web analytics

La faillibilité : encore une raison de préférer le Mac Pro !

36
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Après les problèmes d’écran d’iMac, voici une autre édifiant histoire (ce soir chez Cuk.ch) sur l’intérêt qu’il y a pour un professionnel, à payer un « poil plus » pour un Mac Pro, de préférence à un iMac.

Dans la vie, on en a généralement pour son argent. Comprendre que ce qui n’est pas cher, se paye tôt ou tard… Et que ce qui marche bien est obligatoirement plus cher, ou plus encombrant… Ce n’est certes pas absolument vrai 100% du temps, mais c’est statistiquement implacablement vrai ! Dans le même genre, j’ai retenu cette leçon : « Allons doucement, nous sommes pressé » !

On relira donc absolument ceci « Le Macpro est une machine qui dure très longtemps«  et celà : « Pour les pros : un Mac Pro sinon rien… (sinon un PC)« … Extraits de l’article de Cuk.ch ce soir :

«  La panne sur des Mac équipés de puces Nvidia produits en 2008 semble donc inéluctable à plus ou moins long terme pour toute une partie des utilisateurs !  » (…)

 » Beaucoup d’entre nous connaissent déjà le problème lié aux cartes MXM Nvidia GeForce 8800 GS des iMacs 24” 3.06Ghz de 2008 et le fait qu’elles finissent toutes par lâcher tôt ou tard. Les cartes 8800 GS embarquées dans les iMacs 24” 2008 chauffent trop et cassent tôt ou tard, l’écran se fige et peut même provoquer un “kenel panic”. Le même problème existe sur les MacBook Pro pour lesquels Nvidia a été condamnée et, pour lesquels Apple à mis en place un programme de remplacement. Actuellement il n’y a pas de tel programme instauré par Apple à propos des iMacs  » ( … ) 

 » Vous l’avez compris, nous sommes en présence d’une carte graphique Nvidia défectueuse, qui est extrêmement difficile à remplacer faute de pièces existantes et dont les seuls moyens de retarder l’issue fatidique sont : Utiliser le moins possible des applications 3D. Refroidir le plus possible son iMac « .

Hallucinant tout ça non ? J’ai d’ailleurs moi même, vu l’iMac d’un ami tomber en panne et rendre l’âme en direct : panne de carte graphique… Je lui ai sorti ma petite morale, tout en lui garantissant qu’on récupérerrait facilement son disque dur probablement intact, avec toutes ses données bien au chaud (opération moins rapide qu’avec un Mac Pro, soit dit en passant).

 

Et quelle maladie découvrira-t-on dans 3 ou 4 ans, aux iMac construits en 2010, 2011 ou 2012 ? Ce qui est déjà arrivé, arrivera dit le proverbe…

0000_screen_ 2012-02-29 à 01.35.29

Photo : Maxiapple.com, qui vous explique ici comment le démonter.

Il est assez normal que les composants miniaturisés qu’on fait rentrer « au chausse pied » dans le minuscule espace d’un iMac, soient plus fragiles et moins efficacement refroidis que ceux d’un mac Pro, qui est conçu comme un camion, pour encaisser la charge en silence et pour durer…

On découvre donc sans surprise qu’il y du matos pour iMateurs (l’iMac) et du matos pour les Pro (Mac Pro comme son nom l’indique)…

Et l’on prend évidement plus de risque en travaillant de façon intense (ou en jouant comme un pro) avec un produit dimensionné pour une utilisation loisir… C’est un peu comme tenter de traverser l’Afrique en Kangoo 4×4 (j’ai découvert que ça existait) ! Oui, c’est possible, mais ceux qui le font souvent, préfèrent d’autres véhicules… Chacun verra midi à sa porte !

Ne pas venir se plaindre ensuite, en cas de panne ! D’autant que lorsque celle-ci survient, il faut renvoyer toute la machine en SAV ! Alors que le caractère modulaire d’un Mac Pro rend facile et instantanné le chancement (au hasard) d’une carte graphique, d’un disque ou du bloc d’alimentation !

L’inquiétude actuellement, c’est donc de voir Apple s’intéresser de moins en moins aux professionnels (abandon du ciblage pro de Final Cut X et d’Aperture par exemple), histoire de faire plus de fric… Si ça continue, si les Mac Pro tardent trop et si Apple n’en a que pour iOS pour l’iPhone et l’iPad (ou même une TV) : on pourrait décider de se passer un jour d’Apple et d’aller voir… i-lleurs !

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

36 commentaires

  1. D’où l’utilité de revendre son iMac avant la fin des 3 ans de l’AppleCare :P
    En moyenne je change de machine tous les 2 ans, je ne perds pas trop d’argent à la revente et je n’ai pas beaucoup à remettre pour la nouvelle :)

  2. 8 ans sous mac ( plus si on compte que mon pere avais un mac sous os 7, seul ordis de mon adolescence ).
    Et il y’a un an j’ai laché, j’en avais marre…
    De payer cher deja, et pour du materiel que je trouvais de moins en moins de qualité avec le temps. Mais surtout pour le software.
    Pro dans le domaine de la video/compositing, je ne pouvais plus me passer de certain soft inexistant sous mac.
    Mais surtout j’ai compris qu’avec apple et les évolution de OSX, je ne pourrais plus savoir a quoi m’attendre. Le coup de final cut m’a fais l’effet d’un couteau dans le dos.
    Pour le prix d’un Imac (1500$) je me suis monté une tour PC full équipé, une vrai machine de compete que je vais pouvoir faire évoluer selon mes besoin, elle est belle, silencieuse et ultra performante. ( oui il y’a des beaux boitiers PC ).
    Pour l’histoire je n’ai aucun antivirus, et aucun probleme, mais alors vraiment aucun.
    Je me suis trouvé l’équivalent de time machine sous PC.
    Et windows 7 a été une tres belle surprise pour moi ( j’avais quité windows avec XP premiere version ). Un os stable, performant, mais surtout ouvert. alors oui beaucoup de chose de OSX ne sont pas la, mais on ce rend vite compte que quand on travail, avoir exposé, ou un trackpad tactile, et bien ca fais bizare au début mais apres on ce dis que c’étais vraiment gadget. Parfais pour un ordis de loisir, mais gadget pour un pro.
    Non, moi et apple, c’est fini et j’en suis tres content

  3. J’en suis à mon 4ème Mac en 4 ans (iMac 24, Macbook Air, Macbook Pro et re iMac, je les ai tous revendu à 80/90% du prix d’achat, avec en général 50 réponses dans les 24h…
    Pareil pour mes 2 iPads.
    Si tu les revends sous garantie c’est super facile :) (il y a peu de macs d’occasion)

  4. Et quand la carte video grille sur l’imac, tu peux démarrer en mode Target pour choper toutes les données du disque dur sans démonter, non ?
    Pour le mac pro qui grille son alim ou autre, c’est souvent parce les bananes qui s’en servent ne le démontent jamais pour le dépoussiérer une fois par an que ça ne m’étonnerai pas. les G5 avaient l’alim en bas se qui fait bouffer énormément de poussière (surtout si il est posé par terre ce qui n’est pas futfute). une fois que c’est plein, ben ça claque comme la ram, carte video etc…. les version intel ont l’alim en haut.

  5. La panne de carte graphique n’est pas l’apanage des iMac. C’est un grand classique sur les portables PC également. J’ai l’impression que les ventilations de processeur ou de carte graphique des portables sont CONCUES pour lacher.
    Un vendeur d’une grande surface parisienne spécialisée dans l’informatique me disait que la durée de vie des portables avant une panne (MTBF) était de 18 mois environ. Et acheter du haut de gamme ne sert à RIEN. Le vendeur m’a dit que même des portables Alienware avaient ces pannes. Et un Toshiba haut de gamme que j’avais acheté il y a 5 ans a eu deux fois la même panne : ventilo cassé (une fois sur le processeur, une fois sur la carte graphique). Bien entendu, après 5 ans, la réparation coûte 500 Euros, donc on rachète du neuf.
    Une très belle illustration de l’obsolescence programmée.

  6. Ah, je sens qu’on va encore avoir des réactions épidermiques de la part des intégristes mac !
    J’ai travaillé sur PC, je travaille actuellement avec un macpro. Jamais aucun ordi ne m’a lâché (sauf un HDD). Si je trouve mac fort agréable, je commence sérieusement à avoir ma claque des Os approximatifs et des soft apple qui, comme le dit si bien willynova, se ferment de plus en plus ou devienne des softs « amateurs » (que les vrais amateurs ne se sentent pas visés !).
    Je garde quand même mon Macpro en attendant…
    allez, bonne journée à tous !

  7. J’avais un imac 24 »alu qui m’a lâché d’abord : une sonde temperature qui a rendu l’ame ce qui a entrainé le remplacement de la carte mere et quelque mois aprés la 8800GS qui a lâchée à son tour avec un superbe kernel panic
    heureusement que j’étais sous applecare
    Il est vrais que le matos mac à la fiabilité qui baisse chaque année (problemes qui apparaissent rapidement peu apres la commercialisation, sauf pour les deniers imac pour l’instant), mais espérer que le mac pro sera renouvelé, je crains le pire, je commence sérieusement à réfléchir au hackintosh

  8. Peut importe que vous travaillez sur iMac ou Macpro… Ce qui est en cause ici c’est la fiabilité des cartes graphiques Nvidia. On retrouve les mêmes problèmes sur pc.

  9. Ca ressemble à de l’auto persuasion, comme le message d’ici il y a quelque temps d’une personne ayant installé Mac OS X sur une autre plateforme, pour qui c’était le solution et son droit.
    Ecrire une conviction doit certainement la renforcer.
    C’est fou les iMac de naze d’amateurs qu’on voit dans les cabinets de créations. Surement des cons.

  10. « Et l’on prend évidement plus de risque en travaillant de façon intense (ou en jouant comme un pro) avec un produit dimensionné pour une utilisation loisir… »
    D’où sort l’argument, qui n’est en fait qu’une affirmation gratuite et infondé que l’iMac est « dimensionné » pour le loisir ?
    Tous les appareils quels qu’ils soient peuvent lâcher. Depuis mon 1 er Apple II + en 1979, j’ai « subi » 2 crashes de disque dur. Actuellement pas de disque dur sur mon MBP.
    Mon MacBook blanc de 2008 tourne 17 h par jour sans souci.
    JFV, tu peux dire et écrire tout ce que tu veux, mais ne présente pas tes opinions comme des vérités d’Évangile, et encore, l’Évangile reste encore un sujet de discussions.

  11. Mac PRO pour les pros , iMac pour les amateurs … tres fin. C’est comme ta phrase lightroom pour les pros, iphoto pour les amateurs … (lightroom c’est aussi grand public, captureNX et photoshop c’est autre chose …)
    Franchement les mac pros sont hors de prix, c’est l’abus total. Je crois qu’il y a un truc qui s’appelle « PC » (on peut quand meme installer du MAC si on y tient), ca fait la même chose en deux fois moins cher non ???
    Signé : Un amateur pas pro mais qui travaille pas ses photos sous lightroom, sauf pour faire vite :)

  12. On appelle ça du « Lobbying » je crois, marteler sans cesse les mêmes « vérités ».
    Je suis dans le clan des amateurs (iMac), amateurs (Aperture), ah professionnel aussi (Nikon)… Autour de moi, il y a quelques professionnels qui apprécient Final Cut X, ce sont de vrais utilisateurs et non des amateurs qui « balancent » des vérités sans avoir testé le logiciel…
    J’abonde dans le sens il où il faut deux machines pour sécuriser une entreprise, avec disques de travail externes pour passer de l’une à l’autre en cas de problème.
    Deux iMacs = un Mac pro en coût !
    De Final Cut pro à X, il faut juste terminer les films en cours dans la version qui les a créés, mais ça ce n’est pas nouveau.
    Et puis tu as oublié de relever que Lightroom 4 ne fonctionnait plus sur les « vieux » Macs PPC, donc il est au même niveau qu’Aperture maintenant :)

  13. Posséder deux ordinateurs et des sauvegardes est la base !
    Moi non plus, je n’ai aucune confiance en l’iMac !
    Mac Pro sinon, rien…
    Vu son prix et son nom : Mac Pro , c’est pour les pro… C’est une évidence !
    Vu son design et son prix : évidement l’iMac est dimensionné pour la maison, un usage amateur…
    C’est évident, je me demande comment on peut prétendre l’inverse.

  14. @ Magie : Vu son prix et son nom : Mac Pro , c’est pour les pro… C’est une évidence !
    Bien vu, si c’est de l’humour !
    Ca me rappelle un test d’une chambre Sinar, où le journaliste évoquait une housse pour recouvrir l’engin, une housse marquée Sinar,vendue bien plus chère qu’une housse anonyme, mais comme il écrivait, avec Sinar marqué dessus, ça protégeait mieux.
    Chacun vit avec ses certitudes, de là à en baver sur un ton péremptoire, ça retire toute crédibilité.

  15. Toutes ces histoires pour rien… on s’en fout complètement du choix macpro/imac/portable…Y’en a pas lourd ici qui doivent avoir du boulot en ce moment pour débattre de sujet aussi puérile.
    Vu la conjoncture moi je passe en mode PROcrastination niveau matos…
    Tout ce qui marche encore tiendra bien jusqu’à ce qu’il casse :) (Sauf le mkIII qui n’a jamais vraiment fonctionné, merci mr canon de vous faire pardonner en doublant tt vos prix)

  16. Final Cut vs Premiere on

    Ce qui m’étonne toujours, c’est le fanatisme des réactions des Mac Fan, lorsqu’on égratigne leur iMac chéri…
    C’est de l’idolaterie ! Ridicule…
    Effectivement l’iMac est programmé pour soutenir une certaine activité familiale durant un certain nombre d’année… Pas beaucoup plus, au delà les risques de défaillance sont élevés.
    ça s’appel l’obsolescence programmée.
    Et l’imac n’échappe pas à la règle. Ceux qui l’utilisent de façon intense (montage vidéo c’est mon métier), le « claquent » en deux ans seulement.
    Quand à Final Cut, les conséquences des choix d’Apple se font déjà ressentir dans le milieu pro. Ils sont en train de gâcher 10 ans d’effort.
    ça, plus la lenteur de renouvellement des Mac Pro, plus l’arrêt des servers, plus ces iMac qui flanchent après 3 ou 4 ans… ça commence à faire beaucoup !

  17. Idem pour le MacBook Pro 2010 (et MBP depuis 2008)…
    J’ai du changé le mien qui n’avais pas 2 ans. Une machine très douée jusqu’au jour oú elle lâche…
    Sûr qu’un Mac Pro reste devant en terme de qualité, mais que dire de cette amis photographe, qui a cause d’un problème dans l’alimentation de son Mac Pro a réussi à bousiller son Eizo et ses 2 disques FW ?
    Certes les problèmes restent minimes sur le haut de gamme. Mais dans ce trend du « tout, tout de suite » et de la consommation de masse, on perd inévitablement en qualité. Ils sont ou les G4 ou G5 qui duraient presque 10 ans ? (et même les Quadra tiens…) Même ceux-là avaient leur lot de planages. Il ne faut pas se le cacher >_<

  18. Nvidia une sous marque d’Apple???? Cela dit la carte de mon macbookpro a été changée au bout de 3 ans, sans bourse déliée et avec un bon nettoyage de l’ensemble de la machine. Service correct.
    Pour la Kangoo, on peut faire mieux, pour ma part 2 fois aller-retour Nice Kaboul avec la même 2CV….mais à l’époque où il était possible de voyager!

  19. euh…par contre, macbook…pro…une belle blague, le terme pro. la dalle est une belle daube TN brillante. celle du titanium 1ghz était une mva matte bien meilleur pour la retouche.

  20. Il me semble évident, que la plupart des commentateurs ci-dessus, qui attaquent le point de vu extrêmement avisé de JF sur les iMac, n’ont pas la moindre expérience professionnelle et utilisent leur iMac pour leurs loisirs…
    Ils ne savent pas de quoi ils parlent (comme la plupart des gens qui passent leur vie à poster des c commentaires)… Les professionnels eux ils bossent ! Ils n’ont donc pas le temps de témoigner.
    Si les revenus des beaux parleurs c-dessus, dépendaient de leurs machines : ils utiliseraient évidement des Mac Pro !
    Comme tous les photographes pro !
    Courage, JF parcequ’avec cette bande commentateurs professionnels, tu as fort à faire !

  21. mouais mouais mouais.
    Que vaut-il mieux ? avoir un VRAI matos PHOTO de PRO et bosser sur ce que l’on peut ou qui nous convient et VENDRE SES PHOTOS en PRO et FAIRE DU BUSINESS et FAIRE VIVRE SA FAMILLE
    OU
    avoir un matos d’amateur, faire des photos d’amateurs et en avoir une grosse avec un mac PRO ?
    JE me le demande…. vu le nombre de photographes PRO qui ne savent même pas ce qu’est un MAC PRO, mais qui font et vendent de sacrément bonnes images…

  22. Je suis pro « macpro » et le premier a penser que l’Imac est une belle « arnaque » mais je suis plutôt d’accord avec la dernière analyse d’Eric… :)

  23. @ Mike
    Jusqu’a maintenant je ne voulais pas entrer dans le débat comme les autres fois, mais là je suis obligé de réagir… Je suis un pro et je travaille avec des pros dans plein d’agences de com. Et tes affirmations sont tout simplement fausses. Non, tous les pros n’utilisent pas des MacPro !
    Je travaille avec plus d’Imac que de MacPro. En fait tous les anciens MacPro sont dans l’état ou je les ai fait acheté. L’Un est HS de chez HS, je prend des pieces dessus… les trois autres servent aux stagiaires PAO. Tous les graphistes et le studio photo travaillent avec des iMacs 27″ (9 unités pour l’instant).
    Les plus gros emmerdements que j’ai eu depuis 12 ans c’est avec un MacPro.
    Dans les agences de Com, les iMacs pullulent et il n’y a ni plus ni moins de problème qu’avec leurs anciens MacPro.
    Je me charge de la maintenance de tout ce matos (20taine de Macs en réseau hétéro) en plus de mon boulot photo quotidien et je n’ai pas le temps de faire de la bidouille lourde. Je dépanne donc au niveau logiciel à condition de ne pas passer plus d’une heure sur la recherche et la résolution du problème.
    En cas de besoin, je passe la main à un centre de maintenance à qui j’apporte le matériel. C’est arrivé trois fois en 12 ans. Pour le Macpro, c’est un technicien qui s’est déplacé (merci encore à Aldorande !). Du coup, je me fiche pas mal que l’iMac soit fermé parce que je ne met pas mes mains dans le cambouis.
    A titre personnel, c’est pareil. Je préfère avoir un mac de secours en miroir en cas de pépin et confier une panne grave à un SAV (ça m’est arrivé une fois: facture = 80 euros)
    Je ne suis pas sûr que le temps passé à faire de la réparation sur une bécane quand on a pas l’habitude ni l’expérience est un gain économique… au prix ou est l’heure du photographe si j’en crois les fréquentes discussions de ce blog !!
    En résumé, … faut voir. iMacs ou MacPro tout dépend de ce que l’on fait et dans quelle structure on travaille…

  24. @ Alain B : tu parles de graphistes et de maquettistes… Autrement dit c’est presque de la bureautique ! iMac éventuellement suffisant…
    Mais là on parle de production photo, à raison de 500 à 1000 images par jour (renseigne toi c’est ce que fait un photographe pro produit en reportage les bons jours)…
    A ce rythme de production : l’iMac est tout simplement sous dimensionné !
    Tu peux me faire confiance, c’est mon métier…

  25. Attention sur les graphistes et maquettistes!
    ils ne travaillent pas tous sur des imacs. Et bien avant que les photographes aient des écrans étalonnés, ce furent les graphistes qui en urent besoin. Pourquoi ? Pour avoir une simple correspondance sur la chaîne graphique de l’entrée (scan, photo), au travail (couple UC et écran), et sortie (Iris, matchprint, séparation des couleurs, etc…). Alors que les photographes painaient en argentique, et ne voulaient pas se faire chier à bidouiller leur dias ou hexas de l’époque…
    Avant l’ère de la photo numérique il est a rappeler que le travail de retouche d’images était le plus souvent confié aux graphistes, aux imprimeurs, aux photograveurs qui EUX, étaient spécialisés couleur et séparation de celles-ci.
    A l’époque le photographe travaillait avec confiance avec le graphiste et le graphiste était subjuguer par le photographe… UQ’est-ce qui a changé ‘ A part le numérique et le gonflage d’égo ?
    Qui peut même ici me détailler la différence de gama écran en 1.8 et 2.2 de l’époque (années 90) (conjointement le gamma utilisé pour le mac et le pc et pourquoi ? Et pourquoi en sommes-nous quasiment tous au 2.2 actuellement ?) ?
    Hein ?
    Il faudrait revoir un peu la chronologie des faits.
    C’est cependant vrai qu’actuellement il est plus courant d’utiliser un imac par confort au détriment de la qualité d’image, la correspondance couleur.
    C’est un fait. Graphiste, Architecte, Photographe… il faut de bonne machines. De bons écrans. Une chaîne graphique maîtrisé ET calibrés… Mais combien ont les moyens ? Et combien de ceux qui ont débourser le prix ne sont que des geeks aux grandes gueules ?
    Ben oui je suis graphiste et DA depuis 14 ans. J’ai eu un imac pour la bureautique et le dépannage, mais toujours des machines pro choisies (et pas juste la plus chère qui doit, au mon dieu, être la meilleure), et calibrées pour bosser à côté de l’imac (ou performa à l’époque)…
    Peut-être que d’avoir été technicien mac à 20ans a aidé. Peut-être pas.
    Aujourd’hui, j’ai un simple écran graphique Eizo (choisi, et pas le plus cher), avec différents profils en fonction du travail que j’effectue (là aussi combien ont différents profils sur leur écrans).
    Mais j’ai toujours mis mon égo de côté pour faire mon boulot, travailler de concert avec tout les protagonistes de la chaîne : photographe, photograveur, imprimeur, webmaster, développeurs…
    C’est vrai que des fois les commentaires ressemblent plus à un concours de celui qui pissera le plus loin… piloté depuis son iPhone ne plus ?
    Alors arrêtez de vous écouter parler un peu.

  26. @ GG… Je te prend au mot ! 500 à 1000 images par jour !, Je ne sais pas pour qui tu travailles et ce que tu fais exactement mais ça m’intéresse de voir comment tu bosses !
    Je veux bien prendre une matinée pour voir to workflow..
    De mon côté, je rentre des reportages à longueur de journée et ma base contient 90000 images, mais je ne travaille que moins de 200 photos par mois pour le matériel de Com, le web ou le journal… Je suis prêt à accueillir ici qui voudra en faire le constat par lui-même, la photo n’est traitée qu’avec des iMac à une vitesse jamais atteinte jusqu’alors et il n’y a aucun problème de qualité.
    Attention, je ne travaille pas pour des galeries d’art ou des publications de haut niveau.
    C’est de la Com basique, du flyer au 4 par 3 et de la presse magazine.
    Quand aux graphistes, euh… on est très très loin de la bureautique.
    Ce sont eux qui ont besoin des outils les plus précis pour régler la couleur. Jusqu’à preuve du contraire on a jamais définie une photo avec des couleurs Pantone ! En graphisme, le maitre mot est rigueur et précision. Et je ne parle pas de la lourdeur des fichiers ! A côté on est des rigolos avec nos images haute def ! (qui sont importées dans leurs docs)
    Je crois que tu n’as jamais du voir le travail d’un maquettiste GG !! Imagine un journal de 48 pages bourré de pages ou double pages hautes def avec des dizaines de calques et tu aura une idée du poids du fichier… :-)
    En tout cas mon invit tient à qui veut voir du concret avec des iMacs et des MacPro…

  27. GG TU DIS N’importe quoi !
    Mais les mecs mais vous fumez la moquette ou bien ?
    Les graphistes, les agences de com, mais ils bossent sur quoi à votre avis ? BEN SUR NOS PHOTOS évidemment !
    Le boucher travaille sur de la viande, le menuisier sur du bois, et les graphistes, maquettistes, agences de com, etc sur des images, des PHOTOS ! VOS photos !
    P*tain mais vos parlez visiblement d’un métier dont vous ignorez tout c’est pas possible ça !
    Non mais il y a quelqu’un ici qui est déjà entré une fois dans sa vie dans une salle de rédaction d’un magazine, une grand magazine, pas le journal du coin hein, et ben l’IMMENSE MAJORITE DES SALLES DE PRESSE TRAVAILLE SUR DES IMAC. MAIS FAUT VOUS LE DIRE EN QUELLE LANGUE ??? L’IMMENSE MAJORITE !
    ça fait 17 ans que je fais ce métier et j’ai bien vu l’évolution. Depuis 4 – 5 ans, on voit surtout des iMAC.
    J’ai dit immense majorité, et surtout. Je n’ai pas dit partout.
    Et pourquoi ? Parce que un Apple a de bons commerciaux. DEux c’est moins cher, trois c’est FIABLE, quatre c’est très pratique fini la tour sous le bureau qui mange la poussière…
    M’enfin c’est pas possible ces posts.
    Les gens qui bossent avec nos images s’en tamponnent d’avoir des correspondances de couleur et des écrans HD calibrés. ILS s’EN COGNENT.
    D’ailleurs, il n’y a qu’à voir le résultat au final sur le papier glacé, c’est peu souvent fidèle à boulot de ouf qu’on s’est tapé durant des heures sur nos machines avec nos images ramenées de l’autre bout du monde après tant d’efforts et de sacrifices…
    Mais ouvrez les yeux bon sang !
    Merci AlainB et Milk.

  28. Mike tu me fais rire !
    OK, tu veux jouer, alors où peut-on voir tes photos STP ?
    Merci de nous donner un lien vers tes images, tes publis, tes bouquins etc… La totale STP.

  29. @ Chris : c’est vrai que ça me fait marrer à chaque fois que je lis des discussions sans fin sur le calibrage par exemple ! Depuis 20 ans que je fais ce boulot, j’ai jamais vu personne faire attention à la chaîne de calibrage. Et, tu as raison, c’est tout simplement parce que les graphistes et les DA s’en foutent puisqu’ils font leur « correspondance de la couleur » dans les pages pour harmoniser les tons de photo.
    En fait, à part si tu fais un bouquin d’art ou un catalogue d’exposition, tout le monde se tape complètement de tes caractérisations.
    J’ai fais un 68 pages l’an dernier avec pleins de photos sans aucun calibrage particulier et les photos de l’impression sont les même qu’à l’écran… tout fait sur iMac ;-)
    http://fr.calameo.com/read/000330653690938708fb9
    Mais la couleur est devenue plus fiable qu’avant à tel point qu’on ne demande quasiment plus d’Iris sauf pour quelques affiches… Economies, économies toujours !

  30. Résumer le choix imc vs mac pro a ce problème de puce nvidia c’est un peu réducteur non ? Aucune machine n’est à l’abri d’une série de pièce défectueuse, mon G5 quad et son water cooling pourri MADE IN USA en sont un bon exemple (et encore, dans ce cas la c’est plus un vice de conception qu’une série foireuse).
    Pas la peine d’en faire un choix « idéologique » tour ou tout intégré, le choix d’une machine se font selon ces besoins, c’est tout. Genre les premier imac alu et leur dalle 16 bit c’était de la merde pour la prépresse. Les i7 sont tout a fait correct.

  31. Disons que avec le iMac, c’est moins sur que le Mac pro
    T’as une série fiable une années ! ET l’années suivante c’est une série craignons (parcqu’ils ont trouvé un composant moins cher)…
    ET l’année suivante le problème est corrigé !
    Donc, l’iMac c’est la roulette Russe !
    Le Mac Pro beaucoup moins… ce qui n’empêche pas certains problèmes de survenir. mais globalement beaucoup moins souvent !

Leave A Reply