web analytics

Fabrication des iPods : L’info qui dérange…

42
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

MAJ le 19 juin 06 : Macbidouille relaie une info de Digitimes.com selon laquelle toute l’affaire serait fausse ! The Mail se serait-il pris les pieds dans le tapis de souris ou s’agit-il d’un contre-feux ? A suivre… Quand nous aurons une info fiable on fera le point.

MAJ mercredi 09h00 : Apple a officiellement et immédiatement réagit à l’article du Mail On Sunday et publié un communiqué à lire sur Macworld. A lire également un papier de OI net sur le même sujet qui amène des infos complémentaires.
 

Mhead3
Les usines chinoises qui fabriquent l’iPod sont aujourd’hui pointées du doigt par le journal anglais Mail on Sunday. Après Nike et ses chaussures fabriquées par des enfants, est-ce le tour d’Apple ? L’info a été relayée ici par Macworld, que nous citons simplement (autant vous livrer le texte original plutôt qu’une traduction quelconque) :

 » The report claims Longhua’s workers live in dormitories that house 100 people, and that visitors from the outside world are not permitted. Workers toil for 15-hours a day to make the iconic music player, the report claims. They earn £27 per month. The report reveals that the iPod nano is made in a five-storey factory (E3) that is secured by police officers. Another factory in Suzhou, Shanghai, makes iPod shuffles. The workers are housed outside the plant, and earn £54 per month – but they must pay for their accommodation and food, « which takes up half their salaries », the report observes. A security guard told the Mail reporters that the iPod shuffle production lines are staffed by women workers because « they are more honest than male workers « .

China_mg_2728
Et Macworld de préciser que ce type d’usines et processus de fabrication est emblématique de ce que font la plupart des géants mondiaux de l’électronique (pas seulement Apple évidement)… Bien peu d’utilisateurs d’iPod sont conscient de tout ça évidement. La plupart des objets fabriqués en
Chine le sont dans les mêmes conditions : appareils photos, ordinateurs, jouets, chaussures, vêtements… Les milliers de porte conteneurs (celui-ci dans le port de Hong-Kong) qui nous arrivent quotidiennement de Chine sont chargé de cela ! Chargés de sueurs, de larmes et de sang : c’est ça le développement…

« Apple is just one of thousands of companies that now use Chinese facilities to manufacture its products, the report observes. Low wages, long hours and China’s industrial secrecy make the country attractive to business, particularly as increased competition and consumer expectations force companies to deliver products at attractive prices. »

Envie de commenter ? Pas besoin de login, de password, lâchez-vous l’espace est ouvert…

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

42 commentaires

  1. TotophotoPosté le

    J’avais lu l’info c’est moche… Mais comment faire autrement ? Comment Apple peut-elle lutter contre cela ? S’ils faisaient différement (donc plus cher), Microsoft le ferait a leur place et ce serait pire non ?
    J’apprécie quand tu sors un peu de la photo… Le post sur le pétroel était intéressant ! Tu devrais ouvrir un second blog dédié au reste du monde ?

  2. AnonymePosté le

    C’est interessant.
    Mais JF qu’est-ce qui fait que tu nous parle de ça ce soir ?
    …et pas de la beta 3 de Lightroom ?

  3. Salut a tous. Se lacher, c’est je pense ce que fait toute une partie de la classe politique francaise, souvent demago et prompte a rappeler les desequilibres entre ceux qui ont de la chance et ceux qui en ont moins. N’empeche que ces memes gens continuent de vivre normalement, ont des voitures pas forcement premier prix, des ordinateurs pas forcement premier prix, et ont du temps a perdre sur des blogs parlant de photo et de Mac ;-)
    Etre averti, c’est bien. Entre demagogie et realisme, je choisis le realisme, mais en toute conscience. Le monde evolue, je ne veux pas retourner d’ou je viens ni vivre avec le meme produit pendant 15 ans si un autre me permet d’etre plus productifs au bout de 2. C’est la societe occidentale et son eternelle fuite en avant. Ca s’arretera sans doute a jour, nous pouvons et devons faire en sorte que les desequilibres ne se creusent pas trop, que l’ecologie ne soit jamais oubliee. Mais il y a eu des perdants bien avant la revolution industrielle, il en a eu au XXeme siecle, il y en a pendant les guerres…
    Faisons pression pour que des regles du jeu soient ecrites et respectees par tous. Mais ne tombons pas dans la demagogie en nous tirant une balle dans le pied. C’est l’enrichissement d’une nation qui beneficie (plus ou moins, soyons realistes) a toute la societe. Pas le serrage de ceinture et les veines promesses.

  4. C’est difficile d’avoir un avis tranché. Il faut comparer les salaires avec le niveau de vie correspondant. Mais ca ne fait pas bien lourd. Le souci de la Chine c’est qu’il y a plus ou moins une grosse centaine de millions de chomeurs. La demande étant supérieure à l’offre, cela évite que les salaires montent trop rapidement.
    Ceci dit, le niveau des salaires progresse inexorablement, le risque pour eux étant que d’autres pays viennent les concurrencer sur le terrain des salaires et leur piquent du business.

  5. AnonymePosté le

    « ça ne fait pas bien lourd »… comme tu y vas ! On le sait bien les conditions de travaiul en Chine sont proches de l’exclavagisme (il faut lire Macworld qui donnent des détails)… Reste que Apple ne mérite pas plus que les autres société une contre-publicité !
    Pas plus ! Pas moins !

  6. Dis moi, l’anonyme qui a répondu à mon commentaire, es tu déja allé en Chine? As tu visité des centres de production? Je ne lis pas MacWorld, par contre ma société a plusieurs sites de production là bas et je connais plutôt bien les conditions de travail. Lâche ton journal et voyage un peu.

  7. Z’avez raison les mecs, quand on donne un avis sur le tiers monde, puisque c’est bien de ça qu’il s’agit, on est immédiatement démagogue. Comme ça tout le monde la ferme et les gamins chinois, coréens ou russes continuent de crever sans perturber notre bel ordre mondial. J’ai certes la chance d’avoir un niveau de vie plus élevé qu’eux, mais savoir que mon iPod ou que mon Mac sont fabriqués par des « esclaves » me coupe toute envie d’achat. Je n’achète justement pas de produits « premier prix », pour éviter d’apporter de l’eau au moulin des nouveaux esclavagistes, je n’achète pas d’iPod contrefait pour la même raison : ça me scandalise donc, si ce mot existe encore dans le vocabulaire de notre société, qu’une grand marque passe par ce genre de réseau. Je paie le prix fort chez Apple, qui se présente comme une marque ayant des valeurs autres que boursières, j’en attend au minimum le respect des droits de l’homme tout au long de la chaîne de fabrication.
    Aujourd’hui, l’abondance d’informations et l’auto-censure généralisée (pour ne pas choquer nos chastes oreilles!) font qu’on ne réagit plus à rien, sauf peut-être quand notre propre porte monnaie est directement touché. Je suis désolé, mais l’info soulevée ici aurait provoqué un boycott des produits il y a une vingtaine d’années. Aujourd’hui, on va lire ça, avoir une pensée amicale pour l’ami Jeff qui soulève le problème, et passer à Macbidouilles ou à DPReview pour voir les dernières nouveautés.
    Je ne suis pas mieux que les autres, mais je peux vous garantir qu’à chaque fois que je verrai un iPod, j’y verrai les mains et le regard d’un pauvre gamin chinois en filigrane. Et Steve Job va devoir balayer devant sa porte pour me faire changer d’avis.

  8. Sophie PhotographePosté le

    Denis a raison… On verra bien d’ailleirs si l’affaire prend de l’ampleur comme elle le devrait. Maintenant pour répondre à Renaud, tu as peut-être visité des usines modèles en Chine. Mais c’est comme les appartements témoins ! Toutes les organisations internationnales dénoncent les conditions de travail en Chine ! Tout le monde le sait…
    Sinon, il est vrai que c’est fort domage que cette histoire tombe sur Apple et pas sur d’autres marques… Car je suis certain qu’Apple n’est pas à blâmer plus que les autres !

  9. Ce n’est malheureusement pas nouveau : lisez ou relisez le libre de Naomi Klein « No logo », paru il y a quelques années mais toujours d’actualité.

  10. L’ennuyeux dans tous cela étant que l’iPod reste quelque chose dont nous pouvons nous passer. Par contre, tous les autres produits, comme les vêtements, chaussures, etc, il est plus difficiles d’en échapper. Bien que nous souhaitions de meilleures conditions de vie pour les gens qui y travaillent, la réalité de la vie quotidienne prend vite le dessus, d’autant qu’il y a plein de gens par chez nous qui ont du mal à joindre les deux bouts et dont petits prix arrangent bien la vie. Même lorsqu’on paye des baskets une fortune en Europe, il n’est pas certain que les conditions de travail soient meilleures qu’avec des produits premier prix.
    Tout le problème étant de payer la juste valeur pour que des gens là-bas aient une vie décente. Sommes-nous près à le faire ? Par sûr. Ceci à condition que les patrons là-bas change aussi d’attitude, mais la culture est bien différente (sans parler des histoires politiques).
    Et il faut arrêter de comparer des chiffres qui ne veulent absolument rien dire. On vie probablement mieux en Chine avec 300 € qu’en France avec le SMIC. Après les conditions d’hébergement c’est encore autre chose. Les gens travaillant dans ces usines venant de la campagne, ils se font souvent héberger par leur employeur qui ont certes tendance à les arnaquer. Cela n’est pas nouveau.
    Demain, la Chine sera déjà trop chère et on trouvera un pays au niveau de vie encore inférieure. Il paraît que c’est la mondialisation. Cela dit, il se trouve que parfois la délocalisation n’est pas toujours une bonne affaire.
    Dernière chose. On a vu récemment l’Union Européenne imposer une taxe sur les écrans plats fabriqués en dehors de la CEE, pour soit disant protéger les emplois, sauf qu’il n’y pas tellement d’usiner par chez nous de ce genre de matériel.
    Deux choix sont alors possibles pour les fabricants. Dépenser des milliards pour ouvrir des centres de production en Europe ou alors augmenter les cadences de production de sortes à baisser le prix à l’unité et ainsi garder le même prix de vente pour le consommateur. A votre avis, qu’est-ce qu’ils vont faire ?

  11. Bon la chine avait plusieurs 10ene d’années de retard industriel sur l’occident !! Ils nous rejoignent d’ailleurs très vite en transperçant les cycles économiques qui nous séparent ! C’est quand même un des seul pays qui doit freiner sa croissance annuelle !!
    Pourquoi je vous dis ca? Peut être pcq c’est une luxe de pays riche de crier au scandale lorsque les conditions de travail sont limites ! (En effet que feriez vous si vous aviez 12 enfants à nourrir avec un salaire de misere?)
    En même temps il nous rejoignent, d’ici qq années ils penseront sûrement comme nous (enfin je l’espère !! sinon ça sera à nous de nous adapter !!)
    Au delà de tout ca, que dire des conditions de vie au Kenya par exemple, ou il y a tres peu d’industrie donc tres peu de travail, et ou un peuple entier (hommes, femmes, enfants) meurt de faim, alors qu’il vit dans un des pays d’Afrique les plus générateur de capitaux touristiques !
    La chine est critiquable sur les méthodes de travail c’est certain, mais à la vitesse ou elle progresse il n’y aura bientôt plus de disparité avec notre civilisation en terme de condition de travail, ce qui n’est pas encore au goût du jour pour les 100% des pays du tiers monde.
    Alors qu’est ce qui compte le plus? Que la Chine nous rejoigne rapidement en payant un certain prix « temporairement » ? ou que son peuple demeure dans la misère « ad vitam eternam »?

  12. C’est quoi le probleme ? Avoir des gens qui travaillent beaucoup, en tout cas beaucoup plus que vos standards de petits Francais proteges, ou bien plus que les standards d’occidentaux plus chanceux qu’il y a 100 ans, mais gagnent un salaire en rapport avec la misere de leurs campagnes ? Ou bien des etudiants un peu cretins qui veulent tous faire psycho, n’en rament pas une jusque 30 ans et vivotent grace a Papa Maman ? Ou alors encore des gens qui prennent le boulot qu’il peuvent bien trouver, essaient d’avoir des valeurs compatibles avec leurs attentes face a la vie, mais vivent au XXIeme siecle et balaient devant chez eux avant de regarder ce que Apple fait en Chine ?
    Perso je ne m’en fiche pas du travail dans le tiers monde, surtout si ca peut les aider a 1) moderniser le pays et 2) vivre beaucoup mieux que s’ils etaient restes dans leur campagne. Parce que c’est ca votre probleme : vous ne voyez pas ou est leur alternative.
    Oui a l’amelioration progressive des conditions de travail pour developper l’economie d’un pays. Non a la demagogie de celui qui cautionne la morale de Axa ou Microsoft, mais pas celle d’entreprises qui, meme egoistement, contribue au lent developpement economique de regions entieres.
    Bande de privilegies, comment ca s’est passe en Coree ou au Japon quand il a fallu reconstruire un pays en partant de tres loin ? La Nomenklatura n’est pas la norme.

  13. Olivier, ce n’est parce qu’au niveau des villes comme Shanghai, Hong-Kong, Pékin le boom économique chinois est très important que tout le reste du pays se trouve dans la même situation. Ce n’est pas pour rien qu’il y a un énorme exode rural vers les grandes villes avec l’hébergement des employés par les employeurs aux conditions que ce « nouvelle » condamne.
    Pour le Kenya, c’est maintenant le nouveau « El Dorado » de la production de fleurs. Mais les conditions de travail y sont pour le moins critiquables.

  14. Ah aah ! Je vois que le debat n’est pas pret d’etre clos. Pour ma part je ne vois de salut que dans la valeur travail. Pour mes yeux de Francais, le comportement de privilegie assis sur leurs droits de mes compatriotes m’insupporte. Et je ne peux m’empecher de penser que les Chinois des innombrables campagnes qui trouvent un travail sont moins malheureux que de crever de misere.
    Entre les deux, il y a sans doute un juste milieu, qui donne au travail sa place centrale dans la societe, avec quelque protection mais aussi avec realisme : nous ne sommes plus tout seul, nous ne dominons plus rien, pas meme notre marche interieur. Arretons de nous tirer des balles dans le pied avec notre sur-protectionnisme.

  15. Rassurez-vous, la situation va bientôt s’améliorer, puisque les politiques sont en train de nous fabriquer un tiers monde « maison » avec les travailleurs pauvres. Une fois tombées les barrières des acquis sociaux qui subsistent, ce qui pourrait bien s’effectuer après les présidentielles 2007, on pourra alors faire fabriquer nos produits manufacturés par « nos pauvres » au même tarif que la Chine ou le Kenya. Ça vient tout doucement, ça se banalise, on fait pas gaffe… mais le syndrôme des travailleurs pauvres préfigure le retour à une société de servage (ce qui existe déjà à travers les stages à répétition). Et on en trouvera encore pour justifier tout ça avec la mondialisation, alors que les dividendes des actionnaires des grandes entreprises françaises ont encore augmenté (officiellement, c’est tout dire !) de 50 % l’an dernier. Tout cela n’est pas près de changer parce qu’en plus, on aime ça !
    Allez, revenons à de vrais problèmes, comme le 0-0 du match d’hier. Pas facile de dormir tranquille après une contre-performance pareille ;-)

  16. Il conviendrait de connaitre un minimum la situation chinoise avant d’en parler et de tenter de trouver des excuses vaseuses à Apple ou aux consomateurs occidentaux ! Certains ici semblent fort en Mac, mais sont vraiment nuls, en économie et en géopolique…
    Il y a très longtemps que le taux de natalité en Chine est descendu au alentours de 1 par famille ! 12 enfants à nourir, c’est n’importe quoi, la Chine est un pays semi développé…
    La Chine pourrait très bvien travailler sans transformer ses usines en centre de détentions pour demi-esclave (ce qu’ils sont de noçmbreuses organisation de défense des droits de l’homme l’ont démontré)… Si les choses sont comme ça, c’est parceque c’est un pays arrièré sur le plan social et démocratique !
    Une chance pour la nomenclatura locale, les multinationnales et les consommateurs occidentaux qui payent ces produits une misère !

  17. Tu as raison, donner un salaire minimum de 1500 EUR a tout le monde, niveler le niveau de la production par le bas (surtout pas d’ecarts !) va surement sauver la France.
    Et apres ca, bien sur, 60 millions de Francais auront tous un emploi dans l’administration et le tourisme, puisqu’on ne voit pas comment l’industrie pourrait etre competitive sur les marches internationaux, et comment les services arriveraient a se faire remunerer suffisemment avec un faible marche interieur qui ne cree pas de richesse, mais se sert a eponger les retraites a 55 ans et les indemnisations pour chomeurs.
    Les 30 Glorieuses sont loin derriere nous, nos voisins l’ont deja digere, mais nous sommes sans doute plus intelligents que les autres : gardons des avantages sociaux determines par les annees fastes, voire meme augmentons-les en ces temps de vache maigre !

  18. Eric, tu racontes n’importe quoi.
    En France, les plus grandes avancées sociales se sont faits justement pendant les périodes de « vaches maigres ». Les années fastes ont suivi.
    Il y a encore des gens pour croire à ce système libéral ? Il y a encore des gens qui croient que la chine se relève grâce à la mondialisation ?
    Lequel a des œillères ?

  19. 1870, 1914, 1940, tu as sans doute entendu l’expression « avoir une guerre de retard ». Tournant le dos au liberalisme, vous en oubliez que la bataille d’aujourd’hui est de defendre le liberalisme contre le neo-liberalisme. Pas de defendre un village gaulois raille par le monde entier, y compris par les Chinois et les pays scandinaves. Et par moi-meme comme par d’autres, degoutes des avantages que certains tirent du systeme francais sans donner autre chose a leurs enfants que des « droits », sans richesse aucune.
    Les avantages sociaux n’ont certes pas ete decides pendant les annees fastes (Front Populaire, securite sociale ou 4eme semaine de conges payes), mais ont ete valides pendant les 30 Glorieuses qui ont vu un excedent de creation de richesse fasse au probleme de la repartition. Maintenant, pour les conventions collectives, c’est autre chose. Il me semble que la 5eme semaine de conges payes et les 35 heures ont ete decidees alors que l’adage rappelle de « creer de la richesse avant de la repartir ».
    J’aime beaucoup cette phrase du 1er ministre canadien Jean Chretien (detrone depuis par les conservateurs) : « je suis liberal apres avoir equilibre mon budget ». Parce que, oui, dans le reste du monde « liberal » ne veut pas dire salaud de capitaliste qui envoie tout le travail aux Chinois, mais plutot de « capitaliser » sur ce qui est viable sur le long terme, sur ce que le pays a de meilleur et sur ce que les prochaines generations pourront continuer. Il est considere comme un dangereux gauchiste, veridique. On n’hypotheque pas l’avenir de nos enfants Francais avec des 35 heures et des pre-retraites. Je le redis : je ne suis pas alarmiste sur l’etat du monde, mais sur ce qui attend mes enfants si je les eleve en France.
    Jean-Francois, comme tu peux le lire, en ecrivant « lâchez-vous l’espace est ouvert… » nous t’avons pris au mot ;-)

  20. Tu exageres un peu, il n’y aurait donc pas de juste milieu ? Figure-toi que justement, je suis alle voir ailleurs. Dans deux endroits bien differents. Je ne suis pas idealiste, mais pragmatique. Mais j’aimerais rentrer chez moi : mon pays n’appartient tout de meme pas qu’a ceux qui aspirent a une vie de plaisir, mais aussi a ceux qui aspirent a une vie de labeur ;-)
    La Chine va fortement evoluer, d’ailleurs si tu lis la presse, tu verras que la penurie de main d’oeuvre commence tout doucement a se faire sentir. Et les bassins de main d’oeuvre du Guangzou sont a la peine, contrairement a celui autour de Shanghai. Mais ce que je dis, c’est qu’il serait peut-etre temps de se reveiller chez nous et de penser a un avenir viable, au lieu de nous lamenter vers les deux extremes : travailleurs etasuniens ou chinois. Et en attendant de perdre la possibilite de se choisir un modele, cribles par le chomage.

  21. « Je ne suis pas idealiste »
    C’est super bien imité dis donc ! ;)
    « La Chine va fortement evoluer, d’ailleurs si tu lis la presse… »
    Dis moi laquelle je dois lire, parceque je ne dois pas avoir de bonnes lectures !
    Sérieusement, puisque tu me parles d’extrémisme, le tien me fais peur, vraiment.
    Et quand je mense qu’en 2007 il va falloir choisir entre Jean-Marie Sarkosy ou Ségolène Madelin, Je me dis que des gens comme toi il doit y en avoir plus que d’idéalistes chevelus, en cette France que tu méprises.

  22. Ca pour barder, ca barde. Mais Al1, j’en ai marre de privilegier la belle generosite, les ideaux ou meme le panache francais. C’est vrai que c’est bien de se sentir en paix avec soi-meme en se revoltant pour les Chinois ou le genocide armenien. Mais fini de rigoler : beaucoup n’ont meme pas le statut de travailleur de ces Chinois. Tant mieux ? C’est facon de penser, on finit quand meme par les payer, et tres cher en plus.
    Mais au lieu de critiquer Royale, Sarkozy ou les habituelles tetes de Turc de l’intelligentsia francaise (les pas-beaux qui sont trop realistes et proposent des solutions), que proposes-tu ? De realiste, j’entends, autre chose que le support des non-producteurs de croissance. L’heure est a nous preoccuper non seulement de ce que nos enfants pourront ou nous se payer des vacances en Chine, mais aussi de ce qu’on touchera pour nos retraites dans 30 ans dans un pays qui peine a creer de la richesse
    Appelle-moi « extremiste », tu as raison, ca fait avancer le debat. C’est un progres, avant quand on critiquait la gauche francaise c’etait plutot meme « fasciste », ce que je trouve tout aussi grave et insultant que « communiste » ou « trotskyste » maintenant qu’on en a fini avec les debats steriles (qui masquaient bien evidemment quelque chose de bien plus contret).
    Tiens, petit rappel : il y a quarante ans, des gens qui j’espere ne sont pas de ta famille « politique » debutaient une petite operation seduction aupres des masses : la Revolution Culturelle. C’etait en Chine. La Chine qui a pris 50 ans de retard sur le reste du monde, avant de le rattrapper avec forcement beaucoup de casse sur son chemin. La Chine qui a fait un tel bond en arriere que ses campagnes justifient un exode rural sans qu’il y ait trop le choix.
    Je ne vois ni n’entends jamais dans notre beau pays nos grands penseurs faire amende honorable a ce sujet, eux qui encourageaient eux aussi le deplacement des elites a la campagne ou en zones les moins developpees. Leur petit livre rouge a la main. Moi je suis le mechant a vouloir defendre l’emploi honorable, mais eux sont sans doute les gentils a vouloir creer l’equilibre par le vide. Mais bien sur. Des noms ? Sollers, Miller, Freche, Glucksmann, Geismar, Rollin, Castro, Godard. Pour moi ce ne sont pas de simples penseurs, mais des complices de crime.

  23. bon, certains s’embalent un peu, mais tant que chacun respecte l’opinion d’autrui tout va bien ! Pensez à restez mesuré et à relire 3 fois votre prose avant de poster : emporté par lea fougue, on peut parfois s’oublier un peu…
    Merci pour le lien I1net, je l’ai mis au début du papier

  24. Qu’est-ce au fond que la mondialisation ? C’est l’art de faire fabriquer par de semi-esclaves orientaux des objets ensuite vendus à prix d’or aux occidentaux. L’oriental ne gagne presque rien, son pays ne gagne presque rien, l’occidental dépense beaucoup, l’actionnaire du grand groupe industriel ramasse la mise. Au passage, l’oriental emprunte de l’argent pour payer ses dépenses générées par la soif de bénéfice des grands groupes et verse encore d’énormes intérêts et frais divers aux organismes financiers, principaux actionnaires des grands groupes industriels. L’actionnaire ramasse encore la mise. Et les politiques en place touchent un peu partout en servant la soupe aux actionnaires.
    Mais les actionnaires veulent une progression annuelle des dividendes de 20%, alors que les salariés occidentaux noyés sous les dettes limitent leurs achats. Alors on fait la chasse aux frais généraux, on licencie, on dévalue l’outil de production de biens commercialisables au profit du casino boursier.
    On serre encore la vis au petit oriental, on dévalue la qualité des produits vendus à l’occidental pour gonfler encore les marges colossales, on paie moins l’occidental tout en lui offrant des possibilités supplémentaires de crédit.
    Telle une énorme tumeur, l’actionnaire continue de se gaver.
    Finalement, cette mondialisation « qu’il ne faut surtout pas rater » ressemble beaucoup à un autre bobard donné en pâture aux gens « informés » : la crise du pétrole de 1973. À l’époque, y avait déjà des mecs bien pensant pour dire que tout était foutu, qu’il n’y avait plus d’essence, qu’il fallait se serrer la ceinture (Ah les retraites, la sécu et les avantages sociaux !) pour offrir une chance de survie à notre pauvre économie de marché.
    Pathétique !

  25. OlivierPosté le

    ca s’enflamme ici :))
    On parle de la france ou de la chine ? bon ben puisque c’est comme ca on va parler des 2 :)
    Moi quand je regarde les conditions de travail en chine, ca me fait penser à la france du 19eme siecle. Vous avez deja entendu parler du Cresot en Saône-et-loire? L’usine Schneider et son marteau pilon?
    Les conditions de travail y étaient a peu de chose pres comme en chine actuellement. Des dortoires pour les employés et leur famille, des ecoles pour leurs enfants…, une monopensée dirigée par le patron vers la production… une sorte d’embrigadement dans l’esprit de l’entreprise. Ca marchait plutot bien à l’epoque, les employés étaient meme heureux d’y travailler car il avait beaucoup d’avantages par rapport aux autres à l’epoque… acces à l’education pour leurs enfants, au soins …etc.. (C’etait en pleine révolution industriel et les ouvriers n’avaient pas encore leur droit du travail à la francaise.)
    Bon tout ca pour dire que maintenant quand on regarde ca, on se dit bon c’etait une petite utopie industriel avec un patron paternaliste, voir despotique qui controlait la vie de sa main d’oeuvre, mais à l’epoque c’etait considéré comme une grosse avancée en terme de contexte de travail !!
    La situation chinoise est liée au concept de cycle economique. Pour le moment les travailleurs ont peu de droit, ce qui rend la main d’oeuvre tres bon marché et donc attractive pour les entreprises… Parallement cela permet à la chine de qualifier ca main d’oeuvre, d’aquerir des usines moderne… Celà aura pour consequences à LONG TERME une elevation du chinois moyen et une augmantation des droits des travailleurs… Mais faut pas etre impatient, nous(pays developpés) ca nous à pris 150 ans, ca leur en prendra peut etre pas plus de 50, mais il faut attendre que les mentalités des travailleurs qui ne connaissent rien d’autre là bas changent !!!

  26. Z’avez qu’à tous acheter des 1D MarkII N fabriqués au Japon plutot que des D200 fabriqués en Malaysie…

  27. Rebonjour a tous. C’est difficile de communiquer sur un blog comme cela, sur un sujet qui nous touche tous. Nous pensons certainement tous la meme chose, mais n’y mettons pas les memes priorites. Je reconnais qu’avoir une pensee pour les travailleurs chinois temoigne d’une certaine humanite, mais je reste focalise sur ce qui me concerne directement, et c’est pourquoi bien egoistement (c’est vrai que je le suis) j’essaie de mettre en avant l’idee que sans travail, point de salut.
    En meme temps je comprends que le mot « travail » evoque en priorite pour d’autres tant de choses negatives, comme le recent « top 40″ des salaires des patrons du CAC 40. Revoltant, bien sur. Mais voila, je veux penser que cela ne nous concerne pas, de meme que le train de vie des rock stars ne me touche pas outre mesure, alors que eux aussi, question gachis, on pourrait les pointer du doigt. Je pense que pour beaucoup je suis un « Gnou », un suiveur sans cervelle qui repete ce que dit le grand patronat. C’est possible. Mais j’ai ce besoin de valeurs, je pense encore que dans la vie on a des droits avant de beneficier des devoirs, et que le monde se construit tous les jours – mieux vaut avec que sans nous. Ah, et derniere remarque, vous aurez compris que j’ai une peur bleue des demagos, si forts a monter une foule pour finalement (a mon sens) s’en etre servi comme n’importe quel usurpateur. Voila pour la commemoration du 40eme anniversaire de la Revolution Culturelle.
    PS : le D200 est fabrique en Thailande, un pays bien plus developpe que tu ne l’imagines, et ou les travailleurs font tout pour se faire embaucher dans des conditions bien eloignees de l’esclavage. Ils ont meme un semblant de democratie (mais balayons un peu devant chez nous avant de lancer des paves chez les autres). Pour les objectifs, rassure-toi, tout reste encore au Japon, de meme que dalles LCD et autres plasma.

  28. L’analyse de Denis est un peu simpliste, franchement orientée et fait abstraction de l’évolution qui a permis à notre marché du travail national d’être ce qu’il est – grâce à la mondialisation. C’est grâce à cette mondialisation décriée, grâce à la richesse (colossale) dégagée par la France dans ses « heures de gloire » que l’on a pu dégager un cercle vertueux qui a fait ses preuves, lorsque l’époque est à l’équipement d’une nation. Plus d’argent pour les travailleurs qui dépensent ainsi plus, etc…). Aujourd’hui, les conditions sont différentes : les pays occidentaux ont atteint un seuil dans l’investissement en biens d’équipements, nous sommes en marge du développement mondial et n’avons aucun poids pour en changer le cours. Sauf à faire partir certains des plus zélés travailleurs ou entrepreneurs, ceux qui créent la richesse d’une Nation et enrichissent ses habitants par redistribution des revenus.
    « Qu’est-ce au fond que la mondialisation ? C’est l’art de faire fabriquer par de semi esclaves orientaux des objets ensuite vendus à prix d’or aux occidentaux. » Le début est déjà insultant. Le Japon, depuis l’ère Meiji, n’a jamais eu de cohortes d’esclaves pour fabriquer ce en quoi l’Europe ne voulait pas se spécialiser. Et ce, bien avant le Front Populaire ou autres conquêtes du travailleur : cette mondialisation existe depuis plus d’un siècle, et personne ne l’a jamais condamnée… puisqu’elle n’est pas condamnable. On est bien heureux en France de vendre du vin à des Japonais ou des produits L’Oréal en Chine. Des marques locales auraient très bien pu piller nos brevets nationaux et sortir des copies locales. Aujourd’hui, c’est l’OMC tant décriée qui nous en protège. Et protège nos emplois. Depuis, Corée, Taiwan et Thaïlande, parmi tant d’autres, se sont débarrassés de leurs dictatures. Je pense que Denis est le premier heureux de pouvoir s’équiper d’un Macintosh dont le prix moyen a bien baissé en trente ans. Economies d’échelle, bien sûr, mais aussi rationalisation de l’outil de production, dont l’ensemble ne sera de toute façon jamais délégué à la seule Asie (et encore moins Chine). Halte à la désinformation.
    « L’oriental ne gagne presque rien, son pays ne gagne presque rien, l’occidental dépense beaucoup, l’actionnaire du grand groupe industriel ramasse la mise. » Encore un raccourci trop facile : la mondialisation multiplie les intermédiaires. Et fait vivre transporteurs, dockers, logisticiens, informaticiens… Bref une foultitude de métiers ou spécialités nouvelles. En bénéficie aux états, avec les tarifs douaniers, ou bien en crédits équivalents lorsque l’on va vers le libre-échange. Elle bénéficie encore aux états concernés grâce à la fiscalité : jusqu’à preuve du contraire, les patrons reversent plus de 50% sur l’ensemble de leurs gains a l’Etat (patrimoine et stock options ne sont pas assez taxés, c’est un point technique pour lequel je vous encourage à écrire à vos députés). Par ricochet, elle bénéfice à d’autres travailleurs qu’aux seuls Français. Mais ne crois pas que rapport 1 à 20 soit la règle, même en tenant compte des colossales charges patronales françaises. Elle bénéficie aussi au développement des infrastructures et a l’économie locale. Tu penses peut-être que tu pourrais facilement profiter de tes RTT en promenades bucoliques sur les routes de France, si elles n’avaient été développées et entretenues bien souvent que grâce à l’industrie ? Je pense à des zones excentrées comme certaines vallées alpines par exemple. Eh bien, va en République Tchèque, tu te rendras compte des bénéfices qu’a eu la mondialisation sur ce très beau pays en quelques années.
    « L’actionnaire ramasse encore la mise. » C’est un fait, aujourd’hui les actionnaires sont fortement privilégies par le système. Mais les fonctionnaires ne sont-ils pas extrêmement privilégies par leur statut, voire par leurs CE ? Certains employés n’ont-ils pas une partie du capital de l’entreprise entre leurs mains, et donc une source non négligeable de profits potentiels (oui, potentiels, car sache qu’il y a un risque à ne donner que dans le capitalisme) ? N’oublions pas ces bons points, occupons-nous de généraliser à l’ensemble des Français ce qui est bon, plutôt que de condamner en aveugles.
    « Mais les actionnaires veulent une progression annuelle des dividendes de 20%, alors que les salariés occidentaux noyés sous les dettes limitent leurs achats. » Cela s’approche de la réalité, même si malheureusement fortement exagéré (L’Oréal et Total sont bien privilégies avec une croissance à deux chiffres, mais la France peut-elle récupérer dans son budget des profits gagnés pour l’essentiel dans d’autres zones du monde – avec donc une contribution fiscale dans ces dites zones ? Au passage, retour à l’exagération : les Français sont plutôt bien éduqués et ont un niveau d’endettement bien faible, comparé au tant décrié « american way of life ». Je souscris totalement au principe : l’endettement pour achat de biens d’équipement devrait être sévèrement contrôlé.
    « À l’époque, y avait déjà des mecs bien pensant pour dire que tout était foutu, qu’il n’y avait plus d’essence, qu’il fallait se serrer la ceinture (Ah les retraites, la sécu et les avantages sociaux !) pour offrir une chance de survie à notre pauvre économie de marché. » A l’époque, on ne t’a pas demande de travailler plus ni de te serrer la ceinture pour la retraite. On n’a pas demande aux cheminots d’arrêter de prendre leur retraite a 55 ans (plus de vapeur à l’époque déjà pourtant). Ce ne sont pas les syndicats qui l’ont impose, donc ne transforme pas une inaction en grande victoire. Maintenant, le pays s’est tout de même serre la ceinture : économies d’énergie, filiale nucléaire développée (et encore de nouveaux emplois a la clef). C’est humain, il faut souvent une bonne peur pour se ressaisir et arrêter les abus.
    Au final, juste une petite remarque : tous ces petits raccourcis sont bien dangereux, mettre la barre à droite ou à gauche toute (image qui se veut apolitique) n’a historiquement jamais été une réussite pour les peuples qui ont tenté l’aventure.
    Le petit mot de la fin : ne confondons pas mondialisation et américanisation. Je ne suis pas hypocrite, parce que je sais que nous, Français, avons beaucoup plus gagne grâce a la mondialisation que a cause d’elle. Tachons d’en refaire une alliée au lieu d’une coupable trop facile.

  29. Je crois que ceux qui crient au scandale à propos de ces employés chinois (probablement avec raison) devraient dans ce cas crier encore plus fort en regardant du côté du continent oublié de l’économie mondiale : l’Afrique. Et vous savez ce qui m’énerve le plus, c’est qu’on parle des conditions des travailleurs en Chine, uniquement parce que cela touche notre petite personne, ou plutôt l’objet devenu culte et nommé iPod… Mais personne ne parle des gamins qui travaillent dés 5 ans en Afrique, pourquoi ? parce qu’ils ne fabriquent pas des macbook ! Les gens crèvent de faim partout en Afrique and « Who cares ? » Dans le joli cours sur la mondialisation précédent mon message, il doit manquer le paragraphe concernant les dommages collatéraux, qui sont des humains… Bref je sais que je suis un peu hors sujet mais bon desfois il faut savoir regarder un peu plus loin que nos frontières et cela même sans les articles à scandale sur la fabrication des iPods

  30. Ah, ces salauds de riches !!!
    Malheureusement tout n’est pas aussi simple.
    il faut regarder la situation generale des travailleurs chinois sur une vingtaine d’année. Pour résumer, de plus en plus de chinois vivent de mieux en mieux. Et ça c’est une bonne nouvelle, non?
    Ensuite, il est facile de critiquer et de donner des lecons de logistique economique. Mais à la place d’Apple, feriez vous autrement que de fabriquer vos Ipod en Chine?
    Pour finir, l’information est fausse. Alors avant de croire tout ce qu’on vous dit, prenez la peine de verifier vos sources.
    Et essayer de comprendre plutot que de critiquer; Merci.

Leave A Reply