web analytics

Natural games : des conditions scandaleuses pour la presse !

24
BILLET PRÉC.
BILLET SUIV.

0000_screencopy_JFV_ 2012-04-11 à 13.45.57Un grand merci à Andy un de nos lecteurs, de nous avoir informé des conditions scandaleuses imposées aux médias par l’organistion des Natural Games, pour obtenir une accréditation (descendez en bas du document) !

N’importe quoi ! Chers collègues, refusez en bloc ces conditions inaceptables, faites le savoir et surtout boycottez cet évènement, de grâce !

Nos coups de gueules contraignent régulièrement de nombreux organisateurs d’évènements et de concours, à revoir leurs condition (les concours d’Air France, et de Géo sont notamment au tableau de chasse de macandphoto ;-) sans jamais que nous aillons à les contacter directement ! La contre pub est leur problème…

0000_screencopy_JFV_ 2012-04-11 à 13.37.16

Et ça se passe à Millau ! José réveille toi, ils sont de venus fous…

 

BILLET PRÉC.
BILLET SUIV.

24 commentaires

  1. Si tu bossais dans la photo de concert tu deviendrais fou JF…
    Il y a plein de manager qui essayent de t’entuber de 1/2/3/ toute tes photos libre de droit (sic !) en échange de l’illustre droit de pouvoir photographier leur crétin (pardon poulain !)…
    Le problème c’est que dans ce milieu il y a plein d’amateurs qui ne gagnent pas un sou mais sont prêt à donner leurs images pour pouvoir faire des photos…
    Alors quand toi photographe diffusé en agence tu refuses ces pratiques… ça clash !
    Le pire c’est que même certains grands festivals relaient et appliquent ces exigences hors la loi…
    Pourtant on ne peux pas dire que le milieu de la musique ne soit pas particulièrement sensibilisé à la problématique du droit d’auteur…
    Et particulièrement soucieuse de le faire (à juste titre) respecter…

  2. Faites des photos et des vidéos de merde.
    Il n’impose aucune qualité particulière pour les photos… Envoyez du timbre poste avec water mark + une fiche pour commander les droits d’exploitation pour une version haute déf…
    Pour les vidéos, du 320×180 à 100kbps bien pixelisé, bien moche à la mode 3GP téléphone mobile. Et la même que pour les photos, un bon de commande pour de la qualité DV.

  3. Une belle machine à fric avec 25 sponsors officiels bien loin d’être de petites boites…
    Sans images et publications, ils ne sont rien.. C’est conditions générales sont illégales et proprement scandaleuses.

  4. aucun soucis, faut se faire accréditer, faire tout le travail qu’on a besoin de faire et puis… rien leur donner du tout ! C’est un contrat léonin donc ils sont dans le mur s’ils osent exiger quoi que ce soit… alors s’ils insistent, il faut faire comme dit Tcheko ;-)

  5. Le problème est qu’un photographe qui aime son métier, ne veut pas montrer des images dégueulasses…
    ET cela revient sur le principe à valider ce genre de chantage !

  6. Sauf que pour éviter de récupérer la poubelle des photographes, nombre de managers/producteurs demandent une validation préalable des images…
    Quand tu sais que la prod impose une validation c’est trop souvent qu’il y a un cession « libre de droit » à la clé…
    Allez hop ! et un copié collé d’un contrat qu’on c’est imaginé que j’allais signé…
    To: ……………………………………………………………… (name of the photographer – “You”)
    ……………………………………………………………………. (name of the Country)
    1. …………………………………….(“The Artist”), who owns the exclusivity to all photo shootings by the band professionally known as ……………………………., permits You to shoot the following live performance within the terms of this agreement, as set out below:
    ……………………………….
    Name of the City and Country _____________________________
    Name of the Event ______________________________________
    Date _________________________________________________
    2. The photographer committs to deliver to the Artist two of the pictures shooted, without any charge. The pictures to be delivered will be chosen by The Artist. These two pictures have then to be sent in High Resolution to Mrs. ?? (at ??) , for promotional use.
    3. All shooted pictures have to be sent in low resolution to Mrs. ?? (at ??), in order to be approved and selected.
    4. You shall be responsible for all costs of shooting. We shall bear no costs whatsoever and you hereby indemnify us against such costs.
    5. This letter agreement shall be governed by EU Law.

  7. Gilbert Snaube de Podautruche on

    Arf!
    « Vaseline » n’est pas inscrit dans le contrat, il est incomplet.
    ha si (« The Artist ») … hé!hé!

  8. eric beracassat on

    il nous reste plus qu’a refuser de couvrir ce genre de manifestations ! Où alors fournir ne non choix du non choix :-)

  9. Vous pouvez aussi tous aller vous faire mettre….ou bien comprendre que les NATURAL GAMES (même avec 25 sponsors comme le dit si bien l’un d’entre vous) c’est 99 % de bénévolat…..que c’est un événement porté par une association et 8 co-présidents + un CA de 20 personnes qui se cassent le cul à l’année pour faire un événement gratuit pour le public les scolaires et les vieux cons dans votre genre. Si vous aviez bien analysé le message, vous auriez compris que les Photographes professionnels et officiels de l’événement ne sont pas assujétis à ce traitement qui est réservé aux « Amateurs » qui ne vivent pas de ce métier mais font ça par passion (mais la passion qui vous anime vous ne semble pas être la même)…..Pour finir je rajouterais que ce sont les photographes qui vienent eux même sur notre festoch depuis 5 ans qui nous proposent régulièrement des images.

  10. Peut-on considérer qu’il s’agit d’une réponse d’un des bénévoles ?
    Ou d’un des organisateurs ?
    Peu importe. car au final, il y a bien quelqu’un qui gagne quelque chose dans cette histoire de Natural Games.
    A commencer par les sponsors, qui payent bien pour quelque chose en retour (et sûrement pas par générosité gratuite). Donc aucune raison qu’ils ne payent pas pour les photos… Ils payent bien les société qui viennent installer les structures, toilettes publiques, lumières, ect…
    Ensuite la Région ? La ville ? Les commerçant du coin ? Eux aussi gagnent bien quelque chose à supporter cet évènement…
    Et même (s’ils existent) les éventuels salariés des associations impliquées (c’est pas parcequ’une association est éventuellement à but non lucratif, que ses salariés ne sont pas payés… Aucune raison que cela se fasse sur le dos de photographes professionnels, qui n’ont eux aucune sécurité de l’emploi).
    Enfin, ce n’est pas parceque des amateurs sont prêt à donner leurs images gratuitement, que les media doivent être soumis à ce régime inqualifiable.

  11. La classe de la réponse au dessus me laisse sans voix. Une belle réaction qui assure une belle promotion à l’évènement.
    J’espère juste pour lui qu’il ne se destine pas à devenir un futur communicant…

  12. Gilbert Snaube de Podautruche on

    Cher Mr Faucke, pardon, comment déjà … ha oui! « Fuck » ( Avec du gravier c’est plus « games & Natural).
    Pardonnez mon ironie
    Mais le bénévolat « Outdoor » j’ai donné, peu, ainsi que pas mal de « vieux cons » qui eux nettement plus et dans un autre esprit.
    Alors mon biquounet d’amour ( c’est plus joli que fuck).
    Sache que tu peut prendre la nature pour un « Gestiuclodrome » grace à des croutons qui une époque savaient ce qu’était le bénévolat, l ( Prout & fuck, faut rester « hype »).
    Alors les « professionnel du bénévolat », on connait, ainsi que les bénévoles « professionnels ».
    Des « pros » qui aussi donnent vraiment dans le bénévolat, aussi ( faut pas tout jeter).
    Bénévoles, dites-vous…
    1 – Ben se casser l’fion comme ça, pour livrer à la marchandisation et en vitrine pour les pros… serez pas un peu dindons ?
    2- Soit c’est fait en toute « opportunité » dans ces cas là faut assumer la confusion des genres ! Faut pas nous prendre pour des blaireaux, ce genre de manif est un chaland pour les pros ( pas de mal, mais faut pas tenir un double languge!).
    Voilà mon grand, je l’écrit en toute  » fuckitude « , je suis ni pro de la photos , ni du outdoor.
    Vieux con, quoi ;o)
    Me souviens d’un vol dans les gorges du Tarn en compagnie de vautour au sciècle dernier, me semblait que c’était pas les mêmes.

  13. Ce qu’il y a de mieux avec les vieux con comme moi : c’est que leur connerie est le fruit d’une longue réflexion… et seulement la conséquence (la réaction ) à des réalités incontournables (par exemple vivre de ses photos)… Connerie = réalisme dans ce cas là.
    La différence avec la connerie des jeunes cons (genre FUCK), c’est que la connerie Djeun’s, n’est qu’instinctive… La connerie enthousiaste qui est sûr d’être dans le vrai.
    Et c’est de loin la connerie la plus dangereuse !
    D’ailleurs qu’on songe à l’histoire tragique du 20em siècle : les jeunesses hitlériennes, les Kmers rouges, c’étaient tous des jeunes cons. Pas des vieux cons… Je concède qu’il faut toujours quelques vieux con, pour embrigader les jeunes cons. Par exemple dans un travail bénévole…
    Accessoirement, j’ai toujours pensé que le bénévola était d’ailleurs un peu une connerie, surtout à 20 ans (à l’exception des mouvements humanitaires). Ne devraient être bénévoles que des gens qui ont déjà fait leurs preuves et vécu leur vie…
    Mais bénévole dans un évènement comme celui-ci, blindé de sponsors : mes fesses !

  14. Dans le doc il n’est absolument pas fait référence aux photographes amateurs !!!!!!!!
    C’est le terme « photographe freelance » qui est utilisé !!!
    Or :
    Quand on est dans un collectif on reste freelance !
    Quand on est diffusé par une agence on reste freelance !
    Quand on pige pour un journal on reste freelance !
    Quand on décroche son téléphone et démarche les rédactions on reste freelance !
    On en reste pas moins un PROFESSIONNEL de la photo !
    Bref, aujourd’hui en France 99% des photographes PROFESSIONNELS sont FREELANCE
    Alors c’est quoi un professionnel selon la définition de ce festival ?
    Les derniers photographes salariés de la PQR (Presse Quotidienne Régionale) ? Des grosses Agences type AFP ? ou des Conseils Généraux ?
    Non mais j’aimerai bien savoir… parce que si un photographe pro c’est un photographe salarié alors ça fait pas grand monde…
    Donc l’excuse que ça ne concerne que les amateurs (qui entre nous soit dit sont pris pour de beaux couillons…) est en TOTALE CONTRADICTION AVEC LE FORMULAIRE D’ACCRÉDITATION !!!!!
    Et que dire des journalistes et des vidéastes qui doivent également remettre gracieusement leur travail…
    Pour eux aussi ça ne concerne que les amateurs ?
    Mais il n’y a que des étudiants en journalisme et en vidéo sur ce festival ou quoi ?
    Non soyons sérieux un instant, ce contrat est hors la loi et l’excuse bidon que ça ne concerne que les amateurs ne tient pas 30 secondes…

  15. le taux de syndrome de la Tourette a dramatiquement augmenté « cher » FUCK…
    Quand on a tord sur tout les bords, on évite de la ramener et on évite la vulgarité et l’agressivité qui ne démontre qu’une seule chose : vous avez tord et vous le savez.
    PS : vous « contrat » d’accréditation peut vous mener directement à la case tribunal… Il est des fois où il vaut mieux s’abstenir. Ou se cultiver à minima afin de comprendre tout les mots que l’on écrit.

  16. Et pourquoi pas un contrat pour les traiteurs par exemple, dans ce cas ils devraient tous fournir 30 plats aux organisateurs chaque soir… Ou le plombier qui installerai gratuitement 30 metres de tuyauterie etc…

  17. la photo gratuite est devenue la règle.
    mais il y a des exceptions parfois : après 3 heures de négociation, j’ai réussi à obtenir une rémunération de 300 euros pour une commande de couverture d’un festival de 3 jours de 19h à 4h avec cession de droits pour tous les fichiers en HD.
    bon ben j’ai du décliner l’offre…
    être agent de sécurité paie mieux.

  18. En employant un langage moins fleuri, je vais soutenir les propos de « FUCK ».
    Connaissant très bien ce festival je peux vous assurer qu’il est entièrement bénévole et que le moindre bénéfice est immédiatement réinvesti dans les activités ENTIEREMENT GRATUITES et les concerts ENTIEREMENT GRATUITS proposé au public.
    Tout le monde y bosse par passion y compris les nombreux photographes et vidéastes amateurs ( dans ce cas de figure ) qui sont souvent ravi de voir leurs clichés diffusés et utilisé en com lors des évènements suivant. ( je l’ai vu de mes yeux ). C’est une clause qui permet au festival de vivre.
    Maintenant on attaque mon point de vue personnel :
    Si vous vous faites accréditer, c’est dans le but de vendre vos photos. Quand je vais couvrir un évènement, je vend ma presta avant de le couvrir, ça ne me dérange donc pas de filer quelques images à l’organisateur, surtout quand il se fait pas une thune et tourne avec deux salariés.
    Donc s’il vous plaît, arrêtez un peu de chialer 5 minutes. On sait bien que la situation des photographes est très précaire ces derniers temps. Moi je ne fais pas un flan à tous les photographes qui se prennent pour des vidéastes et me bouffent la moitié de mes piges parce qu’ils ont acheté un 5D MarkII.
    Sans animosité, mais je trouve ça un peu bête d’attaquer en particulier un festival entièrement bénévole. Surtout celui-ci, connaissant personnellement le travail mis en oeuvre par la poignée de passionnés qui, pour reprendre les termes de « fuck » : « se cassent le cul à l’année ». Quand vous aurez plus que le salon de l’agriculture à couvrir, peut être que vous serez content.
    PS : Pour répondre à Toniox. Figure toi que c’est comme ça que ça marche, il y a énormément de services rendus. Sauf qu’il n’y a qu’une traiteur, contre 200 photographes. Ce n’est pas vraiment la faute des organisateurs si la profession est envahie d’amateurs qui se prennent pour des pros ( et de pros qui se prennent pas pour de la merde non plus ).
    Quand les conditions d’un contrat ne me plaisent pas, je le refuse. Je viens pas chialer sur internet en crachant sur ceux qui me l’ont proposé.
    Cordialement, et bonne soirée.

  19. tiens je rentre d’un reportage au Maroc, un petit tour sur le site de mes « mentors / collègues » préférés et je tombe sur Vincent qui est interviewé, sur un article sur les filtres et l’orthographe ainsi que sur un coup de gueule NG.
    D’un côté je me dis que je progresse et que le monde et petit car je me rapproche petit à petit de ses gens que j’admire et qui vive du métier depuis plus longtemps que moi… D’un autre je me dis que nous avons les même interrogations et les même problématiques… au plaisir un jour d’en parler de vive voix mais ça va finir par arriver.
    Pour les NG, que je connais bien ayant un peu participé à ma façon dans les balbutiement du rassemblement des disciplines outdoor entamé par Mitch Pradayrol avec le gratuit Origin Mag une superbe idée, où les acteurs bénévoles, les professionnels, les athlètes et les partenaires avancé main dans la main.
    (sauf que parfois l’on peu se sentir lésé, article parue sur le sultanat d’Oman, aucune rémunération somme doute avais-je mal compris que j’étais dans le camp des bénévoles)
    De même en participant à la communication vis à vis des publics spécialistes pratiquant via kairn.com, qui semblait être un bon partenariat média à la fois pour la manifestation que pour le média en question, ses contributeurs étant bénévoles pour de vrai étaient gratifié par un accueil chaleureux et valorisant.
    Mais voila les choses changent… la faute à qui je ne pense pas seulement du fait des organisateurs qui outre de nombreuses qualités entre autre celles de trouver des financements et de porter à bout de bras une organisation lourde (certains en plus de leur activité pro), de fédérer toute une population, des institutionnels et des associations… ça n’est pas une mince affaire…
    Mais les choses changent… je comprends plus que bien le coup de gueule… ayant reçu de la part du Leader ship un non catégorique pour ma venue financé par l’organisation (4 ans de suivit de l’évènement, des photos et des articles largement diffusé – mais je ne fais pas du masse média) alors que les amis un peu plus bas dans la hiérarchie essaies de se démener pour que je vienne… mais à quel prix celui que vous énoncez plus haut…
    Oui le respect du père se perd… car il en va de même pour l’accueil des petits médias spécialisé qui aprés avoir aidé au lancement de la manifestation doivent payer à la fois leur présence sur l’évènement mais sont également moins bien réçu qu’un journaliste d’un masse média qui ne connait rien aux activités…
    Qui a dit que l’outdoor n’était pas un milieu compliqué…
    mais n’acablons pas les organisateurs, passons notre chemin, il y a d’autre initiative où vous serez les bienvenues contactez moi pour tout renseignement : http://www.pyreneesbuddiesrace.com/ avec du big air à ski, du stand up paddle et du kayak ;-)
    Besalam

Leave A Reply