web analytics

11 commentaires

  1. J’ignorais totalement le fait que d’utiliser le fameux moteur de recherche provoquait une pollution aussi forte .
    Merci pour cette information de nuit .

  2. L’article ne parle pas d’une forte pollution pour les recherches google. Au contraire il remet en question les chiffres qui circulent.

  3. Ca devient passablement ridicule ces histoires d’ »empreinte carbone » ou d’ »équivalent carbone ».
    Quel est l’empreinte carbone d’un article sur l’empreinte carbone ?
    L’Homme a besoin de concepts clairs, d’une bourrique sur qui taper, un ennemi, un vilain facilement identifiable. Fut un temps c’était les CFC, aujourd’hui c’est le CO2. Et demain ?
    Quel est l’équivalent carbone de la déforestation, de l’agriculture intensive, d’une bonne marée noire, de la pollution de 90% de nos rivières….
    Ca règle quoi de compenser un équivalent carbone en plantant 3 arbres ? En quoi ces 3 arbres vont régler le déversement de polluants issus de la production des « data center » (par exemple) ?
    Ca ne règle rien bien entendu mais ça donne bonne conscience, c’est bien là le principal, non ?

  4. Bravo pour ce site informatif et engagé que je ne manque pas, en tant que photographe, de regarder tous les jours. J’ai adoré les forçats du web malheureusement indisponibles sur le net aujourd’hui.
    Pour la première fois je note une coquille que je me permets de signaler : « impact » en non « impacte » afin d’améliorer (s’il est possible) ce très bon blog, libre et indépendant.
    Excellente journée à tous. Franck

  5. ChristophePosté le

    Ben oui, tout, tout a un cout énergétique, et donc un impact sur l’environnement à un moment ou un autre. Y compris internet.
    C’est tout bête, et malheureusement beaucoup de gens l’ignore, mais par exemple, pour pomper un litre de pétrole brut, il faut en « bruler » beaucoup plus dans la plupart des cas. C’est au Moyen Orient (et notamment en Irak) que le cout énergétique est le plus faible pour pomper le pétrole, là, dans certaines régions il suffit quasiment de gratter le sable pour voir le pétrole apparaitre… Plus le pétrole est cher, plus les investissements lourds sont intéressants !
    On est pas sorti de l’auberge… Le système se mort la queue en permanence.
    Se faire livrer chez soi ses achats sur internet permet de limiter les déplacements etc, bon point pour l’impact Carbone, ok, mais en même temps, ça a aussi un impact social et économique sur le commerce classique…
    Bien malin celui qui a les bonnes solutions…
    :o(
    :(

  6. j’ai posté pour rien (comme tout mes posts içi, au demeurant):
    j’ai fait du carbone!
    et MERDE !
    ho, j’ai dit le mot de Carbone, pardon, de Cambrone.

  7. Pour le fun et bouffer du carbone:
    Qui est le plus ecolo, Buffalo Bill, ou Nicolas Hulot ?
    ben le Buffalo, avec tout les bisons qu’il a zigouillé avec ses potes, ben , c’est un sacré visionnaire et précurseur de l’écologie.
    Rendez-vous compte : les troupeaux de bisons d’alors étaient tellement gigantesques qu’ils auraient pu se voir de l’espace.
    ET il y’a pas plus flatuleur qu’un bison! (les volcans, mais essayer de boucher le fion d’un volcan…), tout ce méthane!
    et en plus ces fumiers de bisons, payaient même pas de taxes!
    dans quel monde on vit, ma bonne dame!
    Prout! (je met mon euros de flatu-taxe dans quel tronc ?)

Postez un commentaire