web analytics

Les DNG (ceux du Leica M8 et les autres) enfin dans Aperture !

12
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Nous déplorions il y a peu de temps, la non prise en charge par Aperture des RAW en DNG du Leica M8…

Sofwear_update_small
La mise à jour en 10.4.10 d’aujourd’hui va-t-elle enfin règler le terrible problème ? Je m’en vais télécharger ça et vous tiens au courant. Chez vous, passez classiquement par le menu Pomme, ou par ces liens :

Voici en tous cas ce qu’on peut lire : « La prise en charge de nouveaux appareils photo RAW, Panasonic DMC-LX1, Panasonic DMC-LX2, Leica M8, Leica D-LUX 2, Leica D-LUX 3, Fuji S5 Pro, Nikon D40x, et Canon EOS 1D Mk III. Les images DNG sont mieux prises en charge ».

Aperture_leica_dng

Alleluia ! C’est que ça à l’air de marcher… Aperture est même capable d’importer les DNG crées par les logiciels Adobe (ACR 4 de CS3 chez moi). Enfin presque ! Puisque les modifications apportées par Adobe Camera Raw ne semblent pas prises en compte par Aperture (déception). Mais c’est déjà un bon début, qui pourrait aider le logiciel d’Apple à lutter contre sa réputation de logiciel « fermé »… On voit sur cette copie d’écran le DNG du Leica modifié (en bleu) par ACR4. Il est bien vu par iView (bleu) et par Aperture (mais sans le bleu).

Serait-ce le début d’une prise de conscience de la part d’Apple et le début d’un changement stratégique ? Quoi qu’il en soit, cette mise à jour devrait faire des heureux…

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

12 commentaires

  1. Oui je confirme, ça marche directement avec le RAW (pour mon D-LUX 3). Encore meilleur qu’avec DNG converter

  2. richarrePosté le

    Bonsoir, pour info :
    – iView MediaPro (IVMP) ne fait « que » lire l’aperçu en JPEG basse ou haute définition encapsulé par ACR.
    – Aperture « interprète » le contenu brut du fichier DNG…
    Démonstration :
    1 – dupliquer un fichier DNG
    2 – importer le fichier DNG dans un catalogue IVMP
    3 – éditer le fichier DNG duplique dans ACR en faisant une modification rapide et « visible » : typiquement – 100 pour la saturation
    4 – toujours dans ACR > Pomme+K > dans la zone  » Gestion des fichiers DNG  » > décocher « Mettre à jour les aperçus JPEG incorporés »
    5 – cliquer sur [Terminer]
    6 – de retour dans iView – régénérer l’aperçu (normalement : c’est fait automatiquement)
    Résultat : aucun changement – ACR a bien fait la modification des paramètres XMP dans le fichier DNG, mais iView ne sait pas les interpréter (ni aucun autre logiciel à part ceux d’Adobe d’ailleurs pour l’instant à ma connaissance… Ceci explique cela…)
    Note – lorsque « Mettre à jour les aperçus JPEG incorporés » est coché dans ACR : IVMP met à jour automatiquement les aperçus de miniature ou de la vue Média. D’ailleurs, un petit coup d’œil dans la ligne d’infos de la vue Média indique clairement qu’il ne s’agit pas d’une interprétation, mais bien d’un aperçu qu’affiche IVMP : la taille de celui-ci, mais surtout : l’astérisque !

  3. richarrePosté le

    J’ajoute que c’est la même chose pour les fichiers .PSD d’Adobe Photoshop (ou tout autre format propriétaire mal et/ou non documenté…).
    Si dans > Préférences > Gestion des fichiers… > Compatibilité > « Maximiser la compatibilité des fichiers PSD et PSB », l’option « jamais » est sélectionnée.
    Il n’y aura pas de miracle : aucun logiciel autre que ceux d’Adobe (les bonnes versions de préférence…) ne saura interpréter le fichier de manière native.
    Par contre, IVMP est tout de même capable d’accéder à certains calques dans la vue Média. Si l’option est sur « Toujours » ou « Sur demande » : Adobe Photoshop « rastérise » la composition des calques pour que les logiciels tiers (et les versions antérieures de Photoshop!) puissent « au moins » afficher la composition correctement…et le contenu des calques et certaines de leurs propriétés pour les logiciels les plus « compatibles » (options de fusion, masque, etc.).
    Sous Mac OS X, c’est QuickTime qui se charge de faire le travail pour IVMP. Merci Apple !
    Qui n’a jamais vu le fameux message de QuickTime en quatre langues affichant :
    « Ce fichier Photoshop multicalques n’a pas été enregistré avec une image composite »
    Les développeurs auraient dû y ajouter : « Maximisez la compatibilité de ce fichier dans Adobe Photoshop pour régler le problème ». (Ou lisez le mode d’emploi de vos logiciels !)
    Si un jour vous avez ce message dans Aperture ou tout autre logiciel « compatible » avec des fichiers .PSD : vous savez ce qu’il vous reste à faire…
    :)

  4. Tout à fait d’accord avec toi Richarre… Et c’est très bien comme ça d’ailleurs comme je l’expliquait ici :
    http://www.macandphoto.com/2007/06/iview_expressio.html
    Ce n’est pas un problème, au contraire, une garanti d’affichage rapide… Puisque l’affichage de l’aperçu des DNG par iView est plein écran et parfait en terme de colorimétrie…
    D’ailleurs que crois tu que fais Aperture pour accélérer l’affichage ? Il prépare des aperçu JPEG des images (et c’est cela qui nous est servi)…
    Et Lightroom également ! En mode Bibliothèque on ne voit que des aperçus JPEG qui sont préparés à l’avance lors de l’importation (on peut régler taille et compression de ces JPEG dans les préf. afin de gagner un peu de place dans la base de donnée)…
    Voilà pourquoi iView est beaucoup plus économique en terme de place : les seuls aperçus qu’il prépare sont ceux des vignettes. On peut lui demander aussi (facultatif) des aperçus plein écran…

  5. Jean-François,
    « … une garantiE d’affichage rapide… »
    « … préparés à l’avance… » est un pléonasme. « Préparer »… c’est toujours à l’avance !
    Juste histoire de pinailler. Lol
    Bonne continuation à ce sensationnel site en tout cas.

  6. Le titre « Les DNG (ceux du Leica M8 et les autres) enfin dans Aperture ! » est hélas faux : pour le M8 c’est OK mais les DNG du Leica DMR ne sont pas reconnus.

  7. richarrePosté le

    Rebonjour, Jean-François : cela montre bien la « jeunesse » du format DNG.
    En toute logique, aucun logiciel le supportant correctement (comprendre aussi bien qu’Adobe…) ne devrait créer/re-générer des aperçus, mais juste lire la vignette créée par l’APN lors de la prise de vue (160×120) dans l’en-tête du fichier pour les planches contact (ce que fait très bien IVMP depuis sa toute première version), puis passer à l’aperçu uniquement à la demande de l’utilisateur (si et seulement si l’utilisateur apporte des modifications au fichier d’origine (ce que fait ACR+Bridge lorsque l’on annule des modifications sur une image que l’on voulait juste ouvrir pour tester quelques réglages par exemple).
    Hors Aperture et même, Lightroom(!) génère des aperçus alors qu’aucune modification n’a été apportée au fichier en cours d’importation !
    Je trouve très élégante l’idée que l’APN génère un perçu en pleine définition « à côté » des données brutes du capteur (ce qui ralenti évidemment la cadence de prise de vue, etc.) dans le DNG lors de la prise de vue.
    Cela évite de faire du RAW+JPEG pour les possesseurs d’APN qui génèrent du DNG à la prise de vue. L’idée étant que le/la photographe n’a plus qu’à « extraire » l’en-tête JPEG en haute définition si le rendu est propre à la diffusion. Sans compter le gain en terme de gestion/manipulation de fichier, stockage et autres erreurs de manipulation en tout genre des gens « pressés » de la profession…
    Malheureusement, il va falloir attendre encore un peu avant de voir une gestion plus « universelle » et cohérente de ce « nouveau » format de travail/archivage par les différents acteurs de l’industrie…
    – Canon et Nikon — et tous les autres constructeurs qui ne supportent pas le DNG/OpenRAW — font exactement le contraire de ce qu’ils avancent dans leurs campagnes marketing en terme de pérennité des (si précieuses) informations brutes qui sont stockées dans les fichiers RAW de leurs APN respectifs.
    Jamais l’informatique appliquée à l’image n’a vécu une telle désorganisation dans toute son histoire : c’est comme s’il y avait autant de formats Word qu’il n’y avait de constructeurs d’APN !
    Quand on voit les problèmes de compatibilité en lecture/écriture que pose ce format à lui seul : la même chose appliquée au domaine de la photographie est une vrai catastrophe pour les années à venir (sans parler des supports de stockage/archivage qui ne cessent de changer et dont la fiabilité reste à démontrer sur le très long terme…comprendre Monde analogique) : il n’y a qu’à regarder les différences d’interprétations d’une seule et même image par différents logiciels de développement de fichiers RAW pour s’en convaincre.
    Je suis étonné (en temps qu’amateur d’Images) que les photographes « professionnels » ne fassent pas entendre leur voix de manières plus officielles (autre que l’OpenRAW) sur l’épineux sujet qu’est la pérennité de leurs archives…
    Une pellicule/diapositive peut-être vue/lue à la lumière du jour : pourquoi serait-ce le contraire avec son équivalent numérique ?
    Comme toujours en informatique : wait and see…
    P.-S. : En parlant de « standard » : le PNG commence « tout juste » à faire son apparition sur la Toile alors que c’est un format de fichier tout simplement prodigieux (voir son utilisation de manière propriétaire par feu Macromedia dans le splendide Fireworks : calques, masque, masque de fusion, courbes de Bézier, application de filtres/effets de manière non desctrutive depuis belle lurette, etc.) qui est depuis 2003 un standard ISO/IEC et fait parti des recommandations du W3C depuis 1996 (!).
    L’histoire a démontré que tout ceci n’était pas suffisant pour qu’il soit le digne remplaçant du format GIF (et dans bien des cas du TIFF !) pendant toutes ces (trop longues) années…
    Espérons pour le bien tous, que la situation de monopole que détient Microsoft dans « le petit monde de l’informatique » va les aider (pour une fois !) à « imposer » (rapidement : – de 5 ans) le JPEG XR comme l’unique format de fichier d’échange pour tout ce qui touche aux domaines de l’image (bitmap) dans les années à venir (en espérant qu’il devienne un standard ISO).
    Mes 2 écus sur le sujet :)
    richarre

  8. « Espérons pour le bien tous, que la situation de monopole que détient Microsoft dans « le petit monde de l’informatique » va les aider (pour une fois !) à « imposer » (rapidement : – de 5 ans) le JPEG XR comme l’unique format de fichier d’échange pour tout ce qui touche aux domaines de l’image (bitmap) dans les années à venir (en espérant qu’il devienne un standard ISO). »
    AU SECOURS !
    Micro$oft ne sait faire que des formats propriétaires ! Un format d’échange DOIT être standardisé et LIBRE. C’est essentiel à son universalité.

Postez un commentaire