web analytics

C’est une impression ou on ne trouve plus de Vélib’ le matin ?

10
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Velib
 » Bornes vides, pneus crevés… Mis en place il y a presqu’un an, les populaires Vélib’ ne sont pas encore au point. Explications (chez ici chez Rue 89). Il fait beau. On arrive à la borne vélib. Trois vélos. Un crevé. Une chaîne qui manque. Et un qui reste glué à son parking. C’est une impression ou ça marchait mieux avant ? « 

Plus d’infos sur le mêm sujet sur velib-pourri.com qui vous propose de nombreux liens vers des articles traitant du velib ! A lire également, Vélib’, la face cachée sur le site du syndicat Sud étudiants : « j’ai posé trop de questions, en particulier sur la sécurité des remorques qui répartissent les Vélib’ dans Paris. J’ai même été à l’initiative d’une grève au mois d’août ».

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

10 commentaires

  1. C’est triste que le Français ne puisse même pas respecter un vélo…
    Faisons un calcul, car à ce rythme-là de vols et de dégradations.
    Il y a environ 20 000 vélib’ en circulation, plus de 8000 volé en 1 an, soit 21,9 vélib’ en moins par jours, ainsi 20 000 : 8000 = 2,5, soit dans 2 ans et demi, il n’y aura plus un vélib’ vivant à Paris…triste société et triste mentalité…

  2. Ce n’est malheureusement pas propre à la France. Faut les comprendre quand même tous ces « pauvres délinquants »… z’ont pas eu la jeunesse facile hein !
    Pour voir une « autre » mentalité, il faut se rendre dans les pays nordiques et particulièrement la Norvège : on peut y laisser sa voiture ouverte avec une collection d’appareils numériques dernier cri et être certain de les retrouver à son retour. Il y a des échopes sans vendeur le long des routes… et il ne viendrait à l’idée de personne là-bas de se servir sans payer.
    Eux ont sans doute compris qu’une vie « harmonieuse » passait par le respect d’autrui, du bien d’autrui, de soi-même et de la collectivité.
    Ici… on peut en faire son deuil… surtout quand on sait que rentrer une déclaration fiscal en retard (par exemple) vous coûtera bien plus cher que si vous volez l’autoradio du voisin.

  3. … sans l’excuser je comprends un peu le vandalisme !
    Il y a de telles injustices dans notre société, qu’il ne faut pas s’étonner que certains expriment leur colère de la pire façon.
    Cela n’excuse pas la bêtise de leur geste, mais il ne faut pas s’en étonner…
    Si l’on rapporte ça à la planète et à l’environnement, ça fait peur : lorsque des tas de pays du tiers monde passeront au vandalisme écologique ! Il ne faudra pas s’étonner non plus.

  4. AxelrothPosté le

    Vous savez, la chose la plus « drôle » c’est qu’en Roumanie par exemple à l’heure actuelle on trouve des velib’…
    Axelroth

  5. « … sans l’excuser je comprends un peu le vandalisme ! »
    Voilà en partie pourquoi il existe. Le « comprendre » c’est commencer à l’excuser !!!

  6. Ce ne sont pas les inégalités qui engendrent le vandalisme, c’est la frustration, nuance.
    Je suis moi-même victime d’inégalités, étant bien moins riche que Bill Gates et ne pouvant me payer un duplex sur l’Ile Saint Louis. Pourtant je ne suis pas frustré parce qu’on m’a appris qu’il existait d’autres moyens de gagner sa liberté qu’un duplex dans le 6e Arrt (oui mais quand même…)
    On peut être pauvre et heureux, on peut être riche et frustré. La pauvreté est un état, la frustration est un défaut. Ce n’est pas à la société de solder la frustration de chacun de ses membres, sinon le viol serait légal (mais monsieur le juge elle était si attirante, je n’allais tout de même pas me retenir).
    Donc on n’a pas à comprendre le vandalisme. Sinon, on justifie tout.

  7. @ Gilles -> Je suis de Mulhouse mais j’habite à Fribourg! Ici le vélo, c’est une façon de vivre. Pas seulement un moyen pour les politiques de « faire écolo ». C’est un autre monde…
    Quand on m’a brulé ma voiture en France, beaucoup de copains allemands ne m’ont pas cru quand je leur ai expliqué que c’était du vandalisme « pour rigoler ». Et à vrai dire la plupart n’avait même jamais entendu parler de tels actes…

  8. C’est fou ça tous les commentaires de types qui ne supportent plus la France à cause de la délinquance digne du Bronx des années 80, des bonnes moeurs ou je ne sais quoi…
    Mais qu’attendez-vous donc pour vous installer Vaasa, Joensuu, östersund ou Vasteras ?
    Vous verrez comme l’herbe est bien plus verte chez eux. Si, si c’est vrai. N’hésitez pas les amis, y’a plein de vélos, aucun voleurs et les gens là-bas ils sont les plus cool du monde entier de la galaxie.
    Allez-y ! en plus ici on ne vous regrettera même pas tellement on est que des frustrés râleurs gôchistes qui excusent en fonction de la bave aux lèvres des casseurs !
    Non mais vraiment n’importe quoi les gars…

  9. @josé
    c’est exactement ce que j’ai fait… :)
    Ça fait maintenant depuis 3 ans que je suis parti au Japon et pour rien au monde je ne reviendrai en France…
    Société discipliné, insécurité inexistante, salaire 3x plus élevé qu’en France, un cout de la vie bien plus raisonnable qu’on pourrait l’imaginer, alors c’est sur que l’on travaille un peu plus qu’en France et que tout n’est pas forcement rose mais en faisant la balance y a vraiment pas photo, bref aucun regret… bye bye la France…

Leave A Reply