web analytics

Fuji X-100 : prometteur… mais raté ! Part 3/4

22
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Multipliant les références à l’histoire glorieuse de la photo, le Fuji X-100 est conçu pour séduire une clientèle cultivée… Mais le retro design suffit-il à lui seul à créer un boîtier efficace ? Nous allons voir qu’après quelques semaines d’essai terrain, la réponse est plus nuancée que les avis dithyrambiques que l’on trouve sur Internet …

  


… partie 3 (sur 4) : 

Bague d’objectif sans échelles

Cet objectif 35 mm est donc excellent, pédagogique « à la manière de » et touti quanti… Bravo ! Malheureusement, Fuji l’a affublé d’une bague de mise au point électronique qui tourne sans fin et sans la moindre échelle…

C’est une grosse déception. Les distances de mise au point ne sont pas indiquées, ce qui justement aurait été fort « pédagogique » et cohérent avec le concept du X-100… Ici, ma déception est énorme et tout l’intérêt du 35 mm fixe s’envole ! On pourra seulement paramétrer le sens de rotation de la bague, Fuji aura pensé aux utilisateurs de toutes les marques, mais pas aux étudiants en école de photo.

DSCF0575_web_1000px

Pas facile de réaliser des images en gros plan avec le viseur optique, heureusement l’écran est là… La lenteur de l’AF en gros plan est assez catastrophique. Il faudra voir si la dernière mise à jour du firmware, permettra d’améliorer ça… Vitesse 1/340. Ouverture : f/4. Sensibilité 200 ISO.

Et que dire de l’absence d’échelle de profondeur de champs ? Pour le coup, le rétro design aurait vraiment servi à quelque chose… Une échelle de profondeur de champs sur la bague d’objectif aurait à elle seule, justifiée toute l’existance du Fuji X-100, nous permettant de ne jamais regarder dans le viseur et de travailler « vraiment à l’ancienne »… Quel dommage, pour qui aime travailler à l’hyperfocale, ce que je fais sur mon reflex EOS, avec un 20 mm Voigtländer entièrement manuel, qui n’a coûté que 400 € (relire ceci et cela).

0000_screen_ 2011-10-24 à 17.03.37

Il reste heureusement possible d’afficher la distance de mise au point en bas du viseur (optique et électronique). Ce qui est encombrant visuellement, mais indispensable en mise au point Manuelle. On aura alors la bonne surprise de voir s’afficher en blanc (trop discrètement), la zone de profondeur de champs, ceci dans les viseurs optiques et électroniques…

 

0000_screen_ 2011-10-24 à 17.50.34Mais il est vraiment dommage que cette échelle soit aussi peu visible, d’ailleurs je ne m’étais pas aperçu immédiatement de sa présence.

 


Autofocus sans retouche du point

L’AF du Fuji X-100 est assez réactif en plein jour, mais ses options sont beaucoup trop limitées à mon goût. En visée Optique seuls 25 collimateurs sont actifs, on retrouvera les 49 collimateurs en visée Electronique (écran et viseur). Globalement l’AF du Fuji X-100 fait pâle figure face à celui d’un Nikon V1 et de pas mal de compacts experts…

Je vous conseil de fuir la position AF-C (Continu) qui tente de faire le point en permanence. Y compris lorsque vous posez le boîtier sur une table, ce qui fait un petit bruit de moteur et contribue probablement à vider rapidement la batterie ! Contrairement à un reflex, vous pouvez verrouiller le point par pression à mi-course du déclencheur en AF-C (Continu), comme en AF-S (Single). 

Etrangement, je n’ai pas trouvé comment sélectionner une zone AF précise en AF-C. Alors qu’en Mode AF-S, une des 49 zones sera automatiquement sélectionnée… Pas trop grave, tant qu’on ne cherche pas à utiliser ce type d’appareil comme un reflex.

S0560562_web_1000px

C’est lorsqu’il s’agit de saisir un portrait sur le vif, que je peste le plus contre le manque de disponibilité du X-100. Il lui faut de longues secondes pour digérer les images, pendant ce temps votre modèle s’impatiente et souvent perd son naturel en attendant que vous arriviez : c’est la situation la pire pour un bon portrait ! Tout ce que je déteste… N’importe quel compact expert est plus efficace… SInon, le rendu coloré en JPEG est très bon (cette image a été shootée en JPEG rendu standard)… Vitesse 1/480. Ouverture : f/8. Sensibilité 200 ISO.

Par contre je regrette beaucoup l’impossibilité de retoucher le point manuellement (pour affiner le point, après la mise au point AF). Une possibilité offerte sur les objectifs du minuscule Pentax Q, à la façon des optiques de reflex… Avec un tel viseur permettant l’affichage des distances, cela aurait été fort intéressant. 

Notez que dès qu’on passe en mise au point manuelle (poussoir situé à gauche), l’échelle de mise au point apparaît dans les deux types de viseurs ainsi qu’à l’écran en Live view. Une pression du pouce sur la touche de commande, permet d’alterner entre vue zoom et vue standard, afin de faciliter la mise au point manuelle. Et une pression sur AEL-AFL activera temporairement d’AF, avec le collimateur central activé (ce qui ressemble un peu, à une retouche manuelle du point).

Si vous êtes en viseur Optique, la touche Commande appel le viseur électronique, directement en vue loupe… C’est très bien ça ! Appuyez à nouveau sur Commande ou le déclencheur pour revenir au viseur. Voilà qui est très efficace et qui encourage à travailler plus souvent en Mise au point Manuelle…

 


Distance AF minimale 20 cm ou 80 cm ?

Si la distance de mise au point AF descend à 20 cm en visée électronique, elle s’allonge à 80 cm en visée optique. Une limitation volontaire pour échapper aux problèmes de décalage de parallaxe… Mais on aurait préféré une option, qui bascule automatiquement en visée électronique en dessous de 80 cm. 

Au delà, il faudra passer en Mode Macro pour s’approcher jusqu’à 10 cm (et seulement en visée électronique). Ce qui demandera trois pressions sur les boutons… Cela aurait pu être automatique.

DSCF0591_web_1000px

L’écran orientale du Canon G12 me manque beaucoup pour réaliser ce genre d’image… Il faut tenir l’appareil au jugé près du sol, et l’écran très médiocre habituellement devient alors totalement illisisble. Vitesse 1/540. Ouverture : f/5,6. Sensibilité 200 ISO.

Si vous avez bien lu le paragraphe précédant, notez qu’il existe une astuce (tordue) pour faire le point AF jusqu’à 20 cm tout en conservant la visée optique… Passez en mise au point Manuelle (AF désactivé), il sera alors possible d’activer l’AF en pressant la touche AEL-AFL, (idéalement placée sous le pouce)… Et boum ! Le Fuji X-100 accepte de faire la mise au point jusqu’à 20 cm en visée optique, ce que l’on pensait impossible. Seul le collimateur central semble actif dans cet mode hybride Manuel / AF.

Accessoirement vous prendrez la mesure de l’énorme décalage de parallaxe, car le cadre de visée s’affiche dans le viseur optique… A 20 cm du sujet, le cadre est décalé (en bas à droite), de près de la moitié de la largeur du viseur ! A se demander, si une position centrale n’aurait finalement pas été préférable.

0000_screen_ 2011-10-24 à 17.48.11En mise au point Manuelle, la bague est exagérément démultipliée, ce qui permet une bonne précision… Mais il est trop long de passer d’un extrême à l’autre, au point que l’on se demande parfois si la bague fonctionne : il faut dix tours pour passer de 10 cm à 1 mètre et cinq tours supplémentaires pour passer de 1 mètre à l’infini…

On préférera repasser temporairement en Mise au point AF pour changer le point rapidement, où utiliser la touche AFL AEL.

 


Menus plutôt rugueux

L’ergonomie des Menus est réduite à sa plus simple expression : deux onglets débouchant sur deux longues listes. Difficile de faire pire… Ce qui fait regretter l’absence d’un Menu personnalisé (Mon menu), si utile sur les Canon G12 et Nikon P7100 pour accéder très vite à ses fonctions préférées…

0000_screen_ 2011-10-24 à 17.34.15

Ajoutez à cela, que les touches du joystick sont peu précises, dans le feu de l’action il m’est parfois arrivé de « cliquer à côté »… Et le bouton OK est difficile à cliquer (vous trouverez chez Lensmateonline.com, un accessoire à coller dessus, pour faciliter son utilisation). 

Il est possible de mémoriser trois configuration de pré réglages personnalisées… Auxquelles on aurait aimé accéder par une molette « physique », comme sur nombre de boîtiers experts (reflex ou compacts)… La nécessité de passer par les menus dissuadera de les paramétrer. 

MAJ : Autre exemple horripilant : j’ai vainement cherché durant trois semaines le réglage de déclenchement « Vue par vue »… Sans comprendre qu’il s’agissait en fait de la première entrée du Menu Drive, stupidement nommée « Photo » ! Comme si le mode rafale n’était pas de la photo, il est totalement illogique de ne pas avoir nommé ce menu « Vue par vue », tout simplement… J’ai donc cherché sans résultats dans la seconde entrée, ou se règle la cadence de 3 à 5 im/sec… On trouve d’ailleurs dans ce Menu Drive, un peu n’importe quoi : Photo, Vitesse des séquences, Vidéo, Panoramique, et même toutes sortes de Braketing, ect.. Vraiment n’importe quoi !

Etant habitué à des menus plus raffinés, je n’apprécie pas l’esthétique « ninety’s » de ces menus. On ne s’étendra pas sur le look et les options de couleur (rose, vert, bleu), peu en rapport avec le slogan de la brochure « le choix des pro ».

Les ergonomes de Fuji auraient mieux fait de travailler l’ergonomie des menus, plutôt que de nous proposer trois sons de « clic » au déclenchement. Rigolo cinq minutes, mais ce genre de détail laisse penser que le X-100 évolue davantage dans l’univers de la frime et de l’apparence, plutôt que dans celui de l’efficacité !

DSCF0605_web_1000px

S’il est très piqué, le 35 mm du X-100 reste assez sensible aux reflets lorsque l’on shoot face au soleil (ce que je fais très souvent car j’aime bien ça). Il me semble qu’il ne rivalise pas totalement avec un objectif de reflex… Vitesse 1/400. Ouverture : f/11. Sensibilité 200 ISO.

J’ai désespérément cherché la version du firmware installée sur le boîtier, pour savoir si une mise à jour serait utile… Mais elle n’est indiquée nulle part. On est loin du raffinement des menus de reflex, qui cumulent plus de dix ans d’évolutions. 

000_photoMAJ : j’ai finalement trouvé comment vérifier la version de firmware : Insérez une carte mémoire formatée dans l’appareil. Allumez l’appareil photo tout en appuyant sur le bouton DISP/BACK. Le numéro montré sur l’écran est la version « ACTUELLE » du firmware.

J’étais donc bien en 1.10 (la dernière). Tous les constructeurs sont capables d’afficher une entrée « Version du firmware » dans le Menu sauf Fuji. J’ai pu appliquer la mise à jour 1.11, sortie hier… Qui n’a résolu aucun des problèmes de disponibilité constatés (détails ici en pdf).

Décidément, ce X-100 est une sorte de « prototype » vendu en série. 

 


Mode vidéo AF actif et bruyant

Mauvaise nouvelle, il faudra passer par le Menu Drive pour basculer en Vidéo, ce qui demande au moins deux clic (en faisant le tour par le bas du Menu, sinon c’est plus long). C’est évidemment un frein énorme à l’utilisation de la vidéo…

Quel dommage d’avoir privé le X-100 d’une touche vidéo (rouge), que l’on trouve sur la plupart des APN bien conçus. Les vidéastes passionnés pourront attribuer la fonction vidéo à la touche Fn (à la place de la sensibilité). Mais je suppose qu’ils préféreront directement acheter un APN plus agile en vidéo.

DSCF0634_web_1000px

Je n’ai pas réussi à récupérer totalement les hautes lumières en RAW sur ce contre jour. Dommage que je n’ai pas pensé à utiliser le mode haute dynamique (s’applique aux JPEG), faute d’une ergonomie convainquante des menus (je l’aurais ajouté à un menu personnalisé s’il avait existé) … Vitesse 1/100. Ouverture : f/2,2. Sensibilité 200 ISO.

Attention, si vous éteignez l’appareil en Mode Vidéo : car vous le retrouverez en mode vidéo la prochaine fois. Les premiers jours, il vous arrivera peut-être de ne plus savoir comment revenir en Mode photo… Le réglage de l’ouverture peut se faire avant le tournage, mais vitesse et sensibilité restent automatiques. Passons sur les spécifications, limitées au HD 720p (H 264), fréquence de 24 im/sec et séquences de 10 min. De toutes façons, la batterie rapidement défaillante se rappellera vite à votre bon souvenir…

Le son est mono enregistré sur une piste stéréo, malheureusement aucune entrée n’est disponible pour un micro. L’AF est péniblement actif pendant le tournage, ce qui facilitera la capture de souvenirs, sans prétention… Mais il s’entend très bien sur la bande son.

Pour filmer proprement, on préférera donc la mise au point manuelle, comme sur les reflex. Ce mode vidéo désuet est décevant, dire qu’un simple Canon S100 enregistre en Full HD et stéréo. Pour deux fois moins cher.

Le plus pittoresque est d’essayer de visualiser les vidéos, opération banale qui ne m’avait jamais posé le moindre souci sur des dizaines d’APN… Il faut appuyer sur Play, puis essayer tous les boutons jusqu’à découvrir que WB fait office de Start et Pause. Et pour monter le son, il faut le Mode d’emploi, ou un diplôme d’ingénieur ! Appuyer sur OK met en Pause et fait apparaître un curseur Son. Il faudra ensuite deviner que WB baisse le son et que Drive le monte…

Décidément, ce X-100 n’est pas vraiment fini.

… à suivre ici !

  


 

  


MAJ : J’expliquais ici qu’il était difficile de travailler avec le X100 à une main… Alors, pour les plus passionnés, voici le Thumbs Up EP-5S for the Fuji X100, qui améliore et sécurise la prise en main ! Je ne l’ai pas essayé, mais il ne serait pas impossible qu’il s’avère finalement indispensable.

Ep-5s silver on fuji x100  02

 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

22 commentaires

  1. Excellent billet ! Qui reflète tout à fait ma déception lors de la prise en main…
    Quel gâchis ce boitier ! Ils avaient pourtant mis le paquet pour réussir.

  2. ben moi j’adore mon x100, il fait de très bonnes photos et me donne envie de sortir shooter. il n’y a que ça qui compte, le reste c’est de la littérature.
    ah si quand même: « de la contrainte nait la créativité », ça évoque rien ? mais je pense pisser dans un violon, là

  3. « de la contrainte nait la créativité »… ça peut être aussi totalement irrationnel !
    Personnellement les contraintes que JE m’impose, sont le fruit d’une réflexion sur mon sujet… Pas les conséquences des limitations imposées par l’outil.
    Autant prendre un stupide compact de 1999 et se dire : « de la contrainte nait la créativité »…
    Mais bon, chacun voit midi à sa porte…
    Si je veux me contraindre au 35 mm, je prend un reflex avec un 35 ! ! ! Cela sera plus créatif. Car le lendemain je pourrais me contraindre au 85 mm , cet !

  4. Jz m’interroge depuis le début sur ce boîtier, aussi énigmatique que coûteux, sans vraiment comprendre l’intérêt.
    Car il n’est pas très compact (donc on ne gagne pas grand chose par rapport à un petit reflex avec pancake)… et par rapport à un vrai compact genre LX5 ou S100, ou G12

  5. L’article est très rigoureux et le testeur connait clairement son affaire.
    Et je peste contre les défauts du boitier mis en évidence dans l’article.
    Cependant je prends mon pied avec cet appareil qu’il faut réellement dompter. Son viseur, sa discrétion pour certaines images et la qualité de son capteur sont idéale pour mon usage. Il ne remplace évidement pas mes Nikon pour l’essentiel de mon travail.

  6. dans tous les cas, super article sans concessions Jean Francois, a mettre dans les anales de ton blog !!!! c’est un boitier que j’aurai pu acheter mais j’avais quand meme un petit doute, tu viens de me faire economiser 1000 € !!!!

  7. Merci !
    Ces petits défauts sont d’autant plus rangeant que si l’appareil était réactif et mieux fini (question ergonomie), il serait très intéressant…
    …à condition d’avoir une bague de mise au point à l ‘ancienne, avec échelles de profondeur de champs et distance.
    Le X-200 j’espère !
    Ou même le X à objectifs interchangeables… SI Fuji s’y prend bien, ils pourraient voler la place de Leica. Qui aurait d’ailleurs un projet similaire dans les cartons.

  8. @ Philippe B, il est dommage de s’arrêter à cet article et de dire que ne pas l’acheter c’est « économiser » 1000 €uros… le point de vue de Jean-François est effectivement intéressant, il ne s’arrête pas aux compliments qu’a reçu ce boitier à sa sortie mais il prend un parti pris très prononcé, il est partial et lapidaire.
    On ne peut pas comparer ce boitier à un G12, c’est une philosophie très différente, zoom, pas de viseur optique, écran orientable, c’est un compact à tout faire, ce que n’est clairement pas ce x100.
    Que le x100 ait des défaut, c’est certain, tout comme un Eos 5, tout comme un d3, tout comme un g12, tout comme un M9.
    Plus je relis cet article, plus je trouve que la prise de position est trop extrême.
    Je peux dire le G12 n’a pas de viseur optique correct, son capteur interdit une faible profondeur de champs, il ne peut suivre en rafale une formule 1 comme le ferait mon d700. je peux dire ça. Tout cela est vrai. Mais ce serait oublier que c’est un des seuls compacts qui permet des réglages complets, qu’il permet d’être très créatif et qu’il fait de très bonnes photos.
    Je vis un peu cet amoncellement de critiques sur le x100 de la même manière.

  9. Tu parles ! philosophie différente mes fesse (rien de méchant)…
    Là n’est pas la question : le problème est juste que le boîtier est trop peu réactif pour travailler…
    et que la molette des modes se dérègle toute seul ! Vous faisant rater des images !
    Sans oublier que la philosophie Leica (genre je travail à l’hyperfocale) est inapplicable en l’absence des échelles de distance et profondeur de champs.
    Il ne s’agit pas d’un problème de philosophie… mais de grosses erreurs de conception ( à côté, les EOS 5D ou G12 sont quasi parfaits, en éviter les fautes graves qui font tout simplement rater les images ).
    Les G12 font très bien ce qu’ils sont prévus pour faire. (au bout de la 10em version de la série G en 10 ans, Canon a eu tout le temps de les peaufiner). mais le X-100 n’en est pas capable : première version = prototype !
    Eviter de dépenser bêtement 1000 € et attendre la version 2 : moi je dis merci Macandphoto.

  10. Jean-RomainPosté le

    « Bonjour, je trouve votre article extrêmement intéressant, il est un
    contrepied des éloges que l’on peut trouver sur les divers médias traitant
    de photographie et c’est nécessaire je pense.
    Il synthétise l’ensemble des critiques que l’on peut faire sur ce x100 et
    à n’en pas douter, les ingénieurs Fuji feraient bien de reprendre ligne à
    ligne avant de lancer leur x200
    En revanche, la vivisection que vous faite de ce x100 est tout à fait
    chirurgicale. Vous mettez de côté l’esprit de cet objet je trouve. En le
    comparant à un G12 ou un Nikon V1, vous obérez la particularité de cet
    appareil -si j’ai bien compris, vous considérez même que sa particularité
    n’est qu’un coup marketing-.
    Laissez moi exprimer ma vision de cet appareil et les accords et désaccords
    que j’ai avec votre analyse.
    De mon point de vue, cet appareil est le seul essai de diversification
    réussi par une firme photographique de ce 10 dernières années
    Se balader un appareil à l’épaule, régler l’ouverture, viser à l’oeil et shooter ? un Leica M9 est le seul a le faire correctement.
    Je trouve que ce X100 est le premier essai vers cette route, une bague pour l’ouverture, c’est tout con, oui mais ça n’existait plus… Viser à l’oeil ? parmi les compacts, ça n’existait plus…
    Une fois ceci dit, certaines de vos critiques sont évidentes et concours à laisser ce X100 au rang d’essai vers ce boitier de mes rêves, certaines sont injustes et devraient être tempérées.
    les critiques sur la mise au point, l’absence d’échelle de profondeur de champs, la batterie, l’absence de bouton dedié au testeur de profondeur de champs, j’adhère ! je prie Fuji à genoux d’en tenir compte pour son futur bébé et de permettre une mise au point manuel ! je veux bien perdre une demi seconde sur l’AF, le temps de bouger le bloc optique mais par pitié, une mise au point manuel !
    Les critiques sur la réactivité, le mode vidéo, les menus arides et les réglages d’image, je n’adhère pas du tout ! un M9 n’est pas réactif, ses menus sont tous sauf sexy et je n’ai jamais demandé à mon argentique de filmer, je ne crois pas que ce soit ce qu’on lui demande, il y a des milliers de photos prises avec le x100 sur le net, pas une vidéo sur youtube !
    Que Fuji fasse le tri dans vos critiques, elles ne prennent pas en compte la philosophie que je prête à ce boitier, en revanche, nous sommes d’accord sur un point, c’est un essai et je prie tous les dieux que le suivant ne se perfectionne pas mais au contraire, repioche dans le passé ce qui lui manque…
    Comment ont il pu oublier l’échelle de profondeur de champs ???

  11. Oui, d’accord avec cela :
     » De mon point de vue, cet appareil est le seul essai de diversification
    réussi par une firme photographique de ce 10 dernières années  »
    …. mais certainement pas d’accord avec cela :
     » Se balader un appareil à l’épaule, régler l’ouverture, viser à l’oeil et shooter ? un Leica M9 est le seul a le faire correctement.  »
    Il est bien plus rapide de le faire à l’aide d’un reflex ! En M, P, S, ou A ! Index sur molette abat, pouce sur molette arrière… On peut régler tout ça sans perdre de vue la scène dans le viseur ! Le tout avec une main !
    On peut aussi le faire avec un bon compact avec viseur optique, ou même électronique (le G12 notamment grâce à ses deux molettes) … Je n’ai d’ailleurs jamais vu d’appareil plus lent que le X-100 pour faire cela simplement ! EN plus il a besoin de vos deux mains…
    ensuite :
     » une bague pour l’ouverture  »
    Oui…
    Mais concernant la molette de vitesse, c’est moins convainquant ! Apres expérience, 15 ans de photos pro et des dizaines d’appareils testés : je confirme qu’une molette de vitesse sur le dessus est moins rapide et pratique qu’une molette pour la vitesse ! ! ! C’est juste plus joli ;-)
    Mais le pire c’est l’absence de disponibilité du boitier ! Vous venez de shooter 5 images et boom ! vous etes bloqués 10 secondes… et ratez la suite des événements !

  12. Excellente analyse. La première que je lis aussi précise sur ce modèle…
    Chaque critique repose sur des faits et est bien expliqué Ce sera à chacun de décider si tel qualité ou défaut fait la différence en fonction de sa pratique
    Par exemple, la molette de correction d’expo qui se décale toute seule, est pour moi un défaut rédhibitoire…

  13. Bonjour,
    Je trouve vôtre test hallucinant en plusieurs points:
    Vos images me font poser des questions (je parle des cadrages) alors pourquoi tant de critiques sur la précision du viseur où je ne sais trop quoi…
    Vous vous dites photographe ancien et donc expert pouvant donner des conseils (en ce qui concerne le choix des focales où d’un zoom pour du reportage???, je préfère pour ma part m’approcher du sujet et me dire que si il était trop loin c’était comme ça et donc pas réalisable). Personnellement je vous conseillerais un petit compact tout automatique, cela suffirait largement à produire les photos que vous nous proposez (j’ai constaté que vous la jouez tout le temps à 200 ISO ?????????? vous n’avez donc pas testé l’appareil).
    Je me pose des questions lorsque vous parlez de la correction d’objectifs sur LIGHTROOM car dans ce cas, achetez un appareil très haute résolution sans zoom et photographiez en très large pour pouvoir ensuite faire vôtre prise de vue sur LIGHTROOM…
    Désolé mais je suis mort de rire lorsque vous parlez d’écran orientable pour faire une photo en hauteur alors que vous êtes trop petit.
    Pour finir, chapeau pour les escaliers de Montmartre, cadrage super, comme ma fille de trois ans les aime car l’appareil est trop lourd pour elle.
    Le plus rageant est lorsque vous parlez de réactivité en reportage comme si le but était de faire une photo toutes les secondes pour ne rien rater.
    En fait je pense que je me pose toutes ces questions sur vôtre test car nous n’avons pas tout à fait la même manière d’aborder le sujet photographique voire le sujet photographié…
    Malgré tout je trouve vôtre image N/B (rue + mini jupe) intéressante.
    merci quand même pour vôtre point de vue.

  14. Merci Jérôme pour vos encouragements ! Oui, je sais j’ai encore beaucoup de choses à apprendre ;-)
    Peut-être pourriez-vous nous indiquer un lien, une galerie, ou l’on pourrait admirer votre travail et vos cadrages… ?
    Merci d’avance !

  15. Désolé mais je ne suis pas professionnel comme vous pour prétendre proposer mes photos. J’ai juste un oeil relié à mon cerveau.
    Je ne suis pas du tout dans « la comparaison » mais dans l’adaptation, voire la contemplation…

  16. Dommage, il aurait été intéressant de « contempler » vo photos !
    Vu la façon dont vous vous permettez de juger celle des autres , on s’attendait à découvrir un vrai talent !
    À la place on découvre du vent et du blabla envieux !

  17. Je viens de lire avec intêret toutes vos réponses. Je suis photographe et je travaille principalement en grand format. Mais depuis cet été j’ai fait l’acquisition du X100.
    Et oui, il a des défauts à s’arracher les cheveux! Pour moi, le plus énervant est la mise sous tension qui prend un temps sacrément indéterminé! Ensuite tous ces modes d’affichages farfelus a plusieurs boutons. Puis cette drole de qualité d’images bizarrement plate… Un peu comme si l’on devait travailler dans l’esprit d’avoir un travail de labo derrière?
    Pourtant je continue à me dire que c’est peut-être un appareil qu’il faut « dompter »… Je suis un peu sur la voie en ne l’utilisant qu’a F/2.0 pour gagner un peu de relief grace à la pdc..
    Aussi, je le trouve magnifique, il me rappelle mes debuts et mon premier M…
    Mais avec quand même la sensation d’avoir fichu 1000 euros par la fenêtre car impossible d’avoir une photo « vendable » ou a conserver perso. (Ce qui n’était pas le cas avec mon F-801 et mon 28ai qui mettait dans le 1000 à presque tous les coups!! Même si c’était du film, on pouvait lui faire confiance!)
    Bref, si je n’arrive pas à en tirer « le jus » il finira sur IB… Même si ça fait un pincement au coeur ; j’ai bien peur que cet appareil ne soit finalement qu’un bel objet.

  18. G MencarelliPosté le

    Peut-être la masse des compliments concernant le X100 est-elle partisane ? j’ai acheté cet appareil avec focale fixe et ouverture intéressante, grâce à eux, et j’en suis infiniment content.
    Je fais de la photo uniquement pour mon plaisir, je ne gagne pas d’argent, donc si je loupe une photo pour cause de temps « perdu » par l’appareil, je n’en perds pas ( d’argent ).
    Les photos que je fais avec, me plaisent et plaisent à mon entourage. C’est le principal !
    Ceux qui ne sont pas contents avec, peuvent le revendre , il y a plein de futurs possesseurs qui n’attendent que ça.
    Je comprends que les pro soient agacés par certains défauts qui sont, pour eux, rédhibitoires.
    Mais pour un amateur, cet appareil est parmi les rares vraies nouveautés que le monde de la photo ait sorti ces dernières années.
    Je suis un inconditionnel des focales fixes et, cet appareil convient à ma « culture » photographique. Tous les gros défauts indiqués par l’auteur ne me gênent pas parce que j’en suis averti, et qu’en fait, c’est vraiment peanuts, quand on compare aux défauts de certaines icones des la photo, et aux qualités de cet appareil.
    L’ intérêt de cet article très fouillé est que les lecteurs auront connaissance des lacunes de ce boîtier et l’achèteront, ou non, en connaissance de cause et ne seront pas déçus.
    Pour toutes les qualités présentes sur le X100, reportez-vous à tous les articles présents en France mais aussi dans le monde entier.
    Et surtout, faites des photos!

  19. Oui… on pourrait dire ça d’autres boîtiers tout aussi peu pratiques et qui font aussi d’excellentes images !
    reste qu’un boîtier pas pratique fera de bonnes images (sauf lorsqu’elles sont ratées parcequ’il est pas pratique)… ET je ne vois pas ce qu’il fera de plus qu’un excellent boitier pratique !

Leave A Reply