web analytics

Canon EOS 450D, premières sensations (avec modèle de pré-série)

26
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Le Canon EOS 450D, serait-il le mini reflex idéal ? Après quelques jours de prise en main d’un modèle non définitif (prêté par Canon), je serais presque tenté de l’affirmer… Je ne puis vous montrer d’images réalisées avec ce dernier, car son firmware n’était pas définitif. Toutefois je les ai trouvé fort à mon goût (vous en trouverez dans mon Guide du Canon EOS 450D).

Pour l’instant, voici quelques réflexions assez générales, que j’ai tenté de garder aussi accessibles que possible aux débutants ! Si vous cherchez des informations techniques et les caractéristiques détaillées du boîtier, allez plutôt lire cette page que j’avais rédigée au moment de l’annonce du boîtier…

Il ne s’agit ici, ni d’un test, ni d’une présentation exhaustive… et encore moins un publi-reportage (il faut se méfier ;-) Juste d’une prise de contact en douceur, ou il est plus question de sensation que de megapixels et de nombre de bit…

_mg_2094_web_800px

Amateur de voyages, j’apprécie les reflex très compacts et très légers, comme l’EOS 450D, mais aussi le Nikon D60 ou l’Olympus E410… Car c’est bien en allant « sur le terrain » que l’on réalise les photos les plus intéressantes.

 

Si le poids de votre fourre-tout vous dissuade d’emmener partout votre appareil, c’est qu’il est temps d’opter pour un de ces mini reflex de nouvelle génération… Sinon passez quelques heures sur l’incroyable flyingwithfish.com !

C’est pourquoi j’envisage sérieusement d’acheter un EOS 450D (à titre perso), pour partir cet été en vacances (en vacances-reportage ;-) Et ceci, bien que je sois déjà équipé d’un EOS 5D (pour tout faire), d’un EOS 40D (pour l’action) et même d’un valeureux EOS 20D encore en excellent état (pour… la bonne raison que je n’ai pas trouvé 5 min pour le vendre. D’ailleurs contactez-moi si vous êtes intéressé).

A moins, que Roland ne me prête un Nikon D300 de la Nikon School ? ? ? Bon là évidement, je laisse tout à la maison, (euh… sauf le 5D ;-)

2002_mon_menu_reglages Un reflex dans la tradition Canon. L’ergonomie du 450D me convient parfaitement et je trouve qu’elle a pas mal progressé. Le nouveau menu configurable « Mon menu » n’y est d’ailleurs pas pour rien, il permet d’accéder directement aux menus qui sont le plus utiles…

Le boîtier a gagné l’affichage de la sensibilité ISO dans le viseur, une touche ISO placée tout près du déclencheur (image de droite) et même un réglage de sensibilité ISO Automatique dans tous les modes. Dommage que les trop rares paliers ISO restent aussi indigents (lire à la fin).

_mg_2004_web_800px_2Annoncé en janvier 2008 et commercialisé début avril, le Canon EOS 450D perpétue la grande tradition des reflex numériques Canon « grand public », initiée en 2003 avec le premier EOS 300D, qui fut suivi des EOS 350D et 400D… Au rythme infernal d’un nouveau modèle tous les 18 mois, ce qui est unique dans l’industrie.

Des appareils qui réussissent invariablement l’exploit d’offrir des performances un peu plus professionnelles à chaque génération, tout en restant extraordinairement faciles d’accès. Comme ses ancêtres, l’EOS 450D est aussi facile à utiliser que le plus simple des appareils compacts, dès lors que vous optez pour le mode Automatisme Total (le fameux mode « carré vert »)…

_mg_2007_web_800px

Et l’on peut même l’utiliser à la façon d’un compact avec le nouveau mode Live View… Enfin presque, car ce mode Live et bien, je le trouve plus ou moins inutilisable (lire plus bas) !

Plus léger et plus performant que son ancêtre, le petit Canon EOS 450D est un petit boîtier très séduisant. Il est l’un des rares reflex dans cette gamme de prix, à être capable de séduire les débutants comme les photographes experts, car sa prise en main est agréable et son viseur « acceptable ».

_mg_2027_web_800px

Un concentré de technologies. Equipé d’un capteur CMOS de 12 megapixels (c’est beaucoup), d’un processeur travaillant sur 14 bit (c’est mieux), d’un écran de 3 pouces confortable, d’un objectif stabilisé en kit (pas encore essayé) et d’innombrables améliorations secondaires, l’EOS 450D est un concentré du meilleur de la technologie actuelle : d’ailleurs aucun constructeur ne rivalise vraiment à ce niveau de prix. Qui d’autre que Canon intègre le traitement 14 bit en entrée de gamme accompagné d’un objectif stabilisé ? Si Sony monte à 14 megapixels ce n’est qu’avec un capteur CCD. Quand au Nikon D60, il conserve le CCD de 10 megapixel du D40x et compense en musclant la partie « numérique du boîtier », (ce qui n’est pas le point fort des Canon d’ailleurs)…

Proposé lors de son lancement à 949 € avec le zoom EF-S 18-55 mm f/3.5-5.6 IS, il offre des caractéristiques très équilibrées, comme c’est souvent le cas avec les Canon EOS (le fabricant étant passé maître dans le panachage harmonieux des caractéristiques et des fonctionnalitées).

_mg_1926_web_800pxIl bénéficie donc de l’un des meilleurs rapports qualité prix actuel. Bien qu’il ne soit plus le reflex le moins cher du marché — comme le furent ses ancêtres d’avant 2007 — d’autres fabricants attaquant « par le bas » la domination de Canon sur les reflex grand-public.

Mais, son prix devrait baisser assez rapidement, tout particulièrement sur Internet… Un peu de patience ; il vous suffit d’attendre 6 à 10 mois pour faire de bonnes affaires (en attendant lisez mon livre). D’ailleurs, en cette mi-2008, son ancêtre l’EOS 400D termine sa carrière entre 500 et 600 € équipé de l’ancien 18-55 mm (certes dépourvu de stabilisation).

Un peu plus léger encore. Caractéristique intéressante pour certains photographes, le poids du 450D à encore très légèrement diminué (certes on est encore loin d’un compact)…

_mg_2070_web_800pxSon ancêtre l’EOS 400D était relativement léger, mais entre temps Olympus et Nikon avaient repoussé les limites de la miniaturisation un plus loin, inaugurant un véritable engouement pour les mini-reflex.

Canon s’efforce de rattrape la tête du peloton avec ce 450D, qui gagne une cinquantaine de grammes grâce à un changement de batterie (lire plus bas) et à l’abandon des cartes CF, au profit des minuscules SD. Un mouvement général, initiée par d’autres marques sur leurs petits reflex depuis 2006, tandis que les reflex « Experts » et « Pro » restent fidèles aux cartes CF… Une évolution qui décevra certains utilisateurs, mais en arrangera beaucoup d’autres, notamment ceux qui possédaient précédemment un APN bridge ou un compact.

_mg_1960_web_800px

Un capteur CMOS de 12 megapixels. Second atout de l’EOS 450D : son capteur de technologie CMOS qui bénéficie de toute l’expérience acquise par Canon avec ce type de surfaces sensibles depuis l’an 2000.

Canon a d’ailleurs longtemps été le seul fabricant à proposer des capteurs CMOS sur toutes ses gammes de boîtier y compris en entrée de gamme, garantissant ainsi aux photographes amateurs une qualité d’image en tous points identique à celle de ses modèles professionnels valant plusieurs milliers d’Euros !

_mg_2042_web_800pxC’était du moins le cas jusqu’à très récemment, car depuis fin 2007 d’autres constructeurs ont progressivement adopté la technologie CMOS en lieu et place des capteurs CCD (qui étaient traditionnellement fournis par Sony à une bonne partie de l’industrie).

Ainsi Nikon vient également de doter ses boîtiers professionnels D3 et D300 de capteurs CMOS, ce qui tendrait à prouver que Canon avait vu juste dès le début… Quant à Sony, Samsung et Pentax qui ne disposent pas encore de gammes professionnelles, ce sont désormais leurs modèles « Experts » qui shootent en CMOS…

Mais, il faut souligner qu’à ce jour : seuls Canon, Olympus et Panasonic offrent des capteurs CMOS aux amateurs dès l’entrée de gamme (au format 4/3 pour ces derniers).

La stabilisation, enfin… Autre point d’importance à considérer, l’EOS 450D est le tout premier EOS grand public a bénéficier de la stabilisation dès le « kit de base » !

0009_pr_vitesse_Grâce au nouveau zoom stabilisé EF-S 18-55 mm f/3.5-5.6 IS. Précédemment il fallait acheter le boîtier « nu » et investir dans un zoom un peu plus coûteux… Ou apprendre à gérer sa vitesse d’obturation et ne pas trembler !

Je n’ai pas encore pu essayer cette nouvelle optique stabilisée. Il faudra la comparer aux optiques fournies dans les kits Nikon, Pentax, Sony et Olympus. Toujours est-il que cette évolution constitue un progrès majeur, tant la stabilisation est un atout précieux pour les photographes débutants qui ne savent pas toujours maîtriser focale et vitesse d’obturation (quand aux experts ils peuvent réaliser grâce à elle des images impossibles auparavant). Ici encore, Canon a opportunément réagi à l’heure ou d’autres fabricants intègrent leurs dispositifs de stabilisation directement dans les boîtiers. La concurrence a du bon et oblige les leaders à innover !

Changement de batterie ! Une fausse note (à mon avis), la batterie est un tout nouveau modèle (ci-dessous) incompatible avec l’EOS 400D, qui est censé améliorer encore l’autonomie du boîtier…

Franchement, ce changement était-il réellement nécessaire ? Ou s’agit-il (l’air de rien), de limiter la concurrence des fabricants de batteries compatibles ? Je n’en sais rien, mais cela n’arrange personne (heureusement que Canon ne m’a pas fait ce coup-là sur l’EOS 40D, car j’étais mal barré avec mes 7 batteries BP 511).

_mg_1986_web_800px

Des gammes optiques variées et moins coûteuses. Spécificité fondamentale pour les « Canonistes » historiques (ils sont nombreux), le Canon EOS 450D reste 100% compatible avec tous les objectifs EF et EF-S produits depuis 1987, année de naissance du système EOS qui a largement démocratisé la mise au point autofocus.

Petit retour historique : le coup de génie de Canon fut en effet d’abandonner toute compatibilité avec l’existant afin d’embarquer un moteur électronique circulaire dans l’objectif, plutôt que dans le boîtier ce qu’avaient fait Nikon (au début) et Minolta (qui fut pourtant le pionnier l’autofocus dès 1985).

On peut attribuer à ce choix audacieux, la véritable clef du succès des reflex EOS depuis plus de 20 ans… Et ce n’est que très récemment que tous les autres fabricants ont fini par suivre cet exemple. Actuellement Canon propose donc le plus large choix d’objectifs « financièrement accessibles » du marché, assez loin devant ses concurrents (nous l’expliquions lors de notre prise en main comparative EOS 40D versus D300)… Une réalité incontournable que les photographes amateurs sont les premiers à prendre en compte au moment de leurs achats.

Ce sont évidemment les objectifs de la gamme EF-S (dont beaucoup embarquent la stabilisation), qui intéresseront au premier chef les utilisateurs de Canon EOS 450D.

Car cette gamme a été spécialement conçue pour leurs petits capteurs CMOS, ainsi que pour les modèles « Experts », EOS 40D, 30D, 20D. Pour vous en convaincre, je vous recommande d’essayer le zoom grand angle EF-S 10-22mm f/3.5-4.5 USM qui reste sans équivalents chez la plupart des constructeurs (Nikon notamment).

_mg_1995_web_800pxOn reconnaît la baillonnette des optiques EF-S grâce à leur repère blanc (visible sur l’image de droite), par opposition au repère rouge, qui aide à la mise en place des objectifs EF classiques.

Cela vaudra le coup d’essayer aussi le nouveau zoom stabilisé EF-S 55-250 mm f/4,5-5,6 IS (présenté en août 2007 à l’occasion de la sortie de l’EOS 40D). Très accessible (329 €), ce téléobjectif léger est le complément idéal de l’optique du kit, le EF-S 18-55 mm f/3.5-5.6 IS stabilisé.

Un Auto Focus nerveux : J’ai trouvé l’AF de cet EOS 450D remarquablement efficace, notamment en conditions lumineuses moyennes. Il est très pratique de disposer d’un bouton d’accès direct pour le paramètrage de l’AF (ci-dessous).

_mg_2021_web_800px

C’est une remarque également valable pour la plupart des fonctions vitales auxquelles on accède d’une seule touche : Balance des blancs, type de mesure, Style d’image, vitesse de déclenchement, correction d’exposition, sensibilité, etc…

3052_bal_blc_lum_jourSignalons au passage que le design des menus de l’EOS 450D s’avère particulièrement agréable et la rationalisation avec tous le reste de la gamme est une grande réussite.

Le Canon EOS 450D, prochain best seller ? Toute dernière nouveauté proposée par Canon, l’EOS 450D hérite de la fameuse fonction « LiveView » qui permet la visée sur l’écran arrière (image ci-dessous qui présente l’écran arrière de l’EOS 450D, tel qu’il se présente durant la « Visée Live », l’affichage de l’histogramme et des infos de prise de vue peut être désactivé rapidement).

4002_live_view_7 Un authentique gadget aux yeux de la plupart des photographes (les vrais), qui préfèrent cadrer « à l’ancienne » par le viseur. Car c’est bien dans la « visée reflex » que réside tout l’intérêt d’un appareil équipé d’un miroir à « remontée reflex » et d’un pentaprisme (ou d’un pentamiroir dans le cas de l’EOS 450D)…

Il faut le reconnaître, à l’heure ou d’autres fabricants s’efforcent d’innover dans ce domaine, la mise en œuvre du mode Live View Canon déçoit franchement. Canon aurait-il cédé un peu vite aux sirènes du marketing en adoptant cette option… aussi peu abouti ?

Mais il s’agit bien là d’une des rares critiques sérieuses que l’on puisse faire à cet EOS 450D. Une petite faiblesse d’autant plus facile à pardonner, que l’on achète pas un reflex pour l’utiliser les « bras tendus », à la façon d’un compact…

_mg_1950_web_800pxPour le reste, le Canon EOS 450D à tout du reflex idéal. Il faut dire que le géant de Tokyo a disposé de tout le temps nécessaire pour peaufiner le concept de « reflex d’entrée de gamme », dont il reste depuis le champion  incontesté !

Il est fort probable que l’EOS 450D connaisse le même succès que ses prédécesseurs, en dépit de la concurrence de plus en plus aiguisée de Nikon et dans une moindre mesure de celle de Pentax, de Sony et d’Olympus…

Nous ne pouvons d’ailleurs que nous réjouir, de ce que la concurrence pousse les fabricants à innover en permanence et à nous proposer des appareils chaque année plus performants et agréables à utiliser…

Pourquoi si peu de paliers de sensibilité ? Au premier rang des petites déceptions, le manque de paliers séparant les sensibilités ISO (comme sur l’EOS 400D) :

  • Auto (100 – 400)
  • ISO 100
  • ISO 200
  • ISO 400
  • ISO 800
  • ISO 1600

3091_chgment_sensib Je trouve ça vraiment dommage : rien entre 400 et 800 ISO ! Rien entre 800 et 1600 ISO ! Lorsque l’on connaît l’énorme différence qualitative entre ces trois paliers (400, 800 et 1600 ISO), on se dit qu’on sera forcément coincé dans de nombreuses circonstances !

Pour cette seule raison les 10 megapixels (seulement) d’un EOS 40D vous donneront donc de meilleurs résultats avec des possibilités d’agrandissement équivalente grâce à un bruit numérique plus contenu (tout simplement car vous pourrez choisir une sensibilité intermédiaire de 600 ou de 1200 ISO par exemple).

Canon est parfois un peu radin et fait toujours l’impasse sur certaines fonctionnalité appréciées chez d’autres marques :

  • La retouche d’image embarquée (vraiment impardonnable).
  • Le développement RAW embarqué (dans le Nikon D60).
  • Les menus basculants.
  • La prise HDMI : Pour faire de beaux diaporamas en famille !
  • Toujours pas d’innovations logicielles (le nouveau Nikon View NX est gratuit)

0061_reglage_qualit Quand au format RAW qui n’est toujours pas disponible dans les modes Scènes, je ne comprend pas cet entêtement de Canon ! On en a déjà parlé souvent, Canon est la seule marque à interdire aux débutants de choisir le format RAW, sous prétexte qu’il faut leur faciliter la vie en leur faisant faire obligatoirement du JPEG…

Vraiment incompréhensible en 2008, alors que des outils comme Lightroom sont très faciles à prendre en main (pas plus difficiles en tous cas que le navigateur indigent fourni par Canon)… Et que c’est justement les plus mauvais photographes qui pourront « sauver » des images faites en RAW !

Le bouton ON/OFF bien placé : une revendication pour conclure, qui ne concerne pas cet EOS 450D mais plutôt les gammes Expert et Professionnelles… Qu’attend donc Canon pour ramener le bouton On/Off de l’EOS 40D ou de l’EOS 1D, plus près du déclencheur ? Comme c’est le cas sur le petit EOS 450D (très bien), ainsi que sur tous les Nikon…

_mg_1970_web_800px_2

Car c’est bien plus pratique pour vérifier que son boîtier est sous tension alors qu’on le tient d’une main et que l’on s’apprête à viser… Vraiment ce curseur On/Off planqué à l’arrière du boîtier me donne des boutons (j’attend cela depuis le D60, puis le 10D, le 20D, le 30D et le 40D ;-)

 

 

 


Lire aussi à propos de Canon :

  • Canon S90 et viseur externe, l’astuce qui tue !
  • Deux petits accessoires utiles pour le Canon S90.
  • Test terrain : Canon G10 au Costa Rica (en attendant le G11).

 

 


 

 

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

26 commentaires

  1. Utilisateur traditionnel de boîtiers experts (Nikon Dèà, puis EOS 30D), je crosi qu eje vai spasser au mini reflex ! Car celui-ci à l’air très complet…
    Quels avantages de passer à l’EOS 40D ? Cela ne me semble pas si évident (je n’ai pas besoin de haute vitesse)…

  2. Comme quoi Canon n’est pas rancunier (depuis l’affaire du publi-reportage) !..
    On dit pourtant qu’il n’y a que la vérité qui fache. :-)

  3. Je le trouve décidément trop cher pour un entrée de gamme. Même s’il est bien équipé, je n’en demande pas tant à un entrée de gamme (qui a un capteur plu gros que le 40D d’ailleurs…)

  4. oui, en ce sens Nikon a peut-être té plus malin avec le D60 et son capteur de 10 MP. malheureusement ce dernier est un CCD et le D60, n’est pas donné non plus…

  5. 450D,K200,E420,D60,A350..un vrai casse-tête pour les débutants de faire le bon choix, ils ont tous de très bon commentaires en général.

  6. Merci pour ce test très complet (dans la mesure du possible). Un beau boitier, dont lapetite taille me fait un peu peur, tout comme ces maudites cartes SD qui ont si souvent rendu l’âme sur les compacts de Mme, Belle Maman & Co… Rien que de taper ce commentaire sur ce type de carte me donne des frissons ;-)

  7. Les SD sont aussi en retard côté vitesse si on les compare au CF qui sont (chez Sandisk) rendu à des débits de 45 mo/sec….

  8. JF, les blogs comme le tiens ont pour mission tacite de dynamiter le vieux journalisme à papa (si, si, je t’assure, relis ton contrat).
    Tu t’en sors pas mal dans ce sens mais parfois, tu t’oublies et tu nous sors des trucs aussi incroyablement creux que :
     » l’EOS 450D est un concentré du meilleur de la technologie actuelle : d’ailleurs aucun constructeur ne rivalise à ce niveau de prix (Sony est encore celui que se rapproche le plus de Canon avec son Alpha 350 équipé d’un CCD de 14 megapixel). »
    Analyse en trois points :
    1) D’abord, le ton : « concentré du meilleur de la technologie actuelle » , franchement JF, on est entre nous, on dirait une réclame de la Dernière Séance.
    2) Ensuite le jugement : « aucun constructeur ne rivalise »… Là j’avoue que je suis un peu perplexe mais à la limite, c’est ton opinion. C’est quand même bigrement définitif comme verdict.
    3) Et enfin le mauvais goût : « seul Sony [fait le poids] avec son 14 megapixel ». Et là on est déçu. Alors c’était ça son allusion au concentré de technologie ? Une sinistre affaire de mégapixel ? Les experts psychiatres, dont je me revendique, diagnostiqueront un « Syndrôme CI » qui consiste à alterner d’humeur un jour sur deux :
    -les jours pairs ont peste contre les fabriquants qui veulent nous épater avec leurs mégapixels-en-plus, mais on est pas dupe, on connait la vraie valeur des choses et on ne se laisse pas avoir à si bon compte.
    -Et les jours impairs on ne peut pas s’empécher de hierarchiser de manière primitive : « oui mais bon, c’est vrai, les pixels, tout ça, c’est pas important, ok, ok… mais bon… le 450D il a quand même vachement plus de mégapixels que les autres, et ça c’est pas négligeable… merde… quand même… j’veux dire… »
    La critique est aisée, je sais, c’est vrai. Mais elle est amicale, même si ça saute pas aux yeux. ;-)

  9. Disons que si Sony rivalise… ce n’est certainement pas une affaire de Megapixels (je suis le premier à dénoncer la course au Megapixel).
    C’est plutôt pour le côté innovation… Regarde ce qu’il existe dans cette gamme de prix…
    Mais je n’ai surement pas été assez compréhensible alors je vais reformuler mon propos
    Sinon, il est difficile de nier (ce que tu smble faire) que l’EOS 450D est bel et bien un résumé du meilleur de la technologie actuelle :
    Capteur CMOS
    traitement sur 14 bit
    stabilisation

  10. Pré-série?
    Je l’ai eu en main vendredi dernier dans un petit magasin de Rimouski… Au Québec!
    J’ai failli l’acheter! Mais bon… je venais de prendre un 17-50 et il y a avait ce 70-200 Sigma…
    Hi!hi!
    Mais il était bel et bien en vente, je l’ai essayé avec le 10-20. ;)
    Prise en main différente des Xt et XTi (350d et 400D).

  11. Toujours un plaisir de lire tes prises en main.
    J’ai vendu mon 400D car les capteur de MAP étaient insuffisant avec un 70-200, et le viseur trop petit.
    Je suis sur le point de passer au 40D mais regretterait la compacité du petit frère. Toutefois le 40D me semble bcp réactif au déclenchement, qu’en est-il du 450D sur ces 3 points ?

  12. Concernant le bouton ON/OFF mal placé, étant passé du 350D au 40D, je m’en suis rendu-compte. Cependant ce n’est pas limité à la gamme expert mais aussi à la gamme pro. Cela vient du fait de la possibilité ou non d’utiliser la deuxième molette, ce qui est en soi un peu un non sens car avoir une gamme expert ou pro, en général, on ne s’amuse pas à utiliser qu’une seule molette :), mais c’est comme ça que Canon a décidé de faire ses boîtiers.

  13. il a l’air sympa mais je pense que je vais garder mon 400D et essayer d’investir dans une ou 2 optiques stabilises comme celle cite dans l’article

  14. D’accord avec Vincent, des éléments sont critiquables dans ce billet qui fait un peu pub gratuite par moment. Même si ça fait qd même bien plaisir de lire une prose sur son futur APN :)
    Ecrire un article en se basant sur des sensations plutôt que des chiffres ne doit pas permettre de raconter des mensonges. Je veux donc rétablir la réalité en signalant que le 450D n’est *pas* plus compact que le 400D (qui lui l’était déjà remarquablement): l’encombrement du 450D est équivalent à celui du 400D, et même légérement supérieur. Son poid est en revanche plus réduit.
    Pour ceux qui veulent les chiffres:
    400D: 126,5×94,2×65 (510g)
    450D: 128,8×97,5×61,9 (455g)

  15. Outre effectivement, les qualités embarquées du 450D, il faut souligner la très grande qualité optique de ce nouvel objectif 18-55 IS. Certes, sa qualité de fabrication est un peu cheap, mais la qualité optique est tout bonnement excellente, et bien bien loin de ce que l’on avait avec le 18-55 de base (le manque de piqué, vignettage, Ab. Chromatique). Bref… Ce « package » va être vraiment une réussite pour Canon, je pense. Enfin un EF-S convenable !

  16. des mensonges… comme t’y vas !
    J’ai corrigé en effet, l’EOS 450D n’est pas plus compact… Il m’avait « paru » plus compact, mais je m’étais trompé ! Merci de tes précision, il est :
    2 mm plus large
    3 mm plus haut
    mais 3,1 mm moins profond…
    Autant dire qu’il a la même taille… de la à parler de mensonges ! Mea Culpa, je n’avais pas vérifié les tailles et je n’avais pas les deux boîtiers côte à côte ! Il faut dire qu’il est plus « lisse », donc il parait plus compact…

  17. Excellent ! Merci JF… Si le 400D me semblait un peu juste, ce 450D gomme les principaux reproches que je lui faisait.
    Je vais de ce pas voir sa gueule en vrai à la FNAC (c’est surtout le viseur qu’il me faut vérifier) ! Avant de le commander sur le net…

  18. salut jeff
    moi je suis pas d’accord avec toi sur le live view..
    Perso sur le mkIII je trouve ce mode tres utile en studio pour les packshots, en macro… Ce mode permet d’avoir une précision en mise au point manuelle complètement diabolique ! Sinon c sur en reportage ca sert à rien ;)

  19. Bon article. Ça permet une certaine « orientation ».
    Mes remarques:
    1.
    pour « Le bouton ON/OFF bien placé ». Pour ma part ça ne gène pas. Je n’éteins pas l’appareil qui passe au mode repos après un certain délai d’inactivité (Option: « Arrêt auto après… »).
    2.
    je possède le Rebel 350D (XTi) et j’hésite un peu à faire le saut au 450D (Xsi en Amérique du Nord). C’est bien vrai que le focus peine avec les lentilles à grande ouverture.
    Avez-vous un argument (ou plusieurs) convaincants ?
    Paul Comeau
    Montréal, Québec

  20. Bonjour, merci pour ce condensé d’informations. Une question de novice qui souhaite faire l’achat de ce 450D : Que pensez-vous de le coupler avec un 18/200 Sigma stabilisé ?
    xuan-lay

  21. Pour l’avoir depuis 2 mois je le trouve vraiment très bien. C’est mon premier réflex numérique et je me régale. Je découvre à peine cet excellent article maintenant (3 mois après sa commercialisation) mais il n’aurait fait que confirmer mon idée de départ.

Leave A Reply