web analytics

Concours Air France : une réponse du Jury

18
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Suite à l’article Conditions abusives : Air France a trouvé le filon !, il m’a semblé important et honnête de porter à la connaissance de tous, la réponse (donnée à titre privé) d’un des membres du Jury du concours Air France, qui est d’ailleurs extérieur à Air France (réponse postée ici en commentaire). A chacun de se faire son opinion (et de l’exprimer courtoisement), la parole est donc à Pascale.

 » Bonjour, Co-organisatrice de ce concours, membre du jury mais cependant extérieure à AF, je pense avoir la légitimité pour apporter quelques précisions, de manière objective :

1. Ce concours a été pensé par des passionnés pour des passionnés, qu’ils soient fana de photo, d’aero ou des deux. Il cible notamment les « spotters ». Les lots et les partenaires ont été choisis de manière à les récompenser dignement. Les participants et futurs lauréats sont la principale préoccupation des organisateurs.

2. Le règlement a été rédigé sous couvert de juristes et de photographes professionnels.

3. Il est prévu de valoriser les auteurs, en cas d’utilisation des clichés bien sûr, mais surtout à l’occasion de la remise des prix et du vernissage.

4. Aucune exploitation des talents dans tout cela ! Aucun objectif commercial non plus. D’une part parce qu’AF dispose déjà d’une excellente photothèque et qu’elle n’a pas besoin de ces photos. D’autre part car l’idée est d’en faire une opération de communication avec un unique objectif d’image, dans un contexte fort pour l’image d’AF dont les 3 livrées de peinture sont actuellement sur le réseau de la compagnie et au cours d’une année très riche en événements et anniversaires aéronautiques.

5. Cette opération est basée sur les partenariats. C’est pour cela qu’il n’y a aucun intérêt commercial pour AF, si ce n’est l’objectif d’image. Grâce à ces partenaires, AF peut proposer de belles dotations. Chacun a donc trouvé son intérêt… et ce dans l’intérêt des lauréats !

6. il est conseillé de bien lire le règlement : ainsi, il est bien prévu dans les lots, un prix AF (1er prix de la livrée « Demain ») composé d’un billet long courrier pour 2 personnes.

7. Enfin, il est question ici de passion et de jeu ! Ce concours est organisé dans un contexte de célébrations aéronautiques nombreuses. Alors participez nombreux et que les meilleurs gagnent ! Des surprises vous attendent encore… »

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

18 commentaires

  1. Mais pourquoi alors avoir porté cette mention au règlement si justement Air France « dispose déjà d’une excellente photothèque et qu’elle n’a pas besoin de ces photos » ?

  2. Donc, en gros : les lots ne leur coutent rien, et pour valoriser les photographes « gagnants » ils s’attribuent tous les droits photographiques à vie ?
    Que la vie est belle dans le monde tout rose des Bisounours !

  3. Chère Pascale,
    A vous lire, AF n’y gagne rien qu’un peu de pub auprès .. des personnes déjà passionnés par l’aviation ?
    Dans ce cas, pourquoi ne pas faire un jeu avec des questions ou que sais-je encore qui récompense les passionnés, qu’ils soient ou non photographes ? Ou plus simplement, des tirages au sort ?
    Je veux dire par là que, si je lis de façon candide votre réponse, ma conclusion serait la suivante : AF fait du caritatif ou presque pour ses passionnées désargentées en leur offrant un voyage en 1ère classe. Mais ceux-ci, pour obtenir ces précieux cadeaux, doivent avoir les moyens de se payer le matériel adéquate pour prendre des photos d’avions estampillés AF entre autre ?(donc des bons télézoom a fortiori)
    Désolé, mais ce discours me semble aussi crédible que celui d’un vendeur Fn** ou Dar** :(
    En 2 mots, soit AF n’a pas besoin de ces photos, et donc cette clause est inutile, DONC il faut l’enlever.
    Soit AF y a un intérêt, et ils vous ont envoyé pour tenter de rattraper les choses.
    Cela dit, dans le fond, je ne suis absolument pas surpris vu la politique de plus en plus d’entreprises vis-à-vis de l’image (on a bien vu des sites de tourismes lancer des concours photo « vos vacances ensoleillées » qui donneront de belles photos pour leur plaquettes de pub in fine…)

  4. « Le règlement a été rédigé sous couvert de juristes et de photographes professionnels. »
    Impossible qu’un photographe professionnel laisse passer une telle clause :
    « Les photographes cèdent à la société AIR FRANCE, à titre gratuit, exclusif et définitif le droit de reproduire, faire reproduire, représenter, faire représenter et adapter les photographies envoyées au concours, sous quelque forme et quelque moyen que ce soit et pour tous supports connus ou inconnus… »
    Et tout juriste sait qu’une cession de droit définitive est impossible en droit français…
    Bref pas très crédible tout ça…

  5. En fait, ce règlement est valide… pour le continent nord-américain où, effectivement, un photographe abandonne tout droit sur ces photos, le diffuseur/commanditaire en obtenant totale propriété…
    Mais nous ne sommes pas aux US ni au Canada ici… et c’est là qu’AF se comporte de façon bien cavalière.
    En tout cas j’adore le speech tout en « Amour, Gloire et Beauty »…

  6. Eric Delaperriere on

    D’autant qu’Epson, autre partenaire, se montre bien moins gourmand en droits … :-)
    Bien tenté le rattrapage, mais on a du mal à croire qu’une fois les photos remises accompagnées du réglement draconien dument signé, il n’y aura personne au service marketing pour faire son marché dans les images reçues…

  7. Ce concours a été pensé par des passionnés pour des passionnés, qu’ils soient fana de photo, d’aero ou des deux. Il cible notamment les « spotters ». Les lots et les partenaires ont été choisis de manière à les récompenser dignement. Les participants et futurs lauréats sont la principale préoccupation des organisateurs.
    Humm … Si c’est pas merveilleux un truc pareil. C’est une histoire de « passionnés » qu’on vous dit. On peut donc faire n’importe quoi (c’est contraint qu’il a fallut faire un règlement). Air France qui te donne un billet … C’est une « digne » récompense – pas coûteuse de trop, contre l’abandon total et absolu de tout tes droits photos (il parait que même des professionnelles photographes on pensé à la chose, et qu’ils en étaient d’accord … bon, bon …). D’ailleurs les organisateurs sont très très gentils, savez-vous quelle est leur principale préoccupation? Et bien c’est les participants à leur concours. Encore un effort, et il viendrons nous border avant le dodo.

  8. Ca fait rire, mais en même temps ça énerve. Pascale est sûrement de bonne foi mais n’a absolument aucune compétence pour nous répondre. Et en même temps les réponses on les connait, ce n’est pas la première fois qu’un concours est accompagné d’un tel réglement.
    Pascale, si vos intentions sont bonnes et pures, pourquoi rédiger un réglement qui va a l’inverse de ces intentions ?

  9. je reposte ici mon commentaire dans l’autre sujet (pas pratique d’avoir fait 2 thread ;-) ) :
    *************************************
    C’est gentil mais ça ne répond pas aux problèmes soulevés …
    S’il n’y a aucun « objectif commercial pour AF » qui « dispose déjà d’une excellente photothèque et qui n’a pas besoin de ces photos » alors pourquoi :
    ————————————————————–
    Cette cession comprend notamment le droit de :
    Publier et/ou exposer les photographies sur tous les supports de communication relatifs à ce concours : site Internet, newsletter de la société Air France, affiches, expositions internes à l’entreprise etc.
    Publier et/ou exposer des photographies sur tous supports à des fins commerciales, publicitaires ou non réalisés par la société Air France : brochures, affiches publicitaires, magazines, cartes postales etc…  »
    ————————————————————-

  10. Le règlement du concours est un contrat. On l’accepte en connaissance de cause et on participe ou on ne l’accepte pas et on ne participe pas. Je ne comprends pas très bien l’objet du débat. Les participants souhaitent-ils participer à un concours ou faire fortune en vendant leurs clichés à prix d’or ?

  11. Le règlement du concours est un contrat. On l’accepte en connaissance de cause et on participe ou on ne l’accepte pas et on ne participe pas. Je ne comprends pas très bien l’objet du débat. Les participants souhaitent-ils participer à un concours ou faire fortune en vendant leurs clichés à prix d’or ?

  12. La loi française est claire :
    Article L. 111-1 du Code de la propriété intellectuelle :
    L’auteur d’une oeuvre de l’esprit jouit sur cette oeuvre, du seul
    fait de sa création, d’un droit de propriété incorporelle exclusif
    et opposable à tous.
    Ce droit comporte des attributs d’ordre intellectuel et moral,
    ainsi que des attributs d’ordre patrimonial […].
    Article L. 123-1 du Code de la propriété intellectuelle :
    L’auteur jouit, sa vie durant du droit exclusif d’exploiter son oeuvre
    sous quelque forme que ce soit et d’en tirer un profit pécuniaire.
    Au décès de l’auteur, ce droit persiste au bénéfice de ses ayants-droits
    pendant l’année civile en cours et les soixante-dix années qui suivent.
    Donc, ce règlement n’est valable devant aucune juridiction d’autant plus que les photographes n’ont aucun lien de subordination avec Air France (même s’il y avait un lien, en cas de litige ni Air France ni le photographe ne pourraient exploiter les images).
    Tous les juristes et photographes pro savent cela !!!

  13. Alors participez nombreux et que les meilleurs gagnent ! Des surprises vous attendent encore… »
    Oui de belles « surprises » j’imagine.. On croit rêver !

  14. D’un coté ,le plus souvent on interdits spoters de sopter (accès , droit a l’image)
    et de l’autre on leur demande leur photos et qu’ils cédent leurs droits
    moi, je dit en plus on devrait leur faire payer pour participer au concours!
    ils on payé des droit pour les trapanelles qui’ils ont tofé ces bandits ?
    le manche, bien a fond, mais avec de la vaseline! (parfumée au jasmin ou chevrefeuilles)
    et pour les gagnant une amende supplémentaire pour « manque à gagner pour les VRAIS pros »
    – ça fait mal ? répondez! alors ? heureuse ?
    – han….. hon…..hon ( je peut pas vous répondre le manche me sort par la bouche).

  15. Bonjour, Tout d’abord un grand merci à cette vigilance tout le monde à bien compris le sens caché de ce « concours »: renouveler gratuitement par l’intermédiare de sponsors sa photothéque  » si riche ». On sait qu’une phototéque doit en Permanece se renouveler .
    c’est la tendance US faire de l’argent avec le travail des autres en photo.
    De la part d’AF c’est indigne au regard des budgets com qui sont énormes.
    De plus la pseudo justification alambiquée par des soit disant « juristes et photographe pro » ( qui ne sont certainement ni pro ni européen connaissant le droit français notamment pour les droits d’auteur c’est insultant pour les pros de ces professions de juristes .
    Par respect de la propriéte intellectuelle et des personnes cette compagnie ferait mieux de faire une bourse au talent qui permettrait à des personnes de se faire connaitre et cela serait beaucoup plus intelligent en terme de « Com ».
    Les temps sont durs mais pas pour tout le monde…
    Ps: j’avais pensé à une photo montage un joli n’avion au couleurs de la compagnie avec une téte de requin dévorant les nuages……..

  16. En terme d’image, Air France ne s’en sortira surement pas grandi.
    C’est dingue comme la plupart des concours sont des opérations extrêmement intéressantes pour les organisateurs mais au mépris des participants, je pense à Montier en Der et le business inouï qu’il génère alors que les photographes nominés, exposés, publiés, se voient obligés d’acheter leurs propres entrées, un comble !

  17. Bonjour,
    Photographe professionnel,je suis abasourdie par l’une des phrases du contrat..
    « à titre gratuit, exclusif et définitif  »
    Les art Article L. 111-1 et L. 123-1 du code de la proprieté intellectuelle, vont a l’encontre des clauses de ce type.
    Je me joins aux autres commentateurs..
    Impossible que ce soit un juriste ou photographe pro francais qui est pondu ce texte. Est il inspiré d’un modele d’autorisation crée par Emmanuel Pierrat (mis en ligne ici : http://www.pixelartese.com/forum/index.php?topic=15.0 ) ?
    Bref, si l’on s’adresse « aux passionnés », amateurs et pro, c’est édifiant !

  18. Suite aux réactions nombreuses qui nous sont parvenues au sujet du concours de photos « Couleurs d’Air France : Hier, Aujourd’hui et Demain », nous souhaiterions apporter de nouveaux éléments susceptibles de rassurer les participants au sujet de l’exploitation de leurs œuvres.
    Le règlement, en son article 10 intitulé « Propriété intellectuelle » a fait l’objet d’une modification. La version actualisée sera soumise au contrôle d’huissier et mise en ligne prochainement.
    Cette nouvelle version prévoit que l’utilisation par Air France des photographies gagnantes est limitée aux besoins de communication interne et externe d’Air France (et de ses partenaires) au seul sujet du concours.
    Nous espérons que ces modifications éclaireront les participants quant aux réels objectifs d’Air France à travers ce concours. La compagnie n’a aucun intérêt à spolier les auteurs de leurs œuvres et à constituer un fond photographique à moindre coût. Elle dispose de l’expertise de ses agences de communication interne et externe, chargées de la réalisation des supports destinés à un usage publicitaire et commercial.
    Par conséquent, et c’est le sens de cette modification, nous tenons à préciser qu’Air France organise ce concours à la seule fin de promotion de son patrimoine et de la photographie aéronautique.

Leave A Reply