web analytics

Il n’y a pas de démocratie sans liberté de la presse

4
BILLET PRÉC.
BILLET SUIV.

Ceci n’est pas de la politique, mais j’ai choisi de relayer l’appel lancé ce soir par Intersyndicale des Journalistes  (SNJ – CGT – CFDT – CFTC – FO)… On parlera de l’EOS 5D mark II, quand il arrivera (et on reparlera peut-être aussi de Fotolia bientôt).

Independance
 » Les syndicats de journalistes, réunis pour la première fois depuis quinze ans, s’adressent à tous les français pour proposer une loi garantissant  l’indépendance des rédactions, à l’heure où les dérives déontologiques, les rachats de médias et les pressions sur le contenu de l’information se multiplient, remettant en cause le droit de chacun à une information honnête, indépendante et fiable. « 

Cliquez ici pour signer la pétition en ligne ( http://www.intersj.info )… et faites circuler l’adresse du site a vos amis, collègues, blogueurs.

BILLET PRÉC.
BILLET SUIV.

4 commentaires

  1. Ok…
    Parce que le principe d’instaurer une équipe rédactionnelle permanente et autonome devant répondre obligatoirement aux critères de l’article L 761-2 du Code du travail me semble être un frein à l’abus généralisé, notoire et scandaleux des stagiaires dans la presse.
    J’ai signé.
    Pour le reste, je trouve la proposition de loi de cette intersyndicale des journalistes complètement insignifiante au regard de la réforme à mener!!!
    En août 2006, l’institut Montaigne, Think Tank indépendant, a remis un rapport (très bien fait et je trouve tout à fait réaliste sur la situation de la presse en France) qu’à la fois la profession, le grand public et les politiques ont largement ignoré!
    Vous le trouverez gratuitement ici:
    http://www.institutmontaigne.org/comment-sauver-la-presse-quotidienne-2456.html
    Redonner une vitalité économique forte me semble être une priorité si l’on veut par la suite partager les ressources. Sans ressources… y a rien à partager et tout le monde se retrouve comme choux!
    Enfin, et c’est encore une tragédie de mon point de vue, on ne retrouve aucun « syndicat » de photojournaliste dans les signataires…
    Et pour cause, aucun n’existe réellement puisqu’il est impossible en France d’être représenté d’une autre manière que par les centrales historiques!
    Point de NPPA, de ED ou autres associations entièrement dévouées à notre cause… Et je ne parle pas du silence assourdissant de « Freelens » qui n’en finit pas de ne rien faire…
    Je ferai quand même passer.

  2. Franchement pour ce qu’il en font les journalistes de le liberté de la presse…
    L’indépendance des rédactions c’est une blague !
    Il me semble que l’on a largement dépasser le stade de la pétition.

Leave A Reply