web analytics

Guide des reflex Full frame (4/6), Nikon D700

28
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

On continue la visite avec le Nikon D700, qui est précédé d’une
réputation d’excellence, telle que l’on en avait pas vu depuis longtemps…
Ce Nikon est-il aussi fabuleux qu’on le dit ? Retrouvez le reste du dossier Full frame par ici :



Le Nikon D700 : le plus polyvalent du marché (à partir de 2500 €).

Le second full frame de Nikon est certainement promis à un avenir fantastique, tant ses caractéristiques sont équilibrées, sa polyvalence exceptionnelle et son prix raisonnable.

Nikon_D700 Le Nikon D700 est un boîtier fabuleux, il embarque même un flash ce qui me plait bien (lire ici un court débat sur l’intérêt d’un flash embarqué sur un boîtier pro)… L’occasion de regretter une fois de plus que les EOS 5D mark II et Sony Alpha 900 en soit privés.

Nikon propose un boîtier
extraordinairement cohérent et bien équilibré qui reste unique par ses caractéristiques. La polyvalence est l’atout majeur du Nikon D700 (dommage qu’il soit un peu lourd avec tout de même 1074 g).


Les atouts du Nikon D700 :

Le prix : lancé à 2800 €, on le trouve (en ce début novembre 2008) à partir de 2400 € sur Internet (2694 € à la FNAC)… Ce qui n’est pas cher pour une telle qualité de construction, son excellent viseur et l’ensemble de ses caractéristiques. Le Nikon D700 est appelé à connaître un immense succès. On peut aussi lui prédire un bel avenir en occasion d’ici un an ou deux.

Son viseur somptueux : après des années de disette, quel bonheur de retrouver des viseurs dignes de ce nom a des prix acceptables (remarque valable pour les trois marques proposant des full frame)… Depuis l’an 2000, il faut reconnaître que le passage au reflex numérique avait entraîné un recul notable de la qualité des viseurs. La génération full frame redonne enfin son importance aux viseurs et c’est un plaisir de cadrer à nouveau le monde à travers de magnifiques lucarnes. Pour la plupart des photographes (moi notamment), il n’est pas si gênant que le D700 n’affiche que 95% de l’image (98% pour le Canon et 100% pour le Sony)… On peut aussi considérer les 5% rognés comme une marge de sécurité bien utile lorsqu’il faut redresser un horizon bancal (avec 12 MP il y a de quoi). Après 15 ans de photo professionnelle, je suis en effet toujours incapable de viser droit à coup sûr. Ajoutons que le viseur du D700 bénéficie d’un dégagement oculaire de 18 mm ce qui sera apprécié des porteurs de lunettes…

Affichage optionnel d’un quadrillage dans le viseur : spécificité Nikon très agréable qui vous évite d’avoir à changer de verre de visée (ce qui est possible chez canon et Sony, mais pas en cours de prise de vue). On ne se rend vraiment compte de l’intérêt de la chose qu’après y avoir goûté. Essayez et vous comprendrez.

La définition raisonnable de 12 megapixels : même remarque que pour l’ancien EOS 5D, une définition raisonnable présente quelques avantages au niveau du workflow, notamment en voyage ! Sans oublier une maîtrise du bruit inégalée qui permet au D700 de grimper dans les ISO comme jamais… Mais cette définition raisonnable est également considérée comme un handicape par certains photographes adeptes de tirages géants, qui préféreront éventuellement les 21 MP du Canon ou les 24 MP du Sony.

Qualité d’image excellentissime : la grande taille des photosites facilite beaucoup des choses… D’autant que les Nef sont améliorés (pas complètement bruts), avec notamment une correction exceptionnelle des aberrations chromatiques… Une exclusivité Nikon qui fait la différence avec certains sujets (parcourir les test de l’excellent CameraLabs.com).

Nikon_d700
Les très hautes sensibilités :
même si l’on ne s’en sert pas tous les jours Nikon offre en plus la possibilité de travailler en très haute sensibilité avec une qualité d’image acceptable (sans problème jusqu’à 6400 ISO en standard et position H2 jusqu’à 25600 ISO). Il faut dire qu’avec sa définition raisonnable de 12 MP Nikon a pas pris moins de risques du côté du bruit que Sony et Canon avec 24 et 21 MP. Il faut aller voir les tests de DPreview, ou le D700 est confronté à l’EOS 5D, au Sony Alpha 900 et au Nikon D300. Très impressionnant…

On attend avec impatience les mesures du Canon EOS 5D mk2, seul concurrent capable de défier le D700.


Le meilleur autofocus du marché avec 51 collimateurs :
l’AF 3D de Nikon est tout simplement fantastique (l’essayer c’est
l’adopter) et il serait bien dommage de se limiter à l’utilisation d’un
unique collimateur, comme certains photographes de ma connaissance le
recommandent (coucou, s’ils se reconnaissent). Il faudra organiser un
grand débat sur le sujet un de ces jours, cela promet d’être
intéressant…

Une cadence de 5 à 8 im/sec : la
cadence standard est de 5 im/sec, il faut utiliser les accus EN-EL4a et
la poignée MB-D1 (communs au D300) pour atteindre les 8 im/sec. Bravo à
Nikon pour cette cadence confortable, le Nikon D700 est le plus rapide
des Full-frame abordables : un véritable outil de reportage ! On peut
en effet considérer que le Canon EOS 1Ds est hors sujet, pour ne pas
dire mort commercialement au vu de son prix astronomique désormais
injustifiable (sauf si vous désirez vous servir de votre boîtier comme
gourdin en cas de bagarre)…

Une très grande Polyvalence :
Nikon a eu l’intelligence de proposer le premier (et le seul) reflex
Full Frame réellement polyvalent et financièrement accessible du
marché. Ses caractéristiques étaient attendues par la plupart des
professionnels… Je parle des photographes « normaux », si vous voyez ce
que je veux dire (presse, mariage, photographes de studio avec de
petits budgets), pas forcément des stars Internationales de la
profession (qui peuvent investir dans n’importe quel matériel, sans
trop regarder à la dépense).

La fabrication et la tropicalisation : le D700 est le jumeau du D300 et
c’est un sacré beau bébé ! Solide, tropicalisé et superbement fini, son
obturateur est garanti pour 150.000 déclenchement comme le D3
professionnel… Champion Nikon qui a plus que les autres le
souci du détail. Nikon est le seul par exemple à proposer un cache
plastique de protection de l’écran ! Malheureusement la conséquence
négative pour le D700 est son poids conséquent de 1074 g.

Une ergonomie sans faille : tout ou presque est parfait sur ce D700 qui
propose un nombre impressionnant de petites fonctions facilitant le
travail du photographe. Un exemple parmi d’autres, l’horizon artificiel
que l’on peut afficher sur l’écran arrière. Ou le paramétrage très
précis de la fonction sensibilité ISO Auto, ce qui la rend effectivement intéressante et pratique, même pour des professionnels…

La gamme optique Nikon : elle fait rêver toute la profession et pas mal
de photographes amateurs… Nikon propose une grande variété d’optiques
rares (par exemple les nouveaux objectifs à basculement sans
équivalents chez d’autres marques). Sans oublier nombre d’optiques
accessibles et polyvalentes. Les optiques Nikon sont
malheureusement un peu plus chères que leurs équivalents Canon EF et EF-S (Canon qui répond mieux aux attentes des amateurs experts avec de nombreuses optiques de bon niveau accessibles entre 500 et 1000 €).

Compatibilité DX : ce Nikon D700 accepte les optiques DX de la marque
moyennent un recadrage à 5.1 megapixels. Ce n’est tout de même pas très intéressant, car 5.1
megapixels en 2008 c’est vraiment pas beaucoup. Mais c’est toujours mieux
que le Canon EOS 5D mk2 qui refuse totalement les optiques EF-S. Le
Sony Alpha 900 propose lui un recadrage DX à 11 megapixels, c’est mieux…


Le système flash Nikon :
Nikon bénéficie de la meilleure réputation en
matière d’exposition au flash, ce qui fait baver les Canonistes depuis
des années…

L’offre logicielle : Nikon View NX est gratuit et très intéressant, par
ailleurs, Nikon est le seul à proposer un logiciel de traitement RAW
réellement ambitieux offrant le traitement localisé en RAW (dégradés et
U-Points)… Nikon Capture NX2 fait la différence avec l’offre Canon et
ses 150 € sont largement justifiés.


Les désavantages du Nikon D700 :

Un poids de 1074 g : c’est tout de même assez lourd… Beaucoup plus que
le Canon EOS 5D mk2, qui tourne autour de 905 g. Le Sony Alpha 900 pèse
quant à lui 895 g (tous les poids sont donnés avec batterie).

Seulement 12 megapixels : nous avons vu que cette taille raisonnable
garanti une maîtrise du bruit exceptionnelle et autorise les très
hautes sensibilités. Un avantage pour certains (les
reporters de terrain), mais pas pour d’autres (paysagistes, adeptes du
studio) qui reprochent à Nikon un certain manque d’ambition face aux
concurrents Canon et Sony. Mais l’arrivée d’un hypothétique D900 (ou D3x) très spécialisé et doté de 24 megapixels (ou plus) n’est pas totalement exclue
en 2009.


Visée Live encore immature :
un peu moins convaincante que celle du Canon EOS 5D mk2.
Mais c’est toujours mieux que l’Alpha 900 qui en est
totalement privé.

Pas de vidéo HD : comme le Sony ALpha 900, le Nikon D700 en est privé, alors que le petit Nikon D90 dispose lui d’un mode vidéo (pas HD). Une utilisation probablement marginale… Mais une fonctionnalité qui constitue indéniablement un petit plus pour les amateurs et les professionnels, qui seront rassurés par sa présence sur le Canon EOS 5D mk2… Juste « au cas où ».

L’absence de tailles RAW intermédiaires : ce n’est pas trop gênant sur ce Nikon D700 dont le capteur n’est pas trop énorme (cette absence est plus génante sur le Sony Alpha 900 dont les RAW pèsent plus de 35 Mo)… Canon propose trois tailles de format RAW sur ces derniers modèles (5D mk2 notamment : 21, 11 et 5
megapixels).

Nikon Capture NX 2 payant : ce n’est pas qu’ils soit cher, en plus on
en a largement pour son argent. Mais nous restons persuadé que Nikon
devrait tout de même l’offrir, comme les autres fabricants offrent
leurs propres logiciels (bien moins convaincants il est vrai). Franchement il est bien difficile de trouver d’autres
reproches à faire à ce D700…

.


Grâce sa cadence moteur élevée (5 à 8 im/sec), ses performances fantastiques en haute sensibilité (jusqu’à 6400 ISO), sa construction robuste, son live View et son petit flash pop-up, le Nikon D700 est le seul Full frame réellement
polyvalent du marché… Ne manquez pas cette page de DPreview ou le D700 est comparé point à point à ses compétiteurs ! La suite du dossier Full frame est par ici :

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

28 commentaires

  1. D’après Chasseur d’images le viseur n’affiche en réalité que 93% de l’image (le journaliste qui l’a essayé a pas mal pesté sur ce point).
    Sinon c’est vrai que c’est un beau boitier, dommage que les optiques Nikon soient si cher… A la limite rien qu’un 17-40 f/4 et un 70-200 f/4 (à compléter avec le 24-70 f/2,8 de chez Sigma) permettraient de faire baisser la note, et donc d’attirer de nombreux photographes.
    Nikon me fait de l’oeil mais rien que pour le parc d’objectif, je suis très bien chez Canon (d’ailleurs le 5D MkII me fait aussi sérieusement envie)

  2. rectification : on trouve le D700 à partir de 2270 euros TTC sur internet. Dans 6 mois, je gage qu’on le trouvera à 2000 euros TTC.

  3. C’est vraiment un super boitier, je ne regrette pas d’etre passe chez les jaunes. On le trouve a Bangkok a 1 900 euro avec garantie internationale (Central Rama 3) ou a 1700 euro avec une garantie Japon ou Local thailande (Pantip Plazza).

  4. ChristophePosté le

    Canoniste depuis ma plus tendre enfance, je dois dire que là, Nikon a fait drôlement fort… et c’est un euphémisme !
    Mes potes en Nikon, c’est chiant, je ne peux même plus les chambrer… :o)))
    Canon doit vraiment se remettre au boulot pour nous sortir autre chose que le 5D II qui se cherche dans la gamme actuelle…

  5. Le moins cher que j’ai trouvé, c’est là : http://www.prichoc.com/
    2177 euros. Et c’est une boutique donc on peut aller l’acheter en vrai, sans frais de port ou risque de frais de douane. Mais je n’ai pas encore craqué… ce post me rapproche de ce moment fatidique…

  6. Le D700 est un splendide appareil.
    Au niveau ergonomie, je répète ce que j’ai dit sur cuk.ch: étonnant que la fonction Bracketing soit aussi difficile à trouver sur ce boîtier, alors qu’elle ne pose aucun problème sur D3 par exemple.
    Un détail, mais agaçant.

  7. Beau boitier ce D700, mais j’ai une question pour JF, lors du recadrage en DX, on repasse sur un format x1,5?
    Si oui, peut on utiliser ce format en ayant une optique full frame? Pour conserver l’avantage du cadrage x1,5.
    Serais-ce de meilleur qualité qu’un crop sous toshop?
    Merci, et félicitations pour ce blog que je parcours au moins 2x par jour!!

  8. Hello François… pas très génant pour moi…
    j’était un adepte forcené du bracketing en diapo (genre je faisais 5 à 10 films par jours en voyage)… et bien je ne l’utilise plus du tout aujourd’hui !
    La dernière fois c’était il y a 3 ou 4 ans quand je faisais encore un peu de JPEG…
    Au pire, il m’arrive de temps en temps de faire 2 ou 3 expo différentes… mais j’utilise plutôt une correction d’expo manuelle.

  9. euh… bonne question BeN. J’en sais rien. Je pense que ça n’aurait aucun intérêt de faire ça…
    Je suppose que c’est juste une option de dépannage au cas ou tu n’ais qu’une optique Dx sous la main et pas d’optique FX adapté…

  10. En possession de deux D3, je regrette presque l’acquisition du second. Dans tous les cas je ne regrette pas l’achat du D700
    Fantastique boîtier, bien plus léger en repérage ou durant les longues journées de crapahute intense qu’un D3, et ce, en toute logique…
    Je suis d’accord avec François, la fonction Bracketing est inaccessible, Pourquoi ??? Peut-être pour le différencier un poil de plus du D3. Mais tout comme Jean-François je préfère la correction d’expo manuelle.
    Je n’ai qu’un regret, un seul… L’autonomie que je trouve un peu juste pour un boîtier de cette catégorie.
    Rien d’autre à redire, je vais l’éprouver, dès la semaine prochaine, sur le terrain… Si j’ai 5min à mon retour, je vous donnerai un avis plus précis.

  11. @BeN : le « recadrage » 2x (6 millions de pixel)sur le D2x est en qualité identique à une image plein capteur. Un même recadrage sous photoshop est très nettement de moins bonne qualité. J’ai testé à plusieurs reprises.
    Il ne doit pas faire de doute que sur le D700 il en sera de même en utilisant les optiques DX. Enfin, je vais pouvoir ressortir mon 20 mm f3.5, 20/35 f2.8, 35 f2, 105 f2.5, :o)) des optiques superbes. Nostalgie quand tu nous tiens…

  12. fab la coxPosté le

    Merci à tous j’ai plein d’infos pour l’acheter moins cher et neuf ce petit D700. Reste à savoir le risque d’achat sur le net à ce prix… je ne m’y suis jamais risqué…
    M. le banquier à vous de jouer….un petit effort et merci à JF Vibert pour ‘ses cahiers’ techniques et je remets le couvert avec mes anciens cailloux que j’utilisais parfois… à la « marque jaune ». J’ai remis ce WE en marche un caillou macro AIF-S sur mon D200 !!! d’il y a 25 ans et toujours la compatibilité propre à NIKON (je l’avais un peu oublié puisque mon 1er reflex était un FM1) mais moi je garde tout, on ne sait jamais…. et vous?

  13. Salut J.F, un comparatif intéressant que j’ai hâte de voir terminé: quelques corrections cependant:
    - l’obtu du d700 est prévu pour 150.000 déclenchements et pas 300.000;
    - le couteux kit EN-EL4a n’est pas indispensable pour obtenir les 8 images/secondes, des piles ou accus de type AA(très bon marché) le permettent aussi, et sont universels.
    Pour ce qui est du 5d, l’ergonomie n’était vraiment pas exceptionnelle avec cette p***** de trappe de carte mémoire qui ne tenait pas fermée lorsqu’on malmenait un peu l’engin(avec un gros télé notamment).
    C’est vraiment dommage que le d700 ait imité le 5d sur ce point avec la disparition du verrouillage de la trappe CF alors que le d300 lui l’a.
    Enfin pour les chasseurs du prix le plus bas, ce n’est ni au japon ni aux usa qu’on le trouve mais en Grande-Bretagne avec une livre à moins de 1.2€ on le prix tombe à 1800€ avec en plus NX2 offert pour un achat entre le 1/11 et le 31/12/08 et 2 ans de garantie europe.

  14. Salut. Merci pour les 150.000 déclenchements (j’avais corrigé l’erreur sur un autre post et oublié celui-ci)… Voilà qui est fait !
    Pas du out d’accord avec ta remarque sur la carte de mémoire… J’utilise cette série d’EOS depuis 2001 et jamais le moindre souci ! Et je ne connais absolument personne qui ait connu le soucis (et je peux te dire que j’en connais du monde qui l’utilise la carte mémoire en question depuis 2001 ! )… une légende urbaine comme on dit!
    merci. A+
    PS : Je te recole la dessous un truc que j’avais déjà écrit à ce propos…
    Ce n’est pas pour défendre Canon (qui n’a pas besoin de mon aide pour vendre ses boîtiers), mais je tiens à rassurer ceux qui auraient envie d’un 5D (ou d’un 30D) pour aller « barouder »… Cette porte ne pose ABSOLUMENT aucun problème, idem pour le compartiment des accus (que je trouve juste être un peu difficile à ouvrir avec des ongles courts)… Je l’affirme pour m’être servi quotidiennement de l’EOS 5D depuis deux mois en pleine nature et surtout parce que j’ai quatre années de recul concernant l’utilisation de ses ancêtres !
    _mg_8291… descente de la jonque bus ! Mêmes réglages que précédemment, j’apprécie le beau flou d’arrière plan que génère le capteur de mon 5D à 2.8…
    Et je vous promets que je ne les ai jamais ménagés mes D60, 10D, 20D et 5D (sable, haute altitude, humidité, ils ont tout fait). Et je précise encore que j’en ai eu deux de chaque modèle (excepté le 5D), donc si cette porte avait dû poser problème, je n’y aurais pas échappé et j’aurais fini par m’en rendre compte…
    _mg_7019_2_mg_6700_1Je la trouve même assez pratique et rapide à ouvrir (avec une seule main, ce qui m’a souvent bien aidé en situations acrobatiques). En 4 ans d’utilisation elle ne s’est jamais ouverte inopportunément. Par ailleurs sachant que les cartes ne craignent en rien l’humidité (on peut les passer dans la machine à laver parait-il), l’absence de joint étanche n’est pas un gros scandale sur un appareil qui n’est pas entièrement tropicalisé. Donc je ne puis être complètement d’accord lorsque l’on déconseille le 5D aux baroudeurs à cause de cette porte…

  15. Salut,
    j’ai juste précisé que la trappe de carte mémoire n’était pas idéale et je ne la trouvais pas assez « sûre ». J’ai bien précisé aussi que c’était avec l’utilisation de gros télés, notamment lors de la rotation pour passage de cadrage à horizontal à vertical donc quand on a pas mal à forcer sur le boitier. Le même système qui équipait le 10d par exemple n’a jamais posé ce problème. Mais l’ajustement trappe/corps du boitier était meilleur.
    Je le considère comme le point faible du 5d, tout comme la molette de l’eos 5(pas D hein) à l’époque.

  16. On le trouve à 2000 euros à Londres (Grays of Westminster, ils ont un site internet) entre autres (donc avec foto oehling déjà cité, et surement d’autres boutiques)
    Donc les 2800 euros de départ sont totalement oublié !
    A noté que Grays of Westminster ofre NX2 en ce moment, ça compensera largement les fdp :p (et enlèvera un point négatif si cela était nécessaire)
    Un excellent boitier en tout cas et quel plaisir le FF !

  17. merci Jean-François, je l’avais acheté avant de lire ce billet (suis passé directement du D200 au D700) et suis absolument d’accord avec toutes tes remarques. Bravo pour la précision de tes commentaires. Et je recommande à tous, si le porte monnaie suit d’upgrader vos objectifs vers les nouvelles générations, le vignettage est assez marqué avec les optiques précédents. Alors qu’avec un 24-70 2.8 nouvelle génération, par exemple aucun vignettage. Encore Bravo. Peter

Postez un commentaire