web analytics

Histoire des reflex Sony, Minolta et Konica Minolta

0
BILLET PRÉC.
BILLET SUIV.

Héritiers d’une histoire légendaire depuis 1928, les reflex Konica Minolta nous ont
quitté pour renaître sous la griffe Sony.

Km_logo_authdlr_vrt_l_copy_2Alors qu’une marque
prestigieuse disparaît, d’exceptionnelles perspectives s’ouvrent paradoxalement à la
monture Alpha ; Sony produisant maintenant les capteurs et les boîtiers
qui vont autour…

Mais avant de parler du Sony Alpha, un petit retour historique
s’impose, qui nous permettra de mieux appréhender la « philosophie » de
la famille de reflex dont l’aboutissement actuel est l’Alpha 100.

  • Kazuo_tashima
    Agé de 28 ans, Kazuo Tashima s’intéresse pour la première fois à
    l’industrie optique en 1928, alors qu’il visite une fabrique de verre
    lors d’un voyage à Paris. De retour à Osaka, il ouvre la Japan-Germany
    Camera Co (il est associé à un ingénieur allemand). En 1931 l’entreprise est rebaptisée Minolta (Mechanism
    Instruments Optics Lenses Tashima), nom qui évoque également un
    proverbe Japonais.
  • En 1937 Minolta commence à produire ses propres
    optiques alors qu’elle se fournissait jusqu’alors auprès d’autres
    constructeurs notamment Asahi (firme qui produira les Pentax et qui est aussi fournisseur de Konica).
  • 35model_2Conçues pour l’armée selon des
    modèles Zeiss en 1940, les premières optiques Minolta sont nommées
    Rokkor, en hommage au Mont Rokko visible de l’usine. C’est en 1947 qu’est produit le modèle Minolta 35 (copie du Leica).
  • L’histoire de Minolta au cours des années 50, 60 et 70
    ressemble beaucoup à celle de Pentax, Canon, ou Nikon… Nous la
    conterons peut-être un jour, tant elle est assez passionnante.
  • En février 1985
    : tournant historique dans l’histoire de la photographie avec un grand
    H ! Minolta présente les A-7000, puis A-9000 (alias Dynax, Alpha ou
    Maxxum,
    suivant les pays) qui sont les premiers vrais reflex autofocus et
    permettront à Minolta de devancer Canon pour un temps.
  • Malheureusement,
    la monture A est incompatible avec les Rokkor MC et MD plus anciens.
    Cela poussera nombre de Minoltistes à abandonner la marque, au profit
    de Canon et de Nikon lorsque leurs autofocus respectifs deviendront
    compétitifs. Des adaptateurs permettent aujourd’hui de recycler les
    optiques MC et MD (lire notre article ici).
  • Minolta_rd175_2
    Les années 90 sont difficiles pour Minolta, la crise économique s’éternise au Japon, le
    marché de la photo s’effrite doucement au profit de la vidéo, les jetables
    Fuji font un tabac et Minolta doit s’acquitter de 126 million de $ en 1991 pour violation de brevets Honeywell sur
    l’autofocus.
  • En 1995 Minolta est pourtant le premier à vendre un vrai
    reflex digital, le RD-175 de 1,75 MP compatible avec
    les optiques en monture A.
  • Rd3000_2En
    1996 la gamme Vectis est lancée dans l’aventure de
    l’APS qui n’aura pas le succès escompté et coûtera cher à la marque…
    Pourtant Minolta ne cesse d’innover : contrôle sans fil des flashs à
    distance, mesure multi zone couplée aux collimateurs AF, stabilisation
    intégrée à l’appareil. Et même un étonnant reflex APS numérique en
    1999, le Minolta RD3000 dont le concept ne manquait pas d’intérêt…
  • En 2003,
    Minolta fusionne avec Konica (firme crée en 1873 à Tokyo)… En 2005, annonce d’une collaboration avec
    Sony en vue du développement de reflex numériques. En Janvier 2006, la
    bombe : Konica-Minolta se retire de la photo qui ne représente plus que
    11% de ses activités, annonçant 3700 suppressions de poste.
  • Le département reflex est cédé à Sony (spécialiste de l’électronique fondé en 1946 à Tokyo), devenu l’un des premiers fabricants
    d’appareils photo et l’un des principaux fabricants de capteurs. Sony annonce vouloir reprendre 10% du marché des reflex,
    affaire à suivre… Pour l’anecdote, Seagull Camera (établi en 1949 à
    Shanghai) ainsi que d’autres fabricants chinois produisent toujours
    des copies sous licence de reflex argentique Minolta en monture Alpha, qui répondent aux doux noms
    de Pearl River, Mingca, Panda ou Phœnix.
  • Révolution en juin 2006 ! Le Sony Alpha 100 est présenté plusieurs mois
    avant l’annonce des Canon EOS 400D et Nikon D80, ce qui marque le début
    de la contre offensive des challengers à 10 megapixels.
BILLET PRÉC.
BILLET SUIV.

Leave A Reply