web analytics

Sony Alpha 77 et 65 : les Alpha enfin au top !

4
BILLET PRÉC.
BILLET SUIV.

Je n’aurais malheureusement pas le temps de vous parler des Alpha 77 et 65, qui sont impressionnants sur le papier avec leur trans-standard 16-50 mm f/2.8… Sous réserve que leurs visée électronique soit aussi convainquante sous un soleil de plomb, que dans la théorie ! Je ne crois pas au miracle, d’ailleurs voilà ce qu’on peut déjà lire ici (quelqu’un qui l’a essayé) :

«  EVF : “Is it good? Yes, it’s very good – for an EVF. I would go so far as to say that it is much preferable to the dim and small reflex viewfinders found on most reduced frame DSLRs. This then begs the question – how does it compare to the viewfinder on a full frame DSLR like the Sony A900? Not so well. ”

Et chez Dpreview :

 » One situation in which the EVF loses out to an optical finder is if it’s used in bright light with glasses, where there is a much greater difference in intensity between the ambient light and the light coming from the finder. In this particular situation we found ourselves having to cup a hand around the viewfinder. « 

Je jugerais sur pièce, mais je crois que je ne serais pas vraiment surpris… D’une façon générale, je ne crois que ce que je teste moi même, sur plusieurs jours et de façon intensive. En aucuns cas les fiches techniques, ni les « on dit »… (et pour l’instant ce que j’ai testé du viseur Olympus VF-2, ne m’a pas convaincu).

Sony_A77_dos3_520-221ed

A noter que Sony aura mis un temps fou, à proposer un successeur à son précédent expert : le discutable (et discuté) Alpha 700, apparu en 2007 et disparu dès 2009… Vaut-il mieux réaliser un saut technologique énorme tous les 4 ans, comme Sony vient apparement de faire ? En abandonnant les utilisateurs à leur sort, sans aucunes solutions de remplacement, durant plusieurs années (ce qui fut le cas de Sony)… 

Ou des améliorations progressives et constantes tous les 12 à 18 mois sur une large gamme de modèles ? Comme le font Canon et Nikon depuis cinq décénies ? C’est la question qu’il faudra se poser avant de craquer pour les fiches techniques très allèchantes de ces nouveaux boîtiers ! Et se tenir informé des prochains modèles Canon et Nikon qui arriveront dans les 6 mois à venir… Les photographes experts et le marché jugeront. Mais il faut saluer l’audace de Sony au niveau des spécifications.

En attendant d’en savoir plus, je vous invite en attendant à lire les premières impressions de DPreview.

 

 

BILLET PRÉC.
BILLET SUIV.

4 commentaires

  1. On peut supputer, comme le laisse entendre DPR, que le très long délai entre l’A700 et l’A77 est dû aux efforts de R&D que Sony a fourni pour sortir une techno SLT aboutie (enfin pour ce qu’on peut en lire).
    Il y a fort à parier que désormais les évolutions vont se faire à un rythme plus conforme à celui de la concurrence.
    A noter que DPR avait été très critique sur les viseurs des A55/A33 ; à mettre en balance avec leur enthousiasme cette fois-ci.

  2. Ouais bof, enthousiasme légèrement modéré tout de même :
     » One situation in which the EVF loses out to an optical finder is if it’s used in bright light with glasses, where there is a much greater difference in intensity between the ambient light and the light coming from the finder. In this particular situation we found ourselves having to cup a hand around the viewfinder.  »
    Par ailleurs l’écran OLED qui permet ce viseur quasi acceptable sera bientôt disponible « sur étagère » pour tout le monde… (fabriqué par Samsung probablement comme pas mal de composants vitaux. A vérifier).
    Mais si la technologie des viseurs est disponible et convaincante, alors les autres l’adopteront, avec 2 ou 3 ans de retards, ce qui n’est pas très important…
    Rappelons-noàus de l’AF de Minolta en 1985 (trop tôt et pas assez bon)… balayé par celui de Canon en 1987.
    De toutes façons, durant les 5 ou 6 premières années de l’AF, les photographes avaient tout lieu de s’en passer ! Je me souviens en 1987 avoir utilisé un Dynax pour des images de snowboard : quelle galère !
    Et le Nikon F4 : AF nullissime ! ! !
    Trop tôt, c’est trop tôt !

  3. JF, je suis sûr que tu n’as pas fait exprès mais tu as oublié de citer la suite du paragraphe de DPR :
    « (…) The fact that this, rather niche, case was the only time we found our attention drawn to the viewfinder technology says a lot about how impressive it is.  »
    Quant à la suite de ton propos, il est purement spéculatif. L’histoire ne repasse pas les plats, comme dirait l’autre.

  4. Oui, ça peut être « impressive » à souhait !
    Mais ce qui compte, c’est pas d’être impressionné, mais que ça marche, même quand le soleil est le plus intense…
    Et là, ce que je lis me met de doute (et la puce à l’oreille)… Si chez DPreview, on prend soin de signaler dès le premier jour qu’il a fallu « utiliser la main pour abriter le viseur », c’est bien qu’on est pas encore au niveau du viseur optique.
    Je suppose que des progrès seront encore fait question résolution… Il n’y a pas de raisons.
    Mais on va bientôt découvrir que le problème c’est le manque de luminosité en plein soleil…
    Pour autant je ne doute pas qu’un jour les EVF seront peut-être préférables aux viseurs optiques…
    Mais il n’est nullement besoin de se précipiter !
    Les 4 ou 6 premières années de l’autofocus étaient une horreur ! Une pure horreur, et les photographes pro ont eu bien raison de le fuir…
    Les iPhone 1 et 2 étaient plutôt nulles… Je les ai évité (et beaucoup critiqué).
    Les APN numériques (avant l’EOS 60D de 2001 étaient nuls), il fallait bien le dire…
    Etc…
    Les viseur électroniques ? Trop tôt, pas assez bons… mais patience

Leave A Reply