web analytics

Lightroom 2 (public beta), double écran & retouches localisées !

94
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Et boooum ! Mercredi 2 avril : la version beta public de Lightroom 2 est annoncée et disponible sur http://labs.adobe.com.

A_proposElle est utilisable librement jusqu’au 31 août par tous les utilisateurs de Lightroom 1 (les non utilisateurs de la V1 en disposeront 30 jours). Un programme d’invitation permet aux utilisateurs de LR1 d’en faire profiter leurs amis.

Quand à la version 2 définitive (commercialisée), elle serait prévue pour juin (selon diverses sources non concordantes et non officielles). Ce que je peux vous dire, c’est que cette V2 est bien la bombe que l’on attendait !

Ne travaillez sur LR2 qu’à titre expérimental. Les ajustements ne seront pas forcément récupérables dans la V2 finale. Lisez très attentivement ces informations !

N’oubliez pas qu’il s’agit d’une version Beta, vos catalogues LR1 ne sont pas transformés en catalogues LR2, les deux logiciels fonctionneront indépendamment et côtes à côtes jusqu’à la V2 commerciale. Alors, quoi de neuf ? La liste des nouveautés est longue, voici ce dont nous allons déjà causer aujourd’hui :

  • Réorganisation de l’interface
  • Suggestion contextuelle de Mot-clefs
  • Collections et Smart Collections
  • Gestion du double écran
  • Seconde fenêtre intelligente (en simple écran)
  • Réorganisation des filtres et outils de recherche
  • Retouches et ajustements localisées
  • L’outil Post Crop
  • Lightroom travail en 64 bit
  • Meilleure intégration à Photoshop
  • Passer les fichiers NEF à Nikon Capture NX !

  • Amélioration des dialogues d’Export
  • Bientôt des plug-in
  • Le module Print a évolué

Vous verrez que le logiciel a pas mal évolué, sans remettre en cause les principes de l’application, qui ont fait son succès. Vérifiez d’ailleurs, ou en sont les résultats de notre sondage : Aperture ou Lightroom ? Quel est votre choix ? 

 

Interface

Cela fait quelques semaines déjà que nous autres bêta testeurs (nous ne
sommes pas si nombreux en France) attendions avec impatience le moment de
la délivrance.
Le moment ou nous pourrions enfin « en parler » et
partager un enthousiasme qui est allé croissant de versions en versions. L’heure est arrivée, et je vais pouvoir m’attarder sur quelques évolutions qui me semblent tout particulièrement intéressantes (je vais reprendre mes images des Philippines pour les copies d’écran, cela nous changera un peu de la météo que l’on a depuis quelques jours).



Réorganisation de l’interface : en Bibliothèque toute la partie recherche et affichage par critères
s’opère maintenant dans une barre au dessus des vignettes.

Text_fieldCelle-ci est d’ailleurs amovible, reportez vous aux illustrations situées plus bas, ou je détail les Filtres et Outils de recherche par dates, mot-clefs, EXIF, IPTC, etc…


Ne sont conservés dans le panneau de gauche que les trois onglets qui
concernent la gestion « physique » des images : Bibliothèque, Dossiers et Collections. C’est bien plus logique ainsi.

Tout ce
qui concerne l’application des mot-clefs et des méta données est maintenant regroupé dans le panneau de
droite, c’est plus clair.

 



Suggestion contextuelle de Mot-clefs : peu de nouveautés du côté de l’application des méta données et des mot-clefs (ce que je regrette, il faut bien le dire), on peut supposer que cela viendra par la suite.


Suggested_keyword
Signalons tout de même la fonction de Suggestion « intelligente » des mot-clefs. Elle vous propose des mot-clefs de façon raisonnée en se
basant sur les méta données des photos voisines et les mot-clefs qui leurs sont
souvent associés. Si par exemple je fais régulièrement des images au
Meeting de la Ferté Alais, le mot-clefs « avion » me sera suggéré lorsque je saisi Ferté Alais.

Cela marche à peu près bien, mais pas à 100%. Sur mon exemple à droite, me sont suggèrés les mots : « island, ile, cocotier, plage, archipel et exotisme ». Ce qui est très bien ! Mais aussi « Chine, China et Honk-kong » (ce qui est moins bien, mais qui s’explique facilement car j’avais fait des photos l’avant veille à Hong-Kong). Plus on rentre de mot-clefs, plus le système s’améliore…

Ok, c’est assez sympa ! Mais cela ne va pas
assez loin pour qui a travaillé pendant des années avec iView Media pro / Expression Media… Je n’ai jamais été un grand fan des mot-clefs hiérarchiques (que l’on peut glisser les uns dans les autres), bien que je sois très conscient qu’ils peuvent sembler infiniment plus agréables et faciles à utiliser que le Thésaurus d’Expression Media (lire ceci et cela)… Notamment pour tous ceux qui n’ont aucune expérience en la matière.

 

Pour résumer : les méta données ne sont pas encore le point fort de Lightroom (bien qu’il existe largement pire en la matière ;-). Lightroom est au moins capable de lire parfaitement les meta données des images traités par Bridge ou Expression Media (à condition de choisir la compatibilité Photoshop CS dans les préférences). Un peu dommage que l’on ne puisse récupérer les préférences des outils « Groupe de Meta données » et « Modèles de Meta données » de ces deux logiciels…

Mais peut-être Adobe est-il en train de préparer un système révolutionnaire « en secret », qui saurait enfin réconciler Bridge et Lightroom pour ce qui concerne les fameux « Modèles de meta-données »… Un système tellement révolutionnaire et secret, qu’il ne sera dévoilé que lors de la sortie de la version finale ? On peut toujours en rêver, d’autant que Bridge doit lui aussi évoluer…



 

Collections et Smart Collections :
Ces dernières ont pas mal changé d’aspect, avec des dossiers de collection (Set) qui remplacent les collections hiérarchiques. Pas de panique, ces dernières devraient être parfaitement reprises sous forme de dossiers dans votre catalogue mis à jour par la V2.

Collections

Les collections sont désormais accessibles également en modules Print, Slideshow et
Web, ce qui permet de travailler plus confortablement. C’était un « oublie » un peu idiot de la V1, car il fallait revenir dans la Bibliothèque à chaque fois pour préparer une collection nouvelle, avant de revenir dans les modules d’Export Print, Web et Slideshow pour utiliser un groupe d’images…

Smart_collectionLes Smart Collections sont enfin arrivées ! Cette fonction très attendue s’avère fort pratique et très facile
d’emploi… Pourtant, rien de révolutionnaire pour les utilisateurs de iTunes qui connaissent le principe depuis longtemps. Dans l’exemple de
droite, j’ai mémorisé ici une recherche afin de sélectionner mes
plus belles images d’îles… Voilà un des derniers atouts qu’il restait à Aperture,
très sérieusement concurrencé…

Petite astuce de pro : appuyez sur la touche Alt en même temps que vous cliquez sur le bouton + (oui, celui de droite qui permet d’ajouter un critère de recherche). Et vous obtiendrez ceci :


 

 

Alt_clic

 



 

Gestion du double écran : Quel bonheur ! Il est vrai qu’Aperture avait montré le chemin avant tout le monde (comme souvent Apple sait le faire). Expression Media 2 (également en bêta publique) à suivi il y a peu de temps, avec la nouvelle version de son excellente table lumineuse qu’il suffit de déplacer sur le second écran.

Ecran_doubleC’est enfin au tour de Lightroom 2 de supporter le double écran ! Vous comprenez donc mieux la passion que j’ai pour les écrans depuis quelques temps… Pour l’activer demandez l’affichage de la Seconde Fenêtre (menu Fenêtre) et basculez celle-ci en mode Full Screen.

Lightroom va plus loin qu’Aperture, puisque l’affichage sur votre second écran dispose de plusieurs modes : Grid, Loupe, Compare et Survey (oui, pour le moment je n’ai qu’une version anglaise de la beta). Et lorsque vous optez pour le mode Grid (planche contact) sur l’écran secondaire, cela entraîne immédiatement le basculement de l’écran principal en mode Loupe. Une petite démonstration vaut mieux qu’un long discours…

1 – Voici l’aspect normal du logiciel (la seconde fenêtre est en Vue Loupe) :
Grill_loupe_double_a_1024

2 – Voici ce qui se passe après avoir passé la seconde fenêtre en Vue Grille :

Grill_loupe_double_b_1024

On peut ainsi afficher à gauche ses images horizontales… Et à droite ses images verticales ! Il suffit de taper G, pour revenir instantanément à la configuration standard (Vue Grille sur l’écran principal)… Ce qui rend l’utilisation d’un second écran vertical très
agréable…

Qui n’a jamais vu ses images verticales affichées plein pot sur un 24″
n’a jamais vraiment vu ses photos ! Et comme les images verticales
représentent (en fonction des photographes) entre 30% et 60% de nos
photos, il me semble inconcevable de s’en passer !

Cette astuce d’affichage est d’ailleurs une des suggestions que j’avais faite assez tôt via le programme de beta test, j’imagine que je n’étais pas le seul à y avoir pensé mais j’aime à imaginer que ma voix à compté un peu ;-) De la même façon, n’hésitez pas à formuler vos demandes et suggestions pour faire évoluer cette beta publique selon vos souhaits (suivez ce lien).



Seconde fenêtre intelligente (même en simple écran) : la Seconde fenêtre (celle utilisée sur le second écran) peut tout de même s’utiliser en palette flottante au dessus de votre écran principal, mais c’est évidement moins utile que sur un écran secondaire.

Cela intéressera éventuellement ceux qui ne disposerait pas encore de deux écrans (profitez des promotions sur les Dell 2408 WFP  à 600 €TTC). Rassurez-vous, il est possible de la réduire, de la fermer ou de l’appeler à tout moment par le menu ou avec le raccourci F11 (qui ne marche pas chez moi)…

Cette palette n’est pas « encombrante » le moins du monde ! Les quatre modes d’affichages restent disponibles : Grid, Loupe, Compare et Survey. Dans cette configuration la Seconde fenêtre ressemble un peu à la nouvelle Table lumineuse d’Expression Media 2, mais elle va plus loin… Optez pour la Vue Grille, cela fait basculer la fenêtre principale en Vue Loupe et la Seconde fenêtre se transforme en petit navigateur d’appoint flottant, qui peut remplacer le Film
Strip (comme nous l’avons vu plus haut)…

 

 

Palette_seconde_fenetre

 

C’est génial… Regardez la capture ci-dessus
(ainsi que celle celle de la balançoire tout en bas de l’article là ou
je parle des Retouches localisée). Vous noterez en passant, que lorsque
l’on survole l’image en vue Grille, des indications sur les données de
prise de vue surgissent (le petit rectangle jaune). Bien vu !

Optez
maintenant pour la Vue Loupe avec l’option Live… et la Seconde fenêtre
se transforme en loupe (comme la grosse Loupe d’Aperture) ! Elle vous permet de
zoomer sur n’importe quelle vignette, y compris sur le Film Strip
(ci-dessous).

Loupe_50

C’est d’autant plus intéressant que cette Seconde fenêtre peut
être dimensionnée précisément… et que Lightroom offre plus de
facteurs de zoom qu’Aperture. Vous pouvez opter pour 1/4, 1/3, 1/2, 1,
2, 3, 4, 8 et même 11 fois.



Réorganisation des filtres et outils de recherche : ils ont migré du Film Strip (ou ils étaient bien cachés), vers la nouvelle Barre des Filtres (traduction personnelle) qui est escamotable. Deux raccourcis sont disponibles : Cmd F (juste pour l’appeler) ou Maj Alt / qui sert successivement à l’appeler et à la masquer.

Remarque en passant, il me semble que peu d’utilisateurs font réellement usage du Film Strip ; les filtres y sont resté tout de même accessibles.

Filtre_texte_degr

L’explorateur de méta données a vécu (cette disparition libère de la place dans
la colonne de gauche), il a tout simplement fusionné avec les Outils de Recherche et Filtres,
pour arriver à une utilisation beaucoup plus simple, intuitive et
élégante. On peut même enregistrer ses preset personnels de Filtrage.

Search_degr_2Les
designers de Lightroom ont visiblement bien étudié Expression Media et
son champs de recherche rapide (je parle du champs situé en haut à
droite des catalogues que j’utilise systématiquement). Il a dorénavant
son pendant dans Lightroom, exactement au même endroit, ça tombe bien
(grande image ci-dessus)…

Et maintenant, visez un peu la capture de gauche. Cette géniale organisation de la recherche par colonnes (simple et efficace), devrait donner des idées aux
concepteurs de Spotlight (l’outil de recherche de Mac OSX)…

… Spotlight dont je trouve l’ergonomie tout particulièrement calamiteuse dans
sa dernière livraison sous Leopard. Cela reste un mystère pour moi et je ne suis pas le seul à râler, lisez donc cet article de l’ami François de Cuk.ch !

Filtre_dates_degr_2La
Timeline a vécu elle aussi. Un peu dommage, car c’était un gadget assez
sympa (elle avait pourtant refait une brève apparition dans les filtres d’une version beta intermédiaire)… La Timeline n’était
en fait qu’une de ces « fausses bonnes idées » (FBI) qui font de l’effet la
première fois… Mais « pshiiit » à l’usage !

Il s’avère que le nouvel outil d’exploration
par dates s’avère beaucoup plus rapide et facile à utiliser. D’autant
qu’on peut le combiner avec de très nombreux autres critères de
recherche dans nos super colonnes !



Retouches et ajustements localisées :
et bien là c’est énorme… Adobe se dirige vers quelque chose qui
ressemble un peu aux U-Points de Nikon Capture NX… Mais tenez-vous
bien : des U-Points avec lesquels on pourrait peindre !

Tout l’intérêt est que Lightroom 2 travaille
véritablement sur le format RAW (c’est aussi le cas de Capture NX et de
Lightzone) contrairement aux plus-in d’Aperture – notamment l’outil « Eclaircir et graver« 
à la traduction poétique – qui impliquent une conversion en Tiff… Ce
qui fait perdre une grande partie de son potentiel d’ajustement à
l’image sans oublier que son poids explose. Il y a là un certain manque
d’ambition de la part d’Apple comme je l’expliquais ici

Rien de tel dans Lightroom qui travail bel et
bien en non destructif : tous les ajustements localisés sont écrits
dans les .xmp et restent ajustables, effaçables et accessibles dans
l’historique.

Developp_local

Certes, l’outil n’est encore pas très facile
d’utilisation, vous vous en rendrez-compte en l’essayant : cela prend un peu de temps pour intégrer sa logique radicalement nouvelle (j’avais trouvé les U-Point beaucoup plus simples dès les première minutes)… Mais il est extrêmement puissant et son ergonomie devrait certainement progresser (il est passé
par des formes assez variées au cours des diverses beta ces dernières
semaines)…

Vous voyez sur l’image ci-dessus quelques points de
contrôle : sur le sable, dans le ciel et sous le toit. Autant d’endroit ou je suis intervenu
localement sur l’image (juste en valeur dans ce cas précis). J’ai pu éclairer très fortement la partie sombre du toit (à l’ombre)
en quelques clics. J’ai pu également retrouver de la matière dans le
sable qui était complètement sur exposé initialement… Ensuite, il
suffit de survoler les points de retouches appliqués, afin d’avoir un
aperçu en blanc de la zone affectée (la zone blanche dans le ciel). On peut alors agir sur plusieurs
curseurs pour modifier l’effet, un peu à la façon des U-Point de Capture NX.

Outil_localiseSur
l’image de droite, voici l’aspect de l’outil en cours d’utilisation (on peut contrôler sa
taille et sa dureté à la souris ou via une tablette graphique). C’est un vrai plaisir pour renforcer le caractère orageux
des ciels tropicaux (histoire de prouver qu’aux Philippines il ne fait
pas toujours beau).

C’est même trop facile (ci-dessous seules les zones
blanches ont été contrastées). Autant dire qu’il n’aura jamais été aussi
urgent de se méfier de ce que l’on peut faire dire aux photos (mais
ceci est un autre débat) !

Retouche_plus_palette

Un bouton « Auto mask » permet de préserver les
contours afin de ne
travailler que sur les valeurs et couleurs initialement sélectionnées (celles sur lesquelles on a
commencé par cliquer)… Il faut savoir le décocher de temps à autre pour obtenir d’autres effets…

Sur l’image
ci-dessous (affichage en mode comparaison Avant / Après), j’ai simplement « peint » le
ciel en trois secondes, à grand coup de souris pour l’éclaircir et le
saturer ! Sans m’appliquer le moins du monde… J’ai passé un petit
coup de souris également sur le reflet dans l’eau, juste devant la
plage (en bas) et la fonction « Auto mask » a préservé les palmiers à
contre jour et les silhouettes qui sont restées parfaitement noires !
Bluffant, tout simplement…

Masque

A noter que quelques fonctions testées dans
des beta précédentes, ont disparu de cette beta publique
(temporairement peut-être)… J’espère leur retour, car je m’y étais
habitué, notamment un génial outil dégradé qui me manque déjà !
!



L’outil Post Crop : il est probablement une réponse à la demande des photographes portraitistes américains (façon portraits à l’ancienne un peu ringards avec un halo blanc, si vous voyez ce que je veux dire ;-)

Il opère lui sur l’image recadrée (son effet suit parfaitement le recadrage) et ajoute simplement un dégradé blanc ou noir sur les bords de l’image. Ce halo est un calque (réglable du noir au blanc) dont la transparence est réglable. Impossible donc de l’utiliser pour dévignetter !

Car il n’a absolument rien à voir avec le traditionnel outil de correction du vignettage, qui
améliore les bord de l’image, en les éclairant ou en les fonçant afin de
corriger les défauts de l’objectif.

Ce dernier qui opère d’ailleurs sur toute
la surface de l’image brute et ne « suit pas le recadrage » (ce qui est logique bien évidement)… Dommage, car on aurait bien aimé (aussi) une variante de cet outil de devignettage, qui puisse « suivre le recadrage » comme sait le faire Post Crop !

Postcrop



Lightroom travail partiellement en 64 bit :
sur MacIntel, certaines parties du logiciel utilisent du
code 64 bit. Il existe également une version 64 bits pour Windows. Je
trouve l’interface générale du
logiciel vraiment très fluide sur mon MacPro. Un peu moins en ce qui
concerne les retouches localisées bien sur. Mais cela peut se
comprendre aisément vu leur complexité (nul doutes que LR2 va faire
vendre des MacPro)…

64_bitPour
bénéficier du code 64 bits, il est nécessaire de faire un Cmd i sur
l’icône de l’application, puis de décocher le bouton « Ouvrir en 32
bits » et de la relancer. Effectivement après avoir fait cela,
vous remarquerez une mention « 64-bit » sur le « Splash Screen » (
le
panneau de lancement) que l’on obtient aussi en faisant
« A propos de Lightroom ».

On a appris de
Tom Hogarty que Lightroom n’utilise guère la carte graphique, mais
plutôt les ressources processeurs, ce qui lui permet de rester
utilisable sur des machines relativement modestes (LR1 l’était déjà), notamment les Macbook dépourvus de véritable carte graphique…
L’accélération amenée par le support du 64 bit sur les Mac Intel récent
est d’après lui assez notable (lire à ce propos ces informations intéressantes à propos du support futur du 64 bit dans Photoshop CS4)

Un seul petit regret : une fois lancé en 64-bit, le défilement amélioré grâce à Smart
Scroll X ne fonctionne plus. Quel dommage, car je ne puis plus m’en passer ! Il est
heureusement de retour, dès que vous relancez Lightroom en 32 bits.



Une meilleure intégration à Photoshop : Je
l’ai souvent expliqué à l’occasion de mes formations à la Nikon School, il faut distinguer deux métiers : faire des photos et
retoucher des photos !

  • Lightroom est fait pour les photographes qui
    réalisent des clichés, les classent et les développent, voilà une chose entendue…
  • Et
    Photoshop est fait pour les retoucheurs, les graphistes et bien d’autres professionnels de l’image  fixe et animée (Photoshop est une application professionnelle de par son prix, autant que par sa puissance).

Mais il peut arriver aux photographes, de vouloir en faire « un peu plus », ils devront alors lancer (ponctuellement) Photoshop, un logiciel dont ils ignorent 90% des fonctions… Heureusement Adobe essaye de leur faciliter la tâche, en automatisant « l’aller-retour » Lightroom – Photoshop – Lightroom, grâce à une boîte de dialogue améliorée qui offre plus de
choix. Par exemple, « Ouvrir sous forme de calques ». Ou encore « Ouvrir en
Objet dynamique »…

Et j’imagine que de plus en plus de passerelles
directes vont s’ajouter à cette petite liste ! Tant mieux, pour nous autres photographes… C’est certainement aussi intéressant pour Adobe
(ne nous le cachons pas), qui vendra certainement quelques boîtes de Photoshop grâce à ces liens intelligents, CQFD.

A titre de démonstration, voyons rapidement l’Export « Merge to Panorama in Photoshop« .
Essayez, et vous en resterez probablement baba ! J’ai pris ces deux
images (les deux de gauche) sur la même plage sans imaginer que j’aurais un jour à en faire un panoramique :

  • Sur la photo de gauche, il manque un premier plan…
  • Sur la seconde, il manque un bout de l’île (on ne voit pas que c’est
    une île).

Je lance la moulinette et bouum ! ! ! Moins d’une minute plus tard, j’obtiens le résultat
de leur fusion automatique en panorama (image de droite) :

Merge_panorama_2

La beauté de la chose, c’est que le résultat à
été automatiquement importé dans Lightroom, dès le travail dans
Photoshop réalisé et sauvé ! Il ne me restait plus qu’à faire une copie
virtuelle (facultatif) et taper R pour recadrer le panoramique et
redresser l’horizon… Puis quelques ajustements pour fignoler (un peu
de dévignetage notamment) et l’affaire est dans le sac !

Merge_panorama_2_2



Passer vos fichiers NEF à Nikon Capture NX : Voilà
la meilleure nouvelle de la journée pour les Nikonnistes ! Il est enfin
possible grâce à cette version 2, de lancer vos fichiers NEF
directement dans NX grâce à un clic-droit… Cela tient un peu du bricolage pour l’instant (via un preset d’Export que j’ai fabriiqué) et mérite encore
quelques expériences… J »y reviendrais car cela est intéressant et devrait marcher aussi avec
la plupart des autres logiciels de développement RAW (dont Canon DPP).

Je crois qu’il me faudra consacrer « tôt ou
tard » un article entier à ce sujet épineux, vu le nombre de question
qui me sont posées régulièrement…

 

Passer_a_capture_nx_small


Export


Amélioration des dialogues d’Export :
on
peut dorénavant
gérer la netteté de ses images lors de l’exportation,
en fonction du type de papier auquel on les destine… Tout comme on peut les préparer spécifiquement pour un affichage écran (petit conseil, choisissez Low pour le Web, car les autres valeurs me semble horriblement fortes)…

Voilà un grand progrès qui va accélérer le travail des professionnel
! Tant il est vrai que la gestion fine de l’accentuation est extrêmement importante en photo numérique (relire Netteté et accentuation avec Photoshop CS2).

Ne reproche-t-on pas régulièrement aux images numériques, d’être trop nettes pour être honnêtes ? (c’est de moi ça ;-)

Mais il y a mieux, cochez (si vous le voulez)
l’option « Add the Exported Photo to the Catalog », de façon à cataloguer
immédiatement les fichiers exportés… Oui, pourquoi ne pas le faire immédiatement ?
Lightroom n’est-il pas votre outil de gestion de Photothèque ? Sur
l’image de droite, vous constaterez que l’on peut aller très loin dans
la personnalisation des dialogues d’Export ! C’est long à préparer la
première fois, mais quand c’est fait, c’est fait…



Bientôt des plug-in : Tom
Hogarty (l’ingénieur en chef de cette merveilleuse machine) l’a
confirmé lors de la conférence de presse : l’arrivée des Plug-in de
Lightroom est pour bientôt…

Plug_in_2
Mais il faudra encore un peu de patience car il reste encore beaucoup
de travail afin d’implémenter de véritables Plug-in travaillant en
format RAW (si j’ai bien compris)… et ne nécessitant pas la
conversion en Tiff comme le fait Aperture.

Quoi qu’il en soit l’interface est prête à les accueillir (dans le menu Export).



Le module Print a évolué :
il est maintenant possible d’imprimer plusieurs exemplaires d’une même
image sur une ou plusieurs feuilles (la composition s’ajuste
automatiquement pour utiliser la surface au mieux)… Les photographes
de mariage apprécieront. Et la gestion de la netteté d’impression à
quelque peu été affinée… Un nuancier de couleurs a fait son
apparition (tout comme dans le Module Web).

Print



Divers autres détails : d’innombrables petites améliorations plus ou moins significatives ont étés apportées au logiciel. Un petit exemple : Alt + agrandit la taille des vignettes, alors que Alt - les réduit.

C’est tout bête, mais ce truc très classique qui fonctionnait déjà avec la touche Cmd dans Photoshop, mais aussi dans Safari (pour la taille des caractères), et dans
iView Media Pro (sur les vignettes et partout ailleurs) ainsi que dans d’innombrables applications (sauf dans Aperture étrangement), ne
fonctionnait précédemment dans Lightroom que pour passer en Vue Loupe et ajuster la taille en Vue Loupe. Maintenant son utilisation est généralisée… Apprenez à utiliser Alt + ou Cmd + ainsi que leurs contraires Alt - et Cmd - et vous m’en direz des nouvelles ! Que de temps gagné au quotidien.

Panneaux_lat
Le Clic
droit est toujours actif à peu près partout. Par
exemple pour replier ou déplier d’un coup tous les
onglets
(première illustration de l’article tout la-haut). Ou pour bloquer l’affichage automatique des panneaux
latéraux (c’était déjà le cas sur la  1.4 mais cela mérite d’être rappelé, car pas mal de débutants sont agacés par le survol accidentel de ces
panneaux latéraux notamment sur les petits écrans).

J’adore tous ces clic-droits (les « pros » font tout au clic-droit), je peste d’ailleurs très souvent dans Aperture car il n’en propose pas suffisamment…



Conclusion provisoire : cette
V2 de Lightroom est véritablement révolutionnaire et va transformer
radicalement le flux de travail en format RAW…

Si Lightroom 1 l’emportait alors sur Aperture 1 (selon moi car
tout le monde n’était pas obligatoirement de cet avis), il
me semble maintenant que l’avance prise par LR2 est devenue
« écrasante »… Désolé pour les gars d’Apple, (qui ont tout de même bien
amélioré leur V2 ça fait tout de même plaisir), mais il faut
reconnaître que LR2 ne joue plus tout à fait dans la même catégorie (espérons que ça va booster la recherche chez Apple)… Des avantages d’Aperture 2, seuls deux subsistent
encore :

  • L’intégration au reste du système Apple et à iPhoto.
    Ne concerne que les MacUsers (qui ne sont pas la majorité des
    photographes) et ne constitue un avantage que pour les débutants. Car
    les photographes débrouillés n’en ont pas grand chose à faire…
  • La fonction de création de livres d’Aperture,
    que l’on peut expédier directement à un service d’impression (superbe
    il est vrai). Mais qui sait ? Lightroom nous prépare peut-être cela
    pour la véritable version 2 (non beta) ? Car si l’on regarde du côté de
    Photoshop Element 6, on trouve un service en partenariat avec Kodak…

Pour le reste, Lightroom 2 fait carton plein.
Les corrections localisées vont permettre à l’immense majorité des
photographes de se passer complètement de Photoshop (Lightroom 1
permettait déjà de répondre à 90% des besoins, de 90% des
Photographes)… Et n’oubliez pas que Photoshop Element 6 est largement
suffisant pour une immense majorité d’entre nous. Comme le dit
Denis-Pierre, (qui n’en est pas amère, Denis ;-)  « Photoshop
Element c’est 80% des fonctions de Photoshop, pour 10% du prix »… Bien
dit !

Passons maintenant à quelques améliorations
qui sont encore attendues, afin que LR2 devienne réellement parfait…
Il faut bien garder quelques innovations pour la sortie officielle de
la version définitive de Lightroom 2 non ? Pour ce qui me concerne : 



Toujours pas de Thesaurus : Lightroon ne dispose toujours pas de gestionnaire de vocabulaire, pas de Thésaurus à la iView Media Pro… Ce qui laisse encore un peu de champs à Expression
Media en tant que catalogueur spécialisé. D’autant que ce dernier est capable de
travailler en réseau et en groupe, ce qui n’est pas le cas de
Lightroom et ne le sera certainement pas avant longtemps (lire plus bas).

Trier_parDes fonctions de tri à enrichir : dommage également que l’outil de classement « Sort by« 
de Lightroom ne se soit pas enrichi d’options nouvelles (mais il n’est pas trop tard, alors
manifestez-vous pour le réclamer).

C’est un détail pour beaucoup, mais il est toujours impossible de ranger les images par ordre alphabétique de « Keyword« , ou d’ISO (j’en connais qui râlent, n’est-ce pas Julia) ! Alors
que c’est un outil très basique et utile (à certains), dont dispose iView Media Pro / Expression Media depuis
très longtemps. Tout comme Vista d’ailleurs (pour mémo, OSX en est toujours
inexplicablement privé, explications ici).

Pas d’accentuation à la taille de 50% :
je regrette que ni Lightroom, ni Aperture ne soient capables d’afficher
les changements de netteté (Détail) à la taille d’affichage de 50%
(dynamiquement)… Car à cette fraction d’affichage, on voit quasiment
la totalité d’une image de 10 megapixels sur un écran de 24″…

  • Alors que dans Nikon Capture NX on peut
    travailler la netteté de ses
    images à 25%, 50% et 100% (là c’est du sérieux).
  • Si Capture NX sait le
    faire, pourquoi pas
    Lightroom ou Aperture ? Ce dernier ignore même tout simplement
    l’affichage à
    50%, ce qui est encore pire.

Au lieu de cela, nous sommes contraints
d’afficher l’image à 100% pour en changer la netteté. Ce qui est à mon
avis nécessaire, mais pas suffisant pour bien se rendre compte du piqué
qu’aura l’image imprimée en A4 dans la presse ou sur Jet d’encre.

Astuce : pour
y remédier je fais un catalogue rapide de mes images exportées grâce
à Expression Media et je les affiche à 50% en table lumineuse (c’est idéal
et bien la preuve qu’on a toujours besoin d’Expression Media par devers
soi et de petits poids chez sois ;-)

Pas de soft-proofing :
certains le regrettent, surtout les pro de l’impression et les amateurs
de papiers mat (on trouve cela dans pas mal d’autres soft, dont
Aperture).

Pas de correction géométriques : pour
être 100% complet, il faudrait également doter Lightroom de quelques
corrections géométriques simples : perspective, barillet et tonneau
(sans forcément aller aussi loin que DxO)… Sans oublier un outil qui
ressemblerait
à l’outil « Torsion » de Photoshop (que j’apprécie plus encore que les
« Filtres Correction d’Objectif »).

Voilà ! La liste des doléances est ouverte, n’hésitez pas à l’enrichir dans les commentaires ci-dessous…



Quid de Microsoft Expression Media 2 ? Quelques
mots à propos de cet excellent logiciel, que j’ai beaucoup utilisé et
beaucoup défendu ici. Il ne faut pas oublier qu’il est lui aussi dispo librement en
version 2 beta publique et continue d’évoluer (je suis également beta testeur).

S’il semble assez clair maintenant que les
photographes indépendants travaillant en RAW ont intérêt à utiliser
Lightroom (outil de gestion « tout en un » idéal pour qui veut travailler
« plus vite »), il n’en reste pas moins vrai qu’Expression Media reste la
solution de choix (une des rares) pour le travail en groupe. Je
continue donc à le conseiller à beaucoup de professionnels (par exemple
l’agence DPPI qui m’avait demandé mon avis au cours d’une journée assez
mémorable ;-) ainsi qu’à tous les iconographes et personnes gérant une
photothèque en petit groupe (au delà de 2).

Expression Media reste également un excellent
catalogueur pour ceux qui préfèrent utiliser le moteur de traitement
RAW du fabricant de leur appareil (Nikon Capture NX par exemple)…
Pour diverses raisons, dont on aura très bientôt l’occasion de parler
je pense…



Forum : Je viens d’ouvrir une discussion en Français sur les Forums de Lightroom US, si cela vous tente.

Flash info : Soirée spécial Lightroom 2 ce jeudi 3 avril au Club Photoshop !

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

94 commentaires

  1. Mais où se trouve donc le lien vers Lighroom 2 beta sur le site web d’Adobe ? Je ne le trouve pas dans les labs …

  2. Autant pour moi, le lien est apparu! Je devais sûrement avoir la page web des labs dans le cache de mon browser.
    Quoi qu’il en soit, ce lightroom v2 va faire très mal à Aperture. C’est beau de voir deux géants se battre :)

  3. Très bien Lightroom V2.
    J’attends de voir comment Adobe va gérer les plug-in, surtout en sortie de traitement pour afficher le résultat.
    Aussi, comment vont-ils faire pour envoyer le fichier RAW avec les retouches préalablement faites dans Lightroom à un autre module de type Noise Ninja, etc.
    Et dans Aperture, l’accentuation est visible quelque soit le taux d’agrandissement, ou alors j’ai du rêvé.

  4. « Lightroom va plus loin qu’Aperture, puisque l’affichage sur votre second écran dispose de plusieurs modes : Grid, Loupe, Compare et Survey »
    Où là, t’a du manqué quelque chose en court de route…
    http://www.apple.com/aperture/tutorials/#organizecompare-multidisplays
    « l me semble maintenant que l’avance prise par LR2 est devenue « écrasante » »
    Ah bon? Sans une description comparative complète des deux produits, je vois pas comment tu peux dire cela.
    Sa me parait plus du Lightroom trolling qu’autre chose….

  5. Effectivement, tout ça me parait bien alléchant… Reste à attendre un débuggage pour l’utiliser quoi ! :o)
    Je rigole…
    :o)

  6. Hakine, Et je n’ai absolument rien contre Aperture ! Tous les arguments pour le défendre sont bienvenus ici… N’hésite pas ;-)
    Je ne crois pas avoir manqué quoique ce soit…
    Aperture ne permet pas (sauf erreur) d’avoir la planche contact (la vue Grille) sur le second moniteur. Ce qui est un peu génant si tu veux utiliser ton second moniteur verticalement !
    Bon il est vrai qu’Aperture offre pas mal d’option pour le second écran. mais pas la plus importante selon moi (échanger grille et vues loupe).

  7. Impressionnnant mais je ne comprend pas pourquoi il n’y a toujours pas de correction géométrique par objectif en reprenant le code du filtre homonyme de Photoshop.

  8. expression media n’est pas mort, il manque à LR 2 choses pour moi,
    – l’affichage style explorateur windows par ligne avec détails (avec toute petite vignette, taille, données)
    – l’enregistrement des mots clés sur le raw.(LR n(y touche pas)

  9. Ca promet !
    Cependant en lisant ton descriptif je me suis reposé la question : pourquoi je continue d’utiliser Photoshop?
    Ca tient à 2 fonctions principalement, la gestion de l’accentuation (l’export jpg de base de LR est vraiment catastrophique) et les courbes.
    Pour un débutant, les courbes « assistées » de LR sont rassurantes, mais pourquoi ne peut-on pas déverrouiller les automatismes et les utiliser comme dans photoshop?? (ou alors je n’ai pas trouvé, honte sur moi). Exemple flagrant : je fais tous mes noirs et blancs sérieux dans photoshop, la gestion des courbes de LR ne me laisse pas assez de marge.
    Bien que je sois ravi globalement de LR, c’est un manque que j’espère voir comblé dans la V2!
    (en attendant que je teste par moi-même, tu peux stp confirmer que ce n’est pas encore au programme, j’insisterais fortement sur ce manque lors de mes retours si c’est le cas :))

  10. Xavier, pas entendu parler de Changements à venir pour les courbes… (et toi Gilles ?)
    Bien d’accord avec toi (dommage que tu n’ai pas signé) :
    expression media n’est pas mort, il manque à LR 2 choses pour moi,
    – l’affichage style explorateur windows par ligne avec détails (avec toute petite vignette, taille, données)
    – l’enregistrement des mots clés sur le raw.(LR n(y touche pas)

  11. Beau travail.
    Que ceux qui râlent sur les billets de ce blog se prosternent passent la monnaie!
    Rien sur la galerie Web?
    Je trouve qu’il y a une certaine contradiction dans les informations d’Adobe entre:
     » Lightroom 2.0 beta will not upgrade Lightroom 1.x libraries. The beta is intended to be used for
    testing and feedback purposes. »
    d’une part, et
     » Lightroom 1.x and 2.0 beta libraries will be migrated to the finished »
    d’autre part.
    version of Lightroom 2.0.

  12. Et les piles ? C’est géré par Lightroom ou pas ? Moi c’est ce qui m’incline à préférer Aperture, le système de tri me semble plus efficace.

  13. Quand je parlais de sortie jpg catastrophique, je parlais de la V1.x : je n’ai pas encore eu l’occasion de tester la v2b comme je l’ai précisé.
    (j’ai des tas d’exemples avec des halos omniprésent autour des formes contrastées. Je ne voyais plus que ça, j’ai été obligé d’installer un module de sortie supplémentaire « mogrify » pour LR basé sur ImageMagick)

  14. Bon…
    Déjà qu’a cause de toi je vais casser ma tirelire pour acheter un 24″ Dell, mais suite à ce très bon article sur Lightroom, je pense que je vais l’essayer et peut être qui sait, passer d’Aperture à Lightroom

  15. Bravo bravo! Alors là je suis bluffé! Adobe semble avoir fait un travail énorme sur son logiciel! Je m’en vais tester ça de suite!

  16. Superbe article !!
    Ca va etre dur de patienter en attendant la version finale pour pouvoir migrer toute sa bibliotheque !
    A mon sens, il ne manque plus que la correction des optiques, et tout sera parfait..

  17. attention : Juin, ce n’est qu’une rumeur… Rien d’officiel !
    Pas plus que pour le prix (je pense qu’il en changera beaucoup).
    Oui, c’est tout à Palawan… (mais c’est grand Palawan). Plutôt au Nord : Coco Loco, El Nido, Flower Island… ET un peu Coron Island aussi (au Nord de Palawan).

  18. Merci pour cet article et surtout pour la partie « Quid de Microsoft Expression Media 2? ». En effet, lors des discussions sur le site des pixelistes, http://www.pixelistes.com/forum/index.php, la question est souvent posée de savoir comment positionner ce soft par rapport à Aperture ou à Lightroom.
    Un membre pixeliste

  19. Superbe,
    merci pour cette présentation .. et le double écran Dell … quel Bonheur cela doit être avec cette application.
    juste une question .. après une prise en main rapide je n’ai pas vu la possibilité d’ouvrir un NEF sous NX autrement qu’en TIFF 16/8 bit :-((( je l’attendais vraiment beaucoup pour cette version ?
    Y a t-il une manip que j’ai omise ou alors possible en version mac mais pas en version PC ?

  20. Bonjour Jean François !
    Bravo pour ton blog que je découvre depuis peu et merci pour cette belle mise en bouche, vivement que le LR2 sorte en version finale, en attendant je file l’essayer.
    En lisant le PDF d’informations que tu link en début de post, je lis que sur mac LR2 BETA fonctionne en 32bits, et que pour la lancer sur un OSx 64bits, il faut lui indiquer de se lancer en 32 bits … Comme tu disais que cette version fonctionnait en 64 bits, je me demande donc si c’est une « erreur » de ta part ou bien si la version définitive sera bel et bien 64bits ?
    Bonne soirée,
    Greg

  21. RE bonsoir JF,
    Désolé, je pense avoir posté trop vite, je viens de reparcourir ton post et je vois que tout un paragraphe traite du 64 bits ;)
    Je lirai plus attentivement la prochaine fois !
    A+

  22. Bonjour,
    La concurrence a du bon. Vraiment. Et je pense qu’avec le temps, nos deux logiciels vos devenir formidables.
    Ravi que cette nouvelle version de LR vous enthousiasme tant. Après, la seule chose qui m’étonne un peu, c’est que sur des arguments personnels, JF, tu te permettent de généraliser en disant que LR2 écrase de loin AP2. Tes agruments personnels étant par exemple de pouvoir inverser vue grille/vue loupe d’un écran à l’autre.
    Si je peux me permettre, surtout quand on a été beta testeur (l’impression d’avoir participé à la création d’un produit), on ne peut pas généraliser une appréciation personnelle, tout simplement parce que on ne peut-être que conquis par son « bébé ». On manque de recul. Oulla ! je généralise en disant « on ». Oui… c’est parce que j’ai vécu la même chose sur d’autres produits. (Non pas sur AP2).
    Alors jouons un peu : j’ai envie de reprendre point par point les améliorations que tu relèves, en essayant d’y répondre de la manière la plus acide possible, comment ça c’est clair d’avance ! :-D
    – Amélioration de l’interface
    Rien d’exceptionnel et très largement bienvenue. C’est sain qu’adobe revois son interface comme Apple l’a fait pour AP 2. Juste normal. (Je ne me trouve pas encore assez acide là… mais ça vient)
    – Collections et Smart Collections
    Aller : là, quand même, la phrase qui tue « AP l’a depuis longtemps » ! Le début même ? (Je deviens bon :-p)
    – Gestion du double écran
    Aller : là, quand même, la phrase qui tue « AP l’a depuis longtemps » ! Le début même ? (c’est du copier/coller :-D )
    En plus, ton astuce d’inverser l’affichage d’un écran à l’autre ne sert même pas aux gens qui ont achetés des écran Apple forcément horizontals ! Elle est nulle ton astuce alors !!! ;-)
    – Seconde fenêtre intelligente (en simple écran)
    Du bazarre à l’écran ! Certains se moquent les palettes noirs flottantes d’AP, mais là, c’est pas mieux ! Un truc qui vient gêner le travail ! par dessus le reste ! Bien sur certain y trouverons une utilisation au cas par cas, mais rien d’écrasant.
    – Réorganisation des filtres et outils de recherche
    Même remarque que pour la réorg. de l’interface : c’est bienvenu ! Et je vais reprendre la même sentence que certains lâchaient quand AP2 est sorti : « faire de tels changements dans une version 2 montre bien que la version 1 était pourrite » :-D (je n’ai pas dis que j’étais d’accord avec ma citation » ;) )
    – Retouches et ajustements localisées
    Le clou du spectacle ! Adobe excelle là ou Aperture échoue ! Ah bon, Aperture échoue ? Apple ne sait vraiment pas faire de la retouche localisée à partir des données brutes ? Ah bon ? Mais alors… c’est quoi l’outils « retouche avec détection des contours » d’AP2 ? hein ? Ca fabrique un lourd TIFF ça ? Et bien non. Donc Apple sait faire de la retouche sur du RAW, avec données sauvés en XML.
    AUJOURD’HUI AP2.1 possède un plugins « vite fait » de retouche ponctuelle qui génère un TIFF lourd. AUJOUD’HUI LR2Beta à un système de retouche et d’ajustements localisés très bien pensé. Donc Aperture est foutu. Voilà. Apple ne réussira jamais à faire aussi bien qu’Adobe. Pis de toutes façon ça peut pas être aussi bien parce que moi je préfère Adobe parce que je bosse sur Adobe ! (Au sommet de mon acidité ! Je m’aime !)
    – Lightroom travail en 64 bit
    Quoi ? Comment Adobe apprend tout juste à compter jusqu’à 64 ? C’est quoi cette boite ? Une boite d’imagerie numérique ? et… depuis longtemps vous êtes sur ?
    – Meilleure intégration à Photoshop
    C’est le truc qui me séduit dans LR2. Comme quoi, je ne suis pas que acide.
    – Passer les fichiers NEF à Nikon Capture NX !
    Le système de plugins d’AP2 passe les données RAW à qui en veut bien. Ca a été dit, et redit, mais personne l’écoute ; pourquoi ? j’en sais rien.
    – Amélioration des dialogues d’Export
    Aperture a depuis (le début ?) un système de préréglages d’export. Vous en fabriquez autant que vous en avez besoin.
    – Bientôt des plug-in
    Déjà des plugins, je me répète, avec passage des données RAW aux plugins qui en veulent bien.
    Au passage, sait-on comment vont fonctionner les plugins de LR2 ? à savoir, ok, ils vont chopper les données RAW comme AP2, mais ensuite, ça va sortir quoi ? un résultat TIFF ? Un jeu d’instructions calculées à la volés à chaque affichage de l’image traitée par tel ou tel plugins ? Le sait-on ?
    – Le module Print a évolué
    Oullala ! Géant ! Ma photo dans pleins des tailles. Un pas sur la lune de plus !
    Franchement… une petite amélioration qui va ravir 5% d’entre-nous. Et je suis sincèrement ravi pour eux, mais ça ne justifie pas non-plus l’écrasement d’AP2 ;-)
    Mais aussi… le soft proofing pour ne citer que lui… savez vous ce que je pense de son absence ? Adobe fait dans l’image numérique c’est ça ? Depuis longtemps ?
    Mon BILAN a MOI (quel égo ! :-D ) :
    Ni l’un ni l’autre n’écrase quoi que ce soit. Les adorateurs (et habitués) de l’un l’adoreront, et les adorateurs de l’autre adoreront l’autre. Le marketing continuera son boulot de surface (sortir des beta est du marketing, et sortir AP2.1 une semaine avant LR2beta est du marketing).
    Pour finir le plus sincèrement possible : JF, j’espère que tu as bien rigolé en me lisant, sinon je trouve ça dommage. C’est vraiment pas contre toi. C’est un peu contre la LightRoom attitude. C’est surtout contre le marketing qui ronge nos cervelettes (et c’est pas gros une cervelette après tant de rongage).
    Vincent.

  23. je ne vois non plus rien de bien « ecrasant AP2″ dans cette nouvelle version. et ce n est pas en lisant ce blog qu on peut se faire une opinion, vu que la couverture de LR2 fait 5 pages, la ou « l analyse » d AP2 a fait a tout casser 10 lignes…

  24. Aperture ne bénéficie pas de la même attention que lightroom alors que les 2 logiciels sont très proches dans leurs finalités.c’est le cas sur macandphoto ,même chose sur Wisibiliti ou encore sur le site de Volker Gilbert et tous les 3 sont de très bons sites consacrés à la photo numérique, mais ils font l’impasse sur Aperture ? J’avoue que j’aimerai bien connaître la raison de fond.

  25. @Eric
    Je crois que la raison pour laquelle Lr bénéficie de plus d’attention vient de ce que Lr a, précisément, accordé plus d’attention à ses utilisateurs en balançant des 1.x à un rythme soutenu, quand AP demeurait bloqué sur une version 1.0 lourde et lente.
    Dans ce métier comme dans d’autres, si l’utilisateur ne sent pas de suivi sur un produit, il préfèrera toujours celui qui décline ses améliorations

  26. si tous les pro ou presque (ceux qui bossent vraiment en photo) on choisi Lightroom (ou ont abandonné Aperture), ce n’est certainement grâce au marketing d’Adobe (qui n’égale pas celui d’Apple)…
    Je connais même personnellement un grand pro très connu (un américain), qui a vendu des images à Apple pour les campagnes de pub, (pas de nom mais il est en Nikon) et qui a été « contraint » de bosser avec Lightroom 1 durant plusieurs mois car Aperture ne supportait pas son nouveau D3 ;-)
    Ah, ah ! ! C’est pas énorme ça ? ? ?
    Non c’est tout simplement car Lightroom est assez clairement plus efficace ! Et supporte les nouveaux format RAW très rapidement… Pour moi l’affaire est entendue…
    L’avance de la V1 était déjà évidente. Je persiste : celle de la V2 de Lightroom est écrasante !
    Mais je n’ai rien contre Aperture et quiconque désire écrire un bon article sur Aperture est bienvenu ici : je publirais ici tout article défendant Aperture…
    Cela me semble même nécessaire !
    Vincent, tu a la parole : prépar un document Word (ou autre), avec des copies d’écran et des arguments (ce n’est qu’une demie journée de travail et tu as fais la moitié du boulot avec ton commentaire)… ET je le publierais (joins moi par mail pour les détails).
    Moi, je ne peux pas le faire car je n’apprécie guère son interface…

  27. Le double écran est un vrai plus… mais pas encore tout à fait comme PS3. Quand ton image vericale est affichée en grand sur ton écran secondaire lors d’une retouche celle-ci ne pourra se faire que sur l’écran principal ou l’image veriticale est en « petit » dommage. Il eut été préférable de pouvoir travailler sur l’image en grand de l’écran secondaire en réservant l’écran principal à l’affichage des outils… La prochaine fois peut-être !

  28. Jean-François,
    Très sincèrement, je ne me sent pas de faire un article sur Aperture 2. Pour deux raisons :
    1 – Soit je fais un article de présentation du produit parce que je ne parle pas de ce que je ne pratique pas ; en l’occurrence, je ne pratique pas LR. Mais quel intérêt ? Ca donnera un article sûrement long, entre le mode d’emploi, la liste de fonction, et le listing d’astuces. Pour le mode d’emploi : vous savez ou chercher ; la liste de fonction : le site d’Apple ; et le listing d’astuces : par exemple le site http://www.aperture.fr/
    2 – Soit je fais un comparatif entre les deux produits qui jouent aujourd’hui dans la même catégorie, LR2beta et AP2.1. Mais je n’ai passé qu’une grosse journée sur LR ! Une heure sous LR2beta ! Je ne peux pas en parler !
    L’exercice de mon commentaire était bien facile : il consiste à jouer le marketeur acide pour donner raison à celui auquel je veut donner raison. Fastoche ! Les défenseurs de LR s’y prennent toujours comme ça ; et ceux d’AP sont des copieurs parce qu’ils font exactement pareil !
    La seule chose que je puisse dire, là, avec un tout petit peu de recul, coté grosses différences :
    – Le plugins de retouche et d’ajustement vendu avec AP2.1 n’est pas bon dans le sens où il fait des fichiers lourd. Oui. Mais l’architecture ne semble pas mauvaise puisqu’elle transmet les données RAW aux plugins.
    – L’absence de soft proofing sous LR me semble vraiment manquer. C’est comme si là, Adobe disait « le rendu final ? c’est pas encore notre priorité » ???
    Tout le reste, selon moi, c’est question habitude, de goût, de fonctionnement, de chaussure à son pied.
    JF, tu as trouvé chaussure à ton pied, et sincèrement j’en suis ravi pour toi. Mais ça me gène de t’entendre dire « Nike vient d’écraser Adidas ». Pour moi, ça n’a pas de sens. Vraiment pas. Je pense que tu n’engage que toi en disant ça, mais c’est pas tout le monde qui va lire ça comme un simple avis personnel. C’est ta formulation qui me gène.
    Enfin, les raisons pour lequelles LR est bien plus en avant scène que AP sont, selon moi :
    – Le marketing d’Adobe qui sait s’appuyer sur le culte du secret d’Apple. Là, ou l’un ne parle jamais d’avenir, l’autre fait essayer un produit pas fini (vous avez vu beaucoup de beta public de photoshop vous ?). Vous voyez bien là que ce n’est pas dutout lier aux logiciels eux mêmes. Du marketing pur !
    – L’assise d’Adobe avec son bon vieux et merveilleux Photoshop (je le pense vraiment, je suis fan de photoshop !). Mais là, encore, rien en lien avec les qualités et défaut des logiciels LR et AP…
    – Le culte du secret d’Apple. Là, c’est une connerie de fonctionner comme ça avec les photographes. Et en plus, ils ont été trop long dans les mises à jour, non pas d’Aperture, mais des boitiers qui sortent. Quels cons ! Mais toujours rien concernant les qualités des logiciels.
    C’est mon point de vue :-) (quel manque total d’acidité ce coup ci ! Beurk ! :-D )

  29. Je déplore le manque de possibilité de lire les valeurs de couleur en CMYK.
    Je trouve aussi très dommage que le « Tethering » ne soit pas supporté
    Ce sont deux fonctions très utiles qui existent dans Aperture et si jusqu’ici j’étais un utilisateur de Lightroom je pense que ce sont deux excellentes raison pour moi de changer de software…
    Messieurs d’Adobe, jusqu’ici Apple vous à copié (sans pudeur), peut-être est-il temps que vous lui rendiez la pareille…

  30. Domage, j’ai cru un instant avoir trouvé un connaisseur d’Aperture qui saurait le défendre… Cela ne court pas les rues ! Combien d’auteurs (des spécialistes de la taille d’un Volker par exemple) ont écrit des livres sur Aperture ? Je n’en connais pas…
    Si tu change d’avis, n’hésite pas…
    Concernant l’architecture de plug-in : tu te trompe, Lightroom transmet des données RAW au plug-in. Ce qui n’est pas le cas du seul Plug-in existant pour Aperture qui implique (qui oblige) à une conversion préalable en TIFF)…
    C’est d’ailleurs ce qui explique la lenteur de l’arrivée des plug-in dans Lightroom car l’ambition des ingénieurs de Lightroom est de ne transmettre QUE des données RAW au plug-in. Et c’est un peu plus compliqué à développer !
    Le but est que tous les plugin de Lightroom ne travaillent qu’en RAW (car l’ambition du logiciel est d’être non destructif)… Sinon une architecture de plug-in cela ne sert à rien !
    Apple a donné le pire exemple aux développeurs tiers, en créant elle-même un plug-in « cassant » la chaine de travail RAW… C’est vraiment incomprhensible et contraire à la définition même d’Aperture (du moins tel qu’il fut présenté à l’origine) ! ! !
    Ensuite Vincent : si je me permet d’écrire que Lightromm « écrase Aperture », c’est que j’ai passé des centaines d’heures sur les deux logiciels ! Contrairement à toi qui n’a pas passé que « qu’une grosse journée sur LR ! Une heure sous LR2beta »…
    J’en conclu donc que tu ignore tout de ce logiciel…
    Alors essaye d’utiliser LR1 ou LR2 (si tu es à l’aise en anglais) quelques semaines à raison de quelques heures par jours et à mon avis tu arrivera forcément aux même conclusions que moi et tous ceux qui l’on vraiment – sérieusement – utilisé…
    Ensuite, toutes ces histoire de marketing, de « culte du secret » dont tu me parle, c’est du pipo auquel je ne comprend pas grand chose… Il me semble qu’Apple est d’ailleur largement plus efficace qu’Adobe en terme de marketing…
    Mais bon, peu importe car tout cela ne pèse rien du tout, face aux faits et aux questions pratiques.
    Je serais au Club Photoshop ce soir pour une discussion ouverte sur LR2 avec pas mal d’autres gens, tu es le bienvenu si tu es à Paris !
    http://www.clubphotoshop.org/paris/index.html
    A+

  31. Pour répondre à Eric qui écrit :
     » Aperture ne bénéficie pas de la même attention que lightroom alors que les 2 logiciels sont très proches dans leurs finalités.c’est le cas sur macandphoto ,même chose sur Wisibiliti ou encore sur le site de Volker Gilbert et tous les 3 sont de très bons sites consacrés à la photo numérique, mais ils font l’impasse sur Aperture ? J’avoue que j’aimerai bien connaître la raison de fond.  »
    C’est très facile à expliquer : Aperture est moins performant que Lightroom et n’existe pas sur PC ! Il intéresse donc beaucoup moins de gens…
    Et les professionnels qui n’ont pas trop de temps pour la poésie, vont droit à l’essentiel et font l’impasse (peut-être un peu vite) sur les outils qui leurs semblent inutiles…
    Quand tu sais le temps passé à écrire des articles ou des bouquins, personne n’a envie de s’investir dans un logiciel (Aperture) dont on est pas sur qu’il existera encore dans 5 ans et dont on est certain qu’il sera utilisé par 10 fois moins de personnes qu’un logiciel Adobe sur Mac et PC…
    Il n’y a aucune malice, ni aucun complot la-derrière…

  32. Pour répondre à Mirmidon :
    Il y a dans LR1 et LR2 une fonction de surveillance automatique des dossiers… Il suffit donc de lancer le logiciel Canon ou Nikon de déchargement à distance de l’appareil dans un dossier et de le « surveiller » par Lightroom…
    Par ailleurs L’import auto WIFI d’Aperture ne marche pas en WIFI avec les derniers Canon… donc bof ! Dison que ce n’est pas vital, il suffit d’utiliser la serveillance des dossier aussi…
    Je pense que Adobe a effectivement copié Aperture pour 2 fonctions importantes : le double écran et les Smart Collections… C’est de bonne guerre !
    Enfin concernant le CMJN, il y a Photoshop (avec les progrès au niveau de l’intégration au flux de travail LR2)… Les photographe travaillent en principe en RVB (le CMJN réclame d’autres compétances, LR est fait pour des photographes)…

  33. @ Jena-François
    « Il y a dans LR1 et LR2 une fonction de surveillance automatique des dossiers… Il suffit donc de lancer le logiciel Canon ou Nikon de déchargement à distance de l’appareil dans un dossier et de le « surveiller » par Lightroom… »
    Je n’ai pas compris comment faire cela. Je peux mettre à jour le dossier dans lequel se trouvent les photos, mais pas automatiquement, seulement en synchronisant les dossiers manuellement, à chaque fois. Ce qui à la fin ne me sert à rien…
    Quand tu dis que LR est fait pour des photographes je ne suis pas entièrement d’accord. Il est fait pour les photographes d’accord, mais beaucoup de graphistes l’utilisent aussi pour des corrections préliminaires (et même assez avancées) de fichiers raw, et un graphiste (et c’est mon cas étant directeur de la création et photographe) ça raisonne en cmjn, pas en rvb. Je ne pense pas que ce serait si compliqué (en fait ça doit être d’une simplicité toute bête) pour Adobe d’ajouter cette possibilité et ce serait sûrement utile à beaucoup d’utilisateurs. Mais enfin je ne veux pas ouvrir une polémique à ce sujet, je ne pense pas que cela soit le cas.

  34. Gilles, tu dis « On m’a ouvert les yeux il y a quelques minutes », c’est à dire ?
    Jean-François : Peut-être que tu as raison : peut-être que dans ta pratique, LR écrase AP. Mais alors dans ce cas, fait nous un article qui explique vraiment DANS TA PRATIQUE qu’est ce qui te faire dire ça. Parce que la, ton article, à part montré les nouveauté, ne démontre pas d’écrasement selon moi. J’arrive vraiment pas à comprendre qu’est-ce qui écrase.
    Concernant mon utilisation de LR. en une grosse journée, j’ai voulu simplement traiter un projet (sortie de boitier, classement, traitement de quelques clicher… j’ai réussi à tout faire, mais c’est fout le nombre de clics que j’ai fait ! Rien n’était là. A la base, changer de « lieu » pour faire un traitement, puis revenir pour organiser, puis repartir pour retraiter… etc… bon c’est moi hein. D’autre adorent… la preuve ici !
    Et puis voilà, sincèrement, je me suis très vite et bien fait à l’approche Aperture. Donc plus ça va, forcement, plus je trouve LR mal pensé ! Et j’ai tord ! Il est pensé différement, et je m’éloigne de son approche c’est tout.
    Mais coté qualités, fonctionnalités, et donc hors ergonomie puisque c’est subjetif après habituation, je trouve vraiement que l’écart est très court. Et c’est là que je voudrais bien ton analyse.
    Alors oui, c’est un exercice très très difficile quand on est déjà habitué à l’un. En fait, seul un débutant (mais pas débutant dans la photo hein ;-)) pourrais faire cet exercice.
    Enfin, coté plugins et RAW : j’ai jamais dit qu’Aperture envoi actuellement les données RAW au module mal pensée d’ajustement. Oui, aujourd’hui, en effet, c’est pas le cas. Tout ce fait sur le tiff. Mais ce qui est sur, c’est que c’est faisable : un programmeur peut utiliser les données raw s’il veut dans sont plug in.
    SAUF QUE : ça veut dire que n’importe quel développeur de plugin va devoir refaire tout le boulot qu’Apple ou Adobe à fait : apprendre à interpréter correctement le RAW de chaque boitier !!! vous vous rendez compte du boulot ? Ou alors Apple et Adobe vont devoir rendre disponible dans le SDK le code de conversion de chaque boitier ! Enfin… vous voyer ce que je veux dire ?
    C’est bien gentil d’avoir du RAW qui rentre dans un plugin, encore faut-il que celui-ci sache l’interprêter CORRECTEMENT, boitier par boitier.
    En extrapolant, peut-être finalement que seuls les constructeur de boitier vont pouvoir pondre des plugins RAW. Non ?
    Enfin voilà : je pense que cette question des plugins RAW est très très complexe !
    :-)

  35. Mirmidon, si, si !
    c’est dans le Menu Fichier > Importation automatique > Paramètres d’importation automatique…
    J’avais écrit un truc la-dessus :
    http://www.macandphoto.com/2007/02/import_automati.html
    La même chose pour Aperture :
    http://www.macandphoto.com/2006/11/prise_de_vue_st.html
    la même chose pour iView Media pro :
    http://www.macandphoto.com/2006/11/import_automati.html
    Oui, Adobe pourrait peut-être faire aussi du CMJN (cela serait utile à une minorité peut-être)… Mais Lightroom risquerait bien de canibaliserait les ventes de Photoshop ! Peut-être ils n’y tiennent pas…

  36. Le but de l’article n’était effectivement que de lister les nouveautées…
    Pas de démontrer une pratique ! De toutes façon, mon but n’est pas de convertir des gens à Lightroom ! Lightroom convainc tout seul et le nombre de licences vendues est la preuve je pense: il est adopté par une énorme majorité de Photographes (si on compare à Aperture)…
    Mon but est juste d’expliquer ce que j’aime bien dans ce logiciel et de le partager.
    A propos de la PRATIQUE : Vincent, tu ne peux pas en parler, puisque tu n’a pas appris à utiliser le logiciel… Il y a tout de même un minimum de travail d’apprentissage (il faut y passer quelques journées car il est très puissant).
    Par exemple il est possible d’ajuster toutes tes images sans sortir du Module Bibliothèque (avec les ajustement rapides)… Ou alors tu peux n’aller qu’une fois ou deux en développement, puis tout gérer en lot dans Bibliothèque grâce « Synchronisation » et à des clic droit pour ajuster en lot des groupes d’images… Si tu ne sais pas ça, tu n’a rien compris à la logique du soft !
    Justement, j’irais jusqu’à dire : jamais il n’a été aussi rapide de traiter un groupe d’image que dans Lightroom en un minimum de clics ! Jamais avant (et notament pas dans Aperture).
    Et le nombre de clic nécessaire, va encore diminuer considérablement grâce aux retouches localisées ! L’aller retour dans Photoshop devient quasi inutile (du moins très rare)…
    Tu voulais mon analyse, j’y viens : c’est vraiment avec ces « retouches localisées en RAW » que Lightroom « écrase » Aperture…
    C’est du moins vrai pour tous ceux qui avaient besoin de faire un aller-retour dans Photoshop de temps à autres (donc une grosse moitié d’entre nous les Photographes).
    Concernant les pulg-in… c’est un faut problème : car personne ne t’oblige à les acheter ! Tu n’achetera que ceux qui te plaisent et qui marche bien… ET Adobe ne donnera probablement pas de codes pour interpréter les RAW propriétaires je crois ! Ce sera évidement aux éditeurs de plug-in de se débrouiller…
    Mais il y a des vingtaines de petits éditeurs de logiciels de traitement RAW sur le marché… Que von-il devenir face à un Lightroom ? Et bien j’espère qu’ils vont se reconvertir sur le marché du Plug-in !
    Imagine un peu que Nik softwear propose un Plug-in Nikon Capture NX (pour 100 à 150 €) pour Lightroom ou même Aperture ! Ce serait pas fantastique ça ?
    Ou que Canon vende un plug-in DPP ! Ce serait le top… Ou un Plug in DxO pour corriger les défaut d’objectif… Ce serait idéal !
    Mais des plug-in comme « éclaircir et graver », qui fonctionnent en Tiff, c’est complètement ridicule ! Non merci… Et Apple à fait là une vrai bourde je trouve : c’est envoyer un « mauvais signal », alors que tout le discours de lancement d’Aperture tournait autour de la notion de « non destructif » !
    Bonne nuit à tous !

  37. Cette version Lr2 est un vrai progrès pour ceux qui travail en double écran. On lance Lr2 et la gestion des 2 écrans se fait automatiquement et simplement…Génial.

  38. Ok :-) Je comprends mieux ce qui écrase AP pour toi : la fonction de retouche directement en RAW. Et là, je dois dire que oui, Apple s’est planté en proposant ça (temporairement ?) sous forme d’un plugin lourd qui fait des tiff lourds.
    J’imagine bien aussi DXO nous pondre un joli petit plug ins ;) pour LR et AP… on verra bien. Mais que ce soit dans LR ou AP, je vois pas encore bien techniquement comment ils feraient pour que le plugin soit traiter tout le temps à la volée ; ce serait très très lourd pour certain plugins. Et donc, même s’ils utilisent les données brut en entrée, je craints qu’ils soient forcés de nous donner un résultat tiff en sortie. L’avenir nous le dira.
    Pour conclure de mon coté, désolé, mais je n’aurai vraiment pas le temps de connaître suffisamment LR pour faire un comparatif, même si le défi m’aurait vraiment plus. Manque de temps c’est tout. Alors faisons de belles photos, avec LR ou avec AP, parce que je crois que nous avons là de superbe outils ! Vraiment.
    :-)

  39. Ah Vincent, voilà que je me sens moins seul.
    Je ne vois pas non plus techniquement comment afficher le résultat d’un module intégré en sortie, sauf à passer par une conversion en JPEG/TIFF. Car autrement, il faut d’une manière ou d’une autre charger un « interpréteur ».
    Une des solutions que je vois c’est d’utiliser le même type de technologie qu’il existe dans OS X avec Core Image. Mais du coup, on en revient à ce que fait Aperture en réalité.
    L’autre solution encore c’est d’envoyer au module un RAW recréer à la volé avec les corrections préalablement faites. Bref, on se prend la tête pour des détails, mais les problèmes techniques qui se posent aux éditeurs ici est assez costaud.
    Et comme Vincent le souligne et dont j’ai déjà parlé ici, l’architecture d’Aperture 2.1 permettra à un module de demander directement le RAW. J’imagine qu’Apple a voulu montré les possibilités mais en faisant du vas-vite ce qui est vrai amène à une certaine incompréhension.
    Maintenant, il est bien clair que l’approche par rapport à Lightroom est différente. Puisque dans un cas et vu que cela existe que sur une plateforme, on s’appuie sur un rendu en temps réel généré via la carte graphique (je redis aussi que l’aperçu de la netteté dans Aperture est visible quelque soit le niveau de zoom, mais que dans tous les cas, il est conseillé de visualiser à 100% ou avec la loupe) et dans l’autre tout sur le processeur central (ce qui est logique aussi puisque le logiciel est multi OS et que sur XP (Vista ne me semble pas avoir de librairies graphiques propres au traitement d’images, mais j’en suis plus sûr), il n’y a pas d’équivalent à Core Image).
    Il ne faut pas oublier une chose, Apple ne lâchera rien sur ce terrain de l’image qui lui tient à cœur. Dire que le logiciel ne sera pas là dans 5 ans est difficile à dire, on peut en dire autant de Lightroom, du moins sur la plateforme OS X. Cela reste un marché captif. Les débuts de Final Cut n’ont pas été très glorieux, mais on sait qu’un énorme travail a été fait pour répondre aux attentes et chasser Première. Ce n’est pas parce que le développement d’Aperture est plus discret que celui de Lightroom, qu’il n’y a pas de béta envoyées à droite et à gauche et qu’une écoute des utilisateurs n’est pas faite. Adobe a pris le contre-pied en proposant des béta publiques alors que ce n’était pas tellement dans sa politique de base non plus, et grand bien lui en a fait.
    D’ici juin ou avant ou après et si Apple continue sur sa bonne lancé des améliorations et mises à jours depuis la sortie de la v.2, on devrait avoir moins de différences voire aucune pour ce qui est de la prise en charge des boîtiers et pour le reste chacun fait comme il lui plaît.
    Une chose est certaine, les petits éditeurs comme Lightcrafts & Cie vont avoir un sale temps si ces deux géants se tirent la bourre comme ça.

  40. je pense que si on suit le blog regulierement on en apprends un peu plus sur JFV et SA pratique des logiciels.
    De ce fait, un article sur les nouveautes de LR2 nosu en apprend suffisament.
    Il est clair qu’un comaratif AP2 et LR2 serait interessant, d’ailleurs JF tu devrais proposer cela comme sujet d’un nouveau bouquin non?

  41. J’ai un gros doute sur un truc !
    Regardez ici une capture d’écran de l’un de mes essais sous LR2beta :
    http://vincent.zorzi.free.fr/forums/LR2Beta_1.png
    En haut à gauche, l’original : zone cramée
    En haut à droite, un développement où j’ai baissé l’expo pour montrer qu’il y a de la matière
    En bas, en partant de l’original, un ajustement localisé d’exposition avec le fameux nouveau module : elle est où la matière ???
    La question est : LR2beta utilise-t-il réellement les données RAW pour faire ses ajustement localisés ?

  42. Je complête…
    Alors bien sur, ça ne fabrique pas de TIFF lourd, et on peu modifier les réglages à vie ! Ce qui manque au raté plugin d’Aperture.
    Mais à moins que je n’ai pas compris comment m’en servir, cet outil semble travailler « après développement raw » en temps réel. En effet, dans mon exemple, si je modifie globalement l’expo de mon image après avoir fait mon ajustement localisé (image du bas), la matière réapparaît (mais toute l’image s’assombrit). Alors il suffit de simplement récupérer que les hautes lumière, et le tour est joué.
    Mais, il semble donc que les ajustements localisés ne travaillent pas avec les données RAW, mais après développement, le tout, en temps réel.
    Z’en dites quoi ?

  43. Hello Vincent, u écris :
     » Et donc, même s’ils utilisent les données brut en entrée, je craints qu’ils soient forcés de nous donner un résultat tiff en sortie. L’avenir nous le dira.  »
    … et bien c’est possible effectivement (mais ce serait un moindre mal), à moins qu’Adobe impose aux éditeurs de rester en RAW s’ils veulent « avoir accès » à LR2 ?
    Ces questions seront de toutes façon publiées officiellement j’imagine… On sera bientôt fixés.
    D’ici là, faisons des photos en effet ! C’est la base de tout…

  44. Oui, je m’étais mal exprimé… Dans Aperture l’affichage de la netteté (détail dans LR, accentuation dans PS) est visible à toutes les tailles. C’est un avantage par rapport à Lightroom…
    Le petit hic, c’est qu’Aperture n’offre pas la taille d’affichage 50%. C’est soit : ajusté à l’écran, soit 100%… Zut !
    Donc pas de netteté à 50%. Mais Nikon Capture NX à ma connaissance le fait…
    Je n’ai pas affirmé qu’Aperture ne serait plus là dans 5 ans… J’ai juste dit que je n’en était pas sur… Que c’est impossible de l’affirmer et que je prendrais pas les pari là dessus. Par contre pour Lightroom j’en mets ma main à couper, qu’il sera là dans 5 ans (et qu’il s’en vendra presque autant que de Photoshop).

  45. Pour l histoire des 5 ans…sorry venant de quelqu un qui a vendu de l ivew a tout va, c est fort:-)
    Aussi, si on parle en part de marche, avant de parler d un succes « ecrasant » de LR il faudrait d abord savoir quels sont les vrais objectifs d apple. Chez Adobe, LR c est peut-etre vouer a devenir une part non anecdotique de leurs revenus, chez apple meme si AP devenait un gros succes, ca ferait tjrs pas 0.1% de leur CA, donc il faut remettre les choses en place, « commercialement » ca reste nettement plus apple qui derange adobe que l inverse, et ce meme si LR se vend plus…
    Pour les performances, honnetement, on est loin de l ecrasement aussi, surtout si on part du principe que ce sont tjrs 2 logiciels voues a evoluer et que des le depart ils ont quand meme choisi une philosophie un peu differente.
    je ne suis pas bien l argument que passer une journee n est pas suffisant pour jauger le logiciel? donc on doit faire comment alors? un peu comme quand on change de voiture on doit demander un essais d une semaine pour chaque modele auquel on pense ? c est tres bien qu il y en a dont c est le boulot de faire des tests, et je les lis avec interet, mais bon, moi je bosse dans la mode, pas forcemment a top niveau mais avec un flux d image tres important, on est en AP de puis le debut, honnetement, je lis rien dans cet article qui me donne envie de passer une semaine sur LR poir voir si c est mieux. j ai lu, j ai checker quelques heures, et bon pour nous clairement, dans notre usage, peut-etre pas leplus pointu mais quand meme intensif, ben clairement i y a aucun plus dans LR qui manque a AP…

  46. Oui J-F, ce que je veux dire c’est qu’il est tout aussi difficile d’affirmer que Lightroom sera présent sur la plate-forme Mac dans 5 ans quand on voit ce qui s’est passé avec la vidéo entre Adobe et Apple. J’espère que l’histoire ne se répétera pas.
    Il ne faudrait pas non plus que Lightroom ou Aperture deviennent trop usines à gaz pour finir avec un Photoshop bis au fur et à mesure des évolutions, vu que les deux éditeurs ont des envies très importantes dans ce secteur.
    Pour Apple, proposer un logiciel de traitement photo performant et en mesure de tenir la comparaison ou être supérieur sur certains aspects avec son concurrent amène à vendre du hardware en captant les photographes.
    Pour Adobe, cela veut dire proposer une solution adaptée au photographe en dehors du prix exorbitant, surtout en Europe, d’une solution à tout faire comme Photoshop qui englobe divers métiers. Ne pas laisser ce marché leurs échapper.
    A la fin, ce n’est que du business, et il ne faut pas oublier que derrière la motivation et passion de nous tous et des développeurs Adobe/Apple, il y a des réalités économiques bien loin de nos préoccupations ici.
    Je te rejoins sur l’histoire du zoom, bien que l’on puisse dire à la loupe d’agrandir à 50% (me souviens plus dans Lightroom ci c’est possible aussi). Certes, ce n’est pas toute l’image, mais tout le monde n’a pas un 24’’ à disposition ;)

  47. Petite question : y’a t il un module de balance des blanc par trois points (blanc, noir et neutre) comme avec NX? J’avais cru comprendre que oui mais je ne trouve pas comment faire… Merci!

  48. Non, il n’y a pas un tel module 3 points dans LR… Cela dit, je me méfie beaucoup de cette pratique qui à mon avis est un peu démodée et conduit à des problèmes (mieux vaut faire une balance des blancs mesurée)…

  49. Quelques questions et commentaires :
    – Est il possible de faire du Plein Ecran avec Lightroom ??? je n’ai pas trouvé…ca me manque en tout cas
    – Je trouve l’interface assez lourde sur Lightroom, une logique que je trouve moins intuitive que sur Aperture…Par exemple à quoi servent sur Lightroom ces petites frises ridicules dans les menus ??? c’est horrible (http://macandphoto.typepad.com/photos/uncategorized/2008/03/31/collections.jpg)
    – J’aime bien le référencement Aperture et le fait que l’on puisse importer des projets sans bouger ces fichiers déjà rangé ou la possibilité de les mettre dans la librairie…J’ai regardé sur Lightroom j’ai cherché 10 min sans trouver…on importe et c’est tout.
    – C’est amusant de voir que dans Aperture les réglages sont à gauche et dans Lightroom à droite…ca me rappelle le bon vieux débat Windows/Apple
    photographes
    – JF quand tu dis que plus de photographes utilisent Lightroom je veux bien le croire…mais la question ici est de se demander quel est la part de sous Apple qui préfèrent Lightroom…Car evidemment Aperture n’existe pas sur PC qui représente 90% des systèmes dans le monde…donc c’est sûr ca fait plus de monde sur Lighroom
    – Je trouve que le grain de mes photos a un rendu différent entre Lightroom et Aperture…j’ai entendu beaucoup de photographes disant que Aperture avait une traitement « plus argentique » que Lighroom vous en pensez quoi ?

  50. Pour répondre à Xavier : Oui, j’ai défendu iView depuis 2001… Et je continue et je crois avoir très bien fait :
    Primo : car à l’époque il n’y avait rien de mieux.
    Secondo : car il existe toujours, continue de progresser et même de s’affirmer comme la meilleur solution d’archivage pour les petits groupes detravail…
    Tercio : car tout mon travail fait depuis 2001 dans iView est toujours utilisables (7 ans après…) dans Expression Media 2
    Quarto (c’est comme ça qu’on dit) : car je continue de l’utiliser en complément de Lightroom… (j’expliquerais comment et pourquoi un de ces jours).
    Donc je suis fier d’avoir conseillé à tous mes amis iView jusqu’à présent et je continue à la faire avec beaucoup d’assurance… (d’autant qu’il est le plus compatible avec LR de tous les soft que je connaisse)…
    j’ai par exemple conseillé à l’agence DPPI d’opter pour Expression Media combiné à Bridge pour continuer à gèrer leur stock (cela s’est fait au cours d’une véritable journée de travail avec le staff informatique et les photographes de l’agence)… au cours de laquelle toutes les solution ont été étudiées y compris Lightroom et Fotostation 5 (représenté par un spécialiste du logiciel envoyé par son éditeur).
    J’étais payé pour leur donner le meilleur conseil et je l’ai fait en toute indépendance !
    iView a permi a de nombreux photographes pro (ils peuvent témoigner ici car beaucoup lisent ce blog de temps en temps) de prendre une énorme avance sur tous ceux qui utilisaient des solutions dépassées comme Fotostation (pour citer une des pires). Je ne vois pas ce que tu peux me repprocher !
    Maintenant il y a Lightroom : un logiciel révolutionnaire de nouvelle génération (ils ne sont que deux : LR et Aperture) qui change radicalement la donne : au bout de 6 ans il était temps que quelque chose de nouveau arrive !
    … et je crois que je peux vous le conseiller pour les 5 ou 6 années à venir ! On parie ? Je m’étais pas trompé la dernière fois !

  51. Romain, Oui je suis d’accord il manque un mode complètement plein écran…
    Mais on s’en approche très fort. En masquant la barre d’outil, appuie sur T , comme Tools) et masque les panneaux droite et gauche et haut, ainsi que le Film strip…
    Il ne reste alors qu’un cadre noir de 5 mm tout autour… Oui je sais ce serait mieux sans !
    Tu peux supprimer les petites frises ridicules dans les préférences… Moi aussi je n’aime pas !
    L’interface de Lightroom n’est pas encore parfaite ! Mais elle s’améliore régulièrement…
    Je n’aime pas non plus cette dominante noire… Et je trouve Aperture beaucoup plus esthétique !
    Mais bon c’est une question secondaire : ce n’est pas cela qui me faire choisir un soft ou un autres…
    Bien que cela compte un peu, je suis par exemple alergique au look de Photomechanic (lire ici) un soft pourtant intéressant :
    http://www.macandphoto.com/2006/05/un_catalogueur_.html

  52. Oui Tony ! La loupe à 50% c’est possible (c’est expliqué dans le texte la haut !
    « …
    Optez maintenant pour la Vue Loupe avec l’option Live… et la Seconde fenêtre se transforme en loupe (comme la grosse Loupe d’Aperture) ! Elle vous permet de zoomer sur n’importe quelle vignette, y compris sur le Film Strip.
    C’est d’autant plus intéressant que cette Seconde fenêtre peut être dimensionnée précisément… et que Lightroom offre plus de facteurs de zoom qu’Aperture. Vous pouvez opter pour 1/4, 1/3, 1/2, 1, 2, 3, 4, 8 et même 11 fois.
    … »

  53. Pour vincent et sa découverte:
    Mon essai perso semble confirmer, aussi
    je prend un zone, je la surexpose de + 2 dans LR 2 dans « expo »
    je refait la meme manip mais revenu a 0, et « surexpose » de +1 via le pinceau du moudule.
    clairement le résultat est pas le même, c’est comme si la brosse travaillait sur une « sortie » fixée du RAW.
    Il n’y pas la matière d’un RAW « poussé », clairement.
    idem, en faisant l’inverse = prendre une zone limite cramée et descendre l’expo.
    ou alors moi aussi, j’ai raté quelque chose.
    en tout cas c’est un point à creuser et confirmer, car, dans ce cas, contrairement a ce que l’on pourrait croire,a priori, ce n’est pas du « jus de rave », pardon, de RAW qui sort.
    mais cela me parait logique, finalement, que se soit fait sur une « sortie de RAW » et non le RAW nati, vu la comlexité évoquée dans d’autre post, pour sursoir a tout les RAW existants (plus de 200 si j’ai bien lu certiane infos) ce qui paraît une vérible gajeur pour les programmeurs.
    finalement AP et LR « ruseraient » chacun a leur facons… héhé! et en fonction des limitation – évidente – du « tout vrai jus de raw ».
    dans ce cas – Précis – brosse de correction local d’expo, AP serait – peut-être – sur une voie pas si vaine que cela en « déléguant » sur d’autre derawiseur spécialisés, genre « ligntzone », alors ?
    j’afirme rien, je pose juste les questions.
    finalement, dans tout ça il est bien difficile de dégager des certitudes.

  54. Romain, je te réponds sur ce point :  » J’aime bien le référencement Aperture et le fait que l’on puisse importer des projets sans bouger ces fichiers déjà rangé ou la possibilité de les mettre dans la librairie…J’ai regardé sur Lightroom j’ai cherché 10 min sans trouver…on importe et c’est tout.  »
    Tu as mal regardé ! Il est évidement possible (et recommandé) d’importer les images (celles déjà présente sur ton disque) dans Lightroom EN LES LAISSANT A LEUR EMPLACEMENT D’ORIGINE ! IL NE FAUT PAS LES DUPLIQUER…
    LIGHTROOM TE LAISSE CETTE POSSIBLITE EVIDEMENT !
    C’est même Lightroom qui a fait ça le premier dès la première beta de la V1…
    Et c’est justement Aperture qui a du (SOUS LA PRESSION DES PHOTOGRAPHES) copier ce principe… Car cela mérite d’être rapelé : la V1 d’Aperture obligeait la duplication des images dans la base de donnée… Cela à fait un vrai scandale à l’époque ! Lire les plus anciens articles que j’avais écrit sur le V1 d’Aperture :
    http://www.macandphoto.com/conseils_apple_aperture/index.html
    Donc bonne question !

  55. Sainte Tomate Taquin on

    hum, j’ai pas été très clair sur un point:
    « la sortie raw fixée » = au sens ou le « jus de raw » reste fixé sur le réglage global d’expo.
    en temoigne la difference entre les deux « facons », globale et localisée = sur le global, la matière couleur suit, sur le « pinceau » c’est les noir ou blanc qui « montent ».
    donc , je rejoint Vincent.
    sur LR 2, c’est comme si la retouche localisé se faisait sur un TIFF dematricé du RAW, ou – à peut près –
    cela n’enlève rien au argument de THG OU JF sur l’efficacité du ful de travail = clairement en faveur de LR.
    il est clair qu’un pro en production avec ses imprératif, ne va passer par N plugin et deraviseur « satellite » en plus du surpoids des tiff et PSD via la soluce AP.
    mais dans l’absolu, l’affirmation « LR boose sur la ressrouce Native du RAW en retouche ponctuelle » me parait (sous réserve) FAUSSE!
    et ceçi en dehors de tout « évangélisme » pro ou anti AP ou LR, ou parti prit.

  56. Pour Vincent et St Thomas !
    Oui, je confirme… J’ai vérifié moi aussi ta découverte ! ! ! Tu as tout à fait raison…
    Moralité : effectuer les retouches personnalisées en dernier recours (après avoir fait tous les autres ajustements) si possible ;-)
    Il y a une ruse la-dessous.

  57. Oui, c’est une relative déception effectivement… Mais cela reste tout de même assez bluffant (à condition de l’utiliser à la fin du processus d’ajustement)… et bien conçu.
    Reste une énorme différence avec Aperture : malgré cette petite déception les LR-Points reste éditables et effaçables advitam (on est toujours en non destructif, ça c’est certain).
    Alors que l’outil d’Apple converti définitivement l’image en Tiff (8 ou 16 bits je ne sais)… Enorme différence !

  58. Bravo en tous cas à Adobe ! Je me régale depuis 2 jours…
    Et merci pour ce blog et toute cette science gratuitement partagée !

  59. voilà.
    le « juge de paix » sous Aperture.
    je viens de re-verifier sous AP.
    là plus de doute.
    sur une zone de roche surex.
    on est tous d’accord, donc.
    Avantage a LR pour la légèreté et l’éditabilité , en plus d’avoir plusieure version « virtuelles légères » sous la main.
    n’empêche la netteté par ajutable et peinturulrable zone de AP, c’est sympa pour ceux qui aiment le net mis en valeur par les flou subtils genre 5D… et j’aimerais l’équivalent « intégré » a LR de plug-in Border FX de AP (qui helas est parfois pas tres respecteux des dimensions…).
    bref, une vessie rete uen vessie! et une lanterne une lanterne!
    ouf!
    des fois qu’on nous ferait confondre les deux! ;o)
    (JF tu as du deviner qui je suis…hihi! )

  60. Aperture ne converti pas défnitivement au sens où l’on perds l’original. Il crée une nouvelle version « en dur » c’est à dire « lourde », et ça c’est nul. Oui je suis d’accord, la méthode LR est plus élégante. Mais l’un comme l’autre semble ruser en effet.
    Enfin, pour info, Aperture créer un TIFF de 8 ou 16 bits selon un réglage défini dans les préférences (c’est une nouveauté AP2.1) ; avant c’était forcement du 16bits.
    Voilà. J’ai l’impression qu’il va falloir attendre un peu pour voir, au final, comment Apple et Adobe vont s’y prendre avec ces fameuses données bruts. Rien n’est joué, loin de là. Apple s’est foiré avec son pauvre plugin d’exemple : mauvais exemple : il aurait du faire un plugins d’exemple plus axé sur le HDR ou quelque chose comme ça. Il est certain d’Adobe a choisi la bonne voie pour ce type d’ajustement localisé : un module intégré directement, et donc modifiable à vie. Apple fera très probablement de même dans une prochaine mise à jour… et tout le monde dira « Apple à copié Adobe !!! LOL !!! ».

  61. hop! tant que l’on est chaud.
    Pour le « traitement » global, sur des fichiers – c’est entendu – difficile et aussii en « en flux » rentables devrait finir a la poubelle.
    http://img405.imageshack.us/img405/1456/aplrao1.jpg
    Mais j’ai constaté cela – a mon niveau et ma pratique – cela etant entendu aussi.
    Pardoxalement, malgré sa lenteur et lourdeur évidente par rapport a LR, sur AP j’arrive bcp plus vite et instinctivement a tirer du « global » bcp plus sastifaisant que avec LR.
    et je l’ai constaté de manière récurrente, que ce soit en portrait, paysage ou même macro.
    sur ce « cas », si cela se voit… (vu le jpeg et le « vite fait » de la demo), la zone centrale « bouzillée-récupéré » est bcp plus quantifié que ce soit en couleur (du vert au rouge) ou en luminence (détails) sur le fichier AP, et ce après un « travail » bcp moins « laborieux » que sur LR.
    a gauche AP, à droite LR au cente le RAWr avant traitement, bien « surex… »
    AP me semble bien plus « puissant » a ce niveau, même si cette difference de puissance, cette « subtilité » plutôt ne fera pas le poids ou ne ne verra dans une productuon « standard » et s’en s’occuper des drosophiles.
    Içi fichier a 1600 iso d’un 5D.
    on vois bien la nette difference de « plages » rendue, notament au niveau de la repartition des contrates, et cela je l’ai verifié lors de sortie en tirages, et aussi en « vision double avaeugle » par des « regardeurs » abasolument pas concerné par nos … drosophiles en souffrance… ;o)
    en gros AP sort plus « instinctivement » des fichiers « naturellement » plus lumineux et équilibrés (« argentiques » affirment certains), et sort plus de moelle que LR (du moins avec mon 5D et sur d’autres fichiers d’autre boîtiers, j’ai pas testé avec Nikon), certes pour les accro du « razor sharp » au prix de « micro détails » qui n’interressent que les « microspope technoîde » je pense.
    et dans bcp de cas les fameuse transition de lumière et de couleur sont bcp moins « brutes et tranchée » sous AP, je n’ai pas d’explication rationnelle a donner, pas plus que je ne fait dans la certitude.
    Perso, je trouverais interressant que deux « vrais » « tireurs » sur AP et LR fassent un « challenge » sur le même fichiers, en tenant compte du temps et et des « clics » ajautages, tatonnement visuel, necessaires , sur un fichier « tordu » pour approcher la même « sortie finale » à « moelle égale » ‘peut être qu’un Falstaff de LR arrivera au conclusions inverses)`
    moi je sui « hors jeux » n’etant ni l’un ni l’autre, désolé, sinon je m’y serais collé.
    et je n’évangélise pas! perso; je préférerais tout faire avec LR et me passer d’AP et de I.View.
    mais « en l’etat » je reste plus « à l’aise » de classer et annoter avec I.View, sortir la « bonne moelle » avec AP, malgré que je partage les « doutes » avec JF sur AP et aussi l’avis de THG et JF sur l’efficacité « globale » de LR, son « avance ».
    et « vrai » j’aimerais vraiment « oublier » Aperture et ne rester que sur LR.
    et j’ai bcp de mal avec la logique de classement et tout de AP, là je préfère LR, j’ai jamais aimé la « façons » I.Tune…et aussi les « manières » d’apple avec ses softs.
    Alors AP pour les « pinailleurs » qui aiment une certaine « moelle », et sans se prendre la tête, « à l’instinct » hum! ça rétrécis encore le champs… ;o)
    sans compter que les dit pinailleurs devront avoir des config bien plus puissante qu’avec LR, et accepter une certaine lourdeur, ce qui limite encore.

  62. Je suis assez d’accord avec ton analyse pour le coup. Il est peut-être un tout petit peu plus technique d’arriver rapidement à un bon réglage avec LR…
    Mais pour qui a de bonne bases de l’image et de bonne notions théoriques de photo, il me semble plus puissant. Et ses développement ont l’avantage d’être plus neutres, moins contrastés, plus polyvalents… (à chacun de donner la pêche à ses images ensuite)
    Peut-être Aperture donne plus vite un résultat flatteur, je ne dis pas le contraire.
    … mais bon au final le but est tout de même de développer « à sa façon »… Et la, on s’éloigne rapidement des traitements par défaut ! Donc la question me semble un peu secondaire…
    Mais non, je ne t’ai pas reconnu ! Envois moi un mail ou donne moi un indice ;-)

  63. Woaw, très bon article qui décrit bien cette nouvelle version de LightRoom! En tous les cas, cela donne bien envi! Merci pour les infos regroupées sur ton blog photo! :)

  64. J’utilise LR depuis la version beta 4 et je suis convaincu par ce soft, même si PS est plus puissant. Mais j’ai l’impression de rester sur ma faim pour les corrections locales qui sont tout de même assez sommaires: ne pas avoir inclus le contraste est quand même dommage. Si Adobe se limite à quatre paramètres (exposure, brightness, saturation et clarity), c’est qu’il y a une raison: technique ou marketing?
    Technique: dans la logique de LR, rajouter un jeu complet de paramètres n’est pas stupide, c’est l’équivalent d’une ligne supplémentaire pour chaque zone, pas de problème de base de donnée. Alors, actualisation du résultat à l’écran trop lourd?
    Ou autre?
    Marketing: risque de concurrence à PS? il me semble qu’il y a de la marge.

  65. J’utilise LR depuis la version beta 4 et je suis convaincu par ce soft, même si PS est plus puissant. Mais j’ai l’impression de rester sur ma faim pour les corrections locales qui sont tout de même assez sommaires: ne pas avoir inclus le contraste est quand même dommage. Si Adobe se limite à quatre paramètres (exposure, brightness, saturation et clarity), c’est qu’il y a une raison: technique ou marketing?
    Technique: dans la logique de LR, rajouter un jeu complet de paramètres n’est pas stupide, c’est l’équivalent d’une ligne supplémentaire pour chaque zone, pas de problème de base de donnée. Alors, actualisation du résultat à l’écran trop lourd?
    Ou autre?
    Marketing: risque de concurrence à PS? il me semble qu’il y a de la marge.

  66. Je ne sais pas d’où viens cette idée que les corrections locales en LR cassent la chaine RAW. Ce n’est pas de tout le cas.
    C’est facile a prouvé:
    1) Ouvrer une image dans le module developpement
    2) Augmenter l’exposition global à +3 pour sur exposer l’image
    3) Peindre avec une brosse d’exposition régler à -3.
    On retrouve l’image d’origine.
    Tim

  67. Oui, peut-être vont-ils intégrer plus de paramètres, voire tous, ce serait bien.
    Wait and see.
    En ce qui concerne la clarté localisée, ce n’est pas suffisant pour traiter un contraste locale, il faut vraiment la fonction « contraste ».

  68. euh… Ben non Rim ! Justement on est plusieurs à avoir fait l’expérience et le résultat prouve bien que ça ne marche pas comme ça…

  69. Effectivement ! C’est très étrange comme comportement : il ne peut pas corriger localement une image (voir mes explications bien plus haut), mais peut par contre corriger localement une correction globale !
    Donc c’est très étrange : où ont-ils situé ce module dans le flux global ???

  70. J’avais émis des doutes sur les qualités réels des écrans Dell vantées ici ‘chaque jour’ et voila un petit test du Dell 2408WFP sur Hardware vient me confirmer ce que je pensais : cet écran arrive à faire pire qu’un écran bas de gamme de marque Lolair (!). Même si la conclusion du test est orienté jeux vidéos, on peut consulter les tests sur les couleurs, le contraste etc.
    Pour info l’écran de l’iMac 24″ se sort tres bien des tests et n’a même pas besoin de corrections couleurs pour être juste, lui.
    Donc c’est bien beau de cracher sur les écrans d’autres marques sérieuses comme Apple ou Nec qui sont moins high-teck mais quand on pousse ses lecteurs à acheter un écran tout pourri pour la photo en ventant ses qualités hors pairs et le comparant à du haut de gamme…
    Je laisse les lecteurs juger par eux même… Mais à mon avis cette cote des écrans Dell auprès des graphistes et photographes est totalement infondé, à l’heure d’aujourd’hui.

  71. incompréhensible ! Cet écran doit être calibré évidement…
    Une fois ceci fait, j’en suis très satisfait ! D’ailleurs…
    John nous écrit ceci :  » Concernant le Dell 2408, j’ai trouvé un test complet sur http://monitortest.blogspot.com (cela n’enlève en rien l’intérêt des articles ici présent au sujet de cet écran). C’est un complément exhaustif. Il est très intéressant à lire si on souhaite acquérir cet écran ».
    A lire évidement, c’est assez technique et très complet et je vous livre la conclusion de l’article : « Taking in consideration technologies and features currently in demand, remembering that we get what we pay for, by far, I would recommend the Dell 2408 as a choice #1 within this price&quality level ».

  72. euh ! Je ne reproche absolument rien a l’écran de l’iMac 24 pouces ! J’en ai d’ailleurs jamais parlé…
    J’ai eu l’occasion de travailler dessus et de le calibrer (autant se faire que peu), il s’en sort pas trop mal (si ça se trouve c’est la même dalle Samsung que le Dell ;-)
    Mais malheureusement il ne dispose d’aucun boutons de réglages RVB… Donc impossible de le calibrer très précisément ! C’est ok pour un photographe amateur, mais pas OK pour un pro je pense…
    Quand aux Cinema Display… Rapport qualité / prix rédhibitoire !

  73. Nlx, je t’invite (si tu as 20 minutes) à écrire un petit post pour présenter les écrans NEC et leurs avantages / inconvénients !
    Je m’occupe de le mettre en forme et de la passer… Ce serait cool !
    Je ne puis malheureusement tout faire et je ne parle de ce que je connais…

  74. Merci pour ta proposition que je trouve très constructive mais je préfère m’abstenir : mes connaissances en la matière sont je pense insuffisantes pour que j’aille écrire un post sur le sujet comme si je possédais la connaissance alors que d’autres sont de vrai spécialistes de la colorimétrie, je préfère rien n’écrire que d’écrire des… bêtises !

  75. Bonjour,
    je cherche une bonne âme qui pourrait « m’inviter » afin de pouvoir participer à la beta jusque fin août.
    Un grand merci d’avance…

  76. C’est du violent tout ca. C’est marrant comment l’argumentation sert a se persuader que l’on a raison. Utilisateur d’Aperture depuis le début avec photoshop et connaissant bien lightroom je trouve minable cette volonté d’écrasé un argumentaire contraire par une soit disant expérience plus importante pour au final arriver a quoi, rien …
    C’est un peu comme c’est gens qui explique que l’iphone n’a pas un bon apn… ou que la mac n’a pas de carte graphique machin… Pfff
    Consternant.
    Moi j’ai choisis aperure que j’utilise tous les jours pour sa philosophie, ces réglages que je trouve mieux concus que lightroom, pour ses sa gestion des banques photos très simple d’usage, pour sa gestion de l’impression hyper performante et simple et c… et je me contre fous de ton argumentation de la soit disant supériorité de LR2, je préfère Aperture point barre…
    Faut arreter les arguments stupides 2 sec.
    Pour la photo je prefere nikon et même si le EOS 1 Mark III est le best je m’en care, je prefere le D3…
    Pour les ordis je préfère Apple et même si le PC machins à une carte graphique de ouf avec 12 proc a 5 ghz, je m’en carre..
    Pour les bagnoles, je roule en Mini Cooper, tout le monde m’explique que la derniere clio à un coffre plus grand et un moteur bcp plus puissant pour le meme prix, je m’en fous…
    pour le catalogage des photos, j’utilise aperture et même si je veux bien discuté de tel ou tel fonction, sa me soûle de voire des prises de partis aussi tranché avec comme argumentation le fait que tu préfère LR et que tu connais les deux par coeurs.
    Si tu n’aime pas aperture, alors arrête de l’utiliser et nous pompe pas l’air….

Leave A Reply