web analytics

Unique et révolutionnaire : travaillez vos RAW par zone avec Nikon Capture NX !

63
BILLET PREC.
BILLET SUIV.

Nx_boxmedium_1
C’est avec beaucoup d’excitation que je me suis lancé à la découverte de Nikon Capture NX, car les promesses de ce logiciel très attendu sont importantes. Notamment la plus intéressante qui est de travailler ses images RAW par zones. Vous pouvez d’ailleurs visiter ce site en anglais pour en savoir plus : Capturenx.com. Voici quelques explications de Nikon France :

General_nx
 » Les Points de contrôle de couleur vous permettent de choisir et d’isoler une zone de cette image en vue de l’améliorer en un temps moindre comparé à d’autres outils d’édition d’image. En peu de temps, vous pouvez sélectionner et utiliser n’importe quel Point de contrôle de couleur pour modifier la teinte, la luminosité, la saturation, le rouge, le vert, le bleu, la chaleur et le contraste au sein de chaque zone déterminée.

Chaque Point de contrôle apparaît sur l’image et peut être aisément déplacé d’un point à l’autre, pour un positionnement précis afin d’obtenir l’effet souhaité. Des curseurs vous permettent d’ajuster l’effet des points de contrôle dans les zones sélectionnées par ces points de contrôle. La commande de glissement, du point et du curseur est très facile à utiliser, et offre un effet à la fois très puissant et créatif ! « 

Nous y reviendrons… Le dernier né de chez Nikon a aussi pour ambition de vous aider à traiter également vos fichiers JPEG ou Tiff… Et pas seulement les NEF issus de votre boitier Nikon (d’ailleurs l’image ci-dessus avait été réalisée en JPEG sur un Canon 20D). Evidement, certaines fonctions du logiciel ne s’appliquent qu’aux véritables NEF issus d’un appareil Nikon, par exemple les correction d’objectif.

Capt_nx_installL’installation se passe sans problèmes. La première approche de l’interface peut être légèrement déroutante, mais rassurez-vous : on s’y fait rapidement. Elle n’est pas aussi élégante que celle de la beta 3 de Lightroom, mais tout de même assez sobre, c’est une bonne chose. Vous en conviendrez : l’important n’est pas le look d’un logiciel (qui dépend souvent de critères quelque peu subjectifs), mais bien ce qu’on peut faire avec !

General_nx_2Ce Nikon Capture NX donc est particulièrement intéressant car il est le premier de tous les derawtisers à offrir l’incroyable possibilité d’appliquer des réglages par zone à votre image RAW.

Oui : éclairer un visage, déboucher une ombre, assombrir un coin de ciel est enfin devenu possible sur un fichier RAW. Et cela change tout ! Avec une telle avancée, on peut donc considérer que Nikon Capture NX est le tout premier représentant de ce que l’on va appeler : la seconde génération de derawtisers. Des logiciels qui permettront de faire de la véritable retouche sur les images 12 bits brut de capteur, dans un espace couleur très large…

Enfin, presque le premier… Petit retour en arrière, car nous avions vu ici que Photoshop possède l’étonnante capacité d’importer des RAW en tant qu’objets dynamiques au sein d’un fichier PSD… Oui ! Cela vous autorise à faire des sélection (et même les mémoriser, les modifier) afin d’appliquer des calques de réglages par zone à votre image RAW…

Objet_dynamiqueImage RAW qui restera donc éditable à tout moment : un double-clic et une fenêtre de Camera Raw s’ouvre au dessus de l’espace de travail Photoshop. Effectuez vos réglages, refermez et vous êtes de retour dans Photoshop. Camera Raw permet donc lui aussi cette prouesse de travailler du RAW par zones, mais en trichant un peu… Puisqu’il a besoin des calques de réglage de Photoshop pour y parvenir, ce qui complique pas mal la manoeuvre ! Ce n’est donc pas tout à fait pareil, de plus chaque sélection que vous mémorisez (vous n’êtes pas obligé de les mémoriser) alourdit votre fichier d’un tiers du poids de l’image initiale. Autant dire que cette méthode est réservée aux utilisateurs avancés…

Avec les « Control Points », Nikon Capture NX propose donc une méthode de sélection qui ressemble à la methode « plage de couleurs » de Photoshop, mais tout à fait différente et inovante… C’est beaucoup plus intuitif, plus rapide et plus léger ! En un mot accessible aux gens qui ignorent tout des couches Alpha de Photoshop ! Ajoutons au passage que le prix de NX est six à sept fois moindre que celui de Photoshop…

Control_points_1Démonstration : je sélectionne une zone (sur le plancher dans notre exemple de droite) dont je vais règler la taille avant de lui appliquer des réglages : luminosité, contraste, teinte, saturation, rouge, vert, bleu, température (détails dans la fenêtre flottante)… En multipliant les points de contrôle j’affine précisément mon image zones par zones, comme sous un agrandisseur. Et l’on découvre une nouvelle façon de travailler assez différente : c’est très intuitif !

Tentez cette expérience étonnante, prenez une de vos vieilles images JPEG, travaillez-la dans Capture NX (avec des points de contrôle) et à la fin : enregistrez votre travail… en NEF ! Et oui, le NEF n’est plus un format réservé aux fichiers RAW issus des boîtiers Nikon.

Cela m’amène à m’interroger, sommes-nous peut-être à la veille d’une révolution
technologique qui va boulverser le traitement de l’image : il est
probable que les logiciels de la prochaine génération cessent
progressivement de modifer les pixels eux-même ; mais enregistrent
seulement des instructions qui ne seront appliquées aux pixels qu’au
moment de l’export final. Le but étant de préserver nos
disques dur de l’engorgement… Ce changement de génération exigerait alors l’abandon des formats courrants PSD, TIFF et autres JPEG, afin de passer à de nouveau formats (permettant d’enregistrer ces instruction) dont les premiers représentant sont peut-être, le DNG (qui embarque les données XMP) et le NEF ?

Dans l’exemple suivant, j’ai commencé par créer un point de controle dans le coin en haut à droite pour ajouter de l’ombre et « fermer » la composition. Je l’ai dupliqué et déplacé dans le coin en haut à gauche avant de réduire sa taille. Puis j’ai crée de nombreux points pour éclairer chaque visages individuellement (à chaque fois je duplique le point de contrôle par un clic-droit). Ensuite j’affine les caractéristiques de chaque zone. Effectuer toutes ces sélection et autant de calques de réglages nécessaires dans Photoshop au dessus d’un objet dynamique aurait été trois à quatre fois plus long (même en ayant préparé des racourcis claviers pour chaque opérations). Certes les sélections de Photoshop peuvent être plus précises, mais elles nécessite un certain niveau de connaissance du logiciel que peu de photographes (même pros) possèdent, je m’en rend compte dans mes stages… Voici donc le résultat, avant / après.

Capture_nx_vue_mont_retouch

N’hésitez pas à me faire part de vos expériences, questions, et interrogations ci-dessous (il n’y à pas besoin de s’identifier, ni de s’enregistrer pour commenter : cliquez sur commentaires et tapez directement votre prose)…

BILLET PREC.
BILLET SUIV.

63 commentaires

  1. TotophotoPosté le

    Il n’y a pas à dire : beau travail monsieur Nikon ! Si c’est aussi facile que tu le dit j’ai hate d’essayer…

  2. AnonymePosté le

    Mais bon sang Jean-François, ça fait des années que DXO travaille par zone! Faut tout de même pas parler de révolution!
    Je m’excuse de faire celui qui défend dans arrêt ce logiciel, mais dire que Nikon NX est le premier n’est pas exact. Toi qui dis toujours ne pas aimer ce logiciel (DxO), fais-en le tour une fois à fond les manettes, et tu verras.
    Cela dit, la différence, c’est que NX permet de choisir soi-même ses points de contrôles. C’est vrai.
    Mais bon, prends ton image de départ, celle que tu montres en exemple, et donne-là à manger à Dxo. Je me demande si tu n’arriveras comme par hasard pratiquement pas au même résultat.
    Juste pour dire encore: DxO aussi permet de traiter le JPEG et de sortir en DNG.
    A part ça, merci de nous avoir fait découvrir ce logiciel fort intéressant:-)

  3. François CuneoPosté le

    Zut, j’ai oublié de signer le commentaire précédent… Mais je pense que tu avais deviné de qui il émanait!:-)

  4. Je t’avais reconnu ! Mais t’as tout faut François en l’occurence ! ! ! Tu n’a spas compris de quoi je parle… Je parle de zones que tu choisi évidement (et que tu peux définir très très précisément)…
    C’est absolument révolutionnaire ! As-tu seulement utilisé l’outil de sélection « plage de couleurs » de Photoshop que j’utilise tous les jours ? Si oui : tu peux te faire une idée de quoi je parle…
    Tu sais… j’ai longuement testé DXO récement (période d’essai gratuite) et il est retourné à la poubelle car il m’est absolument inutile ! t je ne suis pas le seul de cet avis…

  5. TotophotoPosté le

    JF a tout a fait raison : DXO ne travail pas par zones sélectionnée !
    Ce logiciel est le tout premier à le faire à ce que je sais…

  6. TotophotoPosté le

    François tu lis trop vite !
    tu peux mettre un point de controle juste sur un visage par exemple (le logiciel analyse la couleur de la peau sous le point et ne sélectionne pas le blanc des yeux ni les cheveux), ensuite tu règle le diametre de la zone
    et tu fais tes modifications … Puis tu recommence sur une autre zone de la taille de ton choix !
    Absolument démentiel !

  7. Si j’ai bien compris, ce qui est surtout à retenir, c’est la grande simplification (et la productivité) qu’apporte cette façon de faire. Car, on est bien d’accord, au prix d’un travail parfois considérable et de bonnes connaissances, tout cela est déjà réalisable sur PSD. L’interface me semble très intelligente et procurant une grande créativité. En passant, CaptureNX réinvente la notion de contraste local sans en faire grand cas. Cela n’a effectivement pas grand chose à voir avec DxO (qui reste très performant pour certaines fonctions).
    Ce qui va commencer à devenir ennuyeux, c’est de choisir le bon logiciel pour traiter ses images. Et de passer ses images de l’un à l’autre car il y aura toujours un logiciel qui fait un petit truc que l’autre ne fait pas!

  8. … oui, m’enfin chez Nikon il faut quand meme payer parce que sinon l’offre logicielle est nulle pour traiter le RAW ;-) Enfin bon, justement j’attends de pied ferme ce NX pour mon D200. Non, Jean-Francois, Camera Raw me rebute toujours autant. Mais comment se fait-il que tu l’aies teste ? Une version test ou complete ? Il est toujours prevu pour juillet 2006. Et sinon, question vitesse, configuration : c’est tres bien, mieux ou moins bien que la concurence ?

  9. AnonymePosté le

    Ya pas a dire l’arrivée de Capture NX va compliquer le choix ! Car cette gestion des réglages par régions parametrables semble tout a fait interessante et absente partout ailleurs…
    DXO n’a rein a voire avec ça nous sommes d’accord

  10. François CuneoPosté le

    Je ne suis pas d’accord avec vous.
    Vous allez mettre un point de contrôle où Messieurs? Aux endroits que vous allez vouloir déboucher j’imagine, pas ailleurs pour le plaisir. Il n’y a qu’à voir le résultat (excellent d’ailleurs) des retouches de JF.
    Ce sera en gros les mêmes zones que DxO va lui-même déboucher aussi. Les deux programmes travaillent par zones (eh oui, c’est la grande force de DXO), la différence, c’est que dans NX, vous choisissez la zone ou les zones.
    Totophoto, c’est toi qui lis trop vite:-) J’ai bien précisé que j’avais vu la différence qui touche au choix des zones.
    Au final, les deux logiciels permettent, d’une manière différente, de travailler les images localement. Dans la plupart des cas, les débouchages par exemple devraient être les mêmes logiquement.
    Cela dit, j’aimerais beaucoup que des logiciels comme Raw Developer, que nous avons testé hier sur cuk.ch, disposent d’une fonction comme NX. J’imagine que très vite, on va nous proposer ce genre de fonctions bien pratiques un peu partout. Mais c’est vrai que Nikon a ici une avance certaine sur les autres développeurs.

  11. Intéressant. Merci pour ces infos. Bon, je garde mon Canon mais j’attend patiemment que ce genre d’avancée soit dispo dans une version ultérieure de Camera Raw, DPP, DxO, Aperture, etc..

  12. Monstrueusement prometteur en effet. Canon répondra à cette attente soyons en sûr. On a vraiment une nouvelle ère qui s’ouvre devant nous. Moi qui ai toujours phantasmé sur le travail des grands tireurs N&B, je vais pouvoir travailler mes images dans cet esprit. Fabuleux. Qui regrettera après ça les Velvia… Par contre, une fois de plus, le numérique nous prouve quel vaste chambardement il impose au métier même de photographe. Un peu le même genre de révolution que la vidéo à imposer aux cinéastes amateurs ou pro. Grand ménage en perspective avec des entrants et des sortants

  13. waaa vivement une version d’essai téléchargeable, ça semble vraiment être une petite révolution!!!
    par contre d’après les captures écran je trouve l’interface pas terrible, limite windowsienne, usine à gaz quoi… :-)Néanmoins le réglage des points de controle semble être quand même suffisament intuitifs.

  14. Olivier ChicheportichePosté le

    Effectivement TRES prometteur (et très bien expliqué également)…
    Cependant, il me semble que Nikon NX ne sera pas Universal Binaries, du moins pas à sa sortie (et Nikon ne s’est pas engagé pas à sortir une version optimisé pour MacIntel). Qu’en est-il alors de la performance de ce programme « idéal » sous Mac? As-tu essayé NX sous OSX ou sous Windows et as-tu constaté une différence qui pénaliserait l’une ou l’autre version?
    Merci encore pour cette « prise en main »/démo qui montre très bien les possibilités d’une telle application.

  15. Se retrouver enfin dans une chambre noire sans produit asphixiant! Ne pas se transformer en gestionnaire de calque et couche and co!
    Sans doute l’achat d’une palette genre Wacom facilitera cette approche multipoint, multizone.
    En tout cas bravo à Nikon, sur le papier pour l’instant, attendons la démo, la configuration nécessaire mais l’ensemble est plus que prometteur.
    En ce qui concerne Canon, je ne dis mot!
    Je voudrais içi rappeler le logiciel PhotoRetouch et sa logique de fonctionnement qui malheureusement n’a pas développé de soft pour le dev des raw, en tout cas, il permettait au photographe de garder une méthode de chambre noire, PR avait misé beaucoup sur le jpeg sans prendre en compte l’intéret des pros pour le raw.

  16. François:
    - Si tu désires un logiciel pour traiter de grands lots d’images avec des paramètres fixes et qui te rend des photos uniformément bien léchées, DxO est parfait.
    - Si tu désires fignoler tes images, selon ton bon vouloir et ta sensibilité, en ne débouchant pas toutes les zones (eh oui, ça se peut!) utilises NX.
    (On dit débouchage, mais il y a encore plein d’autres paramètres à «touiller»)

  17. Désolé l’ami François ! Décidément tu n’a rien compris ! NX est justement exactement l’inverse de DXO :
    - Avec NX : tu travail de façon créative ! Tu peux choisir d’éclaire une zone petite ou grande placée ou tuveux de façon extrèmement libre : c’est le retour de la créativité façon agrandisseur noir et blanc ! Tu peux choisir d’éclairer un visgae et d’enfoncer un autre dans l’ombre… Tu peux rajouter du vignettage d’un côté et pas de l’autre , ce que j’ai fait sur mon image exemple ! D’ailleurs je ne dévignette jamais mes images de façon symétrique (la symétrie n’est pas très intéressante pour faire plaisir aux yeux)… En général je fonce dans un coin et éclairci dans l’autre (voilà pourquoi je n’ai que faire de DXO)… Je me répette : si tu utilise « Plage de couleurs » tu comprendra
    - DXO applique des réglages standardisé : il débouche toutes les zones sombres sans discernement : il travail comme un robot et cela se voit : les résultats sont standardisés… Impossible de faire de la retouche créative ! (la seule chose qu’il fasse très bien est le redressement géométrique utile aux architectes et aux photographes scientifiques).

  18. C’est une fonction très intéressante, mais je ne l’utiliserais pas suffisamment…
    Il faudrait un bon mixe entre DxO, Aperture, NX et iView chacun à ses avantages et inconvénients.
    En attendant que ce rêve ce réalise, je reste avec mon DxO :) rien de mieux pour développer des dizaines d’images avec un minimum de temps pour les réglages.

  19. Christophe_p49Posté le

    Huum moi je veux bien qu’on fasse la promo de DXO mais un soft qui n’utilise qu’une quantité très limitée d’objectifs n’et bon qu’a une chose… Direct poubelle !!! Il faut m’expliquer comment on peut bosser un soft qui ne prends pas en compte toutes les optiques.
    Je suis utilisateur de Capture depuis sa première version et j’espère simplement de NX qu’il sera plus rapide sous Mac que ne l’est Capture en comparaison de version sous Windows.

  20. Christophe_p49:
    « Huum moi je veux bien qu’on fasse la promo de DXO mais un soft qui n’utilise qu’une quantité très limitée d’objectifs n’et bon qu’a une chose… Direct poubelle !!! Il faut m’expliquer comment on peut bosser un soft qui ne prends pas en compte toutes les optiques. »
    Sauf quand ton nos objectifs sont supporté :)

  21. Christophe_p49Posté le

    Facile comme excuse. Tu as vu la ridicule quantité d’optiques supportées ?
    C’est limite de l’excroquerie !

  22. D100: 5 optiques Nikon.
    D2X: 12 optiques Nikon.
    Et comble de tout ce ne sont pas toutes les mêmes. Déja que le numérique oblige à changer son boitier plus souvent qu’en argentique, si il faut en plus changer ses optiques en fonction du soft, je le répète c’est de l’ARNAQUE pure et dure.

  23. Canon 20D: 40 objectifs :)
    Je suis d’accord que c’est pas cool pour ceux qui n’ont pas des objectifs « dernière génération ». Je changerais sûrement d’avis quand mes objectifs ne seront plus supportés.

  24. christophe_p49Posté le

    JP ce n’est même pas une question d’optiques dernière génération puisque si tu prends le Nikon D2H il n’y a que 3 optiques. 17-35, 17-55 et 24-120. Quand tu sais que c’est boitier à usage quasiment presse, tu rigole franchement. Même les optiques mythiques de Nikon que sont le 180 f2,8, le 300 f2,8 et le 80-200 f2,8 ne sont même pas supportées. Franchement quel intéret d’utiliser un soft qui ne permet son utilisation que par un nombre très limité de boitier et d’optiques? Avec ce principe à quand un photoshop qui ne ne tournerait pas sur tel type de configuration ou avec tel format de fichier?
    Allons un peu de sérieux. L’article parle de Nikon NX qui est bien plus prometteur que ce DXO quasi inutilisable. Cessez de nous importuner avec ce soft qui en plus de n’avoir rien d’exceptionnel quand à l’usage et à l’ergonomie n’offre rien de sérieux du coté sa configuration hyper restrictive.

  25. Comme écrit plus haut, le problème à l’avenir sera de faire un choix dans sa chaîne de traitement et de s’y tenir. Chaque concurrent sur le marché possède des avantages et des inconvénients. Il y a un moment où il faudra penser à traiter ses images et plus passer du temps à tester vingt-cinq logiciels différents. C’est à mon avis le plus problématique actuellement, car on ne sait pas dans quelle mesure tout ce beau monde évoluera. De plus, propulser le format propriétaire NEF est une façon d’enfermer l’utilisateur dans un choix. Pour les autres, le même souci se pose. Il est temps que les constructeurs et autres éditeurs logiciels arrêtent ces guerres de clochers et se mettent d’accord sur un format interopérable. Par exemple, les effets appliqués et enregistrés comme instructions dans un fichier image « brut » devraient pouvoir se récupérer dans un quelconque « dématriceur » software.
    Bon après ce petit intermède, ce CaptureNX ouvre une voie intéressante dans l’approche photographique numérique.

  26. Pourquoi ce battre… Personnellement j’utilise DxO et Nikon Capture 4. DxO pour traiter le 90% de mes photos et Capture pour pouvoir faire ce dont j’ai envie avec les plus belle. C’est vrai que je suis qu’un amateur qui s’amuse à essayer de faire de belle prise… mais comme amateur, je n’ai pas trop de temps à passer sur le post traitement. Pour un pro, c’est surement différent.

  27. Tiens, ne connaissait pas LightZone, quelqu’un a mis les mains dessus ? Et voilà, je tombe dans les travers que je dénonçai plus haut :)

  28. Apparemment cela dépend de la version que tu utilises. Il y en a une complète qui te permet de lire les fichiers RAW et semble qu’il y ait aussi un catalogueur. La version de simple retouche est à utiliser avec un autre logiciel de dématriçage. J’ai un peu essayé hier soir et le fonctionnement ressemble un peu aux calques de PS. Chaque correction est appliquée soit sur toute l’image soit par zones en utilisant l’outil de sélection polygonal/courbes de Béziers. On peut appliquer autant de sélection que l’on veut. Le fonctionnement est légèrement différent de NX, mais le but étant de pouvoir traiter l’image par petites touches de manière simple et rapide.
    Le petite bémol que je lui trouve pour le moment, c’est qu’il n’y a que les valeurs rouge vert et bleu (pas les couleurs complémentaires) que l’on régler pour créer du N&B par exemple.
    Bref, il y a 15 jours pour tester.

  29. Bravo jean francois pour cette info ce logiciel a vraiment l’air genial (beaucoup mieux que DXO qui en plus deteriore les images), mais sait tu si cette version sera correctement utilisable sur Mac OS X car capture 4.4 est vraiment trop lent et donc inutilisable.

  30. François CuneoPosté le

    Dire que je n’ai fait que dire que « non, NX n’était pas le premier à travailler sur des zones spécifiques… »
    Dire que j’ai écrit dès le premier commentaire que NX avait comme grande différence le fait de pouvoir choisir les points de contrôles, contrairement à DXO (j’ose encore employer ce terme bvde?)…
    Tout ça pour m’entendre dire que je n’ai rien compris, c’est un peu fort de tabac.
    Maintenant pour notre ami bvde: ton intervention montre bien ta mauvaise foi: en effet, 3 objectifs pour le Nikon D2H, qui n’est en fait clairement pas supporté puisqu’il ne traite même pas les Raw. Le D2H, personne ne l’achète, c’est une erreur de chez Nikon… Il se trouve que la société n’est pas trop grosse, et doit fixer ses priorités je crois savoir.
    Mais 18 pour le D2X, idem pour le D200.
    Donc tu vois… Tu biaise la réalité, en faisant croire que ce logiciel est une daube parce qu’il ne supporte rien.
    C’est nul.
    Quand tu écris que ce ne sont pas les mêmes objectifs qui sont supportés pour chaque boîtier, c’est là qu’on voit que tu n’as pas compris la spécificité de ce programme: il gère les corrections de chaque objectif supporté différemment pour chaque boîtier, c’est justement là qu’il est très fort.
    Quand ton objectif est supporté, alors c’est le pied.
    Bon, que DXO n’ait pas que des qualités à part ça, j’en suis le premier conscient. Vivement la prochaine version, qui devrait arriver très très vite je crois savoir!

  31. Bonjour,
    Merveilleux ce soft, je viens d’acquérir un D200 et en remplacement de mon Canon 20D, quel plaisir et quelle différence dans le rendu des images. J’attends avec impatience la sortie de Capture NX mais, sera-t-il disponible en UB ? J’ai lu à différents endroits que NX ne serait même pas installable sur MAcIntel, qu’en est-il réellement ? Merci de vos réponses.
    Deszimages

  32. christophe_p49Posté le

    François Cuneo…
    « … le Nikon D2H, qui n’est en fait clairement pas supporté puisqu’il ne traite même pas les Raw »
    - Renseigne toi un peu quand même avant d’écrire n’importe quoi… Va même faire un tour sur le site de Nikon pour en être sur et tu verras que le D2H supporte bien le Raw (qui est du NEF chez Nikon). Quand à dire qu’il n’est pas vendu, vas simplement faire un tour dans les services de presse et tu verras combien tu te trompes.
    « Mais 18 pour le D2X, idem pour le D200″ – « Donc tu vois… Tu biaise la réalité, en faisant croire que ce logiciel est une daube parce qu’il ne supporte rien »
    - Oui enfin, 12 optiques nikon seulement et le reste je n’en parle pas trop. Enfin chacun ses gouts… Comme je disais plus haut on se demande pourquoi les optiques mythiques de Nikon qui se vendent très bien pour ce type de boitier (ainsi que les autres) ne sont pas prises en compte! Et je ne biaise rien du tout car tu m’excuseras mais 12 optiques nikon de supportées au maximum c’est hyper restrictif. Pour info tous les autres softs supportent toutes les optiques.
    « …ce ne sont pas les mêmes objectifs qui sont supportés pour chaque boîtier, c’est là qu’on voit que tu n’as pas compris la spécificité de ce programme: il gère les corrections de chaque objectif supporté différemment pour chaque boîtier, c’est justement là qu’il est très fort. »
    - Ben non justement c’est très nul car lorsque tu as plusieurs boitiers qui ne sont pas forcément les mêmes tu dois en plus faire tes photos en fonction de l’optique que va gérer ton soft. Franchement pourquoi se prendre la tête avec de telles absurdités?? Mais quelle perte de temps pour rien ! Je me vois bien en prises de vues, Bon allez je vais bosser avec telle focale, ah oui mais pour pouvoir la traiter après il faut que je la monte sur tel boitier… Houla bonjour à la fin de la journée le mal de crâne et surtout la perte de temps.
    Franchement quel intéret de s’embêter avec ce soft qui est le seul à ne pas prendre en compte toutes les optiques et qui n’apporte vraiment rien de plus aux autres logiciels hormis de grosses prises de tête?
    Ah au fait pour info, j’ai quand même testé ce fameux DXO. Le traitement lié à une optique spécifique ne donne rien de plus qu’un autre soft qui gère lui toutes les optiques et au final il n’y a aucune différence. Donc prise de tête pour rien avec DXO et bonjour l’angoisse de devoir acheter des optiques qui sont liées au soft.

  33. François CuneoPosté le

    Je disais (mais je me suis mal exprimé), que DXO ne traitait pas le RAW de Nikon D2H. Pas que le Nikon D2H ne traitait pas le RAW. Mais c’est vrai que je n’étais pas clair peut-être.
    Tout de même…
    Et tu n’as toujours pas compris! DXO traite TOUTES les optiques, comme les autres logiciels.
    Simplement, il ne gère pas les CORRECTIONS des objectifs qu’il n’a pas pu mettre en relation pour l’instant avec un boîtier.
    Ça, AUCUN logiciel ne le fait, aucun ne gère les particularités des objectifs.
    Visiblement, tu n’as pas du tout compris ce qu’est ce logiciel. Faudrait peut-être l’essayer une fois pour comprendre…
    Avant de le démolir en disant des choses inexactes…

  34. François CuneoPosté le

    J’ai bêtement sauté le dernier paragraphe de ton post.
    Ok tu l’as essayé, mais toujours pas compris. Je répète: toutes les optiques sont acceptées pour le traitement du DayLighting, le débruitage, et les améliorations d’images générales.
    Seul le traitement des erreurs (aberrations chromatiques, distorsion, vignettage et manque de piqué local) ne sont pas prises en compte.
    Cela dit, sur mon 5D, tous les objectifs, sauf le 85mm 1.2 (zut et zut) ne sont pas supportés, sur mes Nikon (200D et D2X), toutes mes optiques étaient supportées, et j’en avais une cralée, sur mon 350D, ça baigne aussi, alors bon…

  35. Comme le dit François DxO traite les RAW quel que soit l’objectif !
    Mais s’il existe un module DxO pour l’objectif qui a servi à la prise de vue alors il fait des corrections supplémentaires qu’il est le SEUL à FAIRE automatiquement (Déformation, vignettage, piqué) et ce en fonction des données de l’objectif (focale, ouverture, distance de mise au point) !
    Je ne vois pas comment ceux qui préfèrent leurs images avec les « défaut » de l’objectif ou qui n’ont pas testé DxO peuvent donner leur avis sur ce logiciel.

  36. Il tourne sur Macintel pas de soucis !
    Je crois que je vais préparer un grand teste de DXo aussi honnête que possible pour mettre au point tout ça !
    ça promet des empoignades enflamées entre les pro et les anti DXO ! En fait il n’y a pas à être PRO ou ANTI… Il y a ceux qui en ont besoin (rarchitectes photographes scientifiques) et ceux qui n’en ont pas besoin (comme moi)…
    Car je préfère gèrer les difformations géométriques (et vignetage) à la mano (selon un feeling artistique) avec l’outil « Torsion » ou « déformation manuelle » de Photoshop. En permutant dans « le mode de déformation libre », les option sont incroyables : d »un côté de l’image on applique une déformation en battillet, de l’autre en tonneau et le tout sur un Objet dynamique RAW qui reste éditable dans Camera raw ».
    En un mot Photoshop + Camera Raw (ou NX) sont des outils créatifs, alors que DXO est un outil d’ingénieur dont les résultats sont programés (mais certains travaux d’ingénieurs sont aussi des oeuvres d’Art)…

  37. François CuneoPosté le

    Rien n’empêche de faire ce que tu veux après traitement mon Jean-François!
    L’un n’empêche pas l’autre, loin de là!
    Heu, pour le test, si tu ne veux pas perdre ton temps, je te conseille d’attendre quelques jours! (je te tiens au courant par mail si tu veux!:-)).

  38. J’ai évidement longuement testé DXO dès la béta de la première version…
    Juste une info en passant : Beaucoup de très grands tireurs ajoutent du vignetage plutôt qu’ils n’en enlèvent… Seulement certaines images ont besoin d’être dévignettés (une minorité d’ailleurs) !
    Dans mon cas, sur la moitié de mes images je le renforce alors que je ne l’enlève complètement que rarement… Peut-être 10% de mes images et dans ce cas je le fais à l’oeil dans Photoshop car j’ai besoin de visualiser la quantité de vignetage que j’enlève ! Impossible de faire confiance à un programe qui remette tout à zéro…
    Mais je pense que ce soft est fantastique pour des applications scientifiques, de banc-repro ou architecturales.

  39. Haaa François aurais-tu des infos sur le futur DxO ?
    Support des MacIntel ? Fonction à la NX ? plus rapide ? moins chère ? plus d’optiques supportée (pour christophe_p49) ? Meilleurs interface ?
    Je sens que je vais devoir attendre quelles jours pour avoir des réponses :)

  40. … Oui mais quand on peut éviter d’assombrir ce qui a été éclairci c’est un peu mieux ! Surtout dans les angles et si l’on a bossé en haute sensibilité (avec un polarisant) les problèmes s’accumulent (abérations chromatique, artefact, bruits)… L’idéal est donc de faire ça dans le RAW et avant « pixelisation » Voilà pourquoi je préfère 100 fois gérer ça dans Camera raw…
    Dans ce cas rien n’empêche (si l’on en a VRAIMENT BESOIN) de profiter des corrections géométriques de DXO (c’est tout ce que je retiens de très bien dans ce soft et c’est d’ailleurs sa raison d’être), de passer tout ça en DNG et de finir le travail dans Camera Raw !
    En voilà du beau workflow ! On attend les infos de chez DXO, bravo à eux…

  41. Cette suite de commentaires me fait noter sur un post-it :
    « se concentrer sur la prise de vue. Gagner beaucoup d’argent et engager un assistant dévoué au post-traitement corvéable à merci. »
    :D :D
    Le numérique n’est pas prêt d’être simple et uniforme…. Allez ! tant mieux. ;)

  42. J’avais lu, je ne sais plus très bien où ;) que le meilleur soft de développement des RAW était DxO au niveau du dématissage, du moiré, … Quand est-il aujourd’hui ?

  43. François CuneoPosté le

    Deux fois du vide dans les deux derniers message! Ça fait beaucoup!
    Quels beaux arguments… Tu pourrais préciser bel inconnu?

  44. François CuneoPosté le

    Décidément, j’ai de la peine aujourd’hui. J’ai pas vu que c’est toi qui avais écrit le deuxième message avec un commentaire dessous.

  45. A part ça, vous avez encore du temps pour prendre des photos, parce qu’à force de tester tout ce qui existe sur le marché, le temps commence à manquer.

  46. Xavier BodeuxPosté le

    Il me semble qu’il y a un plug-in de Photoshop qui fait un peu la même chose que NX: « Ozone » de chez http://www.DigitalFilmLabs.com.
    Mais, je ne l’ai pas encore testé directement sur les Raw via les objets dynamiques de CS2, et je ne sais donc pas si c’ est possible. Je vous tiens au courant

  47. Au sujet du dévignetage, DxO sait le faire, mais ce n’est pas l’intérêt principal de ce logiciel (heureusement, car payer un tel prix pour faire QUE ça, ce serait ridicule).
    Perso, j’aime bien en laisser un peu, quand il n’est pas génant (comme sur mon 24-105L à 24mm…), je trouve que c’est pratique pour fermer un peu les bords des photos, surtout les gros ciels bleus.
    J’attend avec impatience un test de DxO par Jean-François.

  48. Perso j’aimerais que François et Jean-François test le même soft DxO, C1, Camera RAW ou autre pour avoir un regard entre une utilisation de professionnel et d’amateur très averti.

  49. François CuneoPosté le

    JP, d’abord, pour répondre à l’un de tes messages plus haut, oui, j’ai des infos sur DXO, elles sont confidentielles, je ne peux en dire plus, sauf que dans deux semaines, elles ne le seront plus! Et tu verras que je pense que tu vas être content!
    Ensuite, par rapport à ce que tu demandes, CaptureOne, je ne le testerai plus tant qu’ils n’auront pas corrigé ce rogntudju de bug qui fait qu’un Raw développé sur un MacIntel perd tous ses EXIFs! Je le leur ai écrit il y a deux mois, ils ont répertorié le bug, ils le savent, ils l’admettent (ils m’ont même envoyé un mail), ils ne corrigent pas, et ils n’indiquent même pas ce bug dans leur « Lisez-moi », nul. Dommage parce que j’adore ce soft. Le problème c’est qu’il est très cher, et qu’un support pareil sur un logiciel de ce prix, ça fait peur.
    Ensuite, pour le regard croisé: d’abord, Jean-François est immensément plus fort que moi. N’oublions pas que c’est son métier, qu’il fait ça toute la journée, qu’il a suivi des hautes écoles et tout et tout. Et qu’il a l’oeil, le talent.
    En plus, visiblement, il n’a pas les mêmes besoins que moi. Son workflow comme il le dit souvent est extrêmement important. Je n’ai pas toujours compris ce que CameraRaw et Bridge lui apportent tellement de plus qu’un autre développeur qui sait copier des réglages et les appliquer sur une série d’images, mais pour lui, ça a l’air important.
    Hein que oui que c’est important pour toi mon JF?

  50. Je dois dire que Camera Raw m’a séduit par le mode apercu (pratique pour les zones bouchées et les zones brulées). Par sa vitesse aussi, par son mode batch plus convivial que DxO. Je suis en train de tester LightZone et je dois dire que son approche est déroutante au premier abord, mais trés puissante. Excellent, le mode de sélection des zones lumineuses. Francois, essaie le et dis moi ce que tu en penses.

Postez un commentaire