web analytics

Le test terrain du Canon EOS 50D est en kiosque

33
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Mdlp16-Couv_1300pix Découvrez le test terrain du Canon EOS 50D dans le n°16 de Juin du Monde de la Photo qui vient d’arriver en kiosque. Par ici le sommaire, par là quelques images commentées (en bonus sur le site du MDLP) et par ici la page de mon site Actionreporter.com ou vous découvrirez le reste des images…

Et pour ceux qui seraient tentés par l’aventure, le site de destination-poudreuse.
Mdlp16-14-Appercu 2_1000pix

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

33 commentaires

  1. Jean-Marc Bondon on

    Excellent article avec une mise en situation exceptionnelle. Je me demande combien de tes lecteurs survivraient s’ils devaient te suivre sur ces pentes abruptes ?

  2. un texte vraiment intéressant en effet. Quand aux photos, on sent que tu sais de quoi tu parles.
    On a rarement l’occasion de voir ce genre de choses dans la presse photo, bravo !

  3. vraiment un magnifique reportage, très instructif, très intéressant et dépaysant en même temps.
    Très précieux pour tous les photographe en Canon car les avantages et limites de l’appareil sont très clairement mis en évidences.
    Tu n’as rien oublié (j’ai un 40D) : de la vitesse intermédiaire en rafale que l’on ne peut personnaliser (ce qui est un peu dommage sur un reflex semi pro), en passant par les meilleurs optiques EF-S qui sont par contre hyper intéressantes financièrement, ton article est très complet. Bravo, c’est une référence.
    et en plus, c’est probablement un des plus beaux sujets (visuellement) publié par ce mensuel depuis qu’il existe ! Chapo.

  4. Jean-François, penses-tu que tu aurais pu réaliser ce reportage avec un 450D/500D ou celui ci aurait été limite (AF/tropicalisation..)?
    Merci!

  5. Merci pour tous ces compliments ! ça encourage a entreprendre de tels voyages, qui sont une grosse dépense d’énergie (en préparation notamment)…
    Il n’y a pas une grosse différence au niveau de la tropicalisation entre la série EOS 450D/500D et les experts EOS 40D/50D…
    Du moins elle ne saute pas aux yeux si elle existe. Donc le 450D / 500D aurait très bien pu survivre à une semaine de reportage comme celui-ci.
    La différence aurait été à rechercher du côté de la cadence vitesse (6,3 au lieux de 3,5 Im/sec)… Et aussi de l’AF car sur l’EOS 50D tous les collimateurs sont croisés et le central en double croix. Cela dit, pour les 3/4 des images cela n’aurait fait absolument aucune différence.
    Reste enfin le viseur et la prise en main (en encore).
    Conclusion : oui 80% des images de ce reportage auraient très bien pu être réalisées à l’EOS 500D (ou même 450D).
    Cette proportion monterait à 90% avec le Nikon D90 qui bénéficie d’un AF plus ambitieux que les 450 et 500D, d’un meilleur viseur et d’un écran à 920.000 pix (seul le 500D et le 50D en bénéficient).

  6. quoi acheter en ce moment ? Sachant que j’ai un Sony Alpha 100 que je vais lâcher (et je ne veux plus retourner chez Sony).
    J’hésite en Nikon D300, Canon EOS 50D et… le nouveau Pentax K7 annoncé il y a quelques jours.
    D’après toi ?

  7. J’ai lu cet article cet après-midi et vraiment très instructif, c’est autre chose que tous ces tests toujours trop techniques.
    Ici, on a un test sur le terrain et quel terrain, des conditions extrêmes et on voit bien la qualité de ce boîtier qui est très critiqué sur bon nombre de forums.
    Moi qui hésitais, je vais m’en offrir un pour seconder mon 5D pour mon prochain voyage en Namibie.
    Jean-François, qu’en est-il des micro-ajustements pour la mise au point ? On en parle beaucoup mais est-ce réellement utile sur le terrain ?
    Merci et Bravo

  8. ben voilà justement un truc que je n’ai pas eu le temps d’essayer !
    De toutes façon pour ce genre d’image, j’utilise tjrs une profondeur de champs confortable donc même si le point était décalé, je ne m’en apercevrais jamais !
    D’ailleurs la plupart de pro que je connais n’ont encore jamais pris le temps d’affiner ces micro réglages.
    Mais je me suis promis de trouver un après-midi pour me pencher sur la question. Et vérifier mes optiques !

  9. Concernant le choix boîteur expert Nikon / Canon / Pentax :
    Ces trois boîtiers ne sont guère éloignés finalement. Sauf que Nikon et Pentax proposent un viseur 100% et plus de réglages fin (notamment Nikon)… Je pencherais pour une meilleur qualité d’image côté Canon (15Mpix face à 12), mais ça se joue à pas grand chose.
    Donc le vrai critère à prendre en compte sont les optiques !
    Réflechis aux optiques que tu vas acheter immédiatement, à moyen terme… et à long terme. ET choisis en fonction des optiques dont tu aura besoin et surtout « qui restent dans tes moyens ».
    Tu éliminera Pentax probablement rapidement à cause du manque de choix (mais pas forcément, tout dépend en fait de l’étendue réelle de tes besoins)… Pentax peut être un bon choix pour un amateur qui ne désire que 2 ou 3 optiques (surtout grâce à l’offre complémentaire Sigma, Tamron, Tokina). Un choix « malin » je dirais…
    Et pour Nikon tu risque de prendre peur côté Finances (à moins que tu sois pro auquel cas, les finances ne sont pas forcément un problème). Un choix « passion » je dirais…
    Reste l’EOS 50D qui est un excellent choix pour un budget optique qui peut rester très raisonnable tout en conservant un choix très large. ET cela ne t’interdit pas des optique très coûteuses et ultra pro un peu plus tard. Un choix très rationnel donc.

  10. perso il me branche bien ce nouveau Pentax… sauf que j’ai déjà des optiques d’une autre marque. Donc coincé !

  11. Le problème de Pantax (mais aussi Sony et Olympus), c’est qu’ils ne parviendront jamais à égaler l’offre optique de canon et Nikon…
    Il suffit aux leader de sortir une ou deux bonnes optiques par an (sans se fatiguer) pour rester loin devant.
    La seulle chance des 3 autres marques est de trouver un trouv vraiment révolutionnaire qui change totalement la donne. Par exemple un système AF qui marche aussi bien en photo qu’en video (mais sans sacrifier la visée optique comme Sony l’a fait). Ou un truc comme le micro FourThirds (original, mais on ne sait pas encore si ça va marcher).
    Mais pour ce qui est de l’APS-C et du Full frame 24×36, je ne crois pas que les 3 challengers aient la moindre chance de rattraper les deux premiers.

  12. Superbe article! J’ai mon 50D depuis une petite semaine et j’en suis très heureux! Cet article conforte mes impressions… ;-)
    +1 pour les optiques, c’est ce qui m’a fait passer de Nikon à Canon ces derniers jours (et aussi le peu d’investissement que j’avais à faire car pas encore trop équipé)!
    Au final, entre Nikon et Canon (je connais mal Pentax), y’a pas de mauvais choix de toute manière! :-)

  13. Superbe article! J’ai mon 50D depuis une petite semaine et j’en suis très heureux! Cet article conforte mes impressions… ;-)
    +1 pour les optiques, c’est ce qui m’a fait passer de Nikon à Canon ces derniers jours (et aussi le peu d’investissement que j’avais à faire car pas encore trop équipé)!
    Au final, entre Nikon et Canon (je connais mal Pentax), y’a pas de mauvais choix de toute manière! :-)

  14. connerie. A moins que Canon sorte de son trou, avec un 1D Mk IV TOTALEMENT REVOLUTIONNAIRE, ben c’est un boitier inutile, avec juste 1 ou 2 ans de retard…
    Non, franchement, Le 50D est BIEN ASSEZ BON et SUFFISANT si vous avez déjà un 1D Mk III.
    Où alors Canon casse la baraque et sort le Mk 4 à moins de 3000 Euros…. On peut rêver…
    On les attend au virage, Z’ont vraiment pas intéret à se rater avec le Mk 3. Vous êtes au courant qu’ils ont encore un rappel des Mk 3 pour encore des taches d’huiles ???

  15. Hello,
    bon toutes ces remarques de geek sur le matos c’est bien gentil mais après avoir vu le reste des photos sur actionreporter il y a un truc qui me chiffonne et dont personne ne parle!
    JF… ta D1 tu la ride en plaque sur le pied avant et en coque sur le pied arrière(voir img_0801) !! c’est à dire avec une hardboot sur le pied avant et une softboot à l’arrière !!??
    Étonnant non !!??

  16. Jean-François Vibert on

    voici une remarque judicieuse ! Et bien woui Eric…
    Et je peux te dire que c’est un mixte fabuleux ! La hard boot sur le pied avant te permet une grand confiance et un apui backside surpuissant en couloir, notamment sur la glace (car il y a parfois des plaques de glace sous la peuf dans 40° de pente)…
    ET la softboot sur le pied arrière te donne toute la douceur nécessaire et un toucher de neige fantastique dans 1 m de peuf (après le couloir)… ainsi que la possibilité d’avaler les bosses et les compression en te permettant une flexion maximale de la cheville arrière.
    Le premier jour j’étais en soft et un peu inquiet à l’idée d’affronter des plaques de glace le lendemain dans les couloirs. D’autant que la visi était très mauvaise ce premier matin et que nous avions surfé quelques pentes sur lesquelles 30 cm de neige fraîche camouflaient des coulées avec des bloc de glace sournoisement cachés sous la poudre… ça secouait donc un peu les chevilles et j’avais pas envie de me blesser bêtement.
    J’ai donc imaginé cette solution (en me souvenant que certains coureurs américains ridaient comme ça en slalom et descente dans les années 90). J’ai un peu hésité avant de changer mes fixes le soir même (car l’hélico décolle le matin et ne revient pas au lodge en milieu de journée)… J’étais un peu inquiet tout de même car je n’avait jamais tenté ça aupravant. J’ai retourné le problème dans ma tête toute la nuit en me demandant ou serait le problème (si problème il devait survenir)… Mais je n’ai pu imaginer aucune raison pour laquelle ça ne pourrait pas marcher (à part le fait que la démarche est un peu bancale quand on se déplace à pied, mais on l’oublie très vite en compensant naturellement).
    Alors j’ai tenté la chose. Et bien cela a marché formidablement (au delà de mes espérance) et j’ai ridé les 5 jours suivant comme ça (bien que nous n’ayons plus rencontré les conditions du premier jour car il avait entre temps encore neigé). J’étais plus en sécurité qu’avec deux soft boot, j’avais plus de puissance en virage (surtout en back) et toute la souplesse nécessaire. Bref le top !
    Evidement la condition c’est déjà d’être très à l’aise en hard boot préalablement (sinon, c’est pas forcément gagné). Vivement que la neige revienne que je teste ça aussi sur la piste.

  17. merci pour ces explications.
    Pour avoir de bons appuis en toutes conditions sur mon swallow j’ai opté pour des coques Flow.
    Les appuis sont pratiquement aussi puissants qu’avec des hard boots tout en conservant le feeling des soft Boots. Aujourd’hui les bottes de snow sont beaucoup plus rigides qu’il y a 10 ans.
    Si je compare mes vieilles Burton comp aux modèles d’aujourd’hui la différence est énorme. Même les modèles freestyle sont plus rigides.
    Mais ta solution est loin d’être aberrante, et le principal est qu’elle t’est convenue.

  18. Il est réellement bien fait ce « test terrain » Ca change vraiment des tests soporifiques de CI et autres… Petite remarque quant au test du 500D, dire que sa petite taille est un inconvénient est curieux, c’ est pour moi et pour beaucoup son principal atout!

  19. suoer Articles et super photos;
    tu utilises quoi comme sac à dos pour promener tout le materiel photo et le nécessaire pour ce type d’activité?
    Sachant qu’il doit être confortable pour ne pas entraver tes mouvements en surf,

  20. Bonjour,
    Les boitiers sont différents mais je pose la question : Entre un 50D neuf et un 5D première génération, à prix +/- identiques que conseillerais tu ? Toi qui les a eu en mains, c’est pour du reportage mariage essentiellement. La vitesse de prise de vue n’est pas primordiale pour moi, la gestion des ISO l’est plus.
    Merci de nous faire partager tes aventures ;o)

  21. super reportage , j’adore, de vrais commentaires avec des situations de terrains extrêmes.
    ca donne une telle réalité d’utilisation de ce boitier, vraiment super.
    Je suis parti pour acheter ce boitier, et j’hésitais longuement entre tous ces rivals en cherchant des infos sur tous les sites spécialisés. Mais maintenant j’hésite plus par contre va falloir que je regarde de près les objectifs.
    Merci encore pour ce reportage.

Leave A Reply