web analytics

La base de donnée d’Aperture n’est pas inviolable

7
BILLET PRÉC.
BILLET SUIV.

Il est vrai que le caractère fermé d’Aperture inquiète beaucoup d’utilisateurs. Toutefois il convient de nuancer cette question, car la base de données d’Aperture n’a absolument rien d’inviolable (contrairement à ce que j’ai pu lire ici ou là) !

Aperture_ecran_2Et le logiciel qui parvient le mieux à l’explorer est… devinez ! Mais oui : iView Media Pro

Appert_iview_1 Tentez cette simple expérience de physique amusante : « glissez-déposez » le dossier « APERTURE.aplibrary » sur un catalogue  iView. Le génial logiciel « grand-breton (bien qu’appartenant maintenant à l’ogre de Redmond) en index instantanément le contenu (enfin une partie du contenu) !

Appert_iview_2Et
hop ! Vous retrouvez en moins d’une minute un très pratique chemin
d’accès aux originaux qui avaient précédement été importés dans la base
Aperture… Avouez qu’après ça, Aperture est moins intimidant.

Impossible toutefois d’accèder aux différentes versions d’images
que vous auriez pu créer au sein du logiciel d’Apple… Il ne faut pas
rêver tout de même ! Quand aux utilisateurs avancés , ils n’hésiteront
pas à explorer à la main « APERTURE.aplibrary » d’un simple « clic-droit »
/ « Afficher le contenu du paquet »… Ils tomberont sur plein de choses
intéressante !

BILLET PRÉC.
BILLET SUIV.

7 commentaires

  1. C’est ce point qui rebute pas mal de monde (j’en fait partie).
    Il ne reste plus à Apple que de proposer une option pour ne plus créer cette librairie unique mais simplement un fichier XML avec les liens vers les originaux comme le font d’autres applications bien moins avancées (DPP, LightZone, etc).

  2. « Impossible toutefois d’accèder aux différentes versions d’images que vous auriez pu créer au sein du logiciel d’Apple… Il ne faut pas rêver tout de même ! »
    normal, puisque les versions d’une image aperture ne sont qu’un listing d’instructions à appliquer à l’original, et non pas une image à proprement parler. C’est ce qui fait l’intérêt d’Aperture et explique sa (relative) lenteur (du moins sur mon PB)
    en tout cas c’est une bonne nouvelle pour ceux qui ne font pas totalement confiance à Aperture !

  3. Oui, le problème c’est que si l’on retrouve la structure des projets lorsque l’on explore la library Aperture à la main, il est en revanche impossible de récupérer tout le travail « transversal » effectué dans Aperture… C’est ce qu’on appèle un logiciel fermé !
    Au contraire : lorque vous mettez des etoiles dans Bridge et Camera Raw, vous pouvez les récupérez dans iView : ça c’est ouvert !

  4. Je ne crois pas qu’il soit très raisonnable de commencer à travailler avec Aperture et de capitaliser dessus (au risque de devoir perdre énormément de temps le jour ou il faudra passer sur un autre soft). Tout le monde sait bien que c’est Adobe qui va emporter la bataille du RAW avec le DNG et Lightroom car Adobe a prouvé ce qu’il sait faire avec Photoshop et est multiplatforme… A moins que ce ne soit Microsoft (qui pourrait sortir du bois au dernier moment) ? Enfin, ça on n’ose y croire (eux si)…

  5. Plus ça va, et plus j’en viens à considérer Aperture comme un soft plus adapté aux besoins de ce que la presse spécialisée appelle les « amateurs éclairés » qu’aux professionnels.
    Les amateurs, qui font de la photo pour le plaisir uniquement, n’ont généralement pas à se soucier à gérer moults disques durs (et donc se contentent d’une librairie centralisée sur un unique volume), n’emploie guère l’outil « courbes », se satisfont des fonctions disponibles en matière de débruitage et d’accentuation et sont peu gênés pas les soucis d’exportation des métadonnées.
    Aperture est donc un logiciel très bien adapté pour eux et le duo qu’il forme avec iPhoto me fait penser au duo iMovie/Final Cut Express (comparaison renforcée par la récente baisse du prix d’Aperture). Mais cela implique qu’il reste à Apple à fournir aux photographes pros l’équivalent d’un FCP…

  6. Je crois que Clairement que Aperture se veut l’équivalent de FCP… Mais il pourrait un jour etre décliné entre en version amateur (comme FC Express) et une version complète…

  7. Aperture, tout comme lightroom ont encore du chemin à faire avant d’arriver a maturation. Les éditeurs ont enfin comprit qu’il y avait un intérêt pour ce genre de logiciel, et c’est clairement une bonne nouvelle pour nous.
    Et le fait qu’il y ai enfin un concurrent à Adobe n’est que bénéfique. Car Adobe, leader dans ce domaine avec photoshop, s’endormait gentiment sur ses lauriers. Cela fait longtemps qu’ils auraient du sortir un tel logiciel et non pas après l’annonce de Apple.
    Après espérons que les deux logiciel aient leur adeptes, comme ça il continueront de progresser.

Leave A Reply