web analytics

Test videurs de carte, USB, FW400/800, Express Card

25
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Article ou l’on découvre (avec étonnement j’en suis certain), que des lecteurs de carte FireWire 800 et 400 s’avèrent moins rapide qu’un simple lecteur de carte USB2, tant qu’on utilise de classiques cartes CF de type III ou IV (non UDMA)… Alors que cela fait des années qu’on nous rabâche, que le FW 800 est plus rapide ! Fichtre : pour une surprise, en voilà une drôle de surprise…

Heureusement les lecteurs FireWire 800 de Lexar et Sandisk, prennent leur revanche et s’avèrent plus de deux fois plus rapide que le FW 400… à la condition Express d’utiliser des cartes UDMA. Ce qui n’est pas forcément précisé partout, et pas forcément le cas de grand monde non plus (CF note N°1).

P1C12_12_USBMoralité, si vous désirez exploiter le FW 800 de votre Macbook Pro, changez vos cartes pour de l’UDMA 300x (45 Mo/sec)… Sinon restez en USB2. Au fait, combien d’entre vous sont équipés de cartes UDMA ? Et ça existe depuis combien de temps ces cartes là, mmmh ? Lexar n’a annoncé les siennes qu’en sept 08 (exit donc tout ce qui est plus ancien). Vos commentaires sont attendus, vos retours d’expériences et éventuellement vos propres mesures aussi !

Depuis que je suis équipé d’un Macbook Pro Unibody avec une prise FW800, j’ai cherché une solution plus rapide, en vue de remplacer mon antique lecteur de carte Lexar FW400 (image de droite), que j’utilise depuis plusieurs années… Ce dernier marche toujours très bien (parfaitement même), mais j’espère trouver mieux encore (oui, le mieux est l’ennemi du bien, je sais)…

 


Et si j’y parviens, mon increvable petit Lexar (qui a l’avantage d’être extrêmement compact), fera office de lecteur de secours en voyage (par sécurité j’emportais jusqu’à présent un second lecteur multicarte USB 2 qui vient de rendre l’âme)…

Voyez-vous, cette histoire de vitesse de lecture n’est pas un détail pour un reporter de terrain. Tous ceux qui ont déjà affronté (plus ou moins impatiemment) la corvée quotidienne de déchargement des cartes après d’intenses prises de vue me comprendront… D’autant que le déchargement des cartes se fait très souvent entre 11h et minuit, après la photo du coucher du soleil et le dîner. A un moment ou les uns ne pensent qu’à visionner au plus vite les images du jour, et ou les autres (plus raisonnables) ne rêve qu’à aller se coucher, épuisés par une longue journée de photo.

Express Card 34 CF reader : cruelle déception !

Ma première idée fut donc de commander un lecteur de carte CF Express Card 34 Delock : 39,90 € chez Macway. Un site que je vous recommande chaudement car il propose d’excellent produits (souvent innovants). Lire en bas de page la Note n°2. Je vous recommande d’ailleurs tout particulièrement leur offre de Dock pour disques durs, dont il est souvent question sur ce site.

CARMWY0015_large_MW_1Malheureusement ce lecteur de carte CF Express Card 34 Delock (dont j’espérais tant), c’est avéré être une énorme déception pour deux raisons… Premièrement sa vitesse peu impressionnante (lire plus bas). Mais ensuite (et surtout) une instabilité rédhibitoire : ce matériel provoque des kernel panic a répétitions sur mon Macbook Pro Unibody (avant dernière génération celui avec les dernières batteries amovibles)…

 

J’étais pourtant prévenu de
la susceptibilité de certains matériels Express Card sur les Macbook Pro récent (lire en bas de page Note n°3). C’est pourquoi j’avais pris soin de télécharger les derniers
drivers disponibles sur le site du fabricant Delock, (qui sont effectivement
plus récents de quelques mois que ceux livrés sur le CD).


Je commence
à comprendre qu’Apple abandonne l’Express Card !

Mais rien à faire… Durant une bonne heure d’essais divers et variés, les kernels panic se sont multipliés (5 ou 6 fois) de façon aléatoire… Le plus souvent
au moment
d’éjecter la carte (mais pas seulement), même en prenant la précaution élémentaire d’éjecter la carte d’abord,
puis
d’utiliser le Menu du driver pour éjecter le lecteur Express Card ensuite…

Plantage

Mais il y a eu bien pire ensuite : un de ces plantages (alors que je testais la
vitesse d’importation du dialogue de Lightroom Lire note n°7) a même corrompu mon catalogue. Impossible de relancer le logiciel : catalogue foutu, ratatiné, irrécupérable (il existe une ruse à tenter dans ce genre de cas qui a déjà réussi, mais je n’avais pas le temps de l’essayer)…

J’avais de toutes façons, procédé à un
backup juste avant, car 
j’avais vu venir le coup d’assez loin (il arrive qu’un catalogue
Lightroom soit endommagé, alors qu’il est en cours d’écriture lorsque
survient un Kernel Panic, ou une coupure d’alimentation). Je vous laisse donc imaginer la catastrophe si cela arrive, alors que vous êtes en plein reportage… Cette carte est donc immédiatement reparti chez Macway (qui n’y est pour rien). Je ne vous recommande donc pas cet appareil, que l’on peut considérer comme dangereux, en plus d’être inutile eu égard à sa vitesse… (je n’ai toutefois pas eu le temps de le tester avec une carte UDMA).

Quelle vitesse pour une carte Sandisk 8 Go Ultra III (non UDMA) ?

Passons au vrai sujet de cet article : la vitesse. Entre deux Kernels Panic, j’ai tout de même réussi quelques tests de copie d’un dossier DCIM pesant 2,51 Go, de ma carte vers mon Macbook Pro équipé d’un disque SSD (rapide) de 250 Go.

Les chronométrages ont étés menées dans des conditions rigoureuses, toutes applications quittées et la plupart des tests ont étés réalisées deux fois (notamment les plus surprenants). J’ai notamment veillé à conserver toujours une vingtaine de gigas de libres sur mon disque pour ne pas ralentir l’écriture (qui est plus longue sur un disque quasi plein). La régularité des résultats obtenus m’a rassuré sur la rigueur de ma procédure… J’ai commencé par tester ma carte de 8 Go Sandisk de type 3 car elle est représentative de l’équipement moyen de beaucoup de photographes. On la trouve à partir de 50€ sur Internet, contre une grosse centaine d’Euros pour une carte 8 Go UDMA.

Mon but était de savoir combien l’Express Card permettrait de gagner face à mon vieux lecteur Lexar FW 400 (que je suis maintenant obligé d’utiliser avec un adaptateur FW400>FW800) et que je considère comme ma référence… J’ai aussi testé un vieux lecteur Sandisk USB2 (juste par acquis de conscience, mais j’ai pas été déçu du voyage ;-) Passons maintenant aux résultats, en admettant une marge d’erreur maximale de plus ou moins une seconde (pour info, j’ai chronométré en utilisant une application de l’iPhone)…

Copie de 138 RAW (2,51 Go) de l’EOS 50D d’une carte Sandisk Ultra 3


  • Via USB 2 (Sandisk) = 02 min 32 sec (1,19 fois plus rapide)
  • Via Express Card (Delock) = 02 min 52 sec (1,05 fois plus rapide)
  • Via FW 400 (Lexar) = 03 min 01 sec (temps de référence).
  • Via FW 800 (Sandisk) = 3 min 07 sec (1,03 fois lent).
  • Via FW 800 (Lexar) = 3 min 09 sec (1,04 plus lent).

Premier constat : le gain occasionné par l’Express Card 34 Delock
est totalement marginal (9 secondes de moins, soit environ 5% plus
rapide) face à mon vieux lecteur Lexar FW400. Mieux vaut donc se passer
de ce matériel et choisir un lecteur externe qui ne plante pas et
présente l’avantage de fonctionner sur tous les Mac de bureau.

L’USB2 15% plus rapide que le FW 400 et 20% plus rapide que le FW 800 ?

Second constat (je
n’en revenais pas) : le vieux lecteur de carte Sandisk en USB 2 (de mon ami Eric Sander qui ne veux pas lâcher EM2 pour LR2) à mis tout le monde d’accord en battant mon lecteur Lexar FW 400 (aussi vieux) de presque 30 secondes (plus de 15 % plus rapide)… Depuis des années, combien
de discours n’a-t-on entendu sur la plus grande vitesse du FW 400 par rapport à l’USB2 ? Mmm ? Voilà une première surprise (rappelons que les cartes UMDA existent depuis sept. 08)…

J’ai du coup testé aussi une carte SD Ultra 2 de 8 Go avec un lecteur SD bas de gamme ! Et boom encore un excellent résultat d’environ 3 min. totalement équivalent au FW 400 et FW 800. Voilà qui remet certaines choses à leur place…


Troisième surprise de taille : le lecteur Sandisk FW 800 (prêté par mon ami Patrick Robert qui lui s’est définitivement converti à LR2 ;-) s’est révélé 7 seconde plus lent que mon vieux Lexar FW 400. Même désagréable surprise avec le Lexar FW 800 (que je venais d’acheter 79 € Boulevard Beaumarchais). Tout ça pour ça ?


 


Copie de 138 RAW (2,51 Go) de l’EOS 50D d’une carte Sandisk Ultra IV UDMA

Heureusement j’ai ensuite refait des test avec une carte Sandisk 8 Go Ultra 4 UDMA, dont la vitesse en lecture à permis aux deux lecteurs FW 800 (le Sandisk comme le Lexar) d’exprimer enfin leur vitesse :

  • Via FW 800 (Sandisk) = 01 min 12 sec (2,5 fois plus rapide que notre référence)

Je n’ai pas reproduits les résultats exacte du Lexar FW 800 UDMA (que je ne retrouve plus dans mes notes), mais ils étaient proches du Sandisk. Du coup c’est lui que j’ai fini par acheter (79 €). D’une part car le Sandisk n’était pas en vente là ou je me trouvais et j’étais pressé (il n’est plus fabriqué parait-il). D’autre part car ce Lexar possède deux ports FW 800, (Lire Note N°5), ainsi qu’un câble amovible plus pratique… (contrairement à un modèle de marque Calumet que j’ai aussi testé, qui est un clone du Delkine dont le cable FW 800 est inamovible).


Moralité,
si vous ne possédez pas de cartes UDMA 300x (45 Mo/sec), un lecteur Fire Wire 400 ou 800 ne vous servira à rien… Et vous ferez quelques économie en achetant un lecteur USB2. Mais si vous êtes professionnel, vous réduirez les temps de téléchargement par plus de deux grâce à un lecteur UDMA Fire Wire 800 et à des cartes UDMA. CQFD, ouf !

PS : cette quête effréné de vitesse m’aura coûté toute une après midi d’essais, un aller-retours Pigalle Bastille en Velib (quand on sait ce qu’on risque en Velib), plus une longue soirée de mesures diverses… Plus une seconde soirée pour écrire ce texte. Sans oublier 79 € pour le Lexar. Un avoir de 49 € chez Macway (et faire la queue à la poste pour renvoyer ce colis). Et un autre de 75 € dans une autre boutique ! Autant dire que le gain de vitesse final de mon lecteur FW 800 ne compensera jamais un bonne journée de travail perdue et l’argent dépensé (du moins pas avant de longues années de reportage)… Le mieux est donc souvent l’ennemi du bien ! Mais que voulez-vous : on est aussi riche d’expérience et la quête du savoir n’a pas de prix, il me fallait absolument tirer tout ça au clair. Le problème, c’est que maintenant, je vais vouloir aussi changer mes cartes Ultra 3 et 4… contre de coûteuses UDMA !

 

 

 


Sandisk_UDMA_8Go Note n°1 : UDMA est un  » processus permettant de déplacer les données depuis un périphérique de stockage en toute simplicité, sans solliciter le processeur du périphérique hôte ». Bref, vous avez deviné, c’est plus mieux bien… Sandisk parle de vitesse de 45 Mo/sec sur ses cartes UDMA (c’est marqué dessus).

 Lexar_UDMA_8GoTandis que Lexar s’en tient à la mention 300x (comme le Port-Salut). Dans ce cas « x est égale à 150 Ko/sec en écriture en continu ». Pratique n’est-ce pas ? En fait c’est exactement la même chose puisque : 300 fois 150 Ko/sec = 45 0000 Ko/sec soit 45 Mo/sec. Ouf !

  • Comptez une bonne centaine d’Euros (CF ceci) pour une carte CF UDMA de 8 Go.
  • Alors que les CF 8 Go de type III (vitesse 133x, soit 20 Mo/sec environ), se trouve sur le net à partir de 50 € (les photographes n’utilisant que des lecteurs USB2 pourront donc s’en contenter, à condition de na pas shooter en rafales haute vitesse et de ne pas faire trop de vidéo Full HD)

 


Note n°2 : A noter que pour
trouver la rubrique des lecteurs de carte sur le site Macway, il vaut
mieux utiliser leur moteur de recherche, ou passer par la rubrique Stockage > Lecteur > De carte mémoire.

Un emplacement totalement introuvable logiquement (j’y ai perdu 5
minutes), ce type d’accessoires auraient plutôt sa place dans la
rubrique Photo & Vidéo, ou se trouvent notamment les excellents Videurs de cartes HyperDrive dont je vous ai déjà parlé
Bref, vous voilà prévenus, plus généralement j’ai remarqué que
rechercher des lecteurs de carte (notamment en FW 800) est une vrai
galère sur beaucoup de sites (peut-être que leur webmaster aura la
bonne idée de changer ça, ou d’ajouter un raccourcis ?

Le site est par ailleurs très pratique, notamment l’affichage du prix au Go pour les disques durs et le moteur de recherche de capacité, de connectique et de compatibilité. Un must… ).

 


Note n°3 : J’avais déjà eu une
expérience malheureuse avec un adaptateur Express Card > eSATA
Sonnet
qui ne marchait pas, jusqu’à ce que je mette à jour le driver
sur le site du fabricant… Même problème avec le lecteur double carte CF de Sonnet qui provoquait des Kernel Panic
sur deux Macbook Pro différents, y compris après mis à jour son driver.

Je ne vous conseil pas cet appareil décevant et coûteux, qui avait été
présenté à grand bruit par toute la presse photo, qui ne l’avait
certainement jamais essayé vraiment ! C’est
tout de même
scandaleux d’acheter un matériel et de devoir passer une heure à
rechercher des drivers avant de le faire marcher… peut-être !

Et je tiens à ajouter que j’en veux tout
particulièrement à Sonnet, car j’ai testé 3 produits de cette marque et
par 3 fois, j’ai du partir à la
pêche aux drivers (après les deux Express Card,
le troisième était une
carte eSATA Sonnet Tempo SATA E2P qui marche maintenant très bien dans mon MacPro). Il n’est pas normal que les utilisateurs soient aussi les beta testeurs !

 


Note n°4 : Un dernier mot à
propos du driver de cet Express Card 34 Delock… Peut-être est-il plus stable avec
des Mac plus anciens (si vous avez des témoignage allez-y), mais rien
de moins certain si l’on se réfère aux Avis Conso des acheteurs ? Je suppose que son fabricant Delock
n’a tout simplement pas pris le temps de développer un Driver suffisamment fiable.

J’ai
passé un coup de fil à un ingénieur d’Apple Europe que je connais bien,
qui m’a confirmé qu’un problème de Kernel Panic avec l’Express Card
eSATA de Sonnet
avait bien été signalé (j’en ai fait les frais aussi)… Puis
corrigé par mise à jour du driver. Mais rien à propos lecteurs de cartes CF).

Voilà ce que j’en pense : quand on croise le nombre
d’utilisateurs de cartes CF, avec le nombre d’utilisateurs de port
Express Card sur Mac, force est de constater que cela ne fait
certainement pas beaucoup de monde… Cela justifie-t-il pour autant de
s’exonérer de se donner la peine de développer un Driver stable pour
Mac OSX, alors que l’on vend un appareil censé fonctionner dans cet environnement ?

 


Lexar_pile Note n°5 : Il est possible de brancher en série plusieurs lecteur Lexar FW 800 et de télécharger plusieurs cartes (à la vitesse maximale du FW 800 j’imagine).Ne disposant que d’un Lexar FW 800 et d’un Lexar FW 400, j’ai tenté l’expérience de les brancher en série (avec un adaptateur 400 > 800).

Cela a marché sans problème, (mais à une vitesse proche du FW 400 ce qui est normal). J’ai téléchargé simultanément deux dossiers DCIM de 2,51 Go sur le disque dur, en 3 min 33 sec au total (mais ne tenez pas vraiment compte de ce résultat, car une carte était UDMA et l’autre non). Résultat prometteur en tous cas…
 

 


Note n°6 : J’ai pu tester (pas côte à côte malheureusement) le lecteur FW 800 Lexar et le Sandisk. Les résultats de vitesse ont été sensiblement équivalents avec une carte 8 Go UDMA Sandisk.

Lexar_VS_Sandisk Le lecteur Lexar possède deux ports FW 800 qui permettent d’en brancher plusieurs en série. Mais le lecteur Sandisk a l’avantage d’être moins encombrant (sans rivaliser toutefois avec mon vieux Lexar FW400 qui est le plus petit).

Malheureusement ce lecteur Sandisk FW 800 n’est parait-il plus fabriqué ! Je ne sais pas si on le trouve encore…

 


Note n°7 : Dernière
petite expérience pour votre information, j’ai aussi chronométré la carte
Ultra III, en téléchargeant les images grâce au dialogue d’importation
de Lightroom :

  • Import par
    LR (copie sur le disque via FW 400)
    = 05 min 35 sec.
  • Import par
    LR (copie sur le disque via FW 800 Calumet)
    =  05 min 57 sec.

Il
est donc plus rapide de copier à la main vos cartes sur votre disque dur (à
leur emplacement final), puis d’importer les photos dans Lightroom
manuellement (sans les dupliquer), ce qui a pris exactement 18 sec pour nos 138 images (sans reconstruire les
aperçus)…

C’est intéressant de procéder ainsi si vous avez plusieurs cartes à décharger, car vous pouvez utiliser deux ou trois lecteurs de cartes simultanément (d’ailleurs Lightroom ne peut importer que d’un seul lecteur à la fois, alors que Expression Media peut mener plusieurs imports en même temps). Le Lexar FW 800 qui peut s’empiler (et se chainer en FW 800), a d’ailleurs été conçu pour cela.


Reste que lorsque je ne suis pas trop pressé et que je n’ai qu’une seule carte à importer (et un seul lecteur), je préfère utiliser le
dialogue d’import de Lightroom qui permet de faire plusieurs opérations
en même temps.

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

25 commentaires

  1. J’ai 2 lecteurs de CF Sandisk, l’un est l’Extreme FW dont on parle ici et l’autre est un un vieux modèle en USB.
    Et je confirme qu’il n’y a pas réellement de différence de vitesse entre les deux avec une carte Extreme 3…1ere génération !
    Par contre avec l’ Extreme 3 d’après 2008 (à 30mbits/s) on voit clairement la différence !
    Globalement,l’Extreme FW n’est utile qu’avec des cartes en 233, 260 et 300x. Et puis les dernieres Extreme 3 optimisées…
    En même temps, quand on regarde les tests exaustifs de Rob Galbraith
    http://www.robgalbraith.com/bins/reader_report_multi_page.asp?cid=6007-9392
    Il semblerait que l’Extreme FW soit quand même la plus rapide du marché avec la pluspart des CF. Même si ça se joue qu’à un poil de chouilla près…
    Dommage que Rob Galbraith n’ai pas également testé le Lexar FW.
    Après, les lecteurs en USB Sandisk Extreme 3 et Lexar Dual Slot sont quand même très bon aussi…pour presque 3 fois moins cher !

  2. Ben woui…
    résultat ça coûte très cher (des centaines d’euros si l’on compte le prix de quelques cartes et du lecteur) pour gagner une minute tous les 2 Go téléchargés !
    En encore plus cher de tenter de le démontrer (comme j’ai tenté de la faire)… Merci pour votre soutiens (il faudra que j’en vende des dizaines de bouquins pour rembourser cette expérience totalement inutile !

  3. Dingue ce que tu nous sors là !
    Note perso sur le FW400. Je ne sais pas où tu as lu que le FW400 est (enfin « était » ^^) plus que rapide que l’USB2.
    Même en prenant les caractéristiques officielles ça donne du 480Mb/s pour l’USB2 et 400 Mb/s pour le FW400.
    Après…qu’il soit plus stable sur les Macs, ok et encore, ça se vérifiait surtout à l’époque où Apple ne faisait rien pour supporter correctement l’USB(2).
    J’ai bien peur que le syndrome du « matos de merde » soit présent dans ces lecteurs FW et ExpressCard…
    Traduction… ce n’est peut être pas la techno FW ou ExpressCard qui est en tord mais « simplement » le fait que
    les chipsets embarqués dans les lecteurs sont franchement mauvais !
    L’USB étant bien plus répandu en général, il est moins couteux à produire (et à vendre donc) alors que le FW (et a fortiori l’ExpressCard) demandent plus de R&D (ça reste relatif ok mais quand même…) donc coûtent plus cher à produire et comme au final ça n’intéresse pas grand monde, les constructeurs préfèrent se contenter du minimum, présentent la chose comme le nec plus ultra alors qu’en fait…c’est de la merde en boîte.
    C’était ma minute « théorie du complot »…

  4. suis bien d’accord avec toi !
    Pas besoin de complot pour arriver à ça, juste un manque d’ambition !
    Question connexion directe Reflex > PC je préfère éviter, car c’est long et le boîtier est indisponible durant le téléchargement… (de toutes façons je mets un scotch pour protéger la trappe de gauche ! )

  5. Bon toi qui as eu les 2 entre les mains, même si les perfs semblent similaires, qu’est ce qui te parait le mieux en FW ? le Sandisk Extreme FW ou le Lexar ?

  6. Pour ma part je n’ai jamais réellement exploité le FW de mes macs pour les cartes.
    Rien que le prix de ces lecteurs est prohibitif. Si en plus tu dis qu’ils sont moins rapides avec les cartes « ancienne génération » cela ne fait que confirmer ce que certains m’ont dit….. Bref en dehors des vendeurs FNAC et compagnie tout le monde semble acquis au fait que cela n’apporte pas grand chose.

  7. Salut JF, merci de mentionner l’Express Card 34 CF reader… même MB Pro, même expérience fâcheuse pour moi. Une belle saloperie. En attendant j’en suis resté à un reader Sandisk en USB 2 !

  8. « Catalogue foutu »… voilà pourquoi je n’importe jamais de la carte à partir du logiciel : d’abord copie sur le DD et ensuite seulement importation. C’est plus de boulot mais ça limite peut-être les risques.

  9. Je vous rassure … non franchement importer depuis Lightroom ne risque absolument rien.
    Ce cas très particulier est l’unique, le seul que j’ai jamais eu depuis plus de deux ans !
    Le catalogue a été endommagé par le Kernel Panic… Par à cause de l’importation par LR.

  10. Il est à noter également que la finition n’est pas exactement la même. Avec le Lexar 800, je ne prends aucune précaution pour introduire mes cartes. J’ai le souvenir d’un Sandisk Firewire 400 tout rond et mignon, la carte partait en vrille si je ne prenais pas mille précautions. Un autre également avec son connecteur plaqué or et dont le fonctionnement est erratique.
    Lighroom ? Comment s’en passer, c’est la meilleure façon de gagner du temps !
    Regardmouvant

  11. Bonjour,
    Concernant l’ExpressCard de Delock, je n’ai aucun problème de reconnaissance des cartes sur mon Unibody (Late 2008) tant que la CF lue est de faible capacité : CF OK, CF > 4 Go -> plantage et KernelPanic.
    Je n’ai pas testé avec les capacités intermédiaire car j’ai juste 128, 512 Mo et 8 Go…

  12. A la lecture de ce post, j’en profite pour vous demander – Jean-François Vibert – vous êtes satisfait de votre ExpressCard eSata Sonnet Tempo Pro ?
    Est-ce que les débit sont vraiment au-dessus du Firewire en terme d’utilisation « quotidienne » ? Et surtout, j’ai entendu dire que certaines de ces cartes (basées sur le chipset Sil3132, qui n’ets pas le cas de la Tempo Pro basée sur un Marvell) avait tendance à être récalcitrantes pour monter les disques, les éjecter… voire de certains exports (sous Final Cut Pro) qui plantaient…
    Un petit retour d’expérience avec cette carte ?

  13. Hello. En fait je ne m’en sers qu’assez rarement finalement… Pas de problèmes particulier à signaler (si ce n’est qu’on ne peut pas booter sur un disque externe connecté en SATA). Mais les clone se passent bien.

  14. …parce que de mon côté je m’apprête à en faire l’acquisition… Euh… Du coup l’idée me traverse que si vous désirez vous en séparer… je serais sans doute preneur !
    (je suis carrément hors sujet, je sais, donc n’hésitez pas à effacer ce post après m’avoir répondu !)
    Mon email : forgame@altern.org

  15. Tiens tiens, j’ai le plaisir (enfin tout relatif), de constater que je ne suis pas le seul à me confronter à l’express card de chez DELOCK….
    Au début les avis du site MACWAY étaient plutôt positifs, alors je pensais être un peu un électron libre ou alors me débrouillant pas très bien… Je constate désormais que bcp sont confrontés au même pb que moi avec cette carte. Je l’ai achetée chez PEARL (bien moins chère que chez MACWAY et identique), mais pb de kernel panic à chaque retrait désopiné après téléchargement des photos. J’ai pourtant essayé de faire les retraits proprement, éjection de l’icône de la carte, puis retirer le périphérique avec l’icône en haut dans la barre de tâches…. mais rien n’y a jamais fait; plantage systématique de mon macbook pro dont voici les caractéristiques:
    Version du système : Mac OS X 10.5.8 (9L30)
    Version du noyau : Darwin 9.8.0
    Processeur : 2.4 Ghz Intel Core 2 Duo
    Mémoire 4GB 667 MHz DDR2 SDRAM
    La solution est de laisser la carte connectée jusqu’au prochain redémarrage où je l’enlève.
    J’ai contacté à plusieurs reprises le site DELOCK, qui a soi-disant noté mon pb et transmis aux développeurs. Mais cela fait déjà plusieurs mois et aucune nouvelle version du driver pour mac n’est sortie…. Dorénavant à chaque plantage je transmets le rapport à Apple, sans grande illusion.
    Pourtant lorsque la carte télécharge les photos, je suis satisfait de la vitesse de transmission, mais peut-être, au lu de cet article ci-dessus il y a de meilleures solutions; je vais peut-être m’en inspirer et tenter de me faire rembourser l’express card de chez DELOCK qui est toujours sous garantie… merci pour cet article bien intéressant.

  16. Suite à l’article de Mr. Jean-François Vibert,
    je me suis procuré le lecteur de cartes sandisk
    All-in-one USB2 pour CF et autres,
    http://www.sandisk.com/products/readers-accessories/sandisk-imagemate-all-in-one-usb-20-reader.aspx
    Le lecteur fonctionne parfaitement, je n’ai pu le tester pour l’instant qu’avec les cartes dont je dispose, qui sont des sandisk ultra II 2Go (10mB/s en lecture). Le lecteur est décrit comme pouvant atteindre un taux de transfert de l’ordre de 34 MB/s avec les cartes Extreme IV 45MB/s CF de chez Sandisk.
    J’utilise ces cartes, d’une part parce que mon besoin n’est pas plus important, et aussi parce que la vitesse du bus de mon appareil n’est pas plus rapide que 10MB/s (Canon EOS 350D). Avec le recul, je constate que même si l’appareil ne bénéficiera pas matériellement de la vitesse des cartes plus rapides, le transfert des photos par lecteur sur un ordinateur sera par contre extrêmement amélioré, et finalement c’est plutôt cette lenteur qui est parfois exaspérante!
    Les tests du sandisk usb2 que j’ai faits, sont similaires à ceux de Jean-françois cités plus haut. J’ai transféré 200 photos en format raw (environ 1,4Go), et je retrouve bien le débit annoncé de la carte ultra II de chez Sandisk, soit 10 MB/s. Il faudrait, pour tester le lecteur plus en amont, que je dispose de cartes de type Extreme IV, mais vu les baisses de prix, j’envisage raisonnablement de pouvoir en acheter dans le futur. Il me semble que les performances annoncées, si elles se réalisent, suffiront largement à la plupart des photographes amateurs, dont je suis.
    L’investissement a été de 32 euros pour ce lecteur, soit un prix plus élevé que mon Expresscard DELOCK 66210. Mais ce lecteur ne fait pas planter mon macbook pro, comme l’Expresscard, ainsi que nous l’avons déjà mentionné précédemment. J’avais aussi un vieux lecteur USB2, sans marque, acheté pas cher sur ebay, et après 5 minutes passées à tranférer 50 photos, j’ai abandonné le test!
    Il y a un problème manifeste de driver avec l’expresscard. J’ai tenté d’en savoir un peu plus. J’ai trouvé des forums sur lesquels il était mentionné que les drivers de ces cartes généraient des kernel panic si la RAM de l’ordi était supérieure à 3Go, ce qui est mon cas; des astuces étaient proposées pour limiter la RAM à 3Go, je n’en vois franchement pas l’intérêt, simplement pour faire fonctionner cette carte, ni la rationalité par ailleurs (à vérifier). Les pilotes fournis sur le site de DELOCK datent de début 2008; aucune mise à jour n’est proposée depuis. J’ai investigué ensuite le site de DELKIN qui propose des pilotes pour leur expresscard 34 dont les caractéristiques sont identiques. Il ne faut pas se leurrer, les pilotes ne sont pas développés par les constructeurs de cartes! le pilote de l’expresscard est le jmicrondriver développé par la société Jmicron! et les pilotes proposés sur les sites des constructeurs (Delock, Delkin) sont identiques, mais pas dans la même version. Ainsi, le pilote fourni par Delkin est plus récent que celui fourni par Delock.
    Alors je me suis dit que j’allais remonter à la source, tenter de trouver un pilote plus récent sur le site de Jmicron. Et j’ai trouvé une version de mars 2009!
    ici : ftp://driver.jmicron.com.tw/jmb36x/MAC%20OS%20X%2010.x/
    Une chose intéressante sur le site de Delkin, est qu’on trouve un mode d’installation du driver dans le package téléchargé; certes rien de secret là-dedans, mais il est dit de connecter l’expresscard avec une carte CF avant de lancer l’installation du pilote jmicron.
    Fort de tout cela, je me suis exécuté… désinstallé la version delock que j’avais installée (utiliser le package pilote fourni par delock pour mac, attention sur le site il y a une erreur il faut renommer le fichier en .zip à la place de .0, puis le décompresser). Reboot du mac, insertion Expresscard avec CF, puis lancement du JMicronATADriver.dmg fourni par JMicron. Installation réussie, reboot nécessaire. La carte est reconnue, je transfère mes photos sans problème, le test de vitesse donne un débit de 10MB/s, quoi de plus naturel avec une carte limitée à 10MB/s !
    mais enfin cela fonctionne de manière nominale. L’avantage de cette expresscard est qu’elle supporte les cartes UDMA, ce que ne fait pas le sandisk USB2. C’est en principe l’avantage de ce lecteur pour les professionnels ou alors les grands tireurs de photos. Mais les tests de JF Vibert (voir plus haut)n’avantagent pas du tout ce lecteur, puisse t-il traiter de l’UDMA!
    Bref, l’instant de vérité est arrivé, j’éjecte le lecteur par clic droit sur son icône puis éjecter; pas de plantage à ce niveau (ça m’est déjà arrivé!), et puis hop j’enlève l’expresscard de son support. J’attends un peu, rien, pas de panic!… prudent, méfiant je réintroduis l’expresscard, elle est reconnue de nouveau, je peux transférer des photos, je commence à manipuler mes mails, et puis je tente le retrait de la carte par l’icône en haut dans la barre des tâches… et là….je vous le donne dans le mille…. kernel panic, plantage du mac, boite aux lettres ouverte….
    J’éteins le mac, puis je reboot… j’essaie d’ouvrir la boite Mail, impossible, tout à reconfigurer…. un peu comme le pb de JF Vibert avec Lightroom, sauf que là c’est la boîte mails! Heureusement j’ai des sauvegardes Time machine sur un autre disque, alors pas de panique…
    On reconstruit les boites mails vides, puis on lance Time machine pour récupérer les mails de mes nombreuses boites aux lettres. Bref, perdu encore une soirée avec cette foutue carte!
    Je me suis dit que peut-être il ne fallait pas jouer avec l’icône de la barre des tâches, alors je refais un test avec juste l’éjection de l’icône sur le bureau; après un retrait ou un retrait réussi et une réinsertion, j’ai inmmanquablement un crash du système. Toujours optimiste, je me dis que la dernière version de chez JMicron est une beta version, alors je désinstalle, j’installe la version de chez Delkin de quelques mois sa cadette, et là encore mêmes crashs système…. un peu désoeuvré, je désinstalle une dernière fois pour réinstaller la version la plus récente de chez Jmicron. Ca restera comme ça jusqu’à une mise à jour! j’utiliserai mon sandisk, éventuellement l’expresscard mais sans tenter de la retirer avant d’éteindre complètement la machine…
    Pardonnez moi d’avoir été un peu long, c’était mon témoignage sur l’insuccès de cette fameuse expresscard Compact Flash DELOCK… Ah si seulement les constructeurs faisaient un petit effort…
    Bien à vous.

Leave A Reply