web analytics

10 idées anti-crises pour photographes professionnels

66
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

C’est la crise ! Les clients se font rares, les budgets sont en baisse, vous vous inquiétez pour l’avenir et vous avez – probablement – raison (c’est vrai qu’on peut avoir la frousse quand on lit ça : le pire est encore à venir)… Vous souhaitez donc « réduire vos dépense », sans sacrifier la qualité. Mieux vaut courber un peu l’échine que d’aller tout droit à la bancroute… Loin d’alimenter le catastrophique ambiant et participer à la sinistrose rampante, je vous propose une dizaine de pistes pour limiter vos dépenses, sans réduire vos ambitions photographiques :

1 – Passez sur Mac : les Mac ont une durée de vie plus longue que les PC. Au bout de quelques années, un Mac coûte au final moins cher si l’on prend en compte le temps perdu en maintenance qui est supérieur avec une PC.

Macpro
De nombreuses études l’aurait (parait-il) démontré,  » une étude du Gartner Group, commandée par Apple Australie et diffusée par elle dans la presse en 2002, affirmait que le TCO (Total Cost of Ownership) ou Coût total de possession, c’est-à-dire le coût total de l’équipement informatique quand on ajoute les matériels optionnels, les logiciels (licences), le support (etc.) est moins élevé avec un Mac que sur un PC équipé de Windows ». Pas évident que les choses aient changé depuis… Au contraire Mac OSX s’est bonifié, pendant que Vista connaissait l’échec que l’on sait.

Je vous conseillerais plutôt les MacPro que les iMac, mais ils sont malheureusement très coûteux (toutefois je suis certain que l’investissement vaut la chandelle et est au final productif pour cause de capacité d’extension, de fiabilité et de vitesse)… Pas impossible cependant de travailler sur un iMac (j’en connais qui le font). Dans ce cas, c’est le 24″ sinon rien (pour cause de qualité d’écran).

Une seule exception à ce conseil « pro Mac » : si vous avez besoin juste d’une petite machine à écrire, lorgnez du côté des ultra portables PC (lire ceci).

Dell
2 – Évitez les écrans professionnels et les écrans Apple :
faites comme moi, achetez vos écrans chez Dell qui est le premier distributeur mondial d’écran (ou ailleurs ou c’est pas cher…). J’ai souvent parlé ici de la gamme 2408WFP, qui une fois calibrée me donne entière satisfaction (évitez par contre les tailles 20 et 22″, leurs dalles sont inadaptées à la photo)…

Guettez les promotions tournantes : les prix des 24″ évoluent sans prévenir et sans logique apparente entre 800 et 600 € (actuellement les 2408WFP est à 641 € TTC. Le rapport qualité/prix est imbattable). Et surtout commencez de préférence au téléphone (vous pourrez en effet grappiller une petite réduction supplémentaire). Rappelez-vous que l’écran ne change pas la photo, c’est un investissement qui vient bien après certains autres.

Sonde
3 – Partagez une sonde à 3 ou 4 collègues :
il est inutile de calibrer vos écrans toutes les semaines. Regroupez vous donc à 3 ou 4 collègues et investissez dans une sonde. Mais ne travaillez en aucun cas vos images, sur un écran non calibré : c’est une véritable perte de temps…Inutile d’investir dans une solution de callibration globale (profil écran + profils papiers), de toutes façon il est déconseillé d’imprimer vous-même (si vous voulez faire des économies).

4 – Travaillez avec Lightroom plutôt qu’avec Photoshop : Adobe Photoshop Lightroom est un fantastique outil de productivité « tout en un » qui vous fera gagner du temps… Ses nouvelles retouches localisées vous permettront de faire l’impasse sur Photoshop CS4. Si vous possédez un CS2 ou CS3 conservez-le, car ces deux logiciels sont capables de faire tout ce que Lightroom ne sait pas (encore) faire… Vous en saurez plus en lisant mon livre : Travaux pratiques avec Photoshop Lightroom 2 (en pré commande sur Amazon.fr pour seulement 17 €).

ADPVAN0001_6_multi_2_zoom
5 – Achetez un dock SATA et des disques nus
: au lieu de continuer à acheter des disques dans des boîtiers externes (plus coûteux et plus encombrants)… Un dock SATA peut accueillir autant de disques nu que vous le souhaitez, pour réaliser des To et de To de sauvegardes… Chez Macway, j’achète (presque en pagaille il faut bien le dire) des disques 1 To Samsung Spinpoint F1 pour seulement 89 € pièce, ce qui donne 0,09 € du Go, ce modèle me semble très fiable (j’en ai 5)… Et bientôt je vais passer au disque de 2 To (quand leur prix ara baissé).

Ensuite je les enfiches sur un DriveDock Quattro, ou un Vantec Nexstar. Reste à ajouter une carte eSATA 2 ports Sonnet dans votre Mac Pro, ou une Carte eSATA 2 ports Express Card pour votre portable… Vous y connecterez même vos boitiers externes 3,5″ s’ils sont équipé de eSATA. Des économies à long terme et de la vitesse gagnée par rapport au FireWire…

Canon-5d-mk2-3_4-400px(1)
6 – Évitez les reflex professionnels
: se contenter des modèles experts est une sage décision, mieux vaut garder ses sous pour d’excellents zoom professionnels (lire ci-dessous). Chez Nikon optez pour les D700, D300, D90 et oubliez tout le reste… Chez Canon, préférez les EOS 5D mk2, EOS 50D, EOS 450D et oubliez tout le reste…

7 – Évitez les optiques fixes prestigieuses : dites vous que les maquettes pourries que réalisent vos clients, ne méritent pas que vous vous ruiniez pour un 85 mm f/1.2… Oubliez les optiques fixes luxueuses, car les iconographes qui choisissent les photos sont incapables d’apprécier leur fin modelé… Pas la peine de 300 mm f/2.8, au vu de la qualité d’impression des media qui publient vos images ! Et demandez-vous toujours si vous serez capable d’amortir un long téléobjectif fixe (investissez tout au plus dans un multiplicateur x1.4 pour votre 70-200 mm avec un petit capteur APS-C, vous obtiendrez un 420 mm f/4).

Nikon_70-200mm_f2.8_vr_lens
Gardez plutôt vos sous pour 3 ou 4 zoom hyper polyvalents à f/2.8, que vous conserverez 15 ans au moins. Commencez par investir dans un 24-70 mm f/2.8. Puis (dans le désordre) : un 70-200 mm f/2.8, puis un 16-35 mm f/2.8 (ou équivalent)… Rien de plus : consacrez le reste du budget à l’informatique, ce sera plus productif !

8 – Évitez les imprimantes jet d’encre photo ruineuses : fuyez définitivement les tirages et les planches contact. A la place, créez des galeries web (exemple réalisé par Lightroom) pour vos clients avec Lightroom et délocalisez vos impressions sur Smugmug (en utilisant leur plug-in Lightroom gratuit).

HP
Faites comme moi, remisez votre Epson A3+ au garage, de toutes façons ses buses ont séchée cet été (j’ai renoncé à les déboucher même avec un kit spécial trouvé sur Encre.com) et j’ai revendu ma réserve de cartouches ruineuses. Après plusieurs années d’acharnement, j’en ai conclu que vouloir imprimer sois-même est une terrible perte de temps et une véritable gabegie financière (même quand on maîtrise parfaitement la chaine calorimétrique ICC ce qui est mon cas)… En ces temps de crise, mieux vaut savoir délèguer certaines chose : externaliser comme disent les reducteurs de coût ! Et donnez un peu de travail aux labo de temps en temps, sinon ils vont tous disparaitre… A la place de mon Epson Photo : j’ai installé une bureautique HP OfficeJet Pro avec quatre encres très économiques. Elle me permet de faire des photocopies très rapidement, et même de sortir une petite planche contact de temps à autres pour faire plaisir à certains clients (je les préviens que c’est juste pour retrouver les photos, pas un tirage de contrôle).

Filofax
9 – Évitez les smartphones
:
un bon vieux téléphone standard avec un abonnement standard accompagné d’un bon vieil agenda papier est suffisant pour gérer vos rendez-vous, qui de toute façon, sont de plus en plus espacés (ahah)… Je n’ai jamais rien trouvé de plus efficace, rapide, intuitif et sûr qu’un bon vieux Filofax papier, pour noter mes rendez-vous (si, si, j’ai pourtant tout essayé)… Voilà quelques dizaines d’Euros économisés facilement chaque mois (on en a parlé récemment) !

10 – Formez-vous : prenez des cours sur Lightroom (ici par exemple) et lisez des bouquins (celui-ci entre autres qui vous fera gagner du temps ;-)…

SchoolCela vous permettra d’optimiser votre temps libre (au cas ou celui-ci ait tendance à enfler), sans avoir l’impression de perdre votre temps. Ensuite vous découvrirez que vous pouvez travailler plus vite et beaucoup mieux en améliorant vos connaissances informatiques de bases. C’est aussi l’occasion de croiser des collègues et sentir l’air du temps…

Les domaines à maîtriser en premier lieu sont : les logiciels (Lightroom, Expression Media, etc) et votre maîtrise globale de l’outil informatique : Mac ou PC, systèmes de sauvegarde, export sur le net, utilisation du FTP, ect…

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

66 commentaires

  1. J’ai une question à propos des dock SATA et des disques nus.
    Dans le cas de « disque de travail » ne vaux t-il pas mieux prendre un boitier externe en e-Sata ou FX-800? Et réserver les docks uniquement à la sauvegarde ?
    A moins que le dock soit tout à fait confortable pour utiliser quotidiennement son travail.

  2. Yvan SiroisPosté le

    Intéressant,j,ai justement choisi mon 40D non pas parce qu’il était le meilleur(je sais que le D300 lui est supérieur)mais parce que la gamme d’optiques comprenait plusieurs beaux cailloux pros à des prix avantageux,tels le 17-40,70-200 f4 IS et le 300 f4 IS dont je suis très satisfait.
    J,imprime quelques photos en A4 sur ma Epson R-340 car j’aime tenir une belle photo quoique je doive reconnaitre préférer les regarder sur mon iMac 24 pces que j’ai acheté quelques mois après le 40D.
    J’hésitais avant d’acheter Lightroom (que j’avais essayé en version bêta)mais je crois bien que je vais craquer prochainement.
    Merci pour les infos elles me seront utiles pour exercer ma passion.

  3. la c’est fort, maintenant il vous reste plus qu’a trouver un seul photographe professionnel qui ne travaille pas sur des ecrans pro (eizo ou quato), qui baze photoshop pour uniquement lightroom, qui baze également son epson, qui achete des boitiers moyen de gamme avec des optiques merdiques.
    celui la le jour ou vous le trouvez , vous nous le ramenez, on regarde son travail et on décide ensemble si il s’agit d’un photographe professionnel.
    désolé mais je trouve cet article pour le moins surprenant et complètement décalé avec la réalité du milieu.

  4. David, JF n’a parlé d’optiques merdique, il me semble mais de zooms de qualités à ouverture constante, quand aux boîtiers, j’ai bazardé mon 1DsII pour un 5DII bien meilleur et aussi bon que le 1DsIII. Et effectivement, on a pas besoin d’avoir la dernière version de Photoshop quand on bosse avec DPP, Lightroom ou iView.
    Je trouve que cet article colle assez bien à la réalité des Photographes que je connais,
    malheureusement d’ailleurs. Tiens, je viens de perdre un client en bijoux qui a acheté une machine à packshot avec son graphiste au commande, sic !
    Heureusement que je n’ai pas acheté le 1DsIII !

  5. Salut,
    Pour les macs, on peut toujours chercher toutes les raisons qu’on veut, mais c’est plus cher et moins performant. Ci-joint un test d’une config à 1300€ qu’aucun mac n’égale:
    http://www.beneluxnaturephoto.net/forumf/index.php/topic,73905.0.html
    Tu roules en mac + écran pro, smartphone etc etc on peut donc raisonnablement conclure que t’es pas (trop) concerné par la crise… J’ai bon? :-)
    David,
    chai pas si t’as déjà mis les pieds dans des formations dont on arrête pas de nous venter les mérites ici, mais alors que l’animateur présente le dernier boitier à 8000€ sorti, au moment des tours de table pour savoir avec quoi bossent les photographes présents, 90% du matos n’est pas pro. Je sais pas dans quel milieu photo tu es, mais surement pas pro ou alors très très élitiste parce que la réalité est pas du tout ce que tu sembles insinuer.

  6. Encore un article au top de la provoc’
    J’adore le 1- j’en ris encore !
    Si t’es fauché, prend un macpro et un minipc… Pour moi c’est sans commentaires…
    Il faudrait peut etre différencier les domaines de la photographie, car tout les photographe n’ont pas les meme besoin que JF Vibert… Tout le monde n’est pas photo-reporter formateur lightroom ! Heureusement !
    -Dans ce cadre, je ne pense pas pouvoir me passer de PS meme si je gere mon catalogue sous lightroom. Se contenter de CS3 me semble par contre un bon conseil.
    -Pour les écrans pourquoi pas passer au dell. Une fois calibré, c’est vrai que la différence est minime.
    -Eviter les boîtiers Pro … ben là ca dépend vraiment de votre activité.. Si tu fais de la photo de sport c’est peut être pas stupide de prendre un 1D3 pour l’af, la rafale et l’endurance du boîtier. Enfin bon le 5D2 est quand meme tres polyvalent est certainement une bonne solution si tu n’as pas besoin de la rafale de mitraillette.
    -Les optiques… on fait comment si on est photographe animalier sans super-télé ?
    Pareil pour le sport… Si on est portraitiste, as-t-on besoin d’un 16-35 et d’un 24-70 ? alors que pour le meme prix on peut avoir un 85 1,2 L et un 135 2 L bien plus adaptés ? (bon ok le 24-70 est quand même bien indispensable…)
    -Formez vous.. Euh ? moi je dirais plutôt qu’en temps de crise gagner du temps sur la prod on s’en fout, on a peu de clients donc plein de temps pour les satisfaire. C’est pourquoi je dirais « Développez plutôt votre style !! » Il deviendra votre valeur ajouté, et vous permettra de vous différencier des 6000 photographes déclarés à votre Anpe locale. Sortez de la crise par le haut en accentuant la qualité de votre travail. Oubliez les gadgets techno geek, et payez vous des bouquins de photographes, des films d’auteurs, allez visiter des expos !

  7. Eric DelaperrierePosté le

    Tiens, c’est a peu près ce que je fais depuis mes débuts (en 96): mac, boitiers milieu de gamme, quelques objectifs Et je résiste depuis quelques années comme çà, avec quelques centaines de photos publiées chaque année. :-)
    Reste a faire l’effort de formation que je repousse un peu trop… :-(
    Mais il ne faudrait pas trop ebruiter tout çà, des fois que çà donne envie aux fabricants d’augmenter les prix du matériel « expert » pour l’adapter aux moyens des pros ! :-)

  8. Là je trouve que ton discours manque de cohérence par rapport au billet précédent qui fait l’apologie des bricolages OS X sur netbook playmobiles qui risquent de finir à la poubelle au bout d’un an et pas cher et là tu nous balances qu’il faut prendre un MacPro :-/

  9. la vos conseils n’engage que vous!!! pour un photographe pro je connais pas grand monde qui travaille « que » avec des 5D et encore moins avec des 40D ou 50D? Quand aux optiques à chacun son job… les zooms c’est bien mais… il y a encore des gens qui font la différence… et désolé mais le tout zoom même à 2,8 c’est bien triste et peu créatif au final. Je ne parle pas des télé objectifs car le 300 2,8 est véritablement indispensable en sport.
    enfin juste pour info une optique pro si elle tourne en 5 ans voir moins elle est rincé.

  10. Bob JanvierPosté le

    Pour l’ordi j’ai pris un iMac 20″ 4Go de RAM suffisamment puissant au lieu du 24″ et un Dell 2408FPW. L’écran du iMac est pourri mais pour afficher le mode grille dans Lightroom ou les palettes dans Photoshop c’est suffisant. Le travail se faisant sur le Dell (calibré évidement avec Spyder3 pro).
    Pour l’écran, j’ai appelé Dell par téléphone et j’ai négocié le prix. Faut pas attendre de miracle mais le prix baisse et j’ai même eu les frais de port offert.
    Je stocke tout sur disque externe FW800 RAID de chez Macway. Lorsque je change de machine je ne suis pas obligé de tout réimporter. Je copie le catalogue Lightroom et les presets Photoshop sur le nouveau Mac, je branche les disques durs et c’est parti.
    Pour l’appareil j’ai un EOS 40D depuis sa sortie. Efficace et pas cher (je l’ai payé dans les 730€ aux US avec l’Euro à 1,6$)… Je vois vraiment pas quel autre boîtier APS-C le concurrence. EOS 50D cher et trop de diffraction, D300 ou a700 peuvent pas utiliser les optiques Canon!!!
    Les objectifs, Canon 10-22mm f3,5-4,5 USM, Canon 24-70mm f,2,8 L USM, Canon 85mm f1,2L USM II et Sigma 30mm f1,4 HSM.
    Vu le prix (il est à 340€ sur amazon) je pense prendre un EOS 1000D pour le Sigma 30mm. Le boitier a une qualité d’image excellente largement de niveau pro jusqu’à 400-800 ISO. Ca me fera un couple qualitatif et pas cher a trimballer partout sans stresser.
    Flash Canon 580 EX II. Cartes memoire Sandisk Extreme IV avec lecteur Sandisk FW800.
    Tout mon matériel photo a été acheter aux USA. Avec la différence de prix plus le change par rapport à la France, j’ai eu le matériel plus le voyage à New York pour moins cher que si j’avais tout acheté ici au meilleurs prix du net. (petite astuce, commander sur amazon.com et se faire livrer à l’hôtel, on économise les 8% de taxe de l’Etat de New York que l’on paye si on achète en magasin chez B&H ou chez Adorama).
    Pour l’imprimante, j’ai une Canon MP610 tout en un. C’est suffisant pour présenter le travail.
    Pour les développements j’ai trouvé un petit studio photo qui bosse sur Mac et qui sait ce qu’est un profil couleur et un format TIFF ou PSD.
    En résumé, j’ai préféré dépenser dans ce qui dure longtemps comme les objectifs, les disques durs, le flash, ou l’écran.
    L’ordi ou l’imprimante et les boîtiers se changent assez souvent.
    Contrairement à certains photographes pro qui shootent dans un stade ou un studio et envoient leur boulot par email ou FTP à une agence de com, la plupart des photographes sont des indépendants qui travaillent pour des clients indépendants (chez qui d’ailleurs ont va faire les photos)
    On a pas affaire à des boites de pubs qui exigent une vitesse d’exécution du travail qui nécessite d’acheter un MacPro octo-core avec 16Go de RAM et disques montés en RAID, ou qui veulent des fichiers RAW ou TIFF ProPhoto RGB.
    Quand on montre son shooting au client sur l’écran du MacBook avec un diaporama iPhoto, le client s’excite comme une puce. La pomme qui s’illumine sur le couvercle, c’est un truc venu de Mars. C’est largement suffisant comme matos.

  11. J’apprecie ton approche et ton indépendance.
    Pour ma part je travaille en vidéo Broadcast et dans ce milieu aussi la qualité se perd. La diffusion d’images tournées en DV / HDV est maintenant fréquente. Sans parler de recompression pour transmission lowcost FTP, des nombreuses décompressions & recompressions en post-prod et de la diffusion TNT qui dégradent la qualité. C’est un workflow catastrophique pour être aprécié sur un écran full HD ready !
    C’est donc pour le plaisir que je mets doucement mais surement à la photo et la video avec le nouveau Canon et 3 beaux calloux.
    Pour revenir à l’article côté Apple, j’attends depuis qq mois le prochain modèle mac pro. L’actuel à 14 mois et autant attendre le léopard blanc en 68 bits. En vidéo se sera utile de patienter ! En écran j’hésite entre le Dell 2408WFP et un Lacie 324. Si quelqu’un posséde un avis entre ces 2 moniteurs je laisse mon mail en dessous … De même si vous avez à conseiller un moniteur d’étallonnage (video via un adaptateur SDI / DVI avec lut programmable). Les broadcast sont 6* plus chers.
    J’ai acquis voici peu un Hard Drive Desk et les 1To de Samsung,las de voir les alimentations des HD externes scratcher et disparaitre des catalogues des fabriquents. Au final ça revient moins cher mais surtout plus péreinne. Restant indispensable Un Disque dur de poche auto-alimenté Firewire et usb pour partir en voyage ou présenter une maquette.
    Pour ma part le 16-35mm déforme beaucoup trop à 16mm.
    J’achète ton livre mais la formation est tout de même bien chéros à 250 euros pour combien de personnes en même temps ?
    Merci à toi pour ton site et le partage de ton savoir faire.
    myg4@yahoo.fr

  12. En gros, je suis assez d’accord avec cet article, et puis, on n’est pas obligé de suivre ces « 10 commandements » tous à la lettre…
    Je pense notamment aux objectifs, certes, ce n’est pas toujours facile d’inverstir… Mais les objectifs, contrairement au reste du matériel info ou photographique, ce sont des investissement à (très) long terme, pour ne pas dire l’investissement d’une vie, dans certains cas… Ça peut valoir la peine de faire des efforts là dessus, non ?
    Ce qui m’inquète, aussi, c’est l’histoire « des maquettes pourries des clients », humour ou triste constat ?
    Ceci dit, cela me rappelle l’anecdote d’un ami qui s’était vu refuser ses jolies photos par un magazine sous prétexte que son D70 n’avait que 6 megapixels, « un peu faible », alors que « n’importe quel compact » (au dire du maqueftiste) offrait déjà 8 ou 9 millions de pixels à l’époque !…

  13. Ce n’est pas parce que tu as acheté un iPhone qui est tout sauf un produit d’organisation professionnel qu’il faut dénigrer l’utilité d’un Smartphone. Un Smartphone orienté pro (donc pas un iPhone !) bien utilisé me fait gagner énormément de temps au quotidien… donc de l’argent. Par ailleurs le problème de 3G bridée par Orange n’est valable que sur l’iPhone…
    Pour tes autres conseils, ce n’est pas mon domaine, mais si ces conseils sont du même niveau que pour le SMartphone, ça fait peur… même si j’ai un écran 24″ Dell comme tu le conseille !

  14. Cet article est purement et simplement affligeant !
    Ou comment entretenir dans la tete des amateurs qu’ils sont aussi bon que les mauvais photographes pro (c’est certainement vrai pour certain, tant des gens bricolent dans leur coin en pensant etre pro avec leur matos pseudo utilisé par les pro)
    Faut pas vous étonner qu’après un article aussi bete les iconographes fassent leur emplettes sur Fotolia !!! Vous discreditez vous meme notre profession !
    Au final les pseudo amateurs vous adulent car vous les valorisez, les geeks se prennent pour des photographes car il ont le meme piteux materiel que vous.. un 50D et 3 zoom !! mdr !
    Allez me couvrir la descente des championnats du monde de descente à val d’isere Mr Vibert avec votre 50D et votre 70-200 avec extendeur 1,4 et des skieurs qui passent à 130 km/h à 150m de vous dans le brouillard !! si vous faites une photo nette je vous paie une mousse.
    Je parle meme pas de l’utilité d’un netbook !
    En tout cas ce qui est certain, c’est que vous n’oubliez pas le coté indispensable d’acheter vos livres et de participer à votre formation !
    Sur ce coup vous vous etes discredité tout seul.

  15. « évitez par contre les tailles 20 et 22″, leurs dalles sont inadaptées à la photo »
    Pourriez-vous (un peu) développer ?

  16. Steve, oui c’est pas top car cette taille oblige à adopter un facteur de grossissement dans PS de l’ordre de 16,5% 33%… pour voir l’image completement lors de la retouche.
    du coup aliasing…
    Une taille d’écran supérieur permet de bosser à 12,5 et 25% c’est beaucoup plus cool.

  17. C’est bien beau de dire que le 300 2.8 est indispensable. Quand on est photographe sportif.
    La prochaine fois JF tu devrais faire un billet qui ne concerne personne. Avec UNIQUEMENT du matos bien spécifique.
    Personnellement je trouve que le 600mm F4 de nikon est indispensable pour ceux qui sont paparazzi. Ainsi que pour les photographes qui shoot sur le stade du SuperBowl.
    Pour de nombreuses vues aériennes c’est aussi indispensable.
    Quand à un PC à 1300 euros… bah faut regarder chez apple et l’imac pour le même prix on à le mérite d’avoir un OS qui soit finalisé.

  18. Bonjour,
    Je ne suis qu’un « photographe » amateur mais j’essaye de progresser. J’ai une question: j’ai un écran Apple Cinema Display 23″ et je ne publie mes photos que sur mes blogs, j’ai fait le calibrage de l’écran dans l’OS 10,05 du Mac avec comme Gamma 2,2 et degré Kelvin 5600°(conseillé pour la Belgique), faut-il que je fasse encore un calibrage avec une sonde et si oui laquelle est d’un prix abordable pour un amateur?
    Merci d’avance pour votre réponse, vous avez mon adresse e-mail.
    Frank

  19. JackisafishPosté le

    « vos clients, ne méritent pas que vous vous ruiniez pour un 85 mm f/1.8″ ? 400 € ça reste abordable
    sinon pour le reste je suis assez d’accord même si ton article a un coté trop généralisateur à la ken rockwell

  20. Mon cher Fokal… Justement la photo de ski et de snowboard a été ma spécialité… Je sais donc de quoi je parle.
    http://www.actionreporter.com/photo_gallery_snow/index.html
    Pour une coupe du monde de descente je ne dirais pas non à un boîtier capable d’atteindre les 10 im/ sec (si je suis en état de l’amortir)… Evidement.
    Sinon les 6 im/ sec de l’EOS 50D me suffisent largement et je suis certain de réussir mes images, aussi bien que tous les autres spécialiste du genre présent. Je le sais car j’ai justement quelque expérience en la matière…
    SI vous ne faites que ça toute l’année, OK ça vaut le coup d’investir dans un boîtier comme le 1D mk3. Mais si c’est une fois de temps en temps, pas forcément… C’est une question d’arbitrage.
    Les sports rapides sont une spécialité très, très étroite. Cet article s’adresse aux professionnels polyvalents (et pas riches)…

  21. oui, Laurent ! Les plus avisés de nos lecteurs auront perçu le petit soupçon d’humour (noir) et de provoc légère que j’ai ajouté à ce post…
    à chacun de trier et de trouver ce qui le concerne… Certains feront un croix sans problèmes sur un 300 f/2.8. Alors que pour d’autre c’est le Jet d’encre A3 qui dégagera… Chacun voit midi à sa porte !
    Ce que je constate c’est que pas mal ont du mal à adopter un point de vue distancié ;-)

  22. Pierre, sauf erreur je n’ai pas viré de commentaire que tu as déposé…. Non, je ne vois pas.
    A moins qu’il s’agisse d’un commentaire déposé sous un autre nom ? J’en ai viré un tout à l’heure que j’ai trouvé déplaisant (peut-être ça ?).
    Virer des commentaires, ça m’arrive de temps en temps (mais rarement). Je reste seul juge de ce qui est acceptable et du niveau de correction que je juge indispensable ici… Je vire toutes attaques personnelles ou insinuations douteuses. C’est ce qui permet à ces commentaires de rester sympa et intéressants…

  23. Acheter tout Apple c’est de la qualité sur le long terme et surtout de l’homogénéité.
    Manque plus que l’appareil photo Apple ça serait le pied.
    Apple parce que je l’aime bien

  24. A l’intérieur du métier de photographe, il y a plusieurs spécialités qui sont autant de métiers et de savoir faire différents. Chaque photographe a ses propres contraintes et besoins.
    Perso, je me retrouve dans certaines de tes idées anti-crises mais pas dans toute. Certaines sont réellement inaplicables dans le cadre de mon travail.
    Une question tout de même :
    Ce n’est pas un peu risqué de manipuler des hdd nus avec ces docks sata ? Pour l’instant, je n’ai pas sauté le pas car je préfère voir mes hdds bien protégés dans des boitiers externes. Je suis preneur de retour d’expériences sur ces docks sata ! Merci d’avance !
    ;-)

  25. Ben non, je ne vois pas de problèmes avec les disques nu…
    SI ce n’est qu’il faut les éjecter et attendre qu’ils aient bien fini de tourner avant de les extraire (je suppose, j’y fais donc attention).
    Ensuite les manipuler avec précautions (et le stocker dans leur petite boîte en plastique souple)…
    A part ça je ne vois pas de soucis particuliers… Reste que j’ai un ou deux boîtiers classiques en FW800…. Car le eSATA n’est pas bootable (pas facilement en tous cas), même s’il est possible de cloner sur des disques SATA (qui seront bootables une fois dans un boïtiers FW ou glissés dans un MacPro.

  26. Tous les photographes se plaignent d’avoir des difficultés à joindre les deux bouts et il y en a encore qui achète leur matos aux us ….surement pour aider les quelques magasins de proximité qui font aussi de la photo et qui traitent les quelques images qui échappent au web.
    Cet article me plais bien, il faut en prendre et en laisser suivant le type de métier que l’on exerce, je suis artisan photographe, je ne vends plus de matériel depuis qu’on ne m’en achète plus et depuis que le web vends au prix que j’achète, je traite quelques images pour quelques fidèles et mon travail s’est recentré sur la prise de vue et la retouche. Beaucoup de mes collègues n’ont plus les moyens de se payer les boitiers pros et puis il est préférable de se payer un expert tous les 2 à 3 ans vu l’évolution technologique.
    en ce qui concerne l’informatique, il est vrai que le mac est plus rentable car plus durable et puis on fait moins d’informatique avec un mac.
    Enfin ce qui compte c’est la qualité de vos images et votre inventivité, si celà ne tenait qu’au matériel, ça se saurai et il n’y aurai que de bons photographes….non?

  27. Je comprends pas pourquoi tu classes le 85 f1.8 dans les objectifs à ne pas envisager en temps de crise il me semble être un bon compromis qualité/utilité/prix

  28. C’est certainement une faute de frappe, il doit vouloir parler du fantastique 85 1.2 L qui fait vraiment partie des 3-4 optiques d’exception chez canon.
    Perso si je devais en garder qu’une ca serait celle-ci.

  29. Bon article, j’apprécie la pointe d’humour et de provoc’ qui caractérise ce blog! Merci pour les conseils en tout cas (même si certains ne me conviennent pas bien sur)! ;-)
    Juste une question : à la place du mac pro, un macbook pro ne peut-il pas faire l’affaire? Je pense particulièrement aux photographes qui sont amenés à pas mal bouger et donc n’ont pas forcement un fixe à portée de main…

  30. wouiii, désolé… faute de frappe évidement (je corrige) !
    Je visais le 85 mm f1.2 bien sur. Disons que pour quelqu’un qui a déjà toutes les optiques de base et un équipement informatique lui permettant de bosser cvite et bien, ce 85 mm est une optique fantastique (comme une Porsche est une voiture fantastique)…
    Mais quand je vois des photographes se ruiner pour cette optique, alors qu’ils travaillent sur un iMac (très limite), ne possèdent pas de sonde pour leur écran, ne possède pas de double sauvegarde, ne possèdent pas de 70-200 mm f/2.8, ni 24-70 mm f.2.8…
    Je me dit qu’il y a un gros problème non ? Car si l’on veut mener sa barque, il y a tout de même des prioritées dans l’investissement… Etre polyvalent permet à un photographe de survivre par les temps qui court. Et la polyvalence ne passe pas par le 85 mm f1.2.
    Vous connaissez beaucoup de Taxi qui roulent en Porsche ?

  31. NB : Il n’y a rien d’illégal pour un pro à acheter son matos à Hong Kong ou ailleurs !
    Par contre pas de récupération de TVA et surement pas possible de le déduire de son activité.
    Pour un pro, je pense que le jeu n’en vaut pas la chandelle mais ce n’est que mon opinion.
    Mais encore une fois rien d’illégal à tout cela.

  32. Christophe (Domino), non… Je ne vois pas pourquoi je devrais changer mon titre.
    Je m’adresse aux photographes polyvalents par temps de crise : la polyvalence devient obligatoire par temps de crise : il faut croûter coûte que coûte, voilà ce que certains ne parvienne pas à comprendre (ceux qui n’ont pas de soucis d’argent ;-).
    Mieux vaut ça sacrifier quelques outils spécialisé (difficiles à amortir), que de mettre la clef sous la porte (et crois moi beaucoup l’ont fait, faute de ne pouvoir amortir leur studio, leurs optiques de luxe, etc)…
    Je ne m’adresse pas au portraitiste, ni au photographe de sport… (être spécialisé coûte plus cher en matos).

  33. Mais c’est que ce Pierre à l’air d’être un sacré abruti, il en a marre des commentaires qui osent le contredire sur son blog alors du coup il vient cracher son venin ici !

  34. Monsieur Viber, à cause de cet article et de vos idées trop arrêtées, je crois que je vais supprimer votre blog de mes bookmarks !

  35. Je vous en prie, faites donc Monsieur Avrel. Nous sommes en démocratie et c’est votre droit de ne plus nous lire…
    Et c’est à tout moment le droit des 4854 autres lecteurs (aujourd’hui) de ne plus venir lire ce blog. Hier c’était 4156, avant hier 4687, etc…
    Dire qu’on est parti de 0 lecteurs il y a 4 ans. Et que tous les mois, il y en a au moins un, qui affirme qu’il ne remettra plus jamais les pieds ici (mmmrffff ! pourvu que ça dure comme ça ;-)

  36. c’est le royaume de la censure ici dites moi ! mes 2 précédents posts ont disparus… décidément j’ai vraiment envie de faire du ménage dans mes bookmarks !

  37. Je crois qu’il y a différent domaine dans la photographie. Et là, JFV semble croire que le domaine dans lequel il travaille est généralisable. Je ne crois pas.
    Ca fait rêver de lire ça. Et pour ton domaine, oui, c’est probablement proche de la réalité. Ca fait rêver de ne mettre que 600 à 800 euros dans un écran.
    Mais surtout ne généralisons pas. Tous les clients ne fondent pas devant un diaporama iphoto sur écran brillant. Certain réagissent bien mieux devant un Eizo qui montre en hardware ce que sera effectivement la sortie CMJN. Ou devant une sortie traceur certifiée FOGRA.
    Il y a simplement différents domaines dans la photographie professionnelle.

  38. Toutes mes excuses, je me suis un peu emballé concernant la censure, j’avais pas fais attention que je n’étais pas sur la dernière pas des comments…
    D’ailleurs après coup je me rend compte que de poster le soir après une journée un peu stressante n’est pas tjs une bonne idée et qu’on peut dire un peu de conneries, pardon à Pierre et à JF.
    J’aurais du mal à supprimer ce blog de mes bookmarks étant donné que ça parle de 2 choses que j’aime ;-)

  39. oui, Vincent… Mais pour un seul photographe sur écran Eizo, combien à ton avis travaillent sur des Dell, d’autres marques (ou même bien pire : sur des écran Apple ou de simples iMac ?)
    Et bien moi je pense que c’est entre entre 25 et 50. Et je parle de professionnels en me basant sur les visites, que nous avons sur des salons ou en formation…
    Et même en me basant sur les visiteurs de ce site qui sont plus sensibilisés que la moyenne…
    N’oublie pas que pour un photographe de pub (qui montre en hardware ce que sera effectivement la sortie CMJN. Ou devant une sortie traceur certifiée FOGRA) comme tu dis… et bien tu as entre 25 et 50 photographes de PQR, de mariage, et d’autres choses… qui n’ont sûrement pas les moyens d’investir chez Eizo ! ET n’ont jamais eu besoin de sortir du autre chose que du RVB…
    CQFD… Il ne faudrait pas perdre de vue ce que c’est qu’est la réalité de notre profession ! Un artisanat (et c’est très respectable)…

  40. oui, Vincent… Mais pour un seul photographe sur écran Eizo, combien à ton avis travaillent sur des Dell, d’autres marques (ou même bien pire : sur des écran Apple ou de simples iMac ?)
    Et bien moi je pense que c’est entre entre 25 et 50. Et je parle de professionnels en me basant sur les visites, que nous avons sur des salons ou en formation…
    Et même en me basant sur les visiteurs de ce site qui sont plus sensibilisés que la moyenne…
    N’oublie pas que pour un photographe de pub (qui montre en hardware ce que sera effectivement la sortie CMJN. Ou devant une sortie traceur certifiée FOGRA) comme tu dis… et bien tu as entre 25 et 50 photographes de PQR, de mariage, et d’autres choses… qui n’ont sûrement pas les moyens d’investir chez Eizo ! ET n’ont jamais eu besoin de sortir du autre chose que du RVB…
    CQFD… Il ne faudrait pas perdre de vue ce que c’est qu’est la réalité de notre profession ! Un artisanat (et c’est très respectable)…

  41. Les écrans Apple sont si mauvais que ça, même une fois calibrés (avec sonde bien sur)?
    La dalle mat du dernier MBP 17″ semble pas mal du tout d’ailleurs… me laisserait bien tenter…

  42. Je suis aussi surpris des critiques sévères des écrans Apple. Mais je précise que je n’ai pas d’expérience d’utilisation. Est ce qu’un 30 pouces bien calibré est vraiment à jeter ?

  43. Et bien apprend qu’il est impossible de calibrer un écran Apple… En l’absence de boutons de réglages RVB !
    Tu peux juste créer un profil avec une sonde, pour limiter les dégats. Cela ne peut rivaliser avec la double opération classique :
    Calibrage + Profilage (caractérisation)…
    Mais cela reste tout de même beaucoup mieux que n’importe quel écran de portable…

  44. Alors pourquoi on arrive à avoir un DeltaE à 1,9 (et encore, par défaut, dixit Lesnumériques… certes pas une référence pour la photo, mais leurs mesures à la sonde sont fiables je pense) sur le nouveau moniteur 24″?
    Je dis pas ça pour dire que tu as tort ou créer une quelconque polémique, j’essaie juste de comprendre pourquoi ces écrans sont inutilisables en photo alors qu’une fois calibrés, ils donnent des couleurs justes?
    Le test du 24″ : http://www.lesnumeriques.com/article-240-4306-71.html
    Une fois calibré : http://www.lesnumeriques.com/duels.php?ty=6&ma1=71&mo1=442&p1=4306&ma2=89&mo2=440&p2=4278&ph=6
    Y’a t’il une donnée qui m’échappe dans l’équation? :-/

  45. Les précédants écran Apple étaient assez pénibles à calibrer… Le dernier né (le 24″) a fait heureusement d’énormes progrès pour s’élever au niveau des meilleurs…
    Mais pendant ce temps les autres progressent aussi !
    En outre, ce nouveau 24″ Apple n’a toujours pas de boutons de réglage RVB
    Et son prix est toujours excessif (835 €, mais moins excessif que ses ancêtres il faut le reconnaître)… On peut donc dire qu’Apple a progressé, mais ce n’est pas une bonne idée en temps de crise car il y a maintenant de nombreux modèles bien plus intéressant.
    Il est par exemple au même prix que le LaCie 324 (836 €), qui offre lui, un réglage en hauteur (vraiment indispensable pour un photographe) et un plateau pivotant pratique si l’on veut regarder l’image à deux…
    Sans oublier la possibilité de le basculer en mode portrait (un jour ou l’autre si ce n’est immédiatement)… et divers autres avantages ! Lire l’avis des Numériques à propos du LaCie 324 :
     » C’est un excellent écran, sans doute celui que de nombreux pros de l’image attendaient. Il faut disposer d’une sonde de calibration fiable au préalable, mais une fois que c’est le cas, ça devient un bon écran très polyvalent « .
    Toujours à propos du prix, il faut comparer l’écran Apple avec le Dell 2408 WFP (que l’on peut avoir à 640 €, ce qui est très économique tout de même) :
    http://www.lesnumeriques.com/duels.php?ty=6&ma1=71&mo1=442&p1=4306&ma2=88&mo2=342&p2=3161&ph=6
    Bien qu’il ne soit pas récent (il date de début 2008), sa colorimétrie est parfaite une fois calibré (du moins elle me suffit largement)… Lire encore l’avis des numérique :  » Si DeltaE > 3, la couleur diffère sensiblement de celle demandée. En dessous, c’est bon, très bon quand c’est < 2, parfait quand DeltaE < 1.

  46. Donc si je comprends bien, ce 24″ Apple est un bon écran, parfaitement utilisable pour la photo en fin de compte… Avec un DeltaE calibré à 1 et des poussières, il fait même mieux que le Dell (même si en pratique, la différence doit être minime à ce niveau j’imagine). Je parle au niveau uniquement de la dalle! Après, je suis d’accord ; il est cher et ne propose pas autant d’options que le Dell (mode portrait, réglage en hauteur etc…).
    Ça me rassure, je comprenais pas où ça clochait…
    (NB : je suis pas un aficionados de la pomme, je me posais simplement la question de la qualité des écrans)
    Donc finalement, pas si mauvais que ça les (derniers) écrans Apple. Je me demande ce que vaut le 17″ du MBP, soi-disant bien meilleur que celui du 15″…
    Le fait que l’écran soit glossy ne gène pas la sonde apparemment… il me semblait que c’était le cas avant?
    Pareil, le glossy ne gène pas tellement le photographe en fin de compte? Suffit de caler son écran dans un endroit adéquate?
    Désolé pour la petite digression par rapport à l’article, car oui, cet écran n’est pas le plus recommandé en temps de crise, je suis bien d’accord! ;-)

  47. Il y a eu du nouveau depuis 1 an (à l’époque le Dell 2408 WFP conservait le meilleur rapport qualité / prix)… Mais ce n’est apparement plsu le cas et l’on attend son successeur 2409 WFP…
    Depuis il y a foule d’écran intéressants en 24″ :
    Visiblement les Numériques sont tombés amoureux du LaCie 324 :
    http://www.lesnumeriques.com/article-240-3333-89.html
    Le Belinea o.display 24 4.1 s’en sort très bien aussi :
    http://www.lesnumeriques.com/article-240-2324-47.html
    On attendait pas le Fujitsu-Siemens SCENICVIEW P24W-5 ECO à pareil fête :
    http://www.lesnumeriques.com/article-240-3989-98.html

  48. Ne soit pas désolé, cette digression est intéressante ! En fait les dalle de presque tous les modèles de 24″ sont arrivées à un niveau de fidélité photographique très acceptable (après callibration)…
    Donc, si je persiste et signe : cet écran Apple est « si mauvais que ça » justement ! Regardons en détail :
    Le fait que l’écran soit brillant ne gène pas la sonde et ne me gène pas trop… mais pour beaucoup de photographe c’est une caractéristique éliminatoire (d’ailleurs les Numérique expliquent :  » la gêne induite par les reflets de la dalle – très présents ! « )
    En tous cas, si je peux avoir une dalle mat pour le même prix, je n’hésite pas et je prend la dalle Mate. C’est certain… Donc adieux l’écran Apple.
    Le fait qu’il n’y ait pas de réglage en hauteur me semble tout aussi rédhibitoire pour un usage photographique professionnel. Car pour visualiser ses images correctement (et conserver une certaine constance jours après jours) il faut que l’axe du regard soit absolument perpendiculaire au plan de l’écran…
    Et je ne parle même pas des problèmes d’ergonomie (douleurs dans le cou, ou dans l’épaule) si tu passe 8 h d’affilé sur l’écran… Dans ce cas, il faut changer de position de temps à autres (hauteur du sièges notamment, et passer d’une fesse sur l’autre ! ), pour cela il faut éventuellement adapter l’angle et la hauteur de l’écran de temps en temps.
    Mais il y a pire encore : quels que soient les résultats obtenus après callibration je ne vois pas bien comment on peut se passer de boutons de réglage de contraste et RVB.
    Un point à vérifier sur pièce : je crains que le contraste assez faible de cet écran (plus faible que la plupart des autres écrans) ne permette pas d’obtenir de véritables noirs. Le risque dans ce cas là, est que lors de l’ajustement des valeurs de l’image, le photographe soit tenté d’accentuer exagérément le contraste des tons sombres de ses images (pour compenser la faiblesse de contraste à l’écran)… Le risque est alors d’obtenir des images un peu bouchées à l’impression (je dis ça car j’ai croisé ce cas, chez un photographe qui bossait sur un Cinema Display calibré et qui ne comprenait pas pourquoi ses images dans la presse étaient systématiquement bouchées)…
    Relevons que le La Cie possède de superbes noirs : Les Numérique disent : « Excellent contraste, noir vraiment très profond (0,12 cd/m² à 100 cd/m²) »… J’avais déjà apprécié cela sur un La Cie 526.
    Enfin, pour 835 €, l’équipement et l’ergonomie de l’écran Apple sont complètement ridicules : une seule entrée vidéo, le mini-DisplayPort (ce qui oblige à acheter un adptateur).
    C’est un détail : la réactivité le limite à un usage bureautique (alors que la plupart des autres écran font beaucoup mieux ce qui permettra un petit coup de vidéo de temps à autres ou même un jeux).
    Donc cet écran Apple me semble toujours à éviter pour un usage photographique.
    Vu son prix (835 €), et vu ce que propose La Cie pour le même prix (836 €) et ce que proposent d’autres pour moins cher… je dirais sans hésiter que l’écran Apple est une très mauvaise affaire pour un photographe (à peine mieux que ses ancêtres) !

  49. Merci pour les détails, je comprends mieux ce que tu veux dire maintenant!
    Effectivement, cet écran n’est pas « recommandable » pour la photo!
    J’avoue ne jamais avoir trop pris le temps de comprendre comment fonctionnait la calibration + caractérisation (oui c’est un tort), même si mon écran actuel (un petit 19″… trop petit d’ailleurs, même si il me donne satisfaction niveau respect des couleurs) est bien sur calibré avec une sonde (et réglages RGB), en bon photographe qui se respecte (même si je n’en vit pas enore)… ;-)

Postez un commentaire