web analytics

Une collection d’optiques exceptionnelles, à peu de frais !

15
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Avec l’arrivée des systèmes autofocus au milieu des années 80, la plupart des marques (à l’exception notable de Nikon) ont choisi de changer le diamètre de leurs systèmes à baïonnettes, rendant orphelines d’impressionnantes collections d’optiques professionnelles de très haute qualité…

Eosnf1
Inutile de préciser que l’arrivée du numérique a encore augmenté l’obsolescence de ces gammes qui encombrent dorénavant les réserves des magasins d’appareils de collection… Un véritable gâchis !

Heureusement des adaptateurs permettent de « recycler » ces excellentes optiques (Nikon, Canon, Minolta, Pentax, Voigtlander, Leica, M42, ect…) que vous pourrez utiliser principalement sur des reflex numériques à petits capteurs. Certains Canon EOS et Olympus 4/3 notamment, car ils sont équipés de miroirs de petites tailles.

Olympus_rokkor
Le principe est assez bien détaillé sur cette page du site Rokkorfiles.com que je vous recommande. Je m’y suis égaré avec bonheur et même une certaine nostalgie, puisque j’ai eu la chance de commencer la photo à 12 ou 13 ans avec un Minolta SRT 101 d’occasion.

A_minolta_srt101_1966Un appareil mythique né en 1966 qui m’avait été offert par ma tante (bénie soit-elle), accompagné d’un 58mm f/1.4 MC Rokkor et d’un 135mm f/3.5. Oui je sais, il y a pire pour commencer et ce n’est pas le genre de cadeaux auquel j’étais habitué (drôle d’idée d’offrir ça à un gamin)…

Rokkorpg
Aujourd’hui encore, quand je prends en main ces deux optiques magnifiquement finies, intégralement cerclées de métal et que je fais coulisser leurs futs parfaitement ajustés, j’ai comme un pincement au coeur ! Et je me surprends à penser qu’il est fichtrement domage de ne plus pouvoir les utiliser !

Et si vous pouviez jettez un oeil dans le viseur de mon antique SRT 101 – qui a fêté ces 40 ans – vous seriez sidéré par la clareté extraordinaire de son dépoli et son important grossissement… On se croit vraiment au cinéma ! ! !

Mcearly2
Et je comprends maintenant la chance que j’ai eu de recevoir cet appareil. Je me souviens, j’en étais fou ! Je ne le lachais jamais et j’avais l’oeil sans arrêt collé au viseur, je crois bien que la nature m’y paraissait plus belle, du moins on pouvait en isoler les parties les plus intéressantes ! Aussi, je faisais des photos sans arrêts. Mais sans jamais déclencher, faute de pouvoir réclamer des films chaque semaine.

Bref, le confort de visée de ce vénérable SRT-101 est de très loin supérieur à celui de mon EOS 5D actuel, qui possède pourtant un des meilleurs viseurs de tous les réflex numériques… Mais comment en est-on arrivé là ? Pourquoi sommes-nous revenus plus de 40 ans en arrière ?

Les trous de serrures par lesquels nous visons en 2007, me semblent
particulièrement indignes de la technologie du 21ème siècle, voilà
pourquoi il me semble évident que les capteurs Full-frame vont se généraliser
chez tous les constructeurs. A moins que l’on abandonne tout simplement
le système à miroir reflex actuel (qui date vraiment d’une autre
époque), pour quelque chose de complètement et radicalement nouveau !
Pourquoi pas après-tout ?

Om_adapter_rdax_225x110Mais
revenons à notre sujet… Certaines marques proposent des adaptateurs
pour leurs propres objectifs. Je vais complèter au fur et à mesure ce papier, vos lumières seront donc bienvenues en commentaires.

  • Par exemple Olympus vend un adaptateur
    permettant de monter les optiques OM sur ses reflex numériques 4/3 (OM
    Adapter MF-1 à voir sur www.olympus.fr).
  • Pour Canon, Yan précise : « on peut utiliser sur les EOS (monture EF) la majorité des vieux objos manuels de toutes les marques… Sauf les objos à monture FD Canon (avant les EOS apparus en 1987), ironie ! Car leur tirage mécanique est trop grand pour passer sur les monture EF »… Ben voilà vous êtes fixés (c’est donc pour ça que je n’avait jamais entendu parler de bagues d’adaptations pour récupérer les optiques Canon FD)…
  • Pour Pentax des précisions apportée par Emix : « je rappelle que la monture K utilisée sur les derniers boîtiers (K10 D etc…) existe depuis 1975 et que donc tous les objectifs à monture K fabriqués depuis lors sont presque totalement compatibles avec tous les boîtiers Pentax numériques. Auparavant (avant 1975) Pentax utilisait la monture 42M, il suffit d’un simple adaptateur pour que les objectifs de cette monture fonctionnent également sur les Pentax numériques (et bien évidement sur les Canon, et Olympus). Ce qui me fait dire que les boîtiers Pentax numériques sont les plus compatibles de tous… »

À condition d’accepter de travailler en manuel et de bricoler un
peu, il est donc possible de vous constituer une collection d’optiques
professionnelles à peu de frais (plutôt dans les moyennes et longues
focales) ! Vous pourrez ainsi vous offrir des optiques à grande
ouverture et au piqué souvent ébouriffant, qui sont inaccessibles dans
les gammes autofocus contemporaines…

Par exemple des 85 mm f/1.7. Ou
des 200 mm f/2.8, que vous prendrez plaisir à chercher pour quelques
centaines d’euros chez les brocanteurs photo ou sur Internet !

Cameraquest_adaptor

Il existe plusieurs fabricants et revendeurs d’adaptateurs qui ne
sont pas toujours faciles à dénicher, renseignez-vous auprès des
boutiques spécialisées et sur Internet.

Bonne farfouille !

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

15 commentaires

  1. Pierre LaurentPosté le

    Voici un post très raffraichissant et très interessant !
    C’est vrai que si on a un peu de temps à y consacrer, trouver un 85 mm f/2 pour faire des portraits, peut représenter une énorme économie par rapport à l’achat d’une optique moderne…
    Et je suis persuadé que optiquement on n’y perd pas grand chose !

  2. ah ce minolta avec son 1.4 de 58 : moi je l’ai eu pour mon bac, en 72. C’est vrai que les viseurs d’aujourd’hui… (même celui de mon F801 ne lui arrive pas à la cheville, un peu plus lumineux certes) et tu n’as pas parlé du testeur de profondeur de champ : un must à ce jour inégalé, la aussi !

  3. J’utilise plusieurs m42 sur mon reflex numérique. Principalement un « bête » pentacon 135mm f2,8 avec lequel j’ai déjà fait des couvertures de magazine… Une bonne opportunité d’utiliser de très bonnes optiques pour pas grand chose, l’idéal pour les moins fortunés comme moi!

  4. En ce qui concerne nikon, la compatibilité est quasi parfaite avec les vieilles optique ai, ais voire même plus anciennes.
    Pour ma part j’utilise un 55mm nikkor-SC auto 1:1,2 datant du nikon F de la fin des années 60. Je l’ai acheté à peu de frais sur ebay, puis j’ai fait modifier la monture (une broutille réalisable par un bon bricoleur, ce que je ne suis pas…) pour l’utilisé sur mon F100, et maitenant sur D200 et D2Xs.
    A part l’autofocus, tout est compatible, même la mesure matricielle.
    je me retrouve ainsi avec un équivalent 84mm 1:1,2 à pas cher du tout.
    bien sur le piqué à pleine ouverture n’est pas fantastique, mais en portrait le velouté obtenu est merveilleux.

  5. Le « phénomène m42″, qui consiste à utiliser d’anciennes optiques à vis sur des reflex num, prend de plus en plus d’ampleur. Ces vieux objectifs sont loin de démériter en terme de perfs optiques face à leurs jeunes concurrents. Pour la construction, ils sont loin devant pour la plupart ! Ils offrent de plus des rendus uniques, au niveau de la colorimétrie et du bokeh entre autres. Par exemple, qui peut retrouver ailleurs le flou divin d’un tak 50 1.4, d’un Zeiss Sonnar ou Flektogon, ou d’un Helios 40 qui à pleine ouverture a un flou circulaire !!!
    Quand on a un budget serré, ça peut être un excellent moyen de s’équiper à très peu de frais en optiques fixes lumineuses et de qualité. Et c’est tout à fait utilisable dans tous les genres photographiques, hormis peut être le sport. Bien sûr l’absence d’autofocus rend les choses moins souples… Et pour qqun avec une exigence de résultat, ça peut devenir gênant… Mais les images produites font vite oublier ce manque.
    En num, les marques Canon, Pentax, Minolta/Sony sont assez pratiques pour utiliser toutes sortes de vieux objos. Sur Nikon, à part pour les ai-ais à partir du D200, la compatibilité n’est pas terrible : on perd la mesure de lum.
    Pour Canon, on peut utiliser la majorité des vieux objos manuels de toutes marques sauf…les objos à monture FD, ironie ! Leur tirage mécanique est trop grand pour passer sur les monture EF.
    Pour ceux qui seraient intéressés, je me permets de mentionner qques liens bourrés de renseignements, où des passionnés discutent du sujet :
    http://forum.hardware.fr/hfr/Photonumerique/Appareils-Objectifs/objectifs-m42-boitiers-sujet_10327_297.htm
    http://m42.povlab.org/
    http://forum.manualfocus.org/

  6. Méfiance tout de même au traitement de surface qui n’étaient pas encore multicouche et à la finition de certaines de ces bagues d’adaptation ;-)

  7. Et bien, nostalgique en ce moment ;)
    Chez la personne qui m’a appris la photo (30 ans de photo), j’ai toujours été étonné. Par exemple, pour mettre son 300 2.8 tamron, il utilise son F801 (bon si je dis des bêtises… on sait jamais, je n’ai pas connu tout ces appareils. Le F801, gros boitier plastique lisse noir c’est bien ça ?). Bref, son « vieil appareil » marche surper bien et pourtant il a vadrouillé… et la visée, je confirme que c’est cinéma par rapport à mon D70 qui serait la 36cm de base mdr !

  8. Juste une p’tite remarque :
    L’utilisation de ces vieux objectifs nécessite une mise-au-point manuelle, ce qui est très difficile avec « justement » la plupart des viseurs actuels…
    Sur le 5D ou sur un Olympus E-1 (ceux que je connais) pas de problème. Sur des DSLR plus « grand public »… Ça fait mal aux yeux, et ça fait des photos floues…

  9.  » Ça fait mal aux yeux, et ça fait des photos floues… »
    Ca c’est un peu réducteur ;) C’est un peu plus compliqué certes mais ça marche très bien (sur un 300D, 400D par ex.). On peut également rajouter sur les viseurs Canon un oeilleton Nikon, le DK21M, pour améliorer la visée. Sans parler des stigmomètres ou bagues à puces que l’on peut installer.

  10. Pour Pentax, je rappelle que la monture K utilisée sur les derniers boîtiers (K10 D etc.)existe depuis 1975 et que donc tous les objectifs à monture K fabriqués depuis lors sont presque totalement compatibles avec tous les boîtiers Pentax numériques. Auparavant (avant 1975) Pentax utilisait la monture 42M, il suffit d’un simple adaptateur pour que les objectifs de cette monture fonctionnent également sur les Pentax numériques. Ce qui me fait dire que les boîtiers Pentax numériques sont les plus compatibles de tous ;.)

  11. J’utilise depuis maintenant environ un an et demi ce genre de procédé, montant sur mon 5D des optiques leica et Contax (nikon aussi). Le résultat est un peu différent des optiques Canon, et est intéressant. Surtout que je travaille surtout en manuel, Leica est un rêve pour ça, même si le contraste est bien plus marqué qu’avec une optique canon, trop parfois.

  12. J’ai un Panasonic DMC-L1 (base olympus)avec divers adaptateurs, et il fait des erreurs d’exposition. Je suis obligé de « braketer ». Ce n’est pas très fun. Avez vous eu ce problème? Merci à vous tous !

Postez un commentaire