web analytics

Mac et PC = création active / iPad = consommation passive…

43
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Au moment ou l’on parle d’un prochain iPad 3, je me dit qu’il est très peu probable que je sois aussi pressé de remplacer mon iPad 2 actuel, que je n’étais impatient de remplacer mon iPad 1… Sauf énorme avancée technologique (que je n’imagine pas d’ailleurs), il faudra un peu plus qu’une augmentation de la puissance du processeur et de la résolution de l’écran !

Et oui ! Car mon enthousiasme initial pour l’iPad s’est beaucoup émoussé en un an… Et je dois avouer un constat : mon utilisation de l’iPad décroit progressivement… Elle est passée de 2 à 3 heures par jour il y a un an environ (le soir tard principalement)… A seulement deux ou trois heures par semaines aujourd’hui ! Cela au profit d’une augmentation du temps passé sur le Macbook Air (aux mêmes heures), qui est tellement plus efficace que l’iPad = pour à peu près tout…

Combien de fois ais-je commencé à écrire des notes pour ce blog sur mon iPad, lorsque je tombais sur un article qui me donnait une idée… Et combien de fois ai-je du finir le travail sur le mac, car je perdait trop de temps avec l’ipad ?

J’ai passé jusqu’à présent plus de temps à chercher et à tester les meilleures applications (énormément de temps), qu’à les utiliser pour en faire quelque chose, vraiment.

J’avais par exemple acheté un abonnement annuel à l’application de Libération. Et bien je constate que je ne la lis plus qu’une fois par semaine (et parfois pas du tout). Car cette application est finalement peu agréable (et c’est pourtant l’une des meilleures). Et je me surprend à racheter le journal : le vrai…

Car c’est une évidence : lire activement la presse sur un iPad n’est pas pratique : mais alors pas pratique du tout ! Je parle de lire « sérieusement la presse » : pas de la « feuilleter négligeament », ce que font souvent les gens sur l’iPad. Je m’amuse à observer comment les gens utilisent leur iPad dans les avions, dans les cafés : ils picorent, ils feuillettent, ils tournent fébrillement les pages (c’est ludique), bien plus souvent qu’ils ne lisent vraiment…

 

Sur ce plan, je crois bien que l’usage de la tablette est un demi échec. Et les ventes d’iPad doivent plus au succès de milliers de jeux débiles, qu’à l’appétit d’information des gens ! Alors que sur mon Macbook Air, je lis depuis mon canapé chaque soir, des dizaines de sites (il faut savoir bien utiliser les onglets de Safari et quelques raccourcis claviers pour booster sa rapidité de navigation : « Cmd clic » et « Cmd t » notamment). Je lis par exemple le site Slate.fr tous les soirs (sans exception, c’est l’un de mes sites préférés avec Atlantico.fr) et bien le confort de lecture du site me semble très supérieur à l’application Slate pour iPad (pas l’une des plus nules pourtant). Du coup sur iOS, c’est l’excellent icab qui a depuis fort longtemps remplacé Safari (vraiment trop limité à mes yeux)…

Et j’imprime éventuellement les articles les plus longs et les plus intéressants, pour les lire plus tranquillement dans mon lit deux heures plus tard (j’imprime en utilisant le lecteur de Safari ou Printfriendly dont on parlait ici – Oui je sais, imprimer c’est mal, mais je vous garanti qu’on lit tellement mieux ! Et c’est quelqu’un qui lit énormément de sites et de flux qui vous le jure)… D’ailleurs, je lis certains articles techniques (photo ou logiciels), avec un feutre rouge ou un surligneur ! je souligne, je coche, je rature et c’est peut-être comme ça que j’emmagasine pas mal d’infos.

Sur l’iPad, je n’utilise presque plus que Flipboard pour lire Twitter. Mais Twitter depuis l’iPad est tellement moins efficace que depuis le Mac, ou l’on jongle de pages en pages, ou le copier coller par clic droit est instantanné… La moitié de mon utilisation de l’iPad ne consiste plus qu’en du replay TV (certaines émission de iTélé notamment). Ou même de la TV en direct, je pose l’iPad sur la tablette de la salle de bain, et j’écoute iTélé lorsque je me rase ou si je fais la vaisselle ! Quand à la musique, elle passe plutôt par l’iPhone car celui-ci tient dans la poche !

Lorsque je suis chez moi, j’utilise beaucoup plus volontier mon Macbook Air pour lire, twitter et bloguer dans mon canapé, du coup : un constat s’est imposé à moi :

  • Mon Macbook Air est un outil idéal pour créer, écrire, lire, copier, coller et communiquer… Un outil pour utilisateur pro-actif et créatif !
  • Alors que l’iPad est typiquement un outil de consommation passive. Totalement inadapté à la création (sauf à jouer sans but précis avec des filtres photo enfantins)… Il est par exemple absolument impossible d’écrire de vrais articles, (j’ai pourtant essayé des dizaines de traitement de textes et même acheté un clavier pour iPad, revendu depuis)…

On gagne sa vie avec un Mac ! Alors qu’on ne peut que dépenser son argent avec un iPad… Notamment en achetant de la musique ou des films et surtout des tas d’applications totalement inutiles ! Si, si : inutiles 9 fois sur 10… Je le sais bien : j’en ai téléchargé des centaines gartuites et payantes. Et encore, il est parfois bien plus simple d’acheter ses films en VOD sur la Freebox que sur iTunes.

Cela fait un peu peur lorsqu’on prédit une informatique amenée à évoluer d’un outil PC / Mac, ou les utilisateurs sont actifs et créatifs… Vers une informatique de consommateurs passifs, se limitant à du divertissement payant sur leur tablette… Est-ce le monde magique que nous promet la convergence Mac OSX et iOS ?

Donc résultat des courses, il me faudrait un iPhone plus grand afin que je me débarrasse de mon iPad, trop encombrant et trop lourd pour servir en déplacement (je suis trop chargé pour l’emener en plus du Macbook Air).

  • iPhone + iPad = il y en a un en trop…

Je rêve donc d’un iPhone grand comme un Galaxy Note… Qui a probablement le « form factor » qui me conviendrait le mieux…

Car j’utilise assez volontier mes applications iOS sur l’iPhone en déplacement, dans un café, pendant une conférence de presse ennuyeuse, dans le train et à chaque fois que je n’ai pas la possibilité de sortir mon Macbook Air…

C’est vrai que je me lasse de l’écran trop petit de l’iPhone 4 qui limite la créativité et le confort de lecture ! Et que dire de l’utilisation du calendrier sur ce minuscule écran (5 ou 6 fois par jours au minimum)… De plus pour un photographe, un grand écran comme celui du galaxy Notes ferait un bien meilleur portfolio de poche…

Et vous ? Qu’en dites vous ?

 

PS : donc sachant que finalement on ne fait pas grand chose avec une tablette (regarder la TV, jouer un peu et lire pas trop), j’en conclus que d’ici un an ou deux, n’importe quelle tablette chinoise pas chère sous Android, fera cela aussi bien que l’iPad 2 aujourd’hui ! Donc que l’avenir n’appartient plus à Apple dans ce domaine, mais aux constructeurs qui sauront vendre des tablettes à moins de 300 €.

A moins qu’Apple nous sorte un iPhone 5 plus large ? Qui nous surprenne autant que l’iPad 2 avait su nous surprendre ? D’ailleurs, Apple saura-t-elle encore nous surprendre ?

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

43 commentaires

  1. J’en suis arrivé au même point. Je viens de revendre mon iPad (1) avant que sa valeur s’écroule lors de la sortie de l’iPad 3. Il va un peu me manquer mais au final un bon gros PC/Mac avec de la puissance c’est quand même bien plus productif !
    J’hésite à réinvestir dans un ultrabook (Macbook Air ou autre) en 2012 format 11″ afin d’allier puissance, poids, productivité

  2. Eric (Japon)Posté le

    C’est bien de lire ce genre de feedback un an apres, mais deja a l’epoque ca tombait sous le sens. Tellement de monde s’est emballe pour cette machine, ce blog y a ete de sa petite contribution, mais je n’y vois pas un changement de l’informatique : plutot une facon d’elargir le public connecte a la toile. Parfait pour Grand-Mere et insuffisant pour les plus experimentes.

  3. On ne peut pas comparer le Macbook Air avec l’iPad, pas les memes tranches de prix.
    Et des le depart l’iPad a toujours ete presente comme un moyen de lire du contenu, jamais de le creer.
    Des images sur l’ecran du galaxy Note ? Elle est bien bonne celle la avec le respect foireux des couleurs..

  4. Completement d’accord avec Jean Francois, perso j’ai un Ipad 1 depuis sa sortie, après une utilisation intensive la première année, je dois dire que maintenant, je l’utilise peu a part quelques applications (facebook, twitter, slate) et la navigation web quand je ne suis pas chez moi. ca me sert aussi un peu de catalogue photo mais pour le reste, je dirai bof bof …
    a coté de cela, je viens d’acheter une apple Tv et un zeppelin air play et la franchement, c’est plutot sympa quand je veux ecouter ma musique ou mes videos via mon réseau local.

  5. Il est clair que l’iPad est un produit de consommation numérique, et il a toujours été présenté ainsi.
    Pour la part, depuis que j’ai l’ipad 2 (10 mois), je n’allume le Mac que pour bosser mes photos, ou éventuellement quand j’ai des recherches à faire. Mais pour m’informer, je trouve l’iPad bien plus pratique. Tout simplement parce que j’utilise Flipboard qui est très agréable pour lire mes flux RSS, et Tweetbot pour twitter. Les autres app, en effet, c’est plutôt pour l’aspect ludique. Mais je me retrouve bien dans ton article malgré tout.
    Par contre je pense qu’un écran Retina changerait la donne, plus de confort de lecture et donc peut-être une lecture plus approfondie.

  6. Mais toute la société est orientée comme cela : ceux qui produisent et ceux qui consomment, et cela pour chaque domaine. Les besoins ne sont pas les mêmes et l’outil universel ne peut pas exister.
    JF est un producteur en photos et en articles sur le Web : il a besoin d’un outil de production. Et même si ses quelques moments de consommateur pouvaient laisser croire qu’un Ipad peut être équivalent, l’esprit créateur a repris le dessus !
    Chaque usage a besoin d’un outil adapté. Et l’outil universel n’existe pas. Même si dans tous les domaines, les fabricants essayent de nous le faire croire ; malheureusement, la masse étant consommatrice, c’est par « le bas » que l’uniformisation est en route.

  7. Pour la productivité, je possède un macpro et un pc , pour une utilisation nomade galaxy nexus et macbook air 11″. A l’heure actuelle je suis complètement satisfait avec ce combo.
    Les tablettes, j’ai jamais pu m’y faire: une horreur ergonomique dans laquelle tu te sens a « l’étroit » pour tout.
    J’espère qu’un jour on ne sera obliger par les fabricants de se trimbaler ces merdes nomades.
    J’ai toujours le souvenir de cette époque ou l’on s’est vu « imposer » des écran plats, technologiquement a la ramasse par rapport aux crt.

  8. La tablette ça donne des ailes aux gens qui ont un ordinateur fixe à l’ancienne, un « daikstope » comme on dit.
    Ma machine principale est un ordinateur portable pas trop gros et pas trop lent. Pour la mobilité au quotidien, je me contente de mon smartphone.
    Pour moi les tablettes sans claviers sont des gadgets récréatifs de luxe.

  9. Pour ma part, plusieurs utilisations de ce produit (l’Ipad):
    Le plus simple: surfer sur le net, regarder les mails, regarder des infos (soit via l’appli correspondante soit directement su rle site)
    Pour la photo: présenter à des futurs clients, le style de photos, des vidéos… cela est pratique et plus leger que des albums photos (pour des mariés) ou qu’un ordinateur, surtout si vous êtes à l’exterieur (café, …)
    Le défaut de l’Ipad: pas de port USB ce qui oblige à avoir un ordinateur pour chargerl’ipad de photo ou vidéo (ps: pas la peine de suggerer le cloud, il n’y pas partout de la 3g et du wifi pour le faire).
    Une derniere utilisation: pour les enfants, c’est un bon outil pour commencer à toucher à l’informatique (cela ne doit pas empecher les parents d’exercer un control parental). d’ailleurs à ce propos, cela serit bien de limiter les appli de notre choix avec un code.
    Je résumerai en disant quel’ipad est un outil complémentaire d’un ordinateur mais ne le remplace pas.

  10. Pour ma part j’ai vendu mon iPad 1 il y a qcq mois pour m’acheter MacBook air 13.
    Que j’ai revendu pour me racheter un iPad 2.
    La tablette me manquait, l’utilisation du MBA et de mon iMac faisait doublon.
    L’iPad est génial pour checker ses mails, lire flipboard, tweeter, regarder ses photos. Je n’allume plus mon ordi le soir mais prend plutôt ma tablette dans mon canapé. Et puis ma femme aussi se sert de l’iPad. Pour regarder des sites web, des forums, etc…
    C’est un outil nomade que j’utilise aussi sur mes chantiers pour faire du suivi d’avancement. Plus pratique que le MBA, plus léger et bien plus convivial grâce à Ghostwriter.
    Tout ça pour dire que oui, l’iPad ne remplacera pas un Mac, mais son format nomade plaît.

  11. « Qui nous surprenne autant que l’iPad 2 avait su nous surprendre ? D’ailleurs, Apple saura-t-elle encore nous surprendre ? »
    Bah alors JF, je sens une pointe de désillusion dans tes mots ce matin, ça va ?
    Pour être franc je m’inquiète moi aussi sur la capacité d’Apple à nous surprendre, j’ai plutôt l’impression que leur écosystème va de plus en plus étrangler ses utilisateurs/clients. Je ne sais pas trop sur quelle plateforme je tournerai dans 5 ans et ça m’agace d’en arriver à me poser la question.
    Je n’ai jamais eu d’iPad et n’envisage pas vraiment d’en acheter un prochainement, mais il me semble que l’évolution vers un écran Retina est une vraie raison d’en changer, peut-être plus encore que le passage du 1 au 2.
    Je possède un iPhone 4 depuis son lancement et je prends plus de plaisir à lire sur son « minuscule » écran 3,5″ que sur mon MacBookPro 15″. J’exagère à peine, je pense qu’un iPad Retina devrait vraiment apporter un confort de lecture, enfin nous verrons :)
    Bonne journée à tous les lecteurs de MacandPhoto !

  12. Même constat. J’ai un iPad 1, un iPhone 3GS et un MBA. En mobilité c’est principalement l’iphone que j’utilise, quand je le peux, je sors mon MBA.
    l’iPad il reste la plupart du temps chez moi. L’utilise essentiellement pour regarder des films.
    Je n’acheterai ni le 2 ni le 3.
    Par contre un iphone 5 peut-être.
    Et le MBA quel bonheur !

  13. Je n’en ai toujours pas, mais j’attends le 3 pour y passer..
    J’ai une station PC fixe puissante, un MBP 15″ car je suis souvent plus d’une semaine ou deux en déplacement et j’ai besoin de développer sur place.
    Mais lire les nombreux magazines photo tel que Plateforme ou Négatif, affalé sur mon canapé plutôt qu’à distance à cause du rapport classique à l’ordinateur, même portable, j’adorerais ça. Choisir ma musique via Airplay tout en lisant mon magazine, parfait. Et puis avoir tjs sur soi un portfolio de cette taille, c’est quand même bien pratique, et cela permet de préparer des alternatives en fonction du client rencontré.
    Pour montrer de l’Art à un client d’Art, je ne pense pas. Mais pour des clients corporate ou pour une première approche « par hasard », cela me semble un outil intéressant.. Mais forcément, ça ouvre la porte aux gadgets… Bah.. tant pis ;-)

  14. ChristophePosté le

    Tout pareil…. sauf que ce statut me va très bien pour l’ipad. J’ai la 1ère version, et je pense opter pour la 3ème version si il y a des chouettes améliorations. Je n’ai pas de MBA mais un imac à la maison.
    Je ne vais pas faire toutes les utilisations que j’en ai mais le format me convient bien et je n’ai guère l’utilité d’un clavier externe. Ce n’est certes pas un outil de production mais il remplit son rôle d’assistant assez bien je trouve.

  15. Un bel article … Qui enfonce une porte ouverte. J’ai un peu perdu mon temps à lire cet article, aussi bien sur mon iPad que sur mon Mac !

  16. L’ipad 3 devrait avoir le capteur photo de l’iphone 4S et j’ai aussi téléchargé il y a qq jours, une appli gratuit 1 jour pour faire du time lapse. çà pourra être intéressant :-)

  17. C’est vrai, l’ipad est un outil de consommation … pour le moment. 
    Je suis convaincu  par exemple que la souris pourrait être sympa sur l’ipad pour du travail précis. Dans des cas, avec certaines app, une souris est indispensable et je certain qu’apple est capable de gérer ce périphérique intelligemment. Viendra t-elle un jour ??
    Pour moi, il manque entre autre:
    - un homescreen repensé
    - un meilleur multitasking (vive les carte de HP Touchpad)
    - une meilleur intégration de gmail
    - une meilleur communication inter-app avec partage de document
    - un meilleur système de notification
    Il manque encore ces fonctionnalités pour que l’iPad devienne réellement un outil de production. Est ce que ces fonctions viendront ou non, personne mis à part Apple ne peut le savoir. S’ils veulent améliorer l’ecpérience et transformer l’usage de l’ipad, c’est ce qu’ils doivent faire
    Par contre, certaines app sur ipad me sont maintenant indispensables : Zite, Flipboard, Macgeneration, Tweetbot, etc… Et ces app ne sont pas dispo sur mac etlles que. C’est pourquoi, je reste sur ipad pour surfer car j’estime qu’il n’y a pas de meilleur moyen pour le moment.
    Mon usage de l’iPad est stable depuis un an : 2 à 3 heures en soirée et je garde le MBP pour le traitement d’image.
    Si un jour la souris + lightroom arrive sur ipad … la situation pourrait changer, en faveur de l’ipad.
    Note: le samsung note est trop gros pour être utilisé comme téléphone de tous les jours…
    Note 2 : ce message a été uploadé depuis un ipad ;-)

  18. Hello,
    J’ai lut l’article avec intérêt, vu que j’envisage l’achat de l’iPad 3 pour compléter mon macBook pro 13″ et un iPhone.
    L’iPad est un outil de consommation, rien à redire la dessus, en faite, il faut la prendre pour ce que c’est: un écran portable.
    Pas mal de monde dans mon entourage commence a ce débarrasser de l’iPad, d’autre pas. Dans la majorité des cas, ceux qui revendent leur iPad on aussi un portable et lisent peu de chose. Ce sont aussi des gens qui bougent peux, il reste cher eux.
    Ceux qui la garde sont souvent très nomade et lisent beaucoup. Personnellement, j’aime la BD, j’en lis des tonnes, et presque toujours en format numérique.
    L’iPad n’est pas un outil de création (autre que musical), ce n’est pas fait pour remplacer un ordinateur. C’est fait pour afficher des choses.
    L’iPad doit trouver ça place dans les objets numérique, quand on a un macbook air 11″, on a clairement pas besoin d’un iPad. Quand on a juste un mac pro/iMac, on a clairement pas besoin d’un macbook air. L’iPad suffira quand on bouge.
    Je pense qu’il faut avant tout ce demander « Est-ce que j’en ai vraiment l’utilité ». Voir même la tester pendant quelques semaines pour voir.
    Bref, les objets numériques qui nous entoure interagisse aussi avec nous, l’iPad a ça place, ou non.

  19. Comme tous les trois mois environ, JF nous fait une petite crise de mélancolie consommatrice.
    Franchement, est-ce qu’on a besoin de tous ces trucs inutiles ? de toute cette technologie qui fait de nous des esclaves ? de cette course à l’échalote numérique qui n’est qu’un leurre et qui nous détourne de la vraie quête de la vie : créer, aimer ses proches, faire le bien…
    Ne vous en faites pas pour JF, il va l’acheter son iPad3…. Et il nous écrira que c’est génial et qu’il ne peut plus s’en passer. Entre temps il nous aura expliqué que l’EOS700D est la 13e merveille du monde (les 5 autres étant les EOS précédents) et que ceux qui font encore des photos avec un appareil vieux de deux ans et demi sont des pauvres ringards.
    Ainsi va la vie au pays des iSchizo.

  20. je n’ai pas d’ipad, et je me sers de l’iphone comme bloc note idées avec l’application mail et la synchronisation sur le MacPro (qui pourrait être remplaçé par un mac mini + DDs exteres)
    L’Iphone est trop étroit pour visualiser les images de sites photos, lire des e-Bds…Pour cette utilisation, voire écrire du texte, je pense un jour être acheteur de l’Ipad.

  21. C’est cette histoire de camion et de voiture (© Steve Jobs).
    Avec les ordi on bosse. C’est du sérieux, c’est efficace, on part pas en vacances avec mais au moins on bosse. Avec l’iPad on joue, on consomme, on se détend. Les deux utilisations sont complémentaire (on pourra dire que le marché du PC a été « segmenté » en 2 parties) mais globalement, là où l’ordi (le PC) est un bon gros utilitaire qui dépote, l’iPad est une décapotable pour traîner. Et c’est bien comme ça ;-)
    Perso, après une journée de travail sur mon utilitaire (PC), je suis bien content de profiter tranquilou dans mon petit coupé (iPad) ;-)

  22. Merci JF d’avouer publiquement ce que finalement beaucoup de gens doivent penser maintenant mais n’osent pas dire…
    Je n’ai ni le 1, ni le 2 et franchement, j’hésite pour le 3 en raison précisément pour toutes les raisons expliquées ici… JE vais sans doute prendre un V2 pour mes filles pour regarder des films et jouer peinard dans la voiture. Mais c’est tout. Et ce ne sera surement pas un 3G. Gadget.
    quant à un iPhone de la taille du Samsung, non mais c’est pareil les mecs, vous aller vite vous lasser d’avoir une brique dans vos poches et reviendrez à un téléphone normal.
    Le tout en un universel n’existe pas, c’est un mythe. On a des poches à la taille de nos mains, des claviers à l’échelle de nos doigts, des téléviseurs à l’échelle de nos salons. Chaque chose à sa place, chaque chose à sa taille…
    C’est comme l’écran tactile. Une fumisterie.
    Et si l’iPad était une arnaque ?

  23. bon j’écris un peu vite sur mon clavier de MBP 15″ mais vous avez compris l’idée…
    Je prendrais donc probablement bientôt un iPad V2 sur le refurb… quand tout le monde va raquer pour V3 neuf…

  24. Pour ma part j’attend la sortie du 3 pour me décider d’acheter un iPad. Si le 3 n’apporte rien de bien nouveau je prendrais un 2 d’occasion.Il est clair que l’iPad est un outil à 90% passif, ça on le savait dès le départ. On a beau tenter de faire croire qu’on peut bosser avec un iPad, je pense que c’est une illusion. Rien ne vaut un vrai clavier et une bonne souris ! Et oui, le MacBook Air 11 est plus probablement l’outil idéal dans ce cas.
    Je vois l’utilité de l’iPad comme cité ci-dessus, à savoir lecture des mails, surf sur le net, lecture de forums, films et jeux pour les gamins.
    Donc : oui, c’est un gadget pour qui ne s’en sert pas au boulot, mais pour ceux que je connais qui s’en servent au boulot c’est bien plus que ça !

  25. Ah ben voilà ! je crois que mon com a disparu.
    J’ai copié un autre truc en attendant donc je l’ai plus.
    Pour résumer : j’ai un galaxy note. C’est très efficace en clientèle: ne remplace pas le portfolio mais très bon complément en repérages, pour montrer différentes possibilités etc.
    Des fois un peu énervant par sa grande taille, mais avoir tout le temps avec sois une mini tablette est vraiment intéressant. Je suis une fille j’ai donc un petit sac, ça va pour moi.
    Par contre le coup des boutons de volume et on/off qui tombent juste sous les doigts quand on le tien, c’est juste nul. Comment ont-ils pu faire ça ? Ça sent l’arnaque ce design…

  26. L’iPad est effectivement un outil de consultation : ibooks, ebooks, pdfs, TV, films, photos, magazines (y compris non distribués en france). Mais aussi de découvertes, de partage, d’interaction avec son entourage. Et une magnifique calculette. Et un agenda. Également idéal avec un bon stylet pour remplacer un cahier de notes manuscrites. Je bosse tous les jours avec MBA et iPad sous la main, je pars en RV avec mon iPad : les deux outils sont complémentaires ! Une chaise ne remplace pas un fauteuil ou un canapé, et lycée de Versailles. Et pourtant, tous servent à la même chose : s’asseoir.

  27. Mon experience est tres differente, j ai revendu mon macbookpro et n ai plus que l ipad et un Imac.
    il y a meme des choses importantes qui sont 100% passées a l ipad, par exemple tout ma facturation/devis/bon de commande avec l excellent invoice2go.
    je lis la presse plus que je le faisais avant, et meme si je ne serai jamais un feru de lecture, j ai acheter 3 bouquins sur l ipad, dont la bio de Steve jobs, alors que ca devait bien faire 10 ans que j avais pas acheté un vrai bouquin, je sais honte a moi:)
    Meme si pas « commercial », j ai des applications photos qui me servent aussi dans le boulot, je pense nottament a Snapseed, qui est basique, mais qui a une geniale ergonomie touchscreen.
    le gros plus pour moi reste la forme d une tablette, un MBA peut etre proche en encombrement et pas loin en poids, mais avoir la tablette « en main » la rends pour moi utilisable encore bien plus qu un MBA en toutes circosnstances.

  28. Quelqu’un ci-dessus avait écrit « l’iPad est un écran portable » et je suis tout à fait de cet avis.
    En effet, résumer l’iPad à la consommation est un peu réducteur. Cela peut être un outil de travail, comme les pilotes de ligne qui s’en servent pour consulter leurs manuels, leurs cartes d’aérodrome; comme les agents de logistique pour contrôler l’état des stocks, comme les bagagistes des aéroports pour vérifier l’acheminement des bagages.
    Cela ne m’étonnerait pas de voir un jour un astronaute flotter en apesanteur avec un iPad en main pour surveiller ses expériences scientifiques, un peu comme Sigourney Weaver dans Avatar.

  29. Bonjour à tous, c marrant mais moi c tout le contraire :-) g un macbook pro (+24pouces apple + trackpad + clavier) au bureau, + iMac 27 maison +macbook air 11 pour rdv exterieur, g eu ipad 1 et 2 maintenant, et pour moi (mon utilisation) jutilise tjs de plus en plus mon ipad pour lire mes flux RSS avec une appli genial River of News, je tweet, je reponds aux mails le soir et surtout je l’utilise pour de la crea musique, en plus del’utiliser completement en repetition avec un iPB-10.. C clair que pour les photos jutilise le air en shooting, mais l’ipad pour shooter avec mon 5DmkII afin de voir le rendu en live pour le client.. En rdv souvent g le air mais j’utilise l’iPad pour la prise de notes, et si je dois travailler en clientele j’utilise le Air. Mais perso j’ai vraiment beaucoup d’appli qui m’aide pour de la veille techno squrl, ballin, … Mais on a le droit devoluer, de changer, et de ne plus utiliser son iPad :-) ma femme n’utilise quasiement plus son macbook au profit de son iPad 1, pareil pour mes parents, mais c vrai qu’ils ne font que de la consultation (90% de l’utilisation de monsieur tout le monde)
    Encore merci pour ton site que je consulte en RSS tous les jours :-) (River of news)

  30. Excellent billet !
    « Et combien de fois ai-je du finir le travail sur le mac, car je perdait trop de temps avec l’ipad ? »
    L’iPad est effectivement un outil de consommation pour des utilisateurs passifs. J’aime beaucoup l’utiliser pour regarder mes séries TV et découvrir les grands titres des journaux. Flipboard est une app que j’utilise quotidiennement. Maintenant pour taper un peu de texte voir alimenter un blog… bye bye l’iPad. Par contre, m’amuser à modifier à la volée des photos, c’est un outil très pratique. C’est dit!

  31. 3 mois après avoir acheté l’Ipad 2, je l’ai revendu. On ne peut rien faire de sérieux avec un ipad. Tout est verrouillé. Impossible de créer le moindre dossier nulle part pour y mettre des documents. Je n’ai aucune tablette et cela ne me manque pas. J’ai même acheté un téléphone androïd après le vol de mon iphone et je découvre enfin ce qu’est ne plus avoir à utiliser cette cochonnerie d’itunes.
    Le « presque » bonheur…

  32. On ne lit pas sur écran comme sur papier, c’est aussi simple que cela. De même pour l’écrit entre le crayon et le clavier. Ca ne veut pas dire qu’il faut rejeter toute l’électronique, mais ce n’est pas la même attitude cognitive. Ceux qui prédisent la mort du livre sont des marchands de gadgets électroniques et d’abonnements.
    A chacun de faire le bon usage intelligent de tout ça…

  33. cocagnePosté le

    Cela me rappelle l’avènement du Palm Note il y un siècle quand quelques précurseurs utilisaient des Psions.
    souvenez vous pour ceux qui ne sont pas trop jeunes pour ne pas avoir connu ou entendu parlé des Psions sous Epoc.Les Palm on pris le marché sans coup ferrir mais comme le dit ce billet pour les pc(ou le Mac) et la tablette, la différence entre Psion et Palm était d’ordre philosophique et sociètal.
    Avec le Psion on maitrisait ses données on les créait on les travaillait sous Pc ou sous Mac.
    Avec Palm on lisait on remplissait quelques formulaires qui venaient tout droit de l’entreprise pour qui on travaillait.
    En somme le Psion c’était l’outil des indépendants et des décideurs, le Palm celui des exécutants.
    Le Palm avait gagné parce que les esclaves sont plus nombreux que les hommes libres.
    Ces tablettes peuvent cacher sous une convivialité évidente et géniale une chaine qui spoliera les utilisateurs de leur autonomie, cette extraordinaire autonomie de l’informatique et de l’internet tant qu’elle n’est pas sous le contrôle exclusif d’une entité commerciale.

Postez un commentaire