web analytics

L’affaire De Filippis : une inquiétante histoire de fou…

21
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Climat d’inquiétude quand à la liberté de la presse, l’affaire de Philippis (dont on a déjà débattu ici) continue à faire des vagues. Que vous soyez photographe de presse… ou pas, vous êtes tout de même concernés. Alors informez-vous :

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

21 commentaires

  1. ouais bon faut peut-être pas oublié qu’il avait déjà reçu 3 convocations pour s’y présenter non ?
    Pourquoi sous prétexte qu’il est journaliste aurait-il le droit de se soustraire à la justice ou la dédaigner alors que l’homme de la rue n’aurait eu d’autre choix que de s’y présenter. Faut quand même remettre les choses en perspectives.
    Les manières utilisées sont certes discutables mais bon on en parle parce qu’il est journaliste (ce qu’il dit lui même d’ailleurs) mais de là à dire qu’on veut museler la presse…
    Quand cela arrive à Mr Dupont tout le monde s’en fout, même la presse…
    Dès qu’on ose dire quelque chose sur la presse on crie au scandale mais il est vrai que il faut être vigilant parce que la presse est un bon baromètre de la démocratie.

  2. Nous voilà revenu au bon temps de la voie de son maître, à quand le ministère de l’information :-(
    il est 20 heures la police vous parle

  3. ChristophePosté le

    Bon bon bon, reprenons-nous les garçons… !
    ON sait maintenant qu’il n’a jamais répondu personnellement aux convocations, on sait qu’il ne s’agit que d’une « banale » affaire de diffamation, mon sait que le magistrat en question a fait une connerie et même Rachida a fait machine arrière…
    Juste pour replacer le débat sur la méthode, l’an dernier, dans la commune où j’habitais et où on était en guerre contre l’ancienne équipe municipale (depuis, les élections de l’an passé tout a changé) bon, un copain avait un site et un blog sur la vie de la commune, un type avait posté un commentaire à caractère diffamatoire (d’après le juge), et bien après dépôt de plainte du maire de l’époque, mon pote a été condamné (au bout d’un an de procédure) à 4000 Euros d’amende car il n’avait pas retiré le commentaire dans le délais légal (je ne sais plus, c’est quelques jours) car il était en vacances en famille en Angleterre. Mais, en tout état de cause, je ne pense pas que le Web Master de Libé était lui aussi en vacance sans que quelqu’un puisse retirer du blog le commentaire diffamatoire à temps suite à la plainte. Il faut savoir que le législateur a prévu le cas de figure, il y a bien un délais légal, court, certe, mais si le Web Master fait son boulot, il n’est pas condamné. Au pire du pire, une amende au tribunal, rien de plus. Encore faut-il y aller au tribunal… et s’expliquer.
    A mon sens, Libé aussi n’est pas clair.
    Ce qui m’étonne, c’est que personne en parle de ce délais pour retirer le commentaire. C’est complexe cette législation sur les blogs, JF devrait nous en dire plus d’ailleurs…..
    Voilà un petit éclairage. Vu d’ici, hein… :)

  4. ChristophePosté le

    Oups, je me crois déjà en 2009, non, je parlais bien des élections municipales de CETTE année…
    Tellement de choses se sont passées ces derniers mois que j’ai l’impression que c’était il y a un siècle !

  5. Je trouve consternant qu’il se trouve encore des gens pour se réjouir de l’interpellation de Filippis sous le prétexte « qu’un journaliste n’est pas au-dessus de la loi ». Alors que le milieu judiciaire et la classe politique dans son ensemble, à l’exception de Rachida Dati, s’émeuvent de cette procédure disproportionnée et des conditions de l’interpellation.
    Faut-il rappeler ENCORE UNE FOIS que De Filippis n’est pas un criminel mais qu’il a simplement été convoqué en sa qualité d’ancien directeur de publication d’un journal, en raison d’une procédure pour diffamation qui est chose courante dans la presse ?
    Evidemment qu’on en parle davantage parce qu’il est journaliste, qu’il a les mots pour raconter ce qui lui est arrivé, et le support médiatique pour ça. Evidemment que la presse fait corps autour de lui car elle se sent concernée. Ca ne signifie en aucun cas qu’elle se désintéresse de la chose quand elle arrive à d’autres.
    Non, il ne s’agit pas d’une machination du pouvoir politico-judiciaire, juste de l’abus de pouvoir d’un juge et de méthodes policières qui portent atteinte à la dignité humaine. Ils n’avaient pas besoin d’humilier cet homme. Mais cet épisode s’ajoute en effet à des atteintes à la liberté d’informer de plus en plus fréquentes en France.
    Mais peut-être, en fin de compte, que les Français aiment ça, la surveillance et la fouille au corps. Peut-être qu’ils n’ont pas envie d’information et que le divertissement leur suffit. Peut-être que ça leur plaît, d’avoir des radars partout sur les routes et de se dire que n’importe qui, n’importe quand, peut se retrouver à poil au commissariat pour un motif mineur, encore plus si ce gars-là est perçu comme faisant partie d’une classe privilégiée, peut-être ? C’est un égalitarisme réconfortant, quelque part.
    Bah.

  6. mais………… FERMEZ LA!
    c’est dingue ça!
    et de la part de « pros »…
    F_E_R_M_E_Z LA!
    rappel :
    un fonctionnaire de police a sous sa reponsabilité l’interpelé!
    qu’ils soit quidam ou « gotha »!
    et tout le monde y va de ses commentaires « sans avoir les élements »
    mais tout le monde ouvre son claque-merde! et y va de ses indignations!
    Faut-il rapeller un député qui a un « pet au casque » et explose sa maitresse et s’explose le buffet ?
    et ben on prend ses précautions, fusse un journaleux !
    Veritable HONTE de la profession cette affaire!
    Comment des sois-disant professionnels de l’image et de l’info puissent se laisser aller a des déformations, ragots digne de la pire propagnade soviétique ?
    HURLER à la censure, à l’etat facho ?
    il n’y pas pire que cette censure là! elle n’a pas besoin de censeurs!
    MOI je n’ai pas les éléments, mais je note le « pataquaisse »! et encore l’aveuglement corporatiste!
    devriez être contents non ?
    vous avez ce que vous voulez les « postureurs », non ?
    le « pouvoir » recule, et cède a la pression du « n’importe quoi » !
    plus de plainte pour diffamation ?
    et ben mon JF quand tu sera trainé dans la boue injustement, que les commérages feront des dégats, que ta vie familiale et ton job seront explosé, que ta femme se fera traiter de tout les noms, et que tu pourra même plus faire valoir ton droit et son droit celui « élementaire de dignité » ?
    que des gomeux, des jamoux, des frutré, des « sans-couilles » en profiteront pour encore nuire et « faire délation » comme au grande heures…
    tu te rapellera tes « hurlations » sur ton blog!
    alors comme ça , y’a plus de liberté ?
    et celle de dire et écrire n’importe qui à partir de rien de « vérifié » ! sans avaoir des élement « formels »!
    on peut y lire PARTOUT!
    et en même temps ça « hurle » à la censure, aux « droit de l’homme bafoués »!
    IDIOTIE d’idiots!
    Continuez ! et là, OUI, vous risquez vraiment de perdre vos libertés d’enfant trop gaté, mal instruits, mal cultivés! d’ABRUTIS! oui des A_BRUTIS, transformés en « brutes » !
    vos gesticulations, c’est le deni! DENI de VOUS! DENI de votre PAYS de votre dignité! de la dignité de votre nation! des droits et devoir citoyen!
    et c’est le PAIN BENI pour justement vous prendre pour des cons !
    VOTRE PREMIER DROIT ET DEVOIR = celui de réserve et de recul! vos hurlations sont le deni total de vos droit et devoir et donc de votre liberté!
    c’est pourtant simple, non ?
    Resultat = des ministres deniés par leur president! les « blogueurs » et autre gens de presse et d’image, ENCORE « plus bas que terre », par eux même et leur sale manie de prendre en otage les événement et par des manière de PROPAGANDES!
    ainsi il ne seront jamais jugé sur leur travail, leur responsabilté et ainsi de suite.
    c’est pourtant, là, encore – simple – on ne combat pas une propagande par une propagande! on ne combat pas une infamie par une ignominie!
    Comment voulez vous, que tout ne soit pas transformé en MERDE ! ainsi!
    FERMEZ LA! bordel de merde!
    Vous ne rendez pas compte que tout ce « pataquaisse » ne fait que dé-serrvir ce que vous êtes sensé défendre ?
    Vous êtes des boulets qui tirent tout vers le bas et empêchent le vrai TRAVAIL de resistance!
    Resistance a la bêtise véritable, résistance à la perte de l’esprit, resistance aux « déclinologues » qui CHIENT a longueur de journnées sur leur PAYS, leur valeurs , leur liberté! sur EUX, sur les AUTRES, qui instillent la detestation de TOUT et de TOUS!
    allez CHIER ailleurs si ça vous convient pas! on vous pleurera pas, vu que vous ête juste bon à chialer ou faire des moulinets!
    ou alors RESISTEZ mais de manière DIGNE et INTELLIGENTE!
    en attendant!
    SILENCE!
    VOS GUEULE!
    ( et si mon post est viré, je ne hurlerais pas « à la censure », j’ai usé de mon droit de l’ouvrir, et JF usera de son droit de « chez lui » picetou)

  7. Revoilà l’imbécile de service. Tu n’as rien d’autre à faire que de venir polluer ce blog, Bige ? Tu as encore oublié de prendre tes cachets ?

  8. lillegubbenPosté le

    « ou alors RESISTEZ mais de manière DIGNE et INTELLIGENTE!
    en attendant!
    SILENCE! »
    Avant de donner des conseils aux autres, applique les à toi même, j’ai rarement lu un post avec si peu d’intelligence c’est peut être pour cela que tu t’es octroyé le droit de l’ouvrir.

  9. Gilles: « Mais peut-être, en fin de compte, que les Français aiment ça, la surveillance et la fouille au corps. Peut-être qu’ils n’ont pas envie d’information et que le divertissement leur suffit. Peut-être que ça leur plaît, d’avoir des radars partout sur les routes et de se dire que n’importe qui, n’importe quand, peut se retrouver à poil au commissariat pour un motif mineur(…) »
    Franchement ?
    Je crois que oui.
    Chris: « Les manières utilisées sont certes discutables mais bon on en parle parce qu’il est journaliste »
    Justement. Si ça arrive à un journaliste en sachant qu’il a les mots, les relations et la possibilité d’étaler au grand jour l’affaire on peut se poser des questions quand il s’agit d’une personne lambda n’ayant pas tous ces moyens…

  10. ChristophePosté le

    Bon, JF je propose que tu fermes le post vu les réactions épidermique de certains voire les délires Bigesques. Encore une fois, discuter tranquillement au bar de l’actualité n’est pas chose aisée avec les pochtrons qui circulent dans le coin…
    :o(
    Purée… :(

  11. ChristophePosté le

    Bon, avant que la loi et Jf ne nous autorisent plus à poster sur des blogs, un comble me direz-vous, ben lisez le dernier article du Monde paru ce soir sur le sujet. Très intéressant. Mais il y a un détail qui me choque, c’est que le message diffamatoire a été retiré dans un délais qui devrait avoir été considéré par un magistrat comme « raisonnable » aux yeux de la loi. Je pense à ça en référence à la mésaventure de mon pote sur son blog avec le maire du bled… La jurisprudence sur laquelle c’est appuyé le tribunal parlait de plusieurs jours, pas de quelques heures seulement. Bizarre…
    C’est là :
    http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2008/12/03/les-commentaires-d-internautes-dans-le-flou-juridique_1126019_3236.html

  12. Bige ! On se calme un peu STP…
    Si tu regrette ce commentaire (quelque peu excessif me semble-t-il) pour le reformuler plus calmement et sans gros mots… ça reste possible (envois moi un mail et je remplacerais le texte par celui que tu m’enverras). Car -tout de même – je me demande si tes mots n’ont pas un peu dépassé ta pensée !
    Je peux rien te proposer de plus démocratique ! Et je ne vais pas virer ton commentaire car (mis à part les gros mots), c’est un point de vue, comme un autre…
    Mais tu semble confondre deux chose : on ne râle pas ici contre le fait qu’il soit – fort heureusement – possible de porter plainte contre un journal pour diffamation (ce qui est une très bonne chose et nécessaire à la défense des citoyens) !
    Mais on râle contre la façon dont le juge et la Police ont agit… Ce qui n’a rien à voir ! Du coup je ne comprend pas bien ta colère…

  13. Je lis ce blog depuis quelque temps pour la photo mais là je suis tellement atterré par le niveau des commentaires sur ce post et celui de Samedi que je crois que vous avez oublié les faits: je vous rappelle donc que M. De Filipis est sous le coup de cette plainte en diffamation pour un post d’un internaute – retiré après modération le lendemain – pour un article posté sur liberation.fr. ça devrait vous amener à un peu d’auto-modération si vous voulez continuer à lire les articles photo de JF Vibert.

  14. ben justement, JF. on attend que tu ailles te coucher pour diffamer. :-p
    par contre, pas sure qu’il y ai des velib en tôle

  15. Il est temps que la loi européenne, puis nationale, définisse clairement le statut du taulier de blog: est-il éditeur, hébergeur, donc responsable ou non (donc censeur ou non?)de ce qui s’écrit sur son blog?
    Par ailleurs, certains ici sont des professionnels de l’image – pas forcément des journalistes- et savent que les soi-disant privilèges accordés à ceux qui transmettent des informations sont nécessaires: protection des sources, laissez-passer, etc.
    Le fait de publier, donc de s’exposer, est en soi un risque que ne comprennent pas certains vertueux indignés à deux balles, risque qui nécessite un cadre légal nous protégeant dans notre activité.
    Ce qui ne fait pas de nous des citoyens spéciaux, mais des citoyens exerçant une activité spéciale, d’entremetteurs (media), parfois dangereuse: certains le savent, ayant subi toutes sortes de pression, soit au moment de la collecte d’info (texte ou image) soit au moment de la publication.
    Donc, qu’on ne nous envoie pas la police pour un oui pour un non, et qu’on comprenne que l’on n’est pas toujours chez soi (convocations multiples) mais parfois loin la-bas.
    OK?;-)

Leave A Reply