web analytics

Sandisk : et de quatre !

12
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Sandisk annonce de nouvelles cartes de type IV en 2 Go, 4 Go et 8 Go, ainsi qu’un lecteur de carte Fire-wire 800… (enfin ! Il aura fallut l’attendre longtemps celui-là)… Tous les détails sont ici.

Sandisk_pr_071907_1Autant l’avouer, cela fait 5 ans que j’utilise des cartes Sandisk. Pourquoi Sandisk ? Sont-elles meilleurs que les autres ? Je n’en sais rien, car je n’ai jamais rien utilisé d’autre… Simplement on ne change pas une équipe qui gagne (sauf en cas de coup de boule). Et comme on dit en anglais : « don’t fix something that works »… Il faut dire que les cartes n’influent pas beaucoup sur la qualité d’image, alors je m’intéresse pas beaucoup à cette question pour mieux me concentre sur les choses importantes

Sandisk_extreme_01
Ma seule infidelité à cette marque fut un Micordrive IBM de 1Go qui marche toujours très bien depuis au moins 3 ans ; mais que je n’ose plus trop utiliser.

Je me dit que vu son grand âge, il ne faut pas prendre de risque…
Alors je le garde dans le sac, comme un Jocker si j’arrivais au bout de
mes cartes. Mais ça m’arrive rarement de me retrouver à cours d’espace,
même en RAW avec l’EOS 5D ! Pour cause de voyages, j’ai acheté pas mal
de cartes : deux 4 Go de type II et trois 2 Go  de type III… De quoi
voire venir même en voyage sans Powerbook. Pour mémo : avec un EOS 5D, on met sur une carte de 2Go :

  • 326 JPEG meilleur qualité
  • 116 RAW
  • 85 RAW + JPEG meilleur qualité

Pour info, vous trouverez chez l’excellent robgalbraith une base de donnée
de la rapidité de toutes les cartes du marché en fonction des
appareils… Un outil indispensable avant d’acheter vos cartes. Ouf !
Je découvre qu’avec Sandisk, j’avais fait le bon choix. Pour un EOS 5D
les Sandisk (ainsi que les Lexar et quelques marques plus rares) s’en
sortent avec les honneurs.

Une dernière petite chose… (mais est-il utile de le rappeler une
fois de plus). Si vous voulez éviter les erreurs de lecteur ou
d’écriture, pensez à formater votre carte avec votre APN avant chaque
session de prise de vue (après avoir déchargé vos images sur votre
ordinateur évidement). De façon à partir sur un espace bien clean… Si
vous procèdez ainsi, vous n’aurez jamais d’ennuis, quelque soit la
marque de votre carte !

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

12 commentaires

  1. Ben, disons que les Sandisk « Extreme » sont garanties pour des conditions que même Mike Horn ne s’y aventure pas, d’où leurs prix plus élevés que d’autres marques. Dans tous les cas, il faut garder à l’esprit que les puces utilisées à l’intérieur de la cage en plastique proviennent plus ou moins du même fondeur, quelle que soit la marque choisie. Il s’agit souvent de puces Samsung.
    Pour ma part, je prends des PQI qui vont très bien aussi sur le 30D et qui sont bien moins onéreuses que les Sandisk « Extreme » pour des vitesses de transfert équivalentes à la génération précédente.

  2. intéressant tout ça ! je suis content de voir que mes Exteme III 1go associées au 5D figurent en bonne place dans le classement. Ceci dit, il va falloir investir dans des 2Go, c’est évident…
    Anecdote à propos des cartes et du 5D : j’avais « planté » une Sandisk 256Mo en tentant de brancher mon lecteur de carte directement ur l’Ipod via le caméra Connector. Non seulement, cela ne marche pas, mais la carte était devenue illisible et mettait le 300D en erreur. Impossible de la reformater également avec un vieux Kodak DC215, je la considérais donc comme HS…
    Et bien le 5D, lui s’en accommode très bien, l’a reformaté sans problème !
    Bon à savoir, avant d’envoyer un carte en garantie constructeur…

  3. JF: tu mentionnes un videur de cartes alors que c’est un « simple » lecteur de cartes. Pour moi un videur, outre le type qui me refoule à l’entrée d’une boite, c’est un boitier de stockage avec disque dur.

  4. Oui, bien sur je voulais dire lecteur de carte… Je corrige !
    Tony : je crois que tu te trompe peut-être concernant l’origine des composants : Justement la force de Sandisk est de fabriquer lui-même ses composants, c’est pour ça qu’ils font peur à tous les autres (y compris pour les clef USB et lecteurs MP3).
    Le site Rob Galbraith indique pour chaque modèle indique l’origine des composants… Qui semble très variée…

  5. J’avais lu qu’il fallait éviter les cartes de 4 GO quelles que soient leurs marques et un de mes amis avait reçu la même info.
    Est ce que quelqu’un sait ce qu’il en est actuellement?

  6. Parce que les cartes SIM ont de plus en plus de mémoire et servent à stocker de manière sécurisé les contenus tels que musiques et vidéos achetées, ce qui empiéte sur les platebandes habituelles de Sandisk.

  7. Pour les cartes 4 Go (et 8…) certains disaient de les eviter il y a quelque temps parce qu’elles doivent etre formatees en FAT32 et non pas 16 (sinon on ne voit que les premiers 2 Go, ce qui serait embetant…). FAT32 est un tout petit peu plus lent que FAT16, mais tout est relatif grace au test de Rob.
    De toute facon, mon Extreme III 4 Go marche parfaitement avec mon D200, et c’est tres agreable de prendre de tres nombreux cliches sans avoir a systematiquement perdre du temps a faire un premier choix.
    La vraie question dans tout ca, personne ne l’a encore posee : quel avenir pour les CF ? J’ai vu une difference dans les SD et les CF, pas a l’avantage des dernieres. Maintenant, les rumeurs du D80 parlent d’un support SD, pas CF. CF a marche longtemps parce que c’est aussi le format des MicroDrive, mais ils sont encore peu utilises parce que moins rapides et fiables. Alors, dans deux ans : passage a la SD ?

  8. Il n’y a qu’une seule bonne façon de formater une carte : avec les menus de l’appareil photo. Je déconseil vivement de le faire depuis l’ordinateur ! ! !
    En respectant ce principe depuis 5 ans je n’ai jamais perdu une image !

Leave A Reply