web analytics

Fotolia : une leçon à 9 797 € (témoignage)…

34
BILLET PRÉC.
BILLET SUIV.

A la suite du post « Les forçats du Cybermonde et les millions de Fotolia« , je cite un commentaire d’Emmanuel :

Logo
 » Je vous conte une petite anecdote (vraie) pour le fun : Un bon copain que l’on pourrait classer parmi les amateurs expert reçoit un coup de fil d’une agence de pub parisienne :

 » Bonjour, nous avons vu sur votre site une très belle image qui pourrait très bien coller pour un projet de visuel pour la promotion de …  » suivent le plan média (énorme : Affichage 4 par 3 – Affichage « Culs de Bus » – Affichage « portes de métro » – Mailing; Catalogues alimentaires Auchan / Carrefour / Leclerc – Produits dérivés – Internet, etc.) plus une demande de devis à envoyer en urgence.

Mon ami m’appelle pour me demander conseil et je lui rédige un devis pour 9800 euros. Le lendemain le devis est accepté sans discussion (je me dis mince, j’aurais dû demander 12000 euros !) mais l’agence précise qu’elle est en compétition pour ce projet avec d’autres agences.

15 jours plus tard : Champagne ! L’agence :  » notre projet à été retenu, votre photo a fait l’unanimité, félicitations, le client est enthousiaste !  » 3 jour plus tard : Le DA de l’agence appelle furieux

 » Le client vient de voir que votre photo était en vente pour 1$ sur fotolia, qu’elle a déjà été vendu 12 fois, qu’est ce que c’est que cette histoire ? « 

Je vous laisse imaginer la suite, une belle brochette de créatifs qui sont passés pour des rigolos, projet bien évidemment à l’eau et mon copain (qui n’avait jamais osé me dire qu’il bricolait avec les microstocks) dans un état catastrophique. La leçon lui permis de comprendre que toute photos livrée à un site de micro paiement et déjà vendue 1 fois est définitivement perdue, l’auteur en perd le contrôle.

Une leçon à 9 797 euros (98 000-3 euros que lui a rapporté la photo sur fotolia) !

BILLET PRÉC.
BILLET SUIV.

34 commentaires

  1. amusant… Cela aurait pu m’arriver !
    j’ai vendu il y a quelques année une image (très cher) à un fournisseur d’accès pour une campagne Européenne ! Que j’aurais pu mettre sur Fotolia si je n’avais été alergique à ce genre d’entreprises…

  2. Fotolia est effectivement un énorme piège :(
    Je ne déposerai jamais une de mes images, aussi mauvaise soit-elle, chez eux pour risquer de ne gagner qu’un euro ! Je préfère encore les donner avec une simple mention de crédit que d’enrichir une boite qui base son business modèle sur une fausse promesse à des gens crédules. A partir du moment où ils vendent une photo un euro, comment oser faire croire que des éditeurs, des annonceurs dépenseront ne serait-ce que 100 fois plus pour une autre photo….

  3. Un contrat de perdu et toutes les collaboration suivantes avec cette agence…C’est surement plus que 10 000 euros qui partent en fumée. Désolé pour cet expert mais bien fait pour cette entreprise de démolition de notre métier… Peut être qu’avec quelques exemples supplémentaires un amateur talentueux préfèrera poster ses images gratuitement sur flickr et attendre un contact plutôt que de les donner à fotolia !!! (donner c’est vraiment le bon verbe)

  4. Le problème est plus général et de tout temps il y a des photographes débutants (nous aussi nous l’ans été) travaillent gratuitement pour « se faire connaître ». Le mythe de l’amateur qui veut gagner sa vie avec sa production est toujours présent. Faire des photos est d’une facilité déconcertante et de plus en plus d’éditeurs (au sens large) piochent à droite et à gauche réduisant les coûts là où il n’y a pas de grincement de dents : les illustrations à bas prix des agences ou autres sociétés spécialisées.
    Ce n’est pas nouveau, il y a 30 ans qui n’a pas eu un client qui faisait ses photos de produits de luxe sur la table du salon, ou prenait comme mannequin la fille de la concierge ?
    a mon avis, il est plus rentable de facturer son temps de travail correctement plutôt que de le baser sur des droits d’auteurs. Le client comprend mieux ; et lui expliquer que ces droits rémunèrent la créativité et l’exclusivité de cette image.
    Bref, le débat n’est pas nouveau…

  5. Bonsoir à tous,
    je vais parler de Fotolia en connaissance de cause vu que j’étais parmi le premier contingent de photographe à alimenter cette banque d’images. J’y ai d’ailleurs encore un compte, par conte je viens de supprimer toutes les photos après quelques semaines de réflexions). Et oui quand on est étudiant on essaye d’arrondir les fins de mois comme on peut.
    Mais trop c’est trop, leur système d’abonnement à pulvériser les prix du marché, résultat il devient impossible pour n’importe qui de vivre de ça à moins d’avoir des stocks de photos énorme. Sans parler du tort causé aux photographes professionnel qui ne vive que de la photographie.
    Et pourtant il y a encore des gens qui trouve cela trop cher voici un extrait sur le forum de Fotolia :
    « Cela fait bien longtemps que je ne suis pas venu sur fotolia (1 an), et je viens de temps en temps pour quelques belles photos. Mais la auparant ou je pouvais avoir a 1 credit des photos de dimension raisonable, il faut débourser 3 credits. Je trouve cela dommage, mais bon ca doit etre la vie. En tout cas, maintenant je reflechi a 10 fois avant d’acheter. »
    Bref sale temps pour les photographes.
    Espérons qu’il ne s’agit que d’un phénomène de mode (mais j’en doute fortement) et que toutes ces banques d’images low cost disparaissent.

  6. Bonjour
    Pas étonnant que des intervenants viennent mettre en doute les histoires qui dérangent… Quoi qu’il en soit, Fotolia est allé trop loin avec ses systèmes d’abonnements et cela a semble-t-il ouvert les yeux à nombre de photographes talentueux qui bossaient avec eux.
    Le miroir aux alouettes est cassé !

  7. En plus de ces banques , je viens de tomber là dessus
    http://blog.nikonpassion.com/shootnews-la-nouvelle-agence-web-20-des-photographes-amateurs/
    Le coté ‘témoignage  » ne me gêne pas. Par contre, la pensée qui en découle, selon laquelle n’importe qui peut s’improviser photographe vas se répandre encore plus, et dévaloriser la notion de « métier » à part entière et donc, niveler les tarifs vers le bas.
    Et définitivement, je suis de plus en plus heureux de ma volonté de ne vouloir gagner ma vie avec mes photos. Deja car je me révèle un très mauvais vendeur, sans méthode et parce que cela vas devenir de plus en plus dur de percer et de vivre « normalement ».
    Je reste dans la photo, je passe un entretien chez apple en juillet, pour le store de Genève.

  8. Bonjour,
    Merci pour cette histoire, mais …
    En tant que photographe très amateur, je serais flatté qu’un inconnu soit prêt a payer pour un de mes clichés. Cependant en regardant la licence « fotolia » je me demande quel est la motivation « de l’artiste » pour autoriser n’importe qui a faire n’importe quoi (y compris gagner de l’argent) avec une photo pour seulement quelques euros et cela sans limite de temps. Vu le prix d’un appareil j’a du mal a comprendre l’intérêt de se lancer dans le commerce juste pour 1 ou 2 euros.
    Connaissez vous des gens qui gagnent quelque chose avec ce genre de sites ?

  9. Sur le forum Chassimages, le modo a été obligé de faire le ménage suite à une intervention de Fotolia (il est vrai que ça tournait à la diffamation). C’est la preuve qu’écrire sur internet sert à quelque chose ! En même temps, il faut faire attention à ce qu’on écrit et être sûr de ses informations, ou alors parler des microstocks en général plutôt que d’un en particulier. De toute façon, c’est aussi bien car il n’y a vraiment pas que Fotolia, hélas.

  10. Amusant, ce sujet me rappelle la discussion / débat assez animée que nous avons eu à la présentation de ce site il y a deux ans sur le blog de Loic le Meur.
    J’en profite pour souligner que le soit-disant entrepreneur qui a lancé ce site a également lancé citizenbay, qui fait la même opération sur la partie média rédactionnel… il n’a peur de rien.
    http://loiclemeur.com/france/2006/09/273_oleg_tschel.html
    je vous livre mon commentaire de l’époque :
     » …. Le concept est pourtant génial et enthousiasmant : s’emparer du marché de la photo d’illustration en proposant à des amateurs en mal de reconnaissance (j’en fait potentiellement partie) de « vendre » leurs « photos » sur Internet… en fait de brader leurs images… et d’abandonner leurs droits pour quelques centimes et un peu de vanité enfin récompensée…
    J’ai parcouru le site à de nombreuses reprises. Il est très bien foutu, bravo, et propose quelques très belles photos au milieu d’un stock impressionnant d’images qui n’ont rien à voir avec une photo.
    La congratulation en milieu fermé des différents inscrits est très touchante et encore plus significative…
    Je dis également bravo aux acheteurs professionnels de ces images (agences de communication, services marketing…)… qui se rendent complices de ce saccage de la création photographique.
    Nous allons vers une véritable paupérisation du marché de la photo professionnelle. Getty et Corbis ont attaqué ce secteur, Fotolia tente de l’achever ?
    Doit-on ainsi monter les amateurs contre les professionnels ?
    Est-il louable que je propose mes talents amateurs de plombier, de peintre ou de créateur de site web en échange d’une bière et d’un sourire à toutes les sociétés de mon quartier, alors que j’ai un boulot rémunéré par ailleurs ?
    Il y aura des dégâts collatéraux
    Doit-on accepter de travailler gratuitement, pour satisfaire un ego mal calibré ?
    Ou se trouve la création de valeur dans l’entreprise d’Oleg ?? Ne détruit-elle pas la valeur d’une photo !
    Le temps nous le dira, ce n’est peut-être pas si noir et nous assisterons peut-être à la cohabitation de deux marchés … je le souhaite sans y coire
    …. »

  11. Le prob avec photolia ce sont les photographe des pays a revenus faible, ca peu leurs permettre d’en vivre, j’habite au Pérou, et a priori certaine personne de serbie arrive a sortir 750 euros par mois avec photolia (en travaillant 70 heures par semaines par contre) ce qui correspondrais a 8 fois le salaires moyens au Pérou, a ce prix là, il y aura beaucoup de photographe prêts a faire le taf
    Je m’inquiète pas avec les « photographe » francais, quand il verront qu’il n’y gagne rien, bah il arrêterons d’eux même.
    Mis les pays pauvre par contre …

  12. OUAAAAARFFFFFFF !!!
    MAIS ALORS LA JE ME MARRE HEIN !!!!
    GENIAL !
    ça lui apprendra à ton pote… Faut pas pousser qd meme !
    JUSTE RETOUR des CHOSE : ça s’appelle… un coup de manivelle.

  13. ARNAQUE,
    Foto….. est maintenant arrivé a la limite de la saturation.
    Pour les nouveaux membres cela deviendra presque impossible de y mettre des nouvelles photos vu que beaucoup de celles-ci se ressemblent.
    Pour ma part je pense que Foto…..est un miroir aux alouettes.

  14. Ces histoires de personnes qui veulent bien travailler pour rien ca me rappelle de mauvais souvenirs…
    En France en ce moment il y a une mode assez malsaine d’embaucher des retraites pour faire le boulot d’un jeune qui sortirait de l’ecole.
    Personnellement j’ai une formation d’ingenieur (mais de ceux qui n’ont pas trop la grosse tete…), et comme beaucoup de confreres, je ne trouvais toujours pas de boulot 8 mois apres la sortie de l’ecole, et je crevais un peu de faim : pour toucher le chomage, il faut deja avoir une premiere experience remuneree (l’Etat francais authorise les entreprises a payer 1/3 du smic les stages de 6-7 mois c’est un peu scandaleux… surtout quand le resultat de votre travail est valide pour un processus industriel).
    Je trouve finalement un CDI, pas du tout ce que je pensais faire (un quazi-boulot de secretaire, j’aurais pu economiser le stress de la prepa et les 3 annees de formation qui suivent), certes, mais au moins paye le smic, ca peut aider tout en cherchant autre chose, et en plus c’est une experience. Trois jours avant de signer le contrat on me dit que ce n’est plus bon. Je me renseigne et j’apprends que la personne qui a pris mon poste au dernier moment est un vieux de 62 ans qui se « sent mal a la retraite », « se rend compte qu’il ne peut se passer du monde du travail », et qui accepte de travailler benevolement parce qu’il touche un retraite de deux fois le smic !!!
    Monde infecte…

  15. bonjour a tous
    et oui moi aussi je viens de me faire arnaqué par fotolia
    j’avais plus de 500 vecteur et 200 credit et mon profolio a été enlever pour cause de plagia sois disant mais il ne mon avertis de rien et quahd je les ai eu au téléphone
    il sont incapable de me donner la photo que j’ai sois disant plagier et faut voir avec quel mechanceté il vous réponde
    alors que faire car je n’ai plus de profolio je ne peut plus acceder a mon compte j’ai 200 credits dans le cul et il continue a vendre mes vecteur qui sont encore accessible sur le site a la vente
    OU VA MON ARGENT
    je suis bien l’auteur des svg sur fotolia j’ai bien les originaux sur mon disque dur
    c’est impossible a plagier depuis fotolia un vecteur car il ne vende pas le vecteur d’origine mais seulement les gpeg
    voila je suis déçu car mon mari gagne le smic et j’avais un petit revenus de fin de mois appréciable
    c’est dégeulasse et en plus ils tirent encore partis de mes vecteur en se fesant de l’argent sur mon dos
    voila j’envisage de porter plainte et de les dénoncés 30 millions de consommateurs

  16. En deux ans, j’ai écris deux ou trois messages à cette boite (fotolia) au sujet des mes crédits et des frais exorbitant qu’ils prennent…
    Ticket fermé sans la moindre réponse !
    je vais les appelé et s’il ne me fournissent pas de réponse satisfaisante, je porte plainte !!
    Même pour 20 euros de crédit !

  17. …c’est le serpent qui se mort la queue:
    on ne peut pas impunément à la fois
    brader ses photos et vouloir gagner au jackpot
    tout en contemplant complaisamment
    une profession qui se casse inexorablement la gueule.
    la question des droits d’auteur PHOTO n’intéresse
    pas grand monde alors qu’ on est prêt à se mobiliser
    pour les droits d’auteur musicaux,
    et le comportement totalement inconséquent de certains photographes
    (sinon certains sites peu scrupuleux) ne peut qu’ouvrir un peu plus la brêche !

  18. Il faut mettre fin le plus rapidement possible aux agissements de Fotolia qui est en train de terminer l’extermination des photographes professionnels, il est temps de définir des règles. Une pétition est en cours qui a déja réuni plus de 10 000 signatures.Il n’est plus possible de vivre de la photo d’illustration, je travaillais avec Getty, ils m’ont rompu mon contrat en 2003 pour cause de changement de politique, la dernière vente que j’ai fait avec eux s’élevait a 4000 $, entre 4000 $ et 0,14 € cherchez l’erreur.

  19. Vous êtes des comiques ! Moi sur Fotolia, je vends (et à plusieus dizaines d’exemplaires, donc au final, je les vends bienn !) les photos qui ne valent pas plus qu’un euro… Les bonnes photos, je ne les brade pas.
    C’est une banque d’images d’amateurs, les pro n’ont rien à y faire. A contrario, les amateurs n’ont pas à vendre pour des campagnes comme celle décrite ci-dessus.
    Comparez un peu avec les comédiens. je n’ai jamais vu un acteur reconnu dans la pièce de l’école du coin. Chacun dans sa cour.

  20. Oui moi aussi je me suis fait ARNAQUER par Fotolia, comme des milliers d’autres :
    J’ai reçu un gentil email qui m’invitait à vendre des photos, il y a 5 ans de cela, à la création du site.
    J’ai déposé une 60 aine de photos sur le site, en espérant me faire un peu d’argent de poche.
    Au bout de 5 ans, j’ai gagné 40 euros que je ne peux pas récupérer (il faut un minimum de 50 euros).
    Quand j’aurais atteint ce minimum, je pourrais caresser l’espoir de me faire rembourser 50 euros à condition d’avoir un compte Paypal ou Money Bookers, que je n’ai pas et n’ai pas l’intention de créer.
    Je ne fais pas une maladie pour mes 40 euros que je ne reverrais jamais, mais, pendant ce temps là, Fotolia a récupéré au moins 10 fois cette somme, sur un compte bien réel, sans engager un centime : Pour eux c’est tout bénéfice, et ils peuvent placer mon argent pour le faire fructifier.
    Et combien comme moi ont placé quelques photos dont ils ne toucheront jamais un centime ?
    Fotolia pendant ce temps engrange des bénéfices sur des photos envoyés par des pigeons comme moi.
    C’est une honte
    Fotolia = Voleurs
    Fotolia = Arnaque
    Fotolia = Voyous

  21. Après vous avoir lu, j’ai retiré mes 4 pauvres images !
    je veux pas faire parti de ce système de vol organisé et ‘friendly » de capitaliste qui prenne 80% DE COM !

  22. moi je suis un pauvre marocain (tière monde) et je suisibligé de mettre mes photos, video, vectors, et participer au concours de logos, j’ai pas de sécuritée social et je n’ai pas l’assurance maladie (mutuel), j’ai rien et j’ai 36 ans et je vis chez mes parents.
    j’ai un diplôme de la haute école des beaut art de belgique en tant qu’infographiste, je fait des illu et photo aussi … j’ai plus de 120.000 photos, moin de 11.000 photo son bonnes et j’hésite a les mettre dans « faute-olia »… je suis un artiste vivant qui aime les dessins et la photo, je travail comme un esclave 13 heure par jour et je suis très malade!
    au maroc en touche pas le chômage, i n ya aucune resource, et la pub ne marche pas bien au maroc, j’ai du déclarer faillite et payer beacoup de taxes…
    ma seul resource c’est le crowdsourcing, surtout les concours de logos.
    je me suis fait plagier plusieurs fois! et je suis fatigué, le crowdsourcing c’est de la merde…
    et nous les artistes pro du tière monde en est pret a faire tout pour se nourir !
    c’est triste, salam

Leave A Reply