web analytics

iView / Expression Media et les Raw en DNG du Leica M8

12
BILLET PRÉC.
BILLET SUIV.

Gérard m’a envoyé un DNG issu de son Leica M8, en m’expliquant qu’il n’etait toujours pas reconnu par iView Media Pro / Expression Media, à son grand désespoir… Effectivement, à ma grande suprise : impossible de lire ce fichier, bien qu’il soit possible de l’importer dans un catalogue…

Exmedia_box_2Mais qu’est-ce que c’est que ce format soit disant « ouvert » ? Qu’un soft comme iView Media Pro (qui sait quasiment tout lire) ne sait pas lire ? Pour mémo, iView sait parfaitement lire les DNG crées par Adobe Camera Raw, Lightroom, DNG converter, ou même DxO… D’ailleurs ceux-ci ne sont malheureusement pas de vrais DNG, mais simplement des Tiff 16bits très lourds encapsulés dans un DNG, des Tiffs déguisé en format RAW en quelque sorte (le DNG linéaire frise l’escroquerie intellectuelle).

Etrange… J’ai donc cherché (et trouvé) une solution au problème de Gérard. Elle consiste (tout simplement oserrais-je dire) à cocher dans les préférences d’Adobe Camera Raw (section gestion des fichiers DNG), le bouton « Mettre à jour les apperçus JPEG incorporés » (choisir taille réelle si possible)… A partir de là, lancez vos DNG Leica dans Adobe Camera Raw grâce à un clic-droit « ouvrir avec Photoshop » depuis iView (CF image ci-dessous). Apportez une modification minimale dans Camera Raw, puis cliquez sur « Terminer »…

Leica_m8_mg_1551_webDe retour dans iView, vos DNG seront bien visibles (youpi) avec les modifications apportées par Adobe Camera Raw… Vous pouvez maintenant profiter des exceptionnelles capacités de iView à gèrer les méta données… C’est selon moi un workflow simple, rapide, quasi idéal.

Meilleur même, si l’on y réflechi un peu, à celui proposé par Lightroom (le tout intégré d’Adobe)… Puisque les deux logiciel spécialisés (iView et Camera raw) sont tous les deux les meilleurs dans leur domaine respectif ! Adobe Camera Raw dispose de quelques outils dont Lightroom ne dispose pas encore (comme nous l’avons expliqué) et iView garde 10 longueurs d’avance en terme de catalogage et de couteau Suisse de la Gestion de fichiers et de Photothèques (cet avantage là par exemple)…

Leica_m8_dng

Expérience maintenant avec le Pentax K10D : ses DNG sont lisibles immédiatement par iView… Pas de problème dans ce cas ! Oui, rappelons au passage que le Pentax K10D offre des caractéristiques très intéressantes. Tout d’abord la possibilité de choisir votre format RAW : le format DNG ouvert d’Adobe ou plus classiquement le PEF (Pentax Electronic File)… C’est un des rares avec le Leica M8 !

PentaxToujours est-il que je ne comprends pas pourquoi iView « voit » les DNG du Pentax… Alors que ceux du Leica M8 restent invisibles… Invisibles également aux yeux d’Aperture. A qui la faute ?

Passons… Remarquons à l’occasion que ce Pentax K10D est génial et plein de subtilités. Un exemple : si vous avez photographié en RAW + JPEG, vous pouvez choisir d’effacer seulement le JPEG ! Seulement le RAW ! Ou les deux ! Idéal quand manque un peu de place sur la carte…

Pentax_k10dRevenons un instant à iView avec une dernière remarque… Nous savons qu’il est toujours impossible de lire les RAW du Sony Alpha avec iView… Et bien, une personne bien informée m’a glissé récement à l’oreille que les difficultés de l’équipe de iView pour supporter les RAW du Sony Alpha, étaient le fait de Sony ! Qui refusait de communiquer certaines informations à propos de leur précieux format (ça nous rappèle quelque chose d’ailleurs, il y avait eu un différent similaire entre Nikon et Adobe à une époque)…

Nous n’avons pas fini d’être em… par ces formats RAW, je ne vous dit que ça ! Dire que Canon serait en ce moment même en train de travailler à un nouveau format d’image ! Qui serait amené d’ici quelques années à remplacer RAW et JPEG en combinant l’aspect non destructif du premier et la légèreté du second… Un peu comme le projet de Microsoft que nous présentions ici. Et bien ça promet… Le JPEG n’avait pas que des défauts !

BILLET PRÉC.
BILLET SUIV.

12 commentaires

  1. Avec tous ces formats, je ne donne pas cher de nos photothèques dans 25 ans :-( Je commence à me demander si on n’a pas fait une belle connerie d’abandonner si vite l’argentique…

  2. Hello Gérard, oui, je sais! Ce n’est qu’une astuce un peu capilotractée… Mais je me demande si le problème ne viendrait pas de Leica qui aurait fait ses DNG « à lui » en oubliant d’inclure un preview…
    Toujours est-il que l’on est olus ou moins « obligé » de posséder Photoshop et Bridge (ou Photoshop Element) quand on est photographe (à partir d’un certain niveau du moins)… Si on a l’exigence de faire du RAW, il me semble qu’on est prêt aussi pour Photoshop… Et je ne vois rien de mieux qu’Adobe Camera Raw pour traiter des DNG !
    … Hello François !

  3. Avec tous ces formats, je ne donne pas cher de nos photothèques dans 25 ans :-( Je commence à me demander si on n’a pas fait une belle connerie d’abandonner si vite l’argentique…
    Moi c’est je ne suis pas prêt de quitter mes tri x ………..
    D’ailleurs , rien a voir, j’ai pris le nouveau mac book 15pouces, ca marche pas mal , surtout en comparaison de mon vieux g4 !!!!!!!!

  4. JF, je pense que iView ne lit que la prévisualisation JPEG encapsulée dans le DNG.
    Petit test… En fait même si l’on exclue l’enregistrement de la prévisualisation dans ACR 4.1 il semble qu’une petite image (171×256 pixel pour mon exemple, ça sent le 256×256 pixels) y soit enregistrée malgré tout (peut-être par Mac OS X).
    iView, pardon Expressia Medion Pro affiche la vignette mais pas plus. iVion ne serait donc pas travailler avec le coeur des DNG et n’utiliserait que les vignettes et les placards à métadonnées?
    Salut,
    Yann

  5. Bonjour. Je crains d’avoir raté un épisode au sujet des DNG réalisés sous Lightroom ou le DNG converter. J’ai converti tous mes Raw dans ce format, qui a l’avantage d’être ouvert, mais ce que je lis me fait peur. Pourtant je n’ai vu aucune différence de qualité entre les Raw et les DNG. Quelle est la meilleure chose à faire ? COnvertir les Raw en DNG ou garder les Raw ?

  6. en ouvrant les fichiers DNG du leica avec camera raw et en les convertissant en objet dynamique dan photoshop, on devrait pouvoir les voir ds iview en tous cas ds Aperture ça marche, evidemment on a un fichier PSD en +, c’est pas l’idéal mais bon..

  7. concernant Lightroom DNG converter et Camera Raw les DNG qui en sont issues à partir de fichiers RAW sont des RAW réecrit, ou recompilé, d’une maniere differente ce qui explique la difference de poids, toutefois l’information reste complete et il n’y a aucune perte de qualité au cours de la conversion. Petite parenthese concernant DNG converter et camera raw dans lesquel il est possible d’encapsuler à l’interieur du DNG le raw d’origine ( ce qui augmente le poids) et d’autres options.
    En revanche pour ce qui est des DNG issus de DxO sont effectivement des Tiff encapsuler dans un DNG.
    Donc tom ne t’inquiete pas tes fichiers sont de vrais raw recompilé en DNG de façon à ce qu’ils soient universels.

  8. Oui, mais jamais de la vie je ne convertirais tous mes RAW en DNG… Jamais !
    Car tu perds certaines caractéristiques initiales (et secrètes) des CR2 ou NEF ! ! ! Tu ne perds pas grand chose, mais tout de même, tu perds quelque chose (on ne sait pas exactement quoi)…
    Un NEF devenu DNG ne pourra jamais retourner dans Capture NX… Idem pour un CR2 qui ne retournera jamais dans DPP… Vraiment domage non ? Ou alors il faut y inclure le RAW original (au prix d’un quasi doublement du poids)…

  9. Pour ma part j’encapsule le fichier RAW orginal dans mes DNG. Je crains le jour où une application propriétaire fasse des miracles avec le format maison propriétaire. Un peu comme ce que fait Nikon avec Nikon Capture.
    Est-ce que Canon à une perle de ce type dans la poche? Je doute, mais si ça arrive, je pourrais toujours extraire les fichiers originaux.

  10. Oui, je ferais comme ça également si j’optais pour le DNG (mais ce n’est pas le cas)… Travaillant majoritairement avec des CR2, je pourrais être tenté par le DNG effectivement (afin de voir dans iView les modifs apportées aux RAW par ACR)… Mais je préfère m’en passer car c’est tout de même un peu lourdingue !
    Au lieu de ça, la meilleur solution : une fois le traitement en lot fait grâce à Bridge + ACR (ou Lightroom qui n’est qu’un codensé de ces 2 là), c’est d’exporter une version JPEG (ou TIFF) finale (celle destinée à être transmise au client) en l’enregistrant dans le même dossier que les originaux RAW (CR2 ou tiff c’est idem)…
    Grâce à une surveillance automatique du dossier cette version finale (JPEG ou TIFF) est immédiatement importées dans le catalogue iView (on peut le faire à la main)… Ce qui me permet de comparer hyper vite Avant / Après d’ailleurs…
    C’est un workflow pas très simple mais finalement très pratique et rapide avec un peu de logique (ça marche bien aussi très bien avec DXO).
    L’avantage de ce workflow est que l’on peut changer à le demande de derawtiser (DPP, Capture NX, DXO, Capture One, etc…)

  11. Oui JF j’ai oublier de préciser dans mon post qu’effectivement tu perd quelque chose de proprietaire dans l’info de ton RAW converti en DNG. Je pense que le mieu est de Conservers ses RAW d’origine d’en faire un DNG dans un coin histoire de ET un export en TIFF. A mon avis c’est lidéal dans un souci d’assurance de perenité de ses fichiers en revanche loin d’etre l’ideal d’un point de vue espace de stockage.
    Je veux 50 To de stockaaageeee.

Leave A Reply