web analytics

A relire ce soir ! La face cachée du Pétrole…

14
BILLET PRÉC.
BILLET SUIV.

Aujourd’hui un chapitre de fini, un de plus (le 20em ou l’on parle des Style d’Image et de Picture Style Editor)… Et pendant ce temps, un nouveau record de battu pour le prix du pétrole !

9782259203234A 129,31 USD, franchement ça devient inquiétant, mais ce n’est pas si surprenant que ça… Le tout est juste de savoir pour quand les 200 sont prévus ? Et comme je ne pouvais pas vous laisser trop longtemps sans rien lire, je vous conseille de reprendre cet article écrit il y a un an environ : La fin du pétrole est pour demain… Matin ? A cette époque le cours n’en était qu’aux environs de 70 USD le baril.

Petrole

BILLET PRÉC.
BILLET SUIV.

14 commentaires

  1. D’un coté, le dollar est au plus bas et le pétrole se monnaie en dollar. De l’autre, les membres de l’OPEP n’accepteront jamais de gagner moins d’argent pour la même quantité de pétrole vendue. Donc les prix augmentent. Attendons que le dollar se refasse une petite santé, et comme par miracle le prix du pétrole baissera. A moins que…

  2. Chris du Lux on

    Le prix du baril n’a pas grand chose à voir avec le cours du dollar. C’est le jeu de l’offre et de la demande qui détermine le prix du baril. Comme la demande augmente fortement avec les pays en voie de développement comme la Chine, l’Inde et le Brésil et que l’offre reste stable, les prix augmentent, logique !!!
    La baisse du dollar nous permet à nous européens d’amortir un peu cette hausse c’est tout.
    Pour que les prix baisse il faudrait que les pays de l’OPEP acceptent d’augmenter leur production mais ils n’ont pas l’air d’accord. Ils ne veulent pas tuer la poule aux oeufs d’or !!!

  3. Par ailleurs, le bouquin d’Eric Laurent n’est pas vraiment la meilleure lecture pour aborder la problématique du Peak Oil ; trop journalistique, et pas assez scientifique, il traite surtout de l’histoire du pétrole, ses success stories, ses squelettes dans le placard (dont le Peak Oil est sans doute le plus gros, et il s’apprête à sortir). Je recommanderais plutôt celui d’Yves Cochet (« Petrole Apocalypse ») ou celui de JC Wingert (« La vie après le pétrole »). Le livre de JM Jancovici est pas non plus (« le plein svp ») …

  4. Je l’ai lu l’an passé, c’est plutôt un bon bouquin qui a le mérite de mettre les choses au point. Le côté historique est essentiel pour comprendre ce qui se passe aujourd’hui.
    Qu’importe que le Peak Oil ait eu lieu en 2006 ou auro lieu en 2020 : le résultat sera le même.
    Ce livre se lit très bien, celui de Cochet est carrément chiant.

  5. Pas encore assez cher! Il faut un vrai électrochoc pour que les alternatives au pétrole fleurissent et se diffusent en masse et pour un vrai changement de fond.

  6. Salut,
    J’ai reçu il y a un bon bout de temps un lien vers un documentaire qui explique de manière très claire la crise qui s’annonce et la récession dans laquelle nous semblons entrer depuis presque deux ans (recul du pouvoir d’achat, envolée de l’énergie et donc des matières premières).
    Ce film c’est « Oil, Smoke & Mirrors » qui est visible sur http://video.google.com.
    Le lien exact est :
    http://video.google.com/videoplay?docid=-6305684796532777868&q=oil+smoke+mirrors&ei=NBg8SLPLCJbAigLWn8TgAw
    Le docu dure 49 minutes (accrochez-vous) et est sous titré français (ouf).
    Il y a deux parties dans le film. La première aborde la crise avec de bons argument, avec une vision d’économiste à l’échelle globale. C’est déjà très marquant.
    La seconde partie glisse vers la théorie du complot en déployant malheureusement de très bons arguments. Si cette théorie est ne fut-ce que proche de la vérité, alors nous sommes bien entrés dans l’ère « Mad-Max » & « Waterworld ».
    Pour moi le pire c’est d’entendre des experts dire franco leurs vues sur la situation depuis des années. Au début sans impact, maintenant on les écoutes. Il y a toujours des imbéciles pour les tourner en bouriques mais maintenant on se tait lorsqu’ils parlent.
    Un signe spectaculaire, à mon sens, c’est de voir un gars comme Colin Campbell, un géologue qui a travaillé pour les principales compagnies pétrolières sur les champs pétrolifères, tirer la sonette d’alarme et fonder une assoce pour étudier le pic (peak oil). Ce qui est très significatif lorsque l’on connait les opinions de Campbell à propos de l’écologie.
    « Et il ne soutient pas les croisés de la cause climatique : «Je me moque du réchauffement, ça a toujours existé, même si là, l’homme en est à l’origine.» »
    On trouve l’article de novembre 2006 sur Libération:
    http://www.liberation.fr/dossiers/petrole/reperes/201791.FR.php

Leave A Reply