web analytics

Quelqu’un est d’accord avec moi… (à propos d’Office)

40
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Souvenez-vous de ces débats enflamés en commentaires il y a quelques temps dans ce post : « Expression Media intégré à Office 2008 (et reflexions diverses…) » !

… et bien aujourd’hui je suis content, car il semble que je ne sois pas tout seul à apprécier Microsoft Office, ou du moins à n’avoir rien trouvé de plus efficace ! Et c’est l’excellent Gete.net qui l’écrit :

« Quand je dis que je préfère MS Office à Open Office, on me regarde souvent avec des yeux tout ronds. “C’est vrai, quoi, les p’tits gars qui font Open Office, NeoOffice et tant d’autres projets Open Source (Gimp, etc) ont quand même le courage d’affronter Microsoft, avec leur faibles moyens, et ils réussissent à faire aussi bien que Microsoft”

Et bien non : le souci, ce n’est pas qu’ils font aussi bien, c’est qu’ils font hélas aussi mal. Ces logiciels réussissent l’exploit d’être encore plus usine à gaz qu’Office, à être encore plus intimidants, à avoir encore moins d’ergonomie. Et comme ils ont une intégration inférieure à Mac OS X, et bien, MS Office leur tient la dragée haute »

Que ceux qui critiquent fanatiquement Word, Excel ou Entourage sans les utiliser retournent à leurs études, ou ouvre leurs menus « Aide » de temps en temps… Je viens de finir un bouquin de 610.000 signes (je vous en dirait plus assez vite) écrit à l’aide de Word (et un peu d’Excel pour la gestion dynamique de la table des matières). Word, un logiciel sur lequel je travail quotidiennement depuis des années… et pourtant je lui découvre certaines subtilitées chaque semaine !

Ces outils exceptionnels m’ont certainement fait gagner une bonne petite semaine sur quelques mois de travail. Autant dire que j’attend Office 2008 avec impatience.

Office_2008

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

40 commentaires

  1. En effet, sur mac, après avoir testé Neo Office pendant plusieurs mois (et je en parle pas de Open Office et son X11), je m’étais résolu à revenir sous MS Office. Entre des problèmes d’instabilités et d’efficacité, le choix était vite fait hélas. Oui, hélas, puisqu’entre un logiciel gratuit et un payant, si les deux sont aussi efficaces, tout le monde fait le même choix. Mais ce n’est pas le cas ici.
    Par contre, il n’y a pas que Open Office et MS Office. Oh bien sûr, on pourra sans doute trouver à redire, mais j’ai testé Numbers, le Excel d’Apple. Et bien, j’ai été bluffé ! Vraiment, je ne pensais pas. Une efficacité, une accessibilité dès l’ouverture du logiciel. Tout se fait naturellement, on a l’impression d’avoir 5 ans d’écart entre les deux logiciels. Bien sûr, c’est la grande qualité d’Apple de faire du neuf avec du vieux (parfois c’est l’inverse aussi mais c’est un autre débat), mais là, quand même, je dis bravo…

  2. « MS Office » tout comme pour « des chiffres et des lettres » je dirai « Pas mieux ».
    Sans parler de monopole, MS a su se placer en première ligne dans les domaines du traitement de textes, tableur et autres… Et ce, malgré une concurence féroce de produits commercieux ou « open source ».
    Cependant, je vais peut-être passer pour un amateur ou un guignol de salon, mais j’avoue fièrement utiliser, pour certaines petites publications (notament en PDF ou voir même pour l’ensemble de ma correspondance Pro) iWork et son excellent Pages.
    La dessus les avis sont partagés, mais la derniere version du soft est bien ficellée.
    N’empêche que MS Office reste certainement ce qu’il y a de mieux pour les travaux de rédaction de types bouquins, manuels, …
    Et entre nous, j’en connais qui tournent encore sur Claris Works… Donc, les goûts et les couleurs.

  3. JEF, Je ne l’ai pas encore testé vraiment moi même, mais il semblerait qu’iWOrk 2008, qui intègre le tableur d’Apple, ait été bien repensé et amélioré, ce qui rendrait finalement un très gros service au regard de sont tarif contre celui de la suite MS… Je ne dis pas que iWork fait la même chose, je dis que pour le prix, on a un outil pas mal du tout… Voilà la réflexion du matin…
    Aller, je retourne voir mon courrier sur… Entourage et continuer ma compta avec … Excell !

  4. Moi j’aime pas beaucoup Office, mais comme c’est l’un des seuls logiciels de suite compatibles avec Pro Lexis (correcteur orthographique), j’ai pas trop le choix (plus de 100000 signes par mois). Autre avantage d’Office, la possibilité d’écrire au kilomètre (pas en mode page), ce qui est mieux quand le texte est monté ensuite dans un logiciel de mise en page. Mes besoins sont donc basiques, mais hormis office, je n’ai rien trouvé d’efficace en la matière (sauf MacWrite, mais c’est très loin aujourd’hui).

  5. …plutôt sur la supposé intégration entre la suite Office et EM qui ne sera donc pas de la partie. Ce sera un pack promotionnel.
    Il y a une intégration entre iLife et iWork ou au sein de des suites Adobe. Dans Office , l’intégration est uniquement entre Excel, Word, Powerpoint et un peu Entourage. EM devant être intégré sans doute dans une version ultérieur, comme bibliothèque images et documents, ce qui améliorera la productivité de la suite de Redmond.

  6. Eh bien en ce qui me concerne, comme simple utilisateur, OpenOffice me suffit laaaargement. Et je ne vois pas en quoi il est plus usine à gaz que MS Office??
    Par contre, je reconnais que son intégration sur Mac et même Windows n’est pas terrible. A machine identique, il tourne BEAUCOUP mieux (démarrage beaucoup plus rapide et plus réactif ensuite) sous Linux que sous Windows. Quand au Mac, soit il faut l’utiliser à travers un serveur X, ce qui le ralentit pas mal, ou alors utiliser neoOffice qui je crois est encore assez « limité ».

  7. OpenOffice X11 est inutilisable, NeoOffice est à peine mieux. Par contre j’ai essayé la beta d’OpenOffice native Mac OS X et ai été heureusement surpris, les perfos sont là de même que les fonctionnalités. Ce sera une alternative sérieuse à la suite Micro$oft avec en plus toutes les garanties de pérennité des données dues au formats ouverts.

  8. Moi, finalement je suis entrain de choisir Iwork8 alors que j’étais sur MS office et IVM.
    J’ai aussi finalement tranché pour Aperture…
    En effet je retrouve tout mes projets aperture sous iwork . et ça c’est formidable.
    J’ouvre sans peine mes fichiers excel sous numbers etc.
    De plus ayant 5 macs en réseau, j’ai acheté une licence multi utilisateurs pour 100€ (5 utilisateurs) comparé au prix de la license MS office…
    Je ne me serre pas des autres logiciels de la suite office…
    Je conserve néanmoins mon ancienne version d’Iview 3.5.
    Sinon j’ai prolexis qui est intégré dans la suite Iwork8
    La gestion de mes fichiers est centralisée sur un NAS.
    Je n’ai pas de problèmes particuliers, j’ai 57000 photos.etc.

  9. tu as le droit d’aimer office !
    Le probleme c’est qu’il n’y a pas d’alternatives pour le moment sur Mac tant que NeoOffice et OpenOffice ne seront vraiment finalisés. Pour beaucoup de gens – notamment tous les utilisateurs qui ont une utilisation basique comme moi mais nous sommes nombreux, voir majoritaires – avoir une suite bureautique gratuite et ‘libre’ est un réel progrès dont tout le monde (y compris les utilisateurs de MS Office) pourra se féliciter dans quelques années (la concurrence c’est quand même mieux).

  10. J’aimerais juste mettre en exergue cette phrase de Gete:
    Et bien non : le souci, ce n’est pas qu’ils font aussi bien, c’est qu’ils font hélas aussi mal.
    De plus je vous conseille de lire la suite sur son site http://www.gete.net/blog/
    Alors, est-il entièrement d’accord avec vous?

  11. eheh je ne sais pas… Moi je suis en tous cas entièrement d’accord avec lui !
    Et c’est d’ailleurs pour ça que j’ai repris ces propos et invité tout le monde à lire son article très instructif !
    « Aussi mal » ou « aussi bien », peu importe, c’est une question de point de vue… L’important est de choisir le meilleur outil (ou le moins pire si vous préférez) : et là Gete et moi sommes assez d’accord ! En dehors d’Office point de salut (pour le moment)…
    Maintenant soyez bien certains que je déplore moi aussi cette position de monopole ! Ce serait bien mieux d’avoir le choix… La dessus nous sommes d’accord.

  12. « N’empêche que MS Office reste certainement ce qu’il y a de mieux pour les travaux de rédaction de types bouquins, manuels, … »
    Heu, non. Quand on sait s’en servir OOo est bien plus fiable. Sans parler de LaTeX, trois kilomètres au dessus.

  13. ChristophePosté le

    Pour écrire mes articles ou mes rapports, je n’utilise que LaTeX qui question souplesse et niveau qualité de sortie reste à mon avis le top du top.
    En revanche, LaTeX n’est pas dans la philosophie wysiwyg et son approche en bloque plus d’un, il est donc plus difficle de travailler ensemble sur un même document.

  14. Office reste pour moi une usine gaz anti-ergonomique, tout comme Photoshop.
    c’est comme les rangers chez les couillons en kakis qui marchent au pas : le pieds fini per en prendre la forme et on en conclue que c’est de bonne chaussures.
    Personnellement, mon grand regret c’est que Ragtime soit devenu hors-jeux, t n’ai pas suivi sa voie originelle.
    Qui se souvient de Ragtime classic ?
    Rendez-vous manqué de l’histoire et autre:
    Ragtime classic, Canvas pour le dessin, et Art mixer du geniel Eric Wenger (Brice et autres).
    Ha! si le chemin avait été celui-là!
    Imaginez un instant ce que ça donnerait si cette direction avait ét suivi avec les progres depuis le début des années 90.
    Nervermind!
    Que de puissance, de proc chauffé à blanc, de giga octet, tout ça, pour serrer les fesses pour une bête lettre! un bête tableau!
    c’est comme le moteur a explosion = un ECHEC!
    si on prend en compte les milliers de pièces, le sciècle d’acharnement, les progrès des lubrifiants, etc.
    Factuellment au regard de l’effort, c’est une FORFAITURE en terme de PROGRES, même si cela est et fonctionne!
    Une forfaiture dans le rapport energie/savoir-faire/usage!
    Même si!
    Nevermind!
    Cela, mieux que moi, une « bête » byciclette, symbole du VRAI progres, vous le dira.
    Trois coups de pédales qui vous feront parcourir 20 m vous en convaincront!
    Nervemind!
    N’oublions JAMAIS ce que DOIT être le vrai progès HUMAINS par le savoir faire HUMAIN pour les HUMAINS!
    Office, le moteur a explosion, Phtoshop sont de forfaiture des humains aux humains! c’est in-humain!

  15. J’ai beaucoup utilisé Word, mais je ne l’utilise plus.
    J’ai adopté l’informatique (le Mac ;) et appris à taper de manière académique pour lui. En fait, pour son correcteur orthographique. J’ai un gros problème avec l’orthographe. C’était vraiment fondamental et j’ai donc pris des cours pour le maîtriser parfaitement. J’ai donc appris d’où il venait (de la machine à traitement de texte) et comment utiliser l’outil central : la règle.
    Mais dans mon travail, j’intègre énormément d’images dans mes documents. Et là, Word a montré ses limites : lent (même en mode document maître), plante, ne respecte pas le fichier d’origine, la mise en page bouge à son gré… En fait, je n’avais pas besoin d’un traitement de texte mais d’un logiciel de PAO. Boum pour le prix, mais c’est une nouvelle révolution pour moi : InDesign. Carrément. Je ne vous raconte pas comment ma productivité a augmenté !
    Bref, Word est un traitement de texte issu de la machine à traitement de texte. Il est donc très efficace pour certains besoins, même si l’ajout régulier de fonction l’a transformé en usine à gaz. Le problème c’est que la plupart des utilisateurs n’en ont rien à foutre d’un traitement de texte. Ils veulent un truc qui leur permet d’écrire rapidement une lettre, un rapport, etc. Et là Word, ce n’est pas idéal. D’où la grosse évolution sur Vista. Evolution qui va énerver ceux qui utilisent vraiment Word, mais qui va faciliter la vie des autres : la majorité.
    Alors bien sûr, si tu écris un livre, c’est l’éditeur qui fait la PAO. Donc un éditeur de texte s’impose. Word me semble devenu un peu complexe pour ça mais, la concurrence pourrait rendre plus malin les gars de chez MS. Ils ont montré par le passé que la concurrence est leur seule stimulation.

  16. Gilles B.Posté le

    Mais la rangers EST une excellente chaussure qui résiste à tout ou presque, Bige. Robuste et maintenant bien la cheville. Imperméable tant qu’elle est bien cirée. Bien sûr, il valait mieux les avoir neuves pour les faire à son pied, ce qui n’était pas toujours évident à l’armée, sinon c’est dur à casser. C’est sûr aussi qu’aujourd’hui on fait plus léger. Mais aussi résistant à la vie à l’extérieur, à part les chaussures de sécurité, polyvalence en moins, je demande à voir. En tout cas, je connais plus d’un « couillon en kaki » qui n’aurait rien voulu d’autre aux pieds pendant son service.

  17. Correcteur automatiquePosté le

    Erreur de syntaxe : « honneur du pays » n’est pas synonyme de « intérêts économiques des grands groupes pétroliers ».

  18. C’est sûr que des mots comme « honneur », « effort » ou « courage » ne sont plus très politiquement corrects, dans une société co(n)con aux valeurs ovoïdes comme un monospace. C’est facile de baver sur les « couillons en uniforme », forcément primaires, bien au chaud dans son studio. N’empêche, heureusement qu’il y a des gars qui ont eu les couilles d’y aller, et de faire leur service sans se défiler, ou de s’engager, quand d’autres faisaient des pieds et des mains pour se faire réformer. Ça permet aux petits malins avec un corps chétif et une grosse tête farcie de niaiseries new-age de rester à la maison, pendant que d’autres vont se faire buter pour eux.
    Socrate, le père de l’ironie, n’était pas qu’un philosophe. C’était aussi un citoyen qui accomplissait son devoir envers Athènes en allant combattre comme hoplite quand il le fallait. Cervantes, en dehors de raconter les aventures de Don Quichotte, était aussi un soldat. C’étaient des hommes complets, au sens défini par l’idéal humaniste de la Renaissance. Il faut arrêter de croire que l’armée n’est composé que de brutes épaisses avec un petit pois dans la tête. Qui décide de faire intervenir l’armée ? Ce n’est plus le président de la République, le chef des armées ? La prochaine fois, faut peut-être réfléchir, avant de voter.

  19. pour ceux qui ne lisent que de travers et…
    Commando Hubert ?
    c’est un studio de bizounours qui refont le monde sur un site de balanophages technoîdes ?
    et oui
    ex-nageur de combat.
    mais ce sont le même « postureurs » qui feront des discours « pacifi-fistes » de ces postures pacifistes qui provoquent l’irrémédiable = le conflit et la guerre, et la necessité d’envoyer des « couillons en kakis » au « drill » (‘drill » ceux qui savent comprendrons, les autre « posturerons » c’est ainsi.
    va-t-en guerre et pacifistes de pacotille = même bêtise! même combat!
    ha! les « istes » et « ismes », constant emmerveillement!
    à bon entendeurs!
    mon « tonton » le général Bigeard pourrait vous en instruire mieux que moi sur le sujet.
    bande de petits salopards!
    hoooo! mon ami, n’entends-tu pas la clameur au loin… (coucou Mr Godwin..)
    Fachooooooooo! hihi!

  20. D’un autre côté, si l’humain n’avait pas soif d’imposer sa vision des choses au plus grand nombre, vouloir conquérir de terres qui ne lui appartiennent pas et si nous étions fichus de s’entendre en vivant tous sur la même planète, l’armée serait un concept inconnu.
    Mais bon, c’est sûr, cela relève de l’utopie.

  21. au fait.
    on parlais de l’opportunité ergonomique et cognitive d’un logiciel (reflexion, débat, opinion), Word de Microsoft.
    bref, on en a rien a talquer de l’exposition des fait d’armes et postures! (dont les miennes).
    hop!
    Mail de Apple est une grosse bouse, Entourage de Microsoft top, sur mac.
    ça, c’est un postulat.
    hop!

  22. On se demande qui lit de travers, Bige. Tu as mal choisi ton image – visiblement, tu as eu une mauvaise expérience avec tes rangers. Mais c’est un peu court, comme résumé de politique internationale. Le monde ne se divise pas entre « va-t-en-guerre » et « postureurs pacifistes », c’est un peu plus compliqué que ça.
    Entre deux, il y a des générations de Français qui ont été appelés sous les drapeaux sans qu’on leur demande si philosophiquement, ils étaient en phase avec le projet. Juste parce que c’est écrit comme ça dans la loi depuis la Révolution française. Et à ce moment-là, il n’y a que deux choix : le bon et le mauvais. Soit tu joues le jeu et tu en retires quelque chose en terme d’expérience humaine, soit tu freines des quatre fers et là, tu perds vraiment dix ou douze mois, selon l’époque, parce que tu ne gagnes pas contre le système. Mais tu dois le savoir.
    Perso je n’y suis pas allé la fleur au fusil, mais je n’ai pas essayé de me défiler, comme j’en ai vu beaucoup. J’ai fait mon temps, comme les autres, et j’en ai retiré quelque chose. Ceux qui y sont passés me comprendront. On rencontrait parmi les cadres comme parmi les appelés une tranche assez représentative de la population française, des gens qui gagnaient à être connus et des cons, comme partout.
    Lorsque j’y suis entré, j’estimais qu’une armée de métier aurait été plus efficace, et comme tous mes camarades, j’aurais eu mieux à faire. Après en être sorti, je me suis rendu compte de ce que ça m’avait apporté. Aujourd’hui, je regrette que la conscription ait disparu, pour les nouvelles générations, tout comme je plains ceux qui en ont eu une mauvaise expérience, style faire le planton pendant dix mois ou pointer dans un bureau et rentrer chez eux tous les soirs. Car ils sont passés, ou vont passer à côté de quelque chose.
    Ce n’est pas un discours idéologique, juste pragmatique. Je vais croire que le « fachooo » de ton mail ne s’adressait à personne en particulier, en tout cas je ne me sens pas visé. Mon métier, c’est journaliste, pas militaire, sinon je me serais engagé. Mais il n’y a pas à avoir honte d’avoir servi, ni à le décrier. Tout ça pour des chaussures qui font mal aux pieds…

  23. un ergonomePosté le

    « Mail de Apple est une grosse bouse, Entourage de Microsoft top, sur mac.
    ça, c’est un postulat. »
    Et justement, en ergonomie et en sciences cognitives, les postulats ne sont pas suffisants. Il faut démontrer de manière expérimentale. Pour revenir à l’ergonomie, la facilité d’utilisation n’a rien d’absolue. Elle dépend du contexte, ce dernier impliquant l’utilisateur. Mais il faut également comparer ce qui est comparable. Il faut comparer le très bon logiciel de la MacBU à Mail+Contact+iCal (et il manque encore la gestion de notes qui arrive dans quelques semaines).
    Mais peut-on avoir une réponse sans expérimenter ? Oui, des expérimentations ont montré que l’inspection ergonomque s’appuyant sur des heuristiques est aussi efficace. Et si on prenait quelques heuristiques… Côté Apple l’avantage vient d’une plus grande « concision », les grands services étant séparés en plusieurs applications qui communiques sans et avec coutures, le nombre de données et de commandes est beaucoup plus réduit dans une activité donnée. Côté MS, des fonctions puissantes sont mises à disposition (jeux de liens, suivit de projets, etc.) qui pour ceux qui les utilisent rend la solution d’Apple pas assez « compatible »…

  24. re-au fait
    - on jactait logiciel et apprécaition – justifiée par l’usage des usagers – ou injustifiée.
    Ni cet honneur ni cette indignité a propos d’Office quoi.
    et
    re-re-au fait.
    cela se trnasforme, toujours comme dans la chanson de ce bon Georges, en necessité d’étaler et de battre du tambours avec ses partie génitales (ramener ses postures qui n’ont rien à voir avec la reflexion du débat).
    re-re-au fait.
    j’ai jamais été nageur de combat, pas plus que je suis « expert » en photo ou micro-informatique.
    bref, un « clampin lambda », vous savez, de ceux que les « gurus » arrêtent pas de toiser en disant « vous savez pas vous en servir », bref, « blonde ».
    à bon entendeurs.
    rhoooooooo! un vilain troll, alors.
    j’ai honte.
    Blague à part Jean-François, pour I.view, tu pense que on peut encore tabler dessus (c’est mon chouchou depuis des annés) ?

  25. ha! les « blondes » n’auront pas subi ce fil pour rien.
    elle y apprendrons, entre autre, par un « ergonome » que l’on peut se passer de l’avis et du retour des utilisateur grace a la « magique » euristique!
    ha que l’informatique serait belle sans les utilisateurs!
    et tout ces « gens » trop cons pour en comprendre la magnificence!
    et je dis :
    Misère!

  26. « Que ceux qui critiquent fanatiquement Word, Excel ou Entourage sans les utiliser retournent à leurs études, ou ouvre leurs menus « Aide » de temps en temps…  »
    Je répond:
     » Que ceux qui critiquent fanatiquement Pages, Keynote et Numbers sans les utiliser retournent à leurs études, ou ouvre leurs menus « Aide » de temps en temps…
    (je suis ok pour dire que excel est pour l’instant incontournable mais Word et PowerPoint… )

  27. Je suis d’accord. Je venais du monde Windows alors en passant au Mac j’ai regardé ce qu’il y avait pour la bureautique… et bien vite j’ai installé Entourage, Word et compagnie.
    En fait chacun devrait se limiter à faire ce qu’il sait faire… Microsoft un Office et Apple un Système d’exploitation :-)) on peut vivre sans Windows… mais sans Office, pas sûr :-)
    Eric

  28. « En dehors d’Office point de salut (pour le moment)… »
    Non, mais je rêve !!!!!
    Je bosse avec Pages et Keynote dans un univers PC (sauf mon Mac et un autre équipé de la CS3 pour entre autres l’édition. Ma « boîte » est un hôpital de 2254 employés ;) et je n’ai aucun problème.
    J’exporte tout en PDF et c’est OK.
    Pour les rapports importants, qui doivent avoir un design « lèché », j’utilise Pages.
    Même pour des présentations que je réalise sur mac avec Keynote, si le mac portable n’est pas dispo pour le jour de la conférence, on en fait un PDF en mode plein écran et c’est NICKEL et TOUJOURS plus classe que sur PowerPoint)
    Des tas de communes wallonnes sont passés à Open Office sans problème avec à la clé des économies non négligeables.
    Je ne suis pas anti Microsoft, je continue a utiliser Expression Media, mais là, je crois que tu exagères un peu (beaucoup. :D )
    Comme tu es content de Word, tu n’as probablement pas pris le temps « d’apprendre  » Pages ou Open Office. Je ne te jette pas la pierre, on fait tous ça, mais n’en tire pas de conclusion hâtive. ,)

  29. Mémoire:
    dans un monde que de rangers évoquer le confort d’une pantoufle c’est « élucubrer », normal, personne n’ayant gouté aux charentaises.
    Ragtime classic ne tenait que sur une disquette!
    pourtant = « reserves » de tableurs emplilable, et formule primaire ET secondaire, utilisable et comprhensible par des « blondes » et « clampin ».
    Canvas, avant la V 3.5, après c’est le desatre de la windaubisation, Canvas avait perdu son âme.
    Outils à rajouter et integrer selon ses besoins, de facons limpide, utilisable et compréhensible par des » blondes » et « clampins », pourtant permetait de faire du dessins vectoriel plus que chiadé, sans avoir « subi » les N heures de formation necessaire via des « digitgurus » comme pour Illustrator.
    et on pouvait l’ignorer 6 mois et retrouver ses pompes sans problèmes.
    Perso j’ai du le faire apres 6 ans, j’ai de suite retrouvé mes repères, à quelques fonction près.
    sans causer que Canvas faisait AUSSI du texte et du bipmap (frustre, mais faisait).
    mais la « mémoire » c’est de la restistance.
    resistance à quoi ?
    au « syndrome de la rangers dont le pieds doit s’adapter dedans »
    Vive les Charentaise!
    a bas le Cavaillons! vive le Charentais! ce cucurbitacée juteux et parfumé!
    n’en deplaise aux gallinacées version « coq sachants ».
    je parle des Next station et de Improv en tableur ?
    nan…. j’ai pas envie d’être méchant…

  30. Mac ManiakPosté le

    Tout a fait d’accord pour les  » Open Sources Offices » !!
    Ils recopient Microsoft Office , c’est tout !
    aucune innovation , pas d’idée neuve , rien !
    Ergonomie lamentable , pire que Micro$oft … pour dire!
    on ne critique pas en recopiant !!
    Il faut se demarquer pour critiquer …et faire mieux!

    Par contre , de là , à encenser Office …. il y a un pas que je ne franchis pas !
    Pas de changement réel d’une version à une autre … lourdeurs , mauvaises ergonomie…..
     »
    Cet article est plutôt , habilement , du « Sponsoring » Micro$oft … vers cet excellent blog !!
    Non? ;-)
    A quoi cela sert de faire de la pub à de l’Open Source, « Free » ??
    Alors que le $ de Bill ….
    D’ailleurs pour ma part , après adaptation , je pense le plus grand bien de Pages … malgré sa jeunesse et les critiques de ceux qui l’ont utilisé moins de 10 minutes!
    Après usage , c’est le plus ergonomique …et sur certains aspects multimedias, le plus puisssant … et oui …

  31. un ergonomePosté le

    « elle y apprendrons, entre autre, par un « ergonome » que l’on peut se passer de l’avis et du retour des utilisateur grace a la « magique » euristique!
    ha que l’informatique serait belle sans les utilisateurs! »
    Rien de magique : « Nomie ». Après plus de 40 ans de tests on a remarqué quelques petites choses réutilisable, c’est normal. Maintenant la complexité du contexte exige toujours des étapes d’évaluations impliquant la présence de l’utilisateur. Mais comme le disait un des membres de l’équipe design IHM de l’iPod (de mémoire) : « Ce que nous dit l’utilisateur ne nous intéresse pas [NDLR : ça intéresse le marketing]. Ce qui nous intéresse, c’est ce qu’il fait et surtout ce qu’il essaye de faire sans vraiment y arriver ».
    Quelle bande d’abrutis chez Apple ! Z’ont rien compris à la science de l’IHM ;)

  32. Oui d’accord la dessus l’ergot-gnome ;o)
    la metphore du square:
    on dessine un square avec des chemins et pelouses, on le fait, et les gens passent au plus naturel, et si cela l’est pas, ils tracent sur la pelouse.
    alors reste deux « attitudes »:
    _ soit on tiens compte
    - Soit on décide qu’ils sont trop cons et on fait un « mode d’emploi pour traversers le squre scélérat » et aussi de belle communications entre-soi, entre cogniticiens, ergonome et autre « experts » pour se rassurer et dire « on est trop fort et ils sont trops cons ».
    tout ceci avec de beaux camenberts Excel sur une présentation power-point.
    et tout cs gens tyrès importants mias pressé, traverserons une pelouse d’un square scélérat en rentrant chez eux….
    Olé!
    et après on pourra faire une toute aussi belle communication pour dire que Office est génial!
    elle pas belle la vie ?

  33. Personnellement, mon utilisation du traitement de texte est tellement simple (je tape le texte, quelques retours ligne… Bref vraiment du bas de gamme) que j’utilise TextEdit associé à Wordsevice et pdf2rtfsevice et c’est suffisant pour moi et gratuit.
    Je n’ai donc pas l’utilité des fonctionnalités de Word.
    Cependant, je pense que chacun doit savoir ce qu’il recherche et qu’il n’est pas nécessaire de « Cracher  » sur les autres solutions si elles ne vous conviennent pas, car elles peuvent avoir des fonctions nécessaires et utiles pour les autres.
    Ps : Je viens de découvrir les « Services « . Je suis nouveau sur mac et c’est sympa.

  34. Michel PerrinPosté le

    Moi, je pense que l’erreur, c’est le traitement de texte tout court! La logique du ligne à ligne c’est une logique du siècle dernier par rapport à une logique de blocs comme en PAO. Quand à aimer MS Office, je pense qu’on peut le tolérer tout au plus parce que obligé. Interface lourde et redondante : palettes, menus, icônes, barre d’outils, etc, logique de modèles et feuilles de styles dépassée par rapoort à ce qui se fait dans d’autres domaines de l’informatique et de l’internet. A l’heure ou google docs est porté sur les mobiles et ou des éxpériences comme buzzword voient le jour n’est il pas un peu stérile de débattre sur des dinosaures comme MS word?

  35. @gilles: juste pour dire que office est un standard de fait, imposé par le marché, pas forcément le meilleurs logiciel. cependant d’accord sur un point, openoffice n’avait fait que copier l’ergonomie des office en l’améliorant un peu.

Leave A Reply