web analytics

Le vrai prix d’un Reflex Expert et de trois bonnes optiques

56
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

C’est en parcourant les conclusions (parfois surprenantes) de quelques mensuels récents, que m’est venue l’idée de calculer le coût réel d’un équipement reflex typique (destiné à un amateur expert ou à un jeune professionnel), sur la base d’un modèle Expert à petit capteur accompagné de trois zooms de bonne qualité couvrant les focales de 10 mm à environ 200 mm…

J’ai pour cela, soigneusement évité de me
baser sur le tarif des fabricants et j’ai (longuement) recherché les
prix pratiqués (en vrai) sur le net et dans certaines boutiques
« physiques ». Voilà ce que ça donne le 19 juillet 2009, pour un Reflex Expert à petit capteur accompagné de trois Zooms Experts (grand-angle, standard et télé). J’ai fait 2 calculs à chaque fois, selon que l’on reste 100% petit capteur, ou que l’on conserve (pour plus tard) la « compatibilité full-frame » :

DEUX CONFIGURATIONS « EXPERT » CHEZ CANON

  • Canon 100% petit capteur : env. 3860 € (+ 700 € pour un second boîtier)
  • Canon « compatible Full-frame » : env. 4000 (+ 2300 € pour un boîtier FF)

DEUX CONFIGURATIONS « EXPERT » CHEZ NIKON

  • Nikon 100% petit capteur : env. 5600 (+ 850 € pour un second boîtier)
  • Nikon « compatible Full-frame » : env. 6750 (+ 2100 € pour un boîtier FF)

DEUX CONFIGURATIONS « EXPERT » CHEZ SONY

  • Sony 100% petit capteur : env. 4980 € (+ 500 € pour un second boîtier)
  • Sony « compatible Full-frame » : env. 6000 € (+ 2300 € pour un boîtier FF

UNE CONFIGURATION « EXPERT » CHEZ PENTAX

  • Pentax 100% petit capteur : env. 3880 (+ 680 € pour un second boîtier)
  • Pas de Pentax « Full-frame » pour le moment.

Avouez que les différences de prix sont frappantes et pourraient remettre en question certains projets d’achats… Vous découvrirez tous les détails de l’addition sur la page suivante et quelques suggestions pour l’alléger un peu.

Remarque en passant, je suis toujours surpris de lire certains confrères, qui passent beaucoup de temps à tester et décortiquer des boîtiers Experts (sur des dizaines de pages c’est très bien), mais qui ne disent jamais un mot sur les optiques indispensable pour les exploiter… Et surtout, qui oublient totalement de parler de l’addition finale (parfois salée) ! Rarement les journalistes se mettent à la place du photographe Expert décidé à investir « raisonnablement » dans un système reflex accompagné de deux ou trois optiques cohérentes.

Par ailleurs, les mensuels oublient souvent d’indiquer les prix
réellement pratiqués en boutiques après la remise qui se négocie
systématiquement… Voilà qui serait pourtant réellement utile aux lecteurs. Malheureusement, les conseilleurs sont rarement les payeurs !

Ne choisissez pas un reflex. Choisissez vos optiques et trouvez le reflex ensuite

Un système reflex doit « durer » plusieurs années (de 5 à 15 ans selon les cas) et offrir des possibilité d’extension suffisantes grâce à une gamme d’optiques fixes et de zoom accessibles financièrement (sans quoi le reflex restera orphelin) et suffisamment variées… Je ne vois pas l’intérêt d’opter pour un reflex
expert, s’il n’est pas accompagné d’une ou deux optiques
complémentaires (mon Guide des reflex 2008 vous sera utile pour les choisir, même si certains modèles ont évolué. Relisez également le Comparatif Canon EOS 40D vs Nikon D300 à ce propos).

Voilà pourquoi je recommande toujours aux étudiants en photo de choisir d’abord les 2 ou 3 optiques qui les intéressent en fonctions du type de photos qu’ils désirent réaliser (pour un reporter polyvalent on échappe pas à la trilogie des 3 zoom pro habituels)… Puis ensuite seulement de choisir le reflex adapté au besoins de cette gamme optique. Financièrement parlant, la priorité doit être accordées aux optiques bien évidement (ce qu’oublient la plupart des « Geeks » obsédés par les caractéristiques techniques des boîtiers).

Tester des réflex pour déclarer quel est le meilleur, ne sert à rien ( ! ) si l’on oublie d’annoncer le coût total des optiques indispensables pour exploiter leurs fantastiques performances ! C’est comme budgéter l’achat d’une voiture en oubliant l’essence, l’assurance, le parking, les éventuelles réparations, amendes…

Autre point à prendre en compte avant d’opter pour un système, les capteurs de 12 à 15 Mpix ne peuvent plus se contenter d’optiques approximatives et le plus souvent les optiques livrées en kit sont très insuffisantes pour les exploiter (au hasard, l’EF-S 17-85 mm f/4-5,6 IS vendu avec l’EOS 50D qui ne lui fait pas honneur). Les photographes exigeants devront donc impérativement éviter les optiques en kit, ils se tourneront vers des optiques plus ambitieuses… Voilà pourquoi dans mon étude, j’ai systématiquement disqualifié les optiques ouvrant à plus de f/4.5 et privilégié les optiques « sérieuses » entre 700 et 1400 €, du moins lorsque c’était possible…

Les prix que j’ai référencé sont une moyenne des prix les plus bas observés sur Kelkoo.fr et chez certains vendeurs (boutique et net) notamment : Digit-Photo.com, Europe photo-ciné, Photo St Charles à Paris ainsi que Muller Photo Service à Toulon (désolé pour ceux que j’ai visité sans les citer, ils sont nombreux). Ce fut un long travail qui m’a demandé plusieurs heures de vérification. N’hésitez pas à vérifier les prix chez votre revendeur habituel et à les communiquer en commentaires, vous aurez peut-être trouvé moins cher que moi.

Exactement comme le feraient de nombreux photographes bien informés, j’ai donc sélectionné des équipements aussi standards que possible, comprenant un reflex Expert à petit capteur et trois zooms de bonne qualité (qui me semblent être le minimum vital pour exploiter des capteurs de 12 à 15 Mpix).

Combien pour un second boîtier de secours ou de voyage ?

J’ai ensuite ajouté en option, le coût d’un second boîtier de secours ou de voyage. Car la plupart des experts apprécient (comme les pros)
la sécurité et le confort d’un second boîtier complémentaire, moins coûteux, plus petit et
plus léger que leur boîtier principal. Attention, ce second boîtier ne doit
pas être trop « minable » par rapport au boîtier principal, sinon il ne sert à rien et l’on n’ose jamais l’utiliser.

Combien pour rester compatible full-frame ?

J’ai ensuite étudié une seconde situation très classique : le souhait d’acheter (à terme) un reflex Full-frame (souvent dans ce cas, le second boîtier deviendra le principal)… J’ai pour cela étudié le coût minimal pour que les trois optiques restent compatibles
Full-frame. Même si un passionné n’achète pas un boîtier Full-frame immédiatement, il préférera autant que possible conserver cette possibilité (et acheter son reflex Full-frame 10 à 20 mois plus tard). Car effectivement, il serait impensable en 2009 de ne pas
envisager de passer « un jour » au full-frame. Votre gamme optique doit donc anticiper cette évolution possible… Relisez
notre grand comparatif des reflex full-frame, si vous n’êtes pas convaincu.

Voilà pourquoi j’ai tout simplement omis d’étudier les marques qui ne proposent pas de Reflex full frame (à l’exception de Pentax car on espère encore un Pentax Full-frame, sans trop y croire). J’ai aussi laissé tomber Olympus, qui propose pourtant de bon petits reflex très sympathiques (relire ceci), considérant que le capteur 4/3 ne pourra plus monter beaucoup en définition à cause de sa taille et de son format peu apprécié des professionnels… Pourtant fichtre que le Micro 4/3 est séduisant !

Car le full-frame fait la différence…

Cela pourra paraître brutal, mais sans langue de bois j’estime qu’en 2009 les marques faisant l’impasse sur le Full-Frame ne peuvent plus raisonnablement rester un choix potentiel pour les utilisateurs experts ou professionnels. Car le full-frame « fait la différence », on le sait bien en fréquentant le monde professionnel qui l’a adopté à une écrasante majorité. J’ai d’ailleurs été assez surpris de constater que plus des 3/4 des étudiants de l’école SPEOS (ou j’ai fait une intervention sur le workflow récemment), étaient équipés de reflex Full-frame (une majorité d’EOS 5D Mk2 et quelques D700).

Voilà. Les commentaires sont ouverts et je devine qu’ils seront passionnés. C’est maintenant parti pour « une addition vérité » sur le coût réel d’un système reflex Expert :


DEUX CONFIGURATIONS « EXPERT » CHEZ CANON

Canon 100% petit capteur : environ 3860 € (+ 700 € pour un second boîtier).

  • Reflex Expert petit capteur : Canon EOS 50D, 960 € (relire ceci).
  • Zoom Grand angle : Canon EF-S 10-22 mm f/3.5-4.5 USM, 760 €.
  • Zoom Trans standard : Canon EF-S 17-55 mm f/2.8 IS USM, 980 €.
  • Zoom Télé : Canon EF 70-200 mm f/4 L IS USM, 1160 €.

En option, un second Reflex : Canon EOS 500D (lire ici), environ 700€ (à noter qu’un EOS 450D est encore moins cher et fait presque aussi bien).


Canon « compatible Full-frame » :
environ 4000 (+ 2300 € pour un boîtier FF).

  • Reflex Expert petit capteur : Canon EOS 50D, 960 €.
  • Zoom Grand angle : Canon EF 17-40 mm f/4 L USM, 780 €.
  • Zoom Trans standard : Canon EF 24-105 mm f/4 L IS USM, 1100 €.
  • Zoom Télé : Canon EF 70-200 mm f/4 L IS USM, 1160 €.

En option, Reflex Full-frame : Canon EOS 5D Mark II (présenté en détail ici), environ 2300 € (à noter que si vous prenez le kit EOS 5D Mk2 + EF 24-105 mm f/4 L IS USM, vous faites une économie).

Analyse :  eu égard à la qualité des optiques sélectionnées, les prix sont vraiment intéressants chez Canon. Notamment les quatre optiques Série L (compatibles full-frame) ouvrant à f/4 constant, que l’on ne trouve que chez Canon et que je vous recommande fichtrement. Ceux qui auraient vraiment besoin d’une plus grande ouverture pourront se tourner vers leurs versions f/2.8 qui sont plus coûteuse, mais restent néanmoins plus accessible que leur équivalents chez Nikon. Si vous tenez absolument à la grande ouverture, pensez aussi au Sigma 70-200 mm F2,8 II APO DG EX HSM Macro qui est très intéressant à environ 800 €.

Enfin, si vous avez un budget vraiment serré, il est aussi possible de remplacer le boîtier expert EOS 50D par son ancêtre l’EOS 40D de 10 Mpix (si vous le trouvez) qui reste intéressant à 650 €… Mais si vous n’avez pas besoin des rafales à 6,5 images/sec, préfèrez le petit EOS 500D de 15 Mpix, qui n’a pas grand chose à envier à ses grand frères… C’est une bombe !


DEUX CONFIGURATIONS « EXPERT » CHEZ NIKON

Nikon 100% petit capteur : environ 5600 (+ 850 € pour un second boîtier).

  • Reflex Expert petit capteur : Nikon D300, 1350 €.
  • Zoom Grand angle : Nikon AF-S DX 10-24 mm F 3.5-4.5 G ED, 870 €.
  • Zoom Trans standard : Nikon AFS-DX 17-55 mm F 2.8 G IF-ED, 1300 €.
  • Zoom Télé : Nikon AF-S VR 70-200 mm F 2.8 G IF-ED, 2080 €.

En option, second Reflex : Nikon D90 (relire ceci), environ 850 €.


Nikon
« compatible Full-frame » : environ 6750 (+ 2100 € pour un boîtier FF).

  • Reflex Expert petit capteur : Nikon D300, 1320 €.
  • Zoom Grand angle : Nikon AF-S 14-24 mm f 2.8 G ED, 1700 €.
  • Zoom Trans standard : Nikon AF-S 24-70 mm f 2.8 G ED, 1650 €.
  • Zoom Télé : Nikon AF-S VR 70-200 mm F 2.8 G IF-ED, 2080 €.

En option, Reflex Full-frame : le superbe Nikon D700 (présenté en détail ici), environ 2100 €.

Analyse : on adore le D300, tout autant que le D90 et le D700 qui offrent plus d’options de personnalisation avancés que les Canon et un AF plus ambitieux. Malheureusement chez Nikon on ne trouve pas d’optiques intermédiaires ouvrant à f/4 constant (à l’image des 4 modèles proposés par Canon) et c’est vraiment dommage car le budget explose rapidement…

La seule solution sera de se tourner vers Sigma pour amortir un peu le coût final. Par exemple en optant pour un SIGMA 70-200 mm F2,8 II APO DG EX HSM Macro Nikon D que l’on trouve aux alentours de 800 €… Cette concession permet de descendre la facture globale de 1300 €. Mais même ainsi, un équipement Nikon complet reste beaucoup plus cher que chez Canon, faute d’offres intermédiaires. Si vous hésitez relisez absolument le grand Comparatif Canon EOS 40D vs Nikon D300).


DEUX CONFIGURATIONS « EXPERT » CHEZ SONY

Sony 100% petit capteur : environ 4980 € (+ 500 € pour un second boîtier).

  • Reflex Expert petit capteur : Sony Alpha 700, 780 €.
  • Zoom Grand angle : Sony 11-18 mm f/4.5-5.6 DT, 680 €.
  • Zoom Trans standard : Sony 24-70 mm f/2,8 ZA SSM Carl Zeiss, 1760 €.
  • Zoom Télé : Sony AF 70-200 mm f/2,8G, 1760 €.

En option, second Reflex : Sony Alpha 230, environ 500 € (j’ai choisi l’entrée de gamme car les deux modèles du dessus soufrent d’un viseur trop étroit).


Sony
« compatible Full-frame » : environ 6000 € (+ 2300 € pour un boîtier FF).

  • Reflex Expert petit capteur : Sony Alpha 700, 780 €.
  • Zoom Grand angle : Carl Zeiss Vario Sonnar 16-35 mm f/2.8 SSM, 1700 €.
  • Zoom Transstandard : Carl Zeiss Vario Sonnar 24-70 mm f/2,8 ZA SSM, 1760 €
  • Zoom Télé : Sony AF 70-200 mm f/2,8 G D SSM, 1760 €.

En option, Reflex Full-frame : Sony Alpha 900 (présenté en détail ici), environ 2300. Une très belle bête…

Analyse : Pas facile de monter une gamme cohérente en petit capteurs. Un 17-55 mm f/2.8 ou f/4 performant et accessible (autour de 900 €) fait cruellement défaut… Impossible également pour un photographe ambitieux de se contenter du modeste 70-300 f/4.5-5.6 G SSM (que les amateurs trouveront aux alentours de 800 €). Certes les Zeiss sont superbes, mais ils ne sont pas à la portée de tous. La gamme est donc incomplète et il est difficile de faire baisser la
facture…

La seule solution acceptable est d’adopter le Sigma 70-200 mm F2,8 II APO DG EX HSM Macro Sony (environ 800 €), qui permet de faire baisser la facture globale de 960 €. Mais même avec cette concession, la solution Canon reste moins cher, tout en offrant des caractéristiques plus modernes et des performances très supérieures (l’Alpha 700 a tout de même beaucoup vieilli, vivement son remplaçant).


UNE CONFIGURATION « EXPERT » CHEZ PENTAX

Pentax 100% petit capteur : environ 3880 (+ 680 € pour un second boîtier).

  • Reflex Expert petit capteur : Pentax K7, 1300 €.
  • Zoom Grand angle : Pentax DA 12-24 mm F 4 SMC, 780 €.
  • Zoom Trans standard : Pentax 17-70 mm F/4 AL (IF) SDM SMC DA, 600 €.
  • Zoom Télé : Pentax smc DA 60-250 mm F/4 ED (IF) SDM, 1200 €.

En option, second Reflex : Pentax K20D, environ 680.


Pentax
« compatible Full-frame » : rien malheureusement (pour le moment). 

Analyse : le nouveau Pentax K7D est très intéressant et se rapproche beaucoup du Nikon D300… D’autant que Pentax offre (un peu comme Canon) trois optiques ouvrant à f/4 constant, ce qui permet de limiter les dépenses tout en garantissant une certaine qualité optique (mention spéciale pour le  Pentax smc DA 60-250 mm F/4 ED IF SDM, qui est offre un range élevé pour environ 1200 €).

Malheureusement, ces optiques DA sont incompatibles avec un futur Full-frame éventuel, ce qui limite leur ambition. Il n’y a d’ailleurs toujours aucun signe de full-frame à l’horizon, ce qui probablement réfrénera les ardeurs de beaucoup… Pentax s’est-il engagé sur une voie sans issue ?

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

56 commentaires

  1. Le Full-Frame est un leurre .
    Pur instrument de la Société Marchande , qui , comme pour l’informatique et ses Ghz, nous fait jouer « a qui a la plus Grosse » !
    (Nous avons pourtant tous vu l’impasse des pentium IV sur ce sujet …)
    Le 35mm était un format video, qui est passé par hasard et économie , au monde de la photo .
    C’était il y a bien longtemps … la Préhistoire…
    De nos jours , prôner ce format , alors même que nos fabriquants nous ont déjà contraint depuis bien longtemps à quitter nos « vieux cailloux » pour de l’APS-C/H , n’a rien d’artistique : c’est du pur Business !
    Les capteurs font , et feront encore , des progrès quotidiens constants et impressionnants !!
    Et ce, que les photosites soient étendus sur 24×36 mm ou moins !
    Dans quelques années, les capteurs APS surpasseront nos 35mm actuels, a coup sûr !
    C’est bien là, la nature même de notre « Technologie » !
    Dans ce cas là , alors pourquoi ne pas encenser dès à présent un capteur numérique moyen format : oui , passons tous au moyen format style Hasselblad !
    Non?
    Maintenir le 24x36mm est un non-sens !
    Faire ainsi , c’est ne pas profiter de l’occasion , de cette « feuille blanche numérique », pour se libérer de ses impératifs poussiéreux , qui imposent un encombrement minimum , des optiques couteuses et volumineuses, et qui figent la conception de nos boitiers a tout jamais !
    La grosseur du Photosite améliorera toujours sa sensibilité vis à vis d’un photosite plus petit au même moment , certes , mais dans l’absolu , sur plus long terme : ce n’est que ruine .
    Repartir de Zéro , jouer sur l’ergonomie , la qualité de visée, la compacité , créer de nouvelles convergences : tout ceci est bien plus important !
    Dans l’ére du temps , tout simplement .
    La tentative (risquée) du (Micro) 4/3 , est par exemple , plus novatrice , plus « noble ».
    A quand , d’autres challengers ?
    Pentax peut -être ?
    De plus, acquérir de coûteuses optiques en APS , en envisageant leur utilisation future avec un 35 mm : c’est dépenser beaucoup pour une optique qui sera toujours brider sur un format ou un autre !
    Les rayons lumineux ne s’adaptent pas à 2 formats !
    Ils sont « tronqués » !
    Ou bien le capteur est « inondé » de rayons sur un diamètre supérieur au sien : et donc , l’optique n’est pas à « son plein régime » , on perd en Piqué ! Seul le centre de l’optique est utilisé.
    Ou alors , c’est ‘l’inverse » , et alors, le capteur 35mm ne sera pas convenablement éclairé : l’incidence des rayons sera mauvaise : des rayons « obliques » altèreront l’image .
    Bref , pour conclure, 35mm : BOF !
    Que les fabriquants nous fassent faire des économies , en continuant à améliorer leur APS-C/H , et en offrant la tropicalisation , et des visées 100% HP dignes de ce nom à tous !
    … ou bien en proposant une visée « Reflex » (ou comme) électronique de type OLEd peut être ? avec 100% de couverture et une dynamique similaire à l’optique …?
    Qu’en pensez vous ?

  2. Toi tu devrais (re)lire l’article de JF sur la montée des méga pixels et sa limite prochaine pour les petits capteurs :)

  3. De plus, pourquoi prôner un seul format ? pourquoi avoir une vision étriquée ?
    Combien de fois il faudra le répéter.. Ces formats ne sont pas et n’ont jamais été concurrents, ils sont absoluments et parfaitements complémentaires !
    C’est tout l’intérêt de ces formats justement. Si c’est pour revenir à un seul format « tout public » ce serait justement un retour en arrière..
    Je te conseille vivement de faire l’acquisition de quelques livres sur les reflex numérique et leurs fonctionnements.
    Bonne chance dans ta quête :-)

  4. Dernière chose, ce serait débile de laisser tomber le format 24-36, tout le monde n’a pas besoin de coefficient multiplicateur ! le format 24-36 est la base, le format APS-C et APS-H ne sont que des crops.
    je te cite :
    « Bref , pour conclure, 35mm : BOF ! »
    Quelle conclusion :>
    Un capteur 24×36 est plus de 2,5 fois plus grand qu’un APS-C tente de réfléchir à l’intérêt et aux bénéfices que cela apporte.

  5. Mais les capteurs APS-C dépasse DEJA ( ! ) les films argentiques mon cher MacManiak…
    Il y aura toujours des gens qui apprécient d’avoir plus de pixels. Les full frame feront doucement concurence aux dos numériques !

  6. Comment dire le procédé de comparaison est assez malhonnête : Proposer des configarations matériels notamment sur le télé-zoom en prenant du Canon a f4 et les autres a f2.8 pour un prix évidement bien supérieur…
    Idem prendre le 24-70 sony dans la config expert petit format est un non-sens. Le trans-standard expert en aps-c c’est le CZ 16-80 qui fait 1.000 € de moins…
    Encore plus flagrant comparez le 18-55 canon avec le 24-70 Nikon, il aurait fallu comparer avec le même chez Canon mais la encore le prix n’est plus le même et cela n’aurait pas cadré avec le résultat espéré…
    Bref quand un comparatif est fait avec une telle mauvaise foi, il semble compliqué de rester 100% crédible comme vous l’annoncez… par contre 100% Canon assurément !

  7. Oui bien sur que les capteurs APSC feront des progrès dans les années à venir !
    Mais ces même progrès profiteront également au capteurs 24×36 et moyen format.
    Alors certe, il est probable que l’APSC de demain pourra concurrencer le Phase One d’aujourd’hui mais dans le même temps…ce dernier aura lui aussi fait des progrès spectaculaires !
    ;-)

  8. Fred quelque chose t’a échappé…
    le problème est justement que ces optiques n’existent pas ! ! ! Et c’est exactement ce que veut montrer cet article… qui n’est pas un comparatif, mais un état du marché.
    J’aurais préféré comparer les mêmes optiques dans toutes les marques. Mais elles n’existent pas, j’ai donc tenté à chaque fois de faire le choix le plus cohérent.
    Comment dire… Mets toi dans la situation d’un photographe qui à entre 4000 et 6000 euros à investir dans son matos professionnel… (et qui veut le maximum pour cette somme là – en d’autre termes le meilleur rapport qualité / prix).
    Le but est de trouver pour chaque marque les optiques permettant de couvrir au mieux les focales entre 10 et 200 mm.
    Il est evident que le 70-200mm f/4 de Canon a un meilleur rapport qualité prix que la même optique en f/2.8 de la même marque. Mais en l’absence de 70-200 mm f/4, je suis bien obligé de prendre ce que propose le constructeur.
    J’ai tenté à chaque fois le meilleur choix, tout en conservant une qualité suffisante (en évitant les mauvaises optiques comme celles proposée en kit) et en évitant autant que possible les focales à plus de 2000 € (c’est déraisonnable)…
    Il est malheureusement des marques qui ne proposent pas de solution : j’appelle cela un trou dans la gamme. ET il me semble important de le mettre en évidence…
    Sachant qu’un pro doit impérativement couvrir les focales de 10 à 200 mm (des années de reportage me l’ont démontré).

  9. (Je faisais référence au Moyen-Format Numérique , pas à l’Argentique …)
    Non, désolé , avoir un Capteur 2,5 fois plus grand ne signifie rien de particulier pour moi !
    Désolé !
    … et je ne suis pas certain qu’un Newton , Doisneau , ou Arthus Bertrand , etc… , se soient passionnés, avant de réaliser un de leurs clichés, par le fait d’avoir une pellicule ou un capteur (selon l’epoque) 2,5 fois plus grand !!
    ;-)
    Après , vous savez , nous sommes encore en Démocratie … chacun est libre de se faire plaisir avec des capteurs de plus en plus gros !
    ;-)
    Et oui , effectivement , a chaque progrès sur les photosites , l’écart de sensibilité restera le même entre du APS et du 35mm !
    … mais vous verrez que bien rapidement , le maillon faible sera la propreté du Duo Capteur/ Optique , ou encore la résolution de l’objectif !
    … vous verrez …
    … et alors , nous chercherons à nouveau à justifier l’intérêt d’un Gros Capteur !
    Nos CCd et Cmos ne sont qu’électronique : et dans ce domaine , les 50 dernières années ont démontrées la futilité du « GROS » …
    Après , vous savez j’ai rien contre un D700 …
    lol

  10. Ok, tu persistes et signe donc :)
    Je te cite : « … et je ne suis pas certain qu’un Newton , Doisneau , ou Arthus Bertrand , etc… , se soient passionnés, avant de réaliser un de leurs clichés, par le fait d’avoir une pellicule ou un capteur (selon l’epoque) 2,5 fois plus grand !! »
    Ah oui ? alors pourquoi des photographes comme arthus bertrand et james nachtwey pour ne citer qu’eux ne travaillent qu’au Canon 1DS mark II et III en 2009 ??
    Pourquoi ne travaillent il pas avec un compact à 100 euros, pourquoi n’utilisent il pas un 50D ??
    En tout cas, malgré ton obstination à vouloir nier l’évidence, les capteurs FF se démocratiseront de plus en plus, peu importe la marque, et laisse moi te dire une chose, j’en suis plus que ravi ! :D

  11. Le f4 constant n’existe pas en Sony certes mais à la place il y a les transtandards suivants : le Sony Zeiss 16-80mm f3.5/4.5 pour aps-c et le 24-105mm f3.5/4.5 pour le FF et a de pareilles ouvertures ça vaut largement un f4 constant…
    Alors au lieu de comparer des choux et des carottes…
    Si le but de ce comparatif (car s’en est un) est de démontrer que la gamme Canon est la plus étendue, nul besoin de faire un comparatif de prix la chose est entendue. Maintenant comparons à matériel équivalent combien ça coûte…
    Comme tu le suggère je me mets dans la peau d’un pro qui a entre 4.000 et 6.000 a investir :
    Petit comparo vite fait : Boitiers FF avec des focales pro ouvrant à f2.8 de 24 à 200 mm, prix relevés chez un excellent professionnel réputé pour ses bons prix en boutique à Paris (Photo St Charles) :
    -A900+Zeiss 24/70+70-200ssm = 2179+1729+1629 = 5537 €
    -D700+24/70+70-200VR = 2119+1659+2149 = 5927 €
    -5DMkII+24/70USM(sans stab)+70/200IS/USM = 2319+1249+1859 = 5427 €
    La fourchette de prix est déjà plus resserrée et Canon ne l’emporte que par la non stabilisation de son 24/70 un moteur IS aurait rajouté facilement 200/300 € au caillou…
    Voilà là c’est déjà plus crédible, non ?

  12. MacManiak, ton analyse est incorrecte car, à mon avis, tu prends le problème à l’envers.
    Le Full Frame n’est pas un leurre, mais a toujours été un but. Aujourd’hui quiconque a pu comparer les résultats d’un FF par rapport à un capteur APS-C/DX ne peut renier les avantages du FF. Et pas seulement en gestion du bruit, où des progrès constants (mais pas sans fin…) font que les petits capteurs essaient de suivre. L’autre avantage est optique : la taille du capteur a un rôle dans la chaine optique (sinon quel serait l’intérêt des moyens formats ?). La profondeur de champ et surtout la transition net/flou est sensiblement meilleure en FF par rapport aux petits capteurs. Et ça c’est fixé par les lois de la physique, de l’optique. Donc la dessus, un petit capteur ne pourra jamais rivaliser avec un FF.
    Ensuite, lorsque tu dis que le FF est un produit marchand, oui biensûr comme tout produit commercial! Mais la notion de « pompe à fric » que tu sous entends n’est pas exacte, pour la raison précédemment évoquée. Et c’est là que tu prends le problème à l’envers : la pompe à fric ce sont tous les petits capteurs sortis avant! A l’époque où les constructeurs ne savaient pas faire de grands capteurs, puis ne savaient pas les faire à des prix compatibles avec le marché. Mais comme il fallait occuper le dit marché, ils ont sortis des produits que l’on pourrait qualifier de « marketing » avec ces fameux petits capteurs. Cela n’a pas été si mauvais que cela, car cela à ouvert d’autres voies dont certaines vont se retrouver dans des impasses et d’autres perdureront en fournissant (pendant combien de temps?) des gammes alternatives, plus compactes et plus abordables.
    Mais je reste persuadé que le FF a toujours été le but initial et le reste a été commercialement créé pour occuper le terrain.

  13. Et puis qui a vu les resultats obtenu avec un phase one comprends le chemin qui reste à parcourir à l’APSC…
    L’argument capteur plus grand = meilleur qualité n’est pas une vaste fumisterie marketing. C’est une réalité.
    Je pense comme beaucoup de gens que l’APSC est un technologie de transition. Mais je ne pensais pas que le tout full frame arriverait si rapidement.
    Alors pour moi la plus grosse fumisterie marketing de ces dernières années c’est d’avoir du racheter des optiques dédié APSC qui ne serviront plus d’ici quelques années…
    Après à chacun de choisir son matériel en fonction de ses priorités et de son budget. A chacun de pratiquer comme il l’entend l’apsc, le ff ou le moyen format.

  14. merci Fred, pour ce complément très intéressant…
    Malheureusement, un 16-80 mm f/3,5-4,5 ne peut avoir les mêmes performances qu’un 17-40 mm f/4 (il faudrait me le prouver dans ce cas).
    Voilà pourquoi je n’ai pas sélectionné cette optique… Je ne me passerais jamais d’un vrai 17-40 mm ou 16-35mm à ouverture contante (attention, ce dernier point est très important à ne pas négliger).
    On peut constater même avec les zoom 16-35 les plus coûteux, que les problèmes sont visible (vignettage déformation, aberrations chromatiques). Alors avec un range plus large (quasiment double), ce sera forcément pire… D’autant que cette optique est trop peu coûteuse pour garantir un résultat pro. Donc désolé : elle est absolument hors concours (dans mon cahier des charges)…
    Ce qui ne l’empêche peut-être pas d’être un bon choix pour un amateur. Mais je me suis fixé le cahier des charges typique du professionnel (un peu fauché) : des optiques très performantes avec un range focal raisonnable (dire qu’il y a encore 10 ou 15 ans je rencontrais pas mal de pro qui refusaient de travailler avec des zoom).
    Ce n’est pas pour rien que les professionnels utilisent dans 90% des cas ces trois optiques standard :
    – 16-35 mm
    – 24-70 mm (ou 24-105 depuis le modèle f/4 de Canon, mais uniquement car il possède une ouverture constante, sinon les pro n’en veulent pas)
    – 70-200 mm
    C’est aussi pour cela que Sony a demandé à Zeiss de combler ce vide dans sa gamme (ce qui a été fait avec brio d’ailleurs)…
    Ce qu’il ressort de cela, c’est que Canon est le seul à proposer une variante plus accessible de sa gamme professionnelle (qui conserve une ouverture constante f/4, et la compatibilité full-frame). Ce qui permet de démocratiser fichtrement le passage au full frame (accessible dès 4000 € dans le cadre de notre cahier des charge avec 3 optiques haut de gamme).
    Un bel exploit technique et même commercial !
    Maintenant je me mets dans la peau de celui qui a entre 4000 et 6000 €… Tu souligne que le prix du Canon EOS 5D Mk2 (5427 €) et du Sony Alpha 900 (5537 €) sont très proches avec deux optiques f/2.8… C’est vrai et c’est une bonne nouvelle. je les rappel ci-dessous (chez photo St Charles) :
    -A900+Zeiss 24/70+70-200ssm = 2179+1729+1629 = 5537 €
    -D700+24/70+70-200VR = 2119+1659+2149 = 5927 €
    -5DMkII+24/70USM(sans stab)+70/200IS/USM = 2319+1249+1859 = 5427 €
    Mais l’énorme différence, c’est que Canon offre – EN PLUS – le choix de la seconde gamme à f/4 (stabilisée)… On peut aussi panacher f/2.8 et f/4. ET dans ce cas voici le total :
    + KIT EOS 5Dmk2+ 24-105 f/4 IS (2990 €)
    + 70-200 f/4 IS (1159)
    = 4149 €
    Soit une économie de 1388 € par rapport à la proposition Sony à f2.8. Qui est la seule possible, car j’ai exclu de notre cahier des charge ce 16-80 au range trop ambitieux (qui trop embrasse mal étreint)
    C’est d’ailleurs pourquoi 80% des acheteurs de 5D Mk2 choisissent le 24-105 mm (stabilisé) ! Car avoir le choix c’est mieux (sans doutes est-il préférable de se contenter de f/4 et de mettre la différence de prix dans un Mac au lieu d’un PC, ect)…
    Il faut en effet bien comprendre qu’au vu des performance en ISO de l’EOS 5D Mk2, l’ouverture f/2.8 n’a plus obligatoire… Donc on a le choix chez Canon, tout en restant en gamme pro. C’est la big différence et le but de cet article…
    Dernière mise au point : je ne suis pas du tout pro Canon. En tant que consommateur, je suis seulement « pro-ma-pomme » que l’on se comprenne bien… Et je recherche le meilleur rapport qualité-prix. Et dans le cas présent je ne peux que constater que Canon propose une solution qui n’existe pas ailleurs…
    En contribuant à faire connaître cette réalité (que d’autres soulignent régulièrement dans la presse et sur le net également), peut-être cela poussera-t-il Nikon et Sony à suivre la même logique ? C’est la seule chose que je souhaite… (et je suis prêt à parier que Sony et Nikon sortiront aussi des gammes à f/4 constant, ils y ont intérêt et les utilisateurs d’Alpha aussi)… Pentax l’a fait aussi mais pas en Full frame malheureusement.
    Car c’est bien la concurrence entre les fabricant qui a toujours fait avancer la photographie et progresser le matériel.

  15. Oui, JF a 200% raison sur ce coup là… D’autant qu’avec des capteurs de 21 et 24 Mpix, il est ridicule d’utiliser des optiques amateurs.
    Les optiques pro sont obligatoires (les serie L à f/2.8 et f/4 chez Canon et les Carl Zeiss f/2.8 chez Sony)…

  16. Je ne comprends pas trop les commentaires négatifs.
    Faut-il toujours que la petite guerre jaune contre rouge viennent foutre du désordre sur un billet qui se veut objectif. D’ailleurs ce dernier ne s’adresse pas forcément aux grands professionnels que vous êtes pour certains.

  17. Je réponds à Vincent qui écrit :  » Bon donc si je comprends bien, l’info n’est pas que Canon est moins cher mais que Canon dispose d’une gamme F/4… Fallait vraiment faire une news ?  »
    … ben oui carrément ça vallait le coup de faire une news ! Fort utile pour bien comprendre que tu peux travailler en full frame avec un EOS 5D Mk2 et que ça coute – beaucoup – moins cher : 1388 € de moins qu’en Sony ! ! ! Je suis allé choisir 2 optiques sur le même site Photo St Charles :
    Canon EOS5D + 24-105mm f/4 IS + 70-200mm f/4 IS = 4149 €
    Chez Nikon : D700 + 24-70 f2.8 (non stabilisé) + 70-200 f2.8 VR = 5927 (malheureusement pas d’autre choix à moins de prendre des optiques Sigma).
    Chez Sony : Alpha 900 + 24-70 f2.8 + 70-200 f2.8 = 5537 (malheureusement pas d’autre choix à moins de prendre des optiques Sigma)
    Oui, je pense que ça vallait le cout de savoir que l’accès au ful frame avec deux zoom coûte 1388 € de plus en Sony. Et 1778 € de plus en Nikon… ET la différence se creuse encore si vous avez besoin d’une troisième optique (zoom grand angle).
    … Vraiment très peu de gens prennent réellement le temps de faire ce calcul (qui d’après JF a demandé plusieurs heures de recherches sur différentes site. je le crois).
    ET je n’ai jamais vu ce type d’adition dans la presse écrite non plus.

  18. l’info est aussi que dans tous les cas Canon est moins cher… Même si l’on ne considère la gamme f/2.8 ultra professionelle, comme Fred l’a démontré :
    -A900+Zeiss 24/70+70-200ssm = 2179+1729+1629 = 5537 €
    -D700+24/70+70-200VR = 2119+1659+2149 = 5927 €
    -5DMkII+24/70USM(sans stab)+70/200IS/USM = 2319+1249+1859 = 5427 €
    moins cher de pas grand chose, mais moins cher quand même. Et la différence se creuse si l’on ajoute ensuite de bonnes optiques fixes complémentaires.

  19. Jean-François dans son post cible deux catégories d’utilisateur : l’amateur expert et le jeune pro qui débute.
    Pour le jeune pro qui débute je comprend tout à fait le choix d’optiques pro qui par leur construction vont supporter une utilisation intensive et ça pendant longtemps, mais ce choix est-il toujours pertinent pour un amateur expert?
    Je m’explique, j’ai eu a ma portée pendant un bon moment pour un Nikon D300 un 17-55 f/2.8, un 16-85 f/3.5-5.6, un 70-200 f/2.8 et un 70-300 f/4.5-5.6 et aujourd’hui, j’ai dans mon équipement le 16-85 et le 70-300.
    En regardant mes photos (et pas en photographiant des mires car je préfère voir des différences plutôt que savoir qu’elles existent) je ne vois pas de différence de qualité de nature à disqualifier les optiques « amateurs » et j’ai même plutôt tendance à trouver que le 16-85 est meilleur que le 17-55.
    Il y a bien sur quelques photos qui n’auraient pas été possibles sans l’ouverture de f/2.8 mais j’ai souvent apprécié la stabilisation du 16-85 que n’a pas le 17-55, la motorisation des optiques amateurs est finalement suffisamment rapide pour suivre les mouvements erratiques de ma fille et surtout mes épaules me sont reconnaissantes du poids que je leur épargne.
    Il y a aussi ce 70-200 qui avec son pare soleil est dans bien des situations trop lourd, trop voyant ou trop agressif pour être l’outil idéal.
    Your mileage may vary comme disent les américains mais pour un amateur expert ça vaut probablement le coût de réfléchir avant de sauter sur des optiques pros en pensant qu’elles vont systématiquement permettre de tirer parti de son boitier.

  20. Je te cite Fred :
     » Le f4 constant n’existe pas en Sony certes mais à la place il y a les transtandards suivants : le Sony Zeiss 16-80mm f3.5/4.5 pour aps-c et le 24-105mm f3.5/4.5 pour le FF et a de pareilles ouvertures ça vaut largement un f4 constant… »
    brrrrr ! ! ! non mais laissez moi rire (rire étouffé, mais rire quand même)
    Franchement et sérieusement ! On ne peut pas comparer les performance d’un Sony 24-105mm f3.5/4.5 D qui coûte 500 € (conçu pour les amateurs) avec celles du Canon 24-105 mm f/4 série L (conçu pour les pro) qui coute plus du double ! ! !
    C’est franchement pas sérieux… Ce Sony 24-105mm f3.5/4.5 D est un objectif amateur qui serait totalement ridicule sur un capteur de 24 Mpix.
    Fred, pourquoi ne pas admettre que Sony ne propose pas d’optiques Expert dans ce range tous simplement ? ? ?

  21. Après ça dépend de son utilisation.
    L’autofocus du 5D2 n’est pas spécialement performant sur les sujets qui bougent ou très sombres. Alors pour avoir un vrai boitier performant reportage/sport, chez Canon, il faut taper dans la série des 1D et là, le coût explose littéralement.
    Alors certe, les zooms 2,8 Nikon sont plus chers que les Canon. Mais un D700 permet de faire des choses que ne peux faire un 5D2…
    Encore une fois à chacun de choisir sa marque et son matériel en fonction de ses besoins.

  22. Greg je suis assez d’accord avec toi sur la question du poids… C’est pour ça que je vais probablement changer mon 24-70 mm f/2.8 pour le 24-105 mm stabilisé (en fait je vais garder les deux).
    Si l’on a pas besoin de compatibilité Full frame le choix est effectivement plus ouvert. Je recommande notamment (chez Canon) :
    Zoom Grand angle : Canon EF-S 10-22 mm f/3.5-4.5 USM, 760 €.
    Zoom Trans standard : Canon EF-S 17-55 mm f/2.8 IS USM, 980 €.
    Mais au dessus, pas d’accord sur la différence qualitative (enfin tout dépend des exigences de chacun évidement : le portrait que je me fais d’un amateur expert a des limites assez floue. Ce sera à chacun de voir en fonction de son exigence) :
    Pour des questions de qualité jamais (vraiment jamais) je ne lâcherais le 70-200 mm au profit d’un 70-300 (optiquement, ce range est toujours très décevant surtout avec des capteurs de 12 à 15 Mpix). Là on sent vraiment une grosse différence qualitative… C’est tellement évident que j’ai justement passé du temps à montrer des exemples d’images à des étudiants pour leur montrer la différence !
    J’ai eu l’occasion de travailler tout un été avec le 18-200 VR Nikon qui est le meilleur dans son domaine. Et bien il s’en sortait assez bien sur un D200 de 10 Mpix… Mais sur un D300 j’ai vraiment des doutes (pas testé assez longtemps)… Et sur un D700 je ne sais pas (car de toutes façons il est incompatible FX).
    Mais franchement après le 18-200, j’étais bien content de reprendre en main un vrai 70-200 mm.
    Ne pas oublier que si l’on désire conserver une compatibilité full frame, cela change totalement la donne ! Avec des capteurs de 21 et 24 Mpix, il faut ABSOLUMENT l’excellence optique (donc adieux les zoom au range important)…
    Si l’on ne peut investir dans de bonnes optiques, mieux vaut rester au petit capteur. Ou il existe de très bonnes solutions EF-S chez Canon et DX Nikon notamment.
    Sans oublier Pentax et ses optiques à f/4 performantes et peu coûteuses (oserais-je dire que le K7 et ses optiques écrabouillent littéralement l’Alpha 700 ? Oui je l’ose… Quelqu’un saura-t-il expliquer le contraire ???? MMmmmm ??? ).
    Il ne faudrait pas oublier Pentax ! ! !

  23. Certainement que oui.
    Le problème étant posé: Pour un pro-fauché, situation qui doit bien arriver à un certain nombre, cette news fait une analyse qui doit prendre un certain temps.
    Faire un état du marché bien plus pertinent que les revues spécialisées qui notent tous les boitiers qui sortent à 95/100 n’est pas simple. Ici on prend en compte aussi la gamme d’objectif.
    Merci donc pour le soin méticuleux de cette analyse, impartiale, de recueil de tous les prix et pour ce merveilleux blog en général.
    Comme le dit Vincent, ce qui est surtout mis en avant, c’est la gamme F4 constant de Canon, qui lui donne un avantage côté prix. Pour enfoncer le clou, on pourrait même citer des focales fixes merveilleuses dans cette gamme L (50mm F1.0, 85mm f1.2), même si Sony vient de loin avec un sublime 135 F1.8.
    Personnellement j’irai même bcp plus loin dans l’analyse boitier + objectifs. Les accessoires autres sont aussi d’une bonne importance pour l’équipement futur. Je pense côté flash notamment, où seul Canon ne gère pas le mode sans fils. De même la compatibilité avec une ancienne gamme optique pré-EOS par exemple, alors que Nikon entretient un parc vieux de 50ans dont certaines formules restent d’actualité.

  24. Arnaud, tu as vraiment testé l’AF du 5D Mk2 ? ?
    Si je suis le premier à dire que l’AF du Nikon est plus performant en sport (grâce au Suivi 3D), celui du Canon EOS 5D mk2 ne s’en sort tout de même pas si mal que ça (y compris dans les coins sombres).
    Quoi qu’il en soit je déconseille les reflex pro comme les EOS 1D et 1Ds… Dépense ridiculement et inutilement élevée !

  25. Excellent article! Les analyses « à la JF », j’aime beaucoup, ça change des articles convenus de certains mag… Après on est pas obligé d’être d’accord bien sur ;-)
    J’ai du faire la même chose il y a quelques mois et j’en ai tiré les mêmes conclusions… Conclusions qui m’ont amenées vers le Canon 50D avec le 24-70 f/2.8, dont je suis très content (malgré le range un poil trop court parfois, mais la luminosité d’un 2.8, c’est le pied!).
    NB : le collimateur central du 50D (40D aussi je crois) est plus précis avec les optiques 2.8 et plus.

  26. Jean-François,
    Je partage ton opinion sur le 18-200 chez Nikon que je possède également (dans un tiroir). Encensé un peu partout, très bien pour faire des photos à regarder sur son écran car très polyvalent mais qui ne permet pas de faire des tirages 13×19″ qu’on a envie de montrer.
    Mon propos est que je pense que le « il faut des optiques pros pour tirer le meilleur parti de votre boitier expert » est souvent vrai mais tient aussi en partie du dogme et on le retrouve souvent dans la presse.
    Quand je lis dans un magazine photo que « pour tirer le meilleur parti de votre EOS 50D investissez dans une optique pro type 24-105L », je pense que manifestement celui qui écrit l’article n’a pas fait l’essai. Un tamron 17-50 f/2.8 est objectivement meilleur (je n’ai pas eu l’occasion d’essayer l’EF-S 17-55) et les photos que l’on peut trouver sur DPReview pour le test du 50D où cet article : http://www.luminous-landscape.com/reviews/cameras/50d.shtml vont dans ce sens là.
    Concernant le 70-300 de chez Nikon, il semble que d’autres justement soient arrivés à la même conclusion : http://www.scottkelby.com/blog/2009/archives/4937 voir « >> Moose on “Nikon’s Best Kept Secret” »
    Mais là aussi je suis d’accord avec toi sur fait que le 70-300 est excellent sur la plage 70-200 mais moins satisfaisant à 300mm
    Lorsqu’on en a la possibilité ça vaut le coup de se faire soi même son opinion car il y a *quelques* optiques non-pro (probablement chez la plupart des fabricants) qui satisferont l’amateur expert, par définition exigent puisqu’il a la stupide habitude de juger ses images à 100% sur lightroom ;-)
    Et bravo pour cet article qui traite de cet aspect quand même assez fondamental qui est passé sous silence dans la presse.

  27. Certainement que oui.
    Le problème étant posé: Pour un pro-fauché, situation qui doit bien arriver à un certain nombre, cette news fait une analyse qui doit prendre un certain temps.
    Faire un état du marché bien plus pertinent que les revues spécialisées qui notent tous les boitiers qui sortent à 95/100 n’est pas simple. Ici on prend en compte aussi la gamme d’objectif.
    Merci donc pour le soin méticuleux de cette analyse, impartiale, de recueil de tous les prix et pour ce merveilleux blog en général.
    Comme le dit Vincent, ce qui est surtout mis en avant, c’est la gamme F4 constant de Canon, qui lui donne un avantage côté prix. Pour enfoncer le clou, on pourrait même citer des focales fixes merveilleuses dans cette gamme L (50mm F1.0, 85mm f1.2), même si Sony vient de loin avec un sublime 135 F1.8.
    Personnellement j’irai même bcp plus loin dans l’analyse boitier + objectifs. Les accessoires autres sont aussi d’une bonne importance pour l’équipement futur. Je pense côté flash notamment, où seul Canon ne gère pas le mode sans fils. De même la compatibilité avec une ancienne gamme optique pré-EOS par exemple, alors que Nikon entretient un parc vieux de 50ans dont certaines formules restent d’actualité.

  28. Eh bien oui cela méritait une news pour le souligner…
    N’oublions pas que d’autres marques travaillent pour nos portfeuilles ( Sigma/Tamron/Tokina et… c’est tout ?) avec des résultats parfois probants mais le plus souvent en deça des optiques constructeurs.
    Le professionnel qui cherche à assurer se tournera vers les optiques maison au détriment de son budget ( du moins pour le photoreporter ).
    Au vu de la différence entre un 17-55 Nikon et le 18-50 Sigma (en /2.8 constant) tant au plan des performances de focus et de piqué progressif sur le range, le choix est vite fait.
    Et il faut reconnaitre qu’il y a un univers entier entre mon D700 et mon D2X…
    Mais que chacun se justifie pour usage spéficique ( quoique sur le long terme le D700 se révèle surprenant…)

  29. Que dire des Pentax et des Sony, dans ce cas… Les Pentax sont également compatibles avec de très nombreuses optiques anciennes de qualité (c’est même l’un des gros avantages des K20 et K7).
    En réalité, tout est une question de budget, car avec des optiques d’occase on peut descendre beaucoup plus bas…
    Par exemple, les Sony ont pour eux toute l’ancienne gamme Minolta AF, souvent toujours d’actualité sur l’Alpha 700 (c’est moins vrai sur l’Alpha 900). Le célèbre « beercan » (le 70-200 f/4) se trouve pour environ 200 € sur le circuit de l’occase et pique très honorablement sur l’Alpha 700 (son AF est bien boosté par le boîtier). Et comme l’ensemble 70-200 f/4 + Alpha 700 est compact et léger, il est très pratique en photo de rue et en voyage. Enfin, si on n’a pas beaucoup de moyens, on peut toujours s’orienter vers une solution du style 17-35 f/2,8-4 Minolta d’occase (environ 250-300 €) + Tamron 28-75 f/2,8 (environ 330 €) et 50 f/1,7 d’occase (environ 90 €) voire 50 f1,4 (eviron 140 € d’occase) sur l’Alpha 700. Soit, au total, un peu moins de 1000 € d’optiques, rapport qualité-prix vraiment intéressant pour faire ses premières armes ou comme solution d’attente avec une bonne qualité d’image (il n’y a qu’en sport où cette config sera limitée…). En APS-C de toute façon les bords extrême sont croppés donc pas grave si ça ne pique pas à fond sur els bords… Le nouveau firmware améliore énormément la qualité d’image en hauts ISO (c’est comparable au D300), et on trouve l’Alpha 700 dans des boutiques sérieuses à 700 € neufs (avec le cashback Sony). Donc, au total, on pourrait compter 1700 € pour démarrer avec un reflex expert et des optiques correctes, c’est pas mal pour un étudiant, je trouve. Si on a plus de moyens plus tard on pourra alors s’intéresser aux Zeiss + Alpha 900 et revendre ses optiques + Alpha 700 d’occase (même si on les vend pas grand-chose, comme elles ne coûtaient pas bien cher au départ, ce n’est pas un drame et on aura progressé entre temps)… voilà, c’était ma contribution « à deux centimes », comme disent les anglophones…

  30. Faire ses premières armes avec 1000€ d’anciennes optiques d’occasion, oui peut-être pour un étudiant…
    Mais nous ne somme plus beaucoup ici à être étudiants ! Convaincre un client, qui a pris l’habitude de regarder tes images à 100 % sur son écran 24 pouces… Alors là ça ne marche plus du tout, notamment lorsqu’il compare avec ta production celle de tes collègues qui travaillent tous entre 16 et 21 Mpix avec les meilleurs optiques Canon et Nikon du moment.
    Un reflex APS-C doit être sacrement bien armé pour rivaliser avec les images en provenance des capteurs full frame… (et nous travaillons souvent au full-frame). Dans la photothèque d’un pro, il ne doit pas y avoir trop de différence de qualité entre les deux types d’images…
    D’ailleurs j’ai du récemment rechercher des images d’Héliski faites en 2004 avec un EOS 20D de 8 Mpix pour compléter mon reportage récent au 50D de 15 Mpix. Une sacré différence de taille lorsque l’on affiche cote à cote les images à 50%.
    Donc, les exigences techniques des clients ont beaucoup évoluées (en communication et dans la presse aussi), même si le format des journaux ne s’est pas agrandi ! Les clients exigent maintenant de pouvoir recadrer fortement dans les images (mais ils ne payent pas plus cher pour ça au contraire)…
    L’autre jour en feuilletant de vieux exemplaires de GEO (pas si vieux que ça, 2001), j’ai été vraiment frappé par la différence de piqué, avec ce à quoi nous sommes habitué aujourd’hui !
    Par contre ce qui n’a pas beaucoup progressé, ce sont les exigences en terme d’image (je veux dire du point de vue artistique).

  31. Oui, sûrement. Moi je parlais du matériel de base pour un étudiant et je réagissais à ce qu’avait dit la personne précédente sur les optiques Nikon d’occase (à savoir, il y a de bonnes occases chez tous les constructeurs).
    Bon, pour continuer à vendre tes archives à des mags qui zooment à 100 % sur un écran 24 pouces, il y a peut-être une solution : Genuine Fractals. J’ai vu le résultat sur un fichier de 20D qu’il fallait envoyer en 305 dpi à Négatif + pour un tirage en 40×60 cm (Négatif + demande systématiquement 305 dpi…). Résultats évidemment pas égaux au full frame (logique), mais pas du tout ridicules à côté des tirages faits par le même labo à partir de fichiers du 5D Mark II sans Genuine Fractals (à vrai dire, un oeil non averti ne distingue pas les deux. Enfin, tant qu’on ne dépasse pas 400 ISO car il y a aussi la question du bruit…).

  32. Jean-François,
    Le 5D2 est mon boitier principal depuis 7 mois, donc oui j’ai eu le temps de tester son AF…
    Et malheureusement, pour la photo de danse, son AF est insuffisant.
    Mouvement + faible lumière : c’en est trop pour lui…
    Des photographes présents aux shootings, je suis le dernier à encore utiliser ce boitier. Quelques un l’ont utilisé à sa sortie mais maintenant tu ne vois plus que des 1D/DS ou des D300/D700/D3 !
    Autant je suis dithyrambique sur la gamme optique Canon et sur la qualité des images produites par le 5D2, autant je suis déçu par le « recyclage » systématique que fait Canon de son module AF qui n’évolue pas. On voit bien d’ailleurs à l’emplacement des collimateurs latéraux que l’AF du 5D2 (comme celui du 5D) n’est que la greffe d’un module conçu au départ pour l’APSC…
    Donc en fonction de ses besoins, il peut être parfois plus judicieux de prendre un D700 même si les optiques sont plus cher que de devoir hypothéquer sa maison et sa famille pour un 1Ds…

  33. J,ai lu l’article avec intérêt,j’ai suivi un raisonnement similaire,j,ai choisi le 40D en lieu et place du D300 parce que pour des raisons de poids ,d’encombrement et finalement de coût la gamme pro Canon en F4 s’est imposée d’elle même.
    Je n,ai pas choisi le 24-105 IS parce que je voulait le 300 f4 IS mais il sera certainemant installé sur un 5D MK II quand j’en ferai l’acquisition qui est le but ultime de mon achat original.
    Je ne suis pas un pro mais je suis quand même passionné et je voulait ce qu’il y’avait de mieux avec le budget que je m’était imposé.

  34. Merci pour ce comparatif! Intéressant, mais il faut bien insister sur le fait qu’il se limite aux segments experts riches / pros fauchés qui veulent de très bons zooms sans pouvoir s’acheter du f/2.8, et sans taper chez les constructeurs tiers (tient à ce sujet, ils est si mauvais que ça le Sigma 70-200 f/2.8?)
    Je suis en train de faire un comparatif du genre pour mon usage personnel (toujours dur de choisir une marque), axé sur les optiques fixes pour amateur éclairé, et les conclusions sont pour l’instant bien plus nuancées quand à la différence de prix Canon / Nikon.
    Tout dépend du contexte, il ne faut pas se baser la dessus pour clamer haut et fort « Nikon est 30% plus cher que Canon! », malheureusement je pense que certains prendront le raccourci.
    J’espère qu’un jour quelqu’un prendra le temps de faire un comparatif pour chaque segment du marché, ça manque vraiment sur le net! Ça prend un temps monstre à faire, mais ça serait très instructif!

  35. oui, ce serait intéressant sur les optiques fixes aussi…
    Disons que d’un point de vue financier, c’est un segment qui touche tous ceux qui fuient les optiques bas de gamme (moins de 800 €) , mais pour qui les 2000 € des optiques pro restent inaccessibles (ou déraisonnable au égard à la quantité de photo annuelle)…
    Donc il y a pas mal de monde de concerné ! De plus en plus de pro fauchés… Et de plus en plus d’amateurs passionnés !

  36. Appliquons le même raisonnement à un amateur « éclairé ». Ce qui caractérise l’amateur éclairé par rapport à l’amateur expert c’est sa « capacité » à faire des choix économiques parfois au détriment d’une meilleure qualité tout en restant amateur de belles images et de beaux produits. Il se sent moins proche du professionnel (ou semi pro), il a un job qui lui laisse moins de temps pour pratiquer sa passion en dehors des weekends et un budget plus serré donc moins d’exigences en terme de nombres de déclenchement/usure et moins porté à choisir des cailloux pros.
    Tout comme son ami amateur expert il se voit un jour céder aux sirènes du FF même si son choix est moins tranché.
    Déjà que Madame (et oui l’amateur éclairé est un homme qui lu cru !) trouve son boitier bien lourd et ne voit pas l’utilité d’un boitier plus cher et encore plus lourd…Si ses photos ne déchirent pas elle risque de l’accuser de dilapider l’argent du foyer (en fait c’est déjà le cas depuis son passage du compact au reflex).
    Pour je ne sais quelles obscures raisons il va limiter son choix de boitier a Nikon versus Canon (sans doute qu’il aura lu quelque part que se sont les seuls fabricants à fournir un parc de cailloux étendu).
    Comme tout amateur qui se respecte il se met en quête des trois objectifs qui lui permettront des focales allant jusqu’à 200mm (un peu plus en petit capteur)…
    Il arrêtera sans doute son choix sur un 17-5X car il trouve que trois cailloux dans sa sacoche c’est déjà pas mal plutôt que 4 pour être full FF « ready » comme son ami expert qui se prépare au Canon FF. Il n’à aussi pas forcement envie de jongler en permanence entre un 17-40 et un 40-X qui constituent ses focales de prédilections.
    Il regarde alors ce qu’il peut trouver dans ce range de focales, comme son ami expert il ne jure que par les ouvertures fixes 2.8
    Canon 800 euros
    Nikon 1300 euros (aie !)
    Tamron, Tokina, Sigma (400 euros)
    Là il regarde la profondeur de sa sacoche et la profondeur de son découvert…
    Il pense à ses cervicales qu’il n’a pas aussi développées que celles de son ami Pro.
    Finalement ces petits zooms standards légers ne sont pas si mal en qualité optique d’après ce qu’il a pu lire.
    Il sera toujours temps pour lui de revendre son petit zoom à un ami Geek qui aura flashé sur les spécifs du nouveau Canon 7000D en kit (vidéo avec AF et qui annonce 25M de Pixell :-).
    Notre amateur éclairé veut maintenant voir loin il se tourne donc vers les longues focales 70-200
    Nikon 2000 euros
    Canon 1100 euros (ouvre à 4)
    Sigma 800 euros (à 2.8)
    Si son cœur est rouge il va sans doute opter pour le Canon, il n’imagine même pas l’achat du Nikon au double de prix de son boitier mais comme il est un peu geek lui aussi il pensera que ouvrir à 2.8 c’est mieux qu’ouvrir à 4 (et puis le blanc c’est salissant :-)).
    Notre ami se tourne maintenant vers le GA. La il prend conseil chez son ami expert canon aspirant full frame et note qu’il ne démarre qu’à 17mm (même si lui à la chance de couvrir les ranges 50-70, et plusieurs fois les mêmes ranges avec ces objos).
    Il freine et se dit qu’il sera bien assez tôt pour découvrir les joies du GA en FF comme son ami. Peut être qu’il s’orientera vers un Tokina 16-5Xmm.
    S’il n’y tient plus il se commandera pour Noel un GA 10-22 Canon à 800 euros ou Nikon 10-24 mais il trouve que ca fait un peu cher pour des objectifs non FF ready. D’autant qu’a ce prix là il aura du mal à les refourguer à son pote Geek qui a tout investi dans son sacro saint 7000D.
    Passons maintenant au choix du Boitier, notre ami a bien compris que ce sont les objectifs qui priment en premier, il a fait son marché il cherche donc maintenant un prix ajusté pour son boitier.
    Chez Canon il optera pour le 40D qui d’après ce qu’il a lu fait aussi bien que le 50d pour moins cher il se le payera autours de 750 euros.
    Chez Nikon il a lu que le D90 était aussi bon que le D300 (va savoir ou il a pu lire un truc pareil…) pour un prix quasi identique à celui du 40D avec une remise Nikon.
    Il aurait pu pousser le raisonnement un peu plus loin en regardant le 450D et le D60 par exemple qui font lui a-t-on dit aussi de très bonnes photos mais là il a vraiment peur de se faire chambrer par son pôte le semi-pro avec son boitier tout alliage.
    Au final s’il fait l’impasse sur le GA notre amateur et optera en Canon ou en Nikon pour la config suivante :
    D90
    16-7/50 Tamron/Sigma/Tokina
    70-200 2.8 Sigma
    Total : 1950 euros
    40D
    16-7/50 Tamron/Sigma/Tokina
    70-200 2.8 Sigma ou Canon 4L
    Total : 1950 euros ou 2250 euros avec le Canon 4L.
    Est ce qu’il doit être jaloux de la config de son collègue amateur aspirant FF Canon à 4000 euros et qui couvre les mêmes focales (bien redondantes quand même les focales chez son ami expert) :
    Canon « compatible Full-frame » : environ 4000 € (+ 2300 € pour un boîtier FF).
    Reflex Expert petit capteur : Canon EOS 50D, 960 €.
    Zoom Grand angle : Canon EF 17-40 mm f/4 L USM, 780 €.
    Zoom Trans standard : Canon EF 24-105 mm f/4 L IS USM, 1100 €.
    Zoom Télé : Canon EF 70-200 mm f/4 L IS USM, 1160 €.
    Je vous pose la question ?
    Il a sacrément économisé par rapport à sa config et pourrait même bien passer en FF avant celui-ci avec encore 2000 euros dans la poche.
    Maintenant quand est ce que notre ami amateur éclairé va-t-il passer au full-frame. Ca dépendra sans doute de Madame, mais aussi pour moi d’un facteur psychologique :
    Notre ami à mis en arrondissant 1000 euros dans son boitier petit capteur, il espère revendre le tout en y ajoutant ces objs non compatibles full-frame pour ce payer le graal FF. Il est du genre optimiste et compte en tirer 500 euros (17-50, quelques obj fixes). Comme il est aussi du genre beau joueur il est prêt à mettre 1500 euros pour son nouvel achat de sa poche.
    Ca lui fait donc un budget de 2000 euros.
    A ce prix là il compte sur la clairvoyance des marketeux Canon ou Nikon pour lui proposer d’ici 2 à 3 ans un kit de qualité avec un zoom standard L ou autre. Ce FF méritera bien une optique à la hauteur en kit sinon ca ferait vraiment pas sérieux !!.
    Dans le cas contraire il en sera de sa poche pour se payer cette optique dans les gammes Canon ou Nikon (la différence ne devrait pas être énorme je parie sur de nouvelles optiques chez nos 2 fabricants sur ce range standard à bon prix d’ici 2 à 3 ans).
    Au final notre amateur éclairé reste avec ces vieux démons, Canon versus Nikon, 40D versus D90.
    Et vous, vous feriez quoi à sa place?
    Rien de nouveau sous le soleil !!
    Au fait le soleil il serait pas jaune :-) ?

  37. Desole Jean-Francois, mais la je tique un peu ;-) Que toi, un professionnel, sois tres heureux de bosser avec une gamme Canon experte « ouverture constante f/4″ : genial. Ca fait du bien de lire cela, et je suis sur que ca aidera des tas de photographes qui ont envie de passer pro. On a besoin de connaitre l’avis reels de vrais professionnels, plutot que des avis de magazines/sites web plus ou moins sponsorises
    Maintenant, je trouve ta methode d’analyse un peu seche, d’autant que j’ai maintenant un peu plus d’experience Canon/Nikon et que je sais ce que valent les optiques dont tu parles. Elles sont tres bonnes, certes, mais ne sont pas au top de la qualite que Canon peut offrir. Je prends un exemple : Canon offre 4 version du 70-200 en f/4 ou f/2.8, stabilise ou pas. Certes, les f/4 sont tres bien, mais la qualite n’est pas la meme sur le f/2.8.
    Ce que je veux dire : il n’y a pas d’equivalent a l’offre Canon ailleurs que chez Canon, parce que c’est du Canon. Nikon fait des optiques tres haut de gamme et tres cheres, mais je connais des pros qui bossent avec un 70-300mm f/4-5.6 avec grand plaisir. Je ne me permets pas de parler de Sony parce que je n’en ai jamais utilise.
    Tu fais le choix d’un certain niveau d’exigence qualitative tout en acceptant un compromis (f/4 et non pas f/2.8 parce que tu sais que pour ton travail cela ne change rien). Ce melange de compromis, pour ce que tu connais et maitrises bien, et d’exigence pour le reste a de quoi nous etonner ^_^

  38. Merci à G78 pour ce développement qui est assez intéressant… Reste que j’ai expérimenté tout de même une très nette différence de définition entre EOS 40D et 50D (sans parler du confort en plus grâce à l’écran qui change la vie)…
    Salut Eric. pas bien compris ta question… mais mon raisonnement (cahier des charges) est très simple. Je le répète :
    Comment trouver moins cher tout en conservant un niveau d’exigence qui soit compris entre les optiques Canon f/4 et les optiques pro f/2.8. Et qui si possible permettent la passage au full frame.
    Tout ce qui rentre dans ce range mérite réflexion… ET le reste je n’en veux pas tout simplement (ouverture inférieurs à f/4, range trop important…). Mais ensuite ce sera à chacun de définir son niveau d’exigence personnel (ce qui changera probablement les données du problèmes, mais je n’ai pas étudié ces configurations là).

  39. Si l’on part du principe que l’amateur éclairé peut se passer du D300 au profit d’un D90 ça donnerait un léger avantage à Nikon pour son usage.
    (
    Le Nikoniste frustré de ne pas voir les prix FF descendre à porter de sa bourse pourra toujours évoluer vers la gamme D300 un peu plus tard, alors que le Canoniste ne pourra que rester dans la gamme XXd (un plus si APS-H).
    L’un comme l’autre s’ils deviennent accrocs se tourneront de toute façon vers l’occase FF.
    )
    Pour être tout à fait honnête on dira plutôt match nul car cela tient plutôt au fait que le 50d est sorti un peu après le D90, dans 3 à 6 mois l’équilibre se sera inversé.
    Dans les deux cas mais (un peu plus pour Nikon) ca veut dire quelques infidélités à la marque de son boitier pour le choix des cailloux mais est ce que c’est vraiment un problème…?

  40. Oui, je suis d’accord, le Nikon D90 est sans doute actuellement le boîtier qui est le plus intéressant pour un amateur passionné…
    Dommage que Nikon ne propose pas tout à fait l’équivalent du Zoom Canon EF-S 17-55 mm f2.8 IS USM qui propose une grande ouverture, la stabilisation et une excellente qualité optique pour moins de 1000 €… (un véritable exploit, il faut des exploits aussi sur l’EOS 450D / 500D).
    En face le Nikon AFS-DX 17-55 mm F 2.8 G IF-ED, coûte 1300 €. C’est dommage…
    Heureusement les Nikonistes pourront toujours se tourner vers Sigma.

  41. L’amateur passionné n’a pas de besoins rationnels…
    Regardons mon nombril! Bon ok mon cas personnel.
    Je serai bien plus à même de dépenser mes maigres économies dans un FF + un 50mm… Quitte à attendre quelques longs mois pour investir dans un 85mm pôcher, et compléter ça par un 10-20 sigmaesque, que de dépenser la même somme dans un kit complet APS-C D90 + 17-50 + 70-200 + jenesaisquoid’autre.
    Un amateur, par définition, ne s’intéresse qu’au plaisir qu’il prend à faire des photos. Ce plaisir tient tant au résultat (la photo finale), qu’au plaisir qu’il a à prendre la photo. Il ne faut pas considérer que le résultat dans ce cas.
    Contrairement au pro, l’amateur, éclairé ou pas (ça dépend du flash), n’a aucune obligation de résultat, et pas forcément beaucoup de moyens. Le processus de décision mis en œuvre pour l’achat du matériel est donc totalement différent des pros, et je ne pense pas qu’on puisse l’analyser efficacement quand on a basculé dans l’autre monde (cela est valable dans l’autre sens aussi bien sur).

  42. Hello ! A part le 10-20 sur FF ( ! ), c’est assez convainquant comme réflexion…
    Mais bon ça dépend des gens bien évidement. J’ai rencontré pas mal d’amateurs qui « s’amusaient » à travailler comme des pro.
    Cela-dit, rien n’interdit d’étudier le prix d’un ensemble reflex basé sur un boîtier avec 3 ou 4 optiques fixes. Quad tu sais qu’un Canon EF 50 mm f/1.8 ne coûte que 100 €, ce pourrait être intéressant…

  43. Tout dépend ce que tu entend par rendu… Rendu Coloré je suppose ?
    oui, en JPEG très légère, forcément… Mais impossible reconnaître un JPEG Nikon d’un JPEG Canon, comme ça (notamment depuis que Nikon utilise des CMOS comme Canon. Avant on pouvait reconnaître la structure de bruit du CCD)…
    ET il faut les mettre côte à côte pour voir une différence subtile. Il y a par exemple beaucoup moins de différence entre les JPEG de ces deux marques qu’entre le rendu de deux films diapos Kodak ou Fuji à l’époque…
    En RAW pas vraiment de différence, puisque l’on fait exactement ce qu’on veut.
    Donc cette question n’entre aucunement comme un critère de choix. Du moins si on pense « rendu coloré »…
    Ensuite il est vrai que Nikon corrige un peu mieux l’aberration chromatique, que Canon ne traite pas… Mais Canon corrige le vignettage et pas Nikon (mais c’est moins intéressant).

  44. Chez PENTAX pour 3000.00€ exactement 3007.00€ j’ai acquis l’année dernière un K20D, la poignée additionnelle, et 4 objectifs. Chez aucun autres marques j’aurais pu me retrouver avec du si bon matériel pour si peu.
    J’ai en premier lieu investit dans le k20D, le grip et le DA 16-45mm f4 pour 849.00€
    J’ai ensuite pour compléter cette base acheter le DA*50-135 mm f2.8 SDM pour 619.00€. S’est ensuite proposé une belle opportunité. J’ai en effet négocié le DA*16-50mm f2.8 SDM pour 549.00€.
    J’ai ensuite englouti mes dernières économies dans un superbe téléobjectif, le DA*300mm f4 SDM pour 990.00€ (dans une boutique Allemande)
    J’ai remarqué que les prix ont énormément augmentés sur une année. Si bien que qu’aujourd’hui si je devais racheter exactement les mêmes optiques, boitier et accessoires, il me faudrait trouver quasiment 1000.00€ supplémentaires.

Leave A Reply