web analytics

Je le veux : Voigtländer Color-Skopar 20 mm (Canon EF)

31
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Vous aviez certainement remarqué que j’étais littéralement tombé amoureux de la version récente du Canon EF 14 mm f/2.8 L II USM, n’est-ce pas ?

Vous aviez certainement remarqué qu’il me plaisait beaucoup pour la photo, mais aussi – et surtout – pour la vidéo (sur l’EOS 7D comme sur l’EOS 5D Mk2). Notamment parcequ’avec son son angle de champs très important, il permet des effets très spectaculaires tout en minimisant les tremblement de l’opérateur filmant à main levé. Et personnellement, il faudra me payer « relativement » cher (tout est relatif ;-) pour que j’accepte de me charger d’un encombrant trépied (actuellement)… Un bonheur donc ce 14 mm ! Le seul hic, c’est évidement le prix : au minimum 2000 € TTC (que seuls certains pro acceptent d’engager pour une focale fixe).

Voigtlander_color_skopar_20_mm_canon

Heureusement, il existe désormais une (presque) alternative, qui outre un prix vraiment très raisonnable, présente aussi l’avantage énorme (surtout en voyage) d’un encombrement minimale, « façon pancake ». Je veux parler du très étonnant Voigtländer Color-Skopar 20 mm qui coûte seulement 429 € ici (et là ou il est en stock je viens d’ailleurs de le commander)… Il existe en monture Nikon, Pentax et Canon, vous le trouverez sur le site Voigtländer en gamme SL II Lens. Cet objectif fabriqué par Cosina (visiter cette page instructive), vient à point nommé combler un vide étonnant que l’on déplore chez Canon et Nikon…

Image 1 A noter que cette optique équipée de contacts électriques et d’une puce, se comporte sur votre reflex comme si vous utilisiez un objectif Canon ou Nikon en Mise au point manuel : l’appareil confirme la mise au point dans le viseur. Mieux encore, vous pouvez piloter le diaphragme par la molette de l’appareil, afin de ne rien changer à vos habitudes. Vous pouvez donc travailler en Mode Programe, Priorité Vitesse, Ouverture etc… Il serait toutefois dommage de se priver du plaisir « rare » de régler le diaph à l’ancienne via la bague de l’objectif !

Vous pourrez lire ici un test sur Revoirfoto, qui nous parle de cette optique, ainsi qu’une courte prise en main ici en anglais. Certes elle ne rivalise pas question optique avec une série L de Canon… Mais compte tenu du prix et de l’encombrement : je la veux, c’est une affaire ! Je ne comprend pas comment Canon et Nikon sont passés à côté d’un tel produit…

Il existe aussi un Voigtländer 40 mm F 2.0 Ultron SLII de taille également très compacte en monture Nikon, Pentax et Canon (notez le design et l’encombrement qui sont remarquables : très différents de ce que l’on trouve dans les gammes de Canon et Nikon). Ce 40 mm ne coûte que 409 € ici.

Voit_objektiv_40mm_frei 

Signalons aussi l’existence d’un Nokton 58 mm f/1.4 SLII coûtant 384 €
(qui est moins intéressant me semble-t-il). Pour 350 €, j’ai d’ailleurs opté
pour un Canon EF 50 mm f/1.4 USM qui est ultra léger et offre la mise au point AF Ultrasonic.

A noter aussi
qu’il existe un excellent 50 mm f/1.4 chez Sigma (un peu meilleur, plus
lourd et plus cher que le Canon ce qui est assez rare). J’avais hésité entre les deux, puis choisi le Canon car beaucoup plus léger. En tous cas, ne vous privez jamais d’un 50 mm à grande ouverture : on trouve aussi le EF 50 mm f/1.8 II pour environ 120 € (dingue non). A ce prix, il serait criminel (si, si) de se priver d’une optique ultra légère à grande ouverture.

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

31 commentaires

  1. Pour ma part je viens de m’offrir le Voigtlander 40mm 1.4 en u4/3 pour mon GF1. Superbe pour un prix de misère ! Par contre, MAP manuelle..

  2. Depuis leur association avec Carl Zeiss (pour les objectifs en monture Leica M), la qualité de fabrication des Voigtländer s’est grandement améliorée, avec une mise au point onctueuse et toujours une excellente compacité. [Pour les fous furieux de la luminosité, ils ont même récemment sorti un Nokn 50 f:1,1.]
    J’espère que tu nous feras profiter de tes tests terrain. :)

  3. cuoresportivoPosté le

    J’ai depuis peu de 85mm 1.4 de Samyang que j’utilise sur mon 7D. La qualité de fabrication est vraiment étonnante pour un objectif de ce prix. Il a été optimisé pour être pleinement utilisable à pleine ouverture, contrairement à d’autres objectifs.
    Dès 1.4 le piqué est incroyable, à des années lumière d’un 50 1.8 II (qui décidément ne se marie pas bien avec le 7D).
    Mais la mise au point n’est pas évidente et on doit souvent recourir au LiveView. L’objectif n’est pas équipé d’origine des contacts électriques, donc pas de transmission de données EXIF, ni de confirmation de mise au point. Mais la puce peut être commandée séparément ce que je viens de faire.
    La Samyang est livré avec son étui et un pare soleil, que demander de plus pour 220 euros port compris?

  4. Il faut dire que Canon pour les téléobjectifs et télézooms ils s’y connaissent. Par contre, pour les grand angulaires ils savent pas faire…
    Que ce soit en focale fixe (14, 15, 20 mm) ou en zoom UGA (16-35, 17-40), ces cailloux Canon n’ont jamais été des références de qualité…
    Donc je suis d’accord que l’on ne devrait pas perdre grand chose en utilisant ce Voigtlander.
    (A part l’AF quand même utile quand on fait du reportage…)

  5. cuoresportivoPosté le

    @JF: Oui la puce est programmable on peut donc paramétrer sa focale et son ouverture pour que les données EXIF soient correctes.
    Pour l’installation il suffit de fixer le chip sur la baillonnette à l’emplacement ad-hoc

  6. AlexandrePosté le

    très intéressant ce petit 20 mm pour ceux qui aiment la discrétion et voyager léger, couplé avec un petit boîtier comme le 550D. Mais malheureusement pas très lumineux, à peine F3.5, dommage dommage…

  7. Arnaud, vraiment pas d’accord quand tu dis :  » Par contre, pour les grand angulaires ils savent pas faire…  »
    Vraiment pas d’accord ! ! !
    Et le 16-35 mm f/2.8 L ? Nikon a couru après pendant des années ! Et que dire du 17-40 mm f/4 ! Personne ne propose l’équivalent à ce prix là ?
    Qui a inventé le 10-22 mm pour les petits capteurs ? Canon a été pendant des années le seul à proposer un zoom grand angle crédible pour les petits capteurs (Nikon n’a le sien que depuis moins d’un an)…
    Et que dire de l’incroyable 14 mm f/2.8 (hyper grand angle dans un encombrement raisonnable) dont la première version remonte à 15 ans peut-être ?
    Non, il faut vous renseigner avant de dire des trucs comme ça… Canon était justement en avance sur tout le monde.
    Le seul truc qui manquait (et manque encore), c’est des pancake !

  8. SamgamegiePosté le

    Sur le forum Pixelistes, il a été testé en monture Nikon sur un D700. Sa tendance serait à la surexposition. Il vignette également beaucoup à f3,5.
    Mais ça reste du très bon objectif, avec une taille impressionnante, idéale pour le voyage.

  9. SamgamegiePosté le

    Sur le forum Pixelistes, il a été testé en monture Nikon sur un D700. Sa tendance serait à la surexposition. Il vignette également beaucoup à f3,5.
    Mais ça reste du très bon objectif, avec une taille impressionnante, idéale pour le voyage.

  10. par contre jf je ne suis pas d’accord avec toi pour le 50mm 1.8 de canon, j’ai suivi ton conseil, et je suis extrêmement déçu (mais heureusement pas ruiné c’est sur.. ) par cet objectif.. la MAP est vraiment vraiment.. aléatoire..!! meme en fermant un peu et meme beaucoup, il est quasi inutilisable en portrait intérieur : enormement de back/front focus.. il faut fermer comme un malade pour être sur de pas se rater et d’avoir un plan de netteté correcte.. et du coup au revoir le joli bokeh.. je n’utilise plus que le 17-55/2.8 canon ,qui du coup lui, est précis et meme à 2.8

  11. cuoresportivoPosté le

    Je suis du même avis que Toto ça passait à peu près sur mon ancien 40d mais sur le 7d c’est catastrophique! C’est mou, flou jusqu’à au moins 2.8, après ça va mieux.
    Mais à quoi bon acheter un 1.8 s’il n’est pas utilisable?
    Le Samyang 85 1.4 est à des années lumière!

  12. Question AF, rien n’interdit une petite MAP manuelle…
    Et tout le monde n’est pas à 18 Mpix aec un EOS 7D dernier cri (beaucoup d’utilisateur de CMOS 10 et 12 MPix seront comblés).
    Question piqué : il faut mettre ça en regard du prix ! On ne peut tout de même pas comparer l’incomparable !
    On peut tout de même sauver des photos (que l’on aurait pas fait à f/4)… et puis en fermant d’un ou deux crans, ça devient mieux (on reste à f/2.8 c’est quand même pas si mal. Tout le monde sait que les optiques ne donnent jamais le meilleur à pleine ouverture).
    Tout est question de prix : le EF 50 mm f/1.4 est évidement un peu meilleur (et surtout avec un AF Ultrasonic).
    Et le Sigma est encore plus piqué (mais parait-il plus sensible au flare… Il est aussi plus cher !
    Je maintiens que pour une centaine d’euros ce minuscule EF 1.8 est une très bonne affaire (utilisable à f2.8 si vous tenez au piqué, il reste un beau bokeh), pour qui ne possède qu’un zoom quelconque par ailleurs… ou qui ne veut pas risquer un caillou à 2000 € dans des situations dangereuses (cascade, bateau, ect)…

  13. J’suis du même avis que Toto, le 1,8/50 depuis des années que tout le monde le plébiscite, je l’ai bazardé sans regret depuis le 400D, p’têtre qui a des séries ?
    Pour moi il est à des années lumière du 17/55 et n’est pas digne d’encombrer ma sacoche.

  14. Bonjour Jean Francois
    Fidèle lecteur de ton blog, qu’elle ne fût pas ma surprise en lisant dernièrement que tu citais RevoirFoto (enfin citais, j’exagère, car tu n’a même pas été capable de mettre le non du site, RevoirFoto), mais surtout que tu parlais du test que j’ai fais en prenant des pincettes, c’est le moins que l’on puisse dire. Si tu avais passé plus de 30 seconde sur le site, tu aurais peut être pu te rendre compte que le site est tout a fait « digne de crédibilité ». En tout cas si tu n’apprécies pas le site, bouche toi le nez, et retire le non de RevoirPhoto de ton article.
    Voila, il fallait le dire, je l’ai dis, et ne t’inquiète pas je continuerais à venir te lire et à venir regarder tes petites vidéo de vacance du Cambodgienne.
    Pour les autres, ils peuvent bien sur venir voir le test du Voigtländer Color-Skopar 20 mm sur le site RevoirFoto
    Mes amitiés

  15. Bonjour. la mention « dont je ne connais pas la crédibilité » n’était pas un signe de défiance… Juste le fait que je ne connaissais pas le site.
    Il se trouve qu’entre temps je l’ai parcouru et j’ai apprécié son sérieux. Je vais retirer la mention « dont je ne connais pas la crédibilité »… car il y a (semble-t-il) un risque qu’elle soit mal interprétée (ce n’était pas voulu et je ne m’en étais pas rendu compte).

  16. Voilà… C’est corrigé ! Désolé mais je prends toujours des « pincettes » quand je ne connais pas « la crédibilité » d’un site (il y a tellement de sites qui ne font que répéter et paraphraser ce qu’ils lisent ailleurs).. Ce n’est pas le cas de Revoifoto. Il faut toujours passer un peu de temps et lire attentivement le contenu pour se faire une idée.

  17. Richard F.Posté le

    Bonjour, je me permet un petit commentaire sur les tests que M. Cuadra réalise pour revoirfoto.com. Ils sont parmis les test optiques les plus exigeants du moment, M. Cuadra est aujourd’hui un des seul testeurs français a réaliser ses test en couleur, il a même mis au point une mire spéciale pour cela.
    La lecture du test du Planar 85mm est très représentative des informations que l’on peut obtenir d’un test optique en couleur bien mené. Pour mémoire, une grande partie des tests d’optiques réalisées en France pour la presse sont fait grâce à DXO qui, aussi grands que soit les mérites de la version commerciale du logiciel (et ils le sont), n’est pas à proprement parler un outil de test optique mais un outil de test de boîtiers puisqu’il ne peut mesurer plus que la définition après interpolation d’une image et que donc ses résultats ne sont que la mesure des performances du maillon le plus faible de l’ensemble optico-electronico-informatique de prise de vue.
    Le pouvoir séparateur (et non pas la définition informatique) d’un APN reflex de milieu de gamme tourne autour de 50 pl/mm (souvent moins), exactement là ou commence les tests de M. Cuadra et une optique de très haute définition telle qu’on en a vu apparaître ces dernières années dépassent très haut la main les 100 pl/mm.
    Un exemple d’une faiblesse de DXO : certains opticiens bidouillent sur les optiques bas de gamme pour corriger les aberration chromatiques sans trop dépenser. Pour cela, ils utilisent une ou plusieurs lentilles qui coupent très brutalement les infrarouges et certaines fréquences de rouge. Le résultat est une amélioration de la maîtrise des AC mais aussi une chromie ignoble mais indétectable par DXO qui ne « voit » que du N & B.
    Les test à l’ancienne (les briques par temps gris) que Jean-Marie Sépulcre faisait il y a encore quelques temps étaient eux aussi beaucoup plus révélateurs de la qualité d’une optique qu’un rapport DXO. Une dernière remarque : la distortion mesurée sur une mire DXO est souvent peu révélatrice car la distance de prise de test est très courte avec les grands angulaires (mire de 60x90cm si mes souvenirs sont bons).
    En effet, avec une classique optique de construction symétrique, la distortion varie légèrement selon la distance foyer/sujet sans toutefois changer de nature. Avec les optiques modernes, surcorrigées et bourrées de technologies comme un système de mise au point par déplacement du groupe arrière ou un groupe de lentilles flottantes, la distortion varie en amplitude mais aussi en nature selon la distance de prise de vue. Le bel exemple est le Distagon 21mm Zeiss (qui est au demeurant une des optiques les plus exceptionnelle réalisée ces dernières années) : la distortion mesurée le nez sur la mire est un léger coussinet alors qu’à 5 mètres c’est une très légére moustache, un duvet certes mais qui peut occasionner une perte de temps en post production aux fanas de l’assemblage (bien qu’elle puisse être corrigé dans la dernière et excellente version de DXO).
    Je vous conseille vivement la lecture du test du Leica S2 sur revoirfoto :
    http://www.revoirfoto.com/pr/?pg=92&c=4&lg=
    Il est toujours agréable de lire un test qui rappelle les limites du capteur à matrice de Bayer et les problématiques induites de pouvoir séparateur longitudinal ou diagonal.

  18. @cuoresportivo: très intéressant le fait de pouvoir ajouter une puce sur le Samyang 85mm! Aurais-tu plus d’informations pour la commander ? un lien peut-être ?

  19. @ JF
    Non seulement je me suis renseigné mais surtout je les ai utilisé et pratiqué (4 ans pour le 17-40 mm)
    Et mon constat est sans appel :
    Le 20mm 2,8 est complétement dépassé en numérique, un vignettage monstre et une teinte magenta qui prouve que sa formule optique est inadaptée au numérique. A revoir d’urgence ! (mais comme aujourd’hui le marketing Canon a semble t’il décidé de ne plus faire que des renouvellements de série L ou des zoom très grand public je pense qu’on peut attendre encore longtemps le renouvellement des 24/2,8, 35/2, 28/1,8, 50/1,4 et 85/1,8 dont certains ne sont toujours pas USM !)
    Le 16-35 v1 (et pire encore le 17-35 avant) n’a jamais cassé des briques, et même si la v2 est en nette progrés elle est bien inférieur au 12-24 de Nikon.
    Le 17-40 est acceptable vu son prix mais que ce soit sur mes eos 20/40/5 il est piqué au centre mais terriblement mou sur les bords…
    Bref comme tous les grand angulaire Canon (sauf le 24/1,4 L) c’est mou sur les bord…
    Par contre chez Canon les 24-70, 24-105 et 70-200 sont des tueries.
    Donc oui Canon est plus à l’aise sur les moyennes et longues focales que sur les courtes.
    Certes il doit être plus difficile de concevoir des grand angulaires mais force est de constater que Nikon s’en sort quand même beaucoup mieux.

  20. Je suis plus ou moins d’accord (d’accord sur certaines optiques fixes un peu anciennes)… Mais pas d’accord sur le 50 mm f/1.4 (j’en ai un et j’en suis content).
    Et tu oublie de signaler que Canon a récemment sorti de très belles optiques fixes (le 14 mm f/2.8, le 24 mm f/1.4 et le 35 mm f/1.4… Une fois que tu a ces trois là : est-il besoin d’un 20 mm ? Il suffit de mettre le 14 sur un capteur APS-C… et si tu veux un 38 mm, tu met le 24 sur un petit capteur).
    Je pense que la majorité des pro on plus besoin d’un excellent zoom grand angle que des optiques fixes intermédiaires (entre les 14, 24 et 35mm). Par contre proposer quelques solutions Pancake à prix serré serait bienvenu (d’ou l’intéret du Voitlanger 20 mm et 40 mm)…
    Il est vrai que le récent 12-24 mm Nikkor est une merveille (mais à un prix professionnel 1700 € au mieux sur le net) ! Il faut rappeler que juste avant la sortie de cet objectif (il y a un plus ou moin an environ), Nikon ne proposait pas grand chose de bien en zoom grand angle (c’était vraiment le désert, alors que chez Canon on avait au moins le choix entre 16-35 mm et 17-40 mm en fonction de son budget)
    OK, le 16-35mm V1 vignettait beaucoup (je le sais car je l’ai énormément utilisé), mais au moins on pouvait travailler au zoom car le vignettage se corrige… (contrairement à l’absence totale d’objectif qui est plus difficile à corriger logiciellement ;-)
    J’ai toujours pensé que « mieux vaut faire une photo un peu molle sur les bords, que pas de photo du tout, faute de disposer de la focale adaptée (ou du recule et du temps d’ajuster son cadrage)… Dans l’urgence de l’action : les zoom permettent souvent de réussir des cadrages impossibles avec une optique fixe.
    Heureusement Nikon s’est récemment penché sur ce problème avec l’étonnant 12-24 mm et le dernier :  » AF-S VR 16-35 mm f/4 : l’optique qui manquait tant à Nikon  » Mais cet objectif reste coûteux : annoncé à 1319 € tout de même !
    http://www.macandphoto.com/2010/02/16_35_nikkor.html
    Rappelons qu’on trouve le Canon EF 17-40 mm f/4 L USM pour seulement 787 € sur le net. Ce rapport qualité / prix est quasi imbattable (sauf chez Sigma peut-être, mais je n’ai pas vraiment vérifié et je ne suis pas un grand fan de Sigma en général…)
    Donc quand tu écris :  » Certes il doit être plus difficile de concevoir des grand angulaires mais force est de constater que Nikon s’en sort quand même beaucoup mieux. « … et bien je nuancerais un peu ! La qualité OK, mais à un prix conséquent que beaucoup ne s’offriront jamais… Autrement dit : le Canon EF 17-40 mm f/4 L USM pour seulement 787 € reste une solution excellente.

Leave A Reply