web analytics

Thesaurus et Gestionnaire de vocabulaire d’Expression Media

35
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Avez-vous déjà expérimenté le gestionnaire de vocabulaire de iView / Expression Media ? Il s’agit d’un outil exceptionnel permettant d’élaborer « des thesauri » afin d’accélerer diablement la saisie de groupes de mot-clefs (thesauri = thesaurus au pluriel, mais on peut aussi dire des thésaurus).

Thesaurus_exempleIcon_expressionmedia
Vous pouvez gèrer dans Expression Media plusieurs thésaurus (autant que vous voulez) adaptés à différents secteurs d’activités, différents photographes ou même différentes langues (exemple à gauche de mon thesaurus principal : 500 – Digital Photo)… Il est possible de saisir vos listes directement dans le fichier  » Mots-Clés.txt  » qui se trouve dans Application Support.

Il est également facile de recopier d’une machine à l’autre vos thésaurus en recopiant tout simplement les dossiers appropriés au bon endroit dans Aplication Support (par exemple si vous travaillez en déplacement sur votre portable et à la maison sur un MacPro).

Mais qu’est-ce qu’un thesaurus ? Sur cette page, vous trouverez d’amples explications, des exemples précis et ici une définition… Dans Expression Media construire un thesaurus, revient à rentrer (si possible à l’avance) des listes de mots-clefs cohérents allant du particulier au général (du moins selon ma méthode préférée) et séparés par des virgules. Par exemple si vous revenez des Philippines (je vous le souhaite) et que avez visité diverses iles dans l’archipel de Palawan, entrez ces ensembles de mots-clefs (ça va vite par copier-coller) :

  • El Nido, North Palawan, Palawan, Philippines, Asie
  • Flower Island, North Palawan, Palawan, Philippines, Asie
  • Cocoloco Island, North Palawan, Palawan, Philippines, Asie
  • ect…

Thesaurus_detailPar la suite, lors de l’éditing dès que vous tapperez “El Ni…” : boum le logiciel complètera automatiquement la suite de tous les mot-clefs géographiques supérieurs.

Extraordinairement rapide et puissant ! La touche effacement et les petites flèches du clavier vous permettront d’affiner très rapidement et très facilement vos listes, au cas ou certains mots seraient inadaptés à certains cas particuliers…

Le tout est je pense de rentrer des listes de mot-clefs dans l’ordre
« du particulier au général », (selon la méthode qui s’est imposée à
moi, mais il y a peut-être d’autres façons de procèder). Essayez donc
et vous allez comprendre très vite en le faisant. C’est facile et c’est
géantissime !

Chaque suite de mots-clefs saisis dans iView s’ajoute d’ailleurs automatiquement à votre thesaurus (et oui vous en avez donc un, sans même le savoir). Il n’est donc pas inutile d’aller le nettoyer de temps en temps (dans Préférences > Gestionnaire de vocabulaire)…

Thesaurus_800

Rassurez-vous cette méthode de saisie (complémentaire disons), ne vous empêche absolument pas d’utiliser l’application de mots-clefs par « glissé-déposé » si pratique et rapide avec iView… Ni-même l’utilisation des exceptionnels « Groupes d’annotations » (100% compatibles avec ceux crées par Adobe Bridge, qui sont « vus » par iView) qui permettent d’un seul clic d’appliquer des ensembles de Légendes + Mots-clefs + autres anotations IPTC à des ensembles d’image…

Controled_vocabulairy_cvlogo
Le système est à ce point puissant qu’un éditeur vous propose l’achat d’un thesaurus en anglais tout prêt : controlledvocabulary ; pas seulement pour iView, mais également à destination d’autres logiciels de gestion de photothèque sérieux, notamment PhotoMechanic… Vous n’aurez ensuite qu’à l’enrichir avec vos propres termes en suivant la logique établie.

J’ai récement travaillé la dessus deux journées avec un client en
charge d’une photothèque pour une chaine bien connue de Supermarchés.
Dans son cas, les listes (fournies par son client) étaient du genre :

  • Chateau Beauregard, Bordeaux, vin, alcool, boisson, alimentation
  • Chateau de Mauves, Bordeaux, vin, alcool, boisson, alimentation
  • Ect

Bon, là j’ai choisi un exemple sympa ;-) mais imaginez ce que ça peut
représenter à l’échelle d’une chaine de supermarchés et ses dizaines de
milliers de références ! J’ai travaillé aussi sur un autre cas du même
genre, avec l’iconographe d’un Comité d’Aménagement et d’Urbanisation
en province, qui disposait d’une photothèque de plusieurs dizaines de
milliers d’images (communes, églises écoles, salles des fêtes, voiries, places, ect…).

Thesaurus_detail_finder_deg Heureusement, dans ce cas le thesaurus était minutieusement enrichi depuis des années
par la documentaliste d’un autre service. Il a suffit de le
copier-coller dans le fichier  » Mots-Clés.txt  » qui se trouve dans le
dossier Application Support et l’affaire était dans le sac (image de
droite, mon thésaurus 500 – Digital photo). Rien à saisir du tout !

A ma connaissance (mais je ne connais pas tout), ni Lightroom, ni
Aperture ne proposent une telle efficacité… Ce n’est d’ailleurs pas leur
ambiton me semble-til, mais si vous avez creusé la question avec ces deux soft toutes vos précisions sont bienvenues ! Il est d’ailleurs à noter que Bridge est sensiblement plus
puissant que
Lightroom dans la gestion des métadonnées, à ce que j’ai pu en voir sur
ma version CS3 en Français.

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

35 commentaires

  1. Ton exemple de mots-clés fait un peu double emploi avec la localisation.
    Thesaurus st un mot invariable (cf le Robert), « thesauri » n’existe donc pas.

  2. Comprends pas ? Quelle localisation Phil ? Par rapport au pluriel j’ai trouvé ceci :
     » thesaurus est un « mot savant » directement emprunté au latin, et de ce fait ne devrait pas en principe être accentué. Les deux orthographes thesaurus et thésaurus sont admises par les dictionnaires, mais la forme francisée semble la plus fréquente dans la littérature. Le pluriel latin thesauri est quelquefois employé, mais passe pour une forme désuète ou bizarrement un anglicisme (l’anglais emploie le pluriel latin). La cohérence veut bien sûr qu’on écrive soit un thesaurus, des thesauri, soit un thésaurus, des thésaurus.  »

  3. Encore une fonctionnalité de iView à côté de laquelle j’étais passé ! Pourtant je pensais bien le connaitre, (comme quoi on ne lit jamais suffisament Macandphoto).
    Ce soft ne manque décidément pas de ressources et est loin d’être « fini » ! Ceux qui sont pressé de l’enterer un peu vite, connaissent-ils vraiment son potentiel ? J’en doute fort ! ! !

  4. Brillante démonstration JF ! Moi aussi j’avais jamais percuté à quoi pouvait servir ce gestionnaire de vocabulaire…
    D’ailleurs ils auraient pas du le mettre dans préférences ou il est un peu caché (et personne ne le voit apparement), mais le mettre beaucopup plus en avant dans les menus !

  5. @JF. Vibert.
    Effectivement, tu joues sur la sémantique du mot thésaurus. Bon peu importe et avançons.
    L’éditeur de vocabulaire dans View permet, entre autres, une saisie (dirigée ou libre) d’ensemble de mots clés.
    En revanche, si ces ensembles peuvent être hiérarchisés dans l’éditeur de vocabulaire ils ne le sont dans la présentation d’iView et pire, il est IMPOSSIBLE DE RASSEMBLER UN MOT CLÉ PARENT AVEC SES FILS.
    Exemple sur les couleurs.
    Mot clé parent: Couleur.
    Mots clés fils: Blanc, Bleu, Rouge, Jaune, Vert
    Il est évident que le bleu s’appliquera pour une photo t pas obligatoirement pour une autre. En suivant ta procédure cela obligerait de saisir le mot « Couleurs » pour lequel serait rattacher tous les mots clés liés à « Couleurs ». Donc problème.
    De plus, l’ergonomie et la présentation des mots clés dans IVIEW INTERDISENT UNE PRÉSENTION HIÉRARCHISÉE DES MOTS CLÉS.
    Si j’ai tord (je me répète), je ferai amende honorable publique et je t’appellerai Maître Vibert -)
    Lightroom avec ce gros défaut sur les IPTC apporte :
    • Une gestion de mots explicites (génial, sauf qu’ils ne sont pas intégrés dans les recherches).
    • Un mot clé peut avoir des synonymes et avec une option d’exportation.
    • Mots clés avec la gestion des parents…
    • Présentation hiérarchiques mais pas évident à mettre en place au delà de 100 mots clés.
    Si je ne dis pas de bêtise, il existait dans le début des années 90, un produit qui s’appelait Phrasea et je pense, sous réserve, que c’était l’unique produit à offrir la gestion d’un thésaurus fondé sur le travail du documentaliste.

  6. Je ne joue pas sur les mots : iView crée et gère des Thesaurus contrairement à ce que tu affirmais si je te relis bien ;-) Mais avançons comme tu dis…
    Je sais bien que Lightroom et Aperture proposent de nouvelle façons intéressantes de gèrer les mots-clefs…. Très bien, très bien ! Mais je te parle ici de tout à fait autre chose.
    Pour ma part la gestion des thesaurus de iView me parait indiscutablement plus puissante et plus précieuse (irremplaçable en fait) qu’une présentation hierarchisée des mots-clefs.
    Mais bon, chacun choisira selon ses besoin. Selon moi iView garde une grosse longueur d’avance sur la gestion des meta-données. Il ne faut pas que Micorsoft s’endorme sur les lauriers de iView pour autant, car j’espère bien que Lightroom et Aperture proposeront eux aussi un thésaurus bientôt.
    Concernant Phrasea, j’ai eu des contact avec eux. Ils existent toujours édidement :

    http://www.alchemy.fr

    J’en avais d’ailleurs parlé ici :

    http://www.macandphoto.com/2005/04/phrasea_iv_une_.html

  7. @JFV.
    Prenons la question différemment et surtout d’un point de vue pratique.
    - Je prends comme postulat (Principe que l’on demande d’admettre comme vrai sans démonstration.) Que tu aies raison.
    Dans ce cas, comment faire pour regrouper dans un ensemble Parent le mot clé « couleur », toutes les photos ayant pour fils : bleu, blanc, rouge, vert ? Désolé, mais c’est impossible dans iView. Sauf en jouant sur la fonction des jeux avec une ergonomie d’un autre âge.
    À chacune de mes interventions je te pose un cas concret avec une ou plusieurs questions et tu écartes la réponse par des assertions.
    Je suis d’une nature curieuse et je veux comprendre là où tu me dis que je m’égare. Jusquà présent tu n’apportes aucune réponse concrète et tu défends iView aveuglement sans lui admettre de défaut ; c’est là une grossière erreur et surtout une tromperie intellectuelle.

  8. Désolé, mais je n’ai absolument rien à faire de : « regrouper dans un ensemble Parent le mot clé « couleur », toutes les photos ayant pour fils : bleu, blanc, rouge, vert ? » ça m’est personnellement inutile, donc je n’en sait rien !
    Tu as raison, sans doutes iView ne peut-il pas le faire (je n’ai jamais prétendu qu’il le pouvait)… Mais je m’en fout complètement car j’ai mieux à faire ! Ce qui m’intéresse c’est le Thésaurus et les Groupe d’annotation…
    Par ailleurs je ne défends pas aveuglément iView !
    Je m’en fout bien également, la preuve j’ai pluseurs fois annoncé que je vais peut-être adopter Lightroom (encore 6 mois de réflexion)… Je me contente de pointer les indiscutables points forts de iView !
    Il me semble indiscutablement que iView est meilleur pour gèrer les meta-données (mais personne n’est infaible)… Et libre à chacun de penser le contraire !

  9. Laisse tomber JF, Digitlife est trop têtu !
    Le problème est que tous les photographes du dimanche comme lui ne voient qu’une partie du problème : ils s’arrêtent aux gadget d’Aperture et n’ont jamais eu besoin de gèrer de vraies photothèques avec des centaines de millier de clichés !
    iView est clairement un soft pour professionnels qui n’est pas à la portée des amateurs. Ils ne peuvent comprendre l’utilisation d’un thesaurus.

  10. Well, comme on dit… hummm, bon ben, en fait, il se pourrait que vous ayez un peu raison tous les deux.
    Ce qui se passe, c’est qu’on a tous des manières bien différentes d’utiliser nos softs.
    Ce qui est important, c’est d’apprendre tous les jours à mieux s’en servir…
    Et en ce qui me concerne j’apprends tous les jours et j’aime ça !
    Et souvent grâce à vous deux !
    Alors merci de confronter vos connaissances au top niveau, mais restez zen , hein ! ;o))
    bon dimanche.

  11. Merci à tous de garder le sens de la mesure ! J’ai déjà suprimé quelques commentaires, je vais continuer si leurs auteurs ne se calment pas un peu !
    Pas d’attaques personnelles merci ! Pierre le terme « photographes du dimanche » n’est pas une insulte, mais pas très gentil. J’ai bien failli te censurer aussi !

  12. AnonymePosté le

    heu.. excusez moi, mais là j’hallucine… chacun utilise le soft qu’il veut pour ranger ses images, l’archivage est une science tellement personnelle (sauf en agence ou il faut s’adapter)… perso moi j’utilise pas de produit M$ .. ok je suis sectraire Jeff comme tu me l’as deja dis dans un autre poste sur le meme sujet (ca c’est mon probleme qq part, et je vie tres bien avec ;)
    Le plus important en photographie c’est quoi ? que votre logiciel de phototheque gere les thesaurus, ou faire des photos ? Sans vouloir paraitre présomptueux je me souviens de chacun de mes clichés (du moins des bon pour chaque shooting), et j’en fait quand meme presque 45000 par an. Si on me demande tel type d’image à tel endroit je suis capable de le retrouver dans mon catalogue meme 5 ans apres… alors le thesaurus c’est bien pour les grosses bases de données d’agence qui possede les images d’ armées de photographes.. pour des independants ca me laisse songeur et me dit qu’il vaut mieux aller shooter ;)

  13. helleo ! c’est ton point de vue… Si tu t’en sors comme ça très bien.
    Moi, je commence à avoir la mémoire qui flanche ! Et je commence à avoir un peu de mal à me souvenir des détails de tel ou tel reportage Kitesurf fait en Guadeloupe de 2001… Ou c’était en Martinique ? Ou c’était en 2002 ?
    Bref les mots clefs et le smeta données me sauvent la vie chaque jour !
    Et l’intéret du thesaurus est justement de passer moins de temps derrière l’ordinateur et plus de temps à faire autre chose ! ! !

  14. a l’inconnu du dessus : justement les photographes ont interet à adopter les methodes des agences s’ils veulent rester dans la course !
    L’archivage est une affaire personnelle OK, mais il doit être rigoureux

  15. AnonymePosté le

    je suis completement d’accord avec vous.. le jour ou j’aurais moins de memoire j’y penserais surement.. (d’ailleur je dis pas que j’utilise pas de mots clés et de logiciels d’archives ;) mais généralement quand on me demande une image je le lance meme pas je sais direct dans quel dossier chercher ;)
    Apres je suis pas reporter donc j’ai certainement moins de sujet divers que vous ;)
    @pat
    Personnellement mon activité photographique n’est pas du tout en concurrence avec celles des agences.. J’en vie tres bien et n’ait aucune raison de vouloir rester dans la course.. vu que je ne cours pas ;)

  16. A l’inconnu(e) :
    Il n’empeche, quand on a une recherche transversale a faire, genre :
    « Bonjour, on a besoin de photos , tout ce qui touche à au thème de l’EAU. »
    Bon, alors tu fais comment si tu n’as pas créer un dossier spécial EAU et que ça fait 20 ans que tu archives des images sur le sujet ?
    Pour les recherches croisées, il n’y a pas deux solutions, il n’y en a qu’une, une super rigueur et un catalogage béton.
    Je ne sais pas quel est ton domaine d’activité inconnu (purée, prends au moins un pseudo, ça sera + facile…)
    mais bon, iView MP ça ne peut que t’aider à faire moins de conneries, je veux dire : oublier des trucs… La mémoire n’est pas infaillible, et si demain tu passes sous un camion, qui sait comment gérer tes images, hein ? (bon mais qui que tu sois, fais gaffe en traversant quand même… hein.. !)

  17. C’est un fait, il faut être précis quand on défend mordicus un logiciel quelqu’il soit et surtout quand on donne des « leçons » ou stages payants par ailleurs.
    Mais bref, pour celui qui a utilisé le mot photographe du dimanche, cela me fait rire, cela doit-être un grand professionnel avec des miliers d’images!
    Justement, dans le temps en agence, on remplissait des fiches et des boites avec des mots dessus mais il y avait toujours une ou plusieurs boites d’inclassables avec à l’intérieur des photos souvent très intéressantes mais non réductibles au mots ou aux informations, il fallait alors de la mémoire visuelle.
    Et il en faut toujours même si nous sommes en numérique maintenant.
    L’image n’est pas forcément classable, archivable, nous pouvons la renseigner au mieux.
    Mais il y a encore photographies et images et il faudra quand même un jour faire la part des choses.
    Dans le cas de banques d’images de produits identifiables, un bon esprit logique sera absolument nécessaire, arrêtons de croire que l’outil fait tout.
    Que l’on soit amateur ou pro.
    Pour ma part , je conseillerai étant un ancien client de Phraséa (qui a une solution époustouflante mais inabordable pour un indépendant mais qui surpasse IVMP-Expression) de s’intéresser à Photomechanic, qui évolue sans cesse, dont la gestion des IPTC est fabuleuse.
    Une question :
    >légender en anglais ou en français?

  18. Je légende en ANGLAIS ET en FRANCAIS…
    toujours…
    pour ce qui me concerne.
    Maintenant, oui je suis aussi d’accord sur le fait que la mémoire des images est et reste essentielle.
    La plupart des agences sont maintenant bcp trop grosses pour avoir encore des gens (des iconographes des vrais) qui, à l’évocation d’une recherche compliquée, ouvraient immanquablement LE bon tirroir et mettaient la main sur LA bonne planche en moins d’une minute chrono…
    C’est terminé ce temps là… Mais j’en ai connu des ces iconographes et je les regrette… ça vallait tous les logiciels de la terre…
    :o((
    bon, époque révolue. on tourne la page…

  19. Hello Luc. Je ne sais pas si c’est moi que tu vise quand tu écris : « C’est un fait, il faut être précis quand on défend mordicus un logiciel… » ?
    Si tel est le cas, j’estime avoir justement été parfaitement précis sur cette question de métadonnées ! Et avoir plus que clairement argumenté mon propos…
    Pour le reste d’accord avec toi : j’utilise 2 fois sur 3 ma mémoire visuelle et la logique pour retrouver une image… Il n’empêche que de temps en temps rien ne remplace les mots-clefs (que je m’éfforce de mettre en Français ET en anglais)…

  20. Vraiment je ne comprends pas tous ces grincheux qui râlent sans arrêt ! C’est selon moi signe d’ignorance (ou alors qu’ils s’ennuient ferme un dimanche après-midi, ils feraient mieux d’aller prendre des photos).
    Je suis en charge d’une photothèque d’agence et utilise depuis quelques années iView Media Pro. La fonction thésaurus expliquée par JFV existe depuis un bon bout de temps déjà et pourtant je ne l’avais jamais encore vu expliquée sur un site d’info Mac…
    Donc bravo à l’auteur de ce site qui l’a en plus très bien expliqué (et j’ai même appris des petits truc) ! Quand aux iconos qui ne compte que sur leur mémoire visuelle, laissez moi rigoler (c’est mon métier je sais de quoi je parle)…

  21. MArio,
    tu peux toujours rigoler, mais relis bien mon post.
    ça , ça n’éxiste plus… depuis environ l’an 2000….
    Et on peut savoir dans quel domaine tu bosses ?
    Parce que moi j’ai connu une fille qui s’appelait Pétronille, et quand un client l’appelait pour une recherche photo, quelle qu’elle soit, elle trouvait ça en deux temps trois mouvement, elle connaissait le stock mieux que le fond de sa poche… Et crois-moià, le stock était plus que balaise dans cette agence… Les diapos dans des armoires, il y en avait des rayons et des rayons….
    Aujourd’hui, ce n’est plus envisageable. Le flux est devenu trop important au quotidien.
    Et puis un truc aussi, JF donne des infos de première bourre, mais je voudrais aussi vous rappeler que comme tout logiciel bien foutu, il y a un mode d’emploi… reportez-vous à la page 53 par ex du manuel d’iView…
    JF n’invente rien, il faudrait que tout le monde lise mieux les manuels… Moi le premier d’ailleurs !

  22. Ha, j’ajoute que la Pétronille en question, c’est elle qui est (entre autre) à l’origine du Thésaurus de l’agence dont je parle. ça a pris du temps à le mettre au point… mais ça marche très bien maintenant.

  23. @JFV
    Non, je ne te vise pas particulièrement, tu n’es pas le seul à être dans ce cas.
    En fait je pense surtout à ceux qui lisent à droite et à gauche, essayent de se former, investissent dans du matériel ou logiciel sur la fois d’un test ou deux, se payent un stage mais restent un peu paumés.
    Il n’y’a pas énormément de site en France d’informations sérieuses et généreuses consacrés à la photographie où on parle technique et esthétique.
    Certains pro sont perdus alors les amateurs.
    Il faudrait aussi ne pas leur « vendre » des usages ou techniques dont ils n’ont pas besoin vraiment.

  24. Cest bizarre,on a l’impression que vous faites exprès de ne pas comprendre …!!!
    L’exemple de Thierry est quand meme « parlant » et emprunt de bon sens et l’organisation des photos s’en trouve nettement plus limpide et surtout visible …
    Le hiérarchie des mots clés …c’est l’pied …
    ;o))
    dub

  25. Oui, ouis, c’est très bien et je n’ai jamais dit le contraire et je n’ai rien contre la hierrarchie des mots-clefs ! Ou as tu vu ça ???
    J’aimerais d’ailleurs bien disposer de ça aussi dans iView ! ! !
    Je te rapèle juste au passage que j’ai écrit un sujet sur quelque chose d’autre qui me semble encore plus important et qui s’appèle un thésaurus… Qui est indispensable à la gestion d’une photothèque…
    Y a pas de soucis, on va arriver à se comprendre !

  26. En dehors de toute considération du genre, l’application fait ou ne fait pas. La gestion de données IPTC est un métier à part entière fondé sur un travail de documentaliste. Je doute que nous soyons nombreux à connaître ce métier.
    Bien qu’il y ait une norme ISO autour des IPTC… les éditeurs font ce qu’ils veulent et surtout n’importe comment. Un champ IPTC est reconnu par telle application, mais pas par l’autre.
    La conséquence est très simple : tout le monde se focalise sur les mots clés ; une raison suffisante pour que cette gestion de mots clés soit parfaite et prenne le moins de temps possible.
    La photo c’est surtout la prise et vue.
    Au risque de choquer, beaucoup de photographes utilisent toujours l’argentique pour éviter les désagréments de la post production. Ces photographes ne sont pas sur Internet… Nous sommes totalement atypiques il ne faut pas l’oublier non plus.

  27. sebastienPosté le

    ouh la !! quel débat… un peu à côté de la plaque à mon sens. on est sur un site de photographe. pour moi, l’objectif des mots clés, c’est de renseigner au mieux mes photos avant de les envoyer en agence, ou de les mettre sur mon site, pour qu’un moteur les retrouve. et ils peuvent aussi me servir chez moi pour répondre à une commande. je ne suis pas documentaliste et ça ne m’intéresse pas de couper les cheveux en 4 sur des fonctions qui ne servent pas aux photographes dans 95 % des cas !!
    iView est un outil génial et rapide pour les photographes. il existe certainement mieux pour les documentalistes. mais pour avoir utilisé Phrasea au début des années 2000, effectivement c’était peut-être puissant, mais inutilisable sans une formation complète. ce qui n’est pas le cas d’iView.
    rien que pour ça, traitement du raw ou non, iView risque de rester un de mes outils de prédilection pendant longtemps.

  28. Puis-je me permettre de commenter avec un peu de retard ?
    Premièrement pour vous dire que j’offre depuis un petit bout de temps des dictionnaires pour iView/Expression Media (code pays iso, département/région, villes françaises, news code en français (code rubrique, fournisseur, scène, statut de publication et définition de sujet)) :
    http://blog.mrsoul.org/index.php/2007/07/11/8-kit-de-dictionnaires-pour-iview-media-pro
    Un truc en particulier me pose problème avec iView et Expression Media 1, c’est qu’ils n’ont jamais fournis le support des thesaurus mais le support de dictionnaires de vocabulaire… Il y a une grande différence car « Un thesaurus ou thésaurus est une sorte de dictionnaire hiérarchisé » (wikipedia), hors, le vocabulaire n’est absolument pas hiérarchisé dans ces deux logiciels et le tour de passe passe qui consiste à hiérarchiser les mots clé en mettant une liste à virgule dans UN champ unique n’est absolument pas une solution.
    Expression Media 2 tente de solutionner le problème avec des mots clé hiérarchisé (pourquoi uniquement les mots clés ?), mais soyons franc, même sur la version RC (que j’ai mais qui est non publique), ce n’est pas utilisable, on ne peut pas importer de thesaurus, il est impossible de faire du drag&drop depuis les mots clé classique… pour vous faire une idée, c’est une copie conforme de l’outil « jeux », sauf qu’il copie les mots clé dans les mots clés non hiérarchisé.
    M’enfin, un vrais logiciel devrait être capable de gérer des thesaurus extrêmement puissant, avec gestion d’une langue pivot (anglais de préférence), vocabulaire hiérarchisé et suggestion de synonymes plus adapté.

Postez un commentaire