web analytics

Comparatif MacPro contre PowerMac G5

15
BILLET PRÉC.
BILLET SUIV.

Macpro Les MacPro nouveaux sont des bombes parait-il ! Apple affirme : « le Mac le plus rapide jamais conçu », tu me diras, ils nous ont déjà fait ce coup là… Et pas mal de fois !

MacpproRapides, certainement, mais à quel point ? Pour vous en rendre compte : rendez-vous vite fait sur Barefeats.com ainsi que sur Anandtech.com. Ils ont mené des essais dans les règles…

Xeon Ils semblent assez convaincus au final. Ces derniers concluent même ainsi : « The Mac Pro is pretty much everything the PowerMac G5 should have been. It’s cooler, quieter, faster, has more expansion and it gives you more for your value than the older systems ever could. » OK je suis conquis. Quand la suite Adobe CS3 sortira en Universal Binary (premier ou second trimestre 2007), c’est décidé je changerais mon G5 2×2 ghz pour un MacPro !

BILLET PRÉC.
BILLET SUIV.

15 commentaires

  1. les fonctions sont tellement nombreuses que j ai un doute sur les tests….Barefeats et Macworld ont testé imovie….pas les mêmes fonctions et les résultats sont très très différents….

  2. J’ai moi-même un G5 2×2 et je le trouve toujours très puissant alors que je monte de la vidéo dans Final Cut. C’est un peu exagéré de déclasser des machines aussi vite. A la limite, remplir mes 8 slot de 1 giga de ram et changer de carte graphique.

  3. bof ajouter de la RAM ne change pas grand chose au de la de 2go… certaines applis (photoshop) sont incapables de prendre en compte plus de 2 Go RAM…

  4. Le G5 n’est pas aussi largué qu’on pourrait le croire. L’avantage du Xeon est surtout sur certains calculs utilisation les entiers et par le fait que l’on dispose de 4 processeurs (2 core x 2 sockets), ainsi que du bus mémoire qui est plus rapide.
    Malgré l’arrivée des dual G5 depuis plusieurs années, peut d’applications sont en mesure de tirer parti du multiprocessing. Avec l’arrivée massive des double coeurs, les éditeurs devraient un peu plus tenir compte de cela, même si la tâche n’est pas simple.

  5. P.S: Ajouter de la RAM avec un système comme Mac OS X est bénéfique dans la mesure où il est en mesure de mettre un maximum de choses en cache.
    Plus il y en a, plus il se sent à l’aise dans ses « pompes ». Ce n’est pas parce que Photoshop n’est pas fichu d’adresser plus de 2 Go de RAM qu’il faut en tirer de telles conclusions. Par ailleurs, si on utilise Photoshop avec une autre application, comme disons Indesign, tout cela avec des fichiers volumineux, les 2 Go seront peut-être utilisé par Toshop, mais quid du système et de l’autre application ?
    Même les disques durs Raptor ne sont pas en mesure de rivaliser avec la vieillissante DDR-PC400

  6. Merci Tony pour ces précisions ! C’est vrai que possèder plus de RAM « libère de la RAM » pour d’autres applis, c’est utile si l’on veut bosser sur Photoshop et Capture NX en même temps par exemple…
    Mais à mon avis aller au delà de 4Go ne représente plus aucuns gains en vitesse… Tout juste un confort d’utilisation non ? Le spécialistes sont invités à commenter cette hypothèse.
    Déjà pour occuper les 2Go de RAM que Photoshop sait s’arroger, il faut des images sacrément lourdes avec des dizaines de calques… La plus lourde que j’ai jamais travaillé était un PSD de 1200 Mo (environ 4000 x 3000 pixels) avec des dizaines de copies du calque de fond…
    Et en photo c’est tout de même assez rare d’aller aussi loin surtout si l’on part d’un RAW ou les modifs ne pèsent rien… A ce moment là, c’est la rapidité du processeur, les accès disques et la carte graphique qui feront la différence…
    Voilà pourquoi je changerais bientôt de machine ! D’autant que les prix sont raisonnables pour une fois.

  7. A propos, tant que l’on parle de RAM mac, on me dit qu’il vaut mieux acheter de la DDR ECC (bcp plus cher). Qu’en est-il pour un G5 ancienne génération?

  8. Ouah, un PSD de 1.2Go, balèze ;-) T’es bien content d’avoir un système stable dans ces circonstances.
    Oui J-F, avec OS X 2Go c’est très bien, 4 c’est encore mieux d’autant que la RAM pour les G5 est assez abordable en ce moment.
    Pour répondre à la question précédente, la DDR ECC est surtout utilisée dans les serveurs, comme les Xserve G5 souvent utilisés pour des applications critiques (fermes de calculs entre autres). La différence essentielle par rapport à la DDR non ECC tient au fait que ces barrettes ECC (Error Correction Coding) contiennent une puce de contrôle des erreurs qui vérifie l’intégrité des données qui y circulent. D’après mes souvenirs, il faut que la carte mère de la machine (où le bus processeur contrôlant directement la mémoire vive) possède un contrôleur-mémoire capable de tenir compte de cette vérification d’intégrité. Donc, elles ne sont pas compatibles avec les G5 « tours » ou iMac. Pour cette raison, elles sont plus chères à la fabrication et à l’achat.
    Les nouveaux Mac Pro utilisent des barrettes différentes, car le bus les gérants fonctionne en série au lieu de parallèle pour les PowerMac ou MacBook /Pro et autres iMac. Cela permet d’avoir des fréquences de fonctionnement plus élevées, plus de débit à la seconde, mais pose des problèmes de latence, entre autres. D’où les résultats un peu différents en fonction des applications utilisés chez Anandtech. On peut comparer cette différence de bus aux anciens disques durs fonctionnant avec le bus P-ATA (grosse nappe avec une quarantaine de fils) et les nouveaux disques durs avec le S-ATA (7 ou 15 fils). Pour info, les lecteurs/graveurs dans les Mac Pro utilisent toujours le bus P-ATA.
    Bon, je m’arrête parce qu’on dirait un article d’un magazine PC :)

  9. sur mon quad j ai 8 Go de ram…les acces disques durs sont peu fréquents avec les fichiers lourds comme les panoramas quand plusieurs logiciels tournent ensemble …..en dehors de ce type de situation clela n apporte rien OS X va toujours créér plein de mémoire virtuelle sur le disque dur…..

  10. Bonjour a tous. Plusieurs petites erreurs dans les divers commentaires. Effectivement, pour le traitement photo, le CPU est le principal acteur, et les applications pro gerent tres bien les multi CPU depuis longtemps. Surtout grace a Apple qui a encourage depuis longtemps les machines bi-CPU, mais pas seulement.
    Neanmoins, garder les donnees a lui envoyer en memoire RAM, et non pas sur disque dur, aide grandement a sauvegarder ces precieuses minutes qui, au bout du jour, font economiser du temps qui coute tres cher (pour un pro). Et la limite, pour Photoshop, est 3.5 GB. Sous Windows comme sous OS X, d’ailleurs. Par contre, OS X est capable de gerer plus de RAM (au-dela de 4 GB donc), a concurrence de 3.5 GB pour chaque application. C’est un des rares aspects 64 bits de cet OS (en attendant Leopard). D’ou l’interet d’en avoir toujours plus. Les professionnels ont un outil tres simple pour savoir si la RAM est vraiment critique : sous OS X, « activity monitor » permet de tracer les pics de consommation RAM, et l’utilitaire UNIX top trace egalement la memoire temporaire.
    Apres le CPU et la RAM, c’est le disque dur qui compte. Le RAID 0 est joli sur le papier, mais en fait, les performances sur la duree ne sont pas aussi dithyrambiques que dans les benchmarks. Et puis c’est risque. Pour les geeks, oui, mais pas pour les pros. Multiplier les disques dur, un par domaine d’application (OS, applications, donnees, fichiers temporaires, crash disk…) est encore la meilleure solution, et c’est un des grands interets du nouveau Mac Pro : multiplier les disques SATA (10000 tours/min…) connectes en interne.

  11. Les 2 GB, c’est sur Windows (sauf la version XP 64 bits). Si on n’a pas mis le parametre pour etendre la memoire a 3 GB, mais ca pose parfois probleme.

Leave A Reply