web analytics

Un compatible « Open Mac » pour 255 €, serait-ce possible ?

18
BILLET PRÉC.
BILLET SUIV.

Je me plains souvent, (en fait nous nous plaignons tous ou presque) de ce qu’Apple use et abuse de son monopole (si, si, j’ai écrit monopole lisez bien ici), en s’obstinant à ne pas nous proposer de station de travail accessible.

Question_2
Un fait extrêmement regrettable (et un de nos sujets polémiques favoris ici même ;-) Il est à craindre que si Apple ne s’y colle pas, d’autres s’y risqueront ! Quitte à ne pas respecter les termes du contrat d’utilisation d’OSX et à risquer des actions judiciaires de la part d’Apple (comme le fait remarquer Macbidouille)… Lire également l’avis de Mac Generation qui aujourd’hui à sorti ce petit scoop !

Se pourrait-il que le mouvement « Hackintosh » (dont je parlais récemment) prenne de l’ampleur ? Au fur et à mesure qu’OSX devient populaire et que de nombreux professionnels refusent (lire ceci) de passer à Vista ?

PS : lire aussi Why XP must be saved (the costs are too high and the benefits too low to be forced to switch to Vista).

Open_mac

BILLET PRÉC.
BILLET SUIV.

18 commentaires

  1. Après six mois d’hésitation, le besoin d’avoir plus que mon Macbook Pro pour Aperture m’a poussé à franchir le pas. J’ai monté mon Hackintosh: Quad Core, une carte graphique solide, beaucoup de RAM, le tout pour le prix d’un Macbook, d’entrée de gamme.
    Si j’ai attendu 6 mois, c’est parce que la solution devait murir au départ. C’est qui m’a fait franchir le pas, c’est le support continue des membres d’OSX86project depuis les premieres version de Tiger.
    Si l’option était une bidouille il y a 6 mois, limite valable pour le surf, c’est maintenant très sérieux, j’utilise mon Hackintosh pour tout. Aperture tourne dessus comme un charme, les 4 cores tournent à plein régime, la carte graphique donne pleinement son potentiel, et 10.5.2 ainsi que toute ses améliorations (Time Machine entre autres) marchent sans faille.
    C »est à regret que j’ai fait ce pas, je suis un fervent supporter d’Apple et clients depuis des années, mais honnêtement, aussi bien que soit les Macpro, cela reste un premium beaucoup trop lourd pour des composants quasi standards.
    Je tiens à préciser, que pour le geste, j’ai acheté Leopard de facon officielle.

  2. Je franchirais bien aussi le pas du Hackintosh, mais si le choix des composants n’est pas trop difficile grâce au wiki d’OSX86, il faut tout de même de bonnes connaissances en informatique pour l’installation de l’OS, et une prudence de sioux à chaque mise à jour d’Apple.

  3. Apple n’est pas en position de monopole. Je le dis et le répète. Ils vendent une solution comportant du hardware et du software. Libre à chacun de la choisir ou pas.
    On dit pas à Nokia qu’ils sont en situation de monopole sur leurs téléphones Symbian alors qu’on ne peut y installer Windows Mobile.
    De même pour HP et IBM sur leurs serveurs haute performances qui ne supportent pas autre chose qu’un Unix maison.
    Une situation de monopole voudrait dire qu’il n’y a pas d’autres alternatives informatiques à la solution Apple. Ce qui, il me semble, n’est pas le cas.
    Maintenant, je partage le point de vue. Il manque une gamme de machines Apple sous le Mac Pro, la fameuse mini-tour évolutive dont tout le monde espère la sortie, mais qui restera une arlèsienne.
    Une solution serait de donner plus d’options au niveau de l’architecture embarqué sur ces tours. Seulement cela engendre une logistique plus conséquence pour la société et tant que la croissance des ventes est là, n’importe quel dirigeant censé ne va pas se compliquer la tâche. C’est aussi simple que ça au final.
    Et contrairement à ce que dit Chabi, un Mac Pro ce n’est pas des composants standards, puisque l’architecture est celle des serveurs et évidemment cela a un coût. D’où le manque pré-citée ;) (on peut toujours enlever un processeur pour baisser le prix).

  4. Ben si je confirme et j’insiste sur ce point :
    Du point de vue des consommateurs « captifs » du system MacOSX (on ne change pas de system tous les 6 mois et le choix est très réduit) : Apple est en situation de monopole absolu en tant que constructeur d’ordinateur : puisqu’Apple est le seul fabricant autorisé à vendre des machines exécuter MacOSX ! ! ! Une situation de monopole classique avec les conséquences habituelles du monopole :
    – une gamme réduite au minimum (vous achetez ce qu’on vous propose, cela coûte moins cher et on est pas forcé de s’adapter à vos demande, vu qu’il vous est impossible de partir ailleurs) ! C’est un peu le syndrome Traban, en ex Allemagne de l’Est : un seul modèle de voiture a été vendu durant des années par l’unique fabricant du pays…
    – des prix supérieurs à ce qu’ils devraient être dans une entreprise confrontée à la concurrence… Et une marge énorme (de loin la plus élevée de tous les constructeurs), il n’y a qu’a regarder les prix de la RAM et des disques sur l’Apple Store…
    Le cas du MacPro est d’ailleurs un cas d’école (et la démonstration de cette situation de monopole) : sans sa situation de monopole Apple serait OBLIGE de proposer une (et même plusieurs) machine intermédiaires ! ! !
    C’est tout une question de point de vue mon cher Tony… D’un point de vue plus large, tu as aussi raison. D’ailleurs existe-t-il tant de choix que ça ? C’est Microsoft ou Apple non ? … D’un point de vue des solutions informatiques c’est un Duopole, on ne peut pas appeler cela du choix ! (et je laisse de côté Linux, car il me semble hors de question de l’utiliser vraiment…)

  5. Moi aussi j’insiste :) car il s’agit ici bien sûr de marché captif, au même titre qu’iTunes, mais OS X et le Macintosh sont des propriétés d’Apple Inc. et s’ils ne veulent pas licencier OS X à d’autres fabricants, libre à eux, ils n’obligent personne à acheter leur solution.
    Je crois que tu compares trop le modèle économique de Windows qui est fait pour capter et garder un maximum d’utilisateurs (au sujet des marges, on peut aussi se demander si le prix de Vista est justifié) et un OS comme X qui fait parti d’une solution clefs en main et qui par nature est vouée à être moins distribuée.
    Je trouve quand même difficile de reprocher à une entreprise de faire des bénéfices et continuer à croître avec un modèle économique qui va à l’encontre de la masse juste parce qu’elle ne répond aux attentes d’une frange de leur clientèle. Certes, cela peut paraître péremptoire à nos yeux, mais ceux qui achètent des iMac et des Macbook y viennent justement parce qu’on leur propose une informatique accessible à un prix équivalent aux autres marques pour ce type de produit (sur les options, on est d’accord, il y a de l’abus).
    Encore une fois, j’aimerais aussi trouvé quelque chose entre l’iMac et son écran glossy et le MacBook. Une machine autour d’un Core2Quad par exemple, plus accessible que la version Xeon.

  6. >>difficile de reprocher à une entreprise de faire des bénéfices…
    Naturellement, cela dit, il y a des façons plus ou moins élégantes de faire de l’argent et de ce point de vu là, j’ai une fort mauvaise opinion d’Apple qui vient de m’installer (sur Vista), à l’insu de mon plein grès, comme dirait l’autre, Safari et Itunes simplement en faisant une mise à jour de QuickTime. Le procédé n’est pas très réglo, pas plus que la fenêtre pop-up qui apparait de façon hebdomadaire pour m’inciter à acheter QuickTime Pro. C’est un peu hors sujet mais ça me gonfle terriblement, désolé…

  7. Certes, Tony… Toutefois :
    Disons que quand deux entreprises (Apple et Microsoft) détiennent 95 à 99 % du marché (c’est bien le cas)… et bien elles devraient être obligée à certains comportement éthiques !
    Notamment de ne pas abuser de leur position ! Cela s’appèle abus de position dominante et je pense que cela pourrait toucher Apple comme cela a touché Microsoft (si des gens prenaient le temps de s’en occuper).
    Dans les fait Apple est en situation de monopole car les gens n’ont pas le choix s’ils veulent échapper à Microsoft… Donc je ne suis pas d’accord quand tu écris :  » ils n’obligent personne à acheter leur solution. »
    C’est un peu comme les compagnies d’eau ou d’électricité : l’état leur fixe aussi des obligations…
    Et je ne pense pas qu’une société ne puisse se passer de régulateurs, sans lesquels rien ne marche (y compris dans les sociétés les plus capitalistes : il y a aux USA de multiples règles fixées par l’état pour régulier le fonctionnement de l’économie (du moins à chaque fois que c’est nécessaire ou possible)…
    Apple est de fait en situation de monopole… et devrait être obligé par un régulateur à respecter certaines règles du marché (que le marché ne peut lui imposer puisqu’il n’existe pas)… La première d’entre elle : proposer une camme complète afin de nous laisser le choix d’acheter ce dont on a besoin au juste prix.
    Ce qu’elle fait par exemple avec les nombreux modèle d’iPod (puisqu’il existe une concurence)…

  8. Je n’ai pas dit qu’ils ont tort ou raison, mais j’essaye de ma placer du point de vue de l’entreprise. Et encore une fois, Apple et Microsoft: deux modèles économiques différents pour ce qui touche l’OS.
    Et quant à obliger Apple à fournir une gamme complète de machines, on peut rétorquer qu’elle est disponible même si cela ne répond à tous les besoins. De plus, ça n’a pas de sens, sauf peut-être, dans un état totalitaire. On n’oblige pas les fabricants de voitures haut de gamme à produire des Logan, Leica à proposer un M8 à 500€, etc.
    Les données sont simples : voici notre offre d’ordinateurs fournis avec notre OS et une suite logicielle complète pour démarrer votre vie numérique. C’est à ce prix.
    Il s’agit de business et de répondre à une certaine demande.
    Maintenant petite question: pour qu’elle raison on ne parlait pas de monopole avant OS X et surtout avant l’apparition des puces Intel sur les Macs ?

  9. Je te rassure tout de suite : je suis tout à fait partisant de l’économie Libérale ! ! ! Et c’est justement pour cette raison que je vais développer diverses idées :
    …primo, si j’avais eu un blog en 1996, j’aurais dénoncé l’absence de Tour d’entrée de gamme également ! D’ailleurs à cette époque j’étais à deux doigts de bazarder mon système 7.5 qui plantait lamentablement (et je n’aurais pas hésité à le dire)… Quelle époque de merde pour les Mac il faut bien le dire, je fus à deux doigt de passer à Win95 ! ! !
    Remarque qu’à cette époque il y avait plus de machine intermédiaires me semble-t-il dans la gamme Apple (?)… Steve Jobes dans sa volonté de rationalisation à partir de 97, a réduit les gamme au minimum afin qu’Apple soit plus profitable (c’était vital évidement)…
    Mais maintenant qu’Apple gagne très bien sa vie (et s’en met plein les fouille, c’est un euphémisme), il serait juste que l’entreprise donne plus de choix à ses « fidèles clients » et ne les saigne plus à blanc avec des Mac Pro à 3200 euros ! ! ! L’offre d’Apple est vraiment insuffisante… Dire qu’il aura fallut attendre des années pour un ultra portable (et que ce Macbook Air est à un tarif inaccessible, Apple peut se le permettre puisque’il n’y a pas d’alternative)…
    Dans une société tout à fait libérale (le monde entier l’est aujourd’hui) il subsiste des règles… Par exemple pour la bourse… Autre exemple de nombreux états obligent certaines entreprises fournissant des service vitaux à respecter certaines normes : électricité, gaz, téléphonie ect : il y a des tarifs réglementés et certaines obligations pour les fournisseurs et heureusement ! ! !
    Et je pense justement que les systèmes d’exploitation destinés au grand public (qui sont fournis par 2 grandes entreprise, uniquement, c’est une situation absolument inédite), devraient être considérés exactement comme l’eau, le gaz et l’électricité : Je veux dire considérés comme des service vitaux ! Et les citoyens (l’état donc qui les représente) devraient avoir un droit de regard : des règles encadrant un minimum leur commercialisation devraient être imposée afin de préserver les intérets des citoyens, autant que le dynamisme du marché (qui n’est qu’un écosystème comme les autres).
    Un exemple :
    Le gouvernement US avait à une époque cassé AT&T Corporation en de multiples sociétés (les Baby Bell), afin depréserver un « écosystem » dynamique dans les télécom !
    http://fr.wikipedia.org/wiki/AT%26T_Corporation
    Si Le gouvernement US avait pu faire ça avec Microsoft, la situation serait peut-être bien meilleur aujourd’hui (et vista ne serait pas ce qu’il est). La situation monopolistique de Microsoft (qui débouche sur un effondrement de la créativité et de l’innovation) est bien la preuve que le libéralisme à besoin de règles pour fonctionner. Et que les fameuses « lois du marché » ne fonctionnent pas « naturellement » toutes seules…
    Pour ma part, je préfère prendre « le parti » des consommateurs (plutôt que de me mettre à la place d’Apple qui n’a surement pas besoin de nos conseils)… Les consommateurs (nous), ne sommes pas organisés pour traiter d’égale à égale avec des société multinationales… Apple dispose de moyens marketing très efficaces avec d’équipe de très haut niveau qui réfléchissent à la meilleur façon de nous presser le port monnaie (ben oui, par définition).
    Le rapport de force est devenu clairement en faveur des grandes sociétés qui sont immensément riches… Les consommateurs (les citoyens devraient-on dire) doivent donc être défendus et doivent se faire entendre !
    Autre chose :
    Oui effectivement sur le marché de l’automobile, il n’est pas besoin d’obliger Renault à produire des voitures à bas prix… Car ils le font (plus ou moins tout seuls) et s’ils ne le faisaient pas, d’autres le feront (dans 5 ans les voitures chinoises seront là, ils faudraient qu’ils se dépêchent) ! Les « lois du marché libéral » marchent parfaitement tant que le concurrence est saine entre constructeurs…
    Mais si un constructeur à tué tous les autres (ou domine plus de 60% du marché) : il faut intervenir et contrôler ce qu’il se passe (éventuellement démanteler le géant grâce aux lois anti-trust) ! Car le « système » libéral ne peut plus marcher si un géant se trouve en situation de monopole…

  10. JF a 200% raison… Un exemple de l’actualité le démontre !
    Microsoft va arrêter XP, alors qu’une énorme majorité de consommateurs et surtout d’entreprises sont parfaitement à l’aise avec ce système et REFUSENT DE PASSER A VISTA ! ! !
    Qui peut arrêter Microsoft ? Une pétition ?
    http://www.infoworld.com/article/08/01/14/02FE-why-save-xp_1.html
    Pour des millions d’utilisateurs être obligé de passer à Vista est une sorte de catastrophe ! Alors que XP suffit parfaitement à leurs besoins… C’est un peu comme si EDF vous obligeait à abandonner le 220 Volt pour du 440 Volts !
    En tant qu’unique fournisseur des citoyens, Microsoft ne devrait pas être autorisé à faire n’importe quoi ! Car à une telle échelle de déploiement et de monopole, Microsoft devrait appartenir autant à ses clients qu’à ses actionnaires !

  11. Navré mais, Michel et J-F, il me semble que vous confondez les besoins d’une tranche d’utilisateurs, que je partage encore une fois, avec le bon fonctionnement d’une entreprise quottée en bourse. C’est triste à dire, mais au final c’est à mon sens le problème n°1 pour qu’une entreprise écoute plus sa clientèle. Je le vis actuellement avec la boîte pour qui je travaille.
    Et je t’assure que ce qu’a fait le gouvernement avec AT&T semble de prime abord une bonne chose, sauf que les conséquences n’ont pas été aussi positives et les US ont accumulé un grand retard dans les infrastructures téléphoniques et maintenant ADSL pour l’accès Internet. Ca me rappelle la libération des chemins de fer en Angleterre, tout aussi foireux. Donc, ces exemples ne me semblent pas pertinents.
    Que l’on ait laissé Microsoft tuer la concurrence, a été bien entendu une mauvaise idée, et ce n’est pas avec les petites amendes de la commission Européenne que l’on aura une quelconque amélioration. Par ailleurs, je déplore aussi qu’une entreprise européenne ne puisse offrir un troisième choix d’OS. Il y a bien Linux et les quelques distributions réalisées dans le vieux continent, mais son marché anémique au niveau du public n’est actuellement pas une voie viable et surtout semée d’embuches.
    Au final, est-ce que les états doivent se mêlent de la situation ? J’en sais rien, je constate juste que même l’Europe et les US ni peuvent pas grand-chose.

  12. >> Michel
    Ce n’est pas parce que MS abandonne XP que tu es obligé d’en faire autant…
    J’ai XP sur mon PC de bureau, on ne va pas nous passer tous à Vista demain, je te l’assure !
    Ce n’est pas parce qu’un constructeur auto arrête un modèle pour en sortir un nouveau que l’on est obligé d’acheter le nouveau, non ? (et qu’on ne me parle pas de l’achat en occasion, ça n’a rien à voir)

  13.  » Au final, est-ce que les états doivent se mêlent de la situation ? J’en sais rien, je constate juste que même l’Europe et les US ni peuvent pas grand-chose « .
    Effectivement ;-)
    Raison de plus pour ne pas laisser tout à l’initiative des grandes sociétés !

  14. Windows ou Mac Os: j’imagine que c’est la seule alternative pour le photographe professionnel. Mais les choses pourraient changer: Bibble tourne sous Linux et Adobe a rejoint la linux fondation.
    Après avoir longtemps lorgné sur l’imac 24 pouces je suis décidé à passé sous … Ubuntu (PC) et Xandros (eeePC). En tant que non professionel je peux me passer du macpro et du macbook air: sacrées économies !

Leave A Reply