web analytics

… et maintenant, le retour des PTT ;-)

12
BILLET PRÉC.
BILLET SUIV.

On apprend aujourd’hui que la poste revient à la téléphonie avec La poste Mobile. Vont-ils vendre un jour des iPhones et des iPads ?

On en revient aux PTT alors ? Il est aussi surprenant de voir GDF vous proposer de l’électricité (sans trop de succès, car on est habitué à EDF)… Et EDF vous proposer du gaz, ahah ! ! ! Manquerait plus que France télécom  se lance dans le « snail mail » le courrier classique (Orange je veux dire, n’utiliser le terme France Télécom qu’au moment des suicides). Vous avouerez que c’est un peu étrange tout ça, je me demande si c’est vraiment un progrès, ou une paradoxale régression. Un émiettement, alors que les grandes industries auraient tendance à se regrouper, pour atteindre une taille critique et générer des synergies (même si l’on sait qu’il y a une limite à cela)…

Et à qui exactement, a profité cet étrange retournement survenu en deux décennies seulement (lire le résumé du Point des PTT à Orange et à la Poste ou l’on apprend que les PTT sont morts en 1991…) A l’utilisateur final ? Pas forcément, quand on voit la nullité des Postes d’aujourd’hui (et j’en dit autant d’UPS, qui est complètement nul : essayez de changer une Freebox en panne et vous comprendrez).

Avec les fortunes qu’Orange engrange, en permettant à tout le monde de consommer légalement (pirater plus souvent je veux dire) musiques et films… on aurait pu propulser les services postaux dans le 21em siècle (en générant beaucoup d’emplois au passage)… Et avec l’essor du commerce en ligne, le regroupement de la poste et des télécom (faire les PTT donc) auraient été logique et certainement performant.

Oui, on peut dire que l’on dispose de plus d’offres en 2011 qu’il y a 20 ans, dans tous les domaines… C’est normal, car il y a le progrès technologique… Mais comment savoir ce qu’il en serait aujourd’hui si l’histoire s’était déroulée autrement ? Car dans une histoire différente (ou les PPT seraient resté les PTT peut-être), le progrès aurait aussi (forcément) fait son oeuvre… D’une façon ou d’une autre.

Loin de moi l’idée du « c’était mieux avant »… Mais avez vous déjà pensé à l’idée du : « ça aurait pu être mieux et différent » ? Il m’arrive souvent de me demander si nous ne nous sommes pas égaré en route.

BILLET PRÉC.
BILLET SUIV.

12 commentaires

  1. J’aime mieux ce billet JF :)
    J’ai toujours trouvé absolument invraisemblable la séparation forcée d’EDF et GDF vers l’an 2000, alors que le mouvement de concentration des groupes industriels était déjà bien amorcé.
    Le discours qu’on nous servait à l’époque était la rationalisation ou je ne sais quelle autre connerie.
    Quand on a constaté qu’à peine séparées, ces deux groupes n’ont eu de cesse que de trouver des partenaires pour grossir et diversifier leur offre énergétique, on a tous pu se dire qu’on s’était fait enfiler comme des nouilles sur un collier.
    Clairement, des gens s’en sont mis, et s’en mettent encore, plein les fouilles à l’occasion de cette tambouille (ça rime).
    Le consommateur quant à lui, a gagné le droit de converser avec des répondeurs téléphoniques toujours plus inhumains pour tenter de résoudre des problèmes toujours plus complexes.
    Ce qui se passe actuellement sera enseigné dans les livres d’histoire dans quelques siècles.

  2. Sans parler des assurances qui font de la banque, des banques qui font des assurances, des assurances qui font de la mutuelle…
    Bref aujourd’hui tout le monde fait tout, et tout le monde fait tout mal.

  3. Ce qui est étonnant c’est que l’on s’étonne de toutes ces entreprises pour qui le moteur « profit » à n’importe quel prix,y compris au mépris du personnel ou du client.
    Souvenons nous simplement que ces entreprises assurent des « missions de service public » par délégation de l’état sur la base du « moins coutant » et non pas du mieux disant.
    Par ailleurs la suppression, par paliers et strates successives, de tous les services publics poste,gaz, électricité, eau,transports, communication et bientôt santé, toutes ces privatisations sont des choix politiques qui ont majoritairement été approuvés lors des élections nationales.
    Par parenthèse ont remarquera que dans cette période « préélectorale »aucun des potentiels candidats à la magistrature suprême ne se prononce pour une réinstallation des services publics(ni modernisés ni autrement)
    Comme les domaines de la communications modernes sont délégués à des agences qui ont délégation d’état et de fait sont dirigés par des loobistes des industries concernées (voir les domaines de l’informatique et d’internet)la démocratie et le contrôle citoyens sont des illusion de fait.

  4. Sans vouloir entrer dans des débats politiques stériles, je ne pense pas qu’il ait jamais été prouvé qu’une offre de type service publique soit meilleure qu’une offre de service privé. Avec le France Télécom public du début des années 90 on avait droit au Bibop pendant que le reste de la planète connaissait le GSM !
    Et pour toutes les entreprises du privé « qui se font du gras sur notre dos » au moins nous laissent-elles la liberté du choix de la concurrence. Si elles se mettent à faire de tout c’est parce que le concurrent le fait et qu’elles ont peur que ça marche sans elles, manque total d’originalité ou de stratégie …
    Et pour ma part j’ai un postier très sympa qui me donne le courrier avec le sourire. Mais c’est parce que je suis de la campagne que je dis ça, y a bien que les ruraux qui pleurent la Poste d’antan à vrai dire. C’est dommage car avec le commerce internet, les bureaux de Poste ruraux auraient pu tirer leur épingle du jeu en agréguant plus de services (point relais, vente de produits administratifs etc). Haaa, ma pauvre Dame …

  5. il n’y a rien de sterile pour l’instant dans le débat..
    il faut se rappeller pour comparer. a l’epoque des PTT, tout etait gratuit pour le quidam.. rappellez vous le minitel, si vous aviez le moindre souci il était echangé gracieusement.. je ne parle pas des techniciens qui prenait la peine de comprendre pourquoi votre téléphone du 2eme etage ne marchait pas correctement et vous changer les prises et meme le cable parfois… toujours gracieusement..
    je suis loin d’etre anti liberale mais quand meme je ne suis plus si certain que ce qu’on vis aujourd’hui ou il faut mettre la main a la poche en n’etant meme pas sur d’avoir un service de qualité.. soit un progres……

  6. Honnetement, pour prendre l’exemple du deploiement de la fibre optique dans nos villes, sujet que je maitrise un peu pour le vivre au quotidien, on nage dans le surréaliste, vous n’avez même pas idée..
    la libre concurrence n’a pas d’effet positif, ni sur la montée en technologie, ni sur le prix final du produit.. car la bureaucratie que ces gens là ont crée pour se repartir le gateau occasionne des frais monstrueux qu’il faut bien amortir sur le prix final.. et des zones entières sont « oublié » faute de retour sur investissement rapide et sans aucun risque pris..

  7. Du chiffre, du chiffre !!! Et des powerpoint !!! Et des camemberts !!!
    Et du pourcentage !!! De la croissance Nom de Dieu !!!
    La fuite en avant.
    Autoroutes publiques privatisées.
    Centrales nucléaires qui pèteront sous le poids de la sous-traitance à pas cher.
    Du pognon, du pognon !!!
    Faut rentabiliser !!!
    Les actionnaires en veulent pour leur argent !!!
    Vos gueules les employés ! Faites chier avec vos CDD !!!
    Laissez les riches décider enfin quoi nan mais !!!
    Sont plus intelligents que vous !
    Pas pour rien qu’ils se refilent des jetons dans leurS conseilS d’administration.
    Bon, ceci dit,
    une fois qu’on a dit INDIGNEZ-VOUS, qu’est-ce qu’on fait ?
    Y’a un plan pour casser une bonne fois pour toute l’ôde à l’égoïsme de ces profiteurs ?
    Tiens, j’sais pas pourquoi j’ai écrit ça, mais ça me calme – ponctuellement – les nerfs. M’est avis que le grondement espagnol va bientôt monter plus au nord…

  8. le probleme en france c’est que.. (re)faire la revolution ok mais bon il faudrait pas que ca pertube trop mon petit confort quand meme faut pas deconner…… :o)

  9. La libre concurrence est un frein à la qualité et un nivellement vers le bas des services et des produits.
    Les agents France Telecom avant les années 90 était tous les ans en formation sur ce qui se faisait de plus récent (2 à 3 semaines par an)
    Demander a un gars de chez Orange combien il a de formation?
    Les entreprises privées ont remplacer les agents d’orange et ne sont plus formés au niveaux des agents d’antan.
    Moi non plus d’ailleurs, dans l’informatique ca fait 8 ans que j’ai pas eut une formation, heureusement que je compte pas sur mon patron qui prône le travaillez plus pour que je gagne plus…

  10. Pas d’accord avec toi, Kikou, la libre concurrence a ses avantages, elle émule les recherches et poussent à l’inovation. Il faut bien se démarquer de la concurrence…
    Pendant les années 90, « diviser pour mieux régner » était à la mode. D’où la séparation de toutes ces entités (ça plus les nouvelles lois européennes anti-trust, et on n’a pas fini d’en entendre parler!), jusqu’au moment où on s’est rendu compte qu’avant, c’était pas si mal!
    L’évolution a eu lieu, mais en ces temps de crise, on ne regarde plus qu’à court terme, sans construire le long terme, et c’est là, à mon humble avis, que le bât blesse.
    On veut regagner plein de sous, mais sans penser que c’est un but qui coûte cher, très cher…

  11. Je maintiens mon avis sur la libre concurrence. je rajouterai pour exemple la mode de l’obsolescence programmée. et puis l’émulation et l’innovation ne se fait que sur un travail de longue durée donc avec des entreprises qui ont les reins solides.
    Lorsqu’on cree un produit aujourd’hui, il y a toujours un concurrent qui va faire qqch de moins cher et moins bien. Regarder la course qui s’effectue apres la tablette apple… et parlons pas du low cost, de la contrefaçon, des produits chinois en tout genre si ca c’est pas du nivellement vers le bas, il faut choisir entre qualité et prix …
    Quand au sujet concernant France Telecom, PTT je parlais bien sur des agents entre les années 60 et 90 pas ce qui s’est fait après le démantèlement des années 90-2000.
    Je suis d’accord avec toi sur le cours terme, industriel, magnat de la bourse, spéculateurs, actionnaires n’ont qu’une vie et ils veulent en profiter avec de l’argent, beaucoup d’argent quitte a mettre a sac des entreprises qui fonctionnent.
    Il ne faut pas oublier que lors de démantèlement de France telecom, celle ci rapporté 14 millions de francs a l’état mais les fonctionnaires c’est aussi ca que l’on veut éliminer.

Leave A Reply