web analytics

Internet prépare-t-il une génération d’idiots ?

28
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Internet préparerait-il une génération d’idiots ? C’est ce qu’on pourrait se demander en lisant cet intéressant article sur Slate.fr. Extrait : 

 » Ayant constaté, lors de sa première année d’enseignement dans un lycée, que ses élèves recopiaient le web dans leurs dissertations, un professeur de lettres a décidé de les prendre à leur propre piège. Il le raconte sur son blog, La Vie Modernesignalé par Arrêts sur Images.

0000_screen_ 2012-03-22 à 19.50.16

 » On recommande aux professeurs d’initier les élèves aux NTIC. Je crois que j’ai fait mon travail et que la conclusion s’impose d’elle-même: les élèves au lycée n’ont pas la maturité nécessaire pour tirer un quelconque profit du numérique en lettres. Leur servitude à l’égard d’Internet va même à l’encontre de l’autonomie de pensée et de la culture personnelle que l’école est supposée leur donner. »

Je mettrais un peu dans le même sac, cette démarche qui consiste à chercher sur le Net des presets de développement tout faits (pour Lightroom ou autre), ou à utiliser des logiciels « d’effets » photo et de « filtres » préfabriqués…

C’est bien plus facile, que de tenter de créer et d’inventer à partir de zéro son propre style graphique et photographique !

Vibert_0023

Espérer trouver l’étincelle créative sur Internet, plutôt que de travailler et de passer des heures à comprendre le fonctionnement des outils de développement de Lightroom ou de Photoshop, voilà qui n’élève généralement pas le niveau.

 

C’est un peu la même démarche que celle des « nouveaux élèves internautes » : une quête du toujours plus facile, plus vite, plus automatique… C’est de la cuisine surgelée et de la sauce en boîte ! Notez d’ailleurs, qu’on vous sert de plus en plus de nourriture industrielle dans les restaurants. Ayant été élevé au grain et aux produits frais, je la repère très rapidement et je demande inocemment : « c’est fait maison ? « . Et bien on vous répond dans 95% des cas : « oui, bien sûr »… Alors que 50% au minimum des restaurants à Paris, pratiquent la cuisine réchauffé ! Beurk…

Vibert_0039

Avec les sauces toutes faites, le piège est de ne plus jamais essayer de cuisiner sois-même… Et au delà : de ne plus jamais essayer de refléchir par sois même ! Vu que quelqu’un, quelque part sur le net à déjà posté la solution, que ce soit un preset Lightroom ou un template WordPress ! A force de ne pas travailler le cerveau s’avachi, la créativité s’amoindrie… Et surtout (surtout) : la paresse s’installe. Oui, le pire dans notre sociétés du 21em siècle c’est peut-être la paresse, on la croise tous les jours ! Pas très politiquement correct d’écrire ça, je sais…

Vibert_0013

C’est la paresse qui conduit certains commanditaires à utiliser Fotolia, plutôt qu’à essayer de faire travailler un photographe. On en a déjà parlé souvent… Et j’ai même une idée sur le fait que la baisse des budgets dans la presse et la communication, s’explique par d’autres paresses accumulées : paresse de prendre son téléphone et de chercher un photographe (vive les 35h), paresse de lire, paresse d’acheter un journal pour le lire attentivement, ect…

Vibert_0019

Paresse aussi d’enseigner et d’apprendre ! « A quoi bon apprendre l’histoire de France chronologiquement et le rôle de quelques rois ou empereurs, expliquent certains profs « modernes » ? C’est un effort idiot puisque Google et Wikipedia sont là ». Et bien si l’on y va comme ça, tout est déjà foutu… « Apprendre à apprendre c’est bien beau » ! Mais il faudrait préalablement et surtout : apprendre à se forcer un peu !

Se forcer un peu et se « sortir les doigts du cul »  : ce serait mon premier conseil pour réussir des photos ! Le talent viendra peut-être ensuite… 

Allez, une petite lecture sur le blog d’un collègue photographe qui n’a pas sa langue dans sa poche : L’école de la lose ! Argh, quelle saine lecture :  (PS : Hervé vient même d’essayer le Nikon D4 ;-)

Il me semble que la paresse fait actuellement des ravages au niveau de la construction artistique, intellectuelle, idéologique ou même philosophique des individus. Au 21em siècle, il ne semble plus vital de se donner la peine de penser par sois-même, pas la peine chercher un sens à sa vie, pas la peine d’essayer péniblement de comprendre Marx, Hegel ou Confucius

Vibert_0037

Car il y aura toujours un gourou facile, un « pret à penser » disponible sur le net (ou à la TV) pour vous inspirer, sans trop d’efforts… Une idéologie pratique, pour vous aider à trouver votre voie ! Une médecine douce pour vous relaxer (asiatique ou indienne c’est la mode)…

Une superstition écologique quelconque, pour tout simplifier (nucléaire compris), ou même un guide, pour vous embrigader dans son combat si vous voyez à quoi je pense… Et oserais-je ajouter (oui, allez j’ose soyons fou…), un Steve Jobs pour repeindre votre futur en rose, à coups de iDevices ! C’est bien plus facile que de chercher à comprendre l’informatique… 

Vibert_0006

Images réalisées lors de notre Sortie N&B de la Nikon School

 

 

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

28 commentaires

  1. Tout à fait d’accord avec cette analyse
    Et j’ajouterais (avec les jeux vidéos et un genre de certain cinéma) : une génération d’idiots hyper violents !

  2. je ne sais pas si les événements de ces derniers jours ont quelque chose à voir avec Internet… Mais peut-être.
    Internet a surement un rôle dans l’essors du terrorisme…
    mais il produit en meêm temps des tas d’effet bénéfiques qui l’emportent largement sur ses travers.
    maintenant, il n’est pas interdit de s’inquiéter de son évolution et de son impact sur l’éducation ! Tout a changé, pas une seule génération avant celle de nos enfants n’aura été confronté à une telle masse d’informations…
    Le procbleme est de savoir trier !

  3. > Et j’ajouterais (avec les jeux vidéos et un genre de certain cinéma) : une génération d’idiots hyper violents !
    Pourquoi UN GENRE de cinéma et pas UN GENRE de jeux vidéo ?

  4. Ce qu’il y a de terrible, c’est la passivité des gens devant Internet…
    Alors que tout le monde pourrait s’exprimer, poster des commentaires ou écrire un blog, 99% des gens ne font que consommer de l’image, des vidéo stupides cherchent de la musique ou de la video gratis !
    Et très peu ont pas une démarche créative, mais seulement consumériste. Signe d’un avachissement intellectuel ?

  5. Je te dis pas la contre pub pour GoPro, le jour ou les vidéos du tueur vont sortir sur le net ! J’espère qu’ils arriveront à les censurer à temps.

  6. Oui en effet pourquoi apprendre puisque l’information est accessible directement sur un simple smartphone, cela me rappelle les romans de Dan Simmons dans la saga Hyperion ou tout le monde à accès au savoir instantanément via des implants, on en est pas loin, la fiction rejoint la réalité maintenant et c’est juste fou…
    Qui n’a pas passé une soirée entre amis en se posant une question sur l’histoire ou autre ou le premier reflex est de faire une recherche sur Wikipedia sur son teléphone…
    Maintenant en photo il y aura toujours des appli pour faire des photos
    instantanément retouché « avec effet Vintage » (voir le succès d’instagram, toujours sur smartphone), mais ça ne remplacera jamais une vraie créativité avec de « vrais » logiciels comme Photoshop ou Lightroom….

  7. Oui, OK je te l’accorde, disons : « un genre de jeux video »…
    J’ai moi-même pas mal joué il y a quelques années et tous les jeux ne sont pas violents. Seulement une majorité.

  8. Comme disait l’autre, si les jeux vidéo avaient l’influence qu’on leur prête, tous les plombiers rouleraient en kart.
    Merci de nous épargner les lamentations de cybercafé de l’eCommerce.

  9. Un peu facile Vincent,
    il me semble évident que certains jeux violents perturbent pas mal de cerveaux !
    Comment veux tu qu’un gosse s’intéresse à l’école ? Par rapport à un jeux vidéo, tellement plus exitant !
    C’est comme la drogue, quand t’en as pris… Difficile de s’en passer et de trouver un intérêt a autre chose

  10. Plein de choses sont plus excitantes, que l’école. Les bandes-dessinées, faire du vélo, regarder la télé, draguer les filles… L’école n’a pas attendu les jeux vidéos pour avoir ses réfractaires et ses démissionnaires.
    J’ai grandi à l’époque des premières consoles de jeux, on y jouait beaucoup et on détestait faire nos devoirs, ce qui me semble rétrospectivement totalement banal. Mais aujourd’hui on va bien, merci.
    Et si effectivement on n’avait pas Internet pour copier, je me souviens d’avoir recopié des pans entiers de l’Encyclopédie Universalis de mon père pour un exposé sur le Classicisme auquel je ne comprenait rien. Une vérité aussi est qu’un ado de base à un recul vis-à-vis du savoir proche de zéro, et que ça ne date pas d’hier.
    Charge aux parents de réguler leurs gamins. Chez moi, il y avait des jeux vidéo et une vidéothèque énorme mais j’avais des parents vigilants. Ca reste possible de nos jours.
    Quant au lien entre la violence des jeux vidéo et quelques faits divers, mon dieu, c’est tellement rabâché, tellement usé…
    Voyons un peu, des centaines de millions d’exemplaires de Call of Duty et autres FPS vendus, un Mohamed Merha… Si vous êtes capables de faire une corrélation, il faut qu’on révise ensemble les statistiques sans regarder la solution sur Internet…

  11. jean-francois (du Québec) on

    et oui, allez hop. Et depuis l’épidurale les femmes ne savent plus apprécier l’accouchement.
    Tout change et nos perspectives, notre compréhension s’en trouve bouleversée et nos jugements erronés ou précipités. Toujours tout remettre en question, même vos certitudes, car un jour vous serez le vieux con qui vous faisait suer plus jeune.

  12. Question « violence »
    les salmigondis de ce genres d’articles avec des liens et références à tire larigo, la pression du « Buzz de trois jours », ne sont-ils pas aussi une forme de violence ?

  13. « Mac and photo » copie « slate.fr » qui copie « Arrêt sur images » qui copie « la vie moderne »: La poutre tout ça…

  14. Quand une info est géniale, elle mérite d’être relayée !
    Pour ma part (qui ne lit ni Slate, ni Arrêt sur image), je suis bien content d’être tombé sur cet article
    merci M&P ;-)

  15. Jolies photos N&B :-) … où l’on voit quand même que le mobilier et la signalétique urbains modernes sont souvent anti-photogéniques au possible (cf. les panneaux de la dernière photo)… Sans doute que le noir et blanc renvoie à quelque chose d’intemporel et que l’apparition dans le cadre d’un élément trop contemporain (bagnole, etc.) nous gêne… En couleur, c’est différent il me semble.

  16. Pourquoi mettre en cause Internet ?
    C’est l’utilisation qui en est faite qui est contestable, pas l’outil.
    Et le fait qu’on cherche systématiquement à « trouver un raccourci » et « aller plus vite » découle à mon sens d’un mal plus profond.
    Les personnes de la génération Y (et quelques unes de la X dont peut être moi) ont de plus en plus de mal à prendre du temps pour faire quelque chose, à se poser pour réfléchir, à ne pas réagir systématiquement à tous les stimulus qu’on leur envoie et à ne pas chercher systématiquement à maintenir sa cervelle occupée par des « distractions ».
    Les personnes les plus touchées par ce phénomène passent leur temps à un « papillonage cérébral » dicté principalement par une recherche d’émotions superficielles. Ce sont elles que vous voyez dans le métro accrochées à leur iPhone en train d’envoyer des SMS à 5 personnes différentes tout en écoutant de la musique et qui commentent systématiquement les posts les plus abscons sur Facebook d’un « lol » inspiré. Elles ne créent rien, mais sont technophiles et consomment, ce qui les rend intéressantes pour les marketeux. D’autre part, leur manque d’intérêt (autre que superficiel) pour les problématiques de fond (au hasard, l’écologie) les rend dociles, finalement peu informées et contrôlables par l’émotion, ce qui est somme toute assez intéressant.

  17. On disait pareil à l’arrivée de la télé, des dessins animés japonais violents…
    Critiquer instagram ou autre procédé tout fait pour améliorer des photos qui de toute façon étaient/sont/seront médiocres, où est le problème ? Je croule sous les cartons de photos de famille ratées car pour la majorité, une photo est un souvenir, pas une oeuvre d’art.
    Quand je vois la quantité de découvertes scientifiques, techniques, de faits historiques supplémentaires à apprendre pour les jeunes générations, je me dis qu’il faudra bien faire impasse sur certains sujets. A moins de considérer que les gamins ne font pas assez d’heures à l’école !

  18. Petite citation retrouvée grâce à Google.
    Qui a écrit la phrase suivate : « Nos jeunes aiment le luxe, ont de mauvaises manières, se moquent de l’autorité et n’ont aucun respect pour l’âge. À notre époque, les enfants sont des tyrans. »

  19. @ France in photo…
    Pourquoi alors, mettre en cause les armes de guerre en vente libre ?
    C’est l’utilisation qui en est faite qui est contestable, pas l’outil.
    Il y a bien un moment ou il faut contrôler les outils… On en peut pas faire 100% confiance à la société…

  20. Toute façon tout ça c’est à cause du progrès. Le progrès, c’est nul. Four micro-ondes, frigo, lave-linge et j’en passe. C’était bien mieux au moyen-âge…

  21. Voila le type même de la questions « récurrente » mais qui fleure bon « le politiquement correct »
    « Internet prépare-t-il une génération d’idiots ? »
    Est ce l’outil qui est prescripteur des pratiques ,déviantes ou pas, ou est un système socio politique dans l’exploitation des moyens technologiques.
    On se rappellera peut être que la 1ere révolte des Canuts contre « le machinisme » fut une erreur historique qu’ils payèrent très cher.
    La révolte des Canuts contre l’exploitation patronale, au nom d’un dermeste technologique (c’est à cause des machines…..), placée sur le terrain social et culturel permit de mettre en perspective des loi sociales du travail dont la semaine des 40h.
    Attention à ne pas trop tomber dans les effets d’annonces avec des slogans comme « Internet prépare-t-il une génération d’idiots ? »

  22. En mon for intérieur, je suis tiraillé entre les deux camps (« c’était mieux avant » VS génération internet). Mais je tenais à remercier vincent pour son argumentation (com du 22/03/2012 à 22:54) qui m’a bien plu et à laquelle j’adhère pleinement (sauf peut-être le dernier paragraphe).
    +1 Zat : ces panneaux ont « gêné » mon regard sur la photo. Et effectivement, les photos sont bien jolies.
    @Raaaaaaaah : J’ai relevé la même chose. Cependant, M&P et Slate (dans une moindre mesure) ont au moins eu le mérite de compléter/enrichir/ajouter un truc à la simple copie de l’article.

  23. @ Gnafron
    Pour le territoire des Canuts, que reste-t-il ? = une clique de « rebelles » Iphonisés et Ipadisés, de « l’alter » avec zigouigouis pubo-marcketing qui bougent partout et clignotent, au milieux roulent les Cayennes pour faire leur emplettes  » ethic »…
    Et le combat des canuts n’est devenu qu’un grotesque salmigondis de slogans, se le mèle le festif dirigé façons « patronage » et des « alter-indignations » où une clique de lobotomisés gesticulent devant des clowns.
    et ils se remetrons de leur émotions dans des officines holistiques.
    Ha! si les canuts voyaient le « territoire » des « alter-beaufs »… des « Cayenne ethics » , les imacs chauffent à blancs, et on « alterise sec » aux terrasses des bistrots au noms aussi improblables que ce spectable permanent.
    Internet responsable de cela ?
    Aucuns et aucunes aux terrases de ces bistrots vous diront qu’ils sont « idiots », leur « devices » sur la table connectés en permanence.
    Tranche de vie comme une tronche, un visage.

  24. @ Philippe
    Ton argument sur les ventes d’armes me rappelle « Lord Of War ».
    Il est un peu biaisé, la finalité d’un réseau d’échange d’informations ne peut pas réellement être comparé à celui d’un Ak 47.
    Et je trouve qu’Internet est déjà pas mal régulé. Même en France. La déclaration d’indépendance du Cybermonde appartient bel et bien au passé !
    http://www.pvr-zone.ca/declaration.htm

  25. « C’est la paresse qui conduit certains commanditaires à utiliser Fotolia, plutôt qu’à essayer de faire travailler un photographe. »
    Pas vraiment, bien souvent c’est le budget (limité)

  26. Tout d’abord, l’Internet est mondial, le deuxième, chaque hôte sur l’Internet a besoin d’avoir « adresse »; Enfin, l’hôte doit être en conformité avec les règles communes (protocole) sont reliés entre eux.

Leave A Reply