web analytics

Comment se construire un Hackintosh en 17 pages !

8
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Pour faire suite au post précédent… Imaginez qu’Apple arrête le Mac Pro ? Dans ce cas, la seule alternative (outre Windows 7), serait la construction d’un Hackintosh (merci Marc-André pour le lien) ! Démonstration ici en 17 pages (en Anglais).

Hackintosh_geekbench

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

8 commentaires

  1. Un, c’est illégal. Deux, malheureusement Apple cultive les écosystèmes fermes, et a chaque mise a jour système tu auras des sueurs froides sur la comptabilité de ton système.
    Je n’achète pas un Mac pour me préoccuper de la mise a jour de mes drivers, de mon OS, de mon antivirus, de l’adéquation de la latence de ma RAM avec mon système. Il y a des solutions clef en main, mais elles supposent un suivi rigoureux.
    C’est moche, mais seul Apple fait de bons Mac. Il faudrait plutôt voir a centraliser les doléances que sombrer dans l’illégalité.
    PS : j’étais un de ceux qui râlaient continuellement sur l’iMac, jusqu’au jour ou j’en ai reçu un que je n’ai plus jamais voulu quitter. Your milage may vary.

  2. Je travaille quotidiennement sur un Hackintosh qui m’a coûté 500 euros et qui tourne mieux que le Mac équivalent de l’époque.
    Il se matérialise sous la forme d’une petite tour, j’y branche les écrans que je veux et désormais quand une mise à jour du système est disponible j’utilise « Mise à jour de logiciels » comme n’importe quel utilisateur de Mac.
    C’est mal connaitre la conception de Mac OS X que de penser que l’utilisation d’un Hackintosh, certes bien conçu, entraîne des complications.
    J’ai lu avec attention le billet de J-F d’hier sur le Mac Pro, et personnellement j’ai déjà fait mon choix depuis un peu plus de cinq ans. Je n’ai pas besoin de la puissance ou de l’évolutivité d’un Mac Pro, pas envie de l’écran de l’iMac, et besoin d’une carte graphique plus performante que celle du Mac Mini : qu’à cela ne tienne, si Apple persiste dans cette voie, je me referai un Hackintosh quand Ivy Bridge sera disponible.

  3. D’ailleurs J-F, le visuel que tu as utilisé pour illustrer ton article contrecarre l’un de tes arguments d’hier : on peut obtenir des performances équivalentes à celle d’un Mac avec un PC pour la moitié du prix.

  4. Ce n’est pas illégal dans la mesure ou chaque créateur de hackintosh achete une licence OSX et la manip de modifie aucun code source Apple donc ne tombe pas sous la loi du Digital Millenium Act. Les hackintoshiens sont en contradiction certes avec les conditions de licence d’OSX mais il faudrait que Apple intente des actions en justice et ça risque plus de se retourner contre eux pour des principes antithrust et vente lies. Plus pratiquement, aucun hakcintoshien du dimanche ne s’est vu inquiète par Apple ou par un quelconque procureur. (je parle de ceux qui font leur hack dans leur garage et non pas des entreprises qui font des clones dans le but de gagner du pognon).
    Plus personnellement, ce qui ma fait basculer vers les hack, c’est justement le manque de puissance et de flexibilité du mac mini et le fait que pour moi, les unités centrales valsent, les écrans restent. Donc hors de question d’utiliser un iMac et hors de question d’investir autant d’argent dans une configuration Mac Pro obsolète. Je suis donc sur un hackintosh depuis plus de 6 mois. Aucun soucis même si il faut parfois attendre un peu avant d’upgrader l’OS et pas avoir peur de mettre les mains dans quelques fichiers de conf. Mais une fois qu’on a compris le principe, c’est extrêmement simple et la communauté des hackintoshiens et extrêmement active.
    Je me suis fait pour environ 1000 USD une machine qui flirte avec les 11000 de geekbench et qui est 99.9% opérationnelle. Le seul truc qui ne marche pas est la mise en veille prolongée, les sorties sont ‘aléatoires’ mais je me passe de la fonction.

  5. Merci JB pour ces infos intéressantes !
    tu ne voudrais pas nous écrire un article résumant un peu le monde du hackintosh ? Cela passionnerait les lecteurs de Macandphoto.
    Et dans l’ambiance actuelle, faire revivre (ou vivre tout simplement) cette rubrique Hackintosh, me semble une bonne idée !

  6. ce serait une très bonne idée qu’une rubrique hackintosh !
    Perso, ancien ingénieur systèmes (Windows, Mac OS, Linux, Unix) c’est « facile » mais cela peut rapidement se compliquer quand même, alors pour les non-initiés, ouille !, la manip peut faire peur…
    Et puis Mac OS X sur une plateforme PC, ce n’est qu’un retour au source d’un OS nait sur un noyau Linux :P

  7. Fabrice, pour un ingenieur systemes tu t’egares : OS X est ne de NextSTEP, grace a un kernel Mach. Rien a voir avec Linux, qui est bien plus eloigne de BSD.
    S’y connaitre en systeme, c’est bien. Mais je n’ai plus envie de passer (perdre ?) quelques heures par mois a me former et m’assurer que mon hackintosh redemarrera le lendemain, quelle quoi soit la modification/mise a jour de routine a laquelle le systeme a procede. Je veux que ce temps soit dedie a des passions qui m’apportent plus, comme la photo par exemple.
    Je ne suis pas convaincu qu’un hackintosh fonctionne si bien sans un minimum de maintenance.

  8. Pour un hack sans soucis de maintenance, il faut rester à la version majeure précédente de l’OS (SL 10.6.8). Plus de maj système, la compatibilité est assurée avec tous les softs, sauf certaines dernières d’Apple !? le hack est solide et ne plante pas.
    Vu le tournant pris par Apple avec Lion et les iTruc, la maturité des softs existants (sauf besoins très pointus) je pense que SL donnera le change encore 3 ou 4 ans. Après il sera temps de passer à Linux ;-)

Leave A Reply