web analytics

Les billets sponsorisés finiront par tuer les blogs

12
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Vous savez tout le mal que je pense des publi rédactionnels sur les blogs (relire ceci par exemple : Les blogueurs sponsorisés contraints à la transparence aux USA)… Et vous êtes très nombreux à partager la même désillusion, lorsque vous découvrez un blog autrefois passionnant, se vendre au plus offrant ! Parfois en oubliant de signaler qu’il s’agit de publi rédactionnel. Oui, même en ce mois d’octobre 2008, certains se laissent aller à ce genre de pratiques, que l’on peut assimiler à de la trahison pure et simple des lecteurs… 

N’y revenons pas, car il y a aussi quelques raison de rester optimistes par ailleurs. Je vous invite toutefois à lire ce soir, le coup de gueule de Gonzague Dambricourt : Un petit billet contre un gros chèque.

Il est important je crois, de relayer ce genre de débats sur vos propres blog. L’enjeu est tout simplement la crédibilité future de ce qu’on nomme prétentieusement la « blogosphère » (mais je n’ai pas trouvé un autre mot). Les blogueurs sponsorisés d’aujourd’hui, sont un peu comme les industriels pollueurs d’hier (et d’aujourd’hui) : après eux le déluge ! N’hésitez pas, à dénoncer ces campagnes d’intoxication « publi rédactionnelles » tant qu’il n’est pas trop tard (si nous étions très nombreux à le faire, peut-être deviendront elles contre-productives ? Oui, je sais : on peut rêver…). Car il sera peut-être trop tard un jour. Le jour ou – grâce à ces blogueurs inconscients – plus personne ne croira plus rien de ce qui se lira sur le Net.

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

12 commentaires

  1. Pour moi le publi rédactionnel sponsorisé revient tout simplement à scier la branche sur laquelle ces « pseudo blogueurs » sont assis.
    Ils se foutent totalement de leurs lecteurs puisqu’il se servent principalement de leurs blogs pour gagner de l’argent hormis faire de la pub pour celui qui glisse le petit bakchich. je trouve assez pathétique quand même rajoute un point supplémentaire montrant que les gens sont vraiment pris pour des cons ainsi que des moutons.

  2. oui, c’est honteux effectivement… Mais je dirais que c’est la conséquence d’une ignorance et d’un amateurisme tiotal (c’est le propre des blogs qui sont écrit par des gens qui n’ont jamais reçu la moindre information sur ce que peut-être la déontologie journalistique).
    Un bloger c’est un peu comme si vous et moi étions lancés dans les cuisines du Ritz pour préparer le dîner ! Des moyens fantastiques mis à la disposition d’un débutant : ça peut donner le meilleur (parfois) et le pire (souvent).
    cela fera que les choses vont se calmer d’elles-même, les amateurs en question se décourageront vite… Et c’est sur la longueur que les blogers tallentueux et les journalistes (les vrais), feront la différence

  3. Ne t’inquiètes pas Jean François. Les lecteurs se rendent vite compte quand l’auteur est objectif ou non. Que la cause de la non objectivité soit un bon gros chèque ou simplement une préférence personnelle.
    Après, le lecteur averti saura faire abstarction des préférences de l’auteur pour ne prendre que le bon, si la qualité est suffisante. Ou en cas contraire il ira voir ailleurs…
    Honnêtement, la pub mercantile n’est pas un si gros problème. La manipulation des cerveaux concernant la politique ou la démocratie me soucie plus. Je ne suis pas sûr que dans ce domaine la presse papier fasse son travail correctement ce jours ci. Mais c’est un autre sujet….

  4. « Car il sera peut-être trop tard un jour. Le jour ou […] plus personne ne croira plus rien de ce qui se lira sur le Net. »
    Mais c’est déjà le cas, non ? Et ce n’est pas à cause des billets de blog rémunérés, dont le phénomène est relativement récent. C’est un état général. Il suffit de voir, sur n’importe quel site d’information, les commentaires postés par les lecteurs en réactions aux articles. La majorité sont des contestations, des remises en question, des condamnations de ce que l’auteur a écrit dans l’article (d’ailleurs je me rends compte que je suis en train de reproduire le phénomène avec mon commentaire :)
    Enfin de mon côté, je n’ai pas attendu le phénomène du publi-reportage sur les blogs pour prendre du recul sur ce que je lis sur l’Internet.

  5. Oui Sylvain, assez d’accord. Mais justement les blog ont fait souffler un vent de fraicheur et de nouveauté sur le net ! Un vent d’authenticité et de parole libre…
    Il serait dommage que cela s’arrête aussi vite.

  6. Merci en tout cas !
    Je résume mon avis en disant que c’est surtout le manque de transparence qui casse tout
    (PS il faut vraiment ce plugin d’inscription aux commentaires ici ^_^)

  7. la « tenaille française »
    Les deux « mors » de la tenaille ?
    1- La missérochiasse, la victimisation tout azimut => chialer et réclamer subventions, protection, et tout le toin toin
    2- L’arrogance, la corporatisme agressif et centrifuge => reclamer de loi, encore des lois, des « mesures »
    ce qui fait que dans ce p… de pays si vous chialez pas et vous identifiez pas a une minorité de « missérochiasse » ou si vous ne hurlez pas en dénonçant tout un chacun et le reste du monde , point de salut.
    Ainsi on alimente « a grand tuyaux » les deux mors de la tenaille.
    Alors cela donne quoi ?
    – 1/5 qui chiale,chiale, chiale…
    – 1/5 qui hurle et voue au gémonies tout ce qui n’est pas « moi » sans savoir et donner substance a ce fameux « moi », le fin du fin étant de dire NOUS pour s’oblitérer…
    – 1/5 qui n’a pas le luxe ni de hurler, ni de chialer +> ça bosse, subit, et casques les taxe pour les 4/5 restant (faut bien subventionner les chialeurs, et mettre en place ce que reclame les hurleurs).
    – 1/5 qui total « out » +> la famone est est quelque chose qui se déclare qu’une fois profondément installé, ho! l belle « image » crever de faim en chialant/hurlant via son Iphone…
    – 1/5 = qui s’en sort plus ou moins grassement en exploitant les deux mors de la tenaille = pubard, think-thank, marcketeux de l’opinion, Mr Propres techno-mafieux, et j’en passe, mais dans ce 1/5, seul 1/5 s’en sortiront, les autre seront bouffés par leur propres arrogance, vénalité, et rejoindront les chialeurs/hurleur, s’estimant « victimes » de fatalité, et réclameront « toujours plus » de = répression ou d’assistanat selon.
    Et pendant ce temps les blogs…. twito-ego-neu-neux déversent à plein tonneaux.
    Pas besoin de répression, de loi, ou réseau de délation « plus propre que propre » la « neu-neuterie » suffit a l’auto-censure et à la décrébilisation.
    Dommage pour ce qui est en dehors de la tenaille, noyé par le reste.
    Sous cette sois-disante liberté d’expression se cache ce dont n’aurait pas oser rêver les pire de manipulateurs et fou de pouvoirs, même plus besoin d’imposer « brutalement » , la « brutalité » est générée et reclamer par le « libertaire »
    un « rêve » Orwellien…

  8. Séguéla : « Le Net est la plus grande saloperie inventée par les hommes ! »
    c’est un peu comme la la « saloperie de Célne » qui disat pareil pour la télé.
    Un délice pour gourmet de la part de celui qui visqueusement a tout pubardé, et justement précipité les chose en « publi-reportage » et le reste.
    Bref qui mieux qu’une saloperie pour parler de saloperie…
    hihi! on vois le monde a son image Mr Seguela…

  9. Il m’arrive de tester pour mon blog les produits que les fabricants m’envoie, j’essaie toujours de dire ce que j’en pense réellement, bien évidement je ne suis pas rémunéré pour le faire, mais c’est toujours sympa de pouvoir tester en avant première des produits du grand public.
    Maintenant je connais bien le blog de Gonzague, c’est vrai qu’il est toujours impartial avec les produits qu’ils testent. Je peux également comprendre que Korben ou presse citron font polémique pour cette fameuse rémunération de Canal +, maintenant rien n’oblige les lecteurs de lire le billet. Les blogueurs ne sont ni des journalistes ni des sur-hommes.
    Croyez vous qu’un journaliste automobile soit toujours impartial lorsque telle ou telle marque finance un petit séjour à l’étranger pour tester un nouveau modèle de voiture ? Et je ne parle pas des petits cadeaux à côté.
    Ils ont certes fait une erreur en ne précisant pas que le billet était sponsorisé, mais qui n’en fait jamais ?

Leave A Reply