web analytics

… pendant ce temps, Gamma déposerait le bilan (MAJ)

9
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

A lire chez Rue89
ce soir (merci Thomas) :  » L’agence de photojournalisme Gamma, une des
plus prestigieuses du monde, déposera son bilan le 30 juillet devant le
tribunal de commerce de Paris, selon les informations de Rue89. C’est
ce qu’ont annoncé aux salariés les dirigeants du groupe Eyedea,
mercredi 22 juillet.  » Affreux, la suite par ici. A lire le papier de Rue 89, tout ne semble pas si simple.

MAJ : Très intéressant ce soir, Raymond Depardon donne son point de vue sur l’affaire : « Gamma est morte depuis longtemps ».

MAJ : Un de nos lecteurs (source interne à Gamma) apporte quelques précisions :

 »
Petite mise en point d’un interne : Il n’y a plus de sujets à 50 000
euros depuis belle lurette au sein de Gamma. On a deja du mal a trouver
2000 euros pour faire partir un photographe avec une ONG…

Pour
l’instant nous sommes en situation de dépôt de bilan, un administrateur
va être nommé par le juge et va venir observer et gérer les comptes de
la société Eyedea Presse. Une fois sa période d’observation terminée,
il rendra au juge du tribunal de commerce une recommandation sur
l’avenir de la société, à savoir soit une cessation d’activité
(liquidatin judiciaire), soit un plan de continuation, auquel cas
l’administrateur en accord avec le CE donnera une estimation au juge
des effectifs à conserver et le juge statuera sur un gèle des dettes et
un échelonnement des paiements pour nos fournisseurs.

Nous ne
sommes pas encore morts… juste agonisants. Et pour ceux qui se posent
la question, ni Noel Quidu, ni Jean-Luc Luyssen ni Laurent Van der
Stockt n’ont manifesté la moindre envie de quitter la société dans un
avenir proche. Par ailleurs, bien que moribonde, Gamma conserve une
pertinence éditoriale aussi bien sur sa diffusion que sur sa production
« .

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

9 commentaires

  1. A signaler aussi que depuis plusieurs mois, Eyedea ne payait plus les photographes distribués par ses agences (Gamma, Rapho, Hoa Qui, etc). Va falloir suivre l’évolution de près. Gamma est finalement mort depuis longtemps mais pas encore enterré.

  2. Prestigieuse…??? J’eusse eu un contrat « Pick-Up » avec Gamma… C’est vrai prestigieuse…. En son temps.
    Après les divers rachats bidons qu’ils ont connu, plus rien ne fonctionnait de façon rationnelle. La politique du chiffre l’avait emporté sur la politique de la qualité. Tout était bon pour distribuer les pires shoots foireux.
    Je ne pense pas que se soit la photo à 1€ qui est flinguée ses agences Photo/Press. Entre fotolia, ouvert à tous et une structure comme celle dune agence Photo/Press rien a voir. Les sujets sont ciblés, l’ouverture à l’amateurisme est contrôlé et surtout un vrai agence gère le « hotnews feature ». Gamma avait cette sensibilité pour le reportage dit « Backstage » une rarerté dans le milieu, une aubaine pour certains photographes, dont moi, qui voulait montrer, par exemple, autre chose que la guerre « réalité », mais un peu plus la guerre « vérité » et ses coulisses.
    Je ne les blâmes pas, je suis déçu de voir un tel gâchis, le rêve d’hommes qui part en fumée parce que mal suivit par les génération présente. Gamma fait partie de ses agences et de ses groupes de presse qui ont était rachetés pas des financiers qui ont voulu jouer et voir si on pouvait faire encore plus de frics avec la presse. Le résultat est tout bonnement catastrophique.
    Nous sommes loin du temps ou dans les agences photo/presse les patrons de presse et les RC menaient d’une main de fer les sujets et les shoots. Que voulez vous qu’un guignol ignare en la matière, préoccupé par son portefeuille et ses actionnaires puisse faire avancer logiquement de telles structures avec pour seul mot d’ordre « l’argent »…
    Une longue agonie pour Gamma, une mort certaine… La question reste en suspend sur le photostock de ces agences. Peut-être une source de résurrection … ???

  3. Eric Delaperriere on

    Des reportages à 50000 € ? A part les commandes d’état de Depardon, il veut dire ?
    Même le « tarif syndical » à 5000€ doit être difficile à atteindre ces jours-ci…
    Qu’est ce qu’il restait au photographe dans ces temps mirifiques ?
    A part çà, çà sent le plan social pour repartir en simple banque d’images: un peu de bruit pour obtenir des aides ou attendrir la viande des derniers dur a cuire et zou.

  4. Je suis d’accord avec certains quand ils disent que Gamma n’était plus que l’ombre d’elle même. Mais avouez que pour le symbole c’est triste qu’une telle agence ferme ces portes non ? Moi ça me montre encore un peu plus comment la presse est en train de mourir à petit feu de médiocrité aiguë. Le soir où j’ai appris la fermeture de Gamma je me suis rappelé que le grand titre du journal de 20H c’était le jean large de Barrack Obama, c’est sur c’était du sujet d’investigation et/ou engagé :( :(

  5. Si Stéphane Ledoux s’y connaissait dans ce boulot cela se saurait.
    Dire que depuis le mois dernier il siège à la commission de la Carte de Presse !!!
    Pourquoi faire ??? Pour avoir l’air d’un journaliste ??? lol
    Plutôt pour savoir quelles sont les agences en difficulté et les racheter pour faire gonfler donc valoriser Eyedea.
    Le dépôt de bilan ne sert juste qu’à faire virer les gens plus vite (licenciement économique) pour le reste Gamma devient une agence de stock au sein d’Eyedea. Pour les autres agences ce sera le même chemin et après, dès l’audit terminé, ils revendront à Getty.
    http://www.green-recovery.com/entreprises.htm
    Quand on lit ça on voit bien qu’ils en ont rien à foutre des photos… ça ou du papier-cul c’est pareil !!!!

  6. Petite mise en point d’un interne :
    Il n’y a plus de sujets à 50 000 euros depuis belle lurette au sein de Gamma.
    On a deja du mal a trouver 2000 euros pour faire partir un photographe avec une ONG…
    Pour l’instant nous sommes en situation de dépôt de bilan, un administrateur va être nommé par le juge et va venir observer et gérer les comptes de la société Eyedea Presse.
    Une fois sa période d’observation terminée, il rendra au juge du tribunal de commerce une recommandation sur l’avenir de la société, à savoir soit une cessation d’activité (liquidatin judiciaire), soit un plan de continuation, auquel cas l’administrateur en accord avec le CE donnera une estimation au juge des effectifs à conserver et le juge statuera sur un gèle des dettes et un échelonnement des paiements pour nos fournisseurs.
    Nous ne sommes pas encore morts… juste agonisants.
    Et pour ceux qui se posent la question, ni Noel Quidu, ni Jean-Luc Luyssen ni Laurent Van der Stockt n’ont manifesté la moindre envie de quitter la société dans un avenir proche.
    Par ailleurs, bien que moribonde, Gamma conserve une pertinence éditoriale aussi bien sur sa diffusion que sur sa production.

  7. MAJ :
    Le tribunal de commerce rendra un arrêt demain après midi sur l’avenir de la société Eyedea Presse, dépositaire du nom GAMMA.
    Liquidation judiciaire ou nomination d’un administrateur.

  8. Ils sont malins chez Eyedea !
    Ceux qui rapportent le plus en presse aujourd’hui ce sont les paparazzi.
    Ceux de Gamma ont été déplacés chez Crystal Pictures.
    C’est qui le boss de Crystal ?
    Est-ce que Crystal fait partie d’Eyedea ?
    Comme le dit Bernzini plus haut, tout le stock va être vendu au plus offrant entre Getty et Corbis.
    Lamentable ! Maintenant on s’aperçoit que tout était prévu de longue date.

Leave A Reply