chance d’intégration.
    Au contraire, il y a plus de choses sur le Net susceptibles de les opposer à la société qui les nourri (à coup de RMI et de prestation), que de choses pour les encourager à créer, à se forme, à entreprendre…
    Au contraire l’immensité du Net est un creuset de communautarismes… Bien peu de stratup sont nées en banlieue.
    Les startup naissent dans les garages des banlieue bourgeoises !

  14. Cyril, on peut parler d’éducation et d’internet sans pour autant parler politique droite / gauche, non ?
    Je sais bien que nous sommes en période électorale, mais bon, tout de même…
    Une réflexion : une étude américaine sur plusieurs décennies et donc plusieurs générations, étude sur la religion notamment, révèle en fait que la proportion de gens qui croient dur comme fer que Dieu a tout créé il y a en gros 4000 ans, la proportion des gens qui pensent que Dieu a tout créé et que l’évolution joue un petit rôle, pour faire court, ces proportions n’ONT PAS diminuées depuis 50 ans. Au mieux, elles ont stagnées. Depuis 50 ans, les américains ont eu un meilleurs accès à la culture, à l’éducation, puis à l’information avec l’arrivée de l’internet. La culture scientifique de base n’a pas progressé d’un pouce, elle s’est même amoindrie alors que dans le même temps, on a jamais eu autant de progrès scientifique et accéder aussi librement à l’information quelle qu’elle soit.
    Internet n’est pas le seul responsable de tous les maux, la culture passe d’abord par la raison et par la transmission au sein de la cellule familiale..
    L’orthographe en France : sans doute le même destin que la science de l’évolution aux USA…. nous allons vers une extinction prochaine.

  15. Hé bien ça censure sévère… Et pour ce que j’ai pu constater, il ne s’agissait pas de commentaires reprochant à l’auteur ses fautes d’orthographes.

  16. Merci Chris pour ce rappel !
    Il n’y a pas besoin d’être de droite, pour penser que c’était mieux avant (du moins en France : c’était mieux quand tout le monde avait du boulot et de l’espoir pour les années suivantes… Aujourd’hui l’horizon est bouché et je pense que les gens qui ont envie d’entreprendre devront s’exiler en Asie ou aux USA, au Canada, en Australie, en Afrique du Sud, au Brésil…)
    La seule chose que j’apprécie dans le 21em siècle est la technologie et la possibilité de voyager moins cher et plus loin.
    Mais tout le reste est vraiment désolant ! Notamment la stupidité généralisée de nos concitoyens…

  17. Si le dénommé Michel pouvait nous épargner ses opinions copiées-collées de n’importe quel baratin sorti d’un Jean Marie ou d’une Marine et n’ayant rien à voir avoir avec le schmilblick , ce serait apprécié…

  18. @AlainG
    Quand vous dites « Notamment la stupidité généralisée de nos concitoyens… », statistiquement il y a de grandes chance que de nombreuses personnes que vous visez via cette allégation n’en pensent pas moins de vous. Qui a raison?
    Pour ma part, je pense justement qu’affirmer une telle chose sur la stupidité généralisée de ses concitoyens n’est pas une preuve d’intelligence, bien au contraire. Par contre, cela permet de se conforter sans efforts dans ses opinions. Le fameux « C’est pas de ma faute si j’ai raison mais que les autres sont cons ».

  19. Je ne vois pas le rapport avec les 35h moi non plus. En tout cas pas chez les prof qui, sauf exceptions, ne compte pas leurs heures. Je partage ma vie avec une enseignante en collège, d’une discipline artistique qui plus est (matière soi disant inutile…), et je peux vous assurez que ce métier est de plus en plus difficile (dépressions et compagnie!).
    Allez faire cours à une trentaine d’ados et vous comprendrez. Ca existait déjà il y a trente ans, mais logiquement avec le nombre d’élèves par classe qui augmente et les effectifs de profs qui diminuent, de plus en plus sont «bordelisés» (sic).
    Cela dit l’accès au savoir ne fait pas tout; un témoin direct me raconte que les enfants de milieu très ruraux par exemple, sont bien plus agréables à fréquenter que d’autres de milieu dit favorisés (friqués quoi) qui sont méprisants, insolents, etc. et c’est bien sur un reflet de leurs parents, mais c’est un autre débat.

  20. Hier je vais commander des dollars à ma banque. Le taux de change est de 1,29. J’en demande pour 1000€.
    Ma conseillère me dit il faut faire un produit en croix pour avoir le nombre de $ (Très fière d’elle). Je me met à pouffer (oui je pouffe parfois devant une pouffe) face à l’évidence du calcul à réaliser, et face à l’artillerie lourde qu’elle met en branle. Elle fait donc son produit en croix et m’annonce que cela me fera 775 $ ^^!
    je lui réponds qu’elle se trompe. Elle maintient son chiffre sans se démonter en se justifiant qu’on lui a appris comme ca à « l’école » limite en me prenant de haut.
    Je re-pouffe. Et là vexé par mon attitude elle entreprend de me démontrer mon erreur grâce au dieu des calculettes, son ordinateur. Il lui annonce 1290$.
    En fait cela m’a beaucoup amusé, et fait comprendre que les gens font un métier sans forcement essayer de le comprendre en profondeur. Elle ne maitrise pas le concept de taux de change, ni le produit en croix, et pourtant elle est conseillère.. c’est bien triste, mais tellement à l’image de notre société.
    Les gens bossent tous pour bouffer, partir en vacances, se payer le dernier gadget. Ils rêvent tous de devenir riche pour arrêter de bosser, vivre comme les stars de la tv ou de voici…Le boulot est devenu « uniquement » un moyen de subsistance pour la majorité, ce n’est plus un moyen d’accomplissement personnel.

  21. Je pense qu’il ne faut pas tout mélanger, on arrive à des conclusions fausses.
    Je ne sais pas si le niveau de fainéantise est + ou – grand qu’avant, mais momo, je crois que tu regardes ta jeunesse avec tes yeux d’adulte. Autrement dit: tu n’étais peut-être pas aussi performant que tu ne le crois (tu le vois avec tes yeux performants d’adultes, mais reste à prouver ce que tu étais jeune).
    Je crois en l’être humain, même s’il déraille pour de bon à certains moments, et il l’a toujours fait (il suffit de regarder l’histoire pour s’en rendre compte). Je crois donc que les jeunes d’aujourd’hui sont tout aussi bons que nous l’étions, même s’ils sont différents et que leurs compétences ne se situent pas au même endroit.
    Pour le bulletin de vote, je prends pas donc pas les mêmes conclusions que celles vers où cet article veut nous mener.
    J’étais pour autant bien d’accord sur l’instagram (tout en sachant évidemment que certains peuvent en faire un très bon usage, dans l’ensemble, c’est une soupe écœurante).
    Je veux donc dire par là: ne mélangez pas tout et gardez vos propres opinions. JF n’a jamais qu’il fallait avoir honte de photographier avec autre chose qu’un nikon ou un canon. Il dit juste qu’à son avis c’est ce qu’il y a de mieux. Et son avis n’est pas n’importe quel avis, parce que si vous avez remarqué il est suffisamment curieux pour essayer pleins de choses, et tout le contraire d’un esprit borné qui va s’obstiner à chez canon ou nikon.
    Un photographe est avant tout quelqu’un qui sait ce qu’il veut et qui fait ses propres choix (une photo c’est l’aboutissement d’une longue série de choix).

  22. Petit rectificatif: peut-être que cet article ne veut nous mener nulle part en particulier pour le vote de Dimanche et qu’il veut juste soulever un débat, un de plus!

  23. Pomme, merci. ça fait du bien des fois de lire ça.
    Les gens sont formés pour s’emmerder à leur boulot. Mais c’est la norme. C’est comme ça, une fatalité. Pourquoi ? He bien parce que depuis 1981, la libre entreprise c’est mal. Ne pas être salarié d’un grand groupe ou fonctionnaire, c’est mal, mal parce que libre. Depuis 1981, comme nous le rappelle ce cher Poutou, on veut, je cite le condidat Poutou : « travailler le minimum mais gagner le maximum ». Avec ça, on va de l’avant, on va s’en sortir, innover, créer, développer, c’est certain.
    La plupart des gens se font chier dans leur job, et quand on explique qu’on a soit même créé, inventé son job, on est regardé bizarrement, car on sort du moule.
    En même temps les gens vous envient terriblement, mais n’osent pas sortir du moule. Faut dire que la société n’encourage personne à le faire.
    Alors oui, c’est normal que la conseillère à la banque ne connaisse pas le concept du taux de change, elle ne s’y intéresse pas, elle s’en cogne. Si c’était SON job, ou si elle était payée en fonction de SA compétence elle aurait surement fait le bon calcul de suite de tête.
    Mais c’est pas bien d’être payé sur ses compétences, c’est mal. C’est comme cireur de pompes, c’est absolument dégradant.

  24. Franchement, j’aimais bien ce blog, mais le
    ton politique de comptoir qu’il prend me laisse perplexe …
    Établir un lien causal entre les 35 heures, la génération SMS et les filtres photos, c’est tout de même à la limite du reac’ !
    C’est dommage, les articles sur le matériel était eux bien renseignés et d’un intérêt certain.

  25. Merci Myriam ! Il n’y avait en effet aucune causalité avec ce qui va se passer Dimanche.
    Il s’agissait d’un simple débat de société n’ayant rien à voir avec la politique immédiate…
    Même si tout se tient finalement… Oui, je crois qu’il y a un rapport évident entre certains courant de fond qui traversent la société, les 35h et les filtres photos !
    Ceux qui n’aiment pas l’idée des 35h, sont plutôt libéraux et leurs choix artistiques seront forcément influencés par leurs idées philosophiques. Et inversement pour les autres…
    L’Art ne peut être totalement dissocié de la politique. la politique ce n’est pas un gros mot. C’est la vie et l’organisation de la cité ! C’est une chose naturelle…
    Ce qui est insupportable et archaïque, c’est l’intolérance ! On en a vu quelques beaux spécimens (j’ai masqué les pires).
    Certains commentaires (délirants parfois tant ils sont déconnectés des réalités), démontrent que l’on touche la à des questions extrêmement importantes et profondes !
    Qui touchent au sens même de notre travail, de l’organisation de la société et de l’éducation !
    Ce qui prouve bien que d’habitude : lorsque l’on ne dit rien d’intéressant, tout le monde est d’accord ! C’est le consensus totalement mou… qui est sans aucun intérêt !
    Si les gens se disputent à propos de ce post, si certains s’énervent (les moins tolérants, on les reconnais), c’est qu’on parle enfin de quelque chose d’intéressant, de sérieux et de profond. Quelque chose qui fait vraiment débat aujourd’hui, car il se passe des truc s graves dans l’éducation, dans la société, dans l’économie, qui aura des conséquences gravissimes sur notre niveau de vie et sur notre culture…
    C’est pour ça qu’on fait des blogs non ?

  26. Désolé je vais devoir fermer les commentaires de ce post ! Première fois que ça arrive depuis la création du site en 2005…
    La faute à 4 ou 5 commentaires désagréables que j’ai du supprimer. Supprimer 4 ou 5 commentaires d’un coup, c’est du jamais vu sur ce blog (dont je rappel les commentaires restent 100% ouverts, une exception dans le genre)…
    Il faut savoir que nous avons eu 7000 visiteurs uniques dans la journée. Alors ça reste un débat d’un très bon niveau en dépit de 4 ou 5 dérapages intolérants…
    Sachant qu’il n’y a qu’une infime minorité de râleurs (toujours les mêmes qui l’ouvrent forts)… alors que la majorité silencieuse subit et la ferme. Comme d’habitude…
    C’est un peu dommage, car si la majorité s’exprimait, les choses seraient plus claires !
    Pour ce qui est de dimanche, je tiens à en rassurer certains…
    Je me situe quelque part entre Sarko et Bayrou, pour un libéralisme 100% laïque, républicain pur sucre et social (tendance Gaulliste)… Avec une pointe de défiance envers l’Europe, ce machin hybride fabriqué par Mitterrand et les ultra libéraux en oubliant les peuples (ça c’est mon côté Mélanchonnesque et Dupont Aignantesque ;-)
    Vous voyez, c’est plus compliqué que ça en à l’air ! Comme souvent…
    La seule chose de sûr, c’est que je sais pour qui je ne voterais pas, au premier comme au second tour. Car je ne crois pas aux promesses démagogiques, qu’on sait totalement impossibles à tenir. Exactement comme 45% à 55 % de Français (selon ce qu’il se passera), c’est à dire en gros : une moitié des Français (à 10% près).
    Mais nous ne parlerons pas de politique ici en principe…
    C’était juste pour rassurer ceux qui se font des films, et contrer un ou deux inopportuns qui voudraient me faire passer pour ce que je ne suis pas !