web analytics

Canon EOS 40D ou Nikon D300 ? Lequel choisir ?

52
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Grâce aux « publi reportages » parus sur certains blogs photo sous le patronage de l’agence blogrider.fr, vous savez déjà tout (ou presque) sur le Canon EOS 40D… ( ? )

Toutefois… peut-être n’avez-vous pas encore trouvé dans ces articles (pourtant longs) de véritables réponses à la question « Canon EOS 40D ou Nikon D300, lequel choisir ? ». Effectivement, ce n’est pas forcément dans un « article rémunéré » que seront évoqués objectivement les concurrents du Canon EOS 40D.

  • Voilà pourquoi j’ai décidé de m’y coller… En commençant pas étudier le concurrent qui me semble le plus sérieux, j’ai nommé le Nikon D300…

Peut-être me lancerais-je ensuite dans une comparaison avec les Sony Alpha 700 et Olympus E-3. Mais il y a moins d’urgence à cela, me semble-t-il… Car ces deux marques ne disposent pas encore de gammes optiques comparables à celle des deux leaders historiques (mais elles y travaillent fort heureusement)…

Mais avant de commencer, permettez-moi une courte parenthèse !

…que je vais tenter de refermer très vite, rassurez-vous. Mais il me semblait intenable de ne pas revenir 30 secondes sur le sujet extrêmement sensible du « publi rédactionnel », qui mit le feu aux poudres la semaine dernière.

Je ne tiens pas à relancer la polémique, je vais donc rester mesuré dans mes propos et ne citer personne (je n’avais d’ailleurs cité personne la dernière fois, juste fait un lien vers le blog de blogrider)… Ce n’est pas parce que j’ai préféré retirer trois articles (et leurs commentaires enflammés), que j’ai changé d’avis : mon avis reste que « par définition » un publi-reportage ne peut être rédigé sans arrière-pensées !

  • Primo, car il est « relu » par le client, qui peut le refuser ou « suggérer » des modifications. Hors, on le sait bien, la meilleure censure est l’auto censure… Un blogger ne voudrait pas laisser échapper bêtement une prime qui se négocie souvent dans les 1000 €, (beaucoup plus dans certains cas)…
  • Secundo, on peut imaginer qu’un auteur « rémunéré » une fois, espère bien être « sélectionné » pour participer à de futures campagnes ! Parions qu’il sera dès lors plus indulgent toute l’année avec son commanditaire, motivé par une « carotte financière » plus efficace que n’importe quel « bâton ».

Voilà comment – selon moi – on « achète » un blog… à l’année ! Cela n’est pas si cher et pour l’annonceur, cela vaut le coup… Car avec 3000 lecteurs par jour, certains auteurs sont devenus (parfois sans le vouloir) de vrais « influenceurs ».

L’effet est double : pendant que ces bloggers sont occupés à écrire de longs articles rémunérés, ils ne mobilisent pas leur ressources (limitées vu qu’ils ne sont que des journalistes amateurs) à écrire sur d’autres produits. A n’en pas douter, voici pour le commanditaire, une manière doublement intelligente d’occuper les pages résultat de Google tout en détournant les bloggers d’autres sujets !

Contrairement aux rédacteurs de la presse photo traditionnelle (qui possèdent une carte de presse et dont le salaire dépend directement de la
CREDIBILITÉ de leur journal), les bloggers ne sont pas des professionnels… Ils sont au contraire de vrais « journalistes du dimanche », avec tout ce que cela suppose de bien d’ailleurs (de fraîcheur et de passion). Mais aussi avec tout ce que cela implique de négatif : pour la plupart ils n’ont jamais reçu la moindre formation, ni sur le métier de journaliste, ni sur les responsabilités qu’il implique.

Les bloggers travaillent seuls… Contrairement aux journalistes qui appartiennent généralement à une équipe, sont au minimum coachés par un Rédacteur en Chef (quand ils ne sont pas surveillés par leurs paires) et font partie d’une corporation qui a à coeur de défendre « une certaine idée du métier »… Soyons clairs, depuis que je lis la presse photo, jamais je n’ai
suspecté la moindre compromission de la part des Chasseur d’Images,
Réponse Photo, Le Photographe, Déclic Photo, Reflex Numérique (devenu
le Monde de la Photo.com), etc… Jusqu’à présent, je ne place pas la même confiance dans ce que je lis sur Internet !

  • On ne peut donc s’empêcher de ressentir un malaise croissant, au fur et à mesure que de nouvelles campagnes de publi rédactionnel apparaissent… Et lorsque vous tappez « publi reportage + blog » sur Google, vous tombez sur des trucs étonnants, prenez le temps de faire le tour du sujet !

Ne parlons même pas des « publireporters honteux », qui trompent leurs lecteurs en ne mentionnant pas la nature réelle de leurs « billets sponsorisés »… Un scandale tout simplement ! Espérons que la « bloggosphère » réagisse d’elle-même en rejetant ces dérives innacceptables…

Pour conclure : mon avis est que le principe même du publi rédactionnel n’est pas éthique et que les auteurs de blog ont beaucoup plus y perdre qu’à y gagner… La crédibilité d’un blog peut-elle survivre au publi rédactionnel ? Je ne le crois pas…

Vous noterez une fois de plus que je n’attaque personne (pas plus que dans mes précédents articles) et que je n’oblige personne à partager mon avis… Car effectivement les avis sont bel et bien partagés : le publi rédactionnel pose question à certains, alors qu’il ne pose aucun problème à d’autres… Ces derniers se sont d’ailleurs longuement expliqué sur leurs blogs respectifs, je vous engage à les lire. Je referme cette longue parenthèse avec un message aux bloggers :

  • Si vous n’avez aucun problème avec les « articles rémunérés » : expliquez éventuellement pourquoi à vos lecteurs… et sentez-vous libres d’en publier tous les jours !
  • Si vous suspectez comme moi qu’il existe un vrai problème : refusez les publi rédactionnels en bloc ! Ajoutez même un petit logo rouge « NO PUB » à votre site, si cela vous amuse ;-)

Par contre, aucune position intermédiaire ne me semble soutenable… Un peu trop facile de dire que les choses ne sont « ni toutes noires, ni toutes blanches » non ? Je crois qu’il est justement certains sujets à propos desquels, il faut oser affirmer des positions très franches !

On ne peut accepter « un peu » de publi rédactionnel ! On ne peut pas faire « un peu » de communication et redevenir « un peu » journaliste par la suite… C’est soit l’un soit l’autre : à chacun de décider et de prendre ses responsabilités… Et comme je tiens jusqu’au bout à faire un travail de journaliste, voici quelques liens sur le sujet :

Mais revenons aux Canon EOS 40D et Nikon 300D !

Fin de la cette parenthèse, bien plus longue que prévue désolé. Il est maintenant temps de passer à l’étude objective (et indépendante) des arguments respectivement en faveur du Canon EOS 40D et du Nikon 300D.

  • Et pour cela, je vous donne rendez-vous ici même dans quelques jours !

Le temps de fignoler consciencieusement cet article… N’étant payé par personne, je prendrais tout mon temps ! … dire que j’avais décidé de prendre des vacances ;-)

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

52 commentaires

  1. Génial ! On attend ça avec impatience… Tu n’est effectivement pas resté très longtemps innactif !
    Le blog, une drogue dure ?

  2. Magnifique ! Pour moi le 300D prend clairement l’avantage… Est-la raison qui a poussé Canon a sortir cette histoire de publi reportage ? va savoir…
    Mais comme je sais que tu est équipé en Canon, j’attend ton avis avec impatience…

  3. Eric (Japon)Posté le

    Jean-Francois, je retrouve-la le plaisir de lire un blog de grande facture. Cette fois-ci, oui, tu es convainquant dans ta demarche, en restant neutre et ouvert a l’autre bord. Bravo, je ne peux que souscrire a ton argumentation.
    Maintenant, le point est marque, et bien marque : on va pouvoir (re)passer aux choses serieuses : le partage d’une passion, la photo.

  4. J’ai beau être Canoniste, je ne suis pas insensible aux charmes des Nikon. Le D200 d’un copain m’a enthousiasme (pas au point de passer du côté obscur, car avec 9 optiques et 2 boitiers, le switch est trop couteux).

  5. tout comme Renaud, la nouvelle gamme nikon me semble tres tres alléchante.
    Canoniste de mon etat, je suis de plus en plus scandalisé par les prix pratiqués par canon en europe comparé aux autres continents (usa surtout).. si en + les nikon sont mieux… un switch en perspective ?
    Faut réagir Mr canon…

  6. Ok sur le fond. Mais 2 critiques…
    Un titre alléchant puis pas de comparatif annoncé, il va falloir attendre.
    No PUB est un peu abusif et mis leading car les blogs sans pbli reportage présentent tout de même de la pub.
    Sinon j’attends avec impatience ce comparatif.

  7. Je plussoie Renaud: même si on reste dans des boîtiers experts, relativement peu coûteux (par rapport à du matériel pro), le fait d’appartenir à un camp limite le switch.
    Pour mon cas, le choix va se situer en un D200,un D300 ou un D80x (quand il sortira).

  8. … tant que l’on peut soupçonner certains sites de faire du publi rédactionnel, on peut soupçonner tout le monde.
    Il faut combattre ce phénomène. Bravo pour ton courage, il faut dire les choses telles qu’elles sont.

  9. Merci d’avoir cité les « petits » blogs qui livraient leur avis sur la question… ce fut l’occasion pour moi de découvrir le votre. bravo.
    A très bientot.

  10. Ravis du sujet de ce thread ( que j’attendais depuis longtemps sur CE BLOG et ce, depuis l’annonce de la sortie du « couple » D3/D300 ) , Ravis aussi de retrouver J.F.
    J’ai acheté un D300 + 3 objectifs NIKOR + divers autres accessoires !! arfff ! attention la « quenta » €€€€€€ ! La cb à éxplosé !!
    Etant aussi il y a quelques mois dans le doute quand a : EOS40D ou D300, apres moultes et moultes comparatifs, apres avoir passé des nuits chez DPreview = http://forums.dpreview.com/forums/forum.asp?forum=1039
    et puis sur d’autre Boards de Nikonistes et inversement vers d’autres board de Canonistes….je ne savais plus quoi faire…. Car on avait des shoots d’exemples pour le 40D pas pour le D300….
    Dès la sortie offcielle du D300, les shoot’s sur les boards on commencés a pleuvoir !! et là ! pour moi et dans l’instant, c’était celui là !! et ce, malgré les diverses compressions de JPeg’s postés…
    Conclusion :
    D300 + GRIP
    18-200 Nikor / VR
    85/f1,8 NIKOR
    105/f 1,8 NIKOR / MACRO ( traitement Nano Crystal ) Enorme !!!!
    Flash : SB800 Nikon
    SANDISK Etreme III / 8G0
    + divers accessoires…..bref ! la Cb à éxplosé mais le plaisir est intense !!
    La doc fait 400 Pages !
    CaptureNX est livré avec…ATTENTION aux utilisateurs de LEOPARD = Ni ViewNX, Ni CaptureNX est compatible LEOPARD car il faut 90 jours de test apres la sortie du systeme OSX pour valider une version Spécifique..D300 + Leopard = Nouveaux produits = 90 jours d’attente pour les softs qui vont avec : DIXIT : Nikon intl.
    Je suis conquis est plus que satisfait ! venant de l’argentique, c’était LE boitier que j’attendais….
    Bien à vous,
    Yves

  11. dire que j’avais décidé de prendre des vacances ;-)
    Oui, des fois c’est bien de se tenir à ce qu’on a dit, cela fait preuve d’une certaine constance.
    Mais bon, on mettre ça sur le coup de « passion quand tu nous tient »

  12. oui… en même temps, ce blog n’étant ni payant, ni obligatoire, ni indispensable, je me sens libre de faire comme bon me semble : arrêter reprendre, changer d’avis et recommencer !
    Le jour ou j’en aurais marre, si la passion s’en allait, j’arrêterais tout sans prévenir… Voilà toute la différence entre un blog et un véritable média…

  13. Bonjour,
    Bien qu’un test soit toujours intéressant, j’ai du mal à comprendre comment on peut comparer deux appareils séparés par plus de 700 Euros.
    J’espère bien que le Nikon D300 est meilleur que le canon 40D. S’il ne l’était pas, je me ferai du soucis pour Nikon…
    J’attends l’article avec impatience pour connaitre l’approche choisie pour le test. :)
    Quoiqu’il en soit, je lis toujours ce blog avec énormément d’intérêt…

  14. « quand ils ne sont pas surveillés par leurs paires »
    Eh oui, c’est la dure loi des journalistes, enfin surtout pour les confrères masculins ? :-))

  15. Tu as raison JF, Sois libre de faire ce qu’il te plait… Curiosité et Liberté sont, à mon avis, les moteurs du Reporter Photographe.
    Cela dit, j’attends avec impatience ton test car, comme beaucoup ici, la question se pose… Comme beaucoup, je suis canoniste depuis de longues années et le set d’optiques reste toujours et encore un frein au « Switch ».
    J’ai acquis, il y a quelques semaines le 40D… Et, comme d’habitude, je suis satisfait du produit, mais… Canon persiste, à mon goût, à nous faire des boîtiers « Experts » à la solidité douteuse. A voir dans le temps… !!!
    J’attends beaucoup du D300, et pour diverses raisons. Le budget des optiques
    sera conséquent, mais j’attendrais quant même ton avis sur la question pour « switcher ». Uniquement parce que je trouve les comparatifs actuels assez peu convainquant ou trop peu précis. Ce qui laisse à croire que les produits ne sont que deux pales copies à l’allure différentes.
    Allez, je retourne à mes cartons…
    Aymeric,

  16. Sur le sujet des publis et de la polémique dans laquelle tu offres ton point de vue, j’avais fait un commentaire sur le fil que tu avais intégralement supprimé.
    Comme tu disais avoir tout conservé, si tu pouvais le reposter suite à ces commentaires, il reste d’actualité suite à ton post.
    D’avance merci.

  17. « Contrairement aux rédacteurs de la presse photo traditionnelle (qui possèdent une carte de presse et dont le salaire dépend directement de la CREDIBILITÉ de leur journal), les bloggers ne sont pas des professionnels… Ils sont au contraire de vrais « journalistes du dimanche », avec tout ce que cela suppose de bien d’ailleurs (de fraîcheur et de passion). Mais aussi avec tout ce que cela implique de négatif : pour la plupart ils n’ont jamais reçu la moindre formation, ni sur le métier de journaliste, ni sur les responsabilités qu’il implique. »
    Donc, je ne vois pas au nom de quoi il faudrait leur demander d’agir selon les devoirs de professionnels. Ce ne sont pas des professionnels, un blog n’a jamais été un organe de presse. Je n’attends donc pas d’un blog ce que j’attends des journaux et magazines auxquels je suis abonné.
    Sur le fond, les publi rédactionnels dans la presse ont toujours existé. Seulement ils ne sont pas écrits par les journalistes, ne sont pas vendus par eux, lesquels ne sont pas démarchés (cela passe par le service publicité d’un media) pour les publier, et ils sont mentionnés comme tels. A croire que les blogs c’est l’avenir du journalisme, on voudrait finalement calquer les mêmes règles et devoirs. Mais il apparaît comme tu le dis JFV que les bloggers ne sont pas des journalistes, ce ne sont pas leurs métiers, et que des blogs ne sont pas des journaux. Nouvelle race, nouvelles règles, qu’on le veuille ou non.

  18. c est super relou tout ca, faut pas croire non plus qu on soit des chevres …moi ca me soule je viens de moin en moin souvnent ici lire de sarticles que je trouvais autrefois interessant.

  19. Cher lecteur, ce site n’est ni obligatoire, ni indispensable, ni payant !
    Tu es libre de ne pas nous lire… Je crois bien pourtant que ce billet est un des plus important jamais posté sur ce site ! ! ! Peut-être est-ce parcque nous ne partageons pas les mêmes valeurs ?
    Nikon, Canon et les autres je m’en fout pas mal… Mais je serais bien embêté s’il fallait suspecter tout ce que je trouve sur les blogs à l’avenir… Oui, si le publi rédactionnel s’imposait, ce serait une vrai catastrophe !

  20. On attend la suite… Quand à l’Olympus E-3, je me demande s’il vaut la peine ? Il serait bien que tu en parle également…

  21. A Domino :
    « Sur le fond, les publi rédactionnels dans la presse ont toujours existé. Seulement ils ne sont pas écrits par les journalistes,  »
    eh ben…. tu te trompes ! et gravement ! 1/ Non, ça n’a pas toujours existé sous cette forme insidieuse. 2/Ces boites de comm font appel aux journalistes free-lance, c’est à dire les pigistes, pour écrire leurs publi-reportage. Ma meilleur amie, pigiste, l’a fait et continue de le faire… On m’a aussi sollicité pendant une temps… sans succès. D’ailleurs, je n’écris plus de papiers.
    Il apparait que peu de gens finalement, savent de quoi il en retourne dans ce milieu spécial, celui-des médias en général, et de la presse écrite en particulier.
    Et je sais que je ne connais qu’une toute petite partie de la nébuleuse médiatique… c’est dire…
    Mais le post de Domino est plein de bon sens !

  22. Christophe, j’aurais dû être plus précis. Ta rectification est juste.
    Ce que je voulais dire c’est que les publi rédactionnels dans un magazine ne sont jamais écrits par les journalistes salariés du magazine (évidemment comme dans toutes les professions, il y a des moutons noirs…). En effet, ils sont écrits par des pigistes bien souvent. Seulement dans ce cas, le publi rédactionnel est toujours mentionné comme tel, de plus il n’est pas signé. C’est un point important puisque dans ce cas aucun journaliste n’apporte sa « caution » à quoique ce soit.
    Bref, dans les conditions classiques, tout cela dans la presse n’a pas grande importance, est plutôt bien encadré.
    Pour info, c’est d’expérience que j’en parle, travaillant depuis près de 10 ans dans la presse.

  23. Eh ben… Je fais bien de passer réguilèrement. Car la pause aura été courte, et c’est tant mieux.
    De plus, concernant le sujet annexe (les publipostage), il m’aura permis de faire le ménage dans mes Signets. Certains blog ayant perdus toute crédibilité à mes yeux.
    Mieux vaut la qualité à la quantité d’informations.
    Et j’ai hâte de voir ce comparatif. Non pas pour faire le choix entre les deux marques, mais pour voir les défauts que pourraient avoir le 300D (histoire de me justifier d’y résister encore un peu :o) ).
    Et encore merci pour ce blog 100% naturel ;o)

  24. « J’ai acquis, il y a quelques semaines le 40D… Et, comme d’habitude, je suis satisfait du produit, mais… Canon persiste, à mon goût, à nous faire des boîtiers « Experts » à la solidité douteuse. A voir dans le temps… !!! »
    C’est vrai que ces boîtiers ne « sentent » pas la solidité d’un EOS1, par exemple, mais je sais qu’il y a qq temps, j’ai fait un reportage au Brésil de plus de trois semaines, avec incursions en Amazonie (+ de 40°, en moyenne 80% d’humidité…) avec un « vénérable » 20D, et malgré son côté plastique un peu cheap, ses ajustements et jeux divers (trappe de carte, semelle d’alimentation liée au grip vertical, je n’ai eu aucun souci et j’ai ramené la bagatelle de plus de 6000 photos dont certaines seront dans une expo prochaine…
    Sinon, re-bienvenue, JF, et bon courage pour ce test!

  25. Ha, super, JF reprend du poil de la bête! ;-)
    Hâte de lire ce comparatif! Moi qui hésite aussi (même si le porte-feuille devrait guider quelque peu)…
    Quelques lignes sur les 400D et D80 par rapport au deux nouveaux pourrait être intéressant pour ceux dont le budget est serré, non?

  26. COncernant la solidité des boitiers Canon type 5D, 40D, … alors là, oui, je confirme ce que nous dit Lezolive, ils ne sont peut-être pas aussi costauds que ceux de la série 1, oui, mais les miens ne m’ont jamais plantés sur le terrain, quelles que soient les conditions. Que ce soit en mer, sur le littoral sous les embruns, dans le désert du Kalahari par 48°C à l’ombre… mais sans ombre… ou en Amazonie, ou à Bornéo, etc… Un de mes potes rentre d’Antarctique, et là-bas non plus son 5D n’a failli à sa réputation.
    Ces boitiers ne sont pas des « série 1″ mais sont extrémement robustes et fiables. Même sous les embruns… c’est dire, et je ne ménage pas le matos, croyez moi.
    Le D40 aura une TRES belle carrière !!!!

  27. @ Domino. Tu écris « …les publirédactionnels dans un magazine ne sont jamais écrits par les journalistes salariés du magazine (évidemment comme dans toutes les professions, il y a des moutons noirs…). En effet, ils sont écrits par des pigistes bien souvent. Seulement dans ce cas, le publi rédactionnel est toujours mentionné comme tel, de plus il n’est pas signé. C’est un point important puisque dans ce cas aucun journaliste n’apporte sa « caution » à quoique ce soit. »
    Il faut préciser pour les lecteurs qui ne sont pas de la profession que les pigistes SONT des journalistes. C’est ce qu’on appelle par abus de langage « journaliste free-lance » ou « indépendant », la pige n’étant qu’un mode de rémunération salarié où le journaliste est payé à l’article. Même si ta remarque recouvre sans doute une certaine réalité, je trouve ça malsain de faire l’amalgame. A te lire, on pourrait comprendre que les journalistes en poste dans une rédaction, seuls « vrais » journalistes et gardiens du temple, se défaussent de publirédactionnels sur les pigistes pour garder les mains propres en toute bonne conscience, ce qui est un raccourci abusif.
    Je suis moi aussi journaliste, j’ai été pigiste, en rédaction et à nouveau pigiste. Et je ne fais pas de publirédactionnel, le principe me débecte, pour moi la pub et le reportage doivent être clairement séparés dans un journal, et le titre qui se prête au publi scie la branche sur lequel il est assis, même si l’image est bancale (un mag assis sur une branche). Maintenant, je suis bien conscient que la pression économique pousse certains pigistes à le faire et que les journalistes en poste sont mieux armés pour refuser ça. Mais de mon point de vue, la vraie indépendance se trouve aujourd’hui chez les pigistes.
    Le libéralisme économique fait que beaucoup d’entreprises de presse en France sont aujourd’hui dirigées par des financiers ou des commerciaux qui raisonnent en termes de profit ou d’économie d’échelle et la pression, dans les rédactions, est souvent plus forte, parfois plus insidieuse. Si le rédac chef n’est pas carré (quand il y en a un), un journaliste en poste n’est pas à l’abri de se retrouver à couvrir un sujet dont il s’aperçoit après coup que le gars est un annonceur. Je l’ai vu, et bien d’autres choses. Et on ne passera pas forcément dans ton canard un sujet qui déplairait aux annonceurs (on te dira qu’il n’intéressera pas le lecteur, qu’il n’est pas dans la ligne éditoriale).
    Le pigiste, lui, est également libre de refuser une commande douteuse, d’interrompre une collaboration avec un titre douteux ou de proposer un sujet qui fâche à une autre rédaction. Tout ça pour dire qu’il y a des journalistes réglo des deux côtés.
    Pour Canon, je trouve ça dommage que la marque se soit laissé embobiner par une agence de « buzz ». Le 40D est un bon boîtier qui n’avait pas besoin de s’acheter la crédibilité de bloggers pour faire son chemin. En terme d’image de marque, bonjour les résultats…

  28. Gilles, relis ce que j’ai dit, et que tu as interprété, pas compris. Je ne fais aucun amalgame, j’ai été journaliste salarié en CDI de rédactions, et aussi pigiste, freelance.
    J’ai dit que le point important c’est qu’on ne demande pas à des journalistes de signer les publi rédactionnels, et que ce ne sont pas les journalistes salariés d’une rédaction qui écrivent les publi-rédactionnels qui sont publiés aux côtés de leurs articles.
    Les publi rédactionnels ne sont pas signés: c’est important puisqu’aucun journaliste n’apporte ainsi sa caution à ce qui est écrit.
    Et par ailleurs, en aucun cas je ne partage ta vision sur l’indépendance des pigistes, qui serait supérieure à celle de journalistes staffés en rédaction. Il faut dire qu’on met tout et n’importe quoi derrière cette fameuse (fumeuse) indépendance. Je serais indépendant en tant que journaliste si j’étais payé par des mécènes pour faire mon travail, ou si je m’auto financais tout et n’avais pas besoin de demander de règlements à ceux qui m’emploient.

  29. Je me demande où tu as eu cette idée de comparatif… mais ce n’est pas moi qui vais bouder mon plaisir. ;)
    Hâte de lire ce post!

  30. J’ai bien compris ce que tu as écrit Domino, mais tous les lecteurs de ce blog ne sont pas journalistes et certains de tes arguments peuvent être mal interprétés. Je ne te fais pas un procès d’intention. Je dis juste qu’il faut faire attention à ne pas créer ou entretenir dans l’esprit du lecteur une différence entre les journalistes postés en rédaction et les pigistes. Tous sont journalistes.
    Par ailleurs, je ne dis pas non plus que le pigiste est indépendant, et le journaliste posté ne l’est pas, ou alors je me suis mal exprimé. Tout ça est affaire d’exigence personnelle. Pour un journaliste posté, ça dépend aussi si tu fais partie d’une rédaction forte ou pas. Il suffit de regarder l’ours d’un canard. Quand tu as dix journalistes pour un commercial, il est plus facile de défendre les valeurs de la profession, mais ce cas de figure est aujourd’hui un luxe. La plupart des mags se fabriquent avec un rédac chef, un second journaliste (SR, chef de rubrique, rédacteur…), un DA-maquettiste et un chef de pub, point. Et sont remplis par une armée de pigistes – voire de stagiaires.
    Dans de plus en plus d’entreprises de presse, les journalistes se retrouvent en minorité par rapport à l’effectif global, si tu compte les administratifs. Je n’ai rien contre les comptables, mais comme je l’ai déjà entendu, « pour nous, facturer des journaux ou des conserves, c’est pareil ». Si l’entreprise n’a pas les valeurs de la presse chevillées au corps et que ton patron (normalement ton rédac chef, mais de plus en plus le directeur de publication, c’est-à-dire le gars qui a lancé le canard et qui n’est pas forcément journaliste) ne comprend pas la différence entre un article et un publi (on ne rigole pas, il y en a), défendre ton métier devient une lutte quotidienne. A ce moment-là, il est plus facile pour un pigiste de dire m… et de tirer sa révérence qu’à un journaliste posté qui a une famille et un crédit sur le dos. Voilà ce que je dis.
    Après, on peut trouver des exemples et contre-exemples dans les deux sens…

  31. Assez d’accord avec ton dernier post Gilles, si ce n’est que vu la situation catastrophique du marché de la presse, les pigistes sont tout aussi vulnérables que les staffés désormais, et ils ont tout autant besoin de manger et payer les factures. J’en vois peu tirer leur révérence, mais bien plus chercher à bosser, quoiqu’il en coûte.

  32. Comme je l’ai déjà écrit dans un ticket de ce même blog, je n’étais pas dispo, parce qu’en reportage puis dans les cartons de déménagements lors des hauts faits concernant le publi-Redac…
    Soyez rassurés, je me suis rattrapé en lisant avec délectation tous ces merveilleux tickets emplis de mots doux.
    Je ne voulais rien dire sur le sujet; mais la je trouve que l’on se mort un poil la queue… vous tournez en ronds dans vos propos, et c’est un peu, comment dirais-je… Lourd !!!
    Je respecte chacune de vos pensées, mais vous donnez un peu l’impression que le publi-rédac est arrivé tout frais à la criée de 05 heures.
    Cela fait 14 ans que je suis reporter photographe, et cela fait 14 ans que je croise cette horrible bête. Le milieu de la presse s’est incroyablement dégradé. Rédaction agence presse/Photo, … Gilles a largement raison de rappeler que le journaliste, essence même d’un papier, se retrouve minoritaire face à des comptables et à des patrons de presse qui sortent HEC plutôt que d’une école de journaliste ou de trente ans de terrain à apprendre ce qu’est le métier.
    Les dollars coulent à flot, mais il n’y en a jamais assez. Entre un article qu’il faudra payer au pigiste et qui, peut-être, ne sera pas lu par les lecteurs, le reportages qui ne fera pas mouche et qui bouffera 4 pages de pub pour ne rien rapporter. On comprends, certes difficilement, que les business-patron de presse se lance depuis quelques années dans le publi-rédac, lu ou non, cela rentre dans les caisses.
    Le sujet est vaste et s’applique à toutes les ramifications de la profession. Difficile de donner un avis concret au travers d’un ticket sans que l’on puisse lire clairement entre les lignes et les pensées de chacun. Le mieux, un Pub, une bière, et on refait le monde.
    Autre point sur lequel je rebondis… Monsieur Jean Marie DOMENACH « ceux qui ne connaissent pas, retournent jouer avec leur Playmobil »… Donc ce monsieur est intervenu il y a quelques temps déjà sur la cinq dans l’émission de Yves CALVI, est il était satisfait de voir les BLOG ce développer. La raison en été simple.
    Un BLog s’est libre d’expression, c’est un report rapide de l’information de proximité avec texte et photos, c’est sans frontière, et surtout gratuit. JM DOMENACH avoua que de grandes agences de presse et quelques agences presse/photos piochaient sans retenue dans les blog afin d’alimenter leurs dépêches et autres communiqués.
    En exemple perso, après être revenu d’Irak en 2004, 2005 et 2 fois en 2006, une agence photo ultra méga connue m’a refusé des shoot sous prétexte qu’ils avaient réussi à trouver matière et pour pas un rond sur des blogs de soldats américains. Risquer de ce faire trouer la peau la rien, j’ai pas aimé….
    Et oui le blog c’est gratuit, et proposez à un blogger, non professionnel, qui fait ça par passion de gagner un peu de tunes avec son BLOG, et bah le gars il dit oui. C’est la mondialisation, et cela rapporte à tout le monde.
    Maintenant, nous et certains d’entre nous, sommes des pros, et nous essayons tous les jours de vendre nos papiers nos photos pour faire vivre notre petite familles, et ca énerve de voir des blogs pollués par le publi-rédac. On a l’impression que cela va discréditer la profession et notre petit blog de passionnés ou de professionnels.
    Mais il ne faut pas se leurrer, les lecteurs savent faire la diférrence surtout quand on leur sert 40 fois la même chose à lire.
    Nous savons tous ici que l’on a du brut, du test de terroirs, du parfumé à la sueur…
    Alors quand on aime le reportage BIO et l’article sans colorant, qu’on se le dise, venez chez JF… Et c’est sans un dollar que l’on s’en met plein les yeux…
    Bye à tous et pas de commentaire, sinon je poste aussi du publi-rédac sur mon site (qui est en travaux d’ailleurs.
    Aymeric,

  33. Cela dit, ne sombrons pas dans le catastrophisme. Le journalisme, a fortiori la pige, n’a jamais été un chemin pavé de pétales de rose (ni de billets de banque). Mais on sait pourquoi on fait ce métier…

  34. Moi ça commence à me tasser sérieux toutes ces histoires. Je lis plus tous ces postes. Alors Ok y a des blogs qui racontent n’importe quoi par ce que Canon ou Nikon leur file un peu de blé mais franchement est ce qu’un photographe a acheté du matos à cause d’un blog. Et puis ce blog, il s’appelle bien d’une marque d’un ordinateur (Mac) juste comme ça, pour attirer, parce qu’Apple c’est nul , l’Ipod c’est nul, léopard c’est nul, Aperture c’est nul, bon par contre on peut acheter Iview via ce site, parce que iview c’est génial, et puis lightroom c’est fabuleux, ah ben tiens justement, on peux payer via la nikon school des cours d’iview.
    Je lis plus rien, faut arreter, les gars qui se prennent pour des photographes, des formateurs, des journalistes, moi c’est l’overdose.
    Tchao, à dans longtemps, fatigué

  35. Heuuuu … !!!
    @ Tofman, Je doute que Jean-françois se prenne pour un photographe, un formateur ou un journaliste… Parce que tout comme moi et d’autres ici nous en sommes. Tout du moins photographe et/ou Journaliste. formateur, c’est bien aussi, mais à chacun de suivre son chemin. D’ailleurs, je ne connais pas meilleur formateur qu’un gars qui traîne ses savates et ses boîtiers aux vents des quatre horizons, qu’un traîne savate qui ne sort pas et crois tout savoir de la photographie et de ses multiples ramifications numériques ou non.
    Moi je ne me prends pour rien d’autre que ce que je suis. Juste un reporter photographe qui a raccroché du reportage de guerre pour des choses plus soft. Place aux jeunes.
    Si je viens sur ce Blog, ce n’est pas parce que s’appelle Mac&Photo, mais parce qu’on y trouve des tickets intéressants, une grande qualité / liberté dans le choix des sujets et parce que c’est un pro qui tiens la boutique. Parce qu’il y a des pros, des vrais, et ils se reconnaîtrons, qui nous donnent leurs avis et nous font partagé un vécu, une expérience, leur conseils. Il y a aussi, mais pas en ce moment, un poil d’humour… très rare l’humour.
    Nikon, Canon, iview, Apple, Adobe, c’est vrai c’est bien oui et non, et après… JF est chez lui, et il nous donne son avis de pro et de vieux routard sur tel ou tel produit, je trouve ça courageux alors que l’on ait ce que l’on sait sur le contenu de certains blog.
    Lightroom c’est génial quand on veut bosser vite et bien, surtout quand on a pas plus de temps que ça. Aperture a encore des défauts de jeunesse et il ne colle pas à toutes la profession. Je ne vais pas utiliser Aperture parce que c’est Apple… Alors que j’aime la marque (La mighty c’est sans contexte le pire truc qu’ils aient inventé).
    Bref JF, il va falloir renommer ton Blog, il semblerait que cela ne plaise pas et arrête de faire de la pub pour tels ou tels produits… Mince mon compte en banque ne suit plus tes articles…. ;-) — > (Humour).
    Et pour conclure, l’overdose, moi, elle me vient des troululus qui pensent que l’on fait un métier facile à la porté de tous. Je l’ai déjà écrit ici, mais se faire trouer la peau ou se faire lacrymogèniser la tronche les dimanches après midi pour jouer les photojournalistes, moi, cela me fait rire !!! Faut être malade pour aimer ça par passion… Reporter Photographe , c’est mon mètier, et je ne le fais pas pour dire que j’y étais et pointer derrières un bureau 6 jours sur 7. La photographie c’est toute ma vie et quand je dis toute, c’est toute. Heureusement que mon épouse l’est aussi, sinon il y aurait fumage dans le bourg…
    Gelèe royale, (humour)…
    Bye a tous

  36. Tophman… ce site n’est ni indispensable, ni obligatoire, ni payant !
    D’ailleurs je me demande pourquoi tu perds ton temps à venir nous lire, lire les commentaires et même en poster… C’est bien qu’il y a quelque chose d’intéressant ici non ?
    Ce qui me conforte dans ma certitude que tout ça n’est pas du temps perdu… Et je crois (contrairement à ce que tu dis) que pas mal de gens ont changé d’avis sur leurs futurs achats en lisant ce qui s’écrit ici (dans les billets et les commentaires aussi)…
    So long

  37. Dommage je n’ai plus de K….x pour essuyer mes larmes, quel choc…
    (Vous aurez remarquez que je n’ai pas cité de marque, je ne voudrai pas être accusé de vouloir vous forcer à acheter ces petits mouchoirs en papier…)
    Pour dire autant de connerie… Un de perdu, dix de retrouvés.
    Adieu Patrick,

  38. J’ai atteri sur ce blog la premiere fois parce qu’il s’appelait Mac quelque chose et j’ai finit par le lire parce qu’il parlait de photo.
    Je ne crois pas avoir ete trop influence pour acheter telle ou telle marque car c’est surtout le rapport fonctionalite/prix qui m’a decide (je sais c’est un peu une erreur de consomateur lamda). Enfin surtout le prix…
    Allez peut etre ai-je ete un peu influence pour les optiques mais ca recoupait d’autres informations… Donc j’ai achete un canon 30D et non un nikon D200.
    Le message que je voulais passer est celui ci: je trouve ce blog vraiment tres bien car il donne vraiment envie de se passionner pour la photo. Je crois aussi que les commentaires sont de qualite, ecrits par des experts et ca donne beaucoup de credibilite au site.
    Pour le publi reportage, le sujet etait interessant mais peut etre que vous avez fait le tour et que l’on peux passer a autre chose maintenant.
    Ah oui je voulais rajouter qu’il n’est quand meme pas interdit de faire du business. Ca ne me choquerait pas que ce site affiche plus de pubs ou meme certains services payants ou n’importe quel autre idee tant que ca reste agreable de naviguer et qu’il reste du contenu de qualite.
    Voila donc j’espere que ce travail gratuit vous rapporte de l’argent un jour ou l’autre… a quand le facebook des photographes ;-)

  39. Pour le facebook, on a tous pour la plupart notre site internet. C’est la meilleure des vitrines.
    Perso, mon site est en maintenance, mais d’ici Lundi, il devrait être remis en ligne.
    Maintenant si tu veux, ou si tu peux vivre avec nos trombines dans la caboche, bah bon courage ;-)

  40. je crois que le prix des publi rédactionnels est surévalué :P
    Il n’y a que des blogs comme Presse Citron qui touchent de telles sommes . Pour la plupart ça reste en dessous de 400 euros

Postez vos commentaires, inutile de s'enregistrer ;-)