web analytics

Essais du Voigtländer Ultron 40 mm f/2 SL II Asphérique

18
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

MAJ : l’iPhone 4 vient d’être présenté… et il est très impressionnant (pour une fois je ne tenterais pas de gâcher votre plaisir) : enfin un APN décent avec flash, la vidéo HD720p… et que dire de l’écran « Retina » de 960 x 640 pixels, à 326 points par pouces et contraste de 800:1. Là c’est du sérieux ! De quoi démoder tous les modèles précédents (bien content de ne pas avoir changé mon 3G pour un 3Gs). Visiblement, Apple en a encore sous le pied et conserve son avance… Mais bon, le sujet du jour n’était pas l’iPhone 4, (dont tout le monde va parler de toutes façons). Alors, je vous propose d’en discuter plus bas en commentaires

Je vous avais parlé ici de mon coup de coeur pour le petit « pancake » Voigtländer Color-Skopar 20 mm f 3.5, que je me suis offert en monture Canon EF (429 € ici). Je pense l’utiliser prioritairement avec mon EOS 5D Mk2 (sur lequel il conserve évidement sa focale de 20 mm), mais aussi avec l’EOS 7D, ou plus probablement l’EOS 550D (que je vais certainement choisir comme second boîtier lors de mon prochain voyage. On en reparlera).

20mm

J’obtiendrais ainsi un ensemble 32 mm (grâce au coefficient de x1,6 des EOS à petits capteurs), très léger et très compact que j’ai hâte de mettre à l’épreuve…

Le but du jeux est bien évidement de pouvoir « sortir léger », seulement avec un minuscule sac à dos… Et cet objectif me semble assez idéal pour cela, en complément de l’EF 24-105 mm f/4 L IS USM. J’ai par ailleurs grand besoin d’un grand angle fixe pour filmer en Full HD, j’y avais pris goût avec le fantastique Canon EF 14 mm f/2.8 L (un objectif qui me fait très envie mais dont le prix fait hésiter).

J’ai d’ailleurs remarqué que l’absence de porte à faux, facilite beaucoup la prise en main pour filmer (comparé à un zoom professionnel plus long, donc lourd à l’avant)… A ce propos, revoir notre petit bout de film à propos de la crosse d’épaule Zacuto, qui a été filmé à l’aide de ce Color-Skopar 20 mm monté sur l’EOS 5D Mk2. 

_MG_5581_web_800px  

Essai du Voigtländer Ultron 40 mm F/2

40mm Plus récemment, Richard le patron de la Petite boutique Photo m’a gentiment prêté un Voigtländer Ultron 40 mm F/2, cousin du précédent auquel il ressemble beaucoup. Vendu 409 €, il est tout aussi compact (un peu plus même) et disponible en montures Canon, Nikon et Pentax également. Ces 20 mm et 40 mm, sont d’ailleurs les seuls objectifs « pancake » disponibles pour reflex Canon EF, ce qui les rend d’autant plus intéressants…

C’est à l’occasion d’une ballade sur Azimut, le (petit) bateau d’une grande amie (visitez le très intéressant site d’Isabelle Vayron), que j’ai pu tester à fond ce petit Voigtländer Ultron 40 mm f/2, sur mon EOS 5D Mk2.

_MG_5768_web_800px
Face à son petit frère, le 40 mm a un argument fort à faire valoir (en plus de son encombrement minimale et de son prix modeste), c’est son ouverture de f/2 qui lui permet d’intéressants effets de profondeur de champs, qu’il est moins facile d’obtenir avec le petit 20 mm. Jugez plutôt :  

 

_MG_5626_web_800px

Voigtländer Ultron 40 mm f/2 : ouverture de f/2.

_MG_5639_web_800px
Voigtländer Ultron 40 mm f/2 : ouverture de f/22

 

Qualité d’image

Le piqué du 40 mm est assez bon dès la grande ouverture et devient bon ensuite (notamment à partir de f/4). Sans avoir mené de tests systématiques, le piqué m’a semblé supérieur à celui de mon Canon EF 50 mm f.1.4 (que j’ai finalement revendu car je ne m’en servais pas très souvent, une focale fixe de 50 mm étant un peu trop longue pour le style de photos que je pratique le plus souvent)…

_MG_5788_web_800px Très léger et bon marché, ce petit EF 50 mm peut toutefois dépanner car on peut le risquer dans toutes sortes de situations délicates).

Avec le capteur APS-C de l’EOS 7D, les résultats du 40 mm sont d’assez haut niveau. Mais sur le très exigeant capteur full frame du Canon EOS 5D Mk2, on doit admettre une certaine différence entre les bords et le centre… Toutefois, compte tenu de son prix et de sa grande ouverture, je ne trouve rien à redire à ce genre de compromis. Sachez que d’autres objectifs plus encombrant surpasseront sans difficulté nos petits pancakes… Qu’on se le dise : en photo, tout se paye et il n’existe jamais de solutions miracles.

Le comportement du 20 mm ressemble un peu à celui du 40 mm. Compte tenu de son encombrement réduit, on pardonnera également une certaine douceur périphérique à cette optique. Mais elle n’a de toutes façon, aucun concurrent à cette focale et à ce prix là…

On constate une légère distorsion en barillet, un poil de vignettage et d’aberration chromatique, bien évidement… Rien que de très normal, ce qui sera bientôt très facilement (et suffisamment) corrigé par Lightroom 3 (on espère que quelqu’un se donnera la peine de créer des profiles pour ces objectifs « pancake » Voigtländer, car ils le méritent vraiment) ; ou avec DxO… (à condition qu’un jour des profiles soient crées par l’éditeur Français pour ces objectifs, car pas moyen dans ce cas de créer des profiles, si DxO ne s’en charge pas lui même. Toutefois, des corrections manuelle restent possibles exactement comme avec LR3).

_MG_5621_web_800px

Confirmation de la mise au point

Ces deux objectifs sont à mises au point manuelles. Mais les collimateurs AF du Canon confirment tout de même la mise au point correcte en s’affichant en rouge (pas forcément chez Nikon, c’est à vérifier). Les deux objectifs sont en effet équipés de connecteurs électriques et d’une puce. Vous aurez même droit au petit « bip » de confirmation (que certains préfèrent désactiver).

_MG_5610_web_800px Le système marche à merveille et avec un peu d’habitude la mise au point est assez rapide. Pour faciliter le travail de l’AF, pensez à cadrer de façon à placer le collimateur central sur une zone contrastée. Une fois la mise au point confirmée, recadrez et déclenchez…

Dans l’action, vous aurez intérêt à travailler à l’hyperfocale, en utilisant l’échelle de profondeur de champs (un excellent exercice pédagogique). Les boîtiers récents (EOS 7D, 550D et 5D Mk2) seront les meilleurs à ce petit jeux, leur capacité à monter sans soucis en sensibilité, vous permettra de fermer le diaph plus facilement en toutes circonstance.

_MG_5603_web_800px Reste que tout de même, on se fait avoir parfois (comme dans cet exemple à droite) : certaines photos floues… auraient pu être nettes, si la réactivité de l’Autofocus avaient été de la partie… Mais bon, c’est comme ça, une optique Manuelle n’est pas une optique AF, ça fait partie du jeux il faut se faire une raison.

Apprenez enfin, que la distance de mise au point minimale du 40 mm est de 38 cm. Quand au grand angle 20 mm, elle est de 20 cm.

 

Fabrication et finition

La fabrication et la finition des ces deux objectifs est très bonne. Notamment la rotation très « douce » de la bague de mise au point. Ne manque qu’un petit point rouge à l’extérieur du fut pour faciliter le montage sur le boîtier (le point rouge est étrangement caché à l’intérieur de la bague, ce qui n’est pas pratique). 

A signaler qu’outre le 20 et le 40 mm, Voigtländer propose également un 58 mm f/1.4. Mais compte tenu de l’absence d’AF et de la courte profondeur de champs, une telle focale me semble beaucoup moins intéressante (notamment que le 20 mm, une focale quasi indispensable)… D’autant que les optiques Canon, Sigma et autres (équipées d’AF) ne manquent pas au delà de 50 mm.

  

Optique fixe ou zoom ? Question de philosophie…

Contrairement à mon habitude, je n’ai rien emporté d’autre lors de cette sortie en bateau : pas le moindre zoom ! Histoire de me forcer à n’utiliser que cette unique focale de 40 mm, toute une après midi… Je crois que ça ne m’étais jamais arrivé depuis mes 13 ans, époque à laquelle je faisais des photos avec un Minolta SRT 101 équipé d’un 50 mm. Voilà un exercice que l’on devrait tous faire, une fois de temps en temps et que je recommande systématiquement à tous les étudiants.   

_MG_5618_web_800px Pour autant, je ne conseille pas ce « handicape », à ceux qui doivent impérativement rapporter des « résultats » et la « variété d’images » nécessaires à construire un reportage complet (presse ou mariage par exemple)… En effet, la moisson de bonnes images que j’ai ramené de cette demie journée, m’a semblé plus maigre qu’a l’habitude, lorsque j’utilise mon EF 24-105 mm f/4 L IS.

La qualité de l’objectif n’est pas en cause bien évidement, mais la variété des points de vue, oui… A moins que ce soit le talent du photographe qui pêche (mais je ne suis pas le meilleur juge). En plus sur un bateau aussi petit qu’Azimut, pas facile de trouver « du recul ».


_MG_5704-2_web_800px J’accorde en effet, une grande importance à la variété des angles de vue sur l’ensemble d’un reportage et à leur complémentarité. Car je ne considère pas vraiment une photo « unique » en tant qu’oeuvre… Ce qui m’intéresse plutôt c’est de réaliser un ensemble d’images cohérentes, qui « racontent une histoire ». Déformation professionnelle sans doute… Mais je conçois que pour beaucoup de photographes, l’important est de ramener « L’image »… Plutôt que « Des images ». Question de philosophie

Utiliser la même focale toute la journée, c’est un peu comme faire du vélo une main attachée dans le dos : excellent pour travailler son équilibre, mais peu efficace si l’on doit traverser Paris le plus vite possible… Une optique unique (surtout au dessus de 40 mm) vous obligera à vous « creuser » la tête et à faire appel à toute votre créativité : un exercice auquel s’astreindre de temps en temps…

 

Me passer totalement d’un zooms trans-standard ?  Pas possible.

On comprend aisément pourquoi les professionnels du reportage se sont « résignés » à adopter des zooms (qualitatifs et coûteux) dans les années 80. Bien après les photographes amateurs d’ailleurs (moins à cheval sur la qualité optique), qui les plébiscitèrent en premier…

Voilà (au passage) un argument de plus, qui me fait relativiser (une fois encore), l’intérêt que les photographes exigeants pourront placer dans ces nouveaux APN micro 4/3. Notamment lorsqu’ils ne sont équipés que d’un timide 17 mm « pancake » : c’est à dire un « banal » 34 mm (coef x2) ! Aussi bon soit-il…

_MG_5735-2_web_800pxJe suis prêt à parier que les acheteurs de micro 4/3 se lasseront rapidement de leur optique fixe et ressentiront le besoin de zoom de plus grande amplitude et surtout de vrais grand angles. On ne fait pas « table rase » si facilement des quelques décennies de confort et de polyvalence qu’ont amené les zooms qualitatifs…

Qu’on se le dise, ces « faux compactes » devront tout de même faire appel à des zooms afin de varier les « points de vue » et réagir rapidement aux changements de situations (le temps perdu à changer d’optique, veut souvent dire photo perdue)… Et dans cette configuration, les micro 4/3 ne rentrent pas dans une poche de pantalon (et encore moins dans une poche de chemise, à l’image de certains compacts qualitatifs comme le Canon S90)…

Ils se retrouvent donc « grosso modo » au même niveau d’encombrement qu’un petit reflex classique (genre EOS 550D), vous obligeant à prendre un petit sac à dos. Dans ce cas, ou donc se trouve l’intérêt du micro 4/3 ? Je ne l’ai toujours pas très bien cerné : ils sont « encore trop gros » et je suis beaucoup plus impressionné par les Sony Nex 3 et 5 dont le positionnement me semble beaucoup plus solide…

Désolé d’y être revenu une fois de plus, mais l’effet de mode autour du micro 4/3 me semble suspect depuis le début. Je me demande s’il n’y a pas davantage de « boboïtude » ici que de réel intérêt photographique. Fin de la (longue) parenthèse.

_MG_5604_web_800px


 

Me passer d’un zooms grand angle ? oui, facilement…

_MG_5759_web_800px

L’affirmation selon laquelle il est délicat de se passer de zooms qualitatifs, est toutefois moins vraie en dessous du 35 mm… 

Car au grand angle (moins de 30 mm disons), il est plus facile de reculer de quelques pas, en vue d’obtenir la grande variété de cadrages (que l’on obtiendrait en zoomant / dézoomant).


Voilà pourquoi, il me semble qu’un grand angle fixe est plus indispensable qu’un 40 mm ou 50 mm fixe. Focales au dessus desquelles, la flexibilité du zoom est irremplaçable. C’est pourquoi j’ai préféré le Voigtländer 20 mm, au 40 mm (bien que celui-ci soit éventuellement meilleur du point de vue optique).

 

La mode est aux grand-angles fixes…



Les optiques fixes reviennent donc à la mode auprès des amateurs avertis : non sans raison pour ce qui est des grands angles, d’autant que la résolution des capteurs augmentant, les défauts optiques des zoom grand angles deviennent de plus en plus visibles et génants.

_MG_5698_web_800px Et si l’on doit se passer de mise au point AF (c’est le cas avec ces Voigtländers), c’est bien plus facile au grand angle, car la profondeur de champs est bien plus grande ce qui permet de travailler confortablement à l’hyperfocale. 

Un photographe hésitant à s’offrir un zoom 10-22 mm pour son boîtier à petit capteur, pourra donc se rabattre sur le Voigtländer Color-Skopar 20 mm f 3.5. Il se passera très facilement d’autofocus, à condition de réviser un peu la notion d’hyperfocale.

 

 


Lire aussi à propos de Canon :

  • Canon S90 et viseur externe, l’astuce qui tue !
  • Deux petits accessoires utiles pour le Canon S90.
  • Test terrain : Canon G10 au Costa Rica (en attendant le G11).

 

 


Et pour finir, voici quelques séquences vidéos réalisées en full HD, exclusivement avec ce 40 mm. Rien de très ambitieux, juste 10 minutes d’images (c’est trop long je sais), montées à la suite… Histoire de se rendre compte des possibilités de l’optique en vidéo et de garder un souvenir d’une jolie ballade entre amis.

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

18 commentaires

  1. Pour du pano, sur un full frame, cette focale de 40 mm. ( cadrage en hauteur ) me parait intéressante. Reste à voir si ses prestations au niveau des corrections géométriques, autorisent un super boulot ? Bonne journée !

  2. Non la video n’est pas trop longue, on dirait même que tu progresses, bravo, elle est super !
    Ton billet c’est le billet du jour. c’est le dilem, j’ai un 17_35 de chez Nikon, qui coûtait je crois pas loin de 2000€, 10 fois trop lourd, j’aurai aussi le Voigtländer 20 mm . Merci

  3. Merci c’est sympa ;-)
    C’est clair, que cette optique est un complément idéal à un zoom trans standard.
    A méditer au moment du choix…
    PS : mais qu’attendent Nikon et Canon pour sortir l’équivalent bon dioux !

  4. Bonjour, sur Nikon, avec l’utilisation d’une optique manuelle (style ais) on peut faire une mise au point precise grace aux fleche droite gauche qui apparaissent dans le viseur ( elles encadrent le « point » de map)

  5. Merci pour cette précision ! Probablement un peu moins pratique que l’affichage lumineux du collimateur et le bip des Canon EOS, mais avec un peu d’habitude ça doit « le faire ».
    Qui a testé les deux ?

  6. excellent article, très enrichissant, très vivant… ça nous change des fiches techniques sans âme recopiées par d’autres blogs !
    En plus ça donne envie d’aller faire un tour en bateau avec tes potes… Zétiez pas un peu bourrés sur la fin ? Me semble que l’image est de moins en moins stable ;-)
    Bon, tu pourrais couper quelques longueurs. En passant à 6 minutes, ce petit film est très mignon. Bravo, tout ça avec une seule optique, sans pied et sans micro : c’est pas mal !

  7. BlazoufPosté le

    A propos de l’iPhone 4:
    Apparement ils ont bosés sur le capteur et il sera bien meilleur en base luminosité ! :-)

  8. Eric (Japon)Posté le

    Ben alors, JF : tu n’as pas encore annonce la disponibilite de LR 3 version finale ? On peut meme la telecharger a l’essai, ce dont je ne me suis pas prive ;-)

  9. Eric (Japon)Posté le

    JF, c’est interessant ton article, au-dela de l’aspect purement test.
    Je suis surpris de lire de facon recurrente sur ton blog que le 17mm pancake des m4/3 est une focale bete. L’equivalent est un 34mm, et justement tu testes un 40mm, ce qui est assez proche, et t’en dis fort heureux avec ton 5D. Je n’ai pas tout compris ? C’est vrai que c’est une focale qui manque de l’orignalite d’un GA ou d’un tele, mais c’est quand meme une excellente base poru le reportage. D’ailleurs le Nikon 35mm f/1.8 se vend comme des petits pains, c’est incroyable.

  10. Purée JF, tu sais quoi, je ne supporte plus le bruit du métro… ça me gonfle, même chez moi tranquille en Bretagne…
    juste comme ça.
    Ha, une news, je sais pas si ça va intéresser du monde, mais LR3 vient de sortir officiellement ce matin.
    Voilà. Mais bon, cette news passera inaperçue sans doute !
    :o)

  11. et me voila sous LR3, 2 heures pour convertir mon catalogue mais par contre il faut toujours etre en apercu 1:1 pour voir l’application des parametres de nettete … ou alors j’ai rate un episode ????

  12. ahah ! Les amis, j’ai aussi un métier… Des fois ça tombe en même temps que la sortie de LR3 ! ! ! 23h58 et je découvre LR3 (bon, pas de différences avec la Realease candidate qu’on a depuis une semaine ;-) ça fait pas mal de build qu’aucunes fonctions n’est ajoutée et que le travail de finition ne porte que sur de minuscules détails.
    Bon, on est quand même content que LR3 arrive maintenant et pas en plein mois d’août !

  13. Ces focales fixes 20 et 40 mm sont elles livrées avec un pare-soleil (surtout le 20 mm) ?
    Les test ont-ils été réalisés avec cet accessoire ?

  14. Bonjour,
    est-ce une aberration, pour vous, de s’équiper d’un Voigtlander 2/40mm Ultron quand on a un D7000?
    Merci pour toutes indications.

  15. Bonjour,
    Je ne suis pas équipé d’un Mac,malheureusement,mais je partage votre passion « photo ». J’ai été attentif à vos propos concernant le matériel « micro 4/3.Je viens de m’équiper d’un de ces matériels – Panasonic G3 avec zoom de kit 14-42- pour répondre à mon besoin de légèreté,plus de discrétion…La gestion du menu a été quelquefois compliquée du fait de la taille des touches.Mais dans l’ensemble j’ai retrouvé curieusement les sensations « Leica »,pas de miroir bruyant, obturateur finalement discret et clichés de bonne facture même si on peut leur reprocher un rendu très « numérique ». Quelques corrections rapides ont restitué à certains clichés une qualité presque « Reflex »…Et je ne suis pas un « bobo »,qualification un peu trop facile!…Bien cordialement

Leave A Reply